samedi 24 septembre 2016

3919 Interdits privés

http://stop-violences-femmes.gouv.fr/
Pas de jet privé. Pas de domaine privé qui tienne, la loi étant la Loi, il n'y a pas de dérogation à titre "bateau" qui vaille contre l'interdiction stricte des féminicides* conjugaux. *http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/feminicides.html

Traduire "bateau" par raisons personnelles tout particulièrement dites religieuses, dont de croyances et leurs règles et injonctions. Ainsi aucun accommodement possible ni dedans, ni dehors- L'égalité des sexes étant de même un principe constitutionnel de notre république laïque et sociale- 
"CES ACTES SONT INTERDITS ET PUNIS PAR LA LOI.
Les formes des violences au sein du couple sont multiples et peuvent coexister. Leurs manifestations sont les suivantes :
  • Physiques (bousculades, coups avec ou sans objet, strangulations, morsures, brûlures, séquestrations…) ;
  • Verbales (injures, menaces, cris…) ;
  • Psychologiques (intimidations, humiliations, dévalorisations, chantages affectifs, interdiction de fréquenter des amis, la famille…) ;
  • Sexuelles (agressions sexuelles ou viols) ;
  • Matérielles (briser ou lancer des objets) ;
  • Économiques (contrôle des dépenses, des moyens de paiement, interdiction de travailler) ;
  • Au moyen de confiscation de documents (carte nationale d’identité, carte vitale, passeport, livret de famille, carnet de santé, diplôme, etc.)."

http://stop-violences-femmes.gouv.fr/IMG/pdf/Violences_au_sein_du_couple_Les_principales_infractions_et_les_peines_encourues.pdf
    • En ce qui concerne précisément le viol féminicide, l'évolution de la protection des femmes portée vaillamment par les féministes sans faiblir a fini par le remporter !

      "l’article 222-22 du Code pénal: «constitue une agression sexuelle toute atteinte commise avec violence, menace, contrainte ou surprise». 
En 1810 :le « devoir conjugal » était  une obligation qui rendait le viol inconcevable entre époux 
Depuis la loi du 23 décembre 1980, le viol est défini comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise ( article 222-23 du code pénal). 
Il constitue un crime susceptible de la cour d’assises, réprimé de 15 ans de réclusion criminelle , peine majorée à 20 ans en cas de viol entre époux, partenaire pacsé ou concubin aujourd'hui." http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/viol-entre-epoux-evolution-legislative-3759.htm 
Christine Gamita, Ph. D., ethnologie

vendredi 15 avril 2016

Modo alienatio

Modo alienato...* (sur le mode de l'aliénation) vs Birkini* time -ou la misogynie dévoilée-

"Comme toutes les litotes et faux fuyants, je trouve que cela ne sert qu'à prouver l'existence du problème.p. 260, Marguerite Yourcenar, Les yeux ouverts, Le centurion, 1980 http://qlivreqg.ga/obtenez/2253028258-les-yeux-ouverts 

Les Bisses, Economie, Société, Patrimoine, 2011 Annales valaisannes 2010-2011, SHVR
Publication http://www.shvr.ch/publications.html
Photographie - Bisse de Savièse, vers 1930. Photo Médiathèque Valais – Martigny ; Charles Paris.
Une Valaisanne coiffée avancée entre les pères -l'aïeul et le pasteur- sans vertige sur une planche au dessus du vide, au flan des Alpes suisses. Contre le froid parfois, les couvre-chefs portent aussi la marque du statut social. En lieu de culte, le paysan retire son galure, la paysanne met son foulard du dimanche. Un seul de la promenade va sans chapeau. Depuis que l'on sait qu'ils favorisent la calvitie et le cheveu pauvre ou gras, on les porte moins souvent. Le cheveu bien rangé des femmes dénotent de leur bon soin de ménagère avisée et compétente. Cela ne la prétend pas protéger de la concupiscence de mâles en rut incorrigibles.
Fillette et sa "fillette"
-photo extraite d'un site de vente de costumes de Carnaval-
Même boulet au pied, toque en tête, certaines se sont enfuies et libérées...
"Si j’avais convaincu plus d’esclaves qu’ils étaient bien des esclaves, j’aurais pu en sauver des milliers d’autres." Harriet Tubman http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html
  • Sacrées toiles... et leurs poussières qui ne sont pas d'étoiles
Canada, espèce de pomme. Asmah souffre d'asthme. Ou Céline, elle vient peut être du Royaume d'Arabie, en tout cas, c'est ainsi que présentée en banque photographique, où elle est stockée. Je m'attarde un instant de plus sur la belle esthétique des ombres qui se dessinent sur son petit nez fort joli, son menton, sa peau et ses doigts fins qui captivent la lumière, et que Miami à bon escient choisit pour sa campagne. http://prenoms.famili.fr/,asma,2277,1200958.asp


Photographe Fredolini-Frederico Boris Iuliani
http://www.foxmedicalcenters.com/medical-center-miami/
Peut-on se demander pour quelle raison absconse, un ministre de la santé canadien francophone (Barrette ?) permet de propager l'image de prise de risque de déclenchement d'une crise d'asthme, au moyen d'une photo moins belle et biaisée -le photographe a probablement du, le tissu noir envahissant mangeant la lumière, renforcer les projecteurs- Banaliser le haram féminin sectaire près les adolescentes reste tout simplement irrespirable et irresponsable, à cet âge délicat d'appréhensions et de corps qui se transforment de puéril à adulte !?

