mardi 31 décembre 2013

Proscrites par alias

"On nous demande avec une indulgente ironie combien il y a eu de grandes artistes-femmes. Eh, messieurs, il y en a eu et c'est étonnant vu les difficultés énormes qu'elles rencontrent."
Marie Bashkirtseff (1860-1884), journal "La Citoyenne" du 6 mars 1881

Avant-propos - #féminicides http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html

Féminicide culturel ? Neurosexxisme... 
http://sianandcrookedrib.blogspot.fr/2013/12/gertrude-stein-and-cultural-femicide.html 

"Si l'histoire des sciences n'a gardé que peu de souvenir des femmes, c'est parce que leur présence dans les universités n'a été tolérée qu'à partir de la seconde partie du XIXe siècle." http://www2.ulg.ac.be/le15jour/Archives/137/femmes.shtm
Quelques autres auteures sont répertoriées en écrits non fictionnels- http://aix1.uottawa.ca/~margirou/Repertoire-MoyenAge/genre.htm
  • Partons de 0 - Plus même d'alias : Mère niée
Récemment, des fils exhument les noms de femmes de leurs mères, interdits... A voir la vidéo  tournée en Egypte par la campagne ONU Femmes :
"quel est le nom de votre mère" ? Les hommes rient, sont embarrassés et la plupart refusent de répondre à la question. En effet, au Moyen-Orient, il est mal perçu de dévoiler le nom de sa maman publiquement. Cela peut devenir un sujet de honte et de raillerie, précise ONU Femmes." 
  • L'abandon de soi - Débutons par un détour jusques aux alias vestimentaires les plus outrés. Jurer de rester vierge sous son alias viril... 
On connait mainte femme contrainte au déguisement masculin parfois sans alias littéraire, sans compter toutes les anonymes qui ont du tracer une croix sur leur vie de femme : En Albanie, sacrifiées en "vierges jurées". Quelle plus terrible fatalité que de devoir se nier en femme et se devoir travestir en leurs bourreaux pour sauver la famille et leur propre peau, au nom de l'honneur viril ! http://petapixel.com/2012/12/26/portraits-of-albanian-women-who-have-lived-their-lives-as-men/
"vierge sous serment" Hoti, à Rapsha, Albanie ottomane, début du xxe siècle

Quelques rares noms de femmes, Aspasie, Cornélie, Hépathie émergent de l'épais brouillard du passé, dont celles obligées de se cacher pour étudier,
"Lasténie et Axiotée ; ayant choisi Platon pour leur maître en particulier, elles voulurent encore profiter de ses leçons publiques, et s'habillèrent en hommes pour les aller prendre, ce  qu'elles faisaient régulièrement." https://archive.org/details/oeuvresphilosop02bouigoog
Non seulement rares à être admises dans les lieux d'apprentissage mais aussi souvent chassées des lieux d'exercice des métiers, au point que toujours se devant travestir en hommes. 
  • Nadejda Andreevna Durova (Наде́жда Андре́евна Ду́рова) alias Alexandre Alexandroff 1783-1866

Fillette élevée par des soldats marquée à vie au point de se travestir pour rester dans le milieu des hussards qu'elle affectionnait et qui lui aurait été sinon interdit ? Mariée en 1801 à un juge, mère en 1803.https://eo.wikipedia.org/wiki/Nade%C4%B5da_Durova



  • Margaret Ann Bulkley, alias James Barry (env. 1789/1799 - 1865) & alias vestimentaireJames Miranda Stuart Barry, médecin et chirurgien militaire
    Extrait de
    https://fr.pinterest.com/pin/360710251375810937/
  • Au prix d'une conspiration familiale, afin de lui permettre d'intégrer le corps militaire, en tant que chirurgien, obligée de vivre en homme.Pour ne pas devenir cantinières, femmes de troupe, des femmes s'enrôlaient et combattaient en hommes au moment de la guerre civile américaine. Le choix d'autant plus obligé qu'il est aisé de comprendre la seconde raison à voir les crinolines d'époque...
    http://civilwarsoldierwomen.blogspot.fr/

    http://civilwarsoldierwomen.blogspot.fr/


  • Exception qui confirme la règle... Rachel Speght - 1ère anglaise en face à face (1597- ?) https://en.wikipedia.org/wiki/Rachel_Speght

