vendredi 22 février 2013

Fillettes à soldats.ArchiveNU

Avant-propos de définition ¡Féminicides! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Panorama http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
©  Алексей Зайцев / Alexi Zaitsev / Alexey Zaycev
2014 - Encore aujourd'hui au Nigeria, par exemple et entre autres, cela continue de plus belle... rapt de fillettes par la soldatesque bénie par les curés pour servir d'esclaves sexuelles et procréer les lignées prophétiques ? http://www.news-republic.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=22361168

"Epouses de brousse, bébés rebelles", un vrai poème ? Pas même le droit au titre de soldate ? Pourtant, on pourrait dire qu'elles appartiennent et marchent au sein du génie ? Et toutes ces enfants enterrées sans sépulture après avoir subi tout et le pire... non recensées même dans la mort. http://childrenandarmedconflict.un.org/fr/problematiques/les-fillettes/

On a quelques mots de ci de là concernant les fillettes enrôlées à porter les armes mais pas un mot des cantinières par force... http://www.afrik.com/article7218.html

Comme toujours, comme partout, les filles sont cibles par procuration, histoire de taper dans le moral de l'ennemi mâle qu'humilie la défloration de ses femmes. De plus, que l'hymen donne la garantie aux violeurs guerriers de l'absence de maladie vénérienne et de métisser, casser donc, la lignée patriarcale ennemie... Pas une seule fois, je ne lis le mot fille dans ce bel article, et pourtant au Mozambique de témoignages directs de 1989 à 1992, je sais qu'elles y étaient (et elles sont pour beaucoup dans ma décision de mettre en ligne cet ethnoblog) - Où sont-elles passées ?

"Il pouvait, dès lors, prendre part au partage des richesses conquises au cours des attaques ; de la nourriture, des biens de consommation - en particulier des vêtements - mais aussi des femmes. Beaucoup de jeunes adolescents étaient ainsi « mariés » et pouvaient éventuellement avoir plusieurs épouses." Jean-Claude Legrand et Fabrice Weissman, Les enfants soldats et usages de la violence au Mozambique, Cultures & Conflits, 18 | été 1995, mis en ligne le 13 mars 2006 http://conflits.revues.org/459
Ainsi concernant les fillettes et femmes enlevées par les troupes sont notées dans le chapitre en "Compagnes de guerre... " (p. 113, Christian Geffray, La cause des armes au Mozambique. Anthropologie d'une guerre civile, Paris, Karthala-Credu, 1990) ou bien évoqué brièvement en d'autres textes, le "rôle des captifs", "femmes et enfants massacrés" dans les convois, mais rien de plus... http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/ed-09-10/010045688.pdf

Antique pratique de toutes les guerres qui sont toutes ethniques, ethnos étant toujours histoire de lignées patriarcales, fussent-elles dotées ou pas d'un Etat ou réunies ou pas en nation ; et il est vrai que la pratique d'enlever les filles et les femmes pour esclave sexuelle ne date pas d'hier... certaines encore vivantes des dernières guerres industrielles ne sont pas toujours pas reconnues en victimes. Parfois, les croyances et les religieux s'en mêlent, parfois du tout... Et, si l'onavait tiré les conclusions qui s'imposent des bordels militaires de la seconde guerre mondiale ? Ce n'est pas en poussant la poussière sous le tapis que l'on améliore l'humanité. cf. "Féminicides de confort", en savoir plus ici
Zaina Vumilla Forgotten Casulaties of War – Girls in armed conflict (2005) http://www.peacewomen.org/assets/file/Resources/NGO/HR_ForgottenGirls_SC_2005.pdf
Pourquoi sont-elles invisibles, alors que loin d'être rares ou ignorées - Dans les 40 % esclavagisées et 10 % enrôlées... http://www.lecourrier.ch/pres_d_un_enfant_soldat_sur_deux_est_une_fille

Je ne suis pas tout à fait la seule à poser la question, où sont-elles ?
"Dr. MacKay is a professor of Women's Studies and International Studies at the University of Wyoming and the author of extended publications on girl soldiers. She is the author of "Where are the Girls?" an investigation into the lives of girls in fighting forces in Northern Uganda, Mozambique and Sierra Leone. Her current research focuses on girl mothers and the children of former girl soldiers in the post-war context."18 août 2008 http://webcast.international.gc.ca/cpc/Child-Soldiers/McKay-intro.wmv
d'après carte de
http://www.amnesty.be/doc/militer/les-bougies-d-amnesty/campagne-bougies-2012/article/les-enfants-soldats-ont-besoin-de-19952
Les uns raptés pour devenir des combattants et les autres pour la logistique : Les petites filles enlevées servent d'esclaves sexuelles à tous (raptés comme rapteurs), en plus que porteuses en savane d'une base à une autre... elles le sont d'une peine supplémentaire. Pourtant, elles ne sont généralement pas comptées dans les 200 à 350 mille enfants soldats, elles sont enlevées, puis disparaissent sous les frondaisons... Filles à soldats de tous âges- "Féminicide de confort" hors bordel, à l'air libre - Malheur à leur retour dans les villages, qu'elles aient été de confort ou soldates. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html

Parce que c'est normal les filles à soldats et les bordels itinérants pour armée ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/viols-feminicides-japon-etc-dedommagez.html


Parce que c'est normal qu'elles soient aussi violées lors des attaques, comme dans toutes les guerres ? Parce que c'est du tout venant, du courant, du banal ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/nouvelles-violences-en-haiti.html

Parceque c'est normal le mariage des fillettes ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/petites-bonnes-petites-epouses-petites.html


De longue histoire, nous savons que les chefs de guerre avaient leurs gitons, et que, pendant les guerres, les petits garçons (enfants soldats) victimes de la violence sexospécifique. Pour ce qui est des petits garçons, dont l'on ne peut que se réjouir qu'ils y soient moins nombreux en couches,et qu'ils soient plutôt affectés au "beau rôle" du guerrier dans l'ensemble. Bien que cela soit manière à soumettre à la façon phallocrate, ceux-ci sont reconnus en soldats, jamais les jeunes filles ! Eternelles cantinières corvéables à merci sans merci.

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
Docteure en ethnologie, ex ingénieure informatique, d'études, méthodes et qualité du management des services informatiques et d'information

Annexe documentaire :


Enfants et conflits armés : La liste de la honte étendue aux violences sexuelles

Enfants-soldats dans un camp militaire de Nyal, Sud Soudan (avril 2005)
4 août 2009 – Pour la fois mardi, le Conseil de sécurité a adopté une résolution appelant le Secrétaire général de l'ONU à étendre aux responsables de meurtres, de mutilations et violences sexuelles sur des enfants, la « liste de la honte » qui ne concernaient jusque-là que les responsables du recrutement d'enfants-soldats.« Il s'agit d'une étape majeure dans la lutte contre l'impunité concernant les crimes contre les enfants et dans la reconnaissance de la nature des conflits d'aujourd'hui, dans lesquels les filles et les garçons sont de plus en plus souvent visés, tués, violés et recrutés par les groupes armés », a déclaré la représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy à propos de l'adoption de la résolution, à l'unanimité.
Un aspect important de l'expansion des critères de la liste dite « de la honte », dont le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est dépositaire, est l'autorisation donnée par le Conseil de sécurité à l'ONU, sur le terrain, d'ouvrir un dialogue avec les responsables afin qu'ils cessent ces violations et qu'ils traduisent les auteurs en justice.
« Le fait que le Conseil de sécurité se soit penché sur le recrutement [d'enfants soldats] et qu'il ait accompagné la liste de menaces sur des mesures ciblées a permis d'obtenir la libération de dizaines d'enfants enrôlés à travers le monde, y compris récemment aux Philippines et en République centrafricaine », a souligné Mme Coomaraswamy.
La représentante spéciale a par ailleurs salué la récente Politique de protection de l'enfant des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, qui répond à l'appel lancé par le Conseil de sécurité à rendre plus systématique la protection des enfants à travers le système des Nations Unies."

Fondamentaux de cet ethnoblog :

Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international

vendredi 8 février 2013

Condamnation des mutilations féminicides

Avant-propos - #feminicides De quoi s'agit-il...  http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html 
Iris mauve et vert - Podane
http://podanepeinture.blogspot.fr/2010/06/mes-iris.html
Sont attendus d'urgence des documents formels d'interdiction ! Puisque des clercs dispersés et les clergés en conclaves reconnaissent et appellent de leurs voeux ecclésiastiques les droits universels appliqués à leurs ouailles, les responsables religieux à leur tour sont appelés, voire priés de se prononcer vigoureusement et décisivement contre les tortures féminicides au complet. Pourvu que les déclarations s'empilent nombreuses sous mon iris attentif car l'autorité morale indéniable et les théocraties pèsent lourd dans le calvaire des "êtres humaines" et devraient faire poids de toutes leurs forces a contrario désormais pour récupérer quelque dignité.

Car la permission explicite, implicite, voire les appels à réaliser des excisions féminicides (qui ne sont pas du tout des circoncisions comme vous le verrez dans ce sage mémoire) influence des populations sur tous les sols. Tout le monde semble l'oublier ? 

"L’archéologie en apporte un témoignage à travers la découverte, dans les années 1920, de deux cadavres féminins datant du Néolithique inférieur dans les tourbières de l’Allemagne du Nord, en Westphalie. Les corps en bon état de conservation, ont pu être identifiés comme ceux de deux femmes provenant d’Egypte à l’époque pharaonique, qui se trouvaient en  Europe pour des raisons inconnues. [4, 22] Déjà, en l’an 700 avant J.C., Hérodote mentionne l’excision, et c’est de là que proviendrait le nom « excision pharaonique » ou « circoncision pharaonique » pour évoquer l’infibulation pratiquée en Afrique de l’Est. [55, 61] La première mention écrite de l’excision, également égyptienne, se trouve dans le quinzième papyrus grec du British Muséum, datant de 163 avant J.C. [4] " Manuella Gonçalves, Les mutilations sexuelles féminines : Quelle prise en charge en maternité ? Université de Nantes UFR de médecine Ecole de sages-femmes Diplôme d'Etat de Sage-femme, 2007 http://www.gynsf.org/MSF/memoiremanuellagoncalves.pdf
(Ecrit de l'époque ptolémaïque, mentionnant l'excision des filles à Memphis à l'âge de constitution de leur dot)

  • Judaïsme - Une interdiction strcite moderne serait bienvenue-
Prohibée par les ashkénazes par décision de R. Gêr shôm ben Yehûda de Mayence (~960-~1028). Les séfarades vivant en chrétienté ont cessé la pratique au XIVe siècle. Sauf à voir les Beta Israël ou Falashas. http://jwa.org/encyclopedia/article/ethiopian-jewish-women

Il serait également bon de sortir de la confusion d'un prépuce prétendu équivalent d'un clitoris. Heureusement loi religieuse facultative, d'autant que, à présent, l'organe entier du clitoris écrypté par la science biologique et la technique qui permet même de l'imprimer en 3D. Rien n'est jamais dit par de virils meneurs qui ignoraient ou voulaient ignorer que non seulement les lèvres et le capuchon mais aussi le clitoris est gravement détérioré, "mîla (circoncision) oukerîta (coupage, section), consiste en l’ablation totale de la‘orla (littéralement : le “prépuce” de la femme)"... Que les prêtres reconnaissent le clitoris reste toujours plus d'actualité, sinon à la première occasion, le droit sera mis en échec et l'humanisme avec.

  • Eglise Copte - Eglise orthodoxe - Christianisme d'Orient -enfin mobilisée-
La position de l'Eglise Copte concernant les mutilations sexuelles féminines (MGF)21 février 2014 L'Eglise Copte : Les mutilations sexuelles féminines sont antichrétiennes et contraire à la volonté de Dieu. Les mutilations sexuelles féminines sont encore pratiquées par certains Coptes du fait de la pression sociale de la société musulmane dominante. Les mutilations sexuelles féminines doivent cesser chez les Coptes. C'est une pratique étrangère, une pratique barbare. Les coptes, clergé et laïcs, doivent tout faire pour éliminer les MGF. Sa hauteur l'Evêque Youssef doit être félicité pour sa position courageuse.L'avis de l'Eglise Copte concernant les MGF est non seulement utile aux Chrétiennes mais également pour toutes les femmes égyptiennes.--------
Les mutilations génitales féminines (MGF) n'ont aucune référence textuelle religieuse dans le Christianisme (comme vu en Islam[1]), ni aucun soutien de l'Eglise Copte. En fait, l'Eglise Copte s'oppose clairement et ouvertement à la pratique des mutilations génitales féminines et la trouve en contradiction avec les valeurs divines.[2]
Un des plus grands évêchés de l'Eglise Copte est le diocèse orthodoxe copte du sud des États-Unis, qui a été créé par le défunt Patriarche Shenouda III (1971-2012) en 1993. Le diocèse couvre les états suivants : Alabama, Arizona, Arkansas, Floride, Géorgie, Louisiane, Mississippi, Nouveau-Mexique, Oklahoma, Tennessee et Texas. Il comprend 26 communautés coptes de 37 églises, actuellement desservies par 44 prêtres. Son Excellence Mgr Youssef, l'un des évêques les plus savants et les plus dynamiques de l'Eglise copte, le supervise.
Sur le site officiel du diocèse, Mgr Youssef pose une question importante: Quelle est la perspective chrétienne sur les mutilations génitales féminines Et il répond sans ambiguïté que la mutilation génitale féminine est très clairement "contraire aux principes divinement révélé." , il affirme que mutiler des organes génitaux féminins détruit la vie humaine et défigure la création de Dieu (...)" m/libre traduc', lire la suite en anglais ici https://copticliterature.wordpress.com/2014/02/21/the-position-of-the-coptic-church-on-female-genital-mutilation-fgm/
Les Coptes restent héritiers des temps pharaoniques christianisés. http://www.lepetitjournal.com/le-caire/articles/15181-histoire-les-coptes-descendants-des-pharaons-
  • Fatwa vaticane - Catholicisme romain - Christianisme d'Occident
 L'Etat du Vatican et son chef Benoît XVI par son agence exprime sa désapprobation sans détour, bien que les "choses de femmes" ne soient pas affaire de missionnaires.
A leur décharge, les prêtres catholiques romains n'ont jamais émis un seul appel à l'excision féminicide. Mais qui ne dit rien consent. Pas de déclaration publique du berger ?

Il me semble qu'il s'agit là de la première explicite condamnation d'un féminicide catholique romaine, c
e 8 février 2013, très discrète au demeurant ? 

La mutilation génitale féminine, violence contre les droits humains Genève (Agence Fides) – La Journée mondiale contre la mutilation génitale féminine vient d’être célébrée. Selon les données diffusées par l’Organisation mondiale de la Santé, au moins 140 millions de femmes adultes et de jeunes filles de moins de 15 ans ont subi cette atroce procédure dans 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Il s’agit de 36% des fillettes et de 53% des femmes d’âge compris entre 45 et 49 ans. Au niveau international, la mutilation génitale féminine est considérée comme une violation des droits humains à la santé, à la sécurité et à l’intégrité physique outre à être une torture cruelle, inhumaine et dégradante et une forme extrême de discrimination des femmes et des fillettes. En 2008, le Fonds des Nations unies pour la Population et l’UNICEF ont lancé un programme ayant pour but d’éliminer cette pratique, programme auquel ont adhéré environ 10.000 communes de 15 pays. Au mois de décembre 2012, l’Assemblée générale des Nations unies a approuvé une résolution visant à augmenter les activités en vue de l’élimination de la mutilation génitale féminine. Toujours en 2012, plus de 700 communautés africaines se sont publiquement engagées à éradiquer le phénomène qui, selon des données de l’UNICEF, a diminué ces dernières années. Il n’en demeure pas moins que sont en danger 30 millions de fillettes de moins de 15 ans. Vue la délicatesse du thème, il n’est pas possible de faire un calcul des victimes décédées mais les experts signalent que de nombreuses jeunes filles meurent par hémorragie ou à cause d’infections dans les semaines qui suivent la pratique. Celles qui survivent sont sujettes à un cycle menstruel douloureux, à des maladies pelviennes inflammatoires, à des abcès et à des cystites ainsi qu’à des infections urinaires et à une perte presque totale de sensibilité. Certaines deviennent stériles. (AP) (Agence Fides 08/02/2013) http://www.fides.org/fr/news/34846-EUROPE_CONFEDERATION_HELVETIQUE_La_mutilation_genitale_feminine_violence_contre_les_droits_humains

Nota bene - Emploi du barbarisme anglicisant de "humain" à la place de "Homme". voir ici décryptage historique et sémantique de l'expression "droits humains". http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/citoyenne-olympe.html
  • Autre monothéisme abrahamique - 
Le petit fils des premiers, abrite foule de cléricaux autoproclamés qui appellent à l'excision féminicide par hygiène morale de désauvager les filles et physique, tentant criminellement et fallacieusement de faire croire à l'égalité avec la circoncision - Et quelques condamnations sourdent...
Tout d'abord et malheureusement, comme souligné par un internaute, rien qui condamne :  
"kebab e 20/12/2012 à 10:41 Texte 2 de la Sunna (Dawud, Hadith 51/ 5251). Une exciseuse travaillait à Médine. Le prophète lui dit : - Ne coupe pas trop sévérement parce que c’est mieux pour la femme et plus désirable pour l’époux. comme on dit en latin, scripta manent... Hélas"
 - Indonésie - Le Conseil des Oulemas déclare que l'excision est recommandée, et que cette mutilation barbare fait partie des "droits humains garantis par la Constitution". http://www.asianews.it/news-en/Indonesian-Ulema-in-favour-of-female-circumcision:-a-human-right-26948.html

- Afrique du Nord - Dépôt de plainte, contre le prédicateur égyptien et associations l'invitant, pour incitation à la haine et la violence, avec le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme de Tunisie avec toute la Tunisie qui clame ce 15 février 2012 son opposition à l'Excision / Mutilation Génitale Féminine qui n'est pas une opération esthétique comme l'on ose encore le prétendre  : http://www.leaders.com.tn/article/les-partis-d-opposition-et-la-societe-civile-unanimes-pour-condamner-les-propos-de-ghenim-sur-l-excision?id=7709

D'autres promoteurs bigots
Surtout que des personnes au sein même des organisations des droits de l'Homme promeuvent la torture contre les petites filles car, à nouveau et toujours, obligées de reparler de ceux qui prônent ouvertement le crime de l'excision féminicide- Encore un médecin de la mort ! Et sur Internet sa propagande prétendant qu'il n'y aurait pas de mal à exciser une enfant, au contraire ! http://www.desertflowerfoundation.org/en/fgm-is-a-crime-stop-this-doctor/

- Des théologiens contre exprime une fatwa - Malgré son expression qui fait fi des 150 000 000 survivantes de féminicides excisionnels et des 8 000 mutilées par jour, diminuée à "quelques sociétés et pays", il est tout de même important de prendre connaissance de cette notable réprobation du 25 novembre 2006 :
"La conférence internationale qui a réuni des érudits, à propos de l’interdiction des abus sur le corps féminin, a été tenue les 1ers et 2 El Keada 1427 de l’Hijdra, correspondant au 22 et 23. 11.2006, dans les salles de conférence de l’université Al Azhar. De nombreux travaux de recherche ont été présentés. Après avoir entendu scientifiques et érudits musulmans, ainsi qu’experts et membres d’organisations civiles d’Egypte, d’Europe et d’Afrique, les recommandations suivantes ont été publiées :
  1. L’excision des parties génitales est l’héritage d’une mauvaise coutume, encore pratiquée dans quelques sociétés et pays, et que certains musulmans ont repris à seul fin d’imitation. Cette décision n’a pas de justification dans le Coran et ne respecte pas la Transmission du Prophète.
  2. L’excision des parties génitales pratiquée aujourd’hui encore, provoque des dommages psychologiques et physiques chez la femme. C’est pour cela que ces pratiques doivent être interdites, en référence à l’une des plus grandes valeurs de l’Islam, celle de ne n’infliger aucune violence à l’être humain – conformément au paroles du Prophète Mohamed : « N’agressez jamais, le Seigneur n’aime pas les agresseurs » Ce genre d’action est considéré comme une agression contre le genre humain et devra être puni.
  3. La conférence appelle tous les musulmans à interdire cette mauvaise coutume, en respectant les enseignements de l’Islam qui interdisent d’exercer une quelconque violence envers l’être humain.
  4. Dans le même esprit, les participants à cette conférence demandent aux institutions et instances régionales et internationales de concentrer leurs activités sur la nécessité d’explication et l’éducation de la population. Ceci concerne particulièrement les règles d’hygiènes médicales de base s’appliquant aux femmes, et qui devront être respectées afin que cette mauvaise coutume ne soit plus mise en pratique.
  5. La conférence rappelle aux établissements éducatifs et aux médias leur devoir absolu d’exposer les dommages résultant de cette mauvaise coutume, et d’en montrer les conséquences dévastatrices pour la société. Ceci aurait un effet de divulgation dans le but d’éliminer une coutume qui permet la mutilation du corps féminin.
  6. La conférence incite les pouvoirs législatifs à adopter une loi interdisant l’exercice de cette coutume cruelle et de la dénoncer comme crime, indépendamment du fait que les pratiquants soient bourreaux ou initiateurs de cette pratique.
  7. De plus, les participants à cette conférence sollicitent l’aide des institutions et organisations internationales, dans toutes les régions où cette coutume cruelle est pratiquée, afin de participer à son éradication. Signature: Prof. Dr. Ali Gom’a Grand Mufti de l’Egypte
    25.11.2006
    " Traduction association TARGET Hamburg défenseur des droits de l’homme Rüdiger Nehberg http://www.target-nehberg.de/HP-08_fatwa/index.php?p=Qaradawi 
Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
  • Autres articles de cet ethnoblog concernant l'excision féminicide, par ordre chronologique de rédaction 
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/12/mgf-feminicide-dexcision-bannirarchivenu.html
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/06/excision-feminicide-la-chaine-nevers.html
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/violences-femincides-et-abandon-de.html
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/excision-feminicide.html
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/mutilation-sexuelle-feminicide.html
  • Fondamentaux de ce blog :
A - Féminicides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/concepts-feminicides.html
B - Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
Plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html



Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteure : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.
En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes : 
Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international

lundi 4 février 2013

Index illustré - BAL féministe

"Malgré ce fond de désenchantement, toute idée de mandat, de mission, de salut évanouie, ne sachant plus pour qui, pour quoi j'écris, cette activité m'est plus que jamais nécessaire. (...) Il y a des jours si beaux qu'on a envie de briller comme le soleil, c'est-à-dire d'éclabousser la terre avec des mots ; il y a des heures si noires qu'il ne reste plus d'autre espoir que ce cri qu'on voudrait pousser."
Simone de Beauvoir, La force des choses, tome 2, Gallimard, Le livre de poche, Paris, 1963 - p. 502


Avant-propos - Concept féministe #feminicides - A - http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Extrait de couverture -Simone de Beauvoir, La forces des choses, tome 2, Livre de Poche Photo Gisèle Freund http://www.gisele-freund.com/
Le bal des mots
Garden party féministe - Eclabousser le monde de mots, jubiler, jubilé... !

 
Synura - golden colonial algae (Chrysophyta) - 400 x

J'ouvre mon bal par de petites spores*. Au gré des mots qui dansent, je muse et m'amuse, à vous des les attraper au vol. *Cпор [spɔ], bulg., "discussion, dispute, litige", ainsi que de sporagrec ancien σπορά, "ensemencement, semence". http://bg.wikipedia.org/wiki/%D0%A4%D0%B0%D0%B9%D0%BB:Petteri_Sulonen_-_Cats_and_Dogs_(by).jpg

Rien de mes inventions n'apparaît pour damer le pion à aucune féministe ou collègue - Juste affiner la pâte... des tartes. Espérons que ma verve, parfois caustique, peut-être obscure (j'ai d'autres défauts mais vous ne voulez tout de même pas que je fasse ma fausse modeste...) jusques à sybilline, nous rassemblera.


Corriger et recorriger, ne pas confondre science et technologie, science et scientisme, principe et valeurs, privilège et liberté, choix et liberté, rôle et fonction, relativité et relativisme, force et violence, pouvoir et puissance, être et sentir, femelle et féminine, intègre et intégriste, irrévérence et irrespect, corrélation et amalgameL'affectif paternel n'est pas non plus le politique patriarcal.

Cette salle de danse n'est d'aucune prétention encyclopédique (neutralité ? à ne pas confondre non plus avec objectivité), pas plus que le journal ethnologique de ce blog / bloc-note cyberthank* dans lequel elle est nichée. Il ne s'agit que d'y regrouper ma découverte de témoignages de notre temps cybéral* sur nos croyances et leurs conséquences culturelles pour notre beau sexe, figurées par les données ethnographiques que sont chaque lien en queue des paragraphes. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/presentation-du-cyberthank-contre-les.html



Allons gaiement et largement nous essayer à la taxinomie politique, en jardin des êtres. Eh oui, je suis déchaînée et je mets des petites étoiles à tous mes néologismes -chacun d'entre eux porte une étoile pour sa première sortie* dans le vaste monde. 
"Edward Coke « Nomina si nescis, perit et cognitio rerum » - "La connaissance des choses périt par l'ignorance du nom" (m/ traduction libre) http://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_von_Linn%C3%A 
Et maintenant, place aux annotations au fil des inspirations de l'actualité de mon calepin : Eu digo...
"Mon petit digo féministe" vous ouvre les bras.
  • ABATTAGE
Commençons par un coup de billard, par la bande, voir plus bas IPHIGENIE 
  •  ALBAPHILIE*, antonyme ALBAPHOBIE*
L'amour du blanc, cela doit bien exister, comme l'inverse perdure ? Le blanc des marbres, des statues, des albâtres, de la peau pâle, celui des linceuls ou des nappes. L'éclatant ou le stanneux, si propre à la neige, le pâli, le rosé, comme le cas. Du coup, j'ai un blanc, pas d'image, pour une fois.

Ah si cela me revient, à propos du délicat sujet de la mélanine, la sorcellerie a plutôt dans le nez les albinos, et il serait temps de mettre terme à toute pratique sorcière. Ce que l'on appelait aussi magie refleurit maintenant que tout fait pour favoriser dame croyance et ses avatars, qui ne sont pas des lutins sympathiques. http://www.rfi.fr/afrique/20160430-malawi-albinos-menaces-extermination-sorcellerie-trafic-onu-tanzanie
  • ACOUCOUNER
Champsaur http://glaizil.over-blog.com/article-29033709.html
"L'esperiança es un pinche que la vita voui baila quand avé plus jis de piéus""L'expérience n'est qu'un peigne que la vie vous donne quand vous n'avez plus de cheveux"
Patois occitan de montagne - Toujours drôles les petits gars des montagnes mais manquant de sens de l'observation ?  Dans la même veine, cet adage m'a donc bien fait poiler. http://glaizil.over-blog.com/article-manuel-de-philosophie-champsaurine-63150159.html

Soyons constructives, ne coupons les cheveux en quatre, ils vont nous manquer, meuh non, comme diraient des copines, ils ne parlaient que pour les hommes, les vieilles dames se font des cheveux ou pas, parfois gris, parfois blancs, même dans la vieillesse. Surtout quand devenues féministes. Cela rendrait poilu même que...

Mais revenons à notre stupre linguistique - Un mot de plus rapté par l'anglais… coucouning, même pas ornithologique ! coucou (oiseau qui pique les nids) http://glaizil.over-blog.com/article-29033709.html


Digressons un peu plus -comme à ma bonne habitude-, "Oiseau grimpeur du genre pie"… tout un programme, http://www.cnrtl.fr/etymologie/coucou" 

Chute -non capillaire- Comme disait ma grand-mère cévenole "couratière, en plus !" (les patois de montagne se ressemblent, à mon grand bonheur), en français dans le texte, "coureuse"…
http://glaizil.over-blog.com/article-29033709.html

  • ANCHOIS
Le cormoran de Bougainville, guaniste en chef, prédateur de l'anchois
http://www.oiseaux-birds.com/fiche-cormoran-bougainville.html
L'espèce humaine et singulièrement les hommes ne sont pas plus prédateurs que d'autres, comme il se voit aux paroles raisonnables qui parfois émergent... au lieu d'envolées d'indignation culpabilisatrice à la sauce méatculpiste*,
"Dans la chaîne alimentaire, l'homme ne vaut pas mieux que l'anchois" http://www.francetvinfo.fr/sciences/dans-la-chaine-alimentaire-l-homme-ne-vaut-pas-mieux-que-l-anchois_474678.html
Nos cousins les anchois, mets de choix du cormoran, ont la bouche remontée au dessus des yeux, famille des scombres (voir fin du dico)... http://www.cnrtl.fr/definition/anchois

Tout cela pour vous dire qu'il semblerait bien que le système patriarcal -célébrité mondiale abordée sous le terme étriqué de "pouvoir paternel" par Charles de Secondat- assassine en douceur comme par violence -"par" indiquant que c'est une agente et non pas une auteure, et "en" dénote la circonstance également...- et se maintient ferme sur ses petites pattes par la force des féminicides, sans besoin de prédation. Mon point cette vue sur ce périmètre se trouve assez proche de celui-là :

"Le système institutionnel de la violence utilise les données de l’agressivité primaire, mais il n’en dérive pas." - "L’analyse métaphysique de la violence la pose comme un commencement absolu, d’où se déduiraient l’exploitation économique et les formes diverses d’oppression. Mais sans un fond d’exploitation économique déjà mis en place, aucune violence ne saurait se maintenir dans des formes durables, institutionnelles. On ne peut ramener la violence des hommes à l’égard des femmes à la nature du sexe, pas plus qu’on ne peut ramener la violence politique à l’agressivité individuelle." - "elle s’inscrivait en faux contre la thèse selon laquelle la domination ou l’oppression politique seraient les  conséquences inévitables d’une violence primordiale, fondatrice de l’identité humaine ; à ses yeux, c’est plutôt l’inverse : la violence découle d’un système qui autorise son exercice.Séverine Auffret, Des couteaux contre des femmes - De l’excision, éditions Des femmes, 1983 http://www.peripheries.net/article5.html
Tous anchois, le nez vissé sur le système patriarcal, voient les tribus patriarcales tant matrilinéaires que patrilinéaires, mais leur bouche tracée trop haut doit les empêcher de jamais tirer les conclusions politiques qui s'imposent, et ce féminiscisme* dure, dure...
"Quelques uns on pensé que, la nature ayant établi le pouvoir paternel, le gouvernement d'un seul étoit plus convenable à la nature. Mais l'exemple du pouvoir paternel ne prouve rien : car si le pouvoir du père a du rapport au gouvernement d'un seul, après le pouvoir du père, les pouvoir des frères, ou, après la mort des frères, celui des cousins-germains, ont du rapport au gouvernement de plusieurs. La puissance politique comprend nécessairement l'union de plusieurs familles." Livre I, chap. III, p. II, http://books.google.fr/books?id=lEYsAAAAMAAJ&printsec=frontcover&dq=Oeuvres+compl%C3%A8tes+de+Montesquieu+1822&hl=fr&sa=X&ei=lHWkUouwI8fm7Abj4oGgAQ&ved=0CEAQ6AEwAA#v=onepage&q=Oeuvres%20compl%C3%A8tes%20de%20Montesquieu%201822&f=false 
En choix, peu de liberté, où l'on voit que les apparences restent trompeuses. Le système patriarcal (cela ne se traduisant pas par le patriarcat), essentiellement phallocrate, doit être déboulonné, il a fait son temps et on doit juguler désormais les dégradations inhérentes. Des disparités notables et niveaux différents de conscience du système permettent comparaison et, à force, la remise en question s'infitre. L'erreur politique d'imaginer l'histoire linéaire montre que les tenants et bénéficiaires du système reviennent toujours à l'attaque pour reprendre leurs bastions sacrés- Sans compter que le pouvoir le plus doux, et qui ne dit pas son nom  reste le plus dangereux et le plus pernicieux...

Liberté d'abandonner, voilà le seul synonyme de la liberté de choix, toujours la liberté de renoncement à autre des choix et qui revient à répudier celui de l'émancipation et de la sécurité de soi, en particulier et toujours pour des femmes. L'entière liberté d'esprit, c'est bien autre chose !


Pourfendues deux fois domination blanche, et domination noire, mais jamais la domination virile ; d'autres encore vilipendent la domination masculine. Je m'en tiendrais au démantèlement du système patriarcal et sa vis de domination virile.

