dimanche 24 septembre 2017

Aya

 et le loup...
"Imagine ! Imagine l’aventure humaine sur l’eau sauvage apprivoisée. Nous sommes les vagues de la pensée, les torrents de l’avenir et la lumière qui jaillit du Nord. Nous changeons le monde, libres, sur la toile immense de nos rêves les plus fousCitation de Bernard Lavoie que l’on peut lire sur le granit entourant la fontaine de la gare du Palais à Québec, œuvre du sculpteur et peintre québécois Charles Daudelin[*]
Fontaine Éclatement II de Charles Daudelin, Gare du Palais, Québec | by Marielle Frigault
https://www.flickr.com/photos/marielle_frigault/14455508195
Je m’appelle Loundja. Née à Montréal en 2012, je fréquente la maternelle et bientôt, je perdrai ma première dent de lait. Mes parents sont nés en Algérie dans les années 1970. Une belle époque pour naître au sein de la jeune république algérienne, encore pleine d’espoir, bercée par la grande bleue jusqu’à l’intérieur des maisons.
Mes parents ont choisi de quitter ce joyau de la Méditerranée pour s’installer au Québec afin de ne pas renoncer à leur amour et à leur soif de liberté. Ils voulaient préserver leurs enfants de ce qui pourrait entacher leur innocence. Mes parents souhaitaient surtout que leur progéniture ait accès à une scolarité libérée du fiel de quelques obscurs versets. Mes parents ont fui le suicide intellectuel d’une Algérie gangrénée par l’islam politique. Une idéologie qui tentait d’écraser le désir naissant d’embrasser le XXIe siècle, de se départir des coutumes archaïques plombant la réflexion vers de nouveaux horizons. À en croire ce que débitent les mégaphones des criards minarets, Satan en personne soufflerait ces rêves d’émancipation aux oreilles des boudeurs des opulentes mosquées.
Dans ma classe, il y a Rachel, Diego, Yi-fu, Jahmil, Mamadou, Aisha, Érika, Yousef ainsi qu’Aya la voilée. Elle n’est pas la seule élève à porter le hidjab. Lorsque j’en discute avec maman, elle me dit qu’à son époque, aucune de ses camarades de classe ne portait le voile islamique.
Aya est une petite fille comme les autres. Elle aime jouer à la balle et à la marelle. Ses amis lui demandent sans cesse « pourquoi le portes-tu? » Mais Aya ne répond pas puisqu'elle ne sait pas la raison pour laquelle elle le porte.
J’aime jouer avec Aya. Je me dis que ce voile, étranger à ses deux défuntes grand-mères, la discrimine continuellement dans la cour grouillante d’enfants de toutes les couleurs. Papa me dit que ce vêtement est apparu dans son pays d'origine vers 1994. Les barbus étaient obsédés par ce fichu. Ils sommaient frénétiquement les femmes de le porter, sinon gare à elles! Ces violents dévots ont décidé de changer le visage de dieu pour en faire un être obsédé et outré par le corps des femmes. Un dieu qui efface les plaisirs de la vie, tels la musique, la danse, les arts et la poésie. Papa dit que les barbus ont islamisé le pays de mes ancêtres. Ils ont tué des résistants, des poètes, des journalistes, des femmes et des hommes au cœur libre… Les barbus ont enseigné, Coran à la main, que le mal trouve sa source sur la tête des femmes.
Cet automne, les cravatés à la tête de ma province règleront la question de la discrimination d’Aya. Ils discuteront derrière des portes closes du sort des fillettes coupables d’attiser le désir des hommes à l'esprit pervers. Une commission se tiendra avec des enturbannés et des voilées impudiquement fardées, au sourire rusé.
Le gouvernement de ma province scellera l’horizon d’Aya. Il conviendra d’un commun accord avec les représentants autoproclamés d’une fictive communauté musulmane que le port du voile n’a rien d’un symbole avilissant pour les femmes. Mes parents fulminent en pensant à ce clientélisme religieux, à cette abdication à contrer la montée de l'islamisme et de ce qui le symbolise.
J'ignore quand se tiendront les débats à huis clos qui mèneront à la capitulation en lien avec les droits des enfants d’être épargnés d'absurdes dictats religieux. Toutefois, j’ai la certitude qu’Aya n’en sortira pas gagnante.
À leur départ de la Vieille Capitale où ils auront discuté avec Philippe Couillard, maman se demande si les voilées et les enturbannés cracheront sur la citation de Bernard Lavoie gravée sur le granit de la gare du Palais. Ou pire encore, s'ils prendront des selfies moqueurs avec les suffragettes figées dans le bronze sur la colline parlementaire ?
Ce soir, à l'heure du coucher, je penserai à Aya. J'espère que la souris qui prendra sa dent de lait lui dira qu’à l’école, on peut réécrire sa propre histoire. Comme le Petit Chaperon rouge, elle peut décider de ne pas être broyée par le ventre de l'affreux loup velu.
Mais dites-moi, serons-nous plusieurs à la protéger du loup ?

Radia Kichou et Nadine Fleury
22 septembre 2017
Tous droits réservés
  • Après cette invitée du dimanche, poignante fable. Un petit retour vers nos vieilles fontaines...

FABLES DE LA FONTAINE - Le loup devenu berger
Collection de la Solution PAUTAUBERGE d'après Gustave DORE
http://www.ebay.fr/itm/FABLES-DE-LA-FONTAINE-Le-loup-devenu-berger-d-apres-Gustave-DORE/231895565717 


[*] Texte littéraire gravé sur la margelle de la fontaine de Montréal, Québec. http://plepuc.org/fr/oeuvre/clatement-ii

  • - Fondamentaux de ce bloguethno :
Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
Mais plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html


- Associations péricultuelles, écoles, mosquée salafiste avec indulgence au jiljab des fillettes http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html
- Après les seins naissants, les têtes naissantes http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/violence-feminicide-au-fer.html

- Billet premier sur le sujet déclenché par la vue de petites voilées dans mon arrondissement. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/06/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html

Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteures et lien du billet de blog
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.

En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台灣)

samedi 16 septembre 2017

Virée saturnienne

"À part quelques esprits sérieux, notre époque vit au jour le jour de faits plus que d’idées, et de faits sans grandeur. Les commérages auxquels est réduite la politique actuelle, les nouvelles du monde artistique et des salons, et ce triste bilan qui sous le titre de faits divers, expose les misères, les crimes et les aberrations de chaque jour, là se borne la nourriture intellectuelle et morale du plus grand nombre. Ce n’est pas qu’elle soit vide d’enseignements ; mais la moelle n’en est pas extraite et ces faits n’offrent à ceux qui en vivent qu’un intérêt passager, pris à part de leurs conséquences et de leurs causes : le simple appétit de l’incident, l’amour de l’enfant pour le conte ; dans l’esprit comme dans le journal, ils restent sans lien, sans ordre, séparés par des tirés. On réfléchit peu ; le temps manque ; le goût surtout. La vie, consacrée tout entière à la poursuite du but personnel, immédiat, harcelée par la concurrence sociale, est si haletante ! Tout s’y produit en hâte et sous forme de compétition : l’action, la pensée. Remonter aux sources est trop long."*

19 rue des Cités et de l'Union, Aubervilliers - 1900
http://www.parisrues.com/dep/93/93300/93300-rue-de-l-union.html
La ligne 2, puis de La Chapelle à Aubervilliers** par le 35 à 17 h. Et, retour à pied tout le métro aérien : Plus un CRS dans les parages, juste des espèces de sécurités qui usurpent le bleu marine mais qui laisse faire tous les délinquants devant mes yeux.
- Preuve de ce que la légalisation du tabac n'entrave en rien la contrebande et trafics, ce sera donc encore pire s'il vous prend l'idée d'aller dépénaliser puis légaliser les stupéfiants ! Imaginez un peu, et des bureaux de vente style "seita" et de la contrebande, comme de bien entendu.
Rien à voir avec des cloches, pour ce qui est du jeune vendeur fringuant et entreprenant, à la dernière mode. Ces gars qui plombent le Code du travail en tâcheron sauvage. Plus un commerçant dans le quartier ne doit donner de fiches de paye et régler à l'Etat les cotisations sociales, c'est plus que sûr.
- Plus une nana délurée dans les parages ne s'aventure, les jeunes hommes machistes ont repris tous leurs postes. Si les trottoirs s'élargissaient, la vente à la sauvette (joli mot qui ne sert presque plus à voir leur sérénité de proprios du bitume) ne ferait qu'augmenter, on en jurerait, et leurs odieux racoleurs.
- Ainsi que, en poste alterné, pickpockets et autres délinquants, qui par deux, l'un distrayant et l'autre raflant, s'organisent sans être nullement inquiétés. J'ai d'ailleurs arrêté Barbès définitivement, alors que station pratique, car plus une fois sans me faire suivre parfois jusqu'à chez moi par des allumés en quête de fortune...
- Toujours aucune espèce de campagne d'explication sur les droits à l'égalité de sexes et l'insulte faîte au féminisme et aux féministes qui tiennent légitimement aux avancées du rejet de la main mise des dogmes sur les filles et leur maintien avec leur estime de soi bafouée - Ceci vaut aussi pour Aubervilliers, où parfois que des jiljabées*** dans la rue 
Furieuse de voir qu'en dépit de témoignages de femmes averties, rien n'est fait manifestement, et je plains de tout coeur les riveraines forcées d'endurer ou de déménager.

"On trouve tout à la Samaritaine". On m'a dit que le chibani du quartier peut être bon samaritain pour la mécréante, de jour grignotant en période de ramadan. Qui en doute, ou du gentil barbu**** qui vous y tend d'une boutique une bouteille d'eau ? J'ai été assez souvent invitée avec mon petit garçon, tout petit, par les gars qui tiennent les restaus chorbas pour savoir comment on vit dans les quartiers populaires de Paris. L'esprit de clocher de toujours défendre les bons papas sucettes du village, cela fait des millénaires que cela a laissé se développer de bien curieuses pratiques. Celles qui s'élèvent contre, comme l'association des Femmes sans voile d'Aubervilliers ou Brigade des Mères de Sevran, sont discréditées dès que possible.
Que les délinquants côtoient des braves types ne change rien à cette situation déplorable, ou que les braves types soient également de fieffés machistes non plus.

Les graves problèmes de principe et de régression sociale restent. Alors pourquoi vouloir à tout prix dédouaner cette situation obscure ?

Et ma faiblesse serait de garder une hiérarchie des priorités pour les enfants, les petites filles brimées en particulier. On va me le reprocher, venez-y donc !

Examiner lucidement la régression en cent ans ne fait de personne des monstres sans empathie, et je ne n'en suis pas un, ni ignorante, ni aveugle. Bien au contraire, je me fais un point d'honneur d'être perspicace.

J'ai gardé le pire, encore plus sombre, pour finir car le début du périple, entre Colonel Fabien et La Chapelle, m'a donné la nausée, dont je me remettais encore mal trois heures après. J'avais peine à l'écrire, une autre fois...

C'est le barbu poivre et sel en qamit qui poussait devant lui, si jamais à côté ou derrière lui elle aurait pu échapper à sa vision stroboscopique, sa gosse métisse de douzaine d'année encagée dans son hijab deux tons en veste noire à petits pois blanc et vert, histoire de faire passer le comprimé ! Une enfant, pensez donc. Cachez cette oreille que je ne saurais voir, excitant le chaland, faisant bander le populo du métro.

Et la gamine n'avait pas l'air des plus épanouies et le type fuyait mon regard direct et impur ! Pauvre salace paternel à qui l'on ne donnera aucun dieu avec ou sans confession. 
Et tout le monde faisait comme s'ils étaient invisibles.
Oui j'en veux aux femmes qui, au lieu de l'enlever des gosses et tenir tête aux hommes, le portent aussi, histoire de leur obéir. Oui ça m'exaspère, ça me rebute, ça me révolte, qu'elles ses plient à ces peureux libidineux !

Prétendue disparition de l'aphrodisme ? On voile les laides pour les mettre en valeur, on voile les belles, pour atténuer leur attrait, manipulées comme des poupées, juste ce qu'il faut de bon aloi pour attirer le gendre et faire son pieux papa en règle avec le dogme, histoire de mériter plus de paradis ?
J'ai recherché qui donne ces ordres et invariablement je tombe sur un site salaf' entre d'autres qui continuent à perdurer sans être importuné ni par la Justice, ni par la Police, tout comme écoles coraniques et activités mosquétales qui ne respectent pas les enfants ? Son article du 1er avril 2011 particulièrement obscène me répugne !
Capture d'écran partiel
3ilmchar3i.net/article-le-voile-de-la-petite-fille-non-pubere-72021223 
Discours religieux honteux, moteur de tous les décérébrés fanatiques qui voilent les gamines, pubères ou non pubères, c'est une aliénation sans pareille qui va créer des handicapées sociales sans un fil de liberté de penser ! Laisser ces sites continuer à pousser les gens à voiler les fillettes est criminel !

