dimanche 27 janvier 2013

Mexique et féminicides

http://www.tanianavarroswain.com.br/labrys/labrys24/feminicide/mflabrecque.htm
  • Déni continué par la résistance d'application - La loi mexicaine de 2007 contre les féminicides (terme, dont la caractéristique majeure reste en leur impunité) fût mise sur les rails notamment par Dra Marcela Lagarde et rencontre une résistance patriarcale d'application... qui ne s'en serait douté ? En outre, ne se trouve-t-il pas surentraîné par un manque d'ambition de la qualification, en éventail réduit et une seule acception de viol génocidaire conçue en crime contre l'humanité ?
  • Cependant, quelque hasard objectif m'a permis d'assister en direct, et j'ai entendu, entendu de mes propres oreilles, qui tintèrent de joie, les ministres et la décision de la Cour Suprême de Mexico City qui déclarèrent libre immédiatement et absolument Florence Cassez :
  • Et n'en déplaisent aux oiseaux médiatiques de mauvaise augure qui restent en suspicion de mauvaise aloi, je me suis donc réjouie de cette décision de beau Droit qui dit sans mégotter que montages, mises en scène, tripatouillages de preuves, ou prétendues telles, par la police mexicaine les rendent inopérantes et irrecevables. Et, donc l'on peut dire que tout magouillage abject, comme il se doit de l'appeler, reste contraire aux Droits Universels. C'est cela le principal ! http://www.cmdpdh.org/index.php?option=com_content&view=article&id=758%3Ahoy-en-dh-23-de-enero-de-2013-scjn-ordena-liberacion-inmediata-de-florence-cassezsenado-revisara-testigos-protegidos-y-arraigo-grupo-antiaborto-busca-ser-partido&catid=56%3Ahoy-en-dh

    Cela questionnant enfin curieuse coutume d'opposer droit des victimes et droits de la défense. Il ne se peut faire feu de tout bois quand on tient un présumé coupable, dont on bafoue d'emblée l'innocence présumée... en inventant n'importe quoi pour le faire payer à tout prix et au prix fort. Soixante ans dans ce contexte, c'était ce dont elle avait écopé...

    Cela va servir, cela va grandement servir et c'est bien heureux.

    Et il serait bon aussi que cela serve à reparler, réexaminer et rendre justice aux victimes de féminicides, partout, pas que meurtriers, pas qu'en Amérique latine, et sans scinder les femmes en pauvres et riches ! Car jusqu'ici motus et bouche cousue, on dirait que le Mexique perdu comme une Atlantide, que rien ne s'y serait jamais passé concernant les femmes martyrisées ? Cela pourrait pourtant enfin donner le signe que l'on ne peut plus traiter les femmes et les féminicides par dessous la jambe. Que le machisme forcené doit reculer et en vitesse. Toujours impunité des féminicides, comme dirait Mme Lagarde (une homonyme, rien à voir avec éfémi). 

    Car il se trouve que le Mexique a qualifié le féminicide en Code pénal mais sa police nationale s'en bat les flancs. Les victimes continuent à gésir sur le bord des routes.
  • Et si pour une fois, la solidarité, ce serait de mettre aussi et nous tous les féminicides en qualification pénale de crimes contre l'humanité, et pas seulement les féminicides meurtriers, bien aussi graves en répercussions politiques et sociales que le génocide généralement guerrier. Qui en doute encore ?
    "Par 'féminicide', j'entends le fait de battre, violer et assassiner une femme, explique-t-il au Parisien. J'en ai parlé à Cristina Kirchner, la présidente de l'Argentine, qui a eu la gentillesse de me rencontrer lors de son récent séjour à Paris. Je lui ai demandé l'édification d'une stèle à l'endroit où Cassandre et Houria ont été découvertes. Elle m'a donné son accord. Mais j'aimerais qu'on aille plus loin : qu'on érige une stèle à chaque endroit où un féminicide a été commis pour créer une chaîne. " Jean-Michel Bouvier aimerait que cette notion soit introduite dans le Code pénal en France... " http://www.liberation.fr/monde/01012362195-en-memoire-de-cassandre)
  • En 2009-2010, l’Observatoire Citoyen National du Féminicide de México (env. 30 000 000 habitants, 2007) compte 203 assassinats de femmes. Environ 6 000 femmes sont mortes de violences sexuelles de 1999 à 2005 au Mexique (112 336 538 habitants). A compter du jeudi 28 juillet 2011, le « féminicide » devient passible de peines allant jusqu’à 60 ans. Cf. Code pénal de Mexico. La nouvelle loi s'applique dans les cas où la victime présente des signes de violence sexuelle, de quelque type que ce soit, lésions outrageantes et dégradations et mutilations antérieures et postérieures à la mort. En outre, les menaces, violence et exposition du corps de la victime en lieux publics, et autres, caractérisent également le féminicide.