"I have fought against white domination, and I have fought against black domination." Nelson Mandela, defence statement during the Rivonia Trial, 1964. Also repeated during the closing of his speech delivered in Cape Town on the day he was released from prison 27 years later, on 11 February 1990 http://africanhistory.about.com/od/mandelanelson/p/qts_mandela1.htm
Femme en niqab dans la province de Hormozgan, qui a la plus fort incidence de MGF du pays. Les niqabs ne se portent que dans les provinces Sud. Kamran Jebreili/Getty Images/arabianEye
http://www.theguardian.com/world/2015/jun/04/female-genital-mutilation-iran-fgm
  • ALLOSEXUALISME* -ou queerisme* - pansexualisme
Tout d'abord, traduction de Queer, allosexuel en français québecois,
"Personne dont l'orientation sexuelle est autre qu'hétérosexuelle, ou dont l'identité de genre ne correspond pas au sexe biologique ou assigné à la naissance.  
Notes Les allosexuels comprennent notamment, mais non exclusivement, les personnes LGBT" http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8353764
Le terme "parapluie" queer inauguré par les artistes de la nuit et le proxénétisme masculin a été employé pour faire honte au bourgeois, tout en satisfaisant toutes ses demandes phallocratiques sexuelles, et émerge dans les années 70. Ce palier historique accélère soudainement en tranformant l'uranisme du début du XIXe... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/07/abdoparade.html

Travestissement, transformisme, transactivisme se glisse rapidement en place de homo et de gay, laissant entendre que féminité et masculinité se pourrait enfiler comme des habits, afin de contester sa nature. https://en.wikipedia.org/wiki/Queer

La caractéristique marquante de l'allosexualisme se trouve bien circonscrite par le néologisme d'hyperconstructivisme,
"Virginia Pele Difficile de conclure à une naturalité de comportements homogènes - il y a des fonctions sexuées instituées socialement. Ça ne veut pas dire que les femmes sont un "genre" cela dit. L'hyperconstructivisme queer est la plaie de notre temps. (...) Le queerisme met en cause l'existence même du sexe et en justifie par ailleurs la mutilation - "femme" n'est alors qu'une identité, une matière malléable à guise, rien n'empêche qu'elle serve exclusivement d'incubateur."
On pourrait presque imaginer une expérimentation sociale à grande échelle, tellement les conséquences paraissent hors du temps... En sommes-nous parvenu à l'extrême branding*, marquage corporel maximal (grâce au queerisme, ou allosexualisme), au-delà de la peau risquant le tatouage interne, à la recherche de l'être unique qui sort à n'importe quel prix de l'ordinaire et montre son héroïsme viril immodéré... Etre unique androgyne qui réalise la prédiction (diction antérieure qui se veut visionnaire) hermaphrodite des premières églises nostalgiques de l'Un et son dogme de punition divine par séparation en deux êtres sexués. *Catherine Grognard, Marques corporelles et adolescence : une écriture symbolique, Enfances & Psy 2006/3 (no 32) http://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2006-3-page-87.htm

Bientôt une association des victimes ? 
  • ANDRONEE* (néologisme du 22/01/14)
Gynécée central (ou pistil) et carpelles d'anémone
http://www.nocueill.fr/pages_bota/anemone_narcissi_flora.php
(L'anémone fleurit d'une goutte de sang d'Adonis et d'une larme d'Aphrodite son amante,, tué par la défense dans le bas ventre d'un sanglier chassé)
Il est curieux que bien que son absence se voit comme le nez au milieu de la figure, cette formule n'ait jamais été consignée pour dire justement l'inexistence de toute "andronée*".

Le gynécée a été de tout temps prétexte à s'approprier en vases, bas reliefs ou tableaux, la plastique des filles et leur intimité, imprimant à la volée l'image faussement flatteuse de beautés nonchalantes, soumises, pulpeuses, langoureuses vivant dans l'oisiveté. Pour les manipuler, juste besoin de les enserrer après en avoir fait des carpettes (carpes naissantes ;o) l'on aurait pu reprendre le terme végétal "androcée" qui existe vraiment. Cela eût été l'exact inverse de gynécée que femme jamais n'eût ; et pour cause lôme n'est jamais herem, puisqu'il a fait les règles oO , j'ai préféré le "n" au "c" pour dire plutôt "andronée".

Cette structuration imposée sans démocratie a laissé croire que tout membre du gynécée restait sous la férule juridique privée du maître père et mari, hors du droit politique mais avec le pouvoir en ce lieu-là, alors que ce n'est qu'annexe copiée collée de la sphère publique ou même la mère pouvait et était fréquemment dépossédée de toute décision au gré patriarcal. C'est donc une illusion de croire le privé hors du politique, il ne l'a jamais été, les pères dominant juridiquement et politiquement le privé comme le public, l'oïkos comme la polis. Privé comme sexe féminin, les fils jusqu'à ce qu'ils soient eux mêmes pères, ont toujours été régis par la politique virile des patriarches.

Prétendue séparation des pouvoirs qui laisseraient un royaume entier à la mère, aux femmes. Alors que finalement le Père a pouvoir en tous lieux, oïkos comme polis, cette confusion reste en héritage aux féministes qui continuent à s'y laisser embrouiller. Certes dans une partie de la maison et non pas dans tout l'oikos, le père n'a pas toute latitude dans le quotidien,
 la mère confinée à l'espace privé et sans pouvoir de fond décisionnaire et décisif.

De même que l'antonyme de viril, ou force féminine, n'existe pas, alors que l'on n'en ignore rien, afin de dire que les hommes n'ont jamais été parqués et utilisés en privé, il a fallu inventer l'équivalence de "gynécée", où régnait la "despoina" (celle appelée matriarche plus communément dans les zones latinisées) sur l'intendance et la perpétuation de ses gênes (bien évidemment mâles) sous traitées aux mères, épouses et filles. Gynécée, dit aussi harem (de l'arabe : حريم [ḥarīm]), en vocabulaire plus contemporain devient "sphère privée" ou famille, là où nous restons chargées des travaux de ménage et maternage. Ce qui désormais n'empêche pas que nos compétences soient également requises en tous travaux de sphère publique. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/gyn%C3%A9c%C3%A9e

Les badaudes aux terrasses des cafés y ont élu domicile de fraîche date. Avec les fluctuations migratoires, les quartiers se retrouvent désormais inégaux et on voit réapparaître dans des zones urbaines de quartiers d'arrondissements, de banlieues et de province du bistrot "pur mec" (all male panel ci-dessous avec mention du pouce de K 2000), comme d'ailleurs nombre d'instances, souvent dirigeantes, que La Barbe ou les Femen s'amusent à bousculer en personne.

Vous aurez compris qu'"andronée" peut faire traduction de "all male" ou "pur mec"
Andronée* sectaire typique, discourant de l'honneur, viril, sous couvert de nappe féminine
http://allmalepanels.tumblr.com/
  • ÂNE
Espérons que l'on me pardonnera cette ruade..
La plus vieille représentation christique connue- Une caricature signée Alexemanos - IIIe siècle de notre ère
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Croix_(christianisme)
Jicé, connais pas, et pour ave jc, je préfère ANE, avant notre ère- il me semble avoir lu aussi ACE. Je ne pouvais passer sous silence cette représentation car la relation au chrisme m'a suivi dès mes premières investigations (psychologie sociale et différentielle, puis ethnologie) car les patrons du rituel pyrobate thrace commencé de scruter dans les années 80 sont... Ste Hélène et St Constantin, mère et fils. A partir desquels au IVe siècle, fût implantée la croix -dont celle-ci indiquait en avoir trouvé les vestiges- en faisant ainsi des reliques fondatrices de l'ecclesia. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vraie_Croix

Au XVIIIe dans le Valais, confondus avec des faibles d'esprit, des malheureux, soit des "crétins". L'hypothèse étymologique de ce terme balance entre deux positions négative, étant la précédente, et positive que tout chrétien, même malade mental, reste accepté et chéri de son créateur, avant toute autre caractéristique. http://www.cnrtl.fr/etymologie/cr%C3%A9tin

Dix neuf siècles plus tard, d'autres taggeurs signent leurs oeuvres, somme toute mieux dessinées que l'âne d'Alex ? Tout d'abord, Catherine avec sacré coeur et esprit saint en couv' du n° 1016 du 7 décembre 2011 contre les manifs fondamentalistes s'égosillant à démembrer le spectacle de JM Ribes au Rond Point http://fr.wikipedia.org/wiki/Golgota_picniccroque un messire tête de noeud. Quatre ans plus tard, Luz, blessé dans la fusillade où ses amis sont assassinés réagit au "Massacre de Charlie du 7 janvier 2015" avec son avatar. Rappelons qu'il s'agit d'un journal athée satirique que des fondamentalistes armés ont tenté de déchirer à mort- Et pis c'est tout, vache pas vache, les visionnaires dépassés restent taillés tous sur le même modèle, plus ou moins vinaigré.

Je dois ici mettre mon grain de sel de féministe. Ma seule gêne restant coincée en gorge sur toutes les insultes au sexe féminin vu comme idiot, débile, imbécile, sot, malpropre et pervers. La comparaison de mon sexe à des fanatiques me hérisse le poil de partout, même sur les avant-bras, où il se bat pourtant en duel. Je vous renvoie aux étymologies maintes fois déjà partagées concernant la vulve. Intégrer le jargon injurieux des macs ne le rend pas philogyne, même pour de rire.

Que cuné (voir plus bas le heaume d'Hadès) ou conil (item PATRILECTE /VIRILECTE) soit à l'origine de l'insulte de notre sexe, peu importe, on le fait toujours et nous avec pour débile. J'évite donc malgré des automatismes tenaces de jurer contre moi-même. Un terrier, le cuniculus, ai-je une gueule de terrier ?!

  • AWRIPEAU* / AURIPEAU* (néologisme été 2016) homonyme phonétique d'oripeau \ɔ.ʁi.po\
Peau d'âne couverte d'oripeaux couvrant sa peau d'or... L'aura de l'"intimité" impure et tentatrice à dérober au regard. Peau intime. Awra collée à la peau, de poids mensonger et trompeur. Sexistes oripeaux sectaires surgis d'insatiables ténèbres misogynes. Voyons donc l'intimité à double braquet, avec et sans prière, maison "à découvert" sans protection. 
"volonté de préserver la pureté de lignages réputés conformes à “la nature créée”. Le puritanisme, affectant principalement les femmes, qui informe de part en part le Kitâb al-naẓar d’Ibn al-Qaṭṭân al-Fâsî rappelle celui de bien des courants de l’islam contemporain. (...) L’égalitarisme réputé de l’islam n’est réel que d’un point de vue strictement théologique (l’égalité de condition des créatures devant le créateur). Sociologiquement, c’est une chimère." Eric Chaumont, La notion de ‘awra selon Abû l-Ḥasan ‘Alî b. Muḥammad b. al-Qaṭṭân al-Fâsî (m. 628 /1231) in Le corps et le sacré en Orient musulman I. Définitions, normes, modèles, 113-114 | novembre 2006 p. 109-123 https://remmm.revues.org/4052
Pris entre aura et awrat, quelque liberté avec la phonétique historique, discipline passionnante, enseignée aux agrégations de lettres belles (ex. bellus > beaus [beaws] http://bbouillon.free.fr/univ/hl/Fichiers/Cours/pron.htm 

Pieuse, sainte, sacrée, emballée, la voilà toute déballée en public. L'exhibitionnisme religieux pique les yeux à la conviction athée. Bien évidemment, entre croyances, celles-ci font assaut d'amabilité et de compréhension, faites donc, mais non après vous. L'awripeau qui se veut faire passer pour une awréole*, symbole même de la fausseté et de l'escroquerie intellectuelle, ne me fait pas sourire du tout (lat. aurea, d'or, et pellis, peau) cf. 
Appel à la concorde du 27 décembre 2015 par SMILE13
Association militant ouvertement
pour la baignade toutes habillées des filles
"3. Au fig. Ornement trompeur, faux éclat." et plurielles, "B. − De nos jours, le plus souvent au plur. 1. Vêtement défraîchi, démodé, ayant un reste de splendeur et donnant un aspect théâtral ou ridicule" http://www.cnrtl.fr/lexicographie/oripeaux
Allumer des brandons, les gurus mielleux s'y entendent et plus d'un prêche contrevient à l'article 26 de la loi 1905, de manière implicite ou explicite, et pourtant toujours bien au chaud en France ? Ficher le feu dans les Bouches du Rhône, les fausses petites soeurs des pauvres y mettent du leur.. Pennes-le-Château en feu - Les braises couvent sous les awripeaux, suscitant le contraire de ce que prétendu. Terme qui décrit bien l'horreur provoquée par femmes et fillettes affublées de cages dangereuses pour leur santé mentale et physique sur le conseil de prêcheurs déjantés. Ces enveloppements textiles ne sont d'aucune créativité, se contentant de reproduire les prescriptions viriles pour se protéger des impurs satins. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/04/modo-alienatio.html

Et ils feraient croire que ce seraient pour les protéger des viols féminicides ? "Ne pas tenter", vile tentatrice, à toi la balle est dans ton camp, les balls sacrées dictent ta conduite. 

"Smile13 Et le but du burkini c'est justement de ne pas tenter vu que c une tenue ample mdrr donc encore dsl pas de viol par contre les femmes qui se promène en bikini elles risque plus le viol ça c'est sur 19 h" http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160804.OBS5810/baignade-en-burkini-a-marseille-je-ne-vois-pas-ce-qu-on-peut-nous-reprocher.htm
Bénin Burkini ? La propriété doit être gardée des assaillants. Awra et haram tressée ensemble montent la cage portable, notions outrancières de l'arsenal intégriste du salafisme (entre autres purismes), fondamentalisme jugé terroriste et devenue secte interdite en Egypte (des Frères musulmans et leurs soeurs), son berceau. Attitude fanatique,  sectaire et discriminatoire en ce qu'elle désigne les autres femmes comme des indignes, immodestes, impudiques, mécréantes, tentatrices, seules responsables, voire coupables de nature, qui ne doivent pas s'étonner d'être violées puisqu'elles provoquent le rut. Nous voilà bien éclairées, pour celles qui auraient eu encore des doutes sur la bénignité des awripeaux. D'ailleurs que les voilà bien bénies par le compère de Sidney
"Le problème est que l’Australie n’est pas vraiment l’idyllique paradis multiculti vendu par une partie des médias. En 2004, le nouveau « maillot » commercialisé par la société Ahiida reçoit, à la demande d’Aheda Zanetti, l’approbation du grand mufti de Sydney, le cheikh Taj Aldin al-Hilali. « J’ai obtenu un certificat ou ce qu’on appelle une fatwa du mufti », explique l’Australienne qui a déposé les marques « burkini » et « burqini ». Le grand mufti de Sydney est un personnage qui gagne à être connu. Originaire d’Egypte, Aldin al-Hilali débarque en Australie en 1982 avec un visa touristique en poche, qu’il parvient à faire renouveler régulièrement durant plusieurs années. En 1988 cependant, alors qu’Hilali est depuis six ans sur le sol australien, il se lâche un peu trop lors d’un prêche enflammé à l’Université de Sydney, ... " http://www.causeur.fr/burkini-islam-multiculturalisme-aheda-zanetti-39817.html 
Cultivant le "syndrome de la minijupe" -qui met bas toutes campagnes visant à l'éducation des garçons au contrôle de soi, en place de la faute rejetée sur la victime tentante... Egalement façon de nier l'égalité de sexes, porte préjudice aux droits des femmes à l'égalité et désigne les hommes comme des porcs lubriques incapables de résister à la tentation ? Violeurs en puissance dont il se faut protéger par des voiles serrés... Dommage que ce soit les pays où se porte si bien le voilisme qui enregistrent les pires sévices féminicides. Momifier les filles n'en fera pas des trésors inviolés mais multiplie leurs tombes. cf. cartes http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
  • In tempore belli - Ce qui ne veut pas dire, comme d'aucune l'affabulerait, "au temps des belles" mais malheureux "temps de guerre".
Quelle surprise de voir le fer de lance de cette guerre de sectes tout de tissu porté par des Pénélope qui avalent les clefs de leurs cachots d'entraver quiconque à les en libérer... Pourtant, les serviteurs de l'Etat restent tout timorés à déclencher une décisive protection des femmes et des fillettes. Ont-ils bien lu ce que signé en contrat international des CEDAW ou GREVIO. Concernant l'impureté féminine stigmatisée par le jiljabini et burkini qui fait gorge chaude du haram féminin, avec le harem juchés sur la même racine pourrie de la honte -qui met dans l'inégalité la plus totale celle contrainte de le porter par coutume religieuse intégriste nouvelle ou ancienne-, la responsabilité de tous les Etats est engagé car la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (1979) et la Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes (1993) ainsi que la Convention d'Istanbul contraignent que les États doivent tout mettre en œuvre, lois utiles si nécessaire afin d'empêcher toute coutume ou pratique qui constitue une discrimination sexiste. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/12/cedic-elimination-discriminations-cedaw.html

Quand la discrimination est consentie, tout va bien, madame NU ? C'est pourtant bien le refus d'esclaves et de serfs contents de leurs maîtres, lorsqu'ils sont bien traités. C'est à cela que l'on devrait se préparer ? A être bien traitées par de bons maîtres. Préférer les bons maîtres à la liberté toute simple ? Et merci de la part de toutes les futures victimes de cette absurde et dangereuse tenue profondément sexiste, qui favorise mille et un troubles de santé. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/04/modo-alienatio.html 

Exprimer sa croyance sectaire et sexiste et la faire revêtir n'est en rien signe de saine laïcité, l'esbrouffe à bas bruit continue et les bazars fleurissent de sombres cages à fillettes. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html
En vente libre
Marseille, 11 août 2016
Prenons en particulier, ces symptomatiques associations péricultuelles* que personne ne semble vérifier en légalité -comme si relever d'une secte exonérerait de respecter toute la Loi, en corps, lettre et esprit- !? Au hasard parlons donc de ces sémillantes et souriantes Soeur Musulmanes de l'Entraide et des Loisirs 13, autrement dites SMILE13, qui ont organisé promptement l'affiche publique de trempette oppressée en Speed Water du 10 septembre ensuite glissée au 17. L'eau pressée a fini par se ranger aux menaces de prise d'arrêté municipal d'interdiction pour risque à l'ordre public. Déjà fuser des menaces des virilopithèques de ces dames qui cherchaient bim bam boum. Pas de catimini pour les quamitini ? Oufti, un commencement de solution, bien que les awripeaux soient inappropriés en tout contexte...
Il a convenu avec moi que ce genre d’événement dans ce contexte n’était pas approprié”, explique Michel Amiel (divers gauche)." https://marsactu.fr/bref/directeur-parc-aquatique-renonce-a-journee-burkini/
Hormis qu'un parc aquatique -à moins que désormais admis que Maziones, Baptistes ou Orthodoxes louent les bassins des aquacities pour les transformer en fonds baptismaux ?- ne se peut tourner à volonté en lieu de culte temporaire, à lire les textes légaux qui déterminent l'affectation cultuelle de la loi 1905, admirons les motifs qui animent les SMS (soeurs musulmanes salafistes qui font écho au Frères musulmans de secte égyptienne interdite par l'Egypte son berceau). http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2011/08/cir_33668.pdf

Personne ne doute que se puisse organiser soirées entre filles ou entre hommes : La question ne réside nullement là, ni de se baigner habillé ou nu sans arrière pensée. On parle ici d'offre de service associatif et commercial. Offre au public d'un service de loisir cultuel, selon les termes employés des deux parties.

a) Hygiène - Les shorts ne sont pas admis par raison d'hygiène, les burkini / jiljabini et paréo, si ?
b) Fils de plus de dix ans, conçu en être au regard pervers autant que celui de tout mâle humain ?
c) Maîtres nageurs, raison de se couvrir ? Prendre maîtresses nageuses et vive le naturisme.

C'est le principe du hammam. A cet effet, que pourrait être organisé l'évènement et cela prouve toute la mauvaise foi de cette provocation sectaire.

d) Côté filles- Ostracisme contre toute athée et laïque, puisque qui d'entre elles viendraient ?
Discrimination surmultipliée...

 "La discrimination fondée sur le sexe ou autre cas énumérés, est interdite lorsqu’elle consiste  » 1° – A refuser la fourniture d’un bien ou d’un service »" ".. .cet événement est contraire au Code pénal, articles 225-1 et 225-2. Avec à la clé, excusez du peu, trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Article 225-1 : ce texte définit ce qu’est une discrimination Article 225-2 : ce texte énumère les cas où ces discriminations sont pénalement sanctionnées. Sont interdites notamment les discriminations fondées sur le sexe."
"Les autres, belles âmes autoproclamées pratiquant un singulier racisme, ne voyant aucun inconvénient à ce que les femmes françaises musulmanes (ou autres) ... abandonnées aux barbus.http://www.vududroit.com/2016/08/affaire-du-burkini-quest-ce-quune-discrimination/"... racisme désinvolte qui consiste à dire «de toute façon, moi je me baigne tout nu dans ma piscine du Lubéron, mais si ça fait plaisir aux hommes musulmans d’imposer à leurs épouses le port du burkini, ça ne me gêne pas". http://www.vududroit.com/2016/08/1402/
De toute évidence, se révèlent anti-musulmanes, ceux qui ne les protègent pas en éloignant d'elles tout dictateur intégriste, plus ou moins dissimulé. Mais aussi des parents et proches se plaignent de fichés S, sous surveillance électronique et émargement, mais sont laissés sous la menace... est-cela protéger les musulmans laïques ?


Article 50-2 "Aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique"
Charte olympique, p. 95-96

Parodie aux jeux - Volleyeuse allemande floutée
http://lavissauve3.blogs.nouvelobs.com/archive/2016/08/10/le-symbole-utile-mensonger-et-hypocrite-de-l-unite-olympique-588887.html
Où l'on comprend que cette bigote impose son intégrisme et son prosélytisme par le chantage à l'intimité et qu'il ne serait question de pure pudeur féminine. Comme si la sportive allemande était une impudique qui mériterait l'agression sexuelle ? Quel bel esprit de camaraderie
. Le 28 juillet, Cannes déchiré ayant vu se multiplier tenues salafistes de jiljabs, les a interdites en lieux de baignade 
"Il ne s’agit pas d’interdire le port de signes religieux à la plage"
"les tenues ostentatoires qui font référence à une allégeance à des mouvements terroristes qui nous font la guerre" "j’interdis simplement un uniforme qui est le symbole de l’extrémisme islamiste
" sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/11/le-maire-de-cannes-interdit-les-vetements-religieux-a-la-plage_4981587_3224.html
Antisémitisme et sexisme se sont frayés chemin jusques aux Jeux Olympiques de Rio, où le Comité international olympique et sa Charte se piétinent en leurs principes, lorsque en toute inégalité des jiljabinis jouent (mais jouent-elles ?) face à d'impeccables bikinis sur le sable au volley, ou acceptent que d'autres délégations musulmanes refusent d'affronter et de côtoyer des Israëliens ou de leur serrer la main sur le tatamihttp://nadiageerts.over-blog.com/2016/08/athletes-voilees-aux-jo-un-petit-pas-en-avant-ou-un-grand-en-arriere.html 

Quand la croyance, la coutume et la religion rend sexiste et raciste, il vaudrait mieux l'abandonner à son triste sort. La religion romaine et ses cultes auraient été plus humanistes ?

"Plus éloignée encore de notre vocabulaire est la notion de religion. Ce terme qui, d’après les Romains, renvoie tantôt au scrupule envers les règles rituelles, tantôt au lien des humains avec les dieux, n’a en effet rien à voir avec notre concept de religion, qui implique la Révélation, la transcendance, la Création et le Créateur ainsi que la préoccupation de l’individu pour le salut de son âme immortelle. La religion romaine ne connaissait ni Révélation ni livre sacré ou dogme, et les services religieux ne comportaient ni lecture de textes sacrés ni sermon. "" Pour se rendre compte de la distance qui sépare la religiosité de type chrétien de la piété romaine, il suffit de considérer que ce sont les humains qui installent les dieux dans une communauté, et non les dieux qui choisissent cette communauté. Un dieu peut se manifester aux humains et demander à être entendu et accueilli, mais il a besoin de l’assentiment de la communauté humaine pour y être admishttp://www.laviedesidees.fr/Politique-et-religion-dans-la-Rome.html
Au IIIe siècle, deux pièces d'office en Sicile, mosaïques de Villa Del Casale, Piazza Armerina Sicile 
http://www.buone-vacanze.com/15-10-2015/citta-capitali/3167/visita-alla-villa-del-casale-di-piazza-armerina/
Les cultes romains étaient moins puritains que les intégristes actuels- Jiljabinis et burkinis et autres combinaisons sexistes non seulement sont marque du louche refus obstiné de l'égalité des sexes mais aussi destruction des droits des femmes en faisant ingurgiter à la société, et à des petits enfants, que les femmes impures du harem doivent faire awra qui rit toute leur vie !?

A nouveau du contrôle préfectoral des associations, il est fait cas, où est donc passé l'Intérieur ? 
Tant d'eaux troubles en diverses activités périscolaires de patronages et Montessori coraniques (oui vous avez bien lu et ce n'est pas rigolade d'oulipo. http://litteratureludique.chez.com/oulipo.html )... 

Les principes 
de la Révolution française, intégrité, sûreté, laïcité, universalité des droitspassés en articles de la DUDH et CUDH, restent la cible de ces coups de boutoir.
  • BAUDET (mise en boîte du 26/11/15) du Poitou - 
Braiments des tables - Encore un autre prétexte animalier, je ne sais pas résister à cette tentation. Le baudet n'existe qu'en Poitou, pour transporter les minerais, pas loin des santons de Provence ?
Ceci  dit pour vous informer que les maires anti laïcs (voire confits en religion) de Cogolin, Fréjus et Luc-en-Provence démissionnent de l'Association des Maires de France et exigent les nativités en bâtiments publics de la République laïque ? On vous disait bien que les partis religieux ne peuvent régler aucun problème religieux, que les envenimer. Ces officiers de police judiciaire ignoreraient-ils donc l'article 28 de la loi de 1905 ? http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/11/25/trois-maires-fn-s-opposent-au-retrait-des-creches-de-noel-dans-les-mairies_4817415_823448.html
L’article L. 2122-31 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) attribue au maire et à ses adjoints la qualité d’officier de police judiciaire" -+ Art. 28 "il est interdit d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions." Loi 1905 de la séparation de l'église de l'Etat
J'ai découvert les santons très tard et j'ai toujours trouvé ça moche mais pour mochitude, on ne peut faire retirer de statuettes... Tradition religieuse d'expression populaire dans la région du Sud-Est proche et mêlée du mysticisme italien. François d'Assise a commencé par mettre en scène des personnages vivants déguisés puis on a vu apparaître les crèches miniaturisées. J'ignorai enfant que ce soit catholique ou romain, j'en avais vaguement entendu parler Pour ailleurs, tout le monde met ses joujoux partout, les interdire en public, quelle drôle d'idée que personne n'aurait.

Par contre en Mairie ou Ecole, services publics, ni tabou alimentaire religieux, ni expression religieuse de culte, quel qu'il soit, n'a à y faire son beurre, même d'ânesse. 

Baudet rétif
http://www.horseandman.com/horse-stories/zenyatta-fans-come-hither-and-the-most-distant-equine-to-zenyatta-the-poitou/03/21/2013/
  • BRAIES 
Chausse florentine - Illustration tirée de https://en.wikipedia.org/wiki/Hose_(clothing)
Demain je mets le bas. Position d'une sans culotte féministe. 

On franchit bout par bout un nouveau cap de s'attaquer à des mécréantes à vue. Les milices vertueuses viriles sharia'ates qui décident d'instaurer sur leur territoire une attitude spécifique obligatoire pour les filles durent depuis longtemps mais plutôt pour les habitantes du fief jusques ici.
Ce sont les mêmes mentalités de voyous adoubés par des prêcheurs salafistes (quiétistes bien sur) depuis des années, qui ont favorisé les agressions dans tous les quartiers et banlieues, jusqu'ici uniquement avec délit de faciès contre les filles plutôt basanées, que ces pieux chevaliers déterminaient abusivement comme automatiquement musulmanes. Ils empilent les discriminations, sans que quiconque les gênent, au nom de leur foi et ses règles ? Prétendent les bandelettes protectrices, alors seules les mortes en sont conservées, pas les filles bien vivantes. Burkini et leurs risques que l'on fait passer pour une libération ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/04/modo-alienatio.html

Bientôt la liste des vêtements interdits aux couffardes qui traversent les fiefs de coquins bourrés (de catéchisme, pas catholique ni orthodoxe, s'entend :) et autres addictions ? Pendant que les nanas en révérence des maîtres à pensée pudique s'emmitouflent pour alléger (pas question de régime sans sel) à des supranationalistes délocalisés. Ce seront les meilleures auxiliaires de ces messieurs, on le sait bien, déjà si diligentes ces saintes femmes dans les siècles passés. Cette mise en place milicienne diffuse depuis des années se voit bien dans les féminicides de harcèlement sexuel et viol collectif de banlieue. Juillet à Reims aussi en révélait le mécanisme et l'on fait comme si cela se découvrait et commençait maintenant ? oh les journalistes, regardez donc vos archives au lieu de pisser de la copie- http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/07/juillet-sans-artifices.html
Des chausses, pas de shorts, ouf on est soulagées - On n'a droit qu'aux chaussettes pour rouler à vélo dans les Oeillets, interdites les braies, prétextées - Evidemment, la misogynie n'était pas en cause et ces jeunes hommes ne font pas office de police contre :) http://www.nicematin.com/faits-divers/familles-sauvagement-agressees-ce-que-montre-la-videosurveillance-76738

Encore les féminisses françaises comme moi dans le colimaçon, alors que les billets d'alerte parsèment ce blogue ? French Feminists Will Defend the Burkini—But Not ShortsBy Emma-Kate Symons | 3:55 pm, September 9, 2016 http://heatst.com/world/french-feminists-will-defend-the-burkini-but-not-shorts/

Non bien sur la responsabilité ne serait pas de la "police des moeurs" constituée majoritairement de gars (et leurs soeurettes) excités par le purisme salafisme, du tout opposé mais bien fomentateur de petites et grande délinquance mâtinées de prêches religieux sur la pureté féminine. Quand le catéchisme propage que les apaches, bien sur des révolutionnaires, doivent comme de bons macs tenir les femmes du quartier ! Toujours zélés, les ordonnateurs des basses oeuvres.

Sans chemise .... 
"La vie est une maladie sexuellement transmissible dont la seule issue connue est la mort." http://www.alalettre.com/la-rochefoucauld-oeuvres-maximes.php
Colimaçon de La Rohefoucauld par Léonard
  • ANECOLOGIE*
Ce point zéro entraîne à songer à la négation de l'écologie humaniste, avec l'espèce humaine coincée entre mille symbioses, parasites et prédateurs. Il n'est écologique sous aucun prétexte de laisser dégrader moitié de la population humaine par mille manières de plus en plus élaborées.

Une tendance démiurgique, maître de définition de soi et de tout ce qui passe à portée, en particulier moitié de ses membres, qui tend à nier toute la force relationnelle en imposant son appréciation de ce qu'est une fille, au jugé... Et quand on vise mal, cela tourne à la boucherie. 
http://www.wordreference.com/fren/boucherie
  • ANTHROPOLOGIE
La discipline dont j'exerce une méthode d'observation et un instrument qu'est le journal s'appelle l'ethnologie ; en portugais, "antropologia cultural", en anglais aussi "social anthropology". 