Et l'on sait bien que cette emprise machiste graveleuse use d'oiseux subterfuge sur les fillettes pour leur faire dire qu'elles le veulent bien, alors qu'issu d'humiliations. Bien briefés par les imams intégristes, pas de clash, faites gaffe, ne punissez pas visiblement, elles se plaindraient, on vous les retirerez ! Il ne faut pas attendre que les filles se plaignent pour voir que les bleus à l'âme passent au violet ! C'est déjà trop tard, les séquelles risquent pour beaucoup d'être irréversibles.
Alors cette circulaire, elle vient, c'est pour aujourd'hui ou pour demain !? Ou cette loi, si vous vous sentez trop frêle, légiférez donc !
Quelle régression depuis 1900 ! 
1900, c'était le temps, le bon temps où l'on ne voilait pas les petites et plus grandes, où les lois féministes se commenceraient à frayer chemin. Où à peine l'école gratuite et obligatoire pour filles et garçons mise en place.[1
2017 - Les Saturnales à l'inverse, l'ordre du monde coulé dans du béton armé les filles verrouillées comme des perruches. Journées du patrimoine... [2]

Ce n'était pas faute d'être prévenus mais quand les femmes préviennent qu'il s'agit d'un outil de majeur intégrisme misogyne au dernier degré, c'est lettre morte. Les intellobourgeois (lapalissade) méprisent, condescendent à publier et siéger en coloc' justement avec les plus dévots en tout coexistentialisme*, sachant mieux qu'elles, que nous toutes qui ne nous tairons pas... Le salafisme étant notoirement de base un développement sectaire et, en surcroît, la pratique du voilisme relevant de la dérive sectaire dans le contexte de la laïcité ou de la sécularité, comme le font remarquer les musulmanes qui ont été forcées de s'enfuir des territoires théocratiques violents à leur égard.[3]
Dites donc à ces dévots que c'est eux mêmes qu'ils mettent en danger car les prochains plus pieux ou plus retors s'imposeront dans l'heure et les feront rentrer sous terre.

Quant aux pouvoirs publics qui s'imaginent que de lâcher du lest fera disparaître ces fâcheux, détrompez vous, vous n'êtes qu'en train de mettre en place toutes les bases d'une guerre intra religieuse qui plongera toute la société dans l'affliction.

Christine Gamita

Nota bene - Pourtant l'on a des biscuits pour partir en guerre contre les dérives sectaires ! N'hésitez pas à vous en servir ainsi que citer en votre réclamation  près les pouvoirs publics. Ce n'est pas comme si il n'y avait pas de lois permettant de protéger les mineures des dérives sectaires et des arguments vaseux de truffes instrumentalisant la laïcité. En particulier, concernant le sujet des mineures, voir 4 & 8[6]

Post-scriptum - La bonne loi contre les signes religieux scolaires incomplète
d'interdire le port d'un vêtement religieux féminin fondamentaliste à l'école

Le for intérieur de ces demoiselles n'est en aucun cas atteint par cette loi. Par contre, au nom de l'ordre public et du respect d'autres principes et lois, leur for extérieur peut être restreint.

Comment cette loi qui protège toute la population scolaire et, en  particulier, les élèves mineures et majeures de l'emprise religieuse et des conflits religieux en milieu scolaire, se voit bafouée dans certains établissements scolaires !

Bien que la circulaire ait précisé l'intentionnalité religieuse, autrement dit la visibilité ostentatoire valant prosélytisme en circulaire du 18 mai 2004 d’application qui définit signes et tenues manifestant ostensiblement l’appartenance religieuse, et que dans ses décisions du 15 décembre 2007, le Conseil d’Etat admet, afin d’empêcher le détournement de la loi, l’interdiction de signes n’ayant pas a priori de connotation religieuse (bonnet, bandana, etc.) mais portés en permanence avec une intentionnalité religieuse CE, 5 décembre 2007 Ghazal,  Singh, etc. (n° 285394 et n° 295671), on ne cesse de voir des jeunes filles circuler en vêtements religieux devant les établissements scolaires !

Poussés sans le savoir au désordre ? Le CCIF induirait-il sciemment en erreur ses membres à contourner la loi et se confronter aux établissements laïques car quel besoin de porter tuniques longues de maintien religieux (sinon on ne serait pas dans le marécage du prétendu sacrilège de l'école publique), dites abaya ? De mettre donc en porte à faux les gosses et créer un désordre scolaire en se servant des parents se croyant dans leur droit, sont-ils informés précisément de cela ? Alimenter le ressentiment contre l'école relève de l'incitation au désordre public.

Article "puis-je porter une tunique" du CCIF, président fondateur Marwan Mohamed
articles/2017/09/08/puis-je-porter-une-tunique-a-lecole
  • La loi du 15 mars 2004 n'a pas à définir la laïcité
Ce n'est ni besoin, ni son rôle. Ecartons aussi les sornettes des concepts prétendus non figés comme de mauvaises graisses. Tout est parfaitement cadré et les concepts de principe sont définis strictement : Nous sommes en régime de séparation et non pas de sécularisation, nous sommes sous principe de laïcité et non pas de sécularité et pilarisation.

Peu voudrait changer cela, ce sont surtout les fondamentalistes les plus bruyants et envahissants, qui refusent l'indépendance mutuelle et préfèrent les piliers religieux, la pilarisation nichée en sécularisation qui leur semble leur promettre la suprématie futureLa tentative de démantèlement subreptice par désobéissance incivile de la loi contre les signes religieux à l'école laïque, de son entrée régulièrement forcée par les tenants du jiljabisme joue aujourd'hui sa carte contre la laïcité et les laïcistes qui défendent 1905 qui veulent que la laïcité de séparation reste colonne vertébrale de la république.

Principes laminés dans cette progression du vêtement religieux sur mineures et majeures scolaires et universitaires, alors que les faire respecter est de celui des objectifs de l’article 9 § 2 de la Convention de protection des droits et libertés d’autrui ainsi que la préservation de l’ordre :
  • Principe de la protection de l'enfance des emprises sexuelles, religieuses et intégristes,
  • Principe de laïcité, 
  • Principe d'égalité des sexes et
  • Principe de liberté de conscience.
L'athéisme à l'école devenu le bouc émissaire, et la laïcité devient chèvre.
"Alors que nombre de pays européens ont choisi la voie de la sécularisation, c’est-à-dire l’organisation des rapports entre le politique et le religieux afin d’assurer leur indépendance mutuelle, la France a, depuis longtemps déjà, préféré leur séparation pure et simple. Clé de voûte de la transformation des rapports entre l’Eglise et l’Etat, la laïcité - entendue comme le refus de l’assujettissement du politique au religieux, ou réciproquement - est le fruit d’un long processus historique" Julie Brau, Controverses autour de la loi du 15 mars 2004 : laïcité, constitutionnalité et conventionnel[4]

La Cour européenne comprend mieux les textes constitutionnels français que l'aréopage, bien léger en laïcité, du Conseil d'Etat, qui confirment la logique et nécessaire neutralité du domaine scolaire L'association péricultuelle, citée plus haut, construite sur le textile religieux contre la commission Stasi, d'interdit de la burka en public comme de tout visage masqué, et la loi 2004 interdisant les signes religieux à l'école, ne possède donc aucune notion de la protection de l'enfance - Les petites filles appartiennent encore au patriarche ?[7]

Inutile de commenter à quel point cette obligation de port de vêtements sectaires humiliants pour le sexe féminin, supposé tentateur et luxurieux dès le berceau, et mettant en scène par ricochet le petit garçon en sexe lubrique incontrôlable dont il faut déjà le protéger, sont dangereux pour l'épanouissement des enfants... Si ces vêtements étaient islamiques, aucune musulmane ou musulman ne pourrait s'y soustraire, c'est donc une sorte de faux religieux puisque ce vêtement est particulièrement sectaire, en plus d'être sexiste : Il s'agit donc d'une école de la secte salafiste.
Ecole Khalid ben el-Walid, Laval
''Règlement interne de l'école (...) .. Premièrement : le port de vêtements islamiques en classe :
1. Pour les filles, le Hijab et la abaya... "
Les uniformes sectaires et sexistes, comme eux exigés par l'école coranique khalid ben el walid (Barbe bleue violeur et sanguinaire)[7], comme en tout lieu d'instruction collective, et ateliers après la classe des mosquées comme les p'tits muslims, doivent être strictement et définitivement proscrits. 

Il ne reste donc qu'à renforcer cette loi 2004, solidement et largement, et sa circulaire que certains prennent par dessous la jambe, et qu'aucun établissement de l'école laïque ou confessionnelle ne puisse plus imprimer l'inégalité des sexes ANTICONSTUTIONNELLE dans des établissements d'enseignement de quelque niveau que ce soit. Adossé à la sanction des dérives sectaires.

Note de bas de billet
________
* Victoire Léodile Bera / André Léo, Née le : 1824-08-18 à Lusignan - Décédée le : 1900-05-20 à Saint-Maurice http://peintres-et-sculpteurs.com/biographie-325-bera-victoire-leodile.html

** J'ai travaillé à Aubervilliers, habité à Clichy-sur-Seine, Colombes, fréquenté à Argenteuil, étudié à Saint-Denis, plutôt fin des années 70 et début 80, et il n'y avait pas d'habits religieux à tous les croisements ! Que s'est-il passé, qui a fait sorte de ficher en l'air les réflexions sur ce sujet de 1905 et de passer outre l'égalité des sexes et la protection de l'enfance ? Quels salopiots irresponsables ?!

On ne peut que tristement constater que, depuis les années 80 environ, la société française, surtout intellectuelle, a regardé de haut ce phénomène tâche d'huile de la dévotisation prosélyte des élèves, se croyant plus maligne que tout le monde. Les conséquences en sont dramatiques de faire proliférer l'abus de laisser croire qu'il est tolérable que les filles affichent leur acceptation de se devoir soustraire à tenter les garçons en restant dans un rôle modeste et pieux traditionnel.


Et grâce à cette petite partie embourgeoisée jusqu'aux yeux, nous d'en bas, nous retrouvons calomniées de xénophobes et racistes d'exiger que soient protégés les élèves et étudiantes sans exception ! Alors, oui, il serait temps de vous réveiller toutes, et vite.

*** A propos des jiljabées âgées innombrables - Elles n'y sont pas obligées par les textes religieux. Deux raisons majeures pour que les femmes stériles (ménopause) et qui ne sont pas les épouses du grand chef et sans plus d'intérêt pour les obsédés du pompon, cessent ce cinéma religieux qui favorise l'intégrisme.

1. N'est en aucun cas obligatoire pour les vieilles pétoires de mettre leur housse. Je ferai remarquer ici qu'ayant dépassé les soixante ans, je peux me permettre de parler de la ménopause sans que l'on m'indispose avec de la moraline ! La mosquée intégriste marrainée par Ste Nicole du Chardonnay de Rhône Alpes nous ensaigne, et nous manquerait énormément, à nous vieille athée laïque infertile, pour savoir qu'on ne risque rien d'aller nue tête mais que quand même faut pas pousser avec l'awra, non plus, 
~* Le verset 60 sourate 24 / A-nour *~ le Juin 28, 2013, 13:13:49,"Quant aux vieilles femmes qui n'espèrent plus le mariage, elles n'encourent aucun blâme à ôter certains habits de sorties sans exhiber pour autant leurs atours."

2. Mais aussi, ces personnes seraient découvertes si elles ne se considéraient de haute extraction. Ce problème devient d'autant plus grave et perturbateur que la France est pays laïque, et de majorité athée, et non pas chrétienne comme s'imaginent certains...