On a pourtant payé cher que toute reproduction idolâtre est interdite ! A noter l'inconséquence, incohérence et mauvaise foi de toutes photographies biaisées et biaiseuses "à la piétà", pernicieuses (de vouloir faire passer l'idée de proximité aux mères des dieux ?), puisque la reproduction du visage humain absolument interdit pour cause d'idolâtrie ! 
Affiche ventolinique postée par le Ministère de la Santé du Canada en mars 2016
Stock Photo - Saudi arabian woman breathing from an asthma inhaler 
Photographe Fredolini-Frederico Boris Iuliani
Parodie plus vraie que nature  - La logique aurait été de proposer cette image pour éviter tout risque de décès :
Parodie qui touche juste. Cela aurait dû être celle de prévention.
https://www.facebook.com/PerksMedia/photos/a.146261162136900.31334.134747243288292/959926490770359/?type=3&theater
  • AA - Asthme et asthénies
Des médecins saoudiens constatent un redoublement d'affections respiratoires asthmatiques mais n'en tirent pas plus de conclusions ? Ainsi soit-il. On voudrait faire croire que tout est secte, qu'on ne s'y prendrait pas autrement, comment représenter la musulmane par une secte intégriste ?
"Des infections respiratoires et de l'asthme sont constatées, de façon significative, chez les porteuses de voile" L'effet du port du voile par des dames séoudites en occurrence de maladies respiratoires (m/traduc') "Respiratory infections and asthma were significantly more common in veils users". The effect of wearing the veil by Saudi ladies on the occurrence of respiratory diseases. Ahmad EF1, Mohammed M, Al Rayes AA, Al Qahtani A, Elzubier AG, Suliman, Department of Medicine, Dammam Central Hospital, Saudi Arabia, in J Asthma. 2001 Aug;38(5):423-6 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11515979
La crise d'asthme peut être déclenchée par le tissu -lui-même emprisonnant les poussières et les pollens et, certainement par l'angoisse agoraphobe du linceul social. Nous voilà donc rendue à parler santé féminine et d'un des effets de la croyance dans le haram (féminin, of course) et l'awra, le kit pudibond de puritains prédicateurs d'une ou deux sectes en particulier... 

Nous ne pousserons pas plus avant l'investigation sur les mauvaises autres conséquences du déficit en vitamines (synthétisées grâce à l'exposition au soleil) chez les endives. cf. Bernard Salle, Statut vitaminique, rôle extra osseux et besoins quotidiens en vitamine D http://www.academie-medecine.fr/publication100036502/
"Plusieurs cas d’hypovitaminose D sévère chez les femmes de 18 à 49 ans portant des vêtements couvrants" en région lyonnaise, alors que l'on suppose que la Sécurité sociale n'est pas là pour suppléer en supplémentation vitaminique les croyantes... p. 201-206, Sonja Belaid , Ambroise Martin, Anne-Marie Schott, Martine Laville, Marie-France Le Goaziou, Université Claude Bernard La carence en vitamine D chez la femme de 18 à 49 ans portant des vêtements couvrants, une réalité méconnue en médecine générale http://www.em-consulte.com/showarticlefile/160367/main.pdf
Juste deux, trois données : Non seulement ostéoporose et autres difficultés mais, à nouveau redoublées de risque sur la santé mentale en zone de tchador obligatoire, où 80 % des femmes sont carencées en vitamine D
"Ispahan, Iran – Une carence en vitamine D, avec un taux sérique <20 ng/ml, multiplie par deux le risque de développer une schizophrénie, selon une analyse iranienne, qui a passé en revue une vingtaine d’étudesVincent Richeux, Deborah Brauser, Le risque de schizophrénie doublé en cas de carence en vitamine D, 5 août 2014 http://francais.medscape.com/voirarticle/3600813
A secondario entraînant de l'hyperparathyroïdisme (http://www.chu-rouen.fr/page/hyperparathyroidie-secondaire )
"The prevalence of hypovitaminosis D was 62.3% in the study groups as a whole. Dress styles covering the whole body, totally or nearly totally, have adverse effects on 25(OH)D levels and may produce a state of secondary hyperparathyroidism on the long run. Although Jordan enjoys plenty of sunshine, these data are suggestive of widespread hypovitaminosis D in Jordan." Mishal A.A. Effects of different dress styles on vitamin D levels in healthy young Jordanian women Osteoporos Int 2001 ;  12 : 931-935 http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs001980170021
Sans oublier des troubles psychologiques, mais était-il besoin de le signaler, tellement cela crève les yeux. http://www.delitdimages.org/les-filles-voilees-souffrent-de-troubles-psychogenes/

Parenthèse oecuménique - Quant aux cornettes d'habit clérical qui ne marquent pas la honte féminine mais vocation séculière de nonnes catholiques romaines (d'ailleurs et depuis longtemps, enterrées avec leur 2 CV du côté de Saint Tropez avec ses gendarmes -Requiescat in pace (RIP)-) http://stevefortin.quebec/2016/03/10/la-communication-institutionnelle-instrument-de-promotion-du-multiculturalisme/
Asma rime avec thunes ? A.. pple progressiste (?) promeut aussi le haram des sectes intégristes (qui noyautent mouvement sunnite ou chiite, peu importe), afin de stigmatiser les adolescentes musulmanes jusqu'à leur faire risquer leur santé ? 
  • Bain en bassins en "tenue islamique", dit maillot océanique, appellation commerciale de burkini - Mise en danger de soi et d'autrui ?
"Les chloramines et plus particulièrement les trichloramines sont néfastes pour l'organisme. Leurs effets varient selon le degré d’exposition. Plusieurs effets peuvent être observés :
  1. Irritations des voies respiratoires : asthme, bronchite chronique, toux et rhinite
  2. Troubles oculaires et irritations des yeux
  3. Allergies et irritations cutanées
Certaines études déclarent également que les chloramines sont des substances pouvant être cancérigènes.
Pour les maîtres-nageurs et agents d’entretien des piscines, l’asthme est aujourd’hui reconnue comme une maladie professionnelle. En février 2003, l’exposition aux chloramines a en effet été ajoutée au tableau n°66 des maladies professionnelles.  
(...) Et pour limiter la présence d’urine et de sueur dans l’eau, il faut avant tout respecter les règles d’hygiène. Douche savonnée de la tête aux pieds et passage aux toilettes pour tout le monde avant de se jeter à l’eau !