L'anthropologie m'est donc chère, et j'en conçois quelque susceptibilité envers certains envahisseurs ; et pour tout cela, il m'intéresse au plus haut point de découvrir que alors qu'ouvertement non scientifique, tentant de passer pour tout de même en prétendant avoir fait l'anthropologue. 
"v « en réalité pas du tout un homme de science, pas un observateur, pas un expérimentateur, pas un penseur. Je ne suis par tempérament rien d’autre qu’un conquistador – un aventurier, si tu préfères – avec toute la curiosité, l’audace et la ténacité caractéristiques d’un homme de cette trempe" Lettre à Fliess du 1er février 1900, cité par p. 173; Jacques Bénesteau, Mensonges freudiens, Mardaga, 2002cité dans http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/09/la-fete-papa-s-f.html
N'étant pas particulièrement évolutionniste, c'est-à-dire sans certitude aucune, par exemple, sur la préexistence des matrilinéarités avant les patrilinéarités, je ne peux cependant ignorer que les seules sources intéressant SF seraient celles d'exemples patrilinéaires exclusivement. Mais d'autres ont bien mieux cadré le problème de se faire passer pour anthropologue savant :
"Inventer le meutre du père - On trouve dans cette histoire, exposée dans Totem et tabou, l’ensemble des ingrédients célèbres de l’ethnologie évolutionniste du xixe siècle : Meurtre-sacrifice rituel (sous le forme exemplaire du parricide), état incestueux primitif, totémisme (forme primaire de religiosité) et Tabou (forme paroxystique de l’interdit). 
"11 Ce mythe collectif du M. du P., correspond en fait à l’expulsion d’un fantasme individuel patricentriste, collectivement partagé dans nos sociétés occidentales. Mythe dont l’Œdipe était déjà une illustration, mais trop contingentée d’un point de vue culturel pour valoir vraiment comme mythe fondateur de l’humanité. Le mythe du Meurtre du Père devenant le pivot de la théorie freudienne, tout ethnologue y voit la trace de l’influence des évolutionnistes, et sera étonné d’entendre que ce mythe est toujours enseigné aujourd’hui  
"(...) problématique individuelle – « idiosyncrasique » –, sur les comportements collectifs est inadmissible théoriquement, c’est surtout l’institution familiale qui semble à Freud (comme à Marx), avec la religion, un des lieux d’aliénation (...)" 
"(...)  Bronislaw Malinowski, fondateur de l’ethnologie de terrain, qui refusa vigoureusement le caractère invariant de l’inceste vu depuis le mythe d’Œdipe, ceci à partir d’arguments tirés de l’expérience matrilinéaire de la société trobriandaise (Malinowski, 1932, 1933)", Éros et civilisation, Herbert Marcuse qualifiait de « patricentriste » la position freudienne. Deleuze et Guattari critiquèrent aussi les positions freudiennes dans L’Anti-Œdipe" 
"(...)  dès 1899, l’anthropologue Tylor est plus que circonspect sur le rôle que Mac Lennan fait jouer au totémisme, comme pensée religieuse « primitive ». Il est curieux de voir que Freud ne mentionne pas ce débat interne à l’Anthropologie et qu’il l’ignorera jusqu’en 1936, date de rédaction des remarques préliminaires à son Homme Moïse, où il dit ne rien retirer à ce qu’il avait dit dans Totem et tabou. À cette date, l’omission de Freud est encore plus grave puisque l’anthropologie s’est complètement éloignée du primat du totémisme." 
"Les critiques qui visent Freud ne mettent pas toujours en évidence le cœur de la position freudienne, à savoir son inconnaissance de l’anthropologie, et du rôle que les sociétés matrilinéaires pouvaient jouer dans le renversement de certaines de ses perspectives concernant l’inceste, notamment vis-à-vis de la structuration de la personnalité de l’enfant", voir Christian Geffray (cité par ailleurs dans mes billets puisque celui-ci a voyagé dans les mêmes régions Makhuwas et Elomwés -sociétés matrilinéaires- où j'ai vécu au Nord du Mozambique) - citations extraites de Richard Lioger, Freud, l'anthropologie et les sociétés matrilinéaires - Dossier - 1998 : Freud et la philosophie -  http://leportique.revues.org/338
  • ANTHROPOMORPHE
Quelle avalanche de "livres pour enfants" (souligné) avec des personnages antropomorphes (Et je suis bien placée pour le savoir, ayant été instit' de petite maternelle) d'histoire de bêtes, plus bêtes ou convenues (pas les bêtes, les histoires), attifées, les unes que les autres. Un graphisme qui se veut original mais qui la plupart du temps reste d'une laideur moderne et consommée. J'en profite pour placer une pub'culte, avec la marmotte de la vache mauve et les swiffers, je ne m'en lasse pas :.
video

Pour la première raison que cela étant la meilleure façon de mettre l'Homme au centre du monde mais sans le dire, je n'apprécie pas ce genre littéraire outre mesure, et de un peu trop domestiquer les animaux, et par parabole et métaphore à l'ancienne, faire la morale aux enfants, en belle hypocrisie. Pas de face, par le biais, pour ne pas se faire accuser de faire autorité... Bel exemple de mièvre courage.

Le moralisme moyenâgeux et débonnaire des personnages subversifs du Roman de Renart a mis ses crampons dans les fermes et poulailler, sans laisser plus de traces d'esprit critique. Déjà la mise en boîte des contes effrayants qui reproduisent tout le sadisme du système féodal et monarchique des princesses et autres billevesées était douteuse au 19ème siècle. En socle du modèle familial dont on connait tous les méfaits. D'ailleurs, WD, travail, famille, patrie, ne s'y est pas trompé, il en a repris des cargaisons.


Sans conter que le 20 février 2014 en hémicycle de la bouche d'une députée que la légende des livres révélés abrahamiques déclinerait la théorie du genre.... en effet, réflexion faîte ;) c'est bien vu.

Concernant l'éducation nationale qui ne capitule pas à éduquer, cela leur ferait mal de dire "égalité... des sexes" qui concerne, au premier chef, moitié de la population et, en second lieu, se répercute sur l'autre moitié... donc concernement de l'ensemble, ça voudrait le coup de dire égalité des sexes, rien de plus unificateur en fait... Cette fuite en avant verbale en forme d'hommission* n'étant que clair symptôme d'analyse intersectionaliste qui n'est pas féministe. Se limiter au très généraliste égalité, histoire de ne pas perdre des voix et des soutiens motionnels ?

  • ANTIGONE et APOLLON
Antigone veut enterrer son frère contre l'avis de sa soeur, toutes deux seules survivantes du génos :
"Maintenant qu'il ne reste plus que nous deux, songe
Au sort terrible que nous connaîtrons si, au mépris de la loi,
Nous nous opposions à un arrêt ou à la puissance des rois.
Il faut nous pénétrer de l'idée que nous sommes nées femmes,
Que nous ne sommes pas à même d'affronter des hommes ;
De plus nous sommes soumises à ceux qui sont nos maîtres,
Il nous faut obéir à ces ordres, et à d'autres encore plus douloureux."Antigone, tragédie de Sophocle.. 441 ane  http://www.ouvroir.com/biber/ccb/antigon.pdf
Non point de noces car Antigone se révèle être un nom passe partout, à voir le basileus (roi en grec) de trois pièces, avec Apollon de toute beauté.

1. Tetradrachme d'argent d'Antigone III Dôsôn roi de Macédoine de 229 à 221 
Tétradrachme d'Antigone Doson Paris, BNF, Cabinet des Médailles © Cliché Bibliothèque nationale - merci à Gérard par qui au travers de la Victoire ailée, j'ai découvert une pièce magnifique de 200 ans avant notre ère... http://musee.louvre.fr/oal/victoiredesamothrace/victoiredesamothrace_acc_fr_FR.html
2. "Zeux me garde de mes amis et de mes ennemis, je me charge"Antigone II Gonatas (en grec ancien Αντίγονος B΄ Γονατᾶς / Antigonos Gonatas) roi de Macédoine (de -277 à -239) http://fr.wikipedia.org/wiki/Antigone_II_Gonatas

Selon,

« Mon Dieu, gardez-moi de mes amis ! Quant à mes ennemis, jem'en charge ! » est indiquée comme faisant partie de l'Anthologie Palatine d'Eustathe (12e siècle), avec cette note en bas de page : « On attribue souvent ce mot à Voltaire. Il est bien plus ancien. Selon Stobée, il aurait été prononcé par un roi de Macédoine, Antigone II... Encyclopédie des citations de Dupré 1959  - voir aussi sur cette époque et les "Amis (philoi)" http://fr.wikipedia.org/wiki/Synedrion_de_Mac%C3%A9doine 
Bon on les laissera décider si c'est le III ou le II chez wikipet mais je crois qu'ils sont dans les choux http://commons.wikimedia.org/wiki/File:AntigonusGonatas.jpg
From 1889 edition of _Principal Coins of the Ancients_Public Domain scans offered by ESnible from his site http://www.snible.org/coins/hn/egypt.html

3. Tout cela se voit au moyen de la troisième toujours dite II Doson
"Apollon nu assis à gauche sur la proue d'un navire, tenant un arc de la main droite ; à l'exergue, un monogramme" ""Ce tétradrachme commémore la victoire que remportèrent conjointement Antigone Doson et Antiochus Hiérax sur la flotte égyptienne de Ptolémée III Évergète au large d'Andros dans la mer Égée. Le revers avec Apollon, tenant son arc assis sur une proue de navire rappelle le rôle joué par son allié séleucide, Antiochus Hierax (246-227 avant J.-C.), le malheureux compétiteur de Séleucus II (246-226 avant J.-C.). Cette victoire navale redonna un prestige maritime à la Macédoine qu'elle n'avait plus depuis Démétrius Poliorcète, ancêtre d'Antigone Doson"  http://vso.numishop.eu/fiche-v57_0094-vso_mo-1-MACEDOINE_ROYAUME_DE_MACEDOINE_ANTIGONE_DOSON_Tetradrachme_c_225_AC_.html
  • ARTS
http://www.gizmodo.fr/2013/11/27/illusion-des-maquillages-en-trompe-loeil.html
L'art du maquillage, du grand art minimisé parce que la toile de fond est visage de femme ? Les femmes ne sont que modèles et supports, quand vont-elles passer au statut de créatrice à part entière ? Il n'y a pas que leurs organes du bas de créatifs...
  • AVOLUTION* avolutiononaire*
Ce qui est inverse à révolution n'avait pas encore de nom : On va le baptiser avolutionnaire*

Tout est avolutionnaire* et rien de révolutionnaire dans le camaïeu qui tente de rappeler les vieilles litanies des mille et un ressentis androgyneux de Sandra Bem et cherche à faire croire que le sadisme machiste fait dans la nuance. Allons donc, nous faire passer de la soupe à la grimace pour de doux consommés, quelle malhonnêteté foncière.

Ses régressions, que l'on tente de nous fourguer au nom de prétendues évolutions et révolutions, ne sont, tout bien pesé, que de vieilles lunes et daubes réchauffées.
Le casse-croûte paysan. Livre du roi Modus et de la reine Ratio, XIVe siècle
http://expositions.bnf.fr/gastro/enimages/indrepas.htm
Trouvé sur A table au moyen âge

http://jalladeauj.fr/gens/page6/page6.html
  • BAL (1. 04/02/13)
  • Exhibition rituelle dansée de filles parées supposées vierges dans la perspective de décrocher hymen, également appelé mariage, voir plus bas
Exemple - Le bal des débutantes, 1992, Place de la Concorde http://fr.wikipedia.org/wiki/Bal_des_d%C3%A9butantes

-BAL - acronyme de boîte aux lettres électronique - Ah que de danses amicales en BAL
Exemple : http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/physique/Infos/bal/bal.htm
  • BEATE 
Après les hardes dont on revêt la laïcité, la voilà béate ? http://www.racinesardechoises.fr/?p=2388

Les mots n'ont-ils donc plus aucun sens pour la laïcité, si ouverte, qu'elle devient béante, béate devant les saints ? Le marché et la fête sous l'égide du saint patron se dit "kermesse", mot flamand parfaitement parlant que désormais des journalistes biaisant appliqueraient aux écoles de la république laïque ? https://fr.wiktionary.org/wiki/kermesse

Que nous chante-t-on là ? La kermesse a toujours été associée justement à l'école privée, ou confessionnelle, cette distinction doit subsister, les écoles ne peuvent faire kermesse d'un saint patron ! La quiétude ne tolère nulle messe. Ni frairie (de phratrie, fratrie)... on n'est plus au temps des fraternités corporatistes rejetant toute femme du négoce. 
http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/frairie/

Rien de polyphonique, au contraire. Ceux qui veulent à tout prix mettre la religion dans l'école sont des incultes politiques, qui mettent en danger la seule paix multiculturelle possible, celle qui consiste pour sauvegarder la concorde et protéger toute conviction des croyances structurées en suprématie.

A savoir que les chants polyphoniques se transmettent en Corse de mère en fille, ainsi que de père en fils, au contraire de ce qui pourrait s'imaginer à n'entendre que les mâles répons. Quant à ceux bulgares, uniquement par les femmes. 
Dimitrina Kaufman, Nikolai Kaufman, La polyphonie populaire bulgare Ethnologie française, 2001/2 (Vol. 31), Presses Universitaires de France
Pages 239 - 249 http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=ETHN_012_0239
  • BEAUKINI*
Affreux hadiths et leurs Affreudite (puriste, puritaine, pudibonde, prude reniant son corps impur et sa dignité avec) veulent faire passer la toison d'Aphrodite, en état de nature, pour perverses... et ceux qui soufflent la tempête pour la faire chavirer pour des anges ?

Partant de l'invention diabolique du mufti de Sydney et de sa servante de messe affairée à fonder le hammam (habillée bien fermée sous du tissu de la tête au pied foncé ou froncé, coton ou polymère, au cagnard doit faire suer plus que de raison) du harem (retranchement du monde viril pour servir les desseins sexuels des maîtres) en public, donnons appellation aux vêtures de bain. Je propose pour ma part de dire beaukini* pour celles de leur chevelure seule vêtue.

On a vu passer aussi du "burkunu" mais je trouve que c'est faire trop d'honneur à la burqa, bannis toute racine en "beurk"... https://lesindignesduquebec.wordpress.com/2016/08/20/recrudescence-du-burkunu/

Le temps des cornettes est révolu, place au temps des corvettes- Le "crucikini" moquant gentiment les dévotes catholique... et les autres au passage.
"Crucikini"
Anonyme
En attente de source du terme et de la prise de vue
On est tout de même bien obligé de rappeler que burqua / Burkini, niqab, hidjab, jiljab, itam... (et tout voilisme) et haram et awra restent désormais -ils peuvent être anté islamiques ou parralèle, nous en sommes là- une expression directe de la charia./ (voie) -règlement musulman- qu'ils soient à fleurettes, pois de senteur ou rosaces, à petits ou gros pois, verts ou rouges... portés en biais, croisés, par devant ou par derrière. Il n'y a pas de "cela dépend" qui tienne, il y a des élastiques au bon endroit.

Laisser essentialiser les filles en créatures de péchés, si elles sont nues, c'est grave au XXIe siècle et surtout entraîne toute une série de comportements censeurs de la part des garçons se sentant investis du grade de maton- Etant gardien du jardin des vertus, ils sont excusés de leurs emportements vertueux, légitimés d'être de foi ? Bonne bien sur. Du coup, convertis et alliés se manifestent dès qu'un bout de cuisse ou de gorge sur le sentier public...
  • BORDEL - cf. plus bas, servage sexuel féminicide de prostitution
Ginko biloba - L'"Arbre aux quarante écus"
http://fragny.over-blog.com/article-le-ginkgo-biloba-80334950.html
Prendre l'air sur les bords, les rives, sous les ponts, seraient sain ? Sous prétexte de santé des femmes... si si, les mettre en cage, en vitrine, en centre, c'est pour leur santé, si on te le dit ! Et très bon pour la croissance au dessous de dix-huit ans, même que cela fait grandir plus vite..
Aux dernières actualités, j'ai entendu qu'Eros et Psyché sont partis se pendre dans le Bois de Vincennes au gingko biloba. cf. « arbre aux quarante écus » ou « arbre aux mille écus » (银杏 yínxìng en chinois) http://www.womenlobby.org/spip.php?article4977&lang=fr
Bréhaigne devrait commencer à s'appliquer aux hommes, on va donc le mettre aussi au masculin, puisque l'on en sait plus sur la stérilité masculine, de fréquence certaine. https://fr.wiktionary.org/wiki/br%C3%A9haigne

Et l'on sait comment nombre de sociétés traitent, quel que soit le type de stérilité, souvent le féminicide répudiatoire tombe comme un couperet, comme dans les cas de pathologies graves et qui touchent aux attributs sexuels notamment... http://www.huffpostmaghreb.com/2014/10/23/cancer-sein-femmes-algerie_n_6034670.html
"A vous le tour, les gars" - La balle est dans votre camp
  • BRETELLES
C'était une feinte ;) En fait, cette entrée parle d'unetelle, pas d'autretelle ni de bretelles. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/untel_unetelle/80633

Quoique, le remontage de bretelles reste un exercice jouissif quand certains colportent de la rumeur, ou jouent les censeurs sur les groupes untels au prétexte que l'argot est mal connoté (on s'en doutait) ; la ligue de vertu qui dit aux femmes comment elles doivent choisir leur vocabulaire en société. De vrais ravis de la crèche ? http://stcassien.cannes.free.fr/Stcassien/leravi.pdf


On nous somme donc encore une fois de soutenir unetelle, au risque a contrario de faire pâle figure féministe. Je l'avais déjà eu saumâtre en travers du gosier quand il fût prétendu que nous étions bien salopes de ne pas venir soutenir autretelles dévotes. Alors que l'on s'en doute bien, aucune d'entre nous féministes ne souhaitent que quelque femme que ce soit soit agressée pour quelque raison que ce soit ! http://angrywomenymous.blogspot.fr/2013/06/reponse-christine-delphy-propos-des.html

Ces suspicions restent blessantes, participent plus du brosialisme et manarchisme primaire que du féminisme, et font le jeu du féminiscisme de ces idéologies qui voient d'un très mauvais oeil le féminisme qui leur prendrait ses militantes dévouées, passionnées et surtout efficaces. http://sexismesagauche.blogspot.fr/2013/11/discussion-sur-le-brosialisme-ou-lunite.html

Ce n'est pas parce que l'aliénation des filles créée et maintenue par les croyances et religions, simples courroies de transmission du régime patriarcal, qu'il faut aller dégueulasser des endroits sacrés pour certaines. On ne le ferait pas en Asie dans les temples, mosquées, ziggourats, pyramides, ou aill
eurs, pourquoi en permettre le principe à Paris ? Madeleine pleureuse ou pas, nostalgique, mérite aussi qu'on lui fiche la paix. Désolée, chacune ses responsabilités- On est des grandes filles-http://www.liberation.fr/societe/2014/01/07/eloise-bouton-manifester-seins-nus-a-toujours-ete-un-acte-militant_971243


 Aussi anticléricale que je sois, bagarreuse, je ne peux m'associer à aller provoquer des croyants dans leurs lieux de culte, performer comme les punkrockeuses russes "émeutières du minou" qui relève de quelle type de féminisme ? Semer la confusion ferait avancer le féminisme ?

Et pas la peine d'essayer de me dire que je ne serais pas une féministe solidaire au motif que je ne soutiens pas une école ou une autre, merci d'avance- Toute agitation de femme n'est pas féministe à coup sur- Lorsque les nonnes de Saint Chardonnet du Nicolas du square de la Mutualité (!) processionnent
, je ne pars pas plus les soutenir même lorsqu'elles se prétendent féministes avec leurs copines Caryatides et Antigones, toutes bien confites en complémentarité des sexes et divins enfants dès la sainte conception. On sait où cela veut nous mener cette histoire de potentialité ! A nous sucrer nos ventres.

Ne connaissant pas le dossier entier et les juges ne s'étant pas prononcés, je ne sais pas la qualification exacte qui sera retenue- En tout cas, les croyants semblent le ressentir en agressions sexuelles, faut-il nier leur appréhension, je n'en sais rien- Les seins sont et resteront un attribut sexuel, même les naturistes le savent et ne le nient pas- Imposer des couilles dans les églises ne seraient pas plus malin... http://www.cnrtl.fr/etymologie/%C3%A9glise

Groupe de petits ouvriers ramoneurs
http://www.hautesavoiephotos.com/ramoneur.htm
En métiers itinérants - A une époque encore récente, un métier de petit garçon, et qui ne se rappelle pas de la galoche de Jean Valjean sur le sou du petit savoyard... ?

  • CAGOPHONIE*
Faut-il mettre au programme de musique du collège, notre bon Jean-Baptiste qui n'est pas l'ondoyeur... et le chant des truffes ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Tartuffe_ou_l%27Imposteur
D'habiles cagots feraient chanter la société... en prouvant qu'ils chantent eux-mêmes et font passer le mot sur le media.. ? C'est la cagophonie... ? Tout ce qui sort du gosier viril n'est pas un chant, appeler les ouailles ne fait pas danser mais prosterner.. Cabale et cagophonie... http://www.toutmoliere.net/cabale-des-devots.html

L'appel n'est pas un chant et, au fait, fait-on toujours l'appel en classe, cela s'étudie-t-il en musique ? Non, pourtant c'est aussi se compter. Point de chant ni de mythe, juste un type qui râbache -interdit aux femmes- 
Vite occuper le terrain de la muse, il y a comme un hic ? Le document issu d'un article wikipède n'est pas une partition, alors que fait-il en musique ? L'adhan n'est ni chant, ni musique, il n'est qu'appel au rituel. 
"Le muezzin (du turc müezzin, lui-même issu de l'arabe مؤذّن muaḏḏin, signifiant celui qui fait l'appel) ... 
- doit se boucher les oreilles avec l'index ou le majeur (afin de ne pas être perturbé)
- hausser la voix pour être bien entendu
- parler posément pour être bien compris." https://fr.wikipedia.org/wiki/Muezzin
Origine de la "formule spéciale" - Visé de faire concurrence à ses cousines, soit au clocher catholique romain et à la trompette juive, Omar aurait dit: « Pourquoi ne pas envoyer un homme pour appeler à la prière », puis "Ô Bilâl, va et appelle à la prière." . Toujours nul chant puisque c'est une formule.

Sous prétexte que la foi serait chantée, alors qu'un appel à la prière du muezzin n'est pas de la musique mais bien un cri religieux,d'admiration divine appelant à la prière ; déjà que les coqs qui ne sont pas des curés sont invités à la boucler. Toute modulation n'est pas un chant ou une musique... 
http://www.midilibre.fr/2015/09/28/coup-de-chaud-au-college-pour-un-cours-de-musique,1218857.php

Les sujets choisis sont tous à étudier mais cela reste question de niveau. On ne peut de même manière faire examiner à des enfants de cinquième non avertis, ce qui se décrypte aisément en maîtrise de musicologie !

Une bonne comparaison aurait été du son des cloches qui appellent à la prière qui font comptine. Plus musical, moins musical, l'examen aurait été à égalité mais surement pas les complexes chansons gospel évangélistes (chrétienne) mis à la côte du limité cri d'appel du muezzin à la prière musulmane. Comparaison n'étant pas raison, du doigté en matière religieuse protégerait tous les élèves... Il a bien été choisi autre chose qu'un chant qui est un rituel religieux sans musique et chant en face de longs chants religieux rituels.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Adhan

Cela fait surtout manière de recruter concernant les élèves athées ou de familles croyantes profondément laïques de voir surgir soudainement l'appel fidèle; qui n'est pas un chant, n'en déplaise. Comme la messe, les psalmodies ne sont pas des musiques ; pas plus que la répétition à moulin tant affectionnée des prêtres ès formattage. Les moulins à prière tibétains ou le verbe ne sont formes de prière que pour le croyant, pas pour l'athée, rappelons-le, une fois pour toutes. Les Krishna, chauves souriants et dansants, chantaient avec de petites cymbales, on leur a demandé de se faire discrets... Mais en cas d'appel à la prière d'une religion majoritaire, on fait entrer en musique ?



Il faut être très avancé en âge pour saisir que le chant religieux actuel est une musique prosélyte ! Les enfants à l'Ecole laïque et obligatoire de la République ne sont pas encore assez murs pour le savoir. Les dévots devraient leur ficher la paix tant qu'ils n'ont pas les dix huit ans citoyens, au moins, jusque là les épargner de leurs sirènes... 

Toute parole est chant, donc tous les textes mythiques devraient être étudiés en musique ? 
Cela n'est pas chose anodine depuis que partout les appels à la prière résonnent de l'Isère au onzième arrondissement de Paris contre l'athéisme mis à mal partout, à commencer par les quinze pays qui torturent et condamnent à mort les athées. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/mirador-des-faux-culs.html
Coquillages et leurs mystères. L'un donne la pourpre, qui devrait monter au front des précheurs sadiques, comme le Bolinus (Bolinus brandaris fournissait  « la pourpre des anciens ») https://fr.wikipedia.org/wiki/Bolinus

D'autres, pourvoyaient à un système monétaire. https://fr.wikipedia.org/wiki/Monetaria_moneta 

Es cauri - Tout le monde sait, même les intégristes, que la monnaie de certaines régions était constituée de cauris, comme aux Maldives- Traiter les femmes de coquillages ou de perles lustrées, à la merci des mains viriles quand elles oseraient se dévoiler, on voit leur sens et respect et de l'égalité des sexes, principe constitutionnel. Les femmes sans voile sont des traînées, cette philosophie attardée prodiguée attente à la dignité des femmes, et sous entend avec le reste de sa rhétorique que de ce fait, elles peuvent, voire doivent être corrigées. C'est interdit par la loi française et cette incitation doit se terminer. http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.marianne.net%2Fhani-ramadan-femme-voile-est-piece-2-euros-elle-passe-main-autre-100243646.html

Fanatisme voué à l'échec en démocratie d'égalité des sexes, de Nîmes au Havre, les féministes laïques se mobilisent pour que ceux-ci arrêtent de dicter et de s'en prendre à la dignité des femmes, ne se prononçant jamais contre la polygamie -illégale-, justifiant publiquement et en récidive la peine dissuasive de coups, lapidation contre les femmes, les châtiments divins du sida... De plus, que depuis qu'en état d'urgence du fait de vils attentats jihadistes agités par puritanisme, les troubles à l'ordre public ne sont pas vain mot. Ces pratiques doivent être arrêtées sans délais.

A nouveau, la réalité dépasse la fiction. En Maldives et autres îles. http://www.universalis.fr/encyclopedie/cauri/
Male atoll Carte des Maldives
http://www.cosmovisions.com/Maldives.htm
  • CILICE
Le cilice était en poil de chèvre, plutôt qu'en crin de cheval comme le casque des gardes à cheval de la caserne de Sully Morland ou celui du Romain de Cilicie. A ne pas confondre avec la silice qui ne se dissout pas facilement.
"Cilicie, statère à l'effigie du satrape Pharnabazes. Description avers : Baaltars nu jusqu’à la ceinture assis à gauche sur un trône sans dossier, tenant de la main droite un long sceptre lotiforme . Description revers : Tête de guerrier barbu (Arès ou Pharnabazes) à gauche, coiffé d’un casque à triple aigrette." env. 378-374
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cilicie
Dame à la fourrure, El Greco, environ 1550
Illustration de couverture de Anna, soror... Marguerite Yourcenar, Folio
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Anna-soror
Si vous voulez mon avis, histoire que j'y aille comme monsieur tout le monde de mon analyse électorale concernant nos élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, je dirais que j'y vois deux raisons majeures ont fait monter la sauce de choisir un parti fleurant la religion (voir les élus santonniers à l'article BAUDET) rien que pour punir de

- la désertion des services publics dans d'immenses zones péri rurbaines et rurales, qui a creusé la tombe des partis de pouvoir successif a permis et accéléré cet abandon des citoyennes et citoyens de tous âges et toutes origines (cf. exemple régions au Sud)

- gymnastique du grand écart traditionnel et confessionnel. (cf. du Sud au Nord)

De Jeanne Dâcre à la visite de mai dernier au Caire à Al-azhar university (où s'enseigne le jihad mou mais bien salafistes -tradipraticiens-, on a les mêmes à Paris chez luoif mais pour faire monter, il fallait aller visiter un manitou), qui a permis aux musulmans des régions susdites de se décomplexer à croire ou tolérer boniments et fondations douteuses... (cf. exemples régions au Nord) http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/au-caire-marine-le-pen-rencontre-le-grand-imam-de-la-mosquee-d-al-azhar_1684491.html

Ce qui ternit tout de même un peu le rempart doré que nombre d'électristes verraient contre les sectes islamistes d'un parti (confessionnel) qui se doit de ratisser large. Il fallait bien trouver des points quelque part, couper l'herbe sous le pied à un parti (confessionnel itou) émergent, et décomplexer certains, ce fût chose faite en tranquillisant d'autres traditionalistes. Les blanches colombes ont des plombs dans l'aile. Vous laissez pas blouser ! http://www.france24.com/fr/20120427-election-presidentielle-marine-le-pen-front-national-fn-vote-etrangers-immigration-temoignages/

Minute, Humor... Demander au père nowel sa nouvelle ceinture. Détails croustillants de la nouvelle contraception qui ne sera plus confiée au planning familial qui a combattu de toujours contre l'utilitarisme machiste de la fonction reproductive due à la Nation... Au fait, les ceintures de chasteté (voir protection contre le coït, abstinence en l'absence des seigneurs et maîtres, autrement dit un espèce de condom protecteur de tout sperme reproducteur) ne seraient-elle pas remises à la mode ? Kitchen Kinder Kirchen de vieille et sinistre école niant tout droit reproductif aux femmes, cela ne va pas le faire non plus. 
75005 Paris - Musée de Cluny - Métal - Ceinture de chasteté (XVIe siècle)
Carte postale 1905 trouvée sur http://merdrignacb.blogspot.fr/2013/03/le-moyen-age-la-cote-croisade_4.html
Cesser d'apeurer le monde, 15 % seulement des inscrits concernés de près ou de loin par l'extrême droite, ce n'est pas non plus toute la France mais cela arrange bien certains de nous faire passer en bloc pour des attardés ?

Mais ôtons le "b" pour revenir à nos urnes. Aucun chaos donc à Paris, voilà la province et son électorat peuvent se tranquilliser (une fausse impression propre a apeurer tout le pays tournait en boucle sur TNT) car bien qu'encore en état de choc, personne n'y a cédé à la peur et aux craintes constamment brandies, les Parisiennes sachant fort bien les processions place Jeanne d'Arc ressemblent à d'autres pèlerinages de pénitence.



Cela devrait délirer sec et pourtant cela n'écoute pas les sirènes, voilà donc qui prouve comment les fonctionnaires et services publics, dans l'ordre d'arrivée sur les lieux, Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, SAMU, hôpitaux, infirmières, polices, don du sang, institut médico légal, pompes funèbres, services sociaux, services de la Mairie de Paris, des Ministères, etc. au complet ont bien réagi dès les premières minutes des attentats terroristes qui n'ont pas un mois d'âge, il faut tout de même le confesser ! On devrait être sens dessus dessous... eh bien non, malgré les gros efforts daechiens, Paris ne part pas en vrille. 

émoticône smileCe qui ne m'étonne pas car jamais mon arrondissement laïc et cosmopolite, mixte, du Xème ne votera pour des partis pas laïcs et ne flirtera avec des "Marianne sans a" !

"No pray, zinc !"  Un peu de baume sur nos irritations, ɹnʇıƃɹǝɯ ɔǝu ʇɐnʇɔnlɟ en Ile de France, Lutèce intra muros, le dixième, onzième, dix-huitième... tint bon, même la tête sous l'eau... Pourtant, entre janvier et novembre 2013, on a dégusté sévère... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/11/du-carillon-au-glas.html

Si traiter les autres de nazes à tout bout de champ les faisait revenir en de bonnes dispositions, cela aurait déjà fait ses preuves... Cette tactique repoussoir montre toujours plus avant sa vacuité et sa dangerosité. Toujours désigner et culpabiliser celles et ceux qui votent autrement ou pas du tout, ne risque pas de les amadouer. Par une concomitance inexplicable a priori, je lisais de Marguerite Yourcenar, "Anna, Soror... " (histoire de macération de la mère à la fille) ; puis, de suite, m'est sauté dans les mains un livre passionnant, qui est justement comparé par les critiques à L'œuvre au noir de  "ladyte", Le naufrage d'Agathon, de John Gardner qui raconte bien les circonstances et pratiques de Lycurgue et les Spartiates (de la plèbe) qui finirent par succomber aux ilotes... toujours pris pour des nazes de la glèbe... (juste pour dire que traiter l'électorat blanc, abstentionniste et autres, ça n'est pas une analyse de fond mais de réaction superficielle qui creuse encore le déficit... https://www.academia.edu/7765364/Surviving_The_Wreckage_of_Agathon_John_Gardners_tale_of_loss_and_compensation

Autant dire "s'est puni" :( 
"a puni" par Chimulus
 http://chimulus.blogs.nouvelobs.com

  • CLOCHE
Cela finit par être fatigant les cloches qui sonnent pour des oeufs, pourraient être un peu plus discrètes, tout le monde ne partage pas leur enthousiasme. J'aime celles des cloches et bourdons qui font vibrer jusqu'aux nuages- Ou le roman de l'envahissement progressif de l'espace public par des rituels religieux... Ah la symbolique de l'oeuf neuf... des gardiennes de la vie...