  • (Adultère - Au passage, on apprend que l'esclave, en cas d'être coépouse, prend cinquante coups de fouets pour adultère, cool... libre, ce sera cent.)
"Les femmes musulmanes esclaves ne sont pas juridiquement égales aux femmes musulmanes libres, même si l'islam ne fait pas de différences entre elles  sur le plan spirituel. Les unes et les autres peuvent espérer les mêmes récompenses éternelles dans l'au-delà. Mais, dans la vie ici-bas, les règles imposées par les ouléma sont moins exigeantes pour les femmes esclaves que pour les femmes libres et les punitions prescrites dans le Coran (les houdoud) sont moins sévères pour les premières que pour les secondes. Ainsi, si les ouléma condamnent une femme libre à subir cent coups de fouet pour adultère, ils considèrent qu’une femme esclave, en raison de sa servitude, ne sera astreinte qu’à la moitié de la peine" http://classiques.uqac.ca/contemporains/daher_ali/hijab_prescriptions_musulmales/hijab_texte.html
Impubères,  nubiles ou ménopausées, le voilisme est démontré, en cinq versets, hautement malsain pour toutes, et en premier pour les petiotes : que les services sociaux et de protection de l'enfance y mettre un terme rapidement.  

**** "barbu", ellipse convenu pour salafiste - Ici un échantillon des positions barbues au Québec, et pourquoi le salafisme est contraire à la république laïque, démocratique et sociale d'égalité des sexes,

"Et on voit qu’ils appellent maintenant à la laïcité, à la démocratie, à l’égalité entre l’homme et la femme, à la citoyenneté, et à tout ce qui est Shirk et Koufr au nom de l’Islam ! Voilà le danger de vivre chez les Kouffars !" p. 364, Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti L’Islam ou l’Intégrisme ? À la lumière du Qor’an et de la Sounnah, Québec, 2008-2009 www.salafidemontreal.com/doc/L'Islam_ou_l'Integrisme_(4eme_edition).pd 
[1] Ecole primaire de filles obligatoire, laïque, gratuite :
"Le 10 avril 1867, obligation pour les communes de plus de 500 habitants d'avoir une école de filles. Le 8 octobre 1880, ouverture possible de classes enfantines pour les élèves de moins de 7 ans. Le 16 juin 1881, et le 28 mars 1882 les lois Ferry instituent l'enseignement primaire public gratuit, laïc et obligatoire, pour les filles en 1882." https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_primaire_en_France

[2] Le samedi est un jour dédié à Saturne, il lui doit son nom. Les Saturnales, d'inversion hiérarchique, sont également des fêtes dédiées à l'astre. http://www.cosmovisions.com/%24Saturnales.htm

L'astrologie, superstition vivace, lui attribue l'énergie de l'intégrité et de la responsabilité individuelle. De là, l'intérêt d'une virée saturnienne...

[3] L'article 3 d'interdiction des traitements inhumains ou dégradants ne vous saute pas à la figure quand vous voyez cette enfance et jeunesse empaquetées, imposant aux autres de savoir, soit qu'elles sont objet de luxure, peu importe l'âge, qu'elles ont leurs règles et sont à marier, vierges, chastes ? Plus d'ordre public, nulle paix sociale ne reste possible à l'école et la liberté d'expression athée minimisée, donc forcément le principe de liberté de conscience bafoué ! Et le droit d'autrui à ne pas être agressé par de telles aberrations misogynes, et les dégâts faits sur la mentalité de la communauté scolaire, avec les conflits que cela provoque entre élèves ? En direct de Tunisie :
"C’est discutable pour les femmes adultes. C’est irrecevable pour les mineures, impubères ou pubères soient-ellesComment distinguer une volonté propre d’une mineure, d’une obligation de ses parents ? Impossible. Même quand ils subissent de mauvais traitements, les enfants se plaignent guère. La force et l’autorité parentales freinent leurs pensées propres. Au mieux, dans une recherche constante de reconnaissance parentale, elles feront « comme maman ». De quel choix peut-on parler quand il s’agit d’enfants, si ce n’est de leurs parents ? Quelle décision autonome peut-on prétendre quand ces filles ont été endoctrinées au biberon ? Une mineure n’est pas plus libre que responsable d’adosser, sous la bannière de la religion, le symbole de la soumission des femmes. Au départ elle n’a pas choisi de se voiler. On l’a voilée. Demandez-lui pourquoi. Elles vous dira : « c’est comme ça ».Ces filles voilées, peuvent-elles aspirer à l’égalité ? Peuvent-elles se considérer Hommes, au même titre que les hommes, quand un chiffon leur rappelle qu’elles ne sont qu’objet de désir masculin ? "peuvent-elles disposer librement de leur corps quand l’apartheid textile leur a longtemps miroité qu’elles ne sont que pêché ? La réponse est doublement négative. » Ihchim », « ghatti », « ostor », un riche vocabulaire pour les culpabiliser d’une faute dont elles n’ont pas encore conscience. Et quelle faute ? Etre des femmes en devenir. Un objet potentiel de désir et donc de pêché, de hram, de délit. 
(...) castration chimique en Russie, de prison à perpétuité ailleurs. Dans les pays des dérangés mentaux, comme par hasard tous islamiques, c’est une pratique sexuelle tolérée et légalisée, avec un hadith remâché depuis quatorze siècles à l’appui. 
Il n’y a pas d’attitude plus perverse que de sexualiser le corps d’une enfant en la voilant, au même titre que la prostitution infantile. Voiler une fille, c’est l’élever au rang de femme. C’est faire d’elle un être trop tôt sexué, un être sexuel qui n’en a pas encore la nature. Ceux qui arborent fièrement leurs enfants voilées offrent au regard des plus vicieux les lolitas musulmanes." Ons Bouali? Voile pour enfants, crime des parents https://nawaat.org/portail/2011/11/08/voile-pour-enfants-crime-des-parents/
Quatorze ans déjà et recul de trois grands pas de géantes !? Et que dire de ce que cela enfonce irréversiblement dans le crâne des gosses ? Chadortt Djavann....
""Que dissimulez-vous et au regard de qui ? Dieu dites-vous ? Mais Dieu vous voit nue dans votre salle de bains... C'est du regard des hommes que vous vous cachez. Pourquoi ?" Quand elle avait 15 ans, un mollah a débarqué dans sa classe de Téhéran : "Au moment de vos règles vous êtes impures. Vous vous tiendrez à plus grande distance encore des garçons, qu'ils ne soient pas contaminés par votre impureté, et éloignés du droit chemin par votre faute.""  http://www.liberation.fr/portrait/2003/10/13/pendre-le-voile_447810
Nota bene - Aucune accusation de racisme n'est recevable contre celles et ceux qui fermement s'opposent au voilisme de quelque origine soyons-nous ; appartenir à un groupe humain par état d'esprit ou par prétention de sang, de toute façon, n'est aucunement appartenir à une race. L'appartenance à une religion ne relève en rien d'une race non plus. Et les pratiques religieuses ne marquent pas plus l'appartenance à une race inexistante à plusieurs titres. Ce sont donc ceux qui s'en réclament qui prennent le relais du racisme.

La critique du voilisme, en tout cas, ne peut être calomniée de raciste et n'est pas non plus de l'ordre du sacrilège et du blasphème, cette criminalisation en France a été proscrite en 1792.


[4] Julie Brau, Controverses autour de la loi du 15 mars 2004 : laïcité, constitutionnalité et conventionnel http://www.droitconstitutionnel.org/congresmtp/textes1/BRAU.pdf

[5] Fiche de la Cour Européenne des Droits de l'Homme de juillet 2007, paragraphe voile à l'école :
"Dogru c. France et Kervanci c. France 4 décembre 2008 Les requérantes, toutes deux musulmanes, étaient scolarisées dans une classe de sixième d’un collège public en 1998–1999. A plusieurs reprises, elles se rendirent au cours d’éducation physique et sportive la tête couverte et refusèrent l’enlever leur foulard, malgré les demandes répétées de leur professeur. Le conseil de discipline du collège prononça l’exclusion définitive des requérantes pour non-respect de l’obligation d’assiduité, en raison de l’absence de participation active des intéressées à des séances d’éducation physique sportive. Cette décision fut confirmée par les tribunaux. Dans les deux affaires, la Cour a conclu à la non-violation de l’article 9 de la Convention, estimant en particulier que la conclusion des autorités nationales selon laquelle le port d’un voile, tel que le foulard islamique, n’était pas compatible avec la pratique du sport pour des raisons de sécurité ou d’hygiène, n’était pas déraisonnable. Elle a admis que la sanction infligée n’était que la conséquence du refus des requérantes de se conformer aux règles applicables dans l’enceinte scolaire dont elles étaient parfaitement informées et non, comme elles le soutenaient, en raison de leurs convictions religieuses. 
Aktas c. France, Bayrak c. France, Gamaleddyn c. France, Ghazal c. France, Ranjit Singh c. France et Jasvir Singh c. France 30 juin 2009 (décisions sur la recevabilité) Ces requêtes concernaient l’exclusion de six élèves de leur établissement scolaire en raison du port de signes ostensibles d’appartenance religieuse. Ils étaient inscrits pour l’année scolaire 2004–2005 dans différents établissements scolaires publics. Le jour de la rentrée, les jeunes filles, de confession musulmane, se présentèrent avec les cheveux couverts d’un voile ou d’un autre couvre-chef. Les garçons étaient eux coiffés du « keski », sous-turban porté par les Sikhs. Ayant refusé de retirer ces accessoires, les élèves se virent refuser l’accès aux salles de classe et, après une période de dialogue avec les familles, furent exclus de leurs établissements pour non-respect du code de l’éducation. Devant la Cour, les requérants se plaignaient de l’interdiction du port d’un couvre-chef imposée par leurs établissements scolaires. Ils invoquaient en particulier l’article 9 de la Convention. La Cour a déclaré les requêtes irrecevables (manifestement mal fondées), estimant en particulier que l’ingérence dans l’exercice par les élèves de leur droit de manifester leur religion était prévue par la loi et poursuivait le but légitime de la protection des droits et libertés d’autrui et de l’ordre public. Elle a rappelé en outre le rôle de l’État comme organisateur neutre et impartial de l’exercice des divers cultes, religions et croyances. Quant à la sanction d’exclusion définitive, la Cour ne l’a pas jugée disproportionnée, les élèves ayant eu la possibilité de poursuivre leur scolarité au sein d’établissements d’enseignement à distance." 3 Fiche thématique – Signes et vêtements religieux applicable à tous les élèves sans considération de conviction religieuse. 
On voit que les arguments pour refuser le voilisme intégriste, selon la Constitution laïque d'Attatürk et les circulaires conformes, en Turquie valent également à l'échelle générale :
"Leyla Şahin c. Turquie 10 novembre 2005 (Grande Chambre) Issue d’une famille traditionnelle pratiquant la religion musulmane, la requérante estimait qu’elle avait l’obligation religieuse de porter le foulard islamique. Elle dénonçait une circulaire adoptée en 1998, alors qu’elle était étudiante à la Faculté de médecine d’Istanbul, interdisant aux étudiantes de porter le foulard en cours ou pendant les examens, ce qui l’avait finalement amenée à quitter le pays pour poursuivre ses études en Autriche. La Cour a conclu à la non-violation de l’article 9 de la Convention, estimant notamment que l’ingérence dans l’exercice par la requérante de son droit de manifester sa religion avait une base légale en droit turc, la Cour constitutionnelle turque ayant antérieurement jugé le port du foulard dans les universités contraire à la Constitution. La requérante aurait donc pu prévoir, dès son entrée à l’université, que le port du foulard islamique par les étudiantes était réglementé dans l’espace universitaire et, à partir de la date de l’annonce de cette réglementation, qu’elle risquait de se voir refuser l’accès aux cours et aux examens si elle persistait à le porter. Compte tenu de la marge d’appréciation dont jouissent les États en la matière, la Cour a en outre dit que l’ingérence pouvait passer pour « nécessaire dans une société démocratique » au regard de l’article 9 § 2 de la Convention. En particulier, elle a considéré qu’on ne pouvait faire abstraction de l’impact que pouvait avoir le port de ce symbole, souvent présenté ou perçu comme une obligation religieuse contraignante, sur ceux qui ne le portaient pas. 
Köse et 93 autres c. Turquie 24 janvier 2006 (décision sur la recevabilité) Cette affaire concernait l’interdiction faite à des élèves d’établissements secondaires publics à vocation religieuse de porter le foulard islamique dans l’enceinte de leurs écoles. Invoquant l’article 9 de la Convention, les requérants soutenaient notamment que l’interdiction de porter le foulard islamique dans les établissements en question constituait une atteinte injustifiée au droit à la liberté de religion, en particulier au droit de manifester sa religion. Les requérants parents d’élèves alléguaient quant à eux que l’interdiction du port du foulard islamique dans ces établissements constituait une violation du droit de leurs enfants à l’instruction énoncé à la première phrase de l’article 2 (droit à l’instruction) du Protocole n° 12 à la Convention. (...) La Cour a déclaré la requête irrecevable (manifestement mal fondée). Elle a estimé que l’obligation en matière vestimentaire imposée aux élèves était une règle générale 2 L’article 2 (droit à l’instruction) du Protocole n° 1 à la Convention dispose que : « Nul ne peut se voir refuser le droit à l’instruction. L’État, dans l’exercice des fonctions qu’il assumera dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement, respectera le droit des parents d’assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques. » Par conséquent, à supposer même qu’il y ait eu ingérence dans le droit des intéressées de manifester leur religion, il n’y avait aucune apparence de violation de l’article 9 de la Convention. S’agissant par ailleurs du grief des requérants tirés de l’article 2 du Protocole n° 1 à la Convention, la Cour a estimé, d’une part, que la limitation litigieuse était une mesure claire dans son principe et proportionnée aux objectifs de protection de l’ordre et des droits et libertés d’autrui, et de défense de la neutralité de l’enseignement secondaire et, d’autre part, que le code vestimentaire imposé en l’espèce et les mesures y afférentes n’avaient pas porté atteinte au droit énoncé à la seconde phrase de l’article 2 du Protocole n° 1. cf. id. http://www.echr.coe.int/Documents/FS_Religious_Symbols_FRA.pdf
[6] Le cadre légal permettant de sanctionner les agissements  contraires aux exigences minimales de la vie en société, près Premier Ministre, OL,
"Face à des phénomènes nouveaux, apparus ces dernières décennies dans un contexte social fragile, de montée de revendications communautaires, de contestation ou d’instrumentalisation du principe de laïcité, l’Observatoire de la laïcité a souhaité établir un rappel du cadre légal permettant de sanctionner les agissements contraires aux exigences minimales de la vie en société, en particulier dans des situations pour lesquelles le principe de laïcité est invoqué à tort.http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2017/03/rappel_du_cadre_legal_permettant_de_sanctionner_les_agissements_contraires_.pdf
"4. Nul ne peut se prévaloir de sa religion ou de ses convictions pour porter atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommesExemples : dans le cadre professionnel, le refus de se conformer à l’autorité d’une supérieure hiérarchique femme constitue un manquement à l’obligation d’exécution loyale du contrat de travail justifiant une cause réelle et sérieuse de licenciement (article L1222-1 du Code du travail, Cour d’appel de Rouen, 17 juin 2014) ; le fait pour un homme de saluer ses collègues en leur serrant la main sauf celle de son unique collègue femme peut constituer le même manquement ou, de façon répétée, peut s’apparenter à une discrimination susceptible de constituer un des éléments matériels du harcèlement moral (article 222-33-2 du Code pénal) ; le refus de présenter son titre de transport dans les transports publics au motif que le contrôleur serait une femme est passible d’une amende pour défaut de présentation du titre de transport (articles 529-3 et 529-4 du Code de procédure pénale)." "8. Les dérives sectaires (notamment celles touchant les mineurs ; ou ayant une incidence sur la situation familiale, l’instruction scolaire, la protection des personnes vulnérables ou la santé publique), parce qu’elles constituent un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion, sont punies des peines prévues aux articles 223-15-2, 227-17 et 227-17-2 du Code pénal.
Les dérives sectaires peuvent également entraîner des mesures d’assistance éducative si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel sont gravementcompromises comme il est prévu aux articles 375 et suivants du Code civil. Exemple : personne ne peut exercer une pression sur un individu fragilisé afin de lui faire abandonner un traitement médical ou pour exploiter chez lui un état de sujétion psychologique ou physique, le privant d’une partie de son libre arbitre." 
[7] Sous commandant d'Abu Bakr, il sera surnommé "Le glaive de l'islam", "sayfollah", ou Seïf al-islam (prénom retenu pour les fils du chef d'état lybien Mouamar Kadhafi ou du footballeur Franck Ribéry), il est célèbre pour être passablement sanguinaire et violeur.
- Dangers médicaux du voilisme http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/04/modo-alienatio.html
- Associations péricultuelles, écoles, mosquée salafiste avec indulgence au jiljab des fillettes http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html
- Après les seins naissants, les têtes naissantes http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/violence-feminicide-au-fer.html