On imagine toute l'impudeur de la douche savonnée à poil, puisque avant de l'enfiler et une fois ôté le burkini, il faudrait en dessous avoir un maillot de bain en plus ?

Le libéralisme obscurantiste rafle, en ce moment, toutes les médailles. Le siècle des Lumières et ses grands penseurs libéraux trahi par des libertariens sectaires évangélisant de droite comme de gauche. Comme on le sait toutes au hammam, bain douche avec ou sans vapeur, les petits garçons peuvent aller en paix traditionnellement. Mais qui a cure des traditions ? 

Les jeunesses chrétiennes canadiennes toutes contentes de promouvoir le harem, non pardon le gynécée du bain libre du haram féminin. Ah que de nostalgie dans les petits bassins des gynécées ou s'ébattaient ces dames (souvent razziées et toujours rasées de près). Comme c'est chou de mettre en avant le sexapartheid. Que ce doit être bon pour l'estime de soi et être à l'aise avec son propre corps et, pour les grands, le corps des femmes. Dès qu'elles sont découvertes, nues, devenant terrorisant ? Cela nous rappelle si bien les manies prudes des pantalons à fente.

Cloisonnons-là l'affaire de la santé des pommes. Proposition de diversification en phase avec les connaissances scientifiques et le combat contre les décès dus à l'asthme.

Attendant avec impatience une secte, d'où quelle soit qui dirait le "haram des noirs" et bains spéciaux, avec devoir se couvrir en conséquence (au prix de la santé de leur poumon) pour voir comment les autorités réagiraient, ce serait surement admis n'est ce pas ? Voilà, après la minute délire, passons au problème de fond de la publicité prosélyte religieuse qui dit que notre sexe féminin est "haram", honteux par nature ?! Une imposition subreptice et pernicieuse, dont je ne comprends pas qu'une seule femme tolère cette imposition. Croyez à n'importe quoi (même à ce haram féminin -Lapalisse, entends-tu le vol noir..) mais de quel droit peut en imposer publiquement, qui agresse et offense les droits des femmes publiquement et à une fonction publique ? Aucune croyance ne se permet tant d'imposition au vu et au su de toutes !


  • Après les grosses bêtes, j'allais oublier de vous parler des petites bêtes - 

http://doris.ffessm.fr/Forum/Petite-Meduse-Mer-Mediterranee2
Santé publique et sécurité avec droit à la sûreté par vigilance des pouvoirs publics pour toutes- Dans l'eau moins désinfectée des océans et mers surtout chaudes, le danger et risques représentés par tous ces enveloppements démontrent juste que certaines ne sont pas protégées, au motif qu'elles croient. Pourtant, yéménite, qatarie ou convertie française, toutes prudes, doivent de même que toute autre personne bénéficier de la protection de sa santé, sécurité et vie. Toutes ces inventions prudes sont des tenues de bain inadapté à toutes eaux - Quant aux burkinis, jiljabinis, tchadorinis, ou autres approximations, imaginez médusettes ou autres bestioles urticantes glissées dans les manches et les jambes... J'ai un souvenir particulièrement cuisant d'un été à Antalya et je n'ose pas imaginer s'il s'était faufilé et coincé sur ma jambe... Heureusement que j'étais en simple maillot adapté au bain.
En cas de malaise dans l'eau vive, vous imaginez bien que le danger surmultiplié, le temps de découper tous ces affutiaux, la femme est trépassée- Sans compter que ramener un poids supplémentaire de tissus mouillés met aussi en danger les sauveteurs, ou une nageuse, qui voudraient donner un coup de main à quelqu'une en détresse. Les awripeaux* posent de sacrés problèmes, comme énumérés non exhaustivement... Les tenues civiles sont régies selon les contextes et toujours il y a eu des interdits, mais là du fait de bigoterie, c'est interdit d'interdire. Lollol, pas crédibles les zozos. cf. *définition awripeau*http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html
  • Noyées en body shaming - Détestation de soie -
Auriez vous un jour pensé que les culottes fendues confisquant votre plaisir reviendraient ? Les revoilà de retour pour dénier votre corps même pendant l'accouchement que s'approprient de pompeux pyjamas et bonnets de nuit..
 http://www.magrossesse.com/fr/news/grossesse-news/un-inquietant-pantalon-pour-accoucher-10802

La santé reproductive et des nouveaux nés mise dans la balance des prescriptions sectaires islamistes qui n'ont pas plus que les autres l'heur d'être une mode. Parlons deux secondes des "mamapride", le pantalon d'accouchement ! http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1400164-pantalon-d-accouchement-en-malaisie-une-question-de-pudeur-non-de-l-obscurantisme.html