    Si nous comparions qu'en 2001, selon le rapport Henrion (Ministère de la Santé), 652 femmes mortes entre 1990 et 1999 à Paris et sa proche banlieue. Moitié de féminicides conjugaux, ou parten.
    R 1 - Paris, environ du tiers de Mexico.
    R 2 - Les féminicides ne sont pas seulement les homicides de violence domestique ; et, à comptabiliser les viols féminicides...
    Radio France Internationale - RFI notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy "L’Etat mexicain est accusé de ne pas avoir réalisé correctement l’enquête judiciaire sur l’assassinat de 8 femmes à Ciudad Juarez. Il est accusé de « féminicidio », néologisme faisant référence à un génocide de femmes.
    L’Etat mexicain devra indemniser les familles et mener de nouvelles enquêtes approfondies pour retrouver les coupables. La Cour exige d’autre part que le dossier soit confié à la justice fédérale, celle de l’Etat de Chihuahua étant jugé déficiente. Ces huit femmes sont la pointe d’un iceberg sanglant. Les ONG estiment que 1 200 femmes ont disparu. Les chiffres officiels font état de 504 femmes assassinées depuis 1993, quand le phénomène des « assassinats en série » a été identifié.
    A l'heure actuelle, plus de 70% de ces crimes restent impunis. Et la tragédie empire, avec 114 nouveaux assassinats depuis le début de l’année. Les défenseurs des droits humains se félicitent de cette première condamnation interaméricaine qui est un véritable camouflet pour le gouvernement de Felipe Calderón. Source : http://www.rfi.fr/contenu/20091120-cour-interamericaine-droits-lhomme-condamne-letat-mexicain
Voyez comment cela traîne et louvoie... depuis 2005 au moins - Une ligne restreint aux assassinats, l'autre pas, l'on ne sait sur quel pied danser mais surtout entre pipeau et balalaïka, les femmes continuent à tomber sous les coups- Les années passent et trépassent... On ne sait que rappeler, souligner, sensibiliser mais pour interdire le féminicide de l'ordre du génocide, que nenni. Honnies soient les harpies ?
Harpie - Rapace rare, notamment au Mexique
http://www.terresacree.org/actualites/module-mere-comment-va-la-belle-bleue-1643/actualite-premiere-observation-d-une-harpie-feroce-au-mexique-depuis-13-ans-75768
Pourquoi faudrait-il attendre qu'elles meurent, alors qu'on voit bien venir la catastrophe. Rien qui tombe du ciel ! D'inattendu ou d'exceptionnel. De la quasi-routine !:°(( Pourquoi faudrait-il que les morgues restent hors champs...
Résolution 1654 (2009)1 - Féminicides -1. L’Assemblée parlementaire rappelle sa Résolution 1454 (2005) sur la disparition et l’assassinat de nombreuses femmes et filles au Mexique, dans laquelle elle soulignait notamment les premiers efforts accomplis par les autorités mexicaines pour résoudre les problèmes récurrents de violences à l’encontre des femmes dans le nord du Mexique. En même temps, l’Assemblée décidait « d’étudier la notion de “féminicide” et, en coopération avec le Congrès mexicain, de trouver la façon de l’utiliser utilement dans le contexte européen, y compris en l’introduisant éventuellement dans le droit pénal européen ».2. Le « féminicide » ou « gynocide » est le meurtre d’une femme parce qu’elle est une femme. Le terme «féminicide» a été créé par la commission spéciale de la Chambre des députés du Mexique chargée d’examiner et de contrôler les enquêtes sur les assassinats commis contre des femmes au Mexique, ainsi que de promouvoir la justice pour les victimes de féminicide, afin de décrire les meurtres et atrocités subis par les femmes parce qu’elles sont femmes.
3. Toute forme de violence psychologique ou physique à l’encontre des femmes constitue une violation de leurs droits fondamentaux et une atteinte intolérable à leur droit de vivre une vie sans violence.
4. Engagée dans la Campagne du Conseil de l’Europe contre la violence à l’égard des femmes, y compris la violence domestique, l’Assemblée continue et renforce sa lutte pour éradiquer ce fléau, en particulier les féminicides.
5. L’Assemblée note avec satisfaction les progrès qui, depuis son dernier rapport en 2005, ont été accomplis par les autorités mexicaines pour lutter contre la violence faite aux femmes et les disparitions et assassinats de femmes et de filles au Mexique.
6. Elle souligne en particulier la création en février 2006 de la fonction de procureur fédéral spécial pour les délits en rapport avec la violence contre les femmes et les améliorations subséquentes relatives à la méthode et à la célérité des enquêtes.
7. Elle se réjouit aussi de l’adoption, le 1er février 2007, d’une loi générale sur l’accès des femmes à une vie sans violence.