Blog sous Commons media - Source obligatoire SVP © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur, ce blog est également une base de données numériques-

mardi 29 août 2017

Larmes de crocodile

"Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée."
 Louise Michel*
Les poules et les grenouilles ont des dents ! On ne peut plus se marrer en disant "quand les poules auront des dents" parce que cela y est... [1] Du coup, je passai aux grenouilles, trouvant tout  aussi pertinent, un gracieux "quand les rainettes auront des dents"... Echaudée par les volailles, je vérifie. Et, là, plouf, de même mes illusions se sont effondrées. Leurs "dents vomériennes" m'ont fichu un coup de bambou ! Il n'y avait qu'une brasse jusqu'aux larmes de crocodile des reinettes... 


Dernier du triptyque des associations confessionnelles iconiques qui se prétendent féministes -il est devenu de mode de se définir féministe dès lors que l'on s'occupe de paroles de pieuses femmes, 
La suite 3. Larmes de crocodile
suite de 2. Larmes de perle, http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/01/larmes-de-perle.html
suite de 1. Radicelles. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html 

A partir d'un bout de lard, faire une soupe végétarienne ? Nombre de chrétiennes sont laïques, croyantes féministes militantes, ayant compris avec les années et les bénéfices de liberté offerts par cette philosophie pour elles-mêmes et leur religion. Cependant, ce qui n'est toujours pas possible, c'est de prétendre un féminisme religieux d'où qu'il soit, les dévotes et les moins dévotes peuvent bien se dire féministes, qui les en empêche ? Le féminisme ne s'est jamais limité et ne se restreindra jamais juste à l'amélioration d'une condition tout en respectant des dogmes ouvertement misogynes. On a les preuves, toutes et écrites et en actes de ce rejet profond du féminisme par les clergés, même ceux admettant une prêtresse par ci ou là.

D'aucun argue de ce qu'une féministe islamique est une femme qui revendique l'égalité des sexes, tout en clamant son appartenance à l'islam ou son origine d'Islam, que ce ne serait qu'une forte femme qui peut se justifier en utilisant bibles, corans, hadiths et tout moyen, y compris religieux. C'est tout de même ballot que tout ce corpus ait été dicté par des hommes très jaloux de la virilité et la préservant par leur religion... Ceci prouve brillamment par leur explication l'oxymore.  On est donc très inquiète pour les talents culinaires, et mathématiques (logique), de ceux qui en tiennent pour un féminisme religieux christique, islamique et ouate ever.

On le sait fort bien que des femmes de toutes religions ont par un bout ou l'autre participé à la lame de fond de l'emportement social féministe, comment en serait-il autrement ? Mais que les pieuses acquises au dogme patriarcal époussettent leurs images de pines halal ne fait pas le féminisme.
Ce n'est qu'en l'absence de toute adhérence à des pis aller religieux qu'il se peut aller au terme de la logique de l'égalité des sexes en Droit sans concession et sans patte nouille**[1a]

Entendons-nous bien, que des dévotes tentent de recomposer leur religion, cela les regarde, mais ce n'est ni de notre ressort, ni du périmètre de notre matelas, ni de la paillasse, car en quoi cantique et piano intéresserait-il la tambouille publique ?

Passons donc à la suite des remous huit mois plus tard de l'offensive lallabique contre un ministre.
  • Fondatrices et autres inspiratrices - toutes visibles dans les pages portrait du site associatif
Sur 25, 15 dévotes traditionalistes, dites "super héroïnes". Toutes salafistes, peutête ben qu'oui, peutête ben que non,, comme on dit chez les bigots***


Février 2014, tour de pays théocratiques -
F1 Fondatrice 1 Sarah Zouak
F2 Fondatrice 2 Justine Devillaine

"SARAH ZOUAK  Co-fondatrice de Lallab et fondatrice du  Women SenseTour in Muslim Countries. Sarah est franco-marocaine, entrepreneure sociale, réalisatrice de documentaire et féministe. Diplômée d'un Master II en école de commerce (Marketing) et d'un second Master II en Responsable de Programmes Internationaux au sein de l'IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégique). " 
"Je viens du Nord et j’ai grandit dans une famille plutôt raciste."[2]
Celle-ci s'oppose à sa famille marocaine du Nord, qu'elle prétend raciste, on suppose envers les Noirs subsahariens (?) ? Toujours les mêmes, militantes du même horizon et petites filles du "féminisme matérialiste", ce matérialisme anti laïque de Christine Delphy, qui prétend que les clercs laïcs comme Tarik Ramadan seraient fréquentables à l'inverse plus que d'autres ? Celles-ci font peu de cas du nombre impressionnant de musulmanes qui refusent catégoriquement ce nouveau marquage musulman des femmes, c'est donc qu'elles n'ont pas de respect pour les musulmanes qui le rejettent, pourquoi ?

Justine Devillaine en serait-elle, puisque de ses positions rien ne transpire, toujours les musulmanes ayant droit de parole, l'athée qui préfère que les dévotes prennent les commandes n'est pas athéiste car ne la préoccupe aucunement le sort des athées dans les pays traversés ? C'est plus que nouveau que cette sorte de reniement de toute critique de la religion dont les pays éliminent l'athée ? On ne parle pas même de simple discrimination.[2a]

Ainsi en France bien traitée en tant que française musulmane, dit-elle à se comparer à cette musulmane de la campagne marocaine qui a eu tant de mal à monter en mère célibataire et ses filles son exploitation arganière, du fait des normes religieuses de décence ! Pourquoi prétendre que ce sont les féministes françaises blanches qui la maltraitent avec celles qu'elle met sous l'aile de Lallab ? 
"Et si c’était moi, femme française musulmane, que l’on regardait d’un air méfiant, que l’on insultait…[2]
La porosité de ses énoncés laissent filtrer par leur moucharabieh que rejeter les awripeaux*, l'awra religieuse et dogmes cléricaux imposant la honte de la répudiation, du célibat, etc.  serait raciste et que ceux qui l'imposent ne sont ni sexistes, ni racistes ?!

Les sans nom qui ont renié leur sexe féminin pour l'honneur viril musulman en Albanie ne les ont pas séduites, qui refusent le voile, mais plutôt celles qui le revêtent une fois revenue de leur formation ankariote ?

Que de mauvais procès, ne connait-elle pas le tissu associatif et médiatique qui depuis toujours prolifique sur la résistance à l'adversité extraordinaire des femmes - On a bien sur attendu pour savoir ce qu'était un cliché - Comment cela, où a-t-elle vu que les étrangères n'étaient pas présentées en femmes de courage, de bravoure et de ressource, surtout avec les mecs qu'elles se coltinent ? Bien au contraire, les articles qui la contredisent catégoriquement foisonnent et ce depuis toujours. Le mépris à l'égard de ceux qui oeuvrent au plus près du terrain depuis bien avant sa naissance va finir par la faire mettre à l'index. Ce serait dommage de gâcher une belle énergie.
  • Attention à la palissade dans la colonie sans vacances - Les muslims countries étant celles où la religion règne et excluisvement des dirigeants musulmans - nul colonne blanche à l'horizon, que leurs propres imams et mollahs, principaux colons
Difficile d'envisager la laïcité de la fondatrice imperméable au symbolisme républicain laïque de Delacroix (sans curé ou église à l'horizon) mais à celui de la religion de Mahomet loué sur son site Lallab ? Zarah Zouak, franco-marocaine, suivant les inflexions de la franco-irakienne Zahra Ali, sociologue. Marianne n'est pas marocaine ne maltraite aucune croyante mais c'est elle qui est mise au pilori et ses troupes ? Leitmotiv (mot que j'appris en musique et qui me revient encore avec son titre Tableau d'une exposition de Moursogsky Картинки с выставки, resurgence de VIIIe en 1968)[2b]
"Les féministes traditionnelles ou mainstream ne comprennent pas cette complexité. Je suis une femme mais je suis aussi musulmane, arabe, et pour toutes ces raisons je peux subir des oppressions. (...) Je n’en peux plus des Laurence Rossignol, ministre du droit des femmes, qui compare les femmes voilées aux esclaves, de Manuel Valls et sa « Marianne au sein nu ». "[3] ... "j’en ai marre de Manuel Valls et sa "Marianne au sein nu", 12/10/16 
Sauf que c'est faire preuve d'une certaine ignorance laïque et féministe que d'attribuer une visée raciste à la tentative de parler de l'esclavage volontaire combattu par Harriet Tubman sur le principe de La servitude volontaire de La Boétie et Montaigne... par les ministres de Marianne.