Le mercantilisme reste le meilleur vecteur de la publicité des coutumes patriarcales, qui s'en étonnera ? Pourtant majeure partie de la population n'est pas croyante (à ma connaissance)- L'attaque en règle contre la laïcité et la libre pensée consiste à les faire prendre pour dogme au même titre que d'autres croyances et religions.


Le piou piou center est payé par qui pour tenter de nous gommer ? L'on ose ainsi décompter athées et agnostiques libres penseurs sous indice de religiosité ! Qui ne sont rien moins que pas du tout religieux ! Nous voilà noyées en diversité religieuse. Histoire de raboter tout de même niveau, alors que ne pas croire n'a strictement rien à voir avec les théologies diverses. Lourde propagande idéologique pour le multiculturalisme marié aux évangélistes libertariens qui prétend noyer la libre pensée ? Les notions de diversité et égalité à nouveau dévoyées pour le compte d'un évangélisme plus malins que les autres. Fortiche. Mais qu'ils fassent donc leurs cartes des religions sans nous prendre en otage !
Escroquerie notoire de coller les non religieux dans une notation en diversité religieuse
Le contrôle de leur lignée, la pureté de leur sang aussi divin que leur sperme continue à célébrer la main mise sur le panier d'oeufs et à le mettre sous cloche. Est-ce pour cela que le Statut de Rome nous ignore et peine à nous protéger ? 
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/pour-la-fete-du-cinquantenaire-du.html


 - CONTRACEPTION sous cloche.
La contraception par la pilule a été un basculement entier, une révolution sexuelle féministe incontestable et d'envergure, et l'on voit bien aujourd'hui que le système patriarcal tente de la digérer et de la contrer, tiraillé en diverses contradictions, un versant entraîné vers une réelle et profitable gestion démographique propice au développement et de l'autre, affolé par le pouvoir sur soi offert aux femmes par la contraception généralisée, leur permettant de toujours plus se tenir à distance de la férule patriarcale..

Une pensée pour cette autre et la dernière guillotinée, que la pilule relégua à la cave de l'histoire, m
ême si cette personne prise dans les rets de l'amicale proxène, autant bordelière qu'avorteuse des prostituées à qui elle louait ses chambres avec après vente avec sonde, 

« Le 30 juillet 1943, au petit matin, un fourgon mortuaire attelé de deux chevaux pénètre dans l'enceinte du cimetière parisien d'Ivry. ». http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-En-1942-une-Cherbourgeoise-sous-la-guillotine-_40850-1997427------50129-aud_actu.Htm
Une seule solution- Contraception libre et gratuite pour le monde entier et que ça saute ! Sans compter, bien évidemment, l'interruption volontaire de grossesse médicalisée. Et que cesse toute publicité directe ou voilée contre la maîtrise de sa fécondité par soi-même, au nom de pudicité érigée par les papas, dont nous n'avons plus à être tributaires. 1971, "Manifeste des 343 sur l'avortement", toute féministes affichées. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/homelie-dappel-la-violence-feminicide.html

Au nom de la vertu, la panoplie de la pudicité des dévots s'est toujours opposée à toute liberté de contraception et avortement -ou la maîtrise de soi que l'on tente toujours de nous arracher-, il serait bon de ne pas l'oublier. Par contre fort intéressés à nous classer stabulairement en porteuses ou en promeneuses... (voir plus bas à Discrimination - Etable ou pas étable) - Assignation fonctionnelle au service de la perpétuation des lignées patrilinéaires et du plaisir sacré de l'éjaculation virile, une vieille antienne biblique avant que la révolution française parle de droite ou de gauche, de séparer l'enclos privatif des mères, des femmes collectivisées par l'amicale proxène qui a bien formé ses "pornoboscos', dans un va et vient constant qui terrorise les premières du risque d'être propulsées au dehors.
Une maille à l'envers, une maille à l'endroit - En ouvrages de dames, obligées de parler tricot et aiguilles de sinistre mémoire car de drôles de zouaves tentent de les remettre à la mode, avec d'autres crochets. Quelle est cette dénégation de nous laisser nos droits, juste de ce que la petite graine masculine est d'esprit divine dès sa formation en prostate ? A gamète égale, allez donc à la logique divine de punir chaque porteur de spermatozoïde, potentiellement auraient du se rencontrer si monsieur ne se branlait pas dans les chiottes ? Honte sur ceux qui noient le futur - Pardon mon bon, je me suis laissée aller :) http://www.rfi.fr/fichiers/mfi/sante/578.asp


Le potentiel devient le réel, allez un peu de modération, cessez de boire vos vins de messe- Dire qu'au moins à cinquante reprises dans une vie, nous expulsions des embryons mais les messieurs qui édictèrent ces doxas traumatisantes ignoraient tout de la science en leur temps. Que les suivant se mettent donc un peu à l'heure, il serait temps. Empêchez donc l'Espagne de tomber en arrière, elle va s'éclater l'occiput-  http://www.rfi.fr/europe/20131221-espagne-avortement-ivg-manifestation-loi-restrictions-madrid-rajo
Dessinateur anonyme par la grâce de l'abandon de sa paternité ;) d'auteur- S'il a envie, c'est son droit d'offrir son opus graphique à une association féministe et de s'effacer pour que nos droits ne le soient pas- Cela ne le vaccine pas d'autres défauts, se réclamer du féminisme ne dédouane pas de l'exercice de privilèges statutaires, même feutrée.

La contraception féminine prouve bien la différence fondamentale de blocage. La contraception masculine ayant moins de poids de pouvoir puisqu'en tout cas, le monde masculin phallocrate décidait de sa lignée... 
Certains qui prétendent et clament, voire conspuent les féministes, qui seraient des différentialistes car elles défendent l'intégrité de leur corps, organe sexuel complet compris et non pas d'apparence et maîtrisé par soi même et nul autre, devraient se demander s'ils ne seraient pas nés justement de cette différenciation sexuelle. Leur négation de la différence sexuelle reste en creux de profond essentialisme mystique à l'opposé du matérialisme (sens strictement philosophique), puisque gardant séparé l'esprit du corps, et d'une pulsion (!?) ;) démiurgique
  • CONTROLE SOCIAL du sexe féminin -autres exemples-
Ce harcèlement commence très tôt. Tout représentant mâle peut s'y adonner. Ainsi le petit garçon prend possession de sa mère, par exemple, devant la crêche lorsque l'enseignante l'entend mettre en question sa mère qui ne porte pas le voile (de pudicité, pureté, dignité) :
"- Tu n'es pas pure, maman ?" (témoignage non fictionnel) 
Les jeux éducatifs (voir plus bas l'entrée du même nom), l'air de ne pas y toucher sont également source de harcèlement et de sursexualisation insidieux.
Symbolisme religieux de la pudicité - Qu'en dirait-elle ? Je suis sure qu'elle montrerait les dents -que les castors ont fort longues et puissantes sur le devant- aux dogmes de la vertu par l'hymen de virginité et de chasteté, histoire de leur tordre le cou. Comme toute féministe qui s'est élevée contre la ségrégation et l'apartheid en leurs temps. Emprise patriarcale doucereuse qui fait croire que ceux qui les font porter sont des adeptes de Gandhi ? Ou si peu ; de ce que l'imprégnation et accoutumance rend les filles, bonnes, sages et conciliantes, elles ne sauraient en dire la violence. Prétendu insidieusement que celles qui ne veulent pas tomber en compassion et maternalistique pour les dévotes sont de vilaines filles... Ils sont fort ces gredins ! Ils ont manifestement plus de bouteille car la question de la violence sur les grenouilles de bénitier de la part des crapauds de robe ne se pose jamais, alors que tous les jours, elles sont conspuées de s'arc-bouter contre la contraception et l'IVG libres, gratuits et médicalisés avec leur conception potentialiste divinatoire ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html
"Simone de Beauvoir prit position aux côtés des femmes iraniennes qui, lors du 8 mars 1979, criaient dans les rues de Téhéran leur révolte contre l’ordre islamiste naissant. A la veille de ce 8 mars, le leader religieux avait en effet lancé un appel pour l’obligation du port du voile dans les lieux de travail. Le 8 mars et les jours qui suivirent, des milliers de femmes investirent l’espace public contre cet appel. L’une des devises répétées lors de ces protestations était : « La liberté n’est ni occidentale, ni orientale, elle est universelle »." Peine perdue... :( 
Chahla Chafiq, Simone de Beauvoir et l'islamisme. L'expérience iranienne, Gallimard, Les Temps Modernes 2008/1-2 (n° 647-648) http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=LTM_647_0265
Qui nous donnera les chiffres des pays gris de "dress code" dévot d'incitation, promotion et prosélytisme d'appel en virginité, chasteté, fidélité, soumission (notamment à tout coït exigé par l'époux), opposition à la contraception et à l'avortement, ou pour résumer,  rejet de l'égalité des sexes et incitation constante à la complémentarité des sexes de dogme religieux ?

Ne les circonscrire qu'aux pays islamiques fait fi d'autres croyances (coutume fidéique) de soumission et gouvernement des filles par les hommes... qui font la nique aux droits fondamentaux des femmes. Quelle pyramide de relativisme réactionnaire, conservateur, traditionaliste, en un mot culturel ! Il y aurait donc un monde islamique, l'islamité comme la chrétienté, mais où sont donc perdues les athées dans ce gros délire de prêtres ?

On nous exhorte à la tolérance du sexxisme dans les espaces publics et administrations étatiques, que, ma foi, de pauvres religieux, c'est bien normal qu'ils imposent leur vision d'un univers avec complémentarité des sexes (tout le contraire de l'égalité des sexes de droit et de conventions, notez bien) -

Mais enfin, tolérerait-on un seul instant pareil abus d'incitation au racisme, que ce serait normal, que cela ferait partie des croyances de tels ou telles ? Le prétexte, l'alibi, dans ce second cas n'est pas recevable, et ses propagateurs sont sévèrement poursuivis... Mais pas dans le premier cas, pourquoi seraient-ils tous épargnés, voire encouragés à vivre leur coutume ouvertement, contrôler la virginité, la chasteté, la fidélité de toutes "leurs" filles et femmes (et oui ils les possèdent, et elles restent en minorité !) et s'élever par conséquent contre la contraception et l'avortement médicalisé de droits génésiques- A ceux qui disent que celles-ci pourraient sortir aisément si elles le désiraient de cette emprise sexxiste*, voyez enfin que l'on ne peut sortir comme cela d'une minorité instituée !

Est-ce la raison de mettre des bracelets de cou en Afrique et en Asie et ailleurs des brides ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/05/bride-ecossaise.html

  • COSMOPOLITIQUE 
Elégance intellectuelle (féministe, cela va sans dire) - Planétairement parlant, le féminisme politique ne se peut porter que cosmopolitique (terme issu de 1784 d’Idée d'une histoire universelle d'un point de vue cosmopolitique d'Emmanuel Kant). http://beyourownwomon.wordpress.com/2013/08/24/de-la-libre-association-des-femmes/

Ainsi les crêpages chignon des sieurs philosophes -je pense par exemple à la formule nietzchéenne de "tarentule morale" concernant Jean-Jacques et son décrété complice Emmanuel- ne leur sont pas reprochés ni ces noms d'oiseaux (façon de parler, on sait bien qu'il s'agit d'une aragne ;) distillés cruellement... Par contre, il parait que la philosophie féministe devrait être lorsque portée par des femmes philosophes délicieusement unie, univoque, n'exhibant jamais ses dissensions ?

Quant à la confrontation donc et la dissensualité, déjà la science et toutes ses disciplines enclenchées par le point de vue critique contraire à étayer lui doivent tout- Comment le féminisme pourrait-il en faire l'économie, car maisoùestdoncornicar passé ? Nous devons être de bonnes ménagères, humbles et effacées, ou "bonnes", bombes et canons ? Certainement pas. Cessons donc de faire passer tout affrontement loyal, parce que féministe, pour vilainie intolérante et intolérable, "ça nous gave, sérieux !" 
http://www.franceculture.fr/emission-tire-ta-langue-l-argot-a-bonne-mine-2012-04-01

  • DENI (du sexe...
... , et de sexe, de préférence féminin et au féminin) et de l'homophilie.

XXIe - Le siècle du déni ? On naît toutes & tous d'un ventre féminin et pas d'une cuisse de poulet (dit Zeus) ou d'une côte aux pommes (voir Adam)-

trouvé sur http://forums.france2.fr/france2/avousdejuger/francais-de-souche-sujet_4945_5.htm
Eux les générateurs, nous les moules à tarte, c'est fini !

Cachez ce sexe que je ne saurais voir ? En effet, le sexage vaut bien le genre (sexuel) qui dégouline de découler des gender roles de John Money, psychologue comportementaliste croyant du troisième sexe et pratiquant le dressage sexuel (suivant la vague d'Ulrichs et d'Hirchfeld), suivi par Stoller, Oakley, Bem, Butler et consortes -non, décidément je n'arrive pas à l'utiliser à cause de ce tortionnaire des années 50 qui de cacher passa à couper !)


De départ, sexage se dit de la détermination du sexe des animaux et donc il n'y a rien d'incongru à ce que la partie détermination sociale pour les êtres humains soit de logique. Rien de mystérieux, les stéréotypes sexuels pourraient faire l'objet d'"études sexuelles", tout simplement. Basique, non ? Par contre, les études féministes le doivent rester. http://www.cnrtl.fr/definition/sexe

L'indétermination, ou le refus du dimorphisme sexuel, c'est très bien mais alors pourquoi imposer plus ou moins explicitement un type de féminité dont les femmes ne veulent plus et dont elles n'arrivent plus grâce à cette nouvelle vague à se débarrasser ? Mis qui a créé ce joli slogan tiers ? Tante Magnésie (Magnus Hirschfeld, dir. Institut de sexologie de Berlin -hystérectomie, castrations, etc.)
"à partir des années 1860 avec les écrits de Karl Heinrich Ulrichs, et jusqu'à la fin du xixe siècle avec Magnus Hirschfeld, John Addington Symonds, Edward Carpenter, Minna Wettstein-Adelt (de) (sous le pseudonyme de Aimée Duc) et d'autres. Ces écrivains se décrivaient eux-mêmes, ainsi que les autres personnes de leur condition, comme un sexe « inversé » ou « intermédiaire » faisant l'expérience d'un désir homosexuel, dont ils appelaient par leurs écrits à une plus grande acceptation sociale. Plusieurs de ces auteurs, pour défendre leur cause, citaient des exemples similaires dans la littérature grecque classique et dans la littérature sanskrit." - 
"Dans l'Allemagne de Guillaume II, les mots drittes Geschlecht (« troisième sexe ») et Mannweib (« homme-femme ») étaient également utilisés pour décrire les féministes, surtout par leurs opposants et quelquefois par les féministes elles-mêmes. En 1899, le roman Das dritte Geschlecht d'Ernst Ludwig von Wolzogen (de) décrit les féministes comme « neutres » avec des caractéristiques extérieures féminines et une âme mâle défectueuse." http://fr.wikipedia.org/wiki/Troisi%C3%A8me_sexe#Monde_occidental
Syndrome de Benjamin - Harry Benjamin change de spécialité (pulmonaire et tuberculose), dès qu'il connait en 1907 ces thèses (date mise en avant par lui pour garder la paternité ?) avec cette fascination sur l'homosexualité virile serait féminisation partielle de certains (donc considérée en pathologie, comme dans le terme initial de "féminisme" du 19e) et que cela se peut mettre en musique en partition qui exprime la transsexualisme (transsexualismus spirituel -autant dire l'esprit féminin dans un esprit d'homme, comme le prétend vivre Magnus). Il en emporte techniques et pratiques aux Amériques, y compris celles de Eugen Steinach (hormones et vasoligation freudienne dans le but de rejuvénilisation et cure contre le cancer) rencontré en 1921 à Vienne -au sujet de 
"Steinach opération ("i.e. vasoligation) had achieved rejuvenation effects in animals"-"That was around 1907. They repeatedly took me along on their rounds through the homosexual bars in Berlin. I especially remember the 'Eldorado' with its drag shows, where also many of the customers appeared in the clothing of the other sex. The word "transvestite" had not yet been invented. Hirschfeld coined it only in 1910 in his well-known study." = "C'était vers 1907. Ils m'emmenaient souvent faire la tournée des bars homos de Berlin. Je me rappelle tout particulièrement de l'"Eldorado" avec ces drag shows, où également nombre de clients se rendaient en vêtements de l'autre sexe. Le mot "transvesite" n'avait pas encore été inventé. Hirchfeld l'a fondé en 1910 dans sa célèbre étude." (M/libre traduc') 
En découvrant d'où venez le "t" de lgbt, et que, depuis les premières années du XXe siècle, il se soldait de plus en plus souvent, jusqu'à l'industrialisation plastique, par de graves mutilations et hormonisation massive -il n'est pas là question de contraception et de micropilule...- je n'ai plus jamais pu me servir à des fins féministes de cette abréviation. De plus, aucune thérapie de supprimer ce que l'on abhore, au contraire, cela empêche de s'attaquer aux racines du mal être.
-En 1957, Veit Harlan tourne Le troisième sexe. Queer cinema avant l'heure. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Troisi%C3%A8me_Sexe 

Allez les nanas, il est temps d'admettre la gourance, personne ne vous en voudra et on sera toutes plus fortes...

Eh ben voilà en tant que féministe et alors que ma chatte ne souffre d'aucun doute, "une âme mâle défectueuse", 
j'aurais été pour ces militants de la cause uraniste, et donc homosexuelle et vlan collée l'étiquette de "troisième sexe" par les Prussiens et de masculinisme -l'inverse du féminisme, qui fût, vous vous le rappelez la naissance du terme- par des Français ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/06/rosier-pourpre.html

Illusoire "égalité des trois sexes" - L'Institut de sexologie de Berlin à l'origine de tout ce montage conceptuel se présentait apolitique (son directeur cependant connu en socialiste eugéniste) entraîna de rares mais influentes féministes, probablement elles aussi convaincues de la thèse à la mode de ces messieurs de la lesbianité consistant en masculinisation de femmes, ce qui généra la mode des garçonnes ainsi que butch ? En tout cas, cet Institut de sexologie donnait un coup de main aux femmes, en éducation sexuelle, contraception et fausse couche, ce qui était à coup sur se les concilier.

"Surtout, ils luttent tous les deux pour "l'égalité des sexes", des trois sex, hommes, femmes et "uraniens" qui, sont selon la théorie du "troisième sexe" alors promue par Hirschfeld, incarnent les trois mamelles de l'humanité. "Les sexes ne sont pas de valeurs différentes, explique l'oratrice, ils sont juste de différentes sortes." Anna Rüling in Sébastien Chauvin, Les aventures d'une alliance objective, L'homme et la société, n° 158, 2005 http://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=LHS_158_0111
La couverture du "3e Sexe", de Willy, identique à l'édition de 1927.
 http://www.donotlink.com/cwcp
Quant aux pratiques littéraires de Willy Archambault, le premier des trois époux de Colette, qui fit preuve de fort peu de délicatesse à son égard, on peut se référer à son "Le troisième sexe" (qui se veut la suite du document de Magnus Hirschfled sur Berlin ?) - Willy (connaît Colette lors de la mise en nourrice de son fils en 1889, qu'il épouse en 1893, lui vole tous ses premiers écrits en les publiant sous son seul nom. Dit le
"« Dr Cabanès de la pédérastie », en 1923 et avec Ménalkas (Suzanne de Callias) publie deux volumes traitant d’une passion amoureuse entre un artiste français et un officier allemand, L'Ersatz d'amour et Le Naufragé. En 1927, Le 3e Sexe où il se montre tel que le décrivent ses contemporains, « la Loïe Fuller de la littérature »http://www.donotlink.com/cwcp
Pourquoi avoir fait l'impasse ? Enfin, on devrait  en discuter une bonne fois pour toutes en plein féminisme. Certaines surabondent et s'y cramponnent ; ce qui rend toujours plus confus en place d'éclairer. Voir bas de page Causse, Guillaumin, Mathieu, Wittig, Glossaire du bréviaire des gorgones http://www.michele-causse.com/essais.shtml
Andros iguana (Cyclura cychlura cychlura) ou grand iguane bleu.. L'espèce ne vit que sur l'île d'Andros, aux Bahamas
 http://www.exo-terra.com/fr/conservation/andros_iguana.php
De toutes ces théories du XIXème siècle émanent sans conteste les multiplications contemporaines de conversions. Voir plus bas

Le déni passe par le brouillage des pistes. Cette croyance diffuse, qui consiste à voir l'homosexophilie, ou l'homophilie déclarée (coming out), en troisième sexe permet d'occulter l'homosexualité en l'enrobant dans un concept transgenriste de toutes formes des autres sexualités. Favorisé de plus par les vagues expressions comme continuum, qui se trouvent accolées au sexe, afin de cristalliser celui de genre (prétendu féministe, alors que tendant à éliminer tout sexe, et en premier le sexe féminin ?), dont il n'y a pas plus flou lorsqu'on y regarde de près. Aboutissant bien le propos de genre humain unique et divin qui ne tient pas compte des deux sexes qui y est favorisé, en cela ses générateurs se croient à la pointe du progrès de retrouver la croyance primordiale.

Cet entretien constant de la confusion genrationnelle* entre troisième sexe , ainsi que dans l'esprit du queerisme, puisque le sexe biologique se retrouve réduit à du vestimentaire et de la parance -selon la demande que le transvestisme exige en état-civil de sexe féminin qu'il vise sans autre forme de procès- se voit définitivement illustré clairement et horriblement là où les homos sont forcés à la castration et où les protocoles alimentés par les nazis restent d'actualité comme s'ils n'étaient pas des faux véreux... Accusation de troisième sexe... http://triangles-roses-photos.blogspot.fr/2009/08/lappartenance-reelle-ou-supposee-au.html

Un manichéisme que le régime des mollahs a mis à la lettre en pratique, puisque leurs tribunaux islamiques entérinent toutes les transitions mutilatoires de tout soupçon d'homosexophilie :
"Soit vous vous faites castrer, soit on vient vous chercher à nouveau !" L'opération fut réalisée le 15 décembre 1938." http://triangles-roses-photos.blogspot.fr/2009/07/la-castration-forcee-de-friedrich-paul.html
Il n'y a pas que l'Institut de sexologie eugéniste berlinois prétendu scientifique qui usa d'expérimenter les hormones, stéroïdes aux effets secondaires ravageurs... http://triangles-roses-photos.blogspot.fr/2009/08/experiments-in-reversal-of-hormonal.html

Tous les fantasmes machistes aboutissent toujours en bout de course, ou en tout lieu, aux femmes. Fuyons les tous, nous n'avons pas à nous conformer à leurs élucubrations.


  • CIMETIERE

Le cimetière est lieu de sommeil. Où l'on dort empr. au gr. κ ο ι μ η τ η ́ ρ ι ο ν. 1513 fig. "lieu où meurent beaucoup de personnes"(La Deploracion des trois Estatz de France ds Anc. poésies fr., t. 3, p. 257 (Quand on vous dit que la langue française est bien plus grecque que latine !) http://www.cnrtl.fr/etymologie/cimeti%C3%A8re

Certains dorment avec leur fibule, ce qui me permet de rendre un petit hommage aux remarquables archéologues qui nous dévoilent les rites funéraires de toutes époques. 
Sacrée fibule de la taille d'une tête - Le manteau devait être lourd ?
Crâne d'un individu inhumé dans la nécropole guerrière de Buchères (Aube), et fibule à décor de corail, IVe s. avant notre ère, 2013 https://www.pinterest.com/inrap/vanit%C3%A9s/
Désormais, sans distinction, le cimetière accueille tous les défunts sous la férule communale, il est laïc, il est civil et poli.

Auparavant, la naissance et la mort étaient administrées par les cultes. Depuis les communes et le pouvoir des mairies ont organisé les règles des rites funéraires sur des terrains communaux. L'ostracisme entre branches chrétiennes a de longs temps durant forcer
les protestataires (protestants) à être inhumés loin des autres, et l'habitude est restée, alors que les carrés musulmans sont plus généralement puisque de conception très récente en terre communale du cimetière civil ouvert à toutes tombes.

A voir les écrans télévisuels, il ne nous reste qu'à attendre une étude ethnologique des rites funéraires nationaux contemporains. Il serait grand temps car les ondes alpha du sommeil de certains commencent à me rendre insomniaque. Cela boucle sur les saccages sans nom de 206 cimetières communaux (donc laïcs et nullement chrétiens !) exit les sans religions, les sans noms ? La mention "cimetières chrétiens" est fausse, archifausse en France et personne pour s'en indigner...?

"En 2014, 206 cimetières chrétiens, 6 cimetières juifs et 4 carrés musulmans ont été vandalisés, selon le ministère de l'Intérieur." http://www.francetvinfo.fr/france/nouvelles-profanations-de-cimetieres_828421.html
Photographie d'écran télévisuel du 19 février 2015
Il est communément admis que la seule chose que les animaux ne possèdent pas sont les rituels funèbres. Il s'agit donc bien de la moindre des humanités que de préserver les tombes de pierre comme de cendres des athées comme des autres.

Silence sidéral, alors qu'il n'existe pas de catégorie "cimetière chrétien". Les stagiaires du Ministère de l'Intérieur, ceux de la  TNT et de BFM ne savent pas, ou ce sont des agitateurs qui veulent comparer en religiosité en marchant sur le nez des innombrables tombes d'athées dévastées attiser les comparaisons qui excitent les populations ?
Monnaie d'Ephèse - Abeille et cerf
Alors, cela ne mériterait-il pas moratoire anthropologique du paysage funéraire français par des ethnologues car, tout de même, raconter et écrire la France des cimetières chrétiens, cela fait déborder la coupe de cendres. La loi du 28 juillet 1881 a aboli le caractère confessionnel et l'exception récente de Strasbourg (appuyé sur l'exception prétendue de tradition par le Conseil constitutionnel ( cf. art. 15 du décret du 23 prairial an XII (12 juin 1804) ?) n'y change rien : En 1888, les communes ont le monopole et aucune association n'a le droit de construire et administrer son propre cimetière.

Encore une raison de stopper les complications qu'entraînera inévitablement le Concordat pour les maires d'Alsace Lorraine de toujours plus nombreuses confessions qui vont exiger leur particularisme funéraire. Les pouvoirs publics sont prévenus, à eux de jouer et de voir l'avantage de la laïcité 1905 en la matière. 
On continue à se demander ce que vient inventer l'expression "tradition républicaine" depuis 1919, alors que c'était un accord signé entre Napoléon Bonaparte et le Pape ? Marianne devrait s'aviser d'oublier les accords impériaux avec le pape qui ne sont pas impérieux selon la loi 1905 (histoire qu'il lui permette le divorce et lui colle la houppelande piquée d'abeilles sur le paletot pour la bénédiction en empereur  : Marianne doit cesser de couvrir les magouilles de l'emp'reur- On n'est plus des grognards. On voit bien avec cette suprématie des quatre grosses confessions que l'on ne respecte pas les autres et que de plus et pire, beaucoup sont forcés et surtout les athées à contribuer aux cultes, c'est un comble ! Ni toutes les croyances, ni toutes les convictions ne sont respectées, 
"qu'elle respecte toutes les croyances". p. 11, Constitution française in Décision n° 2012-297 QPC du 21 février 2013 du Conseil constitutionnel http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/root/bank/download/2012297QPCccc_297qpc.pdf 
Quintumvirat* - L'immixtion en droit & media se fait donc patente chaque jour davantage par les églises. Il est vrai que tout le monde, philosophes et journalistes compris, s'entend à aller les consulter en spécialistes de la morale et de l'éthique. Le comble du risible, se présenter comme moraux et tics, n'en fait pas des modèles historiques lorsque l'on sait ce que préconisent ces beaux messieurs pour les femmes et la contraception dans toutes leurs apparitions publiques, et tocs. Imposition par cinq représentants religieux du dogme de la vie sacrée qui tombe en fait sur la population athée qui veut s'arrêter là. Puisque l'on sait bien que leurs ouailles ont de toute façon les chocottes de rater pour suicide les saintes huiles de l'extrême onction qui leur ouvrent les portes de l'au-delà... De quoi se mêlent-ils de nos euthanasies !? http://www.lemonde.fr/fin-de-vie/article/2015/03/09/l-appel-des-representants-religieux-contre-la-loi-sur-la-fin-de-vie_4589903_1655257.html#XWMpjACHvs1jqb0c.99

Vous aurez remarqué au passage des mondes que le pouvoir se fait entre pères virils, rien de nouveau depuis le triumvirat... Qui vivra verrat.
  • CLOCLOCRATE*, CLOCLOCRATIE*
Au jeu des sept familles, la grande sœur de la cloclocratie* serait l'agnotologie. http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/06/03/l-ignorance-des-recettes-pour-la-produire-l-entretenir-la-diffuser_1531488_3244.html

Ma version plus musicale, les talons qui scandent cloclo, clop clop, pas glop, pas glop, du terme ochlocratie, de tyrannie de la minorité individuelle en foule (ochlos), voire en meute, vers la quelle nous poussent assidûment les ultralibéraux ligués. Les débuts du pornosoft politique ? Bien sur, je pense aux danseuses trépidantes et clinquantes du petit gars en paillettes venu d'Egypte. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ochlocratie


Lorsque l'on voit comment le référendum localiste suisse permet le proxénétisme à ciel ouvert, et tant d'autres coutumes rétrogrades, je porte ma demande d'abandonner lâchement en rase campagne ce procédé à niveau national. Imaginez qu'on pose la question référendaire concernant toutes les innovations féministes, vote, contraception, avortement médicalisé, ou bien peine de mort, et vous verriez le résultat pas piqué des hannetons. http://www.languefrancaise.net/Bob/11400
"1911 je suis sûr de chanter plus fort que les autres, parce que l'eustache à Deibler va bientôt m'envoyer dans le kiki une plaie qui ne sera pas piquée des vers. C'est ça qui m'en fera une bouche numéro un ! http://www.languefrancaise.net/Bob/11401
Avec tous ces cloclocrates* de tous acabites sur les listes électorales bénies par le racialisme et l'on s'étonne que l'abstinence règne ? L'on pourrait croire que ce serait attaque personnelle, dévier de l'une à l'autre, alors que ce n'est en fait que prise de risque pour racoler à l'extrême gauche... http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1459076-race-blanche-bartolone-flingue-pecresse-pas-elegant-mais-de-bonne-guerre.html

Faire les lits des soutanes, c'est à cela que l'on devrait servir, et de défroqués opportunistes qui calomnient ouvertement de leur gazouillis nauséabonds des femmes, surtout occupant un poste de ministre, sans jamais être poursuivi, au contraire candidat sur des listes vertes ? http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/zezetta-star-une-pute-pas-tres-175251

C'était mon complément de l'item MéCANIQUE éLECTORALE, graissons-la.
Ni hanneton, ni vers, ni feuille, juste un papillon :) si beau dans les lavandes
Anonyme
http://lesnumeriques.com/legrandforum/avis/photo/galeries-photos/gallery-photos-ouverte-sujet_19348_257.htm
  • CONSCIENCE
    Liberté de conscience et de l'exprimer. Celle de l'athéisme a des difficultés plus que notables en la matière.
    • ANATHEISME*
    Révélé sans voile à l'occasion du "massacre de Charlie", journal athée satirique légal (du fait des très spécifiques lois françaises sur les associations de 1881 et liberté de conscience de 1905), conforme à la Constitution athée -au sens strict d'absence de toute révérence et référence à des divinités et des cultes- de la République laïque une et indivisible, je vous présente l'"anathéisme aigu"*, qui fait suite à l'"anathéisme rampant"*.

    La preuve la plus visible aura été l'amoncellement international des je-n'approuve-pas-la-violence-mais-je-ne-suis-pas-charlie l'insolence et l'irrévérence... Il est vrai que peu de peuples finalement possèdent le concept politique d'athéisme et que l'école de la liberté d'expression enterre facilement celle de la liberté de conviction. Remettons la poupée russe d'aplomb, la liberté de conviction permet la liberté d'expression et de presse, rarement l'inverse...

    Refus parlant de parler d'athées et méconnaissance du principe de laïcité (les clercs n'ont pas à se mêler du gouvernement de toutes et tous) issu de cette philosophie. L'euphémisme de "sensibilité" pour packager en gros tout ce qui n'est pas croyance n'est pas plus convenable. Réduire l'athéisme au ressenti, certainement pas. Le raisonnement n'est pas du sentiment, même si ce que nous étudions ne peut être que ce en quoi nos perceptions nous limitent. L'imagination et la fonction symbolique élargisse le cadre perceptif, en particulier, en sciences.