"Saira Shameem, pilote du programme du Fonds des Nations unies pour la population, qui vient en aide aux femmes en collaboration avec des ONG, qui voit avec ce vêtement une "interprétation religieuse des textes qui peut mettre la vie des femmes et des enfants en danger" http://grat.over-blog.com/2015/08/malaisie-un-pantalon-pour-que-les-femmes-accouchent-habillees.html
Hontifier le corps féminin - Un exemple poussant l'autre, à regarder de près, sans pour cela regarder qui que ce soit sous le nez, de suite, l'on sait que ce n'est pas un voile, pas foulard, pas islamique, ou du bout des lèvres, islamiste à pleine gorge par contre, mais aussi qu'il n'est pas banal, qu'il n'est pas plus traditionnel que cela, que ce n'est pas un progrès, que ce n'est pas une mode, qu'il parfait l'idée de femme non pas prudente mais prude, fondamentaliste, prude, pieuse, de plus mauvaise mémoire en témoignage que l'homme, en tutelle et minorité aux diktats virils, indigne d'hériter (le jiljab n'y changera rien), méprisante des impies, des apostates, des athées (intraduisible), des laïques... Ce dernier mot n'existe pas en son sens strict en arabe et autres langues du monde arabo-musulman et va jusqu'à signifier "christianisation de l'islam"...
  • En tout métier, femmes à la peine - Sur terre comme aux cieux 
Prêtres, prédicateurs et prêtres qui prêchent la honte du corps féminin se mêlent partout du métier des femmes. Les malheureux exemples abondent et s'accumulent :

- Jardinières d'enfant (affaire réglée, pas d'imposition religieuse en zone éducative),
- Assistantes sociales en santé psychiatrique (affaire réglée, respect des convictions des patients à égalité de traitement obligé permettant de restreindre les tentations sectaires religieuses),
- Mannequins sur podiums, pas réglé, la reconversion de certains états pétroliers mise sur le tissu du mensonge,
- Conductrices de transport à qui les sectaires barbus font la guerre... le bus ne passe plus,
- Ministre à qui le président d'une association humanitaire refuse de toucher la main (féminine),

- Enseignantes - Le père clerc exige la suprématie de préceptes sectaires sur l'égalité des sexes et le respect du mode de vie scolaire ? De longue date, des musulmans vivent en Europe et n'ont jamais jusqu'ici perpétué ce prétendu précepte, de type sectaire salafiste en l'occurrence. http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/-Personne-ne-peut-nous-forcer-a-serrer-des-mains--27312835

Ce qui nous ramène malheureusement au sujet sectaire de voilerie de petites filles en écoles et activités périscolaires...

"Dans un rapport interne, l’actuel président de l’UOIF dit au sujet de l’école coranique : « Cette institution doit être une de nos préoccupations majeures. Elle est l’un des lieux de renouvellement de notre potentiel humain. Elle est le terrain de culture de nos idées et de notre pensée. Elle est l’institution qui héritera de nos acquis pour en faire un avenir meilleur. » Ainsi, des enfants de 5 à 15 ans sont considérés comme terrain de culture de l’idéologie islamiste d’Hassan Al-Banna." http://amitie-entre-les-peuples.org/Les-freres-musulmans-visent-le-Tamkine-Mohamed-Louizi
Reprenons les airs après cette escale puérile et suisse. Les sectes émergentes ou ressuscitées ne sont en rien traditions. Cela se voit si bien, lorsque l'on prête attention à comment les sectes, éteignoirs des Lumières, de l'encyclopédisme, et de l'égalité des sexes qu'elles détruisent en pays arabes et la zone arabo musulmane, voir diaporama ici http://youtu.be/ff3nU-Fq5Zo
Arabie Séoudite avant la secte du régime monarchique Fadh le Whahabite - années 60
Montage de Waleed Al.Husseini - CEMF
https://www.facebook.com/AlHusseini.Waleed/photos/a.155925524435362.40539.151837584844156/1266128210081749/?type=3&theater
"Nous refusons de nous plier à la charia !" Catherine Rolland déléguée du personnel Air France sur I24news
Respectez les coutumes du tarmac qu'on leur disait ! On les prend au mot, désormais à Lorient, la Bigoudène (coiffe aérienne de mode impudique, tout le monde en conviendra) devient obligatoire pour pilotes, hôtesses et stewards (égalité des sexes oblige) de tout pays de l'OCI qui circuleront en ville émoticône smile punaise, les brodeuses vont se faire des couettes en or filé. #mode #business #politique #impudique #impie

On saluera la solidarité de ces messieurs, pilotes et co-pilotes, qui à leur débarquement en Papouasie ont revêtu derechef casquettes et pantacourts de coutume locale, plutôt flatteuse et qui finalement s'avère être à l'inverse du body shaming... Comme quoi, quels chenapans qui tirent toujours le khimar à eux... ! Vous aurez compris que l'on peut trouver fort de café que les "femmes de" dussent copier la coutume locale religieuse mais pas le chef en chef... Avez vous quitter le complet veston à un seul président en goguette ? Jamais, n'est-ce pas, d'ailleurs on rirait bien s'il mettait la nappe de pique nique et la babouche, bien que la gravité en soit minime car le ridicule ne tue pas alors que le piétinement des droits des femmes, si !
Papous en costume à étui pénien
http://camin-ferrat.over-blog.com/article-solidarite-melanesienne-guerilla-des-papous-71139104.html
Des Européennes sommées de se voiler pour ne pas affecter des mollahsons poilus et enrobés ? Il faut saluer la belle solidarité des Iraniennes de Stealthy freedom soutenant le refus des Françaises que même les syndicats soutenaient du bout des lèvres ! Il est vrai que celles-ci avait goûté à la bonne tradition des femmes modernes dans les années 60, sur terre et mer. https://www.facebook.com/StealthyFreedom/posts/1367174729963284