Comment cela ? On est trop idiote, l'on ne sait pas, l'on est incapables d'empathie et d'ailleurs on ne s'est jamais battues contre les principaux oppresseurs que sont les catéchistes et tous les prêtres !? C'est assez honteux de raciser le féminisme qui leur apporte justement les droits qui lui permettent de voyager librement et de mettre en valeur ce qui lui plait. L'insulte et la calomnie ne viennent pas de Rossignol, Valls, et le féminisme en général mais bien de cette façon de toiser et salir.

Saut allègre d'une oxymore à l'autre - Le propos serait de prétendre combattre l'ethnocentrisme universaliste de la Constitution française et des Droits universels de l'Homme, est-ce un calembour ? Non, elles exigent que les droits soient relatifs culturellement, et que l'on s'incline devant la contrainte des coutumes religieuses patriarchiques... Autant l'appeler l'appeler féminisme patriarcal en synonyme de féminisme religieux.

La bifidie* n'a rien de nouveau et les textes mettant à leur place les confessionnels avaient diminué l'écho fondamentaliste des soutanes qui reprend du service avec l'aide de ces nouvelles associations péricultuelles (de type confessionnel)... Ainsi leur est prêtée main forte par l'organe catholique soutient la fondatrice de Lallab tout en fondant la confusion de prétendre du féminisme religieux, alors que si une musulmane peut se prétendre musulmane, cela ne crée pas de féminisme religieux.

Certain qu'il lui aurait été dit la même chose si elle était catholique passant son temps à mettre sur la table sa religion.. A voir la critique religieuse non dissimulée envers sa directrice de recherche en mastère, Iris Sup’, l’école supérieure de l’Institut de relations internationales et stratégiques, année scolaire 2013-2014 -manifestement exaspérée à force ?-, La Croix s'empresse de la soutenir, en bonne voix traditionaliste catholique :
Sarah, à un moment, tu décides, soit tu es féministe, soit tu es musulmane”, m’a rétorqué cette chercheuse réputée, spécialisée sur les droits des femmes"[4]
  • Versant turc de la lune - Dans Larmes de perle, l'on évoquait précisément les positions de Marocaines. Il est temps de sauter en Afrique du Nord : Lallab depuis avant sa fondation déjà prétend de sa laïcité et de son féminisme. Ses fondatrices prétendent protéger les voilées de l'oppression raciste [blanche].
Justement et tout au contraire aucunes des musulmanes présentées dans leur panorama n'a à souffrir du racisme colonialiste de blancs (entendre les Européens), disparu, inexistant, qui n'a jamais colonisé la Turquie, ni l'Iran. C'est l'inverse complètement, l'Albanie par contre colonisée comme la Bulgarie, la Bosnie et quart de l'Europe par les Turcs ottomans et les blanches, de la Circassie à Marseille razziées et déportées vers les harems. En France, on voit les parcours très divers de musulmanes voilées qui ont été aidées dans leurs entreprises par de subventions, et non pas interdites de siéger ou d'entreprendre, la preuve ce sont toutes de entrepreneuses sociales...

Ces femmes voilées qui s'accommodent tant bien que mal dans les pays de théocraties ; Maroc, Turquie, Iran, Indonésie, Albanie, etc. où résistant par des ateliers cuisine ou la fréquentation assidue des présidents islamistes ne sont nullement des victimes du racisme français. La France n'a aucun pouvoir en ces états souverains sur les droits des femmes qui y sont bafoués.

Avant décembre 2015 de sa fondation, déjà parmi ses idoles du quotidien perdurantes, nombre d'islamistes. On se rappelle comment les Antigone furent bien reçues par ceux qui aujourd'hui signent dans Libé pour soutenir celles-ci. Un peu comme si une association catholique faisait tout un pataquès sur ses croyantes et d'autres, clairement bigotes, que le féminisme égratigna régulièrement comme Marine et Marion Le Pen ou Christine Boutin, de la Rochère... des entrepreneuses mères célibataires de Lourdes, de Medjugorje ou de Fatima ? 
  • Rabia connection turque de Soeurs et Frères Musulmans depuis 2013.[5]

Rabiates turques

Albanie - Nada Dosti - interprète formée à Ankara
 Comment des gens instruits se laissent-ils abuser par de si piètres discours ? Qui d'entre eux oserait se commettre avec nos catholiques traditionnelles en les louant pour leur activité militante, eux qui n'ont pas tari d'insultes contre des traditionnalistes chrétiennes, ou moins comme Virginie Merle Télenne, alias Frigide Barjot, pourtant plutôt queeriste par ailleurs mais pas assez intersectionnelle ?[5aEn fait, la discrimination reste manifeste, tout est possible quand il s'agit d'extrémistes de l'Islam, même lorsqu'elles se revendiquent ouvertement de la secte terroriste égyptienne par le signe de reconnaissance de la rabia propre au tamkine ?

Comment par eux sont traitées les laïques athées notamment turques. Lesquelles sont filmées ? Aucune, puisqu'elles ne peuvent pas s'exprimer, que les seules qui le peuvent sont celles pieusement qui approuvent les diktats des curés...
  • Le quartier Tunisie - Des franco-tunisiennes qui savent le désastre de Ghannouchi en Tunisie s'assoient au flanc de nadahouies ? Ne savent-elles rien de l'islamisme en Algérie et du parti islamiste Ennahda, et des victimes des soutiens de ces dames théologiennes qui sautent moutonnent le verset... En leur galerie, meherzia-labidi/[[6]
Tout faisant pour redorer le blason de redoutables sexistes de l'Islam dissimulés derrière des femmes actives, à regarder le documentaire des plus banals qu'elles ont commis : Terrible de savoir que les pays traversés torturent et tuent les apostates, ou simplement celles qui refusent les dogmes arriérés de la pureté étalés aussi par la 3e voie, pas si moderne que cela...

Il est forcément très ennuyeux que parmi celles qui les inspirent militent contre les droits basiques du sexe féminin et des droits universels des chartes ONU et UE, comme du texte fondateur français DUHC, comme garder dans son hagiographie féminine ces militantes islamistes notoires en modèles de féminisme démonte tout l'argument laïque et féministe de l'association Lallab. 

Bonjour les signataires qui soutiennent l'intersectionalisme et pas le féminisme du tout- Au contraire, plus féminisciste* que cela pas possible- Enfin le paysage est dégagé, nous ne pouvons que constater comment l'intersectionalisme américain veut s'emparer du féminisme, cela ne va donc pas être possible ; et on ne peut que déplorer le soutien aveuglé d'associations intersectionalistes et identitaires, avant que d'être féministes, à lire Women's march Paris, Paye ta schnek, Les glorieuses, Les dégommeuses, FéminiCités, CFPE.2004... Coexister peut être pas si myope qu'il y parait ?

Concernant l'Iran et l'Indonésie, où également les athées sont gravement menacées et les apostates musulmanes, et toutes païennes, dont les courants prétendus hérétiques comme Alaouites sont-elles encensées par Lallab ? Eh bien non.
  • Inspiratrice et administratrice - Sarah Magida Toumi - Les acacias ont des épines sur les marches du palais. 
Admin 1 Sarah Toumi
Admin 2 Attika Trabelski
Admin 3 Laura Lardy

A1. Activité principale, plantation d'acacias en Tunisie pour recul de la désertification et, à ses moments perdus, directrice de Lallab.

On a bien entendu que cette enfant de mariage mixte n'avait pas l'histoire personnelle qui mène au foulardisme ou voilisme[6a] faits nouvellement, afin de politiquement identifier les musulmanes et leurs origines, afin de les y renvoyer, en place de vivre la neutralité traditionnelle de politesse française : La majorité des musulmanes n'en veut pas, et encore plus nombreuses elles en souffrent profondément en particulier en Islam car y sont contraintes. En France, il est bien fait pour remplir son rôle de démarcation, hijab, d'avec le reste de la population, autant dire de décohésion* sociale.

On sait bien que toutes les intersectionnelles ne portent pas voile islamique ou croix chrétienne ostensiblement et ostentatoirement. Encore moins le signe A de l'atome athéiste !

Une bronca s'annonce car il est de mauvais ton de confondre Arabes et Berbères, et de plus en plus d'autres peuples qui rejettent la colonisation musulmane, arabe et turque. Surtout en les taisant alors qu'exigeant d'être politiquement distingués car la Tunisie garde la tête hors de l'eau, en ce qui concerne tout particulièrement les droits des femmes, grâce ses solides fonds berbères.
"Le communiqué de l’Elysée énonce, lui aussi, qu’elle est la "seule Arabe ou Africaine à figurer sur la liste (Forbes) 2016"[7
"Binetou Gassam Sylla Je viens de remarquer, en fait ils annoncent comme je les cite "[Good News] la création et la participation de notre présidente à une institution néocolonial de la Françafrique qui en premier lieu à des incidences auprès des Africains subsahariens... quelle Good news, c'est carrément un Breaking news quoi ? Je n'ai vu aucun post de Lallab sur un soutien quelqueconque de Mwazi , alors que le contraire est vérifiable. Donc faut-il en déduire que Lallab a un problème avec l'Afrique et les afrodescendants /les afrofems / l'Afrique de façon politique et structurelle? Donc ca soutient pas de façon claire des afrofems ( Mwasi..) Mais Ca va siéger dans des instances de la françafrique... eh beh c'est extrèmement grave en fait. Et me dites pas que vous avez des membres Ou des amis Noirs ça marche pas l'argument du token)"

A propos du démêlage des bonnes intentions du laboratoire de lallah qui protégerait les fillettes du voilement...
"Vous déclarez toutefois : "nous ne sommes pas non plus pour le voilement des petites filles", sans plus de précision. Mais vous enchainez en expliquant également que vous êtes contre la loi de 2004 des signes religieux à l'école. Une loi qui justement interdit le voilement des fillettes."[7a]
Songeons à cette autre curiosité : Pas grave pour les Afrofems (féministes radicales africaines ?) et les lallahbiques que des jeunes femmes originaires de tous les coins d'Afrique et dans tous Paris, afrodescendantes perpétuent la marque religieuse infamante des femmes ainsi que brand des colonisations musulmane, arabe et turque du continent ? Mais trègrave qu'une jeune femme tunisienne arboricole soit invitée par une institution d'Etat républicain, laïque, d'égalité des sexes ?
"Problème : la coopérative dont parle Sarah Toumi depuis 2013 n’existe toujours pas, les agricultrices n’ont encore tiré aucun revenu du moringa et il ne reste qu’un seul terrain en mesure d’approvisionner la Sarl Acacias pour tous à Bir Salah, celui de l’une de ses tantes.  - Il ne faut pas être toujours dépendante des hommes ou des autres pays, des aides et des entreprises internationales. Il faut réfléchir à l’autosuffisance, minimiser les importations, éviter la colonisation alimentaire », affirme celle qui a croisé Sarah début 2017 lors d’un séminaire sur l’eau à Hammamet."[7b]
Où il se voit que le féminisme et les droits du sexe féminin en Afrique sont masqués toujours par les accusations de racisme d'Etat et de musulmanes ostracisées qui continuent, en dépit que sont nombreuses les femmes à la tête et participantes (maire, députée, sénatrice) en France d'origine immigrée, ou simples employées (Bouteldja) dans le services de l'Etat... La dissolution de la religion dans les services républicains ne peut réussir, ni l'intersectionalisme.

Le gentil loup intersectionnel religieux dans  la bergerie, même si les moutons ont des dents, pas sûr que cela galope bien loin. A la Louis XIV napoléonnienne (oui je sais c'est louf'), on décore et ramène les remuants au plus près du pouvoir pour qu'ils y puisent toutes les arcanes ?

  Sarah Magida Toumi, directrice de Lallab, présidente de Acacias for all  nommée au Conseil pour l'Afrique près l'Elysée
4ème degré du perron - A force de selfies avec un blanc jésuite colonialiste et impérialiste, la présidente des moringas ne va-t-elle pas se faire traiter de bounty dans ses propres rangs. Vous savez l'impérialisme qui étend ses incroyables réseaux françafricains, à l'exclusion des trois quarts de l'Afrique anglophone et lusophone. Comment cela, vous ne voyez pas les routes, les ports, les aéroports, les usines de cet impérialisme omnipotent ? L'Afrique surdéveloppée dont on pille toutes les richesses par les transports en tapis roulant (il faut bien moderniser un peu)

Un coup de pouce de lampiste qui va décupler l'association qui sera dix fois plus puissante et abreuvée que n'importe quelle des associations féministes qui ont tellement de mal à s'en sortir depuis des décennies. Comment cela ne rapporte rien d'être protégée par l'Elysée - Les lustres n'éclairent plus celles qui passent dessous ? 