    Bulles de savon irisées à la rescousse. Saviez-vous que l'on peut prévoir les typhons en les observant attentivement ? http://www.dailymotion.com/video/x18h1ef_intensite-des-tourbillons-des-ouragans-aux-bulles-de-savon_tech?start=5

    • ATHEE #IncroyantsMDR Athéisme
    Ces assassins et leurs complices ont tout perdu et plus encore car cette horreur amène à découvrir et à réfléchir profondément sur les principes et concepts politiques en démocratie. L'héritage des CHARLIE reste plus que vivant et ils ne sont pas morts pour rien ! La liberté de conviction va-t-elle enfin se frayer un chemin ?! Caricaturer un homme, c'est caricaturer ses idées et des comportements qui en découlent et caricaturer une croyance, ce n'est que caricaturer une hypothèse. Rien de mal, rien de bien, juste un sain refus de l'idolâtrie.

    Trois jours, trois mages et une burqua, mirage. Suis-je un mirage ? Trois jours durant impossible d'être nommée. Innommable ? Non, du tout, pire, refus de nommer. Anomie. Mot et moi qui semble vidé de son sens : Athée, sans dieu, sans croyance, incroyant, areligieux. Heure après heure, pour résumer, m'a été opposé une sorte de « Tais-toi, féministe invisible ! », la solidarité littéralement refusée. Et en plus sommée de remercier pour la solidarité proche de l'offense, mal fichue d'athée.. Pourtant la république remarquablement solidaire, dont je suis bien placée pour le savoir d'avoir toujours reçu au long de ma vie des aides sociales, et lorsque mère célibataire le revenu minimum d'insertion... Mais là, zéro pointé, renvoyée au néant.

    Deux tendances qui s'annulent, libre expression illimitée, et une telle crainte de s'opposer que l'on tait qui l'ont est ? Gagné, le mot athée vidée de substance au point que des jeunes gens qui indiquent qu'être athée est la croyance qui serait de supporter toutes les croyances et d'aimer son prochain... -L'athéisme n'étant ni christianisme, ni bouddhisme- Se fondre, se noyer dans la masse, s'anonymiser, pas être vues, pas être reconnues ? Il est urgent d'enseigner le fait athée et non pas le fait religieux qui figure plus que largement dans les livres d'histoire et de morale civique. Item enrichi déplacé ici http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/courroux-feministe.html

    Athée, n'est pas cire-pompes de tout ce qui passe à l'horizon et la tyrannie de l'amour étouffe son monde. Plus le droit de dire je n'aime pas, pas permis, pas belle, tais-toi, ouste ? Savoir ce qu'est l'athéisme et sa petite fillote la laïcité, voir ici  http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/mirador-des-faux-culs.html
    Persécutions des athées par peine de mort -au moins treize pays de l'OCI- Législations contre les apostats et les hérétiques également en place.
    http://www.businessinsider.com/atheism-punishable-by-death-in-13-countries-2013-12?IR=


    Je ris dans ma moustache, dire que j'ai toujours cru que Dilem signait DIEU ! LOL'F* (Loud of laughing, feministhttp://www.liberte-algerie.com/dilem/dilem-du-19-janvier-2015

    LOL'F de la hérissonne
    http://amid-the-olive-trees.blogspot.fr/2011/07/do-you-lol.html
  • CONVERSION / TRANSITION / DETRANSITION ou RECONVERSION
Entrons en matière par de gracieuses transitions, dites morphing, brossées par d'augustes pinceaux, dans les quatre-vingt-dix modèles en quelques cinq cents ans...
De comparaison, passons à bien tristes métamorphoses aux conséquences largement plus graves, en comparant transition qui ne sont pas de morphing. Tout d'abord appelées réassignation, puis transition, et maintenant conversion... ce qui va bien finalement au style queeristique. Et comme en toute conversion, on va rencontrer également reconversion... et chaque fois des lambeaux tombent.

    video
    http://youtu.be/9go7OisFMDc
    "I have been experiencing some serious health issues because of taking testosterone. I encourage all of you to consider the negative effects to hormones as well.", extrait de la vidéo ci-dessus http://youtu.be/9go7OisFMDc
La plainte de cette jeune femme est l'aboutissement d'expérimentations hormonales ouvertes au XIXe par, entre autres, Eugen Steinachcollègue de l'alter ego "ältester Freund' Fliess de S. Freud -sur ses théories d'augmenter sa vitalité, ce dernier fit procéder à ablation de sa prostate- et avec lequel ce dernier pendant ses études de médecine travailla sur les testicules d'anguille, puis de celles de Harry Benjamin aux Etats-Unis venu s'informer à Berlin.

Après son Le troisième sexe. Les Homosexuels de Berlin de 1908, Magnus Hirchfeld passe à l'acte en 1912 par une masectomie de jeune femme Dora (Dorchen, faisant office de domestique par ailleurs à l'Institut) dite Rudolph, relaté dans Die transvestien de 1922.  Puis à partir de 1919 dans le premier Institut de sexologie "Institut für Sexualwissenschaftcréé avec  Arthur Kronfeld (professant par la suite à l'hôpital parisien de la Charité), Magnus Hirchfeld, médecin naturopathe sexologue berlinois eugéniste revendiqué, combinant castrations, greffes et usage d'hormones justifiés par des psychanalystes comme Stoller, et qui continuèrent à s'exercer à prouver que l'homosexualité constitue une inversion sexuelle innée, dans la ligne de Krafft-Ebing.


Il forge une image des femmes et de leurs devoirs et pouvoirs bien encadrés par les médecins et des lesbiennes qui ne sert qu'à prouver les sexes intermédiaires de sa théorie du troisième sexe. cf. Agathe Bernier-Monod, L’Institut de science de la sexualité de Magnus Hirschfeld et le féminisme, ENS Lyon, 4 avril 2002 http://ciera.hypotheses.org/318

Ce n'est qu'en 1930 qu'il s'attela à une première conversion opératoire moderne -dite alors réattribution (voir item ETAT CIVIL, lois transgenristes influant sur les certificats de naissance)- sur Einar Wegener Lili Elbe. Felix Abraham y tente plusieurs invaginations pratiquée à L’Institut de science sexuelle à Berlin” et dont il est question dans l'article Vénus et Mercure de Pierre Najac Jeanine Merlet. En 1931, parait de Magnus Hirchfeld, Perversions sexuelles, où il appelle le transsexualisme transvestite en tant que "manie androgyne". http://fr.wikipedia.org/wiki/Magnus_Hirschfeld 


Malgré ces expériences et théories douteuses et car homosexuel travesti et juif pourchassé par les nazis, ses hagiographes continuent à dispenser sa distinction, comme en 2002 à John Money dit par certain père de la théorie du genre de dissociation du dimorphisme sexuel et de comportements acquis, dont on connait ses expérimentations faussaires sur les jumeaux Reimer entre autres) dressés à vivre en inversion sexuelle comme des filles. https://web.archive.org/web/20131127012312/http://www.rolf-gindorf.de/kongress2012.htm#medaillen)

En France, transactivisme identitaire de l'Association en hommage à Harry Benjamin de Tom Reucher, alors que ne sachant toujours pas son sexe. On peut légitimement se demander si son dess de psychologie clinique et pathologique 2002 Paris 8 comporte des formations suffisantes à la biochimie hormonale, ainsi que ses options en 1995 et 2007 selon Reich ou le Rebirthhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Association_du_syndrome_de_Benjamin

2015 - Principe de précaution - néant !? Faire joujou avec le système endocrinien si complexe au moyen d'hormones de synthèse toxiques ? L'institution américaine FDA met en garde sur la toxicité de la testostérone (hormones mâles)
FDA evaluating risk of stroke, heart attack and death with FDA-approved testosterone products https://genderidentitywatch.files.wordpress.com/2014/10/drug-safety-announcement-for-testosterone-products.pdf
>Toxicité des oestrogènes (hormones femelles) - Pour faire bonne mesure connaissant certaines pilules hormonales contraceptives de nouvelle génération faisant scandale, il faut tout de même s'interroger sur la prise massive de ces stéroïdes par des hommes, qui seraient donc épargnés de tout effet secondaire ou pathologie miraculeusement ? Et enfin à noter finalement après toutes les fonctions touchées, juste un bref échantillon (Estrogel - qui n'est donc que le traitement cutané par œstradiol en gel
"Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants." (...) 'Troubles de la coagulation du sang (...) Rétention d'eau (...) Pression artérielle (...) Migraine (...) Maladie thyroïdienne (...) Maladie cardiaque (...) Hypercholestérolémie ou triglycérides (...) Fonction hépatique (...) Fonction rénale (...) Démence après 65 ans (...) Diabète (...) Cancers du sein (...) Convulsions (...) Allergie (III) Affection de la vésicuel biliaire (...) Affections dezs os (phosphore, caclcium)' http://sante.canoe.ca/drug_info_details.asp?brand_name_id=1115&page_no=2
Plus grave, cf. Andreas Mueller et Louis Gooren, Hormone-related tumors in transsexuals receiving treatment with cross-sex hormones http://www.eje-online.org/content/159/3/197.abstract

Ma conception de l'amitié ne me permet pas d'admettre que l'on confie ses proches ou ses enfants à de telles manipulations. Nous nous trouvons devant une autre forme de
 sursexualisation* par l'artifice des hormones - "Le jeu n'en valait pas la chandelle" (personne ne l'avait donc prévenue ?) : Quelle tristesse infinie de voir de tels gâchis de la vie des filles par de mauvais conseils qui les enferrent- Mais quand donc les ordres des médecins vont-ils empêcher que tant de présumés docteurs marchent dans ces combines- Transition Fto? et détransition ?to?, nager dans l'illusoire jusqu'à s'y noyer, et en place qu'il y ait de l'aide et de la solidarité, on leur enfonce encore plus la tête sous l'eau ? Pourquoi vous vous taisez toutes, pourquoi vous détournez toutes la tête en disant, mais c'est pas grave, ça n'arrive pas souvent ? Vous n'entendez pas leurs appels au secours, leurs yeux écarquillés devant cet abandon lamentable ? Pour revenir à cette jeune femme attendrissante, ce n'est pas la seule à souffrir à voir de plus en plus d'autres témoignages de lesbiennes annihilées... 

Qui croit à quoi et en qui ? Qui peut croire qu'imiter les attributs secondaires des hommes par des artifices divers, agrémentés de leurs garde robe et favoris, fait un homme d'une femme ? Si l'on monte d'un cran, des doses d'hormones considérables à long terme et dont on ne sait finalement rien des répercussions, encore moins dans le cas de l'utilisation des gamètes ou de l'utérus gardé pour porter, sans parler de l'escalade jusqu'à vingtaine d'opérations chirurgicales. Au nom du transgenrisme qui promeut donc au fond une pâle métamorphose qui table sur une essence unique en l'être humain. L'essentialisme de l'Un en mirage. Un féminisme au rabais qui porte au pinacle de se modeler à l'image de l'Un, voilà ce qu'est cette nouvelle engeance du transféminisme. Cette analyse ne préjugeant pas de ce que des personnes trans soient féministes par ailleurs.

J'ôte tout de suite un doute au lecteur, au cas où l'envie le prendrait de me soupçonner, il m'est totalement égal que ma mère soit lesbienne ou mon fils gay -D'ailleurs vers mes sept ans déjà très loin à l'horizon, les meilleurs amis de la famille (pas du tout coincée) était un couple, Alexis et Nicolas- Voilà qui est dit et mis de côté tout procès d'intention.

Alors, toujours aussi toquées de queerisme transgenriste, si hype, prétendu si progressiste ? Qui donc se soucie au fond... L'on voudrait juste faire croire que ce serait le summum de la libération dont le germe serait apparu à la révolte de 1974 à Stonewall, poussée à son extrême la logique du travestissement (drag queen / travesti plus ou moins exhubérant). Libre à des gays de s'imaginer y trouver un épanouissement à se travestir en femme aguichante, ce qu'homme veut, dieu veut ? Mais tous les homosexuels ne rêvent pas de ressembler à une femme, et vouloir le paraître ne dit pas que cela est d'endosser tout ce qui nous blesse. Finalement qu'est ce que cela aurait donc à voir avec les droits des femmes ? Rien en commun, ni la sexualité des travestis ou des gays, ni les avanies subies en toute époque par les filles...

La même politique identitaire qui a ouvert la cage à tous les oiseaux même les plus noirs ? Noms d'oiseau que la politique identitaire queer émet envers des femmes - Des "féministes radicales", qui exigent de pouvoir tenir des réunions non mixtes y compris sans MtF ou MtoN, sont aussi nommées TERF (ou "truscum") et présentées comme de terribles extrémistes par le milieu queer transactiviste, fréquemment menacées sur les réseaux sociaux ainsi que physiquement, notamment en Londres. Une d'elles du fait de harcèlements a du s'exiler en Australie, Sheila Jeffreys. http://radfemsrespond.wordpress.com/recent-anti-feminist-hate-speech/

De deux choses l'une, où des gays sont instrumentalisés, ou bien des féministes, dont des lesbiennes, à moins que ce soit les deux ? En tout cas, pourquoi tant se taisent et tolèrent ? Au prétexte du libre choix et de l'autodétermination ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/09/la-lecon-de-plotin.html

Nous attendons avec intérêt le mémoire sociologique, sur son enfance et sa transition, d'Heath Atom Russell (Humboldt State University) http://nymeses.blogspot.fr/
Quelques exemples de lesbiennes qui, car elles résistent à être phagocytées, sont pourchassées et exclues, jusqu'à exilées, comme Sheila Jeffreys. http://en.wikipedia.org/wiki/Sheila_Jeffreys
L'Obama care depuis mai ne prend pas en charge les transitions et des médecins commencent à oser indiquer que, au mieux, cela peut viriliser une femme ou féminiser un homme mais non pas leur permettre une permutation de sexe. Quant à l'évocation in fine d' éliminer le sexe administratif fixe, cela pose un problème majeur de citoyenneté et de santé publique. Pourquoi personne ne s'en inquiète, me direz-vous ? Parce que cela ne poserait principalement que des problèmes pour la sauvegarde des droits des femmes  (Voir plus haut .ETAT CIVIL) ! Avec l'usage juridique grandissant de la politique identitaire de la gender identity à la Toby, des frémissements montrent que du citoyen prend la place de citoyenne, ce qui permet aux transactivistes (queeristes) de poursuivre en justice pour discrimination les associations féministes qui organisent des refuges pour femmes battues qui ont osé refuser des hommes qui ont changé de sexe à l'état-civil... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/feminicide-categorie-genericide.html

Parmi celles que des médecins poussèrent ou laissèrent s'annihiler par ces illusoires mutilations  qui ne changent pas les femmes en hommes, chaque cellule garde bien son ADN de départ avec le chromosome sexuel de naissance, l'on compte la célèbre Missy, amie de Colette qu'elle embrassa en 1907 sur scène. Elle se faisait appeler Oncle Max et qui fit procéder à amputation de ses seins et de son utérus. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathilde_de_Morny
Au nom du aprèstoutc'estsonproblèmeellesaitcequ'ellefait, on devrait se taire et ne pas analyser les conséquences sur les générations futures, des grossesses et allaitements maternels sous testostérone ? Le féminicide annihilatoire héréditaire serait permis, au motif qu'un parent maternel (père et mère ont été supprimés de tous les codes juridiques) déciderait pour ses infantes ou ces enfants ? Les seconds peuvent aussi en moindre mesure trinquer avec quelques malformations. http://www.embryology.ch/francais/jfetalperiod/patholfetalperiod01.html
"Le pseudo-hermaphrodite féminin a des ovaires et un caryotype 46, XX avec des organes génitaux externes ambigus. Etiologie - La cause est une exposition précoce aux androgènes liée notamment à une hyperplasie congénitale des surrénales (maladie autosomique récessive), à une tumeur des surrénales de la mère, ou encore à un traitement hormonal inapproprié aux androgènes chez la femme enceinte." http://www.embryology.ch/francais/ugenital/patholgenital01.html#klinefelter
En tout cas, quelles que soient les aspirations des uns ou des autres, afin de ne plus mettre en danger d'enfant à naître, s'impose en tout premier lieu une décision urgente d'interdiction de joujou avec les hormones puis bistouris car des documerciaux se vantent toujours plus souvent de décrire les touchantes grossesses de personnes trans, sachant pourtant les dégradations notables qui risquent d'advenir en premier et plus fort au foetus féminin... Depuis quand, aurait-on le droit de prendre sciemment le risque de défigurer ses petites filles ? Nous nous soucions d'abord des petites filles avant que des ressentis féminins ou de féminité..

L'identité, ça n'existe pas ! Pas plus androcide que féminicide en minorité ne sont tolérables au nom d'une chose inexistante dont on nous rabat les oreilles. Ces enfants manipulés par des conceptions anté moyennâgeuses... l'essentialisme affleurant en genrisme queeristique... et qui ne peuvent qu'être profondément déçus au final, jusqu'à se supprimer en voyant que les mutilations sont irréversibles et insensées. A quelque âge que ce soit, l'empoisonnement par des hormones qui empêchent la puberté et prépare aux mutilations génitales et parasexuelles n'est qu'une grave maltraitance.

La confusion entre l'identification et l'identité est patente. De même, on fait tout pour confondre personnalité et identification. Est-ce du à la malhonnêteté d'idéologue stratège ou à la langue anglaise moins précise que le français ?

L'on peut de surcroît y soupçonner une peur panique de l'homosexualité, et la haine de soi, une fuite en avant qui fait prendre des mesures préventives pour garder dans le droit chemin de la préférence sexuelle de base majoritaire, dès que soupçonnée une tendance à la féminité ou la masculinité ? Maquiller et hop le tour est joué ? Effroyables tromperies. Sociologisme, psychologisme, les pataquès postmodernistes se fichent de nos gosses, ce ne sont ni transitions, ni conversions, sauf à s'aplatir devant le dogme queeriste. Thérapie mais on se fiche de qui ? Aucun extrémisme ne doit être laissé en paix. https://www.change.org/p/president-of-the-united-states-enact-leelah-s-law-to-ban-transgender-conversion-therapy
  • COUFARD (coufarde* -féminisation du mot utilisé par Sexion d'assaut -rap français- paroles

Il existe une langue dans laquelle kuffar / coufard [kufar] signifie valise -émoticône smile je vous la laisse chercher - indice : c'est une langue européenne (d'un pays européen)-
Pour revenir à la racine problématique de koufar, qui signifie en son sens archaïque l'infidèle, le mécréant, l'insoumis à Mahomet et sa Vérité, sa religion, dogmes et normes ; puis, en l'occurrence actuelle du groupe mentionné les non musulmans blancs français, signifié les sans religions, les mauvais croyants- ... athée, au sens de sans dieu digne, car le concept d'athée au sens strict n'existe pas en arabe.
Les vapeurs alcoolisées d'eau de Cologne me sont subitement montées aux narines le 6 janvier 2016 et le mot s'est imposé : dactyviol*, cela étant d'une expérience terrible avortée deux fois pour ma part dans mon enfance que je ne souhaite à personne. Féminicide dactyvioleur* au chapitre féminicide public*, très généralement collectif et souvent de meute. Le médius reste le plus actif des doigts armant. Entrée en sortologie suite aux plaintes de femmes déposées signalées en premier le 3, et étouffées par les autorités dans un premier temps. Certains s'en tiennent à la lointaine menace du doigt d'honneur mais bien vite en pays conquis, les doigts passent à l'acte. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/12/sortologie-des-feminicides.html
Alors que, si on avait entendu les femmes dactyloviolées* depuis tant et tant de temps, cela aurait permis d'éviter les affreuses étrennes de Cologne, Stuttgart, Zürich... Salzburg "New year's Eve sexual assault" http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/01/sylvestre-perd-la-boule.html

Venue grâce aux communications numériques rapides et imparables à la connaissance internationale il y a cinq ans, de cette effrayante et et antique (non pas tantrique) pratique :
"en arabe: تحرش جماعي taḥarrush jamā'ī) signifie harcèlement sexuel collectif. Cela est aussi parfois nommé al taharoch al gensi. C'est un type de harcèlement sexuel pratiqué par des groupes d'hommes dans les foules. Cette pratique est considérée en Égypte comme une sorte de « léger abus sexuel » ou « léger viol ». (...) Elle a été connue internationalement à l'occasion de la révolution égyptienne de 2011 sur la place Tahrir lorsque des journalistes occidentales — dont Lara Logan — en furent victimes"  https://fr.wikipedia.org/wiki/Taharrush_gamea
Comme quoi, préventivement car une fois que le mal est fait...  "les femmes et les enfants d'abord" devraient être la règle de l'hospitalité ! Au mieux avec le père ; en famille, et plus un seul gonze célibataire, c'est assez simple... Peu importe, arrivés récemment ou pas, qu'est ce que cela change, des films des agressions sexuelles en prime dans les portables, des "mots doux" en poche... Le dossier d'instruction s'étoffe très sérieusement. http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/allemagne-trois-zones-d-ombre-sur-les-agressions-sexuelles-du-nouvel-an-a-cologne_1259037.html

La loi de l'égalité des sexes et de la totale liberté des femmes avec l'interdit de porter atteinte à leur intégrité physique et morale pour raison de place attribuée par la religion musulmane ou autre doit être lue et traduite à tous ! Pas de code de bonne conduite, matraquer la loi, la Loi, rien que la Loi ! Quelques lignes de texte de Droit à apprendre par coeur, obligé pour tout immigrant, et obligé pour toute naturalisation.
  • DEMOISELLE
"Réduire les viols féminicides et androcides à une arme de guerre parait insuffisant, ce sont des crimes contre l'humanité qu'il faut juger sans répit au moyen d'un statut spécifique à créer d'urgence - et ainsi on aura l'outil juridique de qualification contre y compris les viols bellicistes." http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
  • DENTIFRICE
Des attaques virulentes et personnalisées (sur féministes orientales prétendues blanchies de défendre le principe universel du droit), ensemble le féminisme occidental, par des tenantes de l'intersectionalité m'ont mené à l'hygiène dentaire. Attention les mauvaises pâtes favorisent la carie du sexxisme*. Cela oppresse des féministes du monde entier. http://journalmobiles.com/chroniques/mots-dits/oppressee

Intersectionalisme en place d'internationalisme, ou bien intersectionalite,, ne sommes nous pas toutes perdantes au change ? Lier l'enfermement en tradition à la lignée patriarcale et empêcher certaines d'en sortir au motif que les principes premiers du féminisme descendent du territoire européen, quel risque d'interdire de sortir du cercle vicieux les plus opprimées ! Racialisées, désignées par notre couleur de peau, et celui du premier féminisme qui ait émergé et produit tous les droits qui nous sont rendus- Pourtant, nous sommes bien sur de n'être qu'une seule espèce sans races avec toujours plus de certitude scientifique ! La mélanine et notre complexion n'étant de toute façon en aucun cas un marqueur génétique racial, et le relativisme ethnique ne nous le permet pas plus- " Encore dernièrement, voir par ex. http://abonnes.lemonde.fr/sciences/article/2013/10/17/l-analyse-d-un-crane-de-1-8-million-d-annees-suggere-que-nos-ancetres-formaient-une-seule-espece_3498010_1650684.html#xtor=RSS-3208

Dessin extrait de
http://www.lesparesseuses.com/2011/09/jai-test%C3%A9-le-sourire-ultra-brite-.html
Revenons à la bonne pâte. Il est communément admis que le sourire avec les dents découvertes bien largement serait signe de gentillesse. De bonne éducation, de civilité et de bienveillance, d'acceptation dans le clan. Rapproché des attitudes simiesques en primatologie, l'on sait qu'il arbore signal de mise en garde, voire de crainte face à un inconnu au groupe. Voir page 616, "rictus bouche ouverte, dents découvertes"... http://books.google.fr/books?id=zWyDobqWQooC&printsec=frontcover&dq=Ethologie:+approche+syst%C3%A9mique+du+comportement++Par+Raymond+Campan,Felicita+Scapini&hl=fr&sa=X&ei=Ov6IUtXpK4mp0AWx_oHwDQ&ved=0CDQQ6AEwAA#v=onepage&q=Ethologie%3A%20approche%20syst%C3%A9mique%20du%20comportement%20%20Par%20Raymond%20Campan%2CFelicita%20Scapini&f=false
Maternage, mimétisme et agressivité, il est impossible de passer sous silence les oies cendrées  et leur "père" ainsi que celui de l'éthologie de la violence et l'agressivité, dont les esprits restent encore pétris- http://fr.wikipedia.org/wiki/Konrad_Lorenz
 http://www.vetopsy.fr/comportement/ethologie/ethologie-histoire-ethologie-objective.php
"Gent" la gent masculine montre souvent les dents mais pas toujours par séduction... Entendue au sens de lignée donc. http://www.cnrtl.fr/definition/gent

Cool gate & cie - L'on constate que cela va jusqu'à l'invite et le dentifrice y fait son beurre. 
Au passage traînant de ci de là, cela me fit réfléchir à la symbolique de la fleur rouge au coin de la bouche ultrabritée... je vous conseille de jeter un oeil sur la logique poussée à l'extrême... borgne et édentée :à) http://lescopainsd-abord.over-blog.com/article-le-sourire-ultra-brite-par-nath-didile-104162885.html

Tout cela porte à effleurer la voie de la violence et l'ornière des féminicides- Un premier pas consistait à délier ce mécanisme de la sexualité et des pratiques sexuelles. Un seconde tient à désolidariser de la violence car celle-ci d'être crainte par majorité d'entre nous se pare de "vertus" et capacités qu'elle n'aurait pas si l'on n'en était pas autant obnubilés. Attribuer à la violence toute la responsabilité nous emprisonne en naturalisme. Où l'on voit affleurer l'excuse de la violence native, des instincts et des pulsions, prisés de l'éthologue. Mais nous ne sommes plus en éthologie, ni en étiologie.


En effet, lorsqu'il s'agit de parler du mécanisme de coercition du système patriarcal, l'on passe à l'étage supérieur qui est celui de la raison politique. Celle-là nous dit donc que puisque système constitué il y a, que cela est autrement que de la violence qui n'est que le moyen. Puisqu'il ne s'agit pas de pourfendre tous les hommes, qui seraient tous méchants, et femmes itou. Pourtant, jusqu'ici, l'on se contente de deux manières de botter en touche, diagnostics psychologistes de sociopathie et perversité ainsi qu'hypothèse du bain de violence expliquant tout et rien et finissant par entraver toute réactivité de fond.


Bien évidemment, je ne dirais pas qu'il n'y ait trace de violence et que l'être humain n'appartient pas au règne animal mais il se trouve que ce qui est violent dans un coin de la terre ne l'est pas du tout dans l'autre- Voilà c'est ainsi, parfois pas même le mot "viol" n'existe en vocabulaire, dans d'autre pas même le mot de féminicide non plus...


Ainsi, reste possible, nécessaire et salutaire de délier un mécanisme politique homéostatique, une profonde révolution de la pensée consiste donc à déconnecter complètement, n'en déplaise à une foule de virilogues hoministes qui prennent vir et vit pour le centre et l'axe du monde- Certes, tout peut devenir par destination une arme, et on se fiche donc de ce que c'est, voilà qui serait d'un détachement salutaire et d'arrêter de se focaliser sur le pistolet-

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oies_de_Lorenz
Dès que l'on refuse l'assignation à une des parties de la mosaïque dont issue, les pressions et intimidations de toutes parts se succèdent. Réduites à une seule de la subtile et complexe composante qui nous forme et que nous constituons. Beaucoup nous condamnent à rester enfermées dans la lignée patrilinéaire de nos aïeux et interdisent que celles qui veulent en trouver la sortie d'ouvrir la bouche et l'encrier, salissent tous, déforment, tordent... assignent à une classe, à une teinte de peau, à une origine semi fantasmatique. Tous est bon à empêcher l'expression politique responsable.
... "réaffirmait-elle au Monde en 2007. "Après avoir fait une révolution, beaucoup de femmes se sont fourvoyées, n'ont en fait rien compris. Par dogmatisme. Par absence d'analyse historique. Par renoncement à la pensée. Par manque dramatique d'humour." Doris Lessing, prix Nobel 2007 (Les grands mères), dcd ce 17 novembre 2013
Passons à l'éthologie batracienne et à propos du kamasutra intersectionnel, voir les joncs tressés en deux paniers osés :
http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/02/reine-des-pommes.html
http://susaufeminicides.blogspot.com/2015/03/pommes-reinettes.html
  • DIABLèTE*
Quant on fait comme si la sorcellerie et les croyances païennes les plus attardées étaient progressistes, c'est à cracher de colère en se roulant en boule. Pendant qu'en l'honneur de la mort, et des sorcelleries anciennes qui voulaient maîtriser leurs sorts, les petits se gavent de sucreries frelatées.

Les contrecoups des croyances sorcellières* ayant heureusement quasiment disparu de France... (merci je connais les rituels normands et autres, inutiles de me les rappeler...), pourquoi la réanimer et lui faire du bouche à bouche hein ? c'est un truc subversif des évangélolibertaires du texas ? E
n plus que tout ce sucre raffiné, c'est du toxique à la pelle, vive le diablète* et vive l'acariennehttp://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/retour-vers-le-futur-feminicide.html

Tout aussi hérissée contre les féminicides sorciers, continuant à se perpétuer en divers continents. Les articles ne manquent pas des femmes prises pour cible, je vous laisse les trouver.
Hérisson diablotin ou hérissonne diablète qui crache en faisant miaoui
http://www.gentside.com/h%E9risson/les-bebes-herissons-ces-petits-animaux-qui-ne-manquent-pas-de-piquant_art50439.htm 
  • EAU
Ce n'est pas un hasard de tenter de symboliser le féminisme par l'océan, la mer, l'eau, et puis d'en rajouter avec la formule des vagues. Une tentative délibérée de basculer une théorie qui doit être politique et non pas religieuse dans le champ de la mystique.

Réduire le féminisme au fait de l'abrahamisme niant la nature ou le poids divin des femmes, comme Marie et Marie Madeleine, ce serait confiner le féminisme à de la religion et des déesses. Cette métaphore des courants et des vagues prend donc l'eau.

La politique reste toute autre.
  • ECONOMYSTIQUE*

Sur l'étal de la marchande, toute fraîche sortie de la mer. 


Orfraie, rapace diurne de confusion avec l'effraie, chouette nocturne au cri strident. Encore une dame victime de confusion. 
Bien coincées en patrimoines, tout ne se résume pas à l'économie, faut-il le rappeler.


Tant que j'en suis à la famille nucléaire des "ystiques", pas séduite non plus par la moralystique*, profanation des corps, corps sacré, réceptacle de l'esprit divin, et caetera.

  • EGALIBERTE* - DESEGALITE (barbarisme lusophone desigualdade -pas celui de Balibar du tout) - déségalitaire* 
Avertissement - Il  ne s'agit pas de la "déségalité" patrilectale postmarxiste d'Etienne Balibar, qui n'est qu'homonyme... http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=PHOIR_037_0123

Inégalité va pour tout le monde et, en féminisme, 
afin de barrer papatriarka, qui s'accroche désespérément comme une tique avec ses tocs, il nous reste à adopter notre compagne de toujours "déségalité". Barbarisme lusophone qui imprime ce qu'implique la complémentarité des sexes si chère aux religions abrahamiques et autres croyances et folklores (dits culture matérielle) ainsi qu'à tout ce qui est mené par "pouvoir paternel" élargi (voir plus haut chez "anchois").