Première promotion d'officières* de Marine iranienne
'une officière (Application de la règle 3.1.)' http://atilf.atilf.fr/gsouvay/scripts/feminin.exe?OUVRIR_MENU=2
  • Birkini time
La zone loisirs tout aussi secouée. Démarrons notre paragraphe dans le vent par Birkin en bikini et ses pitchounes attaquées par les galets blessants.
1983, Jane Birkin et ses petite filles, Kate Perry et Charlotte Gainsbourg
https://hrnmnk.com/2014/06/21/as-fotografias-de-serge-e-jane/archives-jane-birkin-serge-gainsbourg-et-leurs-enfants-sur-l/
Nous voici donc en burkini prescrits par les prêtres qui partout s'immiscent dans la vie des femmes et des enfants, sur les couches, dans les piscines, dans les cuisines, qui ordonnent, décident du licite et de l'illicite...

Rappelons que le bénéfice des bains de mer et du sport aquatique en piscine tient au fait qu'ils sollicitent l'organe vital, complexe et fondamental qu'est la peau, générant des vitamines nécessaires à combattre le rachitisme, le vieillissement, l'ostéoporose, la neurasthénie...


L'on n'ignore pas non plus l'intérêt psychologique de commencer tôt à être en harmonie avec son corps qui empêche et, lorsque survenus, permet une lutte plus aisée contre tous les troubles alimentaires, de l'anorexie à la boulimie et autres comportements mutilatoires.

Certes, pour les gens plus fortunés, peu importe, ce sera facile, l'on bourrera ces demoiselles de complémentations alimentaires, de piqûres de vitamine. Mais vous croyez vraiment qu'au Soudan ou au Mali, sous bokoharam sans modération ou ailleurs chez les prétendus sectes modérées, il y a des pharmacies, qu'ils se soucient des mortes en couches, ou que les habitantes des bidonvilles ou de la brousse puissent acheter des médicaments pour leurs fillettes ou pour elles-mêmes ?

En France, où le système de solidarité sans exception protège toutes infantes, l'on remboursera à tour de bras pour sauver leurs vies, et encore une fois, voilà Marianne à suppléer à l'incurie virile !

On a retrouvé la schtroumpfette
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2013/02/10/article-2276313-177531BC000005DC-602_630x873.jpg
Il est vrai que le tissu de ces vêtements instaurés par des sectes islamistes compose un sacré marché. On peut se rincer sur la santé des femmes, ce ne serait pas la première fois ! 230 milliards, les musulmanes sont donc, pour le coup, les prochaines pigeonnes de la farce de ces messieurs qui les drapent avec les fillettes dans le linceul de leurs droits sans aucun respect de leur santé... Pourvu que les négociants français de toutes confessions ne trempent pas dans cette sale eau. http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/04/02/polemique-sur-la-mode-islamique_4894454_3224.html

Ere victorienne - Insupportable retour à la pruderie rebutante de 1840 imposée aux femmes aisées que désormais l'on ferait adopter par d'autres couches sociales ? On devrait tolérer cette résurgence et régression au nom de dieux exotiques ?
Costumes de bain - (Voir Description, Département mode)
http://blog.mademoisellebikini.com/chacun-sa-zone
L'association aurait pu l'écrire, tellement les thèmes et arguments évoqués sont ceux du [présent] blog de campagne contre les féminicides qui décortique les vilaines menées sectaires de sectes islamistes- A bas cette mode profondément sectaire, qui n'est pas islamique, n'en déplaise à ceux qui tentent de faire passer toutes les musulmanes et musulmans du monde pour des andouilles de vir - merci à toutes et tous : 
"Communiqué commun de Ligue du Droit International des Femmes, Comité Laïcité République, Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes, EGALE Egalité Laïcité Europe, Femmes sans voile d’Aubervilliers, Femmes Solidaires, Féminisme et géopolitique, Les Libres Mariannes, Regards de femmes, Réseau Féministe « Ruptures » 
LETTRE OUVERTE A MADAME LAURENCE ROSSIGNOL, Le 31 mars 2016 Merci Madame la Ministre pour votre colère à propos de la mode islamique ! 
Les associations signataires se réjouissent que vous ayez réagi avec force et indignation face à la banalisation du port du voile islamique, qui veut se faire beau et élégant à travers des défilés de mode visant un immense et juteux marché mondial. 
L’image qui vous est venue à l’esprit est celle de l’esclavage, car c’est bien ce que symbolise le voile, par l’invisibilité, paradoxalement voyante, du corps des femmes dans l’espace public. Une sorte de rappel humiliant de la claustration des femmes, une façon d’afficher la ségrégation entre les sexes. 
Ni l’élégance, ni la couleur, ni la taille, ni la richesse des tissus, ni leur texture, ne sauraient changer le sens de ce symbole.. 
Les sociétés humaines sont construites sur des symboles : le drapeau, l’hymne, le patronyme, la grammaire, …Le système patriarcal se reproduit à travers certains d’entre eux. Nous devons savoir les reconnaître. Ce combat-là n’est pas secondaire. Hélas, les opprimé.e.s, sont souvent les complices de cette perpétuation.  
Vous avez eu raison, en tant que Ministre des droits des femmes, de vous indigner.On vous reproche d’avoir utilisé le mot « nègre » en parlant de l’esclavage, vous vous en êtes expliquée. Quant à nous, nous n’avons pas douté un instant que vous rappeliez par ce mot le mépris dont les esclaves faisaient l’objet avant que les consciences ne se réveillent. 
C’est un mauvais procès que l’on vous fait là, notamment par ceux qui vous interpellent en qualifiant de « faux débat », la question de la « mode islamique ».http://www.50-50magazine.fr/2016/03/31/lettres-ouvertes-a-laurence-rossignol/
Addendum - Sur l'emploi de "nègre" et "négresse", et le non moins méprisant "nègre blanc", tout est fait pour forcer à l'autocensure- Non, définitivement, ce n'est pas un délit et crime de dire nègre parlant du contexte de l'esclavage, surtout, mais aussi n'oublions pas qu'Aimé Césaire l'employait avec bonheur et tendresse. Et Marguerite Yourcenar honnêtement explicite serait-elle aussi roulée dans la plume et le bitume ? 
"- Vous dites "nègre" sans complexe. Dans ce pays, on dit volontiers "gens de couleur" ou l'on emploie d'autres périphrases.
- Comme toutes les litotes et faux fuyants, je trouve que cela ne sert qu'à prouver l'existence du problème. Il vaut beaucoup mieux dire "une négresse" sans salir le mot d'aucun préjugé. 
" p. 259-260, Marguerite Yourcenar, Les yeux ouverts, Le centurion, 1980 http://qlivreqg.ga/obtenez/2253028258-les-yeux-ouverts
Veuillez parler de tous les esclavages et servages, sans jamais oublier les fillettes irlandaises qui ouvrirent les hostilités de l'esclavage de la traite transatlantique sur un tableau dessiné de sous racisme. A voir ici http://www.susaufeminicides.blogspot.fr/2014/05/bride-ecossaise.html