  • "Rachel Speght fût la première femme connue pour avoir publié un pamphlet des droits des femmes en anglais sous son nom.http://www.historyofwomen.org/timeline.html 
    En 1615, répondant à un virulent pamplet de Joseph Swetnam, "The Arraignment of lewd, idle, froward and unconstant women"
    https://fr.pinterest.com/pin/494621971547368118/
    Il ne me serait jamais venu à l'idée d'écrire sous pseudo masculin, ni de copier les garçons ou les hommes, mais il est vrai que ma génération bénéficiait de droits depuis quelques dix ans... Pas question de copier même un nom. Cependant, impossible de jeter la pierre à beaucoup qui le firent sous alias masculin, pressées par l'ostracisme du sexapartheid contre les intellectuelles.Voici nos mânes, nos aïeules génies tutélaires, de retour et leurs prénoms et noms rendus. 




  • Madeleine Pelletier


  • Auquel nous ne sommes plus contraintes pour étudier et travailler, grâce à des lutteuses comme elle, n'oublions pas - Empêchée de passer le concours car sans droits civiques en femme, elle s'habille en homme... Une belle bagarreuse qui a donné de toute sa personne pour faire avancer les droits des femmes !
    ""Ce sont les porteurs de cheveux courts et de faux cols qui ont toutes les libertés, tous les pouvoirs, eh bien ! Je porte moi aussi cheveux courts et faux cols." Madeleine Pelletier ne s’habillait pas totalement en homme..."
      Son travail et son engagement n'ont pas l'ombre d'une proximité avec des messieurs barbus qui aiment se maquiller aux avant-postes de l'idéologie queeriste, récupérant toute féministe...
      "(...) Madeleine Pelletier défend le droit à l'avortement, et le pratique. En 1913, elle ose d'ailleurs publier Le droit à l'avortement. "Son féminisme était vraiment radical. Elle voulait soulager les femmes", nous indique Hélène Soumet. Pendant des années, elle aidera ces femmes en détresse, certainement des prostituées pour la plupart.Ce n'est qu'en 1937 qu'elle se fait dénoncer. Par un homme qui avait violé l'une de ses patientes âgée de 14 ans. Cet homme était le frère de la jeune fille.Connue pour son engagement politique, l'aide fournie à la Croix rouge pendant la première Guerre mondiale, et parce que la confrérie des médecins est sacrée, elle est inculpée puis relaxée.A la place de la prison, elle a donc eu le droit à l'asile. Ayant été victime d'un accident vasculaire cérébral la même année, la déclarer folle et plus en possession de tous ses moyens fut d'une extrême facilité. Elle meurt désespérée sept mois plus tard.
      Curieuse de tout, pour commencer d'anthropologie ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Madeleine_Pelletier
      "Désirant passer le concours d’interne des asiles d’aliénés, elle rencontre un écueil, et de taille : en 1902, elle ne reçoit pas la convocation exigée pour entrer dans la salle d’examens, les candidats devant jouir de leurs droits politiques."  http://socpopu.over-blog.com/2014/09/n-oublions-pas-madeleine-pelletier-premiere-psychiatre-francaise-militante-provocante.html
      Voici un échantillon des vêtements de l'époque qui laissent à comprendre largement qu'il était impossible d'avoir une activité sociale, hors les visites charitables...
      Biarritz grande plage 1905... Jacques Henri Lartigues  
      http://pictographe.blogspot.fr/2008/03/jacques-henri-lartigues-empailleur-de.html
    • Toutes d'écrivaines sous pseudonyme masculin... Déguiser sa plume a été longtemps obligatoire pour parvenir à déclencher l'édition? Se mêler de politique était fort mal vu. Hors pseudonyme masculin, point de répit...
    • Éva Circé-Coté - Alias Jean Nay, Fantasio, Arthur Maheu, Julien Saint-Michel, Paul S. Bédar, Colombine, Musette
    Eva Circé(Colombine). Photographie publiée dans ''Album universel'' du 2 mai 1903 (vol. 20 no 53), page 5. http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/1962200
    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Eva_Circ%C3%A9.jpg
    "Éva Circé-Côté, aussi connue comme Ève Circé-Côté, (née le  à Montréal, morte le à Montréal) ... pour son militantisme en faveur de l'éducation, contre l'ingérence du clergé dans la politique et pour l'émancipation des femmes." https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89va_Circ%C3%A9-C%C3%B4t%C3%A9
    "De plus, Éva Circé-Côté milite pour l’éducation des filles (et l’éducation gratuite) et fonde même un lycée pour filles. Ses idées d’avant-garde sont toujours d’actualité : elle dénonce l’inaccessibilité aux études pour les «Canadiens»*, les inégalités entre le salaire des hommes et des femmes, mais elle invective vertement les politiciens corrompus et leur gestion quasi totalitaire des fonds publics…" http://jesuisfeministe.com/?p=4767
    • Mélanie Hélène Bonis - Pseudo Mel Bonis
    21 janvier 1858 à Paris-18 mars 1937 à Sarcelles -Compositrice française
    • Aurore Dupin, alias George Sand - également alias vestimentaire