La déségalité est instaurée toujours en défaveur du pouvoir ravi de naissance aux filles. Liberté aussi patriarcale qu'égalité reste sa soeur siamoise, et toute avancée de droit se privant de l'une ou de l'autre, ouvre une voie politique bancale et mal balisée, qui se retournera à terme en queue de scorpion pour piquer les filles. Gommer, nier ou accentuer dans certains cas les différences reste déségalitairehttp://future.arte.tv/fr/sujet/les-maladies-ont-elles-un-sexe


La différenciation sexuelle et les différences entre les sexes ne pouvant en aucun cas être justification valable d'une quelconque différence en droit. A l'éducation, puis à l'instruction, ensuite de prendre le relais de traiter à l'égal en droit. L'on voit que les traitements médicaux, hormis l'incontournable obstétrique et gynécologie, ont été axés sur les hommes. 
http://www.dailymotion.com/video/x14za0e_les-maladies-ont-elles-un-sexe_tech


Savez-vous quelle est la plus grave des discriminations ? Acheter la différence sexuelle, ex aequo, celle de nier les différences. Par exemple, faire porter à des femmes des charges d'hommes au travail, voilà l'absurdité des nouvelles normes que l'on veut imposer au travail en prétendant éliminer la discrimination ! Charge unique de 15 kg.... M. afnor et cie, un peu plus de jugeotte que diable !?
"La révision de la norme X 35-109 offre l’occasion de supprimer l’effet discriminatoire des limites de charge. Le travail engagé propose une limite de charge unique pour les hommes et les femmes." (voir le guide de 2008 INRS) !!!
Comme s'il n'y avait pas plus important que trifouiller cette norme pour l'application du droit au travail pour protéger les femmes ? Surtout sachant comment le CHSCT est respecté, ou la Médecine du travail... En fait, c'est la meilleure manière d'interdire tous les métiers de manutention aux femmes et les faire rester dans des emplois plus légers, ou rester à la maison, car sinon ou elles s'y crèveront ou elles éviteront même d'y postuler- Bien vu, ils sont finauds pour nous écarter les ronds de cuir. On les invite quand ils veulent pour voir si c'est juste un truc de muscu le travail à la chaîne avec un peu de red bull le matin au départ et pour le quatre heure, un petit coup de créatine, histoire de gonfler un peu ? http://www.inrs.fr/accueil/risques/activite-physique/prevention/manutention-manuelle.html

Ce serait également déségalitaire que de nier les différences sexuelles ou les stigmatiser et serait préjudiciable à la santé, en premier lieu,des petites filles, en leur faisant prendre des risques inconsidérés. En effet, souvent les traitements représentent une toxicité supérieure d'appartenir au sexe féminin. De même pour les femmes adultes, l'on doit tenir compte jusqu'aux cellules masculines possiblement passées à partir d'un foetus masculin dans le corps maternel. L'origine sexuelle des cellules influencent les résultats de tests de sensibilité pharmacologiques (de là ratio femmes / hommes d'échantillon) et l'on ne peut plus en l'état de l'art généraliser d'un sexe à l'autre, du fait d'une capacité cellulaire d'expression des mutations différente, d'une réaction différente aux stress (tendance à l'apoptose cellulaire versus stress oxydatif masculin). Différences réactionnelles dont l'on sait aujourd'hui qu'elles ne sont pas toutes dues aux hormones. http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/hommes-et-femmes-inegaux-face-aux-maladies-infectieuses-13-12-2012-1567903_445.php


Il va bien falloir que l'on cesse les prises de risques inconséquentes lourdes de conséquences pour les femmes :

"Le souci, c’est qu’il n’y a rien de plus « sexiste » qu’une médecine qui croit que le masculin peut être un standard et qui confond standardisation et généralisation abusive." Peggy Sastre, Féminin : le sexe des maladies - SPS n° 309, juillet 2014 http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2353 
Limité ne signifie ni négligeable, ni, par conséquent, à négliger... , la neurobiologie indique pour l'heur que
"les différences entre les deux restent néanmoins limitées". http://www.francetvinfo.fr/sante/video-le-cerveau-des-hommes-est-monotache-celui-des-femmes-multitache_473104.html
Donner acte de la différence sexuelle d'évidence, notamment la conséquence de taille que représentent toutes les phases en particulier à partir de la nubilité, la fécondité cyclique, la grossesse, ne classe personne en maternaliste ou différentialiste. Pas question de fabuler en essence ; sans essentialisme, alors que le "mulieris anima in corpore virile" d'Ulrichs réanimée par Carl Gustav Jung qui voulut digérer le yin et le yang, et que l'homme a sa part de féminité dite Anima versus animus ? !

La première phase de différenciation sexuelle du sexe féminin dépend de l'absence d'un gène (SRY) et se réalise hors tout stéréotype social et toute volonté personnelle et n'est pas réductible aux hormoneshttp://www.kartable.fr/premiere-s/svt/1028/cours/devenir-femme-ou-homme,1S07039

Si jusqu'ici, l'on a cantonné, restreint et manipulé les fonctions maternelles des femmes, cela ne signifie en aucun cas qu'il faille continuer à leur nier de pouvoir juger et administrer leur fécondité et leurs conséquences. Nos corps, nos ventres, n'étant pas restreints à des vulves, des vagins, ou des clitoris, et n'étant pas slogan de patrimonialisation mais d'émancipation, propriété de personne et si complexes et si différents de ceux des hommes que nous nous en réjouissons. http://www.3dvulva.com/

Ainsi, l'instinct maternel natif, s'il  n'est pas évident pour tous les membresses de l'espèce jusqu'à la dernière et participe au moins pour partie d'une conduite déclenchée au moment de l'apparition du nourrisson, notamment par l'olfaction, son odeur déclenche des réactions neurologiques chez la parturiente. Peut-on confisquer la maternité au motif qu'une n'a plus de nez et souffre d'anosmie (forme d'agnosie) ? Voir précisions, sur le sujet olfactif du sentiment de satisfaction, Dr Johannes Frasnelli, Université de Montréal, ou de la nidification, mécanisme instinctif qui pousse à la protection du nouveau (notamment Dr Marla Anderson, Université Mc Master, Canada, et alii. De même que les nourrissons sans développement de la reconnaissance de l'odeur du caoutchouc du biberon, à la différence de l'odeur maternelle qui les guide pour se nourrir. http://www.unige.ch/fapse/sensori-moteur/lcdb/pvo.html

Dans l'attente de recherches complémentaires pour parvenir à adapter des laits premier âge en fonction de leur sexe, afin de mieux nourrir nouvelles et nouveaux nés malades, prématurés ou que leurs mères ne souhaitent pas allaiter : suite à l'étude biologique de Katie Hinde (Harvard)
http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/le-lait-maternel-different-selon-le-sexe-de-l-enfant-1319977-2014-02-15
  • Psychanalyse critique fouquienne saupoudrée du père théorique ?
Toujours fuyant le féminisme et très critique de Simone de Beauvoir qu'elle accuse (peut être un peu rapidement à son décès assez peu élégamment) de vouloir faire femme à l'image de l'homme, certaines l'érigent en pionnière du féminisme. D'autres, vilipendée par l'accusation d'être essentialiste car soutenant que les deux sexes existent et que l'on ne peut les gommer. http://muse.jhu.edu/login?auth=0&type=summary&url=%2Fjournals%2Fmln%2Fv115%2F115.4rodgers.pdf

Probablement à la suite de son désaccord avec son ancienne amie Monique Wittig, ayant raidi sa position de refus de nier la différenciation sexuelle, qui en 1978 prétendait ne pas vouloir se conformer à un dogme hétérosexophile -dans la ligne probable de l'inspiration des textes d'Adrienne Rich- "Les lesbiennes ne sont pas des femmes" -puisque celles-ci contredisent l'image hétérosexophile qui leur serait dictée par le patriarcat. Une question reste posée de ce que les lesbiennes ont fait dans l'histoire l'objet de peu de sanctions, étant même de façon assez constante thème érotique affectionné par nombre de phallocrates. 
http://www.mix-cite.org/documentation/index.php3?RefArticle=203


L'année suivante, elle déposa au grand dam de féministes de 68 la marque MLF, 

Tout le monde, historiens comme acteurs, s’accorde à faire commencer l’histoire du Mouvement de Libération des Femmes en 1968. Il naît dans le sillage de la révolte de mai et pourtant il s’inscrit contre lui (…). Les actrices qui en commençant à dénoncer le machisme sont à l’origine de la naissance du MLF ont elles-mêmes participé à la révolte de mai…" Bibia Pavard, Les éditions Des femmes, Histoire des premières années, thèse en sciences politiques,  L'Harmattan, Paris, 2005 :
"C’est après la marche du 6 octobre 1979, précédant le vote définitif de la loi sur l’IVG, que le point de non-retour a été franchi. Dans le secret, trois femmes - Antoinette Fouque, Marie-Claude Grumbach et Sylvina Boissonnas - déposent à la préfecture de police une association du nom de "Mouvement de libération des femmes - MLF" p. 12 http://www.prochoix.org/pdf/Prochoix.46.interieur.pdf
A souligner que de nulle proximité à quelconque interprétation psychanalytique sujette à caution, puisque aussi critique et symbolique soit-elle restant assise sur les tumuli freudiens et lacaniens entachés de plus que de séduction virile... Dès qu'utilisé genos, à relever l'étymologie qui  ne casse pas trois pattes à un canard (voir item "Genre (sexuel)") et de créer libido creandi (dite aussi libido 2 ne déconstruit pas l'antiféminisme psychanalytique et parait ne combattre que de façade le phallogocentrage*http://fr.wikipedia.org/wiki/Antoinette_Fouque

Dès l'orée féministe moderne, le sillage psychanalytique freudien s'appesantit par son neveu qui instrumentalise vigoureusement les suffragistes en 1929 -elles ont marché comme un seul homme- :
"Nous sommes toujours en 1929 et, cette année-là, George Washington Hill (1884-1946), président de l'American Tobacco Co., décide de s'attaquer au tabou qui interdit à une femme de fumer en public, un tabou qui, théoriquement, faisait perdre à sa compagnie la moitié de ses profits. Hill embauche Bernays, qui, de son côté, consulte aussitôt le psychanalyste Abraham Arden Brill (1874-1948), une des premières personnes à exercer cette profession aux États-Unis. Brill explique à Bernays que la cigarette est un symbole phallique représentant le pouvoir sexuel du mâle : s'il était possible de lier la cigarette à une forme de contestation de ce pouvoir, assure Brill, alors les femmes, en possession de leurs propres pénis, fumeraient. La ville de New York tient chaque année, à Pâques, une célèbre et très courue parade. Lors de celle de 1929, un groupe de jeunes femmes avaient caché des cigarettes sous leurs vêtements et, à un signal donné, elles les sortirent et les allumèrent devant des journalistes et des photographes qui avaient été prévenus que des suffragettes allaient faire un coup d'éclat. Dans les jours qui suivirent, l'événement était dans tous les journaux et sur toutes les lèvres. Les jeunes femmes expliquèrent que ce qu'elles allumaient ainsi, c'était des « flambeaux de la liberté » (torches of freedom). On devine sans mal qui avait donné le signal de cet allumage collectif de cigarettes et qui avait inventé ce slogan ; comme on devine aussi qu'il s'était agi à chaque fois de la même personne et que c'est encore elle qui avait alerté les médias." Edward Bernays, Propaganda : Comment manipuler l'opinion en démocratie, Zones, 2007 http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=21#chapitre7
La soupe en est peut être bonne mais il  n'en reste pas moins que son fond reste aux poireaux, qui n'a ni goût d'artichaut, ni de courge. L'égaliberté* ne concerne pas le culturalisme- Etre de sexe féminin n'étant pas plus catégorie que culture, juste un constat biologique- Ce qu'ensuite chaque peuple fit de cette différence reste tout à fait intéressant à décrypter...

En édition - Il n'y a pas dix auteures à La Pléiade, certainement pour respecter le nombre d'étoiles de la constellation du Taureau ? Comme c'est charmant et bucolique.  http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-de-la-Pleiade

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_auteurs_publiés_dans_la_Bibliothèque_de_la_Pléiade
En musiques (on ne parle pas au concert), flonflon flon flon les petites marionnettes

http://www.francemusique.fr/classique/histoire-de-compositrices-20637
En Panthéon - Il y a une femme, Marie Curie aux deux Nobel, vaut deux hommes ? Sur 61 binettes, ça ne fait pas lourd... l'autre femme n'y est que par le bénéfice de ses noces et personne ne parle d'honneur faite à la nation. http://www.franceinfo.fr/politique/mais-qui-repose-au-pantheon-990093-2013-05-16?destination=societe%2Fla-course-au-pantheon-est-ouverte-990395-2013-05-16

Quatre nouvelles entrées, dont les résistantes Germaine Tillion, ethnologue, et Geneviève Antonioz-de Gaulle. Et si les Unités de Formation d'ethnologie rouvraient et plus d'un poste de maître de conférence proposé dans les meilleures années, nous pourrions enfin faire de la recherche sur nos propres croyances. Très heureuse que l'ethnologue et résistante déportée, soit reconnue et fêtée- Avant de faire ethnologue et même pendant mes études, inconnue au bataillon : elle n'était pas enseignée et n'était pas médiatisée, mais je suis drôlement fière des femmes ethnologues qui ont toujours rencontré des résistances effroyables à surmonter contre elles à l'aller comme au retour, depuis toujours : les ethnologues étant très bien reçus par les chefs de village qui les chouchoutent, tandis que les ethnologues, elles, ont plutôt intérêt à faire gaffe à leurs fesses...
  • EMANCIPATION -"empowerment", capacité ou capacités, etc.
Les femmes émergent de la minorité à vie, devenues sujets à part entière et non plus sujettes et sujettes à..., possédant en propre leur capacité juridique et politique. Dépouillées jusqu'ici de celles-ci, il ne s'agit pas que de pouvoir et de puissance mais aussi de capacité d'action.

Reprendre la main, prendre la main (poker), c'est prendre le pouvoir, le retrouver. Finito le pater n'a plus la manus sur nous ! Plus de tutelle. 
Nous ne sommes pas des mineures, nous ne sommes pas des vulnerabilis, stop à l'homo bricolex- "Empowerment", concept anglophone canadien, tente de se frayer un passage, alors qu'il s'applique aux personnes vulnérables en général, et issu de la "psychologie communautaire" (associations de santé mentale d'aide aux démunis), "to empower", signifiant "donner pouvoir à quelqu'un, donner procuration, habiliter, charger de....". Emancipation, certes, mais pas besoin d'habilitation, de procuration ou d'autorisation, simplement pleine capacité sans discrimination.

On a tout en français classique, pourquoi courir après l'angliche
Emancipation parait suffisante et complète, la surenchère finit par nuire au sens. Surtout que toute femme ne se trouve pas en situation de grande précarité, "conditions de vie incapacitantes", sans pour cela qu'elle soit pleinement émancipée dans les faits. http://www.erudit.org/revue/nps/2000/v13/n1/000007ar.pdf

La capacitation s'accomplit des femmes en cours d'émancipation et de libération, qui se prennent en charge, ainsi que leur destinée économique, professionnelle, familiale et sociale, sans plus s'en remettre aux règlements intérieurs en patriarchies... Les femmes développent leur capacité à "une aptitude d'une personne à jouir de certains droits ou à les exercer" et s'émancipent des règlements patriarchiques, s'émancipant ou "se capacitant" toujours mieux.

En effet, pour prendre le pouvoir, il faut en avoir la capacité. Garder son empire et mûrir en reconquête de soi-même et de la place ravie en politique et affaires publiques. La capacité est plus puissante que le pouvoir. Celui-ci n'existant pas sans la première entière, capacité d'exister, capacité d'ester...

L'"empowerment" semble parfois rester en deçà de l'émancipation ou de la capacitation, lorsqu'il se confine au leurre de l'exhibition de soi et de la sursexualisation* -que l'on donne le pouvoir aux seins ou aux saints- donnant comme l'illusion de réinvestir l'existence et le pouvoir ? Emancipation fait mieux qu'empowerment. L'esclave s'affranchit sans attendre rien du maître.
"Le Dictionnaire étymologique latin [qui] explique : Manus entre dans une foule de locutions où il indique la possession. [Ce mot] exprime aussi le pouvoir que le pater familias exerce sur ceux qui lui sont soumis, et particulièrement celui que, comme mari, il a sur sa femme." http://fr.wiktionary.org/wiki/manus
Extrait du Gaffiot p. 948
http://www.prima-elementa.fr/Gaffiot/Gaffiot-0946.html
Breaking news & escort in Cannes - Bozon d'x* continue à divaguer en Croisette... ses nouvelles déclarations pulsionnelles ne cassent pas deux pattes à un canard mais nous prend pour des poules
"...car c'est un fantasme de beaucoup de femmes de s'adonner à la prostitution. Cela ne signifie pas qu'elles le font, mais le fait d'être payée pour avoir des relations sexuelles, c'est quelque chose de très évident dans la sexualité féminine. "/ "...because it’s a fantasy of many women to do prostitution. That doesn’t mean they do it, but the fact to be paid to have sex is something which is very obvious in feminine sexuality." - Va finir pas être tricard... Sa promo est boiteuse.
*émancipée de l'orthographe, il s'agit d'une façon nouvelle d'écrire le http://fr.wikipedia.org/wiki/Boson_de_Higgs ;)

Droit de réponse oblige, ses excuses conformistes de faux provocateur déboulent http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/05/21/terrain-glissant-pour-francois-ozon-la-prostitution-est-le-fantasme-de-beaucoup-de-femmes/

Causons - J'ai deux mots à dire aux "émancipateurs" de mes deux... (et je reste très très polie) - Le pitch (anglo-saxon piċ ou du latin pixd'un film nous prend pour des lanternes rouges. C'est le pied ? La servitude volontaire de jeunes et jolies filles en prostitution serait leur émancipation ? Ozon la prostitution et le voyeurisme "qui soulage nos pulsions" (Ozon, 20 h 11 17/05/13 sur La 5)... Main dans la main, non, non, la main se met ailleurs, sur la braguette, en attendant que l'autre main aille dans la poche. Je n'hésite donc pas à vous mettre en main plus modestement 

Et que s'avance en majesté Messire phallocrate, palmes, palmes, palmes (je traduis : "clap, clap, clap" = en riviera de la prostitution de luxe qui atteint son climax avec cette fantastique vitrine du servage sexuel. Mardi 21 mai, jour de Mars... des bosons égarés dans la tête de la direction d'un un grand magasin parisien (pour ne pas le nommer les galeries farfouillette) qui tente une pâle copie des féménistes ? Exhibant des mannequins tatouées de codes barres (mais non, voyons, ne soyez pas naïves, ce ne sont pas des vrais), qui ouvrent leur imperméable comme les exhibitionnistes devant les sorties d'école pour faire vendre leur camelote de dessous ! Protestation féministe en vue- Que fait l'Inspection du Travail ? La sous-traitance reste de la compétence de la Représentation du Personnel (droit constitutionnel), ne l'oublions pas.

Et "Lui" en plus qui ressort comme un polichinelle grimaçant, c'est qu'il doit avoir un découvert à la banque pour ressusciter ce pornochicos glacé. Pauvre chou, pas eu les sous pour faire l'affiche favorite qui excite tout mâle sans mal, en ce donnant bonne conscience par son prétendue esthétisme...  A savoir que la pornographie phallocratique de masse étant aussi récente que la prostitution reste, elle, antique. Se comptaient sur les doigts de la main, les illustres pornographes... http://journaltotal.blogspot.fr/2010/02/lindustrie-de-la-pornographie.html
  • EFFEUILLAGE
Idiotisme anglais http://fr.wikipedia.org/wiki/Idiotisme
Il peut des chiens et des chats = Il peut des cordes http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluie_d'animaux
Poudre aux yeux - Le jour où l'on prendra pour du féminisme le strip tease -l'effeuillage fût-il taquinerie de la banderie qui se prend pour une banderille, au prétexte que le "new burlesque" serait né de féministes...-, il tombera des hallebardes et des chats... at at at. http://fr.wiktionary.org/wiki/poudre_aux_yeux

Il est vrai que les descriptions des établissements qui tentent de relancer ces spectacles sont séduisantes, voire alléchantes, c'est si parisien, si fun, si Chat Noir, si Moulin Rouge, mélange d'anar' et de bohème. On va bientôt nous faire croire que c'est du Toulouse Lautrec ? Les effeuilleuses du XIXe, dite traditionnelles (?), n'ont jamais été forcées à le faire, à l'époque également c'était un choix en toute liberté (?)- Le romantisme parisien à l'état brut se prolonge de se teinter de modernisme féministe... Ah les "petites femmes de Paris", music hall et jolies pépées... http://books.google.fr/books?id=oZQLAQAAMAAJ&q=strip+tease+ethnologie&dq=strip+tease+ethnologie&hl=fr&sa=X&ei=b6fqUo6XBsSe0QXZs4HYAg&ved=0CEMQ6AEwAQ
Chat noir... et blanc sous la pluie
http://photo.neonmag.fr/objets-trouves-n-4-le-top-des-images-inutiles-du-web-1002/un-chat-sous-la-pluie-14316
Faire valoir que les effeuilleuses burlesques sont rondes et gaies d'avoir choisi de se montrer ne changent rien à la situation, et, en outre, laisse supposer que la rumeur des femmes minces et peu sensuelles, voire frustrées serait justifié ? Par contraste, les pudiques et réservées seraient des pauvres filles coincées et peu féministes ? C'est du même tenant que les nouvelles modes de faire s'éclater en contorsions la ménagère sur des "pol* mat" (pour moitié et popaul), prétendument pour le grand bonheur de son couple ;)  
(Du vieux slave полъpolъ (« moitié »)) http://fr.wiktionary.org/wiki/%D0%BF%D0%BE%D0%BB
Toutes les filles des boîtes de strip tease se sont toujours pensé favorisées. Un peu plus ou un peu moins favorites, un peu plus ou un peu moins... Un degré par ci, un degré par là, depuis toujours les femmes ont fait contre mauvaise fortune bonne mine. Aménager les circonstances et le cadre de notre dépendance au plaisir et désir masculin a toujours été le but vers lequel tendaient les gynécées. Volontaires, bénévoles, toujours par milliers, elles se sont pressées au portillon de montrer leur bonne volonté et bonne santé. Juste des coutumes pour aguicher nos seigneurs et maîtres qui se perpétuent dans le moelleux de l'apparence.

Pour clore le rideau, peut-être ne nous laissons pas abuser par des morses (pendant de la sirène ;) qui mettent en avant que c'est mis à la mode par des lesbiennes qui l'apprécient. Car que le public soit constitué principalement de filles (la pub' est bien faite, bien roulée...) et de lesbiennes et de féministes éventuellement n'en fait pas obligatoirement et à tout coup une démarche féministe. Etre lesbienne ou être gay ou queer, ou polyamoureux n'est pas label de féminisme. Peut être même que tout compte fait, il y a plus de féministes parmi les femmes communes ?


Tout cela n'a rien d'anodin car sous le couvert de notre réappropriation par principe de notre corps par nous même, on joue l'érotisation publique qui reste le complément de la fonction qui nous fût déjà attribuée, celle si prisée de femme sensuelle et désirée, désirable, disponible sexuellement, ou le paraissant. Le consentement précédant le contentement.

Que tournent et se trémoussent des cheappendales à la pelle qui leur font face ne change rien à tout cela... Corps et érotismes formatés selon des normes très masculinement viriles en tout cas, l'armoire à l'anglaise sans glace... Que du lourd.

Si l'effeuillage dans les pays sans loi d'égaliberté pour les filles reste tout simplement l'antichambre de la prostitution et le règne du proxénétisme, la nuance est tout de même à chérir- L'usage fait de la nudité érotisée des filles n'a rien à voir avec celui des mâles danceurs ; le beau type qui exhibe ses plaquettes et ses pectoraux, ça a toujours existé, ils n'ont jamais été pris pour des prostitués, voire les jeux olympiques... ce sont des héros bénis des zeux- Faire en face pareil ne fera pas plus de nous des héroïnes.

Qu'est-ce que mettre les pratiques de chambre à coucher, libertines ou moins, va nous apporter au juste, concrètement et en Droit et à nos petites filles surtout ? Il n'est pas question de se mettre en "contre strip tease" mais faudrait-il croire que la dénudation sexuelle de l'effeuillage serait anodine, analgésique poitique (http://www.cnrtl.fr/definition/anodin) ?  (p. 140, Ethnologie de la chambre à coucher), n'ayez crainte, plus de bégueules, plus de prudes, que de l'éclate. http://books.google.fr/books?id=COyNDfbWwxIC&pg=PA140&dq=contre+strip+tease+dibie&hl=fr&sa=X&ei=cKvqUvWUOKWX0AXOrIDYCA&ved=0CEIQ6AEwAA#v=onepage&q=contre%20strip%20tease%20dibie&f=false
  • ENFANT
Qui subit une tripotée d'avanies : infantophobie*, pédophobie* ou puérophobie* découlant de la autophallophilie* voire phallomaniepédocriminelle ?  http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/tripot%C3%A9e/79787 ?
Récemment découverte, la notion d'enfant. cf. chapitre III http://www.unicaen.fr/puc/ecrire/revues/crdf/crdf5/crdf0501legrand.pdf

Ah ces romantiques - Ah ces prud'hommes ! A décharge... de Jean Jacques Rousseau, faudrait-il dire qu'à l'époque il était peut être plus courant d'abandonner ses rejetons à l'asile que de nos jours, puisque l'efficacité contraceptive avait encore du chemin à faire, comme l'on se défait de jeunes chiots ? L'homme bon ou bonhomme suisse qui y fait porter cinq enfants... ça fait réfléchir non ?
"Jean-Jacques found himself in Paris, living with Thérèse Levasseur, a semi-literate seamstress and laundress who would be his companion, lover, and not-quite legal wife until his death thirty-three years later. Thérèse would give Jean-Jacques five children, all of whom were abandoned to the Hôpital des Enfants-Trouvés in Paris." Isabelle Marsay, Le Fils de Jean-Jacques ou la Faute à Rousseau, Paris, Ginkgo éditeur, 2012- Réédition. Fiction autour de l'abandon de ses enfants et ses regrets à la fin de sa vie. http://www.cnrtl.fr/definition/prud'homme
Pour sortir du roman du bon sauvage urbain, allons au droit français, où trois catégories de mineurs (personnes mineures) sont distinguées :

- A  - "Infans", de la naissance à 7 ans,
- B - "Mineur" A,  jusqu'à 13, découpage de minorité qui ne tient nullement compte du sexe de l'enfant,
- C - "Mineur" B, jusqu'à 18,
- La majorité sexuelle de 15 ans pour (de 1982) inscrite pendant la minorité B.

L'amour sexuel d'adultes envers les enfants ne devrait pas continuer à être associé à "philos" car en grec "eros" en donne acte. D'ailleurs, auparavant se disant "pédérastie"- La pédérastie dans l'antiquité s'exerçait sur les garçons uniquement, et personne n'a jamais analysé que la même encore plus pesante sous tous les ciels sur les petites filles :


1. ἀγάπη / agápê : amour divin, universel, le vrai amour, l'amour inconditionnel ;
2. ἔρως / érôs : amour naturel, désir sexuel, plaisir corporel ;
3. στοργή / storgế : affection familiale, amour familial ;
4. φιλία / philía : amitié, amour absolu, plaisir de la compagnie. http://fr.wikipedia.org/wiki/Concepts_grecs_pour_dire_amour

L'enfant d'hilotes, ou fils d'esclave, vit pire qu'un chien ; ce sont plutôt les chiens qui le coursent en crypteia spartiate. 


Il semble subsister des hommes toujours décidés à imposer leurs désirs, faisant pression de toute façon possible afin de faire admettre que des adultes (messieurs de préférence) sont admis à la sexualité avec des petites filles et garçons ; peut-on trouver plus phallocrate ? Stephanie J. Dallam a examiné attentivement les dires d'un certain Gardner comparé à Nambla. http://sisyphe.org/IMG/pdf/doc-163.pdf

Appelons-les petites filles "infantes" - Infantophobie* par un tel amour envers soi même que l'on détruit une petite fille ? En fait, en affaires judiciaires (récemment en France et en Calabre / Italie du Sud 11 ans par homme de 60) des petites filles victimes de féminicides aggravés prétendues consentantes (par amour -sic-) à actes sexuels auxquels père ou père de substitution ou assimilé les a amenées ou ont cédé. Ne pas avoir le discernement de refuser à  60 ans, à qui donc fera-t-on croire cela ?  http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121214.OBS2514/avec-mon-pere-ca-dure-depuis-15-ans-on-est-amoureux.html

Le phare ne brille que par intermittence pour les petites filles ? Ce terme d'amour (philos) représente en tout premier lieu tolérance insoutenable envers la puissance phallique paternelle, pilier du système patriarcal dans toutes les patriarchies, y compris celles phallocrites* ! Mères et femmes, féminisme, quand donc allez-vous vous vous lever définitivement contre ces manipulations mentales et politiques de faire croire que nous sommes consentantes dès le berceau ? Tous ces messages implicites, explicites pour l'analyse féministe avisée, en provenance des institutions les plus variées relèvent ni plus, ni moins de "diffusion de messages violents portant atteinte à la dignité humaine et susceptibles d'êtres vus par des mineurs", et pas question de moralisme ou d'affaire personnelle du tout. Ci-dessous la plateforme ministérielle Pharos depuis 2008. http://www.clubic.com/actualite-177616-cybercriminalite-etat-pharos.html
Le Réveil de  Marianne - MARIANNE DEBOUT !
Signalement Internet retoqué pour propagation d'information sur Internet
Viols de type féminicides alliés d'inceste, la doublette consentie ! Que nous répondons donc mal aux admirations de lointaines questions, ternissant la liberté sexuelle à laquelle pour ma part je reste totalement livrée (debout et les yeux grands ouverts de refuser toute instrumentalisation éducative des mineurs) que l'ultralibéralisme remplace par le consentement à la sexualité sous emprise indécelable pour les petites filles, tout simplement éduquées dans l'idée que tous les désirs du phallus de pères et frères sont excitants et parole d'évangile ! http://www.alaintestart.com/doc_inedits/prohib_inceste.pdf

Nul amour, ce mot de philia est une escroquerie, la pédocriminalité féminicide plane jusqu'au loin. http://www.cambodge-post.com/pedophilie-les-cambodgiens-sont-les-premiers-clients-des-enfants-reconnait-un-collectif-d%E2%80%99ong/

Les petites filles restent les premières cibles de la pédérastie non aristocratique. La montée de la "lolitarisation" de "sursexualisation" moderne se trouve dans le même champ. L'éphébérastie ne va pourtant pas de pair avec la lolitérastie. 
Ce n'est pas parce que des femmes sont capables de l'emprise et de subjuguer afin d'amener de toutes jeunes filles à des relations sexuelles, que cela enlève le caractère spécifique de la domination phallocratique et de ses féminicides - Et pourquoi vouloir à tout prix égaliser une chose qui ne l'est pas -égalitarisme forcené- car auparavant, seuls les chefs aristocrates s'adonnaient à la pédérastie (de dressage, instruction, éducation par amour sexuel des enfants) ? A laquelle manifestement seraient désormais tolérées les femmes aussi, et il faut taire le caractère systémique et spécifique des féminicides ! Car tout de même en ce qui concerne la facilité et la tolérance des codes, des juges, des auxiliaires de justice et de la mentalité qu'ils génèrent envers les féminicides, il ne s'agit pas que de sexualité violente ! Ouvrez-donc les yeux, messieurs sur le mécanisme de cette forfaiture- Rien de galant en cette matière, vous avez raison, Maître ! http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/09/26/Qu-en-termes-galants-ces-choses-l%C3%A0-sont-dites


Dans tous ces cas de pédérastie féminicide, totalement éludée jusqu'ici, comme toute pédérastie, il n'est pas question d'amour des enfants mais d'amour de soi "phallophilie". Il ne s'agit que de "pédophobie" au surplus. Si l'on préfère pour éviter toute confusion disons donc "puérophobe" Et cela devrait être dit clairement depuis que le concept d'enfant a émergé en temps moderne.

L'incitation et la tolérance à des relations sexuelles d'adultes avec des personnes qui ne soient pas adultes relèvent de la pédérastie pédophobe ou puérophobe ! La famille est au complet, le phallophile et ses pampilles est infantophobe, pédophobe ou plutôt puérophobe...
  • ENGEÔLERIE*
Simple activité du verbe enjôler.  
Étymologie Composé de engeôle et -er → voir engeôler. (Verbe 2 engeôler \ɑ̃.ʒo.le\ transitif 1er groupe (conjugaison)
  1. (Désuet) Variante de enjôler.)Verbe enjôler \ɑ̃.ʒo.le\ transitif 1er groupe (conjugaison)
  1. Engager par des paroles et des manières flatteuses. (...) https://fr.wiktionary.org/wiki/enj%C3%B4ler
Mécanisme en extension du port de gré ou d'un force d'une fillette, ou geôle, de tissu resserré à maillons mous censée protéger son awra haram (illicite) des virils assauts lubriques des imberbes - Ces awripeaux* parviendraient donc prétendument à protéger la porteuse.Arrête ton char, s'teuplait
Vieille charrette
Copie de "La charrette, route sous la neige à Honfleur", 1865 Claude Monet http://www.picturalissime.com/g/monet_charrette_neige_honfleur_l.htm
L'engeôlerie du voilisme*, expression de la sharia'a -norme religieuse suprémaciste- qui s'impose à la passante sans culotte et sans souci.