1°) - Serait-on donc forcées par notre couleur de peau ou notre sexe féminin, ou un statut de Ministre, de ne pas prononcer certains mots comme les tyrans racistes le souhaitent ? Certaines catégories interdites d'employer des mots, fonction de leur couleur de peau. Censure et racisme manifeste, renvoi à un communautarisme tribal et identitaire du genoshttp://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/10/miel-dorange-bleue.html

2°) - Se vexent-ils donc d'être nommées Slaves ? Alors que c'est la forme la plus méprisante qui soit au départ et pendant longtemps, les esclavons étaient des moins que rien considérés en sous hommes... Avez-vous donc tous oublié, jusqu'à Himmler cette toute petite tête à l'envers qui savez encore traiter les Slaves russes de bêtes ? Personne ne sait le nombre exact de leur dépopulation, notamment par la traite barbaresque, hormis que par la Shoah...

Slaves du Sud et orientaux en sous hommes et sous femmes destinés tout d'abord à l'esclavage et l'extermination pour libérer leurs territoires pour le national socialisme hitlériens, et étiquetés d'office tous athées et communistes à une certaine époque récente fit périr plusieurs dizaines de millions de slaves... Les curés n'en ont cure, voire en ricanent ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/genocides-au-xxeme-siecle.html

Plus généralement et tout de même ce n'est que la forme tiré du latin qui dit noir, et non ce n'est pas systématiquement injurieux, loin de là- j'ai même vérifié et demandé à des noirs qui s'en tapent mais alors royalement- tout est dans le contexte et le ton- L'inculture règne, comment faudrait-il s'exprimer en public pour que tous les ignares de service ne hurlent pas immédiatement au loup ?
3°) - Ce n'est de nul crime que de remarquer le mécanisme humain de la servitude volontaire, que La Boétie, poulain de Montaigne pourfendit. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html