    Cléo de Mérode n'est pas Aurore Dupin (George Sand)
    par Nadar 
    Cléopâtre-Diane de Mérode, 1875-1966 

    Suite à une coquille, la belle danseuse à l'émouvant regard s'est niché dans cet article. Finalement, je l'y laisse bien que n'étant pas sous pseudonyme masculin. Du coup de n'avoir pas trouvé photographie à mon pied d'Aurore George, je mets son acte de mariage de 1822, du nom du père au nom de l'époux.
    http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=1129&d=21&m=george%20sand&id_sel=2131
    Comme tant d'autres, a également usé de l'alias vestimentaire (voir en fin de billet), qui se déguisèrent en hommes pour pouvoir bouger plus librement.





    • Marie d'Agoût, née de Flavigny, alias Daniel Stern
    http://www.georgesand.culture.fr/fr/ent/en_li_marie_agoult.htm
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55168997.r=.langFR
    "Son amitié a été précieuse à Julie-Victoire Daubié, première bachelière de France, qu'elle a mise en relation avec le milieu journalistique" http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_d%27Agoult
    • Jeanne Loiseau. Pseudo Daniel Lesueur
     http://www.prixfemina.org/post/41538250517/un-pseudonyme-masculin-pour-exister-comme-ecrivain-danie
    "Dans son rapport remis et défendu lors du Congrès international du commerce et de l’industrie de 1900, L’exercice des mêmes professions, par les hommes et par les femmes, est-il avantageux au point de vue industriel et commercial ?[1], elle y défend notamment, usant d’arguments purement économiques, l’égalité des salaires affirmant que, à partir du moment où la femme « est forcée de gagner sa vie, il n’y a pas de raison pour qu’elle ne puisse pas la gagner dans les mêmes conditions que l’homme[2] ». [2] La transcription de son intervention est disponible sur le site du Conservatoire numérique des Arts & Métiers, dans les Discussions, travaux et résolutions du congrès publiés sous la direction de M. Julien Hayem et de M. Maurice Schloss sous format PDF, pages 412 à 442"
    • Sophie Germain, mathématicienne - Pseudo Monsieur Le Blanc 
    Sophie Germain à 14 ans - Auguste Eugene Leray
     cité par http://todayinsci.com/G/Germain_Sophie/GermainSophieBio.htm
    http://www.math.rochester.edu/people/faculty/doug/UGpages/sophie.html
    • Berthe-Corinne Le Barillier, Mme Jean Bertheroy
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k406114m/f28.zoom
    Ne ressemble pas vraiment à un alias qui lui aurait permis de réussir en dépit d'être une femme et afin de le masquer. Il n'y eût, semble-t-il, jamais de doute, hormis que le madame reste protecteur ?
    • Emmy Noether, alias Hilbert
    "donnait les cours d'Hilbert sans être reconnue, ni rémunéréehttp://www2.ulg.ac.be/le15jour/Archives/137/femmes.shtm
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Emmy_Noether
    • Adèle d'Affray. Pseudo Marcello
    http://www.nella-buscot.com/sculpteurs.php?idsculpteur=scu0070&lng=0
    Portrait of Emily Brontë by her brother Branwell Brontë.
    http://poorwilliam.net/pix/bronte-emily.jpg
    •  Mary Anne Evans. Pseudo George Eliot
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3b/George_Eliot_BNF_Gallica.jpg
     http://fr.wikipedia.org/wiki/George_Eliot
    • Elena Goldschmidt-Franchetti. Les frères d'élection, Pseudo Jean Dornis
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Dornis
    • Alice Marie Celeste Durand nee_Fleury. Pseudo Henri Gréville
    http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/greville-henry-un-crime.html
    http://www.litteratureaudio.com/livres-audio-gratuits-mp3/tag/henry-greville
    • Jeanne-Caroline Violet. Le château de la vieillesse, alias Guy Chantepleure
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Chantepleure
    • Jeanne Laperche. Eve victorieuse, alias Pierre de Coulevain
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Coulevain
    • Jeanne Loviton. Ville ouverte, alias Jean Voilier