"Emprunté à l’arabe شريعة, ڑarī’at (« voie »). Nom commun . charia \ʃa.ʁja\ féminin. Loi religieuse islamique."
Lisière - Bafouée  en grand, en large et en travers, l'égalité des citoyennes et citoyens -axe social- dans leur de pensée -axe laïcité- Ne négligeons pas que ce tirage à quatre épingles enjôleur insuffle un vent mauvais de guerre des religions musulmanes, bien pire encore que celles des religions chrétiennes qui décimèrent  la France.
"Où l'on voit que depuis 2001 de la Cour Européenne des Droits de l'Homme notamment, nous avons licence à dissoudre toutes formations, associations cultuelles et péricultuelles qui fonctionnent sur la charia qui prônent de hidjaber les filles. Soit la charia est abandonnée clairement, soit, il faut mettre un terme à l'association illégale ! Personne n'a de doute que le voilisme* et tous ses awripeaux* d'engeôlerie* émanent directement de la Charia qui les véhiculent sans permis. Rappelons ce que disent les organes juridictionnels de l'Union Européenne par arrêt du 31 juillet 2001, Refah c/ Turquie, confirmé en Grande Chambre le 13 février 2003,"La Cour a validé la dissolution du Refah. Du jugement final, on citera essentiellement les extraits suivants • La Cour constitutionnelle a rappelé qu’un tel système (la charia), qui avait ses origines dans l’histoire de l’Islam en tant que régime politique, s’opposait au sentiment d’appartenance à une nation ayant une unité législative et judiciaire.• Pour la Cour constitutionnelle, la Charia serait l’antithèse de la démocratie, dans la mesure où elle se fonde sur des valeurs dogmatiques et est le contraire de la suprématie de la raison, des conceptions de la liberté, de l’indépendance, ou de l’idéal de l’humanité développé à la lumière de la science."" En savoir plus ici http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/06/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html
Il n'y a donc là pas d'expression de culte stricto sensu car les jiljabinis et autres burkinis (dénomination commerciale australienne d'une tenue de bain sharia'ate, qui joue en sus de la terrifiante burka et sa cousine niqabe) écrasent tous les droits des femmes, puisqu'il s'agit de la revendication d'abandonner et renoncer à l'émancipation. Obéir aux prescriptions des prêtres, en faisant mine que ce serait de libre pensée et invention. Inclusivité plus que partielle, excluante de toutes femmes en cheveux qui râlent sous l'offense de l'implicite accusation d'impudiques indignités. Le rapport d'inclusion ne tarit pas de contre sens ; de même que les exégèses et gloses pseudolaïques réalisées par l'inclusivisme de mode taillée en pointe, habiles à confondre voir et reconnaître, culte et religion. Yeux bandés, on ne voit plus rien, tout est fête et vêtement. Comment fait on pour reconnaître le carré religieux dans un cimetière communal et même déterminer qu'une association cultuelle peut avoir son autorisation préfectorale, puisqu'on ne voit pas son culte, aussi que soit relevée sa soutane ? Pas Briand du tout tout cela, n'est-ce pas Aristide.
Vieille charrette
Copie de "La charrette, route sous la neige à Honfleur", 1865 Claude Monet http://www.picturalissime.com/g/monet_charrette_neige_honfleur_l.htm
Tout cela pour vous dire qu'une femme nue est pudique, et celle en monokini, en bikini et maillot une pièce tout autant, et tête nue et seins nus et cul nu. Elle l'est en toute circonstance, avant et après la puberté, tout autant ! N'écoutez plus les enjôleurs. Voyez que l'indécence, c'est le sexapartheid* et la minoration des filles.
"Déesse égyptienne, seinte Aliia""Hijab is sexism not anti-racism - Le voile, c'est le sexisme, pas l'anti racisme"extrait de http://arebelsdiary.blogspot.fr/2016/03/hijab-ar-sexism-inte-anti-rasism.htmlhttp://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/03/le-hijab-est-sexisme-et-non-anti-racisme.html
  • ESCLAVAGE CONTEMPORAIN
Loin au départ, ne serait-ce que le terme en soi nous trace sa route... Les slaves en sous tribus sous tribut se trouvaient bien victimes de traites et retraites. L'effroi continue avec la traite transatlantique qui démarre sur l'irlandaise... Première trace en 1612. http://www.ewtn.com/library/HUMANITY/SLAVES.TXT

Et ne fit que prendre le relais de la traite orientale, dont arabo-musulmane, dont ottomane. http://www.globalresearch.ca/the-irish-slave-trade-the-forgotten-white-slaves/31076

Dire l'esclavage sexuel constitue pléonasme pour ce qui est des femmes et des petites filles, toute esclave est à disposition sexuellement pour son maître, pour pallier au défaut de l'épouse, grosse, fatiguée, malade ou lasse. L'esclavage domestique reste loin d'avoir disparu sur tous les continents. L'esclavage sexuel se superpose donc pour les filles à l'esclavage tout court en toute synchronicité.

Le dire "esclavavage moderne", une oxymore, car tant contemporain qu'antique, voir Mérobe (ou Hérode vers l'an 10 avant notre ère) -Oedipe fût confié à Polybe et Mérobe, les mythes étant sans date- 
Pour les mites, la naphtaline, mais je digresse, je digresse... Voir toujours du côté de l'Amicale proxène comment la prostitution mythifiée était tout d'abord sacrée. Où l'on voit bien ses deux cornes d'abondance, le servage et l'esclavage sexuels... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html


On retient aussi que l'aryanisme nazi avait pour but d'asservir les Slaves avant ou pour les exterminer, en commençant par quelques millions de slaves, juifs et non juifs, de la Pologne à l'URSS...

Pour l'aryaniste, les femmes russes (slaves et parfois chrétiennes orthodoxes, sous entendu ennemies bolchéviques –communistes, donc-) sont "animales" humaines quantité négligeable d'esclaves…
"Si dix mille femmes russes tombent d'épuisement en creusant un fossé anti-tank, seul m'importe l'achèvement du fossé anti-tank pour l'Allemagne. Nous ne serons jamais brutaux et insensibles lorsque cela ne sera pas indispensable, c'est évident. Nous, Allemands, qui sommes les seuls au monde à avoir une attitude correcte envers les animaux, nous aurons également une attitude correcte envers ces animaux humains. Mais ce serait un crime contre notre race de nous soucier d'eux et de leur donner un idéal, car nos fils et nos petits-fils auraient encore plus de difficultés avec eux." Himmler aux journées SS Gruppenführer le 4 octobre 1943 à Posen http://bilingfrancesiesrioverde.wikispaces.com/file/view/ACTIVIT%C3%89S+%C3%89TICA+4%C2%BA+U+D+3.+DISCRIMINATION+ET+EXCLUSION.odt  
"Cela ne m’intéresse que dans la mesure où ces peuples nous sont nécessaires comme esclaves de notre culture. Que dix mille femmes russes crèvent en creusant un fossé anti chars, cela m’est totalement indifférent, pourvu que le fossé soit creusé." "Goering lui a confié : « Dans les camps de prisonniers russes après avoir mangé tout ce qui était possible, y compris les semelles de leurs souliers, ils ont maintenant commencé se manger entre eux, et ce qui est plus grave, ils ont mangé aussi une sentinelle allemande. Cette année 20 à 30 millions de personnes mourront de faim en Russie. Peut-être est-il bien qu’il en soit ainsi car certains peuples doivent être décimés ». Les archives secrètes du comte Ciano 1936-1942, trad fr., Paris, Plon 1948, p. 479; cité par Jean Stengers «Himmler et l’extermination de 30 millions de Slaves», Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 2001, no. 71, p. 8. Ciano précisera que Goering lui avait dit cela «avec indifférence la plus absolue» (Comte Galeazze Ciano, Journal politique 1939-1943, t. 2, Neuchâtel, La Baconnière, 1946, p. 86; cité par Jean Stengers, ibid.) http://www.phdn.org/histgen/documents/nazisdoc.html#himmler-19431004 
"Dr. THOMA. - Croyez-vous que le discours de Himmler, dans lequel il exigeait que 30 millions de Slaves fussent exterminés, n'exprimait que son opinion personnelle, ou estimez-vous qu'il était en accord avec la conception idéologique nationale-socialiste ?
Témoin VON DEM BACH ZELEWSKI. - Je suis aujourd'hui d'avis que c'était la suite logique de notre idéologie.
- Dr. THOMA. - [...] Mais autrefois, quelle était votre opinion ?
Témoin VON DEM BACH ZELEWSKI. - Il est dur pour un Allemand de lutter jusqu'à cette conviction. Il m'a fallu beaucoup de temps pour y parvenir.
- Dr. THOMA. - Alors comment se fait-il que le témoin Ohlendorf, qui a comparu ici même il y a quelques jours, ait reconnu que grâce à une Einsatzgruppe, il aurait massacré 90 000 hommes, et qu'il ait informé le Tribunal que cela ne correspondait pas à l'idéologie nationale-socialiste ?
- Témoin VON DEM BACH ZELEWSKI. - Personnellement, je suis d'un autre avis. Si, pendant des années, on prêche la doctrine que la race slave est une race inférieure et que les Juifs ne sont même pas des êtres humains, une telle explosion est inévitable." Extrait de la déposition faite au procès de Nuremberg le 7 janvier 1946 par le général SS Erich VON DEM BACH ZELEWSKI, ancien responsable de la lutte contre les partisans sur le Front de l'Est ayant également mis en application la « Solution finale » en Biélorussie et dans les Etats baltes, décoré de la Croix de Chevalier pour avoir écrasé l'insurrection de Varsovie à l'été 1944, ici contre-interrogé par l'avocat de l'accusé Alfred ROSENBERG (Procès des grands criminels de guerre devant le Tribunal militaire international de Nuremberg, édité à Nuremberg en 1947, Texte officiel en langue française, Service d'Information des Crimes de Guerre, Office français d'édition, Paris, vol. IV, p. 494)." http://www.phdn.org/negation/bernard2002/III1.html
  • ETAT-CIVIL
"La Révolution, ce sont les registres de l'état-civil, une impiété à laquelle personne ne pense plus." Jean Macé, 1873, cité par Arthur Dessoye http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=3090
L'état-civil a été bienheureusement retiré au pouvoir ecclésiastique (registres paroissiaux) qui exerçait ce privilège de baptiser les nourrissons et les enrégimenter comme catholiques romains d'office pour leurs offices. Désormais, leurs critères inscrits sur passeports et carte nationale d'identité, dont sexe, noms, prénoms, servent par leur fixité à garantir des droits fondamentaux aux citoyennes; ainsi qu'aux services hospitaliers et médecins, en cas d'urgence ou de thérapie, de ne pas administrer des médicaments toxiques pour les femmes. http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l'%C3%A9tat_civil_en_France
"En France, la citoyenneté ne repose pas sur l’identité d’appartenance, mais sur l’exercice des droits civiques" https://beyourownwomon.wordpress.com/2015/04/08/la-restribus-le-nouveau-grand-projet-de-la-gauche-proletarienne/
Le principe d'indisponibilité de l'état civil, propriété de l'Etat français, ébranlé par le droit à la vie privée arguée en 1992 devant la CEDH et les sites et avocats chargés de ces dossiers de changement de sexe d'état-civil et de prénom (art. 60 du code civil) reprennent de plus belle à dire qu'il faut changer de genre. Exit le sexe ? La jurisprudence étant flottante et versatile, une loi est demandée qui ferait que la dictature d'apparence et de sentiment suffise à changer, fondée sur la croyance, le sentiment et le besoin d'une fine frange de la population mais qui, par contre, aurait une conséquence énorme sur le constat de ce qu'est le sexe féminin. La définition des femmes, dont organes, laissée aux transvestis demandeurs, aux juges et psychologues en conclave.
Revendication de changement d'état civil sans chirurgie de réattribution sexuelle -créée par Magnus Hirchfeld, à l'Institut de sexologie Berlin XIXe, exportée aux US par le dr Harry Benjamin-
 Exitrans soutenue par plusieurs partis et leurs comités, commissions et associations féministes
Queer pride 2013 Paris -Extrait de Marche des fiertés en images
http://www.france24.com/fr/20130629-homosexuel-pma-mariage-pour-tous-gay-pride-paris-loi-taubira
On comprend mieux comment certaines factions veulent casser le fondement de la puissance de l'Etat, ou plutôt les républiques d'Etat-nation (?), et régionaliser le monde (chaque région gardant ses coutumes dérogeant bien évidemment aux droits civils trop contraignants ?), les uns pour liberté de marché les autres de marcher, mais qu'adviendra t il des citoyennes dans ce cas de le modifier et de rendre le sexe variable et non vérifiable ? Le sexage n'est pas le sexe, c'est pourtant simple à savoir, et y substituer l'hypothétique genre devient un non sens politiquement dangereux- C'est là où l'on peut distinguer tout le danger des "identity politics", politique identitaire ravissant nos droits fondamentaux, déjà qu'à peine établis et si fragiles en ce qui nous concerne. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/genes_1155-3219_1993_num_13_1_1196

A force, toutes ces agitations pour l'autodétermination vont nous faire coincer avec une CIGN... carte d'identité génétique nationale ou CIGR (régionale) ?

Au rayon femme pratique (kesse tu proposes spèce d'intello :* ) - Si certains veulent une nouvelle identité avec leur sexe biologique gommé, l'état pourrait-il les écouter ? Si les travestis se voient féminines et les travesties masculines, qui peut les contredire. Sentir, en place de penser (peser, raisonner n'est pas sentir). Donc F & M (fille ou garçon sur le registre), le civil deviendrait quaternaire, tétrasexuel ? Ce serait méprisant de faire une catégorie au milieu, fourre-tout, style troisième sexe, puisque cela n'harmoniserait rien et ne ferait que cacher les problèmes, surtout dans le cas où une femme ne peut pas être soignée par des produits pharmaceutiques toxiques pour les cellules femelles...


F de féminin étant déjà pris ; T de trans restant en free access, et concernant les hommes qui se voient mieux en personnes trans féminines (une nuance de taille avec la façon de confondre female et feminine), TF et TM (les femmes qui se voient en personnes transexuelles masculines) ; et I ou H pour hermaphrodisme, et décision à la majorité (mais laquelle, la sexuelle ou la votive ? Voilà la meilleure manière de résoudre la quadrature du cercle- pas d'ostracisme et pas de coucou au nid- Et surtout faisons revivre le beau principe d'intégrité du corps humain qui est le verrou des droits fondamentaux qui interdisent le servage et l'esclavage, ne l'oublions pas. Quatre case, ce n'est pas le bout du monde, et ce ce serait tout à fait utile à la personne en cas d'urgences médicales.

La mosaïque chromosomique prétextée pour faire bouger les lignes -ambitieux, nos queeristes intersectionalistes défacteurs d'empire républicain ;), ils ne se contentent pas du moins- par les activistes s'avère juste conforter le dimorphisme sexuel en l'espèce, fille et garçon imperturbables. L'état-civil ne peut pas se fier aux apparences et changer au gré des saisons :

Starting today, transgender people can be identified by the correct sex on their death certificates in California .http://alj.am/fzba
https://www.facebook.com/AlJazeeraAmerica/photos/a.133045213522497.28606.132427453584273/478894265604255/?type=1&theater
La phallogogie (synonyme de phallophorie, voir plus haut les Dyonisies et leurs processions) exploitée à son apogée par l'Arabie et L'Iran d'apologie du transgenrisme, l'une par media, l'autre par ses tribunaux religieux, grignotant avec gourmandise un principe fondamental qu'est la rétroactivité du Droit ?

Les projets de loi qui y voudraient concourir : plus de juge pour dire le changement de prénom blessant en France, et, au Québec les transgenres -voulant changer de genre sexuel mais prétendant le faire par l'administration qui devrait changer leur sexe ?-, dits par le Droit à 14 ans, selon annonce ministérielle ? En Amérique du Nord, cette mouvance est confortée par un grand hôpital pédiatrique de Chicago, Lurie Children's Hospital et le docteur Roberto Garofalo. Par contre, les médecins qui n'abondent pas en leur sens se font débarquer. A savoir que la GIC et ses patients de 3 à 18 ans, ayant une approche prudente concernant la conversion sexuelle ou "transition sociale", pensant préférable, en premier lieu d’aider les enfants à se sentir à l’aise avec leur propre corps. cf. Jesse Singal, How the fight over trangender kids got a leaering sex researcrcher fired. http://nymag.com/scienceofus/2016/02/fight-over-trans-kids-got-a-researcher-fired.html

Que de tant perdu depuis notre alerte continue depuis 2012, boycottée ensemble nos billets largement lus mais jamais référencés demandant de discerner le danger du compassionalisme et du maternalisme envers le trans phénomène. Et quand donc entendra-t-on les enfants floués dans ces délires d'adultes et luttes de pouvoir viril, qui s'amusent à laisser croire que l'enfant se sent mal de ne pas naître dans le bon corps ! Un discours qui frise le provie évangéliste de la négation de la biologie, en plus des droits des femmes ? Des associations de parents et leurs enfants sceptiques commencent à émerger, les grands scandales sont encore à venir. https://4thwavenow.com/2016/04/27/shrinking-to-survive-a-former-trans-man-reports-on-life-inside-queer-youth-culture/
  • EUGYNISME* (m/néologisme)
Lorsqu'une ethnie, une population, une nation est frappée de "génocide", il n'est toujours que destruction de "genos", lignée patriarcale de la "genia" au grand ancêtre commun, et sa destruction est eugénisme, comme on le sait selon nombre d'auteurs de tous partis.
"arbre dont le tronc est créé à partir des différents champs de connaissances de l'humanité "L'eugénisme est la direction par les humains de leur évolution"logo du Second International Congress of Eugenics, 1921  - http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nisme
Lorsque ce sont des filles et des femmes (sans vouloir dire que les personnes de sexe féminin serait un peuple car il n'en est rien) qui sont victimes de féminicides meurtriers, pourquoi ne pourrait-on dire eugynisme* ? La moitié de l'humanité n'est pas non plus une tribu.

Ce terme correspond sur mesure au terme de "gynécide" des féminicides de masse perpétrés par misogynie coutumière, qui frappe sur tous les continents, les flux migrants les réactulisant même dans les plus grandes capitales de nations industrialisées. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/feminicide-deugynisme-200-000-000.html

Sur gynécide (retenue par Antoinette Fouque), nous avons retenu la suggestion de correcteurs sur leur blog Le Monde blog d'"agynie". http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/agynies.html
De la viande et des jeux -La société de consommation de l'Euro a digéré la maxime romaine en Carnem et circenseshttps://fr.wikipedia.org/wiki/Panem_et_circenses Triste mois de juin, il sera difficile d'échapper aux "amusements" sacrificiels des uns et des autres - :( Heureusement que j'ai des livres pour me consoler des jeux de balles- Parceque pour les humanistes, elles ne sont pas au rendez vous, elles bêlent toutes devant si jolies coutumes... souvent sacrifiant au noir.
Qui l'eût cru ? En tout cas les bontés évergétiques des grands ne débordent pas sur le bien commun des impôts. http://www.marianne.net/Euro-2016-pas-de-panique-c-est-un-hold-up-fiscal-_a242605.html
En passant - Au zouave 5 juin 2016, 00:33:41
N/copyright
  • FAUX  - "les faux"
Les pires faux identifiés sans contestation possible ont été déclencheurs de rumeurs empoisonnées entraînant un flot d'ignominies aux XXe et XXIe, siècles responsables de cinquante millions de morts pour le moins au premier des deux. Comment des faux destinés à nuire ne sont-ils pas interdits et détruits systématiquement -Des victimes des camps soviétiques de goulag ont-elles aussi subi le contrecoup des faux ?- Pourtant la supercherie est éventée totalement d'un volume volé en 1897
"plagiat du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, publié à Bruxelles en 1864 par Maurice Joly, où l'ombre de Nicolas Machiavel est le porte-parole de l'empereur Napoléon III qui explique son complot pour la domination du monde. La supercherie devient évidente par simple comparaison ligne à ligne des deux textes. " http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion#Un_faux
"Les Jésuites, les premiers, lancent [le] thème [du complot sioniste] en février 1898 dans leur organe la Civiltà Cattolica. Du "complot juif", les Jésuites passent vite au « complot sioniste mondial », et ouvrent, ce faisant, la voie à la carrière fabuleuse d'un faux dont ils ne sont pourtant pas les auteurs.https://fr.wikipedia.org/wiki/Antisionisme
1902 - 1905 - Moscou - Paris - Invention du faux d'instigation du tsar Nicolas II qui le commande à Pierre Ratchkovski sous l'égide de l'Ohrana qui le fait concocter par Mathieu Golovinski , destiné à justifier aux yeux diplomatiques ghettos et pogroms juifs, dont de 1892 sous le règne de la politique anti juive de son père Alexandre III, 

1903http://fr.wikipedia.org/wiki/Pogroms_antis%C3%A9mites_en_Russie
Suite à pétition américaine de 1903. http://www.loc.gov/exhibits/haventohome/images/hh0146s.jpg

1905, 1919, précédents et suivants. http://fr.wikipedia.org/wiki/Pogroms_de_Kichinev
Dix-sept protocoles désignant des Sages de Sion qui auraient ourdi un complot mondial contre la papauté et la chrétienté, dont le premier texte de 1902 dans le journal Le drapeau de Saint-Pétersbourg, font écho aux rumeurs persistantes depuis l'apparition du christianisme.
"extrêmement rétrograde et antisémite" - cf. "Знамя, с.-петербургская газета [Znamya, a newspaper in St.-Petersburg]. Brockhaus and Efron Encyclopedic Dictionary (in Russian). — ежедневная газета, издается в СПб. с 1902 г. Издатель-редактор П. А. Крушеван. Орган крайнего ретроградства и антисемитизма.http://en.wikipedia.org/wiki/Znamya_(newspaper)#cite_note-BEED_Znamya-2
Grâce auxquels finalement on pleure des tortures sans nom de la 2ème guerre mondiale. http://www.phdn.org/antisem/protocoles/origines.html

Des éditions faussaires augmentées circulent dès lors. 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_Protocole_de_1919

Jamais à court d'incohérences, les faussaires, et alors que les loges refusaient les juifs, les associent aux francs maçons dans les titres protocolaires successifs, qui débouchent sur le prétendu complot judéo-maçonnique ; et jusqu'à ce jour ces faux documents destructeurs continuent à être propagés à la volée. http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_editions_of_Protocols_of_the_Elders_of_Zion

Une fois défait le nazisme aryaniste et sa reddition en 1945, ses officiers et tortionnaires allemands et fascistes italiens ont trouvé refuge au Moyen Orient près d'anciens alliés et leur idéologie continue à y bouillonner. Le manuel de combat de l'hitlérisme se réfère constamment aux protocoles, devenue une bible qui prétend rien moins que sauver le monde du complot, alors qu'il l'alimente sans faillir et continue à y ranimer des tueries. http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2015/05/07/le-moyen-orient-terre-d-asile-pour-nazis_4629254_1655027.html

Cette fabrication odieuse de faux continue à être propagée comme véridique, alors que l'on en sait le nom des faussaires et les circonstances exactes ; toutes les chances que ce soit grâce à l'activité idéologique forcenée de ces immigrants,
"The exception to this is the Middle East, where a large number of Arab and Muslim regimes and leaders have endorsed them as authentic. Past endorsements of The Protocols from Presidents Gamal Abdel Nasser and Anwar Sadat of Egypt, one of the President Arifs of Iraq, King Faisal of Saudi Arabia, and Colonel Muammar al-Gaddafi of Libya, among other political and intellectual leaders of the Arab world, are echoed by 21st century endorsements from theGrand Mufti of Jerusalem, Sheikh Ekrima Sa'id Sabri, and Hamas, to the education ministry of Saudi Arabia. http://en.wikipedia.org/wiki/Contemporary_imprints_of_The_Protocols_of_the_Elders_of_Zion
1957 - La rumeur complotiste se réagrège par un faux dit de 1912 se nourrissant à l'esprit des faussaires de 1903, Manifeste racial du XXe siècle attribué faussement à un Israël Cohen du parti communiste anglais (effectivement créé mais en 1920) prétendus fomentant l'extermination des américains anglosaxons blancs.  http://en.wikipedia.org/wiki/A_Racial_Program_for_the_Twentieth_Century

Son auteur négationniste et révisionniste américain Eustace Mullins crée cette rumeur complotiste, inspiré par Hitler et l'aryanisme, est un ami de Ezra Pound et collègue du sénateur Joseph McCarthy, par ailleurs tristement célèbre pour sa "chasse aux sorcières" de tout communiste. http://en.wikipedia.org/wiki/Eustace_Mullins

1980 - Il est clairement entrepris de convaincre et l'Afrique et l'Amérique (y réfugiés également de notables nazis) du complot et les demandes de réparation comme celle Farakhan croyant aux faux protocoles, qui prétend abusivement pour ce concocter fait juif la traite triangulaire, ou du délégué de la Jordanie auprès des Nations Unies : Actions qui prouvent que les menées des rumeurs (d'origine chrétienne récupérées par l'aryanisme nazi néopaëin) ont contaminé l'islam qui, jusque là, n'avait nulle cure de crier au complot. http://fr.danielpipes.org/9114/politique-antisemitisme-musulman

Grâce à ces faussaires déments, on continue quotidiennement à se trouver confrontés sur la Toile à des propagandistes illuminés de l'ordre du monde qui parasitent nombre de blogs et sites dédiés à l'histoire. Ces gens participent également activement à l'impasse dans les conflits actuels qui ensanglantent tout l'Orient et tuent aveuglément. http://palestine1967.voila.net/discorde/D.discorde.sagedesion.htm

La théorie du complot accrédité par des chefs d'Etat faussement modéré qui n'ont pas le quart de la culture du fondateur de cette république turquois (cf. TURQUOISE plus bas) ! http://www.conspiracywatch.info/tags/recep%20tayyip%20erdogan/

Ces faux grossiers restent indubitablement l'outil terroriste de l'extrême droite la plus raciste, aussi mortels que le traditionalisme pangermaniste qui a semé ses graines dans tous les champs. L'habileté tient en ce qu'elles attribuent aux populations qu'elle compte décimer les visées qu'elle-même perpètre.
La faux de la mort aux yeux bandés
  • FEMME
Les femmes savent bien évidemment ce qu'elles sont et n'ont pas à s'en justifier. Ce n'est pas à des juges, idéologues, psychanalystes ou transvestis (translitération de l'Allemand) de nous imposer une définition, quelle qu'elle soit. Une femme n'est pas une transe, et une transe n'est pas une femme.

Ceci venant à aborder un sujet épineux qui reste, comme indiqué à la note ETAT-CIVIL, qui veut que du moment que l'on n'approuve pas la position LGBTQIA sur le sujet du sexe, l'on est insultée de TERF (truscum).

Nous nous trouvons désormais en position défensive, de devoir se débattre contre les insultes et accusations, ce qui n'est pas tolérable car depuis toujours ce sont les femmes désignées cause de tous les maux de l'humanité, et que cela se doit arrêter.

Vous aurez compris qu'il n'y a pas lieu ici d'exclure, ou de juger de ressenti, de sentiments, ni de faire antichambre, et anti-tout-court, ou de cibler les hommes (opérés ou pas) pour rejeter, transes* ou trans'. Pour ce qui est des transvestiten transes, c'est bien prendre tous les desiderata en compte que de former cet homonyme.

Il s'agit de se préoccuper des répercussions sur les droits des femmes de toutes les tentatives de paraître de l'autre sexe et de bénéficier du statut ou de privilèges attachés au sexage.
Fuir sa condition féminine par le travestissement a existé de tout temps mais pousser à l'extrème de sacrifier ses organes féminins pour se faire n'est pas un progrès, au contraire des chants siréneux de certains.

Quant à admettre que se castrer, subir nombre d'opérations plastiques et testostéronage, fait d'une femme un homme, ce n'est pas non plus concevable. D'autant que cela justifie atteinte à l'intégrité, à la santé, et indirectement justifie les mutilations sexuelles féminines de féminicide excisionnel, prônées par beaucoup de traditions sur toute la planète. Autrement dit, cassant tous les droits fondamentaux qui ont permis le recul de coutumes sanglantes. Voir item CONVERSION / TRANSITION, plus haut

Etonnée et incrédule devant l'impasse continue des intellectuels indignés nés au XXème et qui ne pensent pas les circonstances des centaines de millions de féminicides de fillettes excisées, mariées :

  • FEMINICIDES - A - tout ce qui précède meurtre ou assassinat-
La "sortologie" (évite le type ;o) des féminicides tient compte de tous les apports conceptuels féministes et juridiques qui se retrouvent en liste ici http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/12/sortologie-des-feminicides.html

Partie du nombre, cet article en profitera pour dérouler la typologie détaillée des féminicides à laquelle appartient ce néologisme récent. D'aucunes tiendraient à se cantonner aux "meurtres de femmes" de récuser féminicide pour gynocide mais, pour le surplus les "violences à l'égard des femmes", qu'est-ce qu'on fait, on les laisse dans le désordre ?

Comme on le voit dans l'extrait de 1853, le sens donné au mot terme féminicide, restait un homicide de femme. N'étant jamais cette définition partielle, restrictive -gardant exclusivement l'affaire en sous catégorie-,  fausse donc par omission, qui est traitée dans cet opus et le sujet de notre cybercampagne depuis 2011 
Décidément, pauvres hussards à travers les siècles toujours persécutés ?
http://www.delcampe.net/page/item/id,49659304,var,L-ECLIPSE-1874-Gill-satire-caricature-St-Genest-le-hussard-presecute,language,F.html
Nous ne pouvons qu'être humblement reconnaissante et remercier du soutien inespéré et involontaire d'un groupe obscur (MPT49) qui prétend "féminicide" de novlangue... fort mal renseigné d'appeler ainsi un terme de 1801. Mais aussi joint ou inspiré en cela par le hussard des fourneaux qui échotte* (ou l'inverse, nous n'avons pas vérifié), soulignant crânement la restriction coupable de la définition menteuse de moult omissions et obsolète dix-neuvième du juriste Corry ; qu'en cette nuance de taille, nous ne pouvons qu'approuver,
Galopant au sujet du récent spectacle "Blessées à mort" d'illustration de la définition restrictive de 1801 de Corry : "(...) auteur notamment de «Au galop des hussards», (Grand Prix de l'Académie francaise de la biographie ), du «Journal impoli» et du «Dictionnaire d'un peu tout et n'importe quoi». Il préside le Prix littéraire des Hussards." : "Et voilà comment la novlangue vient de s'enrichir d'un mot qui menace notre pauvre Code pénal : le «féminicide». La préposée aux Sceaux ne nous a pas encore révélé quels supplices supplémentaires seront réservés aux anthropoides du sexe masculin coupables d'avoir rectifié une représentante de la caste féminoïde mais c'est sûr qu'elle y travaille déjà." 
Cela va bien, lorsque l'on sait comment les hussards prenaient... le frais et prennent la mouche. Cela montre que le satiriste écrit sans vérifier la réalité des mots ? Ah mais il a quelques excuses de n'avoir pu jusqu'ici le trouver au dictionnaire... L'ire virile redoublera-t-elle de voir le succès à notre incessante campagne depuis fin 2011 atteignant enfin sa première cible de faire reconnaître le terme en lexique ?

Mille lucioles saluent le Petit Robert adoptant le terme de "féminicide" et surtout l'Internaute, un vrai novateur, que nous invitons au bal. Les hussards attendront à la porte :o))
Amours de lucioles par Tsuneaki Hiramatsu, forêt de Niimi, Okayama, Japan
 http://www.smithsonianmag.com/ist/?next=/arts-culture/beautiful-flight-paths-fireflies-180949432/
  • FEMINICIDES -B - meurtres et assassinats-
Gynocide : Où situer le terme de gynocide (néologisme Antoinette Fouque, féminologue) dans l'énumération des féminicides ? D'ailleurs, de détruire et mettre à mort pour fait de sexe féminin en vue ou vu, cela peut se nommer féminicide ou gynocide. Cependant et dès à présent, rappelons bien que "féminicide" n'est pas que meurtrier et assassin ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html

"Female genocide" /génocide féminin /gynécide / gynocide / Sorte de féminicide, d'une telle ampleur qu'on peut le dire "féminicide de masse". Des fondements indiqués dans l'article de définition de féminicide dans ce blog, il ressortit que "gynocide" ou "gynécide" parait pouvoir raisonnablement, du fait de son histoire et du contexte de son apparition, rester affecté en particulier au "mass femicide" asiatique (Chine et Inde principalement certaines régions). Par contre, féminicide n'est pas subdivision de génocide, puisqu'il n'y a pas de masculicide, seulement des androcides également fruit du patriarcalisme.
Fémicide, de femicide, mérite-t-il nos faveurs lorsqu'il fragilise  le système judiciaire existant en créant des tribunaux populaires  ?- Issu d'un tribunal haddock hors institution avec notamment Diana Russell, sociologue.
  • FEMINISCISME*  (M/néologisme) - formé de femina et scissio
Le féminiscisme regroupe toutes les propensions de l'espèce humaine à créer des pressions de tous ordres exercées au bénéfice du système patriarcal (phallocrate -cela va sans dire car indiquant que la virilité paternelle gouverne- et viriarque, de réserver le pouvoir aux hommes), afin de mettre à leur place et les y garder les êtres humains de sexe féminin par les mécanismes des féminicides, du sexapartheid (voir 11. féminicides), de l'allégorisme* et de bien d'autres.