N'oublions pas non plus et jamais Harriet Tubman si affligée de n'avoir pu convaincre de briser le statut d'esclave de nombreux noirs qu'elle sollicita à remettre en cause l'aliénation... Tenter de convaincre les personnes en esclavage et servage de ce qu'elles sont esclaves, pour leur permettre solidairement de sortir de leur aliénation n'est pas une petite affaire, la preuve, c'est tombereau de crachats quand on tente de le faire- Mais surtout pourquoi tous ces cryptomachistes nient le phénomène de déterminisme social, de pressions et intimidations qu'ils appliquent partout sauf et dès lors qu'il ne s'agit pas du sujet qui nous occupe ici ? Voyez donc l'histoire de la mosquée Omar qui sème des enrobés sur tout le nordeste parisien, et don le fieffé imam n'a pas été expulsé ?
"On intègre tellement l'ambiance de la rue--dit Sarah--qu'on finit par se convaincre qu'on prend un gilet parce qu'il fait froid, au lieu de s'avouer qu'on n'ose plus se promener les épaules nues". Géraldine Smith, Rue Jean-Pierre Timbaud, une vie de famille entre les bobos et les barbus, http://www.myboox.fr/livre/rue-jean-pierre-timbaud-9782234081253
Les gens, se croyant militant, et qui font le plus de tort aux noirs, ou aux femmes, ou aux musulmanes, ce sont ceux qui empêchent et dénient l'oppression et l'aliénation de type patriarcal (système anthropologique bien identifié) d'induire des femmes à se voiler pour répondre aux normes de croyance créationniste du sexe féminin mal fichu, sauvage, tentateur, qui pour montrer sa piété et sa rénovation doit cacher son corps féminin. 
Nous allons finir par un bémol, la critique première à poser qui est que le voile n'est pas à proprement parler islamique, mais seulement islamiste, pire, il découle de quelques sectes puristes, littéralistes, fondamentalistes et traditionalistes qui inventent et triturent des versets... et leurs prédicateurs trouvent moyen de convaincre une poignée de gars, qui a leur tour vont faire pression sur "leurs" femmes pour qu'elles s'en couvrent... Le salafisme et ses alliés sectaires sont bien connus et leurs phases de développement de leur islamisme colonialiste n'ont plus de secret.
  • Pléonexie (πλεονεξία) 
Les sectaires, à l'inverse des eskimos, comptent bien sur ceux-làn croyant militer pour des opprimés, pour confondre avec la confédération qui doit supplanter toute autre croyance et tout société laïque. 
"notamment utilisé par Marcel Mauss dans son Essai sur les variations saisonnières des sociétés eskimos / Étude de morphologie sociale : "Rink nous dit que les gens d'une station veillent jalousement à ce que nul ne possède plus que les autres""http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?ref=SERP&br=ro&mkt=fr-FR&dl=fr&lp=DE_FR&a=http%3a%2f%2ffr.dbpedia.org%2fpage%2fPl%25C3%25A9onexie
 D'ailleurs, voyez ce que peut signifier une expression fétiche des caristes américaines...  L'"ensembler", dit "vivre ensemble", selon le dogme salafiste, vivre ensemble chacun à part ?
"(...) un oxymore car "le vivre ensemble" signifie exactement le contraire de ce qu'il dit. Il indique en effet le droit de vivre sous plusieurs régimes légaux sur un même territoire, selon sa religion. : "À chacun de vous nous avons fait une législation et une conduite" prescrit le Coran (5:44-48).C'est ce qu'on appelle le principe de personnalité des lois. "Vivre ensemble" signifie donc tout simplement "vivre à part"" Arnaud Dotezac, professeur de Droit
"Si l'on est d'une tolérance absolue même envers les intolérants, et qu'on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis et avec eux la société tolérante" Karl Popper, La société ouverte et ses ennemis, cité par Pierre Conesa, http://www.babelio.com/livres/Conesa-Guide-du-Paradis/15678
Le sacré hors champ ! Le sacré nous gave... Ceux qui s'offusquent que ce serait contre l'islam et l'Islam montre leur immense méconnaissance du sujet et finalement leur peur cachée de l'Islam. Puisqu'ils refusent de voir et savoir que le voile est sectaire de synthèse chiite et sunnite- Seules des sectes ultraminoritaires de départ lisent ainsi le livre incréé... couvrir, couvrir, couvrir, l'obsession que les femmes dussent être mal à l'aise avec leur corps impur et le rester (cela en fiche un coup quand on découvre que la chevelure luxurieuse assimilée à la lubricité native en prolongement de la toison pubienne) 
émoticône smileet qu'il faudrait signaler ses ménarches alentour ? C'est nazebroc car pour la baise et la reproduction, rien de mieux qu'une nana à l'aise avec son corps afin d'être meilleure amante plutôt que prude pudibonde coincées du baigneur... Confondues prudence et pruderie ?


Sans avoir besoin de réfléchir plus de deux secondes, si je vous demandais si une prescription sectaire non littéraliste et plus que fondamentaliste pouvait se caractériser comme une mode, vous me répondriez toutes en choeur que nenni ! Pourtant, grâce aux mécaniques d'emprise, de séduction et autres beaux parleurs, certains veulent convaincre qu'il n'en serait rien. Une histoire costumière qui se limiterait selon de curieux dialogues citoyens au Musée de l'Homme (cela tombe drôlement bien :), où les femmes émancipées ont pris leur claque, elles sont si bêbêtes, voyons, elles n'avaient pas pigé que ce ne serait qu'histoire pieuse de taille et de port ;) ? L'on avait remarqué que calot et masque de chirurgienne pas comparables un seul instant au nouveau mode sectaire, dont certaines ne semblent pas saisir tout le principe problématique. Confondus pudicité, pudeur, honneur, décence, emballez, c'est pesé... Voilà ce qu'enseigne un catéchiste liké par environ deux cent cinquante brebis ?!
"Le hijab, c’est la pudeur de la femme. Et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les gens, que les frères, que les personnes qui font partie même des hommes, que ça soit des musulmans ou des non musulmans, abusent de cette femme-là.https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2016/04/Rachid.Abou.Houdeyfa.html
Qui bien confirme la teneur de la réclamation de Anne Zelensky,
"Le voile n’est pas un signe d’appartenance religieux, sinon de façon dérivée. Il est avant tout le symbole clair d’une ségrégation sexuelle. Celle qui cache aux yeux d’autrui le corps et le visage des femmes, considérées comme des êtres inférieurs et tentateurs.Un verdict lourd de conséquences, 14 octobre 2008 
A suivre, l'illustration nous en sera benoîtement offerte en oeuf pascal #ScPopo, qui aussi accueille la salle d'à côté un autre ridicule qui peut tuer comme le premier. Associations culturo-cultuelles libres de vaticiner de Salaam à Grece ? Peut-on louer autant de mansuétude envers ses gentils étudiants qui passent de cuir droitier à kir gauchi pour faire joujou ? Université notable et notoire devenue bac à sable de jardin d'enfants...
"Les associations étudiantes ont une grande liberté dans l’organisation d’événements", note de son côté l’administration de Sciences Po, prévenue en bonne et due forme." http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/04/21/alain-de-benoist-accueilli-a-bras-ouverts-a-sciences-po-paris_4906173_3224.html
Ce n'est que du réchauffé et ils prendront tous le bouillon car les campagnes françaises ont longtemps abrité ces main mises sur les populations et, en particulier, on a encore bien présentes à l'oeil les grenouilles de bénitier : L'on reconnait de loin ces endoctrinements. Point de hasard, foin de même jour, on y voyait le WHD de sinistre mémoire (dont une manifestation ne fût pas autorisée à Lyon, comme relaté). Mohamed Louizi, Tribune Sciences-Po Sous Le Hijab Obscur De Médine ? 20.04.2016 http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10038