8. L’Assemblée demande au Mexique, en tant qu’Etat observateur, de continuer à renforcer ses efforts pour lutter contre la violence faite aux femmes et les féminicides. En particulier, elle invite le Mexique:
8.1. à veiller à la mise en œuvre de la loi générale d’accès des femmes à une vie sans violence;
8.2. à développer sur tout son territoire national des méthodes de travail permettant d’accélérer la vitesse et l’efficacité des enquêtes lors de disparitions et de violences commises à l’encontre des femmes;
8.3. à créer, en nombre suffisant, des centres d’hébergement pour les victimes;
8.4. à poursuivre ses efforts de sensibilisation dans tout le pays, en particulier auprès des professionnels en contact avec les victimes et leur famille, ainsi qu’auprès de la presse et des jeunes;
8.5. à coopérer au niveau régional avec les Etats d’Amérique centrale, notamment avec le Guatemala, sur la question des féminicides, et à partager leurs bonnes pratiques.
9. L’Assemblée demande aux Etats membres du Conseil de l’Europe, dans leurs relations bilatérales avec le Mexique, de mettre cette question à l’ordre du jour de leurs rencontres, en prenant en compte à la fois les principes du respect mutuel et de la coopération inscrits au cœur de ces relations, et le fait regrettable que ce problème s’observe à l’échelle planétaire.
10. Dans le cadre de la coopération et du dialogue politique entre le Mexique et l’Union européenne, l’Assemblée demande à cette dernière de veiller à ce que les féminicides et leur impunité soient systématiquement inscrits à l’ordre du jour des rencontres entre les différentes institutions.
11. En outre, le problème de ces graves violations des droits de la personne humaine est particulièrement significatif au niveau mondial.
12. L’Assemblée est en effet consternée par les millions de femmes et de filles «manquantes», c’est-à-dire qui ne sont pas nées ou qui meurent prématurément dans de nombreuses régions du monde, comme en Asie du Sud et de l’Ouest, en Chine et en Afrique du Nord.
13. L’Assemblée constate que la sélection des fœtus et l’abandon des filles nouveau-nées, et le manque de soins accordés aux filles existent aussi en Europe dans certaines communautés immigrées qui marquent une préférence pour les garçons.
14. En conséquence, l’Assemblée demande aux Etats membres du Conseil de l’Europe, dans leurs relations avec les pays tiers, d’encourager les familles à mieux traiter leurs filles, à les éduquer et à les considérer comme un capital humain plutôt que comme une charge.
15. L’Assemblée demande à l’Union européenne de mettre à l’ordre du jour le problème des féminicides et des violences faites aux femmes tant dans le cadre des négociations pour l’entrée d’Etats tiers dans l’Union européenne que dans ses relations extérieures.
16. L’Assemblée demande aux parlements nationaux de prévoir une loi générale/intégrale sur l’égalité entre les femmes et les hommes, prenant en considération leur droit à une vie sans violence, dont l’objet sera de réglementer et de garantir l’égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que de proposer des mécanismes pour aboutir concrètement à l’égalité dans toutes les sphères de la vie, publique ou privée, si ce n’est déjà le cas.
17. Elle les invite à prévoir des mesures qui assureront la prévention, la prise en charge, la sanction et l’élimination de toute sorte de violence à l’égard des femmes.
18. Elle les invite à réfléchir à l’introduction de circonstances aggravantes dans les lois pénales lorsque les femmes victimes ont subi des violences ou ont été tuées en raison de leur sexe.
19. Enfin, elle demande au Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe de tenir compte des questions d’égalité des sexes et en particulier de la violence à l’encontre des femmes, dans le cadre de ses travaux.
20. L’Assemblée demande avec force aux pays du Conseil de l’Europe et au Commissaire aux droits de l’homme de soutenir, au sein des Nations Unies et des autres organisations internationales auxquelles ils participent, l’abolition des féminicides, y compris des avortements sélectifs contre les fœtus féminins.
1. Discussion par l’Assemblée le 30 janvier 2009 (9e séance) (voir Doc. 11781, rapport de la commission sur l’égalité des chances pour les femmes et les hommes, rapporteuse: Mme Err). Texte adopté par l’Assemblée le 30 janvier 2009 (9e séance). Voir également la Recommandation 1861 (2009).
Et avant cela et encore et encore et toujours que de recommandations http://susaufeminicides.blogspot.fr/2009/01/recommandations-200520082009.html