L'Elysée nous lâche ? Récompenser l'insulte et la calomnie de Marianne et ses féministes ? Encore une fois, n'y a-t-il pas assez de docteures -haut niveau de compétence- d'origine immigrée de confiance, car elles ne sont pas constamment à les calomnier de noms d'oiseaux, qui  puissent accéder à l'Etat et ses secret. Pourquoi écarter ses fidèles supportrices aux bénéfices de ses injustes détractrices ?

Se battre la coulpe en filant des mandales aux féministes et aux musulmanes bien intégrées, laïques, apostates, athées qui savent ce qu'elles doivent à Marianne et l'égalité des sexes, cela n'est pas très élégant et fait monter la température, autant que fait baisser le curseur.

Méchant désaveu des services de l'Etat - Désavouer le Service civique -qui ne pouvait permettre que  l'association péricultuelle exclusive, aux panégyriques en faveur d'islamistes notoires, entre autres fréristes ou soeuristes- reçoivent des subsides en nommant sa directrice à un organe de la Présidence de la République ?


Site salafiste n° 7. Liste capturée le 29 août, jour de l'ascension élyséenne - Après les victimes depuis 2013 en France et dans les rangs des civils, comme des institutions, dont l'Armée qui protège des villages au Nord du Mali, cette révérence au salafisme fait très mal. Le salafisme n'est rien moins que modéré étant néotraditionaliste, comme dire que la Fraternité Pie est modérée ; et exposant de façon immodérée son goût du jihâd. Cela va mieux quand dit par eux-mêmes ? Tiens c'est bizarre la même dénomination que le site albanais à la sauce turque...

Tout ceci tendrait-il à prouver que le régime actuel se revendique intersectionnel, favorable à l'oecuménisme et au sécularisme iréniste ? On le dirait bien, alors que monsieur lustucru nous l'a fourgué en bonne pâte centriste...
  • Toutes les femmes seraient protégées par Lallab et ses amis ? - Et la marmotte aussi ?
Il faut être d'un parti pris sacré pour prendre pour du cyber-harcèlement sacrilège toute demande citoyenne et légitime d'explications à une association prétendue féministe et laïque. Puisqu'elle exige de nous des sous et et des prébendes en main d'oeuvre gratuite de l'Etat (agents de Service civique payés à coup de lance pierres) - Le réseau oecuménique s'est mis en branle pour crier au loup en tribune. Dont une de ses responsables qui allait au pape en l'Etat du Vatican avec les subsides de la mairie de Nice[8]

L'esprit scout interfaith guide-t-il l'appréciation du président qui estime que les défenseures de la laïcité sont des "hystériques" ? D'évidence, les laïcistes ne pourront se satisfaire de pilarisme séculariste concordataire. Cela fait bien plaisir d'être dénigrée de névrosée ; L'hystérie mise sur le dos des hormones féminines, suffirait-il de se couvrir pour que cela aille mieux ? Dès que l'on demande quelques justifications claires sur les fréquentations troubles, les coquelets retombent au temps de Charcot ?


Réaction de l'association Coexister / Ticket for change /président Samuel Grzybowski 
Malheureusement ce soutien plomberait plutôt les lallabistes se prétendant laïques car se la jouer lorsque l'on n'est que séculariste se révèle plutôt hasardeux. Pilarité et sécularité à la Baden Powell ne sont pas laïcité ![8] 

La tactique quérulente (on se plaint toujours plus, et certains se sentent obligés de toujours plus compenser et récompenser) - Toutes les associations péricultuelles de type confessionnel que nous rencontrons qui approuvent le voilisme utilisent toutes sans exception cette tactique, du CCIF au Lallab, en passant par Coexister...

Amitié se passant de commentaires du 28 avril 2014, avec déjà de hasardeux liens avec Baraka city, dont on se rappelle le refus de serrer la main à une institution républicaine du fait d'être incarnée par une femme... Prôner qu'il faille fréquenter l'extrémisme religieux par coexistentialisme, cela  n'a rien d'innovant, le Vatican n'en fait pas moins. Et de s'en faire plaindre et replaindre d'être critiqué et de ne fréquenter que le gratin ?[8a]
Président Coexister - "Samuel Grzybowki A peine rentré en France et j'apprends 683 Frères Musulmans condamnés à mort en Egypte. Pensées pour eux dont des amis rencontrés en juin... 26 avr. 2014"
Président Baraka city - "Sihamed Idriss Je pense que la musique peut être dangereuse, la polygamie est une alternative à l'adultère et le voile un signe de pudeur. Suis-je fou ? 29 sept 2015"
Son opinion de ce que la science ne serait pas supérieure à la croyance clôt le doute -Des croyants admettent la science directrice, pas lui... - On le sût définitivement lorsque prétendant qu'à l'école de se contenter de faire distingo et surtout pas souligner la supériorité scolaire de la science. Les élèves récalcitrants, convertis et endoctrinés ont ainsi un argument de poids pour leur rébellion ouverte à l'autorité scientifique de leurs professeurs. De plus que ceci très paternaliste car les élèves soient-ils musulmans et leurs parents font le distingo entre les croyances et la science. Si ce n'était le cas et que la suprématie de la foi, et des dogmes religieux notamment musulmans, n'était pas mise en avant obstinément, il n'y aurait pas besoin de se faire souci et créer mille guides de laïcité !


Ces éléments permettent de mieux comprendre la tempérance de la LICRA envers Coexister et la Fondation de France de souligner que Zarah Zouak, fondatrice, soit bénéficiaire d'un de ses prix ne lui permet pas de prétendre son association sous son marrainage*.
  • Timing coexister - Ici et afin de mettre en perspective, l'on se trouve bien forcée de consacrer au coexistentialisme* monothéique, nouvelle tendance partie du Coexist fondation, deux minutes d'examen de la sémiotique de son logotype qui n'est pas cryptée.
Jusqu'ici se prétendait chacune détentrice de la seule vérité, grand vé et tout le tralala, devant régner sur les autres sans partage, se trouve accolée.


"Polish graphic designer Piotr Mlodozeniec designed the first coexist design incorporating the three Abrahamic faiths for an artist competition held by the Museum on the Seam." sur le site coexist shop

"C" majuscule valant pour les cultes en général, ainsi que lunaire, cosmothéisme en vue ? Ah, j'oubliais, il s'agit du croissant de l'islam. Quant au "x" en Etoile de David en axe, il rappelle le tronc du judaïsme, et "t" en croix chrétienne de crucifixion, le signal du martyrologue de l'homme écartelé. Toujours présent sur leur communication. Créé en 2001,
"Jesus, Jew, Muhammad, it's true...All sons of Abraham. Father Abraham, speak to your sons. Tell them, No more!"". Can't We All Just Coexist ? Lawsuits and controversy over who owns the 'CoeXisT' sign @U2, July 11, 2005 By: Kevin Hutchinson https://web.archive.org/web/20090902135049/http://www.atu2.com/news/cant-we-all-just-coexist.html
Fondé par founded by Tarek Elgawhary (...) and has studied traditional Islamic sciences at al-Azhar in Cairo, Egypt. https://en.wikipedia.org/wiki/Coexist_Foundation
2009, baptême de Coexister  - Sa "coexistence active" de creux slogan en dit moins que la sémiologie du terme qui a été mis sur orbite par la campagne américaine Coexist qui ne montre aucune activité athée car toujours tournée à s'expliquer mutuellement les bibles, uniquement du dialogue interreligieux et non pas du laïcisme comme il serait attendu sous Constitution laïque mais bien uniquement séculariste, qui reconnait tous les cultes au contraire du cadre laïque français qui n'en reconnait AUCUN.

Samuel Gzrybowsky en haut de la photographie de famille, "jeunes amis de la "Fraternité d'Abraham"
 ""Coexister", mouvement interreligieux de jeunes ami de la « Fraternité d’Abraham », a obtenu une brillante reconnaissance de son travail dont la nécessité – en cette période troublée de conflits à prétextes religieux -, est largement comprise par le public." Jean Corcos http://www.fraternite-dabraham.com/lassociation-coexister-nommee-grand-projet-presidentiel/

Pour quelle terrible raison, la musulmane est représentée en hijab salafiste, alors que l'immense majorité des musulmanes refusent de se couvrir ? Quant à ce socle, il n'est donc bien question que de fondation cultuelle et de dialogue interreligieux, comme au début de Coexister qui éduque la jeunesse au dialogue interreligieux, prétendu laïcité ? Le Coexister français reste avatar de la campagne américaine Coexist (qui vend développement durable de coton, de café, etc.). Le surgeon français serait laïque (bien obligé, sinon, cela la ficherait mal que la présidence soutienne depuis 2015) et non péricultuel, si ce n'est cultuel, on peut en douter, à le voir pilariser en sécularisme, afin de déstabiliser la laïcité. Sur leur site, l'on peut constater que le Service civique mis à contribution,
"En 2016-2017, 45 jeunes volontaires en Service Civique sont accompagnés par les jeunes représentants de Coexister, tant auprès du Comité Exécutif que de nos groupes locaux.
Parmi les partenaires du "mouvement", rien d'athée, pas une fois le terme, ni de la libre pensée, et caution prise des institutions, faussement appelées partenaires. Nous voudrait-on faire prendre des lubies pour des des toupies ? Les associations péricultuelles font toilette et de se faire passer pour interconvictionnelles, Au motif de mettre au même plan les opinions, dite religions, et passé à la trappe, tonsuré, l'athéisme, quelques athées emmenés au Vatican  ? Enfoncer les portes ouvertes, personne en France n'ayant jamais refusé la diversité, loin de là, en étant totalement constituée et quant aux athées ne sont non plus rétifs à aucune diversité, ce sont des croyants agrippés à leurs chapelles qui sont plutôt froids à l'égard de nouveaux curés,
"faisant le constat que la diversité est nécessaire, positive et créatrice de liens" ?! 
"Jih-art" - Combo, SJW  de street art  militant, fait en 2015 comme si Coexist n'existait pas depuis 2006 et monte au créneau pour protéger les musulmans, alors que ce sont à Paris les athées qui sont massacrés et les laïques constamment insultés ? Le sens du contexte... On ne peut que remarquer sa vêture fondamentaliste en sottane très loin de représenter tout musulman. Bien au contraire. A siège à l'IMA. https://www.imarabe.org/fr/expositions/coexist