Gracieux voiles orientaux devenues par la volonté de sombres prêtres des sortes de marquage. Continuer à dire voile fait trop classe. Ce n'en sont plus mais de lourdes cagoules sectaires, aussi colorées et seyantes soient-elles. Des curés sectaires comptent nous faire avaler qu'il faudrait être tolérantes envers la pire intolérance mise en musique par la "démarcation"/ hijab de sexapartheid... rrrrrho vraiment, ils poussent le bouchon trop loin. Celui du champagne risque de leur péter tout seul au nez et leurs pudiques barbes ne l'amortira pas du tout. D'ailleurs, JIH s'est pris un vent sur le boulevard Saint-Germain. Cependant, il y avait de quoi s'offusquer publiquement pour le principe et non du nombre de participantes étudiantes du danger permanent, comme Sonia Mabrouk,
"Lorsque je pense à toutes les femmes qui se battent chaque jour pour leur liberté dans des pays comme la Tunisie, le Hidjab Day leur fait insulte."/ When I think of all the women’s daily fight for freedom and choice in countries like Tunisia, this Hijab Day is an insult” http://nytlive.nytimes.com/womenintheworld/2016/04/20/hijab-day-backfires-at-elite-paris-university-condemned-as-insult-to-women/
  • Quelques amendes salées, effilées, sont urgentes
Difficiles à avaler, dissuadant le sacré d'envahir l'espace public républicain (d'autres manoeuvres en diverses entreprises de même doivent être sorties, par exemple, des abattoirs pour le sacré en viandes de règles religieuses sacrificielles)

La laïcité ne reconnait aucun culte et respecte toutes les convictions, y compris celle de l'égalité des sexes ou de l'athéisme -eh bien, l'on ne dirait pas !? La question première se situe dans les droits des femmes qui sont universels et ne peuvent être soumis au relativisme culturel et religieux, et donc de l'égalité des sexes en Droit sans compromissions. Aucune ne peut renoncer à la loi mais certains mauvais fielleux les titillent que c'est leur droit et protection... L'on ne peut que répéter donc et encore et encore en m'adressant aux citoyennes (peut être mal informées par leurs mauvais génies ?) que la sharia n'est pas au dessus de la Constitution d'égalité des sexes et laïcité. Elle est en dessous et doit porter ses croyants à respecter à la lettre le droit international et national... 
En chapeau de fin, non pas une toque d'Alcatraz mais un appel aux citoyennes responsables. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html


Et pour prolonger, notre zen, un beau poème du "nègre fondamental", plus élégant et profond que jeu d'oeil et de mot enfantin d'entrée... http://www.unjourunpoeme.fr/auteurs/cesaire-aime
Place à notre Aimé 
Prophétie Là où l'aventure garde les yeux clairs là où les femmes rayonnent de langage là où la mort est belle dans la main comme un oiseau saison de lait là où le souterrain cueille de sa propre génuflexion un luxe de prunelles plus violent que des chenilles là où la merveille agile fait flèche et feu de tout bois
là où la nuit vigoureuse saigne une vitesse de purs végétaux là où les abeilles des étoiles piquent le ciel d'une ruche plus ardente que la nuit là où le bruit de mes talons remplit l'espace et lève à rebours la face du temps là où l'arc-en-ciel de ma parole est chargé d'unir demain à l'espoir et l'infant à la reine,
d'avoir injurié mes maîtres mordu les soldats du sultan d'avoir gémi dans le désert d'avoir crié vers mes gardiens d'avoir supplié les chacals et les hyènes pasteurs de caravanes
je regarde la fumée se précipite en cheval sauvage sur le devantde la scène ourle un instant la lave de sa fragile queue de paon puis se déchirant la chemise s'ouvre d'un coup la poitrine et je la regarde en îles britanniques en îlots en rochers déchiquetés se fondre peu à peu dans la mer lucide de l'air où baignent prophétiques ma gueule ma révolte mon nom. Aimé Césaire, Prophétie, Les armes miraculeuses,  http://www.pierdelune.com/cesaire1.htm
Christine Gamita, Ph. D., ethnologie - Docteure en ethnologie-

P. - S. iptum - Si le voilisme est dangereux de plusieurs points de vue pour l'équilibre social et personnel des femmes, il l'est d'autant plus concernant de petites filles ; Des doctoresses s'en émeuvent vigoureusement fin 2016.
 Un bémol cependant serait de laisser entendre que le sexe féminin ne serait que "genre" et que le sexe se déclinerait en genres, comme en grammaire. Le sexe féminin ne se réduit en aucun cas à un statut social. C'est de pérenniser le classement genriste qui perpétue le sexage. L'employer en catégories dépouille l'analyse féministe de ce processus social affectant
 rôles, fonctions, compétences, capacités qui briment ou forcent, de sa pertinence politique.
http://www.50-50magazine.fr/2016/10/18/le-voilement-des-fillettes-risque-majeur-pour-leur-developpement-et-leur-sante/
  • Fondamentaux de cet ethnoblog :
Plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html
B - Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html


"L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible."
Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteur : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 F Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités internationalUnauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.
En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible -existe aussi dans les langues suivantes : 

Si ce journal vous parait utile

Votez pour lui