signifie le fait de tuer une femme pour le simple fait d'être une femme, ce concept met également en cause la responsabilité de l'État, qui se révèle incapable de garantir le respect de la vie des femmes. De plus, le fait que les femmes assassinées proviennent en général de milieux modestes et racialisés ouvre la réflexion sur plusieurs types de féminicides."Féminicides et impunités : Le cas de Ciudad JuarezEditions Ecosociété, 2012

Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international 2012

lundi 14 janvier 2013

Planetarium des "féminicides"

Article désormais incomplet - Voir la mise à jour cartographique dynamique ici http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html

"C'est de la carte" - Tentative d'article visuel

Pas d'effets de style, rien que de la carte, et pas de visite - Quelques légendes qui sont loin de contes à dormir debout... D'une part, il m'en manque. D'autre part, si vous souhaitez m'en suggérer en commentaire, je vous remercie par avance. Féminicides sont plus que femicides, plus que local, plus que conjugal, plus que domestique, plus qu'intime, plus que meurtrier...
Pierre d'Ica
Après cette mappemonde  préhistorique, passons aux planisphères contemporaines du projet http://www.womanstats.org/maps.html & alii, que je clorai par le "Delta économique des sexes" (carte R)
Tout d'abord, les bonnes nouvelles, l'entrée des femmes au XXème siècle, encore timide mais notable ! Il faudra du temps pour remonter la pente. Femmes exclues du pouvoir politique, ostracisées, dont on les disait incapables et indignes...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_dirigeantes_politiques
Passons maintenant à la partie moins réjouissante - Vous y verrez que la corrélation entre le martyr des filles et l'absence de loi sanctionnant leur discrimination reste évidente- Mais il s'y voit aussi que manque une loi au sommet d'interdiction des féminicides, qui ne sont pas moins graves que les pratiques génocidaires, afin que le tabou social se mette en place, et que les mentalités évoluent plus vite vers l'humanité à naître- http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/definitions-feminicides.html


Jeu de cartes - Table des matières
A - Comportement gouvernemental discriminatoire à l'encontre des femmes
B - Réserves des Etats sur les termes de la convention CEDIC - CEDAW
C - "Féminicides déshonorants"
D - "Sexe ratio" dit également "indice de masculinité"
E1 - Coutume du Mariage de petites filles
E2 - Etat des législations de l'âge légal des unions et majorité sexuelle
E3 - Pour mémoire - Etats signataires de la Convention d'âge des unions
De la traite à la prostitution ou De l'esclavage au servage sexuel
       F1 - Servage sexuel ou Prostitution
       F2 - Servage sexuel féminicide, ou prostitution - Etat des législations européennes
       F3 - Servage sexuel féminicide, ou prostitution - Estimation Fondation Scelles
       F4 - Esclavage sexuel féminicide, mineures, majeures - Traite 
       F5 - Esclavage sexuel de guerre des petites filles
G - Mortalité maternelle (manque de soins et négligences) - Féminicides maternels
G1 - Carte "Où il ne fait pas bon être mère"
H - Mutilations génitales féminines
Pour mémoire - Etats signataires de la Convention contre la torture
I - Sexapartheid polygamique - polygynique - Etat des lieux
Ia - Etat du droit - Polygynie autorisée
J1 - Sexapartheid politique - "Rejet de la participation politique des femmes" aux Assemblées
J2 - Sexapartheid politique - Femmes non éligibles
J3 - Sexapartheid politique - Femmes sans droit de vote
K - Sexapartheid scolaire
K1 - Pourcentages d'interdiction d'accès à l'éducation
L - Sexapartheid spatial - De la claustration à la surveillance
N – Féminicides meurtriers familiaux, domestiques, conjugaux