Collage Combo autoportrait
http://www.elle.fr/Loisirs/Sorties/News/3-choses-a-savoir-sur-Coexist-le-slogan-street-art-militant-2892122
Réunion - L'on pourrait aussi s'interroger de ce que certains ambitieux, prétentieux, voire orgueilleux, et sachant ce que contiennent toutes les bibles, se fondent dans le mouvement coexistentialiste* afin de tendre à créer une religion fédératrice des trois vieilles branches, à notre détriment ? En tout cas, Coexister, comme Lallab, chouchou gouvernemental en 2017.
  • Apostates musulmanes et musulmanes laïques inconnues au bataillon
Nous voici de retour au labo. Je ne signerais des deux mains pour sa subvention que le jour où cette association péricultuelle, de type confessionnel exclusif, avec qui j'ai fait connaissance brutalement en janvier 2017, donnera la parole et soutiendra sans rechigner apostates musulmanes et musulmanes laïques, en place d'intersectionnelles de l'indigne marche comme la bigote qui s'en donne à coeur joie en bifidie* et cessera de nous prendre pour des imbéciles, comme si l'on avait pas pris dix fois le millefeuilles dans la tête... 10 x 1000, cela fait dix mille intersections. Oui la blanche féministe sait aussi compter et s'étonne que les propos sexistes et antisémites ne soient pas condamnés  (déjà dans Pommes rainettes) quand écrits noir blanc par la Constantinoise ne serait-ce qu'en titre,
"Celles qui subissent quotidiennement cette réalité apprécieront : il n’est pas certain que la gifle ait une saveur différente selon qu’elle soit blanche ou authentiquement indigène."[9]  - "r’bit, dont le sens est de « fermer » les femmes à tout rapport sexuel avant le mariage. C’est l’adjectif fermé dans deux variantes, marbouta et m’sakra en dialecte algérien, qui est employé pour qualifier les femmes qui l’ont subi. à cent mille lieues des « féministes blanches » condamnent fermement ce rituel, Houria Bouteldja le magnifie. Surtout, elle le réinterprète, comme ça l’arrange, pour illustrer son refus « d’endosser un mot d’ordre conçu par et pour des féministes blanches », entendez la liberté à disposer de son corps. La cicatrice serait là pour attester que son corps ne lui appartient pas. Il appartient à ses parents, ses grands-parents, ses ancêtres, sa descendance éventuelle : « c’est un rite patriarcal qui s’empare de ton corps, qui l’enchaîne à la lignée des ancêtres ». Or, le r’bit est un rituel patriarcal de protection de la virginité et non un rituel initiatique ou d’affiliation comme le présente Houria Bouteldja. Après le mariage, la femme appartient à son mari et elle sort de sa famille. En suivant la logique d’Houria Bouteldja si son corps devait appartenir à quelqu’un, c’est à son mari. Elle cite sa grand-mère ou sa mère et c’est on ne peut plus clair : « Lorsque tu te marieras, in cha Allah, tu diras : Ana khitt ou oueld ennass hitt (je suis un fil et le fils des gens un mur). Alors tu seras à ton mari ».
« Le sang a séché. La cicatrice est indélébile. J’appartiens à ma famille, à mon clan, à ma race, à mon quartier, à l’islam, à l’Algérie ». Voilà où voulait en venir Houria Bouteldja par l’instrumentalisation honteuse de ce rituel de protection de la virginité : faire de sa cicatrice une estampille « Indigène de la République ». Elle refuse ainsi la liberté à disposer de son corps et prône l’aliénation au profit de la famille et du quartier." Bouteldja, « une sœur » qui vous veut du bien est à cent mille lieues des « féministes blanches » condamnent fermement ce rituel, Houria Bouteldja le magnifie."[10]
Où l'on comprend que tout cela reste bloqué au moins au racisme et sexisme écrits en toutes lettres,
"...XIVè siècle Ibn Khaldoun à propos des femmes : "Leur isolement est un sûr garant contre la corruption du sang qui résulte des alliances avec des étrangers. La noblesse, l'honneur, ne peuvent résulter que de l'absence de mélange."[11]
Et ne donnera plus la parole à des voileuses de petites filles comme Maïssa Leroy, atelier de la mosquée de Vigneux des "p'tits muslims", au berceau apprenant au gosse que la  ]fillette est un sexe féminin ambulant, un bonbon, une perle, une pièce d'euro usagée si déballé... Et non pas tant qu'elle donnera libre tribune au prosélytisme islamiste, comme fait actuellement et depuis 2014 pour les islamistes à la sauce Fatma Bentli erdoganiste et lorsque Asma Lamrabet retireront leurs propos sur la tapette permise sur les épouses hystériques et autres vues bornées antiféministes, et d'Ismahane Chouder -pas mal le culot de faire sa pub' sur Libé- et de Maïssa Leroy...
"..reprend des citations et écrits de Tariq Ramadan, expliquant par exemple, comme dans cet article, la nécessité de dire « nous » : « On se constitue en 'nous', en communauté ou en société, quand on a déterminé un projet collectif commun ». Car visiblement, l'association adliste pense partager avec le prêcheur un « projet collectif commun ». En novembre 2015, le porte-paroles du CCIF (Collectif contre l'islamophobie), Marwan Muhammad, dresse une courte liste d'une dizaine de personnes qu'il aimerait voir plus présentes dans les médias : Ismahane Chouder en fait partie aux côtés de Nabil Ennasri ou l'imam Chakil Omarjee."[12
Photo de famille - De g. à dr - Kerry James, Maïssa Leroy de Lallab et M. Leroy,
Marwan Muhamad, Comité Contre l'Islamophobie en France
Impardonnable maltraitance des enfants promue par certaines, lorsque l'on sait les troubles risqués, selon des études médicales, lorsqu'on s'emmitoufle hiver comme été de pied en cap - Pire que tout, ses militantes comme Maïssa qui plaisante sur la soumission européenne à allah sur son mur, et favorise le voilisme de petites filles, enrégimentées toutes petites !? Lire quels en sont les risques[12a]

Captures d'écran, extraits de Mohamed Louizi, Derrière le voile chic de Trabelski et Lallab, 18.01.2017 http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10952
  • Invention de deux intersections supplémentaires ? Voire trois, je vous les laisse recouper.
Le décryptage du 16 janvier 2017 des liaisons dangereuses des héroïnes buzzées par muslim country tour de Lallab, cité plus haut avait décrit les accointances des activistes voilées. Ici, il n'est pas difficile de reconnaître le couple Leroy avec un rappeur Kerry James (mi Guadeloupe mi Haïti) et le CCIF qui a déclenché à Strasbourg un lynchage numérique contre Julia Zaborowska, qui a eu l'immense et incroyable liberté d'expression de pointer le hijabisme dans les jardins strasbourgeois, considérée en sacrilège, pour laquelle elle serait traînée en justice...

Comme on le sait, les blanches slaves et circassiennes ont toujours eu d'immenses privilèges blancs... Il faut leur en faire passer le goût. Les franco-ukrainiennes sont sommées de s'excuser des coutumes virilistes des Ukrainiens d'antan et interdites de dire ce qu'elles pensent de la stigmatisation néofondammentaliste des femmes, comme les Françaises sont habituées de tout temps à le faire contre les pointilleuses décences traditionnelles catholiques !

Saqaliba des temps passés, aucune Slave, Française ou Berbère -toutes blanches qui en ont soupé de l'esclavage- ne vient réclamer d'excuses pour l'esclavage de ses ancêtres mais il ne faudrait pas non plus que cela dégénère dans cette croisade contre le sacrilège montée par des associations péricultuelles* de type confessionnel. Qui viendra au soutien de la coach, ni sexiste, ni raciste, qui réellement cyberharcelée dès la première minute de la publicité faite par le CCIF à sa plainte contre elle pour propos sur son mur personnel, dont ayant alerté son employeur, elle est mise à pied ?
  • Bifidie* (synonyme de mensonges religieux)  Le sacrilège a été retiré du droit français au XVIIIe siècle !
Formuler son opinion sur le voilisme et des bigotes dans un jardin, au nom de la diversité poursuivi par Marwan Muhamad du CCIF... Le danger énorme reste que si vous concédez l'islamophobie à l'islam et l'Islam (alors que l'on a le droit de détester une religion et ses croyants, et par exemple l'Etat du Vatican et son chef d'Etat et curé en chef), vous allez devoir concéder et la paganophobie (on n'est pas les derniers pour moquer et discriminer les béats devant les superstitions spiritistes de tous acabits) - Le pape va se faire des ouilles en platine massif avec les préjudices qu'il pourra réclamer tous les quatre matins !

Donc voilà le choix est là que vous exigiez que soient aimés les pieux et pieuses ou pas- Pour ma part, je n'ai jamais fait risette aux soutanes de st nico du chardonnet et ses bigotes pincées, je ne vais pas plus aimer et fréquenter les nouvelles qui font les malignes fondamentalistes en awripeaux divers... L'idée aberrante de beaucoup d'admettre en droit que l'on puisse punir qui se moque ou critique les croyants- autrement dit du retour de la pénalisation du sacrilège me fait trembler. La carotte paradisiaque pour faire marcher les jeunesses. 
Campagne de voilage - Martyr, sacrifice et la récompense paradisiaque

Faire droit aux plaintes  instituant la sacralité du voile et de ses porteuses par cet organe confessionnel ouvrira grand la porte aux fondamentalistes qui n'ont rien que l'idée de faire estampiller la condamnation de l'anticléricalisme français, comme l'extrême droite aimerait tant que cela advienne.

Si cela se jurisprudencialisait, sachez que, par exemple, les Femen seraient dès leur attaque de religieux, condamnées ! Vous avez donc le choix... d'un retour de bâton, salé, si vous continuez à soutenir ce terme absurde en république sociale (féministe) et laïque.

  • Le jeûnisme pour redorer le blason fondamentaliste et faire croire au féminisme des bibles monothéiques ? Laissez nous rire car c'est encore raté. Bien essayé, on donnerait à cette pieuse jeune femme le bon allah sans confession... Mais elle fait juste injure et fait passer celles qui ne le sont pas pour d'indignes musulmanes, tout juste ce qu'attendent les curés de cette propagande pilariste, faite pour fortifier les piliers des religieux, leurs obélisques. Tout le contraire de changer le monde que d'enfoncer dans les têtes les pires traditionalismes.



  • Le scombre devient proxéneige
Soyons précis, il n'y a pas de guerre des féministes, ni des féminismes !
Guerre de ceux qui se prétendent féministes religieux, avec l'aide d'intersectionnels, alors que la religion, la coutume et leurs mecs les a gardées à la cave depuis toujours, contre les féministes qui ont porté tous les droits dont elles bénéficient aujourd'hui.

 En fait, juste confrontée à une resucée de l'histoire, les pieuses anti ivg religieusement catholiques nous faisaient déjà le coup de se prétendre féministes... Non le féminisme, ce n'est pas améliorer de ci de là la condition, en tirant des bouts de couvertures, et en s'emparant du micro, c'est tout à fait insuffisant.

Tu veux ressembler à une fille, voilà que tu serais féministe, maintenant...Tu découpes des pinups dans les catalogues de la mairie pour faire un hymne aux femmes que tu colles sur les murs de ton bled et tu deviens féministe... Pigalle, le quartier le plus féministe de Paris, une boutique de fringues, une vitrine de ciné xxxl, tout alterné... L'alternance féministe.


"Expatrié à Montmartre, il deviendra proxénète plus connu sous le nom de : Roger les Patates."
http://criminocorpus.hypotheses.org/29541
Roger les patates, aux dernières nouvelles, seraient féministe, si tu commences à les suivre - Tu t'occupes des femmes, tu es féministe, tiens par exemple un proxénète, c'est féministe, vois -tu... Mais là, on voit enfin plus clair. On respire.

Christine Gamita, Ph. D. ethnologie
Docteure en ethnologie, ritologie des mondes contemporains, ex-ingénieure informatique en management de la qualité des systèmes et services informatiques et des services d'information

  • Post- scriptum - Quoi de nouveau en septembre à Paris au niveau des têtes...
Jugez en vous même, voilà que le turban musulman deviendrait garantie de développement durable ? 
Illustration - Brochure Mairie de Paris CAP développement durable avec d'Attika Trabelski Lallab[oratoire] copain avec des islamistes et des concordistes scouts 

  • Soyez illégaux, l'on vous louera- Philosophie d'inversion antilaïque
 C'est tout de même assez incompréhensible, les soutiens d'associations confessionnelles tiennent des propos anti ivg et autres bondieusites salafistes et on continue à faire publicité positive au turban religieux, y compris sur des affiches CAP de Mairie de Paris ? Aurait-on osé nous imposer des bigotes de Saint Nicolas du Chardonnet avec des croix en pub' municipale après une petite bonbonne bien destructrice ? Jamais de la vie. Ressaisissez vous tout de même, cela commence à faire beaucoup ! Concordisme et concordataire, vous faites fausse route et vous n'aurez pas notre peau, nue !

Depuis le terrorisme religieux redoublant, l'on dirait les élites parisiennes toujours plus sourds à la sensibilité à fleur de peau des populations victimes, toujours plus autoritaristes à imposer l'exhibition religieuse. Cherchant à toujours par cette insistance malsaine à pousser une grosse frange vers l'extrême droite ? Car enfin soyez assurés que cette brutalité et vulgarité la conforte.