    • Marie Saffray. Les drames de la misère, alias Raoul de Navery
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Raoul_de_Navery
    • Sabine Casimire. alias Amable Voïart
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Amable_Tastu
    • Mlle Leroux, pseudo Noël Tani

     http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABl_Tani

    A défaut de trouver son portrait, un de ses nombreux romans d'aventures pour la jeunesse- Partis pour Saïgon, Noël Tani, Editions Montsouris


    • Victoire Léodile Béra. alias André Léo
      "Non la femme n'est pas une chose, un pur réceptacle. Elle pétrit son enfant de ses sentiments et de ses idées comme de sa chair ; esclave, elle ne peut créer que des esclaves.
        Plus tard, on les contemplera comme des monuments d'illogisme, ces démocrates qui, au lendemain de la déclaration fameuse, […] prétendent sacrifier à une conception dogmatique de la moitié de l'humanité, absorber la femme dans la famille et bâtir une fiction de plus sur ce prétexte usé de tous ces despotismes : l'ordre. Quatre-vingts ans se sont écoulés depuis l'inauguration du droit humain, et c'est encore une nouveauté presque bizarre que de revendiquer la justice pour la femme, courbée depuis le commencement du monde sous un double joug, dans l'esclavage doublement esclave, esclave toujours au sein de la famille libre, et maintenant encore, dans nos civilisations, privée de toute initiative, de tout essor, livrée, soit aux dépravations de l'oisiveté, soit à celle de la misère, et partout soumise aux effets démoralisants du honteux mélange de la dépendance et de l'amour…" La Femme et les Mœurs : monarchie ou liberté, [à compte d’auteur], 1869
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_L%C3%A9o




        • Elsa Triolet (Kagan). alias Daniel Laurent
        http://www.quizz.biz/quizz-608963.html
        • Rosa Luxembourg, alias Junius
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_Luxemburg
        • K. Rowling. alias Robert Galbraith
        http://people.premiere.fr/News-People/J-K-Rowling-Harry-Potter-a-publie-un-roman-sous-un-pseudonyme-masculin-3799078
        http://www.sens-public.org/article.php3?id_article=418
        http://gloriabendita-mmm.blogspot.fr/2011/12/claude-cahum.html
        Certaines indications ont été trouvées dans le domaine littéraire sur le site Femmes e lettres sous pseudonyme masculin. http://www.abebooks.fr/livres/Femmes-de-lettres-pseudonyme-masculin.shtml

        Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
        • Fondamentaux de cet ethnoblog :
        Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de consultation de la version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités international

        Aucun commentaire:

        Enregistrer un commentaire