N1 - "Inégalité par la loi ou en pratiques familiales"
N2 - Criminalisation des viols féminicides conjugaux

N3 - Etude sociologique femmes battues de 26 pays - Féminicides intimes
O - Inobservance des droits génésiques
P - Légalité de l’avortement en cas de viol
Q - Sécurité physique des femmes
R - Index - Delta des sexes - 2012

A - "Comportement gouvernemental discriminatoire à l'encontre des femmes"
Féminicide d'Etat -institutionnel, gouvernemental-
"Comportement gouvernemental discriminatoire contre les femmes" 2009
Légende
Gris - Sans données
Vert très pale - Lois conformes à la CEDAW* et qui sont bien appliquées par le gouvernement ; leur application constituant une priorité d'Etat
Vert pâle - Lois conformes à la CEDAW dont la plupart sont appliquées, et le gouvernement paraissant sincèrement déterminé à défier les us et coutumes blessant les femmes
Vert moyen - Lois conformes à la CEDAW  mais restent hors cible d'application ; le gouvernement a plus ou moins montré de l'intérêt à défier les coutumes blessantes pour les femmes
Vert foncé - Lois pour partie en accord avec la CEDAW, de peu d'application ; mise en oeuvre apparaissant de peu de priorité
Vert sombre - Inapplication de lois relevant de la CEDAW, ou même inexistence de telles lois

*CEDIC - CEDAW - ONU Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/12/cedic-elimination-discriminations-cedaw.html http://www

B - Réserves des Etats sur les termes de la convention CEDIC - CEDAW






Philippe Rekacewicz, Un monde à l’envers, Monde diplomatique, 2009
http://blog.mondediplo.net/2011-02-14-Viols-en-temps-de-guerre-le-silence-et-l-impunite
--------------------------------------------------------------------

C - "Féminicides déshonorants"

Carte du déshonneur 2006



Source article et carte : PopulationData.net Afghanistan Albanie Algérie Allemagne Arabie Saoudite Arménie Azerbaïdjan Bahrein Bangladesh Bosnie-Herzégovine Brésil Cambodge Costa Rica Egypte Émirats-Arabes-Unis États-Unis France Géorgie Inde Indonésie Irak Iran Israël Italie Jordanie Kirghizstan Koweït Liban Maroc Mauritanie Mexique Népal Nigéria Norvège Oman Ouzbekistan Palestine Pays-Bas Pérou Quatar Royaume-Uni Serbie Somalie Soudan Suède Syrie Tadjikistan Tunisie Turkménistan Turquie Yémen
"Environ 5 000 femmes et jeunes filles sont victimes d'un crime dit "d'honneur"

Plus d'infos dans les articles du même blog :
-----------------------------------------------------------------------------
D - "Sexe ratio"
dit également "indice de masculinité" -naissances - proportion de population féminine comparée à la population masculine- 
"Agynie par eugynisme"- Elimination des filles, embryons, nouvelles-nées, petites-filles, jeunes filles, fiancées, veuves
-En Inde, appelé également "gynocide", "gynécide" ou "female genocide"-
Légende -
- jaune paille dit "Normal, sans préférence de fils"
- vert pâle "Normal, préférence pour un fils limitée"
- vert moyen "Normal, préférence commune de la préférence pour un fils"
- vert foncé "Anormalité du sexe ratio indiquant la préférence pour les garçons"
- vert forêt - "De défaveur extrême du sexe féminin favorisant les mâles"
Le Qatar possède le taux de masculinité le plus élevé, soit de 2,46 - 15-64 ans 246 ♂/100 ♀


Autres articles du blog concernant l'eugynisme :
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/10/resolution-1829-la-selection-prenatale.html http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/10/le-conseil-de-leurope-alerte-sur-les.html
-------------------------------------------------------------------------------------------------
E1 - "Coutume du Mariage de petites filles"
Féminicide aggravé- Union d'enfants-femmes (coutumières et légales)
Légende
Vert très pâle - Moins de 5 % des fils sont mariés à 16 ans ou plus jeunes, frein notable de désapprobation du mariage en dessous de l'âge
Vert pâle - 5-10 % des filles sont mariées à 16 ans ou plus jeunes, faible barrière de désapprobation du mariage plus jeune
Vert sombre - Mariage en dessous de l'âge encouragé ; plus de 10 % des filles sont mariés à 16 ans et plus jeunes
Gris - Sans données
Autres articles du blog sur les viols féminicides des mariages de petites filles :
-------------------------------------------------------------------------------