Quelle raison absurde pousse donc à refaire subrepticement sa virginité par argument d'autorité municipale ? La diversité fondamentaliste représentée par le turban religieux de la trésorière lallab grande oecuménique de l'aumône également sur les grilles de l'Hôtel de ville d'Etienne Marcel et du Square de la Tour Saint Jacques, ancien départ de pélerinage, comme un cygne.[13]



Note de bas de page

Louise Michel (1830-1905), institutrice, écrivaine, ethnologue, déportée https://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Michel
Histoire que certaines sachent bien qui elles calomnient en méprisant la couleur de grandes féministes

** patte nouille - mon mot valise entre patenôtres et patte mouille pour bien repasser les chemises paternelles

A savoir, paillasse, table de laboratoire - piano, dessus du fourneau de cuisine

*** Normands ou bigots - "De l'anglo-saxon begode, anc. angl. bi god (by god) «par Dieu» (juron) ; cf. Rabelais IV, 18 : Tout est frelore bigoth ! «tout est perdu, par Dieu !» mais l'attestation de 1155 (Wace) conduit Guiraud à contester cette étym. ; bigot serait à l'origine un «mendiant boiteux» (→ Clochard), du rad. big- des dial. bique, biquer «boiter» (GR) / 1425 (mais : surnom des Normands, 1155) (GR) /" http://www.languefrancaise.net/Bob/16057

[1] Les poules ont enfin des dents, et leurs ancêtres en avaient, https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-poules-ont-enfin-des-dents_5680

[1a] https://www.50-50magazine.fr/2014/10/21/catholiques-et-feministes/

[2] Marion Gordien, 'Aïcha : »une main sur le coeur, je la regarde et me dis: et si c’était moi…?»'', 5  juillet 2017 https://avossacs.com/2017/07/05/aicha-une-main-sur-le-coeur-je-la-regarde-et-me-dis-et-si-cetait-moi/

[2a] Dominique Avon, L’athéisme face aux pays majoritairement musulmans, 03/05/2016 http://ipra.hypotheses.org/77


[2bhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Tableaux_d%27une_exposition

[3] Sarah Zouak, visage d'une croyance et non pas d'un féminisme. ¨Prudent, "peut'être" et à juste titre... 
Jalal Kahlioui — 12 octobre 2016 QUI ES-TU : Sarah Zouak, visage d’un autre...
 http://www.clique.tv/es-sarah-zouak-visage-dun-feminisme/

[4] Le traditionalisme catholique romain trop content de pouvoir dauber sur une enseignante féministe. http://www.la-croix.com/France/Sarah-Zouak-feministe-et-musulmane-2016-11-30-120080686


[5] Rabia https://fr.wikipedia.org/wiki/Signe_de_rabia - Ayant découvert cette symbolique et son histoire toute récente -alors que dans un autre cadre d'études de croyance, je me documentais sur le mauvais oeil grec et la Main de fatma-, La main du Tamkine des "Frères Musulmans" (en photos)" du 7 avril 2015 et autres http://mlouizi.unblog.fr/search/rabia
Extrait de http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/6465 et http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/tag/rabia
[5aAinsi traiter les noires comme du magma, cela c'est violentissime. Prétendre à la finesse des intersections oppressives que bien sur les cruches de féministes françaises laïques ne sont pas capables de piger ? Cela fait bondir de lire que Noir est un groupe culturel - Le colorocentrisme ne fait pas de différences entre les noirs indiens, les noirs africains, les afro américains, les métis, et tant d'autres ? L'ethnocoloralisme (faire de la couleur une ethnie OO) - Pourtant on avait eu un faible espoir que soit pourfendue la conception identitaire... "L’adoption d’une politique d’identité se trouve toutefois en contradiction avec les conceptions prépondérantes de la justice sociale. " ben non peine perdue - Intersection couleur de peau (héritant des péchés de leurs aïeux) et du sexe, autant dire que le racisme plane au croisement. Ah ces américaines grandes penseures fonctionnent encore sur la notion raciale OO En retard de combien de siècles, en avance de combien de haines ? cf. Kimberlé Williams Crenshaw et Oristelle Bonis, Politique de l'identité et violences contre les femmes, Cartographie des marges, Intersectionnalité, L'Harmattan | Cahiers du Genre
2005/2 - n° 39, pages 51 à 82 http://www.tjenbered.fr/2005/20051231-99.pdf

[6] "je suis voilée et la nadahouie ne me représente pas" http://www.courrierinternational.com/article/2012/10/25/je-suis-voilee-et-ennahda-ne-me-represente-pas

[6a] De très rares incidents avec des symboles politico religieux sur les vêtements et sacs (croix gammée et autres symboles idéologiques) émaillaient la vie scolaire. Puis soudainement, l'on a vu apparaître avec la propagande forcenée des prêcheurs sur Al Jazeera et les cupules des télévisions satellites sur les balcons et pavillons de banlieue, des adolescentes pudiques et pieuses exigeant de faire savoir l'islam - Les sites salafistes qui ont engagé de jeunes élèves à s'affubler du stigmate misogyne religieux ont investi des lieux où jusque là à peu près nos enfants étaient protégés des religieux, à lire les chiffres des incidents continuant malgré la loi 2004 par l’inspectrice de l’Education nationale Hanifa Chérifi, 639 signes religieux recensés en 2004-2005, 626 concernaient des foulards islamiques. C'est donc toujours uniquement ce prosélytisme islamiste qui pose problème à la société laïque, et non pas l'inverse.

Comme on le voit sur capture d'écran de ce jour de liste des frères et soeurs de 2016, les sites salafistes ne sont pas bégueules et embrassent avec reconnaissance tant couvertes que découvertes celles qui se mêlent de prosélytisme religieux.


[7] Communiqué de l'Elysée, classement Forbes http://www.huffpostmaghreb.com/2017/08/29/sarah-magida-toumi-cpa-macron_n_17858824.html

[7a] Une réponse aux protestations de Lallab par un homme de terrain, "français d'origine tunisienne. Ma double culture, française et tunisienne, laïque et musulmane", Naëm Bestandji, Lettre ouverte à Lallab d'un militant féministe : oui, démêlons votre vrai du faux https://naembestandji.blogspot.fr/2017/09/lettre-ouverte-lallab-dun-militant.html

[7bhttp://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/30/chouchou-des-medias-et-de-l-elysee-sarah-toumi-butte-sur-de-nombreux-obstacles-en-tunisie_5178363_3212.html

[8] L'esprit du scoutisme Baden Powel en pilier de Coexister ?

"Le mouvement fait également partie de la Conférence Internationale Catholique de Guidisme (CICG) et de la conférence Internationale Catholique du Scoutisme (CICS) " https://www.sgdf.fr/le-mouvement/une-dimension-internationale-forte


La question ne consistant pas dans le fait qu'une responsable de Coexister interconfessionnel accompagne une délégation de victimes d'un attentat islamiste sur La promenade des Anglais au camion bélier mais que ce déplacement près un curé catholique romain de haute hiérarchie se fasse sur subsides municipaux. 
Le Pape invite et mande, cela aurait donc du être à l'évêché niçois et au Vatican de s'occuper du transport des deux avions, d'Air mistral (sous fonds vaticans) et non pas aux fonds français laïques et Air France. Pélerinage qui n'est pas interconvictionnel.
"...le pape François, avait fait part à Christian Estrosi de son souhait de rencontrer les victimes de l'attentat, leurs familles et les Niçois.http://www.nicematin.com/faits-de-societe/victimes-de-lattentat-de-nice-voila-ce-que-vous-devez-faire-pour-participer-a-laudience-privee-du-pape-au-vatican-76524
radionotredame.net/2016/vie-de-leglise/delegation-nicoise-recue-pape-francois-audience-privee-action-de-grace-6598
"Samuel Grzybowski intervient sur tous les médias catholiques. Il a été reçu par le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, Mgr Jean-Louis Tauran, au Vatican. Il a égalemet été invité à participer aux rencontres d’Assise à l’invitation du pape Benoît XVI. Il a personnellement rencontré le Pape François. Mais surtout, Coexister est la branche française de Global Interfaith Youth Network – Religion for peace. Une organisation fondée à l’Université catholique de Louvain pour faciliter la résolution des conflits grâce au religieux. Ajoutons, que sa présidente honoraire en 2015 était Meherzia Labidi, ancienne députée du mouvement islamiste Ennahdha en Tunisie… " https://carolinefourest.wordpress.com/2016/01/25/les-reponses-mensongeres-de-coexister-et-le-titre-diffamatoire-du-monde/
 [8a] Ce que je nomme "tactique quérulente" d'associations confessionnelles de type péricultuel*
"La quérulence est une réaction hostile et revendicatrice de certains sujets qui se croient lésés et considèrent qu'il y a sous-estimation dans l'appréciation du préjudice causé; de ce fait, ils passent facilement de la plainte à l'attaque, soit directement, soit en justice (Porot1960, 1975).Prononc.: [keʀylɑ ̃:s]. Étymol. et Hist. 1960 (Porot). Dér. sav. du lat. querulus « qui se plaint »...http://www.cnrtl.fr/lexicographie/qu%C3%A9rulence
D'où, extraits touites amicaux coexistentialiste de Samuel Grzybowski. http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20160228.RUE2303/samuel-grzybowski-victime-collaterale-de-la-guerre-des-laicites.html

Sur le plateau Président Baraka city, Idriss Sihamed, et Ministre Najat Vallaud-Belkhacem https://www.marianne.net/politique/le-supplement-malaise-de-vallaud-belkacem-face-un-musulman-normal-sexiste

[9] Musulmane ou d'origine vent debout contre les intersectionnelles indigénistes à la Lallab
https://blogs.mediapart.fr/melusine-2/blog/200616/bouteldja-ses-soeurs-et-nous

[10] Et de deux, Lala Milha, Bouteldja une soeur qui vous veut du bien https://blogs.mediapart.fr/lala-mliha-2/blog/100717/bouteldja-une-soeur-qui-vous-veut-du-bien

[11Wodka, Germaine Tillion, Le harem et les cousins, 6 juillet 2007 http://wodka.over-blog.com/article-6900820.html


[12] Tarik Ramadan, petit fils du fondateur des Frères Musulmans Al Bannah, sujet apologétique de sa thèse, et Marwan Muhamad, et
"Nabil Ennasri (...) Cheikha Moza. C’est elle qui finance le centre de Tariq Ramadan, qui incarne les aspirations d’une partie de la jeunesse, des femmes, de sortir de cet islam poussiéreux, moyenâgeux, vers un « islam des lumières ». La place des femmes; c’est la différence fondamentale entre le wahhabisme saoudien et qatari.
Karim Sader. C’est sans doute là où j’aurai plus de points de désaccord avec Nabil. Cheikha Moza n’a pas l’influence qu’on lui prête. Elle n’est qu’une vitrine, destinée à peaufiner l’image de l’émirat en Occident. Au Qatar, je n’ai rencontré que des réticences par rapport au rôle de la Cheikha Moza.http://qatar.blog.lemonde.fr/2013/03/08/entretien-mediapart-entre-nabil-ennasri-et-karim-sader-8-mars-2013/  
et "... ils ne parleront plus en verlan, ils parleront en arabe (...) Aujourd’hui, ils disent que la fille en hijab est contrôlée par son papa, sa cousine, son cousin, sa grand-mère, etc… Demain, lorsqu’ils verront cette fille en hijab, les parents des autres diront : « Comment ils ont de la chance ! Leur fille est pudique, elle garde sa pudeur, et pourquoi ma fille n’est pas capable de faire ça ? ». Nous, on va faire en sorte de se faire respecter dans ce sens. Et cette fille en hijab, qui s’habille bien, les gens voudront ressembler à cette pudeur, les gens voudront adopter cette pudeur. On va juste retourner la table […]. Vous savez que la France c’est mon pays ? Et que j’aime la France. Et vous savez que la France, on l’aime, ou on la change." [06:06] Chakil Omarjee, Ma vision, Ta vision… Notre vision", chaîne youtube de la Mosquée de Gien - watch?v=Te5B7k6sTOE - imam réunionnais
Participation & Spiritualité musulmane d'Ismahane Chouder - intervenante Lallab signataire de soutien à Lallab dans Libé
 "Principal mouvement islamiste marocain, Al Adl Wal Ihsane (Justice et Bienfaisance), reste en France assez marginal. Nadia Yassine, porte-voix du mouvement (...) Aujourd'hui, l'organisation pratique surtout l'entrisme. Elle a aussi ses nouveaux porte-paroles, notamment au sein d'associations comme Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM)." Al Adl Wal Ihsane et ses relayeurs français 30.12.2015 http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/9573
- P & S M - Jonctions avec autres fondamentalistes :

- Collectif musulman contre la loi Taubira et LaManifPourTous, dont - "Union des Jeunes Musulmans, Participation et Spiritualité Musulmanes Rhône-Alpes, Collectif contre le Racisme et l’Islamophobie (...) en partenariat avec des associations telles que « En Marche Pour l'Enfance », « Association Cosette et Gavroche », « Alliance Vita » (...) 
Une veillée nocturne pacifique avec des bougies a eu lieu à Lyon, de même que l’organisation d’un déplacement en bus pour la Manifestation Nationale du 24 mars dernier à Paris." psm-enligne.org/index.php/activites/rhones-alpes/2292-au-coeur-de-la-manif-pour-tous


- Anti vax et anti IVG Joyeux anthroposophes..



[12a] Risques de santé pour les fillettes des enveloppements religieux. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/04/modo-alienatio.html

[13] Tour Saint Jacques, vestige de l'Eglise Saint Jacques de la Boucherie, départ vers Saint Jacques de Compostelle https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Jacques-la-Boucherie

  • Série sur les associations péricultelles, menées par des dévotes, omniprésentes en media :
1. 1. Radicelles. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html 
2. 2. Larmes de perle, http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/01/larmes-de-perle.html

3. 3. Larmes de crocodile http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/08/larmes-de-crocodile.html
  • Fondamentaux de cet ethnoblognote :
A - Féminicides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
B - Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
Plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteure : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document - Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台)