E2 - Etat des législations de l'âge légal des unions et majorité sexuelle

By User:Thiste (All sources are available on en.wikipedia.) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC-BY-SA-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5-2.0-1.0)], via Wikimedia Commons

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

E3 - Pour mémoire - Etats signataires de la Convention d'âge des unions,

ladite "Convention on Consent to Marriage, Minimum Age for Marriage, and Registration of Marriages

By Presidentman (Own work) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Légende   Signataires   Parties

---------------------------------------------------------------
De la traite à la prostitution
ou
De l'esclavage sexuel de la traite en rapport avec le servage sexuel de prostitution

Bon nombre d'entrées en servage sexuel s'effectuent après avoir été victimes de l'esclavage sexuel de traite- S'il fallait comparer au servage agricole, l'on pourrait dire que le client tient la place du seigneur ainsi que le proxénète, s'il y a lieu. Il est connu de longue date que la servitude a la particularité d'être généralement volontaire.
La servitude volontaire connue de longue date, les serfs agricoles d'avant 1789 n'ont pas réclamé leur libération. 
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html

F 1 - Servage sexuel
http://www.cnrtl.fr/definition/serf

"Article 6 Les Etats parties prennent toutes les mesures appropriées, y compris des dispositions législatives, pour supprimer, sous toutes leurs formes, le trafic des femmes et l'exploitation de la prostitution des femmes." cf. CEDAW -texte intégral adopté le 18 décembre 1979 par l'Assemblée générale. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/12/cedic-elimination-discriminations-cedaw.html

La carte du monde de la prostitution


Prostitution en Europe
Légende
Vert - Prostitution légale avec réglementation
Bleu - Prostitution légale sans réglementation-  Illégalité des maisons closes / proxénétisme
Rouge - Prostitution illégale
Gris - Sans données
F2 - Servage sexuel féminicide - Etat des législations européennes
La carte d'europe de la prostitution
La carte d'Europe des législations en ce qui concerne la prostitution
Légende
Vert foncé - Prostitution légale avec réglementation, légalité des maisons closes
Vert clair - Prostitution légale avec réglementation, illégalité des maisons closes
Bleu - Prostitution légale - Illégalité des maisons closes et du proxénétisme

Rouge foncé - Prostitution illégale- Sanction des prostituées

Rouge clair - Sanction des clients - Prostituées soutenues

Gris -  Sans données - cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Prostitution
a) Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Autriche - Réglementaristes, prostitution  reconnue, encadrée, maisons closes légales et contrôlées (concomitance du monothéisme chrétien protestant privilégie la légalisation et le contrôle de pseudo protection, aboutissant à un développement du "business" et de la traite mafieuse)

b) Suède, Norvège, Islande - Abolitionnistes, clients sanctionnés par la loi, mais pas les prostituées.
c) France - A la date du "16 mars 2013, 07h00
- La Suède pénalise « l’achat de services sexuels » depuis 1999. Selon le gouvernement, les prostituées n’étaient plus que 1 250 en 2008, mais des chercheurs affirment que la prostitution s’est déplacée sur Internet.
- L’Allemagne, pays réglementariste à l’instar de l’Espagne ou des Pays-Bas, évalue à 400 000 le nombre de prostituées.
- 20 000 à 40 000 personnes se prostituent en France, dont 70 à 80% de femmes, selon l’OCRTEH (Office central pour la répression de la traite des êtres humains). Elles seraient entre 550 et 830 dans la rue à Paris (préfecture de police), mais plus selon les associations : 1100 prostituées chinoises vues par la mission Médecins du monde en 2012; 500 « traditionnelles » indépendantes selon le Bus des femmes.- 
- 90% de la prostitution de rue sont le fait de personnes de nationalité étrangère exploitées par des réseaux de traite : en 2010, 40% d’Europe de l’Est, 38% d’Afrique, 12,5 % d’Asie et 3,5% d’Amérique latine et centrale (source OCRTEH). Leurs dettes de passage s’élèvent de 5000 € (Balkans) à 70000 € (Afrique).
- 9 réseaux internationaux de proxénètes nigérians ont été démantelés en France en 2011 dans les grandes villes, à Béziers (Hérault) ou à Caen (Calvados).
- 1 342 procédures pour racolage à Paris en 2012 (+ 14% par rapport à 2011). Le délit de racolage est puni de deux mois de prison et de 3750 € d’amende. Devant la justice, ces procédures aboutissent le plus souvent à un rappel à la loi.
- 10 000 annonces Internet distinctes à destination de la France, sur cinq ou six sites dédiés, recensées en 2010, dont 4000 de prostituées indépendantes (mission d’information parlementaire)."
--------------------------------

F3 - Servage sexuel

estimation Fondation Scelles de 40 à 42 000 000)
http://articles.businessinsider.com/2012-01-17/news/30634447_1_global-prostitution-map-three-quarters

Pour mémoire - Définition de la prostitution, du latin chrét. prostitutio "profanation, prostitution", dér. de prostitutum, supin de prostituere (v. prostituerhttp://www.cnrtl.fr/etymologie/prostitution
Voir aussi l'expression, "fille de joie", de même racine latine que le verbe "jouir, signifiant donc "fille de jouissance", et non pas de gaieté

------------------------------------------------------------------

F4 - Esclavage sexuel féminicide, mineures, majeures

Selon, rapport ONU, environ 2,5 millions de personnes victimes de la traite (dite aussi trafic, terme décrié, comprenant traite de travail et d'organes) 
dont environ 70 %  traite d'exploitation sexuelle / esclavage sexuel 
http://www.erudit.org/revue/rf/2002/v15/n2/006509ar.html)


Féminicide prostitutionnel de traite
"Trafic de la population féminine"
Légende -
Gris - Sans données
Vert très pâle - La traite est illégale et rare
Vert pâle -  La traite est illégale mais des problèmes existent encore
Vert moyen -  La traite est illégale mais sa pratique subsiste
Vert foncé -  La traite n'est pas illégale et peu pratiquée
Vert très foncé - La traite n'est pas illégale et communément pratiquée
"On 25 December 2003, the Protocol to Prevent, Suppress and Punish Trafficking in Persons, Especially Women and Children, supplementing the United Nations Convention against Transnational Organized Crime, entered into force"
---------------------------------------------------------------------------------------------------
F5 - Esclavage sexuel de guerre des petites filles

environ 40 % des contingents des rapts d'enfants pendant les attaques de guerres civiles

----------------------------------------------------------
G - "Mortalité maternelle" - Féminicides maternels
Féminicide de mauvais traitements et absence de soins des femmes enceintes et accouchées"Mortalité maternelle"
Légende
Gris - Sans données
Vert très pâle- 0-10 décès pour 100 000 naissances viables
Vert pâle - 11-30 décès pour 100 000
Vert moyen-  31-100
Vert foncé - 101-300
Vert sombre - plus de 300 décès
---------------------------------------

G1 - "Où il ne fait pas bon être mère"

Index maternel 2013 de Save the children
Légende
Bleu foncé, les meilleures conditions pour les mères
Rose foncé, les pires conditions pour les mères
-----------------------------------------------------------------
H - "Mutilations génitales féminines"
Féminicide excisionnel (nymphectomie, clitoridectomie)
sur petites filles, et jeunes accouchées-
"Mutilation Génitales Féminines" de type 1 à IV (voir Organisation Mondiale de la Santé, dont infibulation et introcision
Légende
Vert très pâle - Jamais
Vert pâle - Rare ou limitée à une enclave de minorité ethnique

Vert moyen - 11 à 25 % des femmes génitalement mutilées
Vert foncé - 26 à 50 % des femmes génitalement mutilées
Vert très foncé - Plus de la moitié de la population féminine génitalement mutilée
Gris - Données inconnues

Autres articles du blog sur l'excision :
Europe - http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/05/feminicide-excisionnelarchiveue.html

Pour mémoire - Etats signataires de la Convention contre la torture
CouleurLégende
Ratifiée
Signée non ratifiée
Ni signée ni ratifiée 
  -------------------------------------------------------------------------------------
I - Sexapartheid polygamique - polygynique - Etat des lieux
"Poligynie"
Légende
Illégale et extrêmement rare. Cohabitations simultanées également rares
Illégale, loi appliquée. Cohabitations simultanées courantes
Enclaves minoritaires polygames tolérées ; <moins de 5 % soumises à la polygamie
Légal ou illégal, mais loi inappliquée <moins de 25 % soumises à la polygamie
Légal ou illégal, mais loi inappliquée <plus de 25 % soumises à la polygamie

Ia - Etat du droit - Polygynie autorisée
      ---------------------------------------------------------------------------------------------------
J1 - Sexapartheid politique - "Rejet de la participation politique des femmes" aux Assemblées
"Sexapartheid" politique - Absence de participation aux organes représentatifs et de direction politique
------------------------------------------
J2 - Sexapartheid politique - Femmes non éligibles
J3 - Sexapartheid politique - Femmes sans droit de vote


D'après interactive map by Lustlab's Lizzie Malcolm in Amsterdam
http://www.guardian.co.uk/world/datablog/interactive/2013/mar/08/international-womens-day-political-rights
-------------------------------------------
K - "Sexapartheid" scolaire
--------------------------------------------------------------------------------------
K1 - Pourcentages d'interdiction d'accès à l'éducation
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2635p010-012.xml0/
------------------------------------------------------------------------------
L - "Sexapartheid" spatial - De la claustration à la surveillance
----------------------------------------------------------------
M - "Sexapartheid" vestimentaire
-------------------------------------------------------------------------

N - Féminicides familiaux, domestiques, conjugaux

http://8mars2009.wordpress.com/2009/03/01/quant-aux-violences-conjugales-elles-touchent-les-femmes-de-tous-les-pays/#more-222
---------------------------------------------------------------

N1 - "Inégalité par la loi ou en pratiques familiales"

Discrimination légale ou coutumières des femmes dans la famille
"Inéquité en loi ou pratiques familiales"
Légende
- Sans données
– Loi familiale est d'égalité entre femmes et hommes, et elle est appliquée
– Loi familiale est globalement d'égalité entre les femmes et les hommes, nonobstant quelques exceptions  – Loi familiale n'est pas d'égalité, et celles l'étant peuvent ne pas être appliquées
– Loi familiale est d'inégalité, et des enclaves avec loi familiale d'inégalité reconnues par l'état
– Loi familiale est globalement inégalitaire envers les femmes-
-------

N2 - Criminalisation du viol conjugal

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/be/MaritalRapeMap.gif
Par Carwil [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/)], via Wikimedia CommonsCarte de criminalisation du viol marital 
Légende

En rouge - Etats dans lesquelles le viol conugal est illégal in which marital rape is illegal.
--------------------------------


N3 - Etude sociologique femmes battues de 26 pays - "Féminicides intimes"

http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2013/04/29/map-why-women-in-some-countries-still-say-domestic-violence-is-okay/
----------------------------------------------------------------------------------
O - Inobservance des droits génésiques
État des lois sur l'avortement
AbortionLawsMap-NoLegend.png: ' derivative work: Paulohr (d) (AbortionLawsMap-NoLegend.png) [Public domain], via Wikimedia Commons http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:AbortionLawsMap-NoLegend-2011-08-01.png
Légende
   Légal sur demande
   Légal en cas de viols, risque vital -mère-maladie mentale, facteurs socio-économiques, malformations fœtales
   Illégal sauf pour les viols, risques vitaux, malformations ou maladies mentales
   Illégal, avec exceptions pour le viol, risques vitaux, maladies mentales
   Illégal, avec exceptions pour risques vitaux ou maladies mentales
    Illégal, sans exception
   Pas d'informations   
Autres articles du blog concernant les droits universels génésiques des femmes :









----------------------------------------------------------------
P - Légalité de l’avortement en cas de viol 
Esquisse : Ag. St. 2010.

http://blog.mondediplo.net/2011-02-14-Viols-en-temps-de-guerre-le-silence-et-l-impunite

Autres articles du blog viols féminicides en temps de guerre :


----------------------------------------------------------------------------------------------------

Q - "Sécurité physique des femmes"

Atteinte féminicide à la sûreté et l'intégrité
"Sécurité physique des femmes" 2009
Atteinte féminicide à l'intégrité et la sûreté
"Sécurité physique des femmes" 2010
















Agressions féminicides de tout type portant atteinte à la sécurité physique et l'intégrité du sexe féminin (filles et femmes) :

- Attrition sur les viols, le Nord n'est pas épargné http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/viols-etc.html
------------------------------------------------------------------------
R - Index - Delta des sexes - 2012
http://widgets.weforum.org/gender-gap-index/
Ce rapport n'ayant pas pris certains paramètres en compte car ils sont occultés habilement par les Etats, cette conclusion reste des plus partielles, voire partiales.


Reproduction autorisée avec citation SVP © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international