L'allégorisme couvrant toutes modélisations d'apparence anciennes comme modernes- Flattées par leurs allégories positives de vertus en figure, douceur, santé, maternité... dissuadées de ruer dans les brancards et de pousser à la roue de l'histoire politique par légendes et figures historiques et mythiques toute perdantes et sacrifiées. Désormais, la sursexualisation contemporaine d'injonctions à souligner et suivre les règles censées être de féminité séductrice l'alimente abondamment.

Le féminiscisme* ne reconnait pas justement la différence sexuelle mais se contente d'imposer une représentation patriarcale, plus ou moins phallocrite, de cette différence, et concourt à provoquer des scissions et désaccords entre catégories de femmes crées artificiellement.

En place de favoriser le féminisme, de prétendus féminismes plus malléables, plus bon chic bon genre- plus libéraux jusqu'à ultralibéraux- sont poussés sur le devant de la scène. Tous inféodés peu ou prou aux lignes phallocrites et ceux religieux aux dogmes les plus patriarcaux soient-ils... Féminisme religieux relève de l'oxymore la plus totale. Dès qu'elles souhaitent s'affranchir d'autres idéologies, comme le genrisme ou l'intersectionnalisme, les féministes se voient vouées aux gémonies, vilipendées de n'être pas de confiance et de solidarité. Mises au piquet. http://www.martine-storti.fr/feminisme_et_geopolitique/11_decembre_2013__a_propos_des_rencontres_de_genre_en_action.html
Glypho au piquet
http://anousleschevres.canalblog.com/archives/2010/04/29/17734439.html
Gare à vous si vous ne vous ne marchez pas droit sous la houlette ! http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=4522

Voilà comment il est contribué à monter les unes contre les autres. 
Des idéologues se retournent contre les féministes mais la question reste pendante oO du quid de la tolérance intolérable de la maîtrise et de la réduction des filles par les patriarchies, qu'elles soient ouvertement phallocrates ou phallocrites ?! D'autres idéologies n'ont pas à squatter le féminisme- une fois que débusquées, ça ne tirerait plus à hue et à dia-

Nous exhorter constamment à tolérance voudrait nous monter les unes contre les autres que ce ne serait pas mieux fait : 

"Au fond, le problème n’est pas que les femmes soient divisées. Le problème est en ce que cette division est par déférence au corps masculin. Les cartes distribuées par la phallocratie et ses agents. Mais s’il y avait des actrices politiques, polémiques par définition, à l’inclination affirmée, déterminée, innovante par opposition à d’autres, il n’y aurait pas meilleur signe de vitalité, de dynamisme et finalement, de liberté. Cela nous éviterait l’injonction consensuelle de tolérance, sous couvert ‘sororale’ qui par on ne sait quelle manipulation paternaliste, est devenue synonyme de silence." http://beyourownwomon.wordpress.com/2012/08/28/la-tolerance-gangrene-du-feminisme/
Sont constitutifs du féminiscisme, l'allégorisme (patriarcal, cela va sans dire)*, les féminicides et tout autre mécanisme contribuant à l'homéostasie du système patriarcal et de ses rejetons patriarchiques.
  • FEMINISME (MINEUR et MAJEUR)
J'ai le mal de mer et ne vous y trompez pas je ne vais pas tomber à bras raccourci contre la mère ou ma mère. Du tout, pas là pour récriminer contre elles.

Féminisme mineur et majeur, deux mers agitées par grands vents comme par de faibles souffles, quand ce n'est pas sous calme plat, courants contraires et la houle soufflés par des Eole mal embouchés. 
Le tangage dans les courants, vagues et océans de contradictions m'usent. A titre personnel, je refuse toute étiquette, pas de courant, pas de code barre ! Et que les historiens se débrouillent de leurs catégories. Je suis féministe./ 


Et pas d'autres idéologies primant sur le féminisme et où assignées à se nicher.

MAJ du 27 octobre 2014 - "Le féminisme est encore dans sa période infantileAnne Zelensky, Chasse à la sorcière http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/07/chasse-a-la-sorciere_1489381_3232.html
Analyse voisine, à ceci près, que sous estimant peut être le poids des idéologies principales que, par exemple, les gender studies se révèlent soutenir en place d'effectives études féministes car supportant principalement le queerisme, qui affectionne de stigmatiser de phobique, toute contradictrice. Quoi que nous disions nous redevenons toutes en un tour de main et qui que nous soyons de vilaines fafs ou TERF "truscum" (bien évidemment sous entendu hystériques et mal baisées, terrorisées par les pénis et phallus)... Cela m'est encore arrivé récemment dans de récentes conversations scientifiques de la faisabilité de la grossesse trans ou d'éducation sexuelle. Plus question de rien critiquer de ce que ces messieurs concoctent ?
  • Passant devant "Longtemps..." (librairie dans le Xème, avenue Mathurin Moreau), mesures d'hygrométrie dominicales- Dans ma foulée baladeuse, j'entre et demande la table du féminisme, où il m'est répondu quelques ouvrages ici, à quoi je glisse pourtant ça mérite une table, et voilà que j'ai bien mérité le "il y a tellement d'autres sujets à traiter" -Je filai doux- Oncques, le féminisme n'est qu'un sujet entre autres. C'est vrai que le taux de 100 % d'hygrométrie n'ait pas encore été atteint pour 50 % de l'humanité, cinquante pour cent n'étant que sujet à demi... 1/2
« La fileuse » ou « Graziella » Musée des Beaux-Arts de Dijon
1859 - Jean-Baptiste Mathurin-Moreau http://www.auction.fr/_fr/lot/mathurin-moreau-1822-1912-laquo-la-fileuse-raquo-ou-laquo-graziella-raquo-6344661
L'avenue Mathurin-Moreau XIXe file de la Place du Colonel-Fabien Xe aux Buttes Chamont
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathurin_Moreau
Certaines tentatives de féminisation ne sont pas obligatoirement féministes ; cependant, nombre de mots méritent une belle féminisation et, ormis les règles mises en  place par les travaux bien connus de "Femme, j'écris ton nom" suite à la circulaire de féminisation des titres, il me semble que j'aimerais que soit ajouté aussi :
  • FEMINISME MAJEUR*
Hubertine Auclert disait le féminisme "intégral" (citation découverte grâce au blog WLWF) et en fit le champion des droits des femmes à l'égalité- aujourd'hui il est temps de parler de "féminisme majeur"-

    a ) non le féminisme n'est pas vocationnel et n'a pas à adopter tous les opprimés, sous prétexte que tout est lié et interdépendant -ce n'est rien de nouveau, tous les êtres vivants sociaux, de la fourmi à la termine y sont soumis, pour devenir maternaliste sur le modèle paternaliste patriarcal- ce qui n'empêche aucune d'entre nous d'être sensible aux luttes d'autres populations que la nôtre- http://beyourownwomon.wordpress.com/2012/08/15/ignorer-et-defendre-le-male-le-piege-de-lintersectionalite/
      b) non le féminisme n'est pas qu'égalitarisme, heureusement qu'il est plus que cela- un de ses courants ne s'occupe que d'égalité historiquement car tous les droits manquaient à l'époque- le socle égalitaire a été formulé, il est en marche, il faut parfaire l'édifice-

        Désormais, il est temps d'aller au-delà, pourquoi toujours prendre le modèle masculin, on veut plus, on veut le nôtre- nous sommes capables de penser une nouvelle interprétation du monde, pas obligées de coller à l'économystique* omniprésente- le féminisme devient majeur, quelles que soient les sensibilités de ses membres- Rester à l'état de doublure n'a rien d'une vocation.

          Le mot féminisme a comme tout le monde son histoire. "Rien" provenant du mot "chose", pourtant on comprend bien ce que veut dire "rien" aujourd'hui dans la chose féministe : ce sont bien les droits fondamentaux sans relativisme./ En 1871/72, la maternité du terme féminisme : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/06/rosier-pourpre.html

          Féminisme archaïquement vient du mépris envers des hommes efféminés (l'histoire de la féminité dans la masculinité, yin yang mal digéré ? j'ai une grosse boule dans la gorge) et non pas d'hommes qui aimaient les femmes comme je le lis dans l'article (à moins qu'il y ait des références certaines que j'ai sautées ?)

            -ainsi, les éphèbes olympiques ne le semblaient pas tellement efféminés, bien que vivant entre eux en union instituée ; tout autant que les généraux d'armée tout dévoués à leurs chefs amants, en prolongation de la domination pédérastique phallocrate-

              Cela continue donc à être sacrément condescendant de penser qu'aimer le même sexe implique pour des hommes qu'ils soient plus proches des femmes- On les voit toujours plus s'éloigner du respect de l'intégrité des femmes-

              Le féminisme majeur qu'est le féminisme politique (truisme ou tautologie, mais les mouvements féministes de lutte ont tellement étaient liés à la pratique qu'il nous faut rappeler qu'il est question en premier lieu de politique, et pas seulement d'activités de terrain - La théorie se nourrit de la pratique mais si elle ne la précède pas, aucun changement politique de fond n'adviendra) reste à cent coudées du matriarcalisme ou du gynécocratisme (vous préférez hystérocratique ?) qu'il combat autant que le paternalisme phallocrate en place campé sur ses ergots féminicides- Le petit frisson d'imaginer un monde gouverné par les femmes fait frémir les plumes de sa queue, Contes et légendes... personne n'a jamais soutenu de pareilles fadaises.
              (surtout prenez la peine de lire le cocorico en arrêt ici
              http://bricablog.net/dotclear/index.php/post/2004/07/03/116-leloquence-judiciaire-2)




              • Des branches diverses de féminisme se tendent vers l'avenir
              Les unes vers le droit, l'éducation, la réforme, la sexualité et ses orientations, d'autres contre le patriarcat, entendu soit au sens du capitalisme, du colonialisme, de l'Occident ou du Nord, mais contre le système patriarcal ? En fait, s'attachant toutes à frapper un sous-système. Aucun ne serait donc féminisme anti-patriarcal ? En tout cas ne semble pas transparaître, à moins qu'un frémissement ou n'est-ce qu'un époussetage de façade ?
              "Encart terminologique - Nous utilisons la notion de « stéréotype de sexe » et non celle de « stéréotype de genre ». En effet, les stéréotypes attribuent des caractéristiques à des personnes catégorisées selon un critère particulier, ici le sexe. Le genre [sexuel ou sexage] en tant que « système de normes hiérarchisé et hiérarchisant de masculinité/féminité » ne désigne pas des catégories de personnes. « Stéréotype de genre » est donc un abus d’usage." p. 10, bis repetita p. 34 http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_hce-2014-1020-ster-013.pdf
              Continuons l'examen de ce document - Tout de même, citer Sandra L. Bem, auteure du BSCRI et théorie de l'androgynie (une sorte de mix de la bisexualité originaire de Freud et la reprise de l'échelle d'Ulrichs) à la base des 56 choix de nuances de gris sur facebook, c'est un peu limite et en contradiction conceptuelle avec l'encart terminologique..
              - De même que la part belle est faite à la théorie queer, sans la nommer une seule fois, avec tous ses auteurs cités, Butler, Dorlin, Macé, et caetera.

              - Malheureusement p. 44 à Sexualité, les personnes non hétéros, qui ne se reconnaissent cependant pas en lgbt sont niées... (encore une fois l'héritier de l'uranisme prend toute la place sur la scène, aux autres même pas les coulisses)


              - Terminologiquement, plaquer soudainement une abréviation à laquelle accolée -phobie reste plus que hasardeux et en contradiction avec le purisme terminologique affiché d'introït, surtout lorsque l'on sait quelle est la stratégie discursive et politique de l'instauration des phobies pour faire taire les critiques envers des dogmes plutôt patriarcaux-

              - p. 111, les règles sont peut être en béton mais pour ce qui est du titre, « Nos règles d’or pour une communication genréeor pour une communication genrée » ?

              - p. 121, "différence des genres", on ne suit pas son encart ?

              - Un ange passe... pas une seule occurrence de féminicide... et rien sur le sexage, alors que sexuation émerge ? (et pas une ethnologue de consultée 

              Pour résumer, ce n'est pas encore dans la poche pour ce qui est de féminisme antipatriarcal. Jusqu'ici, on a bien vu que le féminisme socialiste défend plus le socialisme et le communisme que le féminisme, bien souvent, avec le féminisme matérialiste, et copinent un jour sur deux avec les féminismes religieux, une fois musulman, une fois chrétien, qui eux aussi défendent tout d'abord leur idéologie politicoreligieuse ; ainsi de la même façon l'anarchoféminisme, défend avant toute l'anarchie. Strict libéralisme des libertariens et libertaires ne fait pas affaire de féminisme. La cause est entendue.
              • GENEROCRITIQUE*
              Critiquer le barbarisme introduit par le lesbianisme anglosaxon (féministe lesbien socialiste, dit radical) n'est pas péché.

              La générocritique se distingue par sa rareté. Guillaumin avait souligné en son temps que sexage valait, puis l'abandon de ce sillon se voit y compris dans L'anatomie politique. http://www.erudit.org/revue/rf/1992/v5/n2/057713ar.pdf

              A ce jour, nous n'avons pu dénombrer que peu de blogueuses générocritiques, avec ce journal ici présent, à lire le point de vue politiste de langue affutée. https://beyourownwomon.wordpress.com/2012/07/31/le-genre-tombeau-des-femmes-mort-du-feminisme/
              • GENRE (SEXUEL) - SEXAGE*
              L'identité individuelle du "je suis" déclinée en identité sexuée, identité sexuelle, identité de genre, ces trois formes n'étant pas même bien conceptualisées, permettent des glissements étourdissants. Mais commençons au début du verbe. En tout cas, l'on peut douter que partie de ce pied-là, ce mot soit féministe ? http://beyourownwomon.wordpress.com/2012/07/31/le-genre-tombeau-des-femmes-mort-du-feminisme/
              "Le genos est avant tout un ensemble de familles qui prétendent toutes descendre en ligne masculine d'un ancêtre commun...", p. 51, Emile Mireaux, La vie quotidienne au temps d'Homère, Librairie Hachette, Paris, 1954
              Sans gêne, le clan patrilinéaire parle donc tout d'abord de naissance d'un mâle premier- "patrilignage (genià)".  http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/35/29/76/PDF/Couroucli_2003_GENOS_Ateliers.pdf

              Au Mâle, la force productrice, le surplus aux assistantes... http://projetbabel.org/mots/index.php?p=gens



              Où comment les mots à double sens finissent en non sens ou même régressent ? "B. 1. Ca 1200 « sexe » (Dial. Grégoire, 144, 3, ibid. : ... nïent ke il despitoit lo genre [non quia aspernabatur sexum])" http://www.cnrtl.fr/etymologie/genre

              En pratique donc et tout de go, je refuserais de faire simili caractères avec le sexe masculin ;o) me sentant, ressentant, analysant, vivant dans mon sexe, que je ne prends pas non plus pour une patère identitaire, bien que j'y tienne et m'y accroche... Je n'appartiens ni à la gent masculine, ni au genre masculin et, pour autant, n'en suis nullement essentialiste, je vous rassure également.
              "A. Langue abstraite et cultivée; langage technique Ensemble d'êtres ou d'objets ayant la même origine ou liés par la similitude d'un ou de plusieurs caractères." http://www.cnrtl.fr/definition/genre
              L'éternel non pas féminin mais va et vient nature-culture - Depuis les années 70 environ, des féministes françaises et américaines ont passé outre la racine "génique" du mâle, en le raccourcissant à "genre" pour dire "genre sexuel" ou "sexe social" -concept soit psychologique, soit psychanalytique, soit de sciences sociales- en désignation des différences non biologiques entre les des deux sexes, sous le sceau de la construction sociale. Pas très étonnant chez une espèce d'animal social pétri de sociétés... http://clio.revues.org/4702

              Le sexage humain, chaque jour davantage, se révèle institution patriarcale, en même temps que processus, générateur de ses propres normes et coutumes, tatouant le sexisme jusque dans la peau des filles, toujours tourné vers et par les fins du système patriarcal qui privilégie de toute évidence ses instigateurs principaux. Nul besoin de comparer le sexage aléatoire et volatile des poussins du Gallus gallus, est malaisé par dimension, je ne comparerai jamais la moitié de la population à des coqs ou à des poules, bien que l'on sache que le machisme ne s'en soit jamais privé, pas question de jouer à l'oeil pour oeil.

              Malgré l'engouement teinté d'américanisme, le genre si mode ces jours-ci reste impuissant à rendre compte du sexage dans son entièreté et son pléonasme de le dire sexiste. Qu'on le laisse donc à l'anglais, la langue française de beaucoup plus de ressource. C'est vrai ! Cela fait moins classe et moins germanopratinois, de dire "études de sexage" ? -concernant les stéréotypes sexuels contre les filles, qui ne font que les soumettre à la position dominante- que l'autre qui n'est qu'une génération moderne du lignage viril ! Et sert désormais à nous déposséder à nouveau de nos espaces par l'identité de genre poussé en avant pour étouffer la conférence de Pékin qui continuait à ouvrir l'espace public à moitié de l'humanité enfermée en privé. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/feminicide-categorie-genericide.html
              Gallus gallus à peine éclos
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Poussin_d%27un_jour
              Restons-en également au stéréotype sexuel bien carré. Le meilleur moyen d'égarer la chalande a consisté jusqu'ici à créer du nouveau qui n'en est point, n'apporte pas de précision supplémentaire mais de l'imprécision Ainsi l'on voit le type en stéréo qui fait acouphène à force de tirailler ses adjectifs. Stéréotypes sexuels veut tout dire et simplement (pouvant s'entendre en modèles normatifs) donnés par une société en rapport avec les sexes et la sexualité, donc à tout ce qui touche à la vision sociale du sexe. Sexué freudiste n'apporte rien, pas plus que genre sexuel en surenchair qui brouille la piste. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/07/le-genome-du-genre.html 

              Où se voit si bien toute la méprise propagée depuis déjà quelques décennies par ces messieurs, qui au demeurant considèrent peu les femmes et n'aiment pas les lesbiennes ? 
              Ces femmes n'aimeraient pas leur sexe ? Tudieu mais aimer son genre est-ce que cela fait jouir ? Je plains ceux qui jouissent par leur genre, ce doit être très éthéré. Peut-être n'est ce que forfaiture de traducteur de ce texte de 1967, ou bien fussent les auteurs en côterie qui inventèrent l'affaire ? Va savoir. Quoique déjà traduire "sex roles" par l'expression affectionnée par J. Money comme indiqué en note de trad., c'est limite non ?
              "Les lesbiennes diffèrent des autres femmes par le genre vers lequel s’oriente leur sexualité." http://gss.revues.org/1830
              Mon choix définitif sans brichebrocher, ni baragouiner ou bretonar (occitan) de sexage et stéréotypes sexuels fait date en bloc. Nous avons trop à perdre à laisser perdurer l'homologie entre sexe et genre, aliment des confusions identitaires. http://fr.wiktionary.org/wiki/brichebrocher
              http://www.lexilogos.com/breton_mots.htm#baragouin
              http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=3288

              Ou "stéréotype de sexe", comme l'a relevé enfin heureusement le dernier rapport du Haut Conseil à l'Egalité Femme-Homme,
              "En effet, les stéréotypes attribuent des caractéristiques à des personnes catégorisées selon un critère particulier, ici le sexe. Le genre en tant que « système de normes hiérarchisé et hiérarchisant de masculinité/féminité » ne désigne pas des catégories de personnes. « Stéréotype de genre » est donc un abus d’usage.http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_hce-2014-1020-ster-013.pdf
              Enfin, de toute façon, quel malaise de devoir utiliser un mot de si lourde étymologie et avec la paternité et le sens éducatif pesants de John Money sur le paletot. A cause de ces deux faits historiques indétrônables, jamais je ne me serais emparée de ce terme qui ne méritait pas de proliférer au point qu'il faille aujourd'hui se forcer à décrypter tout son gène homme. lhttp://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/07/le-genome-du-genre.html

              Et quel heaume !?

              "Le “casque d’invisibilité” d’Hadès était la kyné/ Cuné, mot qu’on peut sans doute rapprocher de cuni chez les Latins et qui est le sexe féminin or, chacun sait qu’ainsi le chef / pen… d’où “pénis” est provisoirement invisible : ce casque possède une découpe assez spéciale qui ne peut que nous confirmer dans cette supposition !" 
              Le heaume, dit Cuné - Casque d'invisibilité d'Hadès -
              http://racines.traditions.free.fr/sexuali/index.htm
              • GLAND 
              De maillons, sont faîtes les chaînes. Un clitoris ne vaut pas un gland ? ONU avec la complicité de l'OMS au complet, la tolérance de l'UNESCO, et l'appui des ONG occidentales qui ferment les yeux quand elles ne prêtent pas le bistouri pour procéder à l'exérèse féminicide- En fait, on ne sait pas quelle institution internationale et nationale n'est pas mouillée, FMI compris- Un clitoris ne vaut pas un gland !?
              Une règle glandulaire - Les glands se multiplient comme des petits pains- De plus en plus de glands ?
              http://fr.123rf.com/photo_13963669_chene-de-plus-en-plus-de-gland-sur-fond-blanc.html
              Bien heureusement, il n'existe pas d'excision masculicide du gland. La seule égaliberté* possible, c'est qu'il n'y ait plus une seule excision féminicide, jamais, nulle part !

              Pour commencer par l'Egypte ! L'art égyptien reste remarquable, je dévore tout ce que je trouve sur le sujet depuis longtemps, et je ne me lasse pas de parcourir les tombeaux des dynasties, afin de mieux revenir dans le présent. Estimation de 223 excisions féminicides /heure dans le monde qui me pousse à toujours plus questionner ce pays entier qui continue à exciser toutes ses filles, et tous les dirigeants qui prônent le droit international et fustigent le moindre crime contre l'humanité sans qu'aucun n'élève le ton réellement ! - Imaginez si c'était tous ses petits garçons qui étaient amputés, juste gardée leur fonction reproductrice par quelque artifice... Une seule explication se dégage après des milliers de pages parcourues au fil des ans : L'aveuglement du système patriarcal !
              "Aucune personne dotée de sensibilité ne niera que l'art égyptien ait corporifié l'essentiel." Howard Carter a Lord Carnarvon (lettre 1914), cité par Christian Jacq, L'affaire Touthankamon
              Quand j'imagine qu'il s'agit d'une telle précision en art et croyance du 14ème siècle avant notre ère, pourtant que de retardement en Droit... Et pourquoi de tous ces grands hommes qui ont séjourné tant et plus sur les lieux aucun n'a eu de commisération pour les fillettes mutilées ? POURQUOI - Pourquoi nos immenses archéologues les ont négligé, où sont leurs observations sur les momies excisées ? 
              Comment la métaphore de Maât peut-elle naître dans cet environnement ? Harmonie et droiture, symbole d'une telle puissance resté lettre morte. Sa plume dans les cheveux ne sert pas à compter les le nombre d'ennemis tués. A nous de la réanimer, nous en avons les moyens, désormais que nous avons réouvert nos bouches pour de vrai. 

              • GOGOLE*, n. f. de gogo (m/féminin 22/12/2015)
              "Redoublement plais. de la syll. initiale de gober". http://www.cnrtl.fr/etymologie/gogo 
              Qui gobe tout et dont on se rit : Terminaison au féminin par le "lole"* (LOL, Laughing Out Loud). Autrement dit "dont on se rit", ou "qui fait bien rire". Quand au lole, je le traduirais bien par le riff*, acronyme RIF*, "rire fort" ? http://www.commentcamarche.net/faq/6764-signification-de-lol

              Des stéréotypes éculés au plus haut avec les voyages touristiques qui n'arrangent rien. Au contraire, le touriste d'avoir visité un coin ou un autre pendant une heure ou une semaine légitime des discours folkloriques des plus saugrenus. Une mention spéciale concernant ceux qui auraient la musique dans la peau.

              Gitane aux castagnettes qui claquent en Espagne face au sombre gitan cambré. C'est comme un brand, il parait qu'il n'y aurait pas d'autre bon teint qu'ibérique, selon le touriste spécialiste en ethnologie de bref terrain ; et que toutes se conforment à l'image d'Epinal de l'orientale fantasque dansant aux mille et uns voiles qui hypnotisent gogos et gogoles*.

              On imagine bien que ce ne seront pas des féministes qui croiront à ces billevesées. Gogo n'ayant pas son féminin, je l'en ai donc pourvu en bonne et due forme.  
              • "GUERRE INCIVILE"* à la place de guerre civile et guerre ethnique
              Ne devrait-on pas appeler les guerres civiles, non pas ethniques comme prétendu pour certaines populations, mais inciviles pour toutes ?
              • GYNAGOGIE* (m/néologisme) - gynagogique*
              Pardon M. Le Prince, j'espère que vous ne m'en voudrez pas de ma légende :o)
              Moulé sur "démagogie", mettant "gynê", femme à la place de "demos" (peuple), non pas car nous serions substituables au peuple ou même un peuple (cela étant uniquement formules romantiques en poésie lyrique) mais bien car la publicité et donc la propagande idéologique masculiniste a compris que nous étions un bon segment depuis Bernays...

              Devant la déferlante 
              du mouvement gynagogique de types modernes et fraternaux* ;o) qui essayent de nous faire aimer notre condition bénie de petite culotte, comme, par exemple, le pornosoft des jeux de trônes et autres tarteries, je me vois forcée, obligée, d'avoir une pensée "émue" pour Ginette et ses princes, tous ces braves gars qui trépignent d'envie devant toute l'immensité de "nos privilèges".

              Je me laisse aller à des métaphores et métonymies dont j'espère personne ne me tiendra rigueur. En tout cas, l'on voit que cette posture masculine moderne fait bien des émules.

              Pardon M. Kroll, j'espère que vous ne m'en voudrez pas de grabouiller... :o)
               J'ai écarté gynégogie me rappelant trop les gynécées ottomans de Constantinople, ma ville natale. Ainsi, de mon point de vue, la gynagogie*, qui me rappelle un autre mot que je me dispenserais de vous livrer -je vous laisse décauder- constitue une tactique de communication performative distincte de la démagogie. Insidieusement dirigée vers les femmes, sait bien leur faire prendre des vessies pour des lanternes.

              "Documercial*" (m/néologisme) - Les "documerciaux" qui tournent en boucle sur les chaînes de télévision TNT ou pas (tévé web et autres fils) montrent l'aspect pédagogique et andragogique (gogisation des adultes) ; constitués de téléséries, documentaires biaisés, et téléréalités où l'on "informe" des tatouages, des opérations esthétiques, etc. et l'on voit immédiatement des personnes qui s'en parent comme de canons de beauté. Vendant du même coup produit et idéologie du pont ultralibéral. Tout est devenu publirédactionnel*.
              • HAINE

                Ma destinée, Victor Hugo (1802-1885), dessinateur, 1867. Plume et lavis d'encre brune, gouache, sur papier vélin Paris, Maison de Victor Hugo, Inv. 927 © PMVP

              "en proie aux événements comme vous aux vents, je constate leur démence apparente et leur logique profonde ; je sens que la tempête est une volonté, et que ma conscience en est une autre, et qu'au fond elles sont d'accord ; et je persiste, et je résiste, [...] et je fais mon devoir, pas plus ému de la haine que vous de l'écume." http://expositions.bnf.fr/hugo/grand/005.htm
              • HALLUX
              Le "genre" a tellement été utilisé à mauvais escient, phagocyté, cannibalisé par certains qu'il est comme un outil abîmé, un marteau démanché et on se le prend sur l'hallux- Normal de mettre en index une histoire de gros orteil.

              • HIPHIGENIE (20 juin 2016)
              "Calchas s’avance pour lui donner le coup mortel, tout annonce en lui le désordre d’un enthousiaste, qui s’imagine en répandant le sang obéir à la voix du ciel & désarmer son courroux." http://sites.univ-provence.fr/pictura/GenerateurNotice.php?numnotice=A5290
              Iphigénie de Charles André Van Loo, dit Carle Van Loohttps://olympelatiniste.wordpress.com/2013/09/03/le-sacrifice-diphigenie/
              A visionner la "Commission assemblée nationale - Animaux de boucherie -Abattage rituel - 16 juin 2016", j'y ai entendu une incohérence de taille sur laquelle pourtant s'arc boutent certains prêtres radicaux (puisque ce mot est à la mode allons y - perso, je préfère intégristes) : pourquoi ne pas étourdir un animal, déjà peu éveillé, selon ces messieurs, autant l'épargner dans le doute par principe de précaution, non, ce serait plus humain finalement ? http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/enquete_conditions_abattage_animaux_abattoirs.asp

              Résumons - L'animal conscient (peu) n'a pas à être étourdi du fait de son statut de ce doute sur sa conscience, dixit les deux plus enragés sur le sujet, mm le rabbin de metz et moselle (expliquant que cela étant de traditions rabbiniques, droits fondamentaux religieux ainsi les droits des prêtres sont majeurs et écrasent les droits des citoyens ?), et le recteur de la mosquée de paris (que de circonvolutions pseudo biologiques pour parler de l'insensibilité animale) coupant la parole au rabbin conciliant qui allait parler de la possibilité symbolique de transformation du sacrifice... :(
              Ainsi des pays ont interdit cette boucherie voulant vider à tout prix de son sang l'animal pour le rendre propre à la consommation- sang impur : vivent la Suède, la Suisse et le Danemark, les Pays Bas ? Vous allez déchanter, ça continue à pignocher. Au sein de la République laïque, voilà que le sacré religieux a pris une place de choix par des Rogations ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Jours_des_Rogations
              "La France elle permet, par dérogation, cette pratique religieuse. Dans les abattoirs français, ce seraient ainsi 25% des ovins et bovins qui seraient tués sans étourdissement préalable. Mais selon le rapport du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux (CGAAER), le chiffre est beaucoup plus grand : "ce qui ne devait être qu'une dérogation s'est généralisé". http://www.maxisciences.com/abattage-rituel/abattage-rituel-les-pays-bas-abregent-la-souffrance-animale_art25062.html
              A propos d'autres soutanes intégristes, j'ai cru en apercevoir une floraison pastel à Mantes la jolie... qui ont pourtant de bien mauvaises fréquentations fleuretant (ancienne forme de flirter) les jihadistes ? ah mais d'aucuns et certains diraient qu'il faudrait les excuser car venant en conciliation faire amende honorable au commissariat du lieu, menant leurs brebis voilées, pour se refaire des virginités avec des couronnes fleuries ? On peut comprendre que cela représente une vexation de trop pour Agamemnon & Clytemnestre accablés de douleur et la famille au complet :(
              Frisant l'indécence car les accointances sont bien connues ? D'ailleurs qui est l'instigateur de la marche parallèle, pourquoi une seconde marche, pourquoi la scission populaire, voyons voir ce que trouvé sans beaucoup gratter le vernis :
              ".. président de l’AMMS, Abdelaziz El Jaouhari, sur la page Facebook de la mosquée convie ses congénères à de fort intéressantes conférences qui en disent long sur l’aspect « modéré » de l’islam pratiqué et enseigné sous sa houlette : https://www.facebook.com/amms.mosqueemantessud/timeline Un certain Abdellhatif Hmito, imam à la mosquée de Oissel, a été invité à répandre la bonne parole à la mosquée de Mantes-Sud en novembre et juin derniers. On pourra se référer au site Islam mine l’Europe pour savoir qu’à l’évidence les prêches du sieur Hmito s'aligne sur la ligne des mosquées UOIF les plus radicales : « Les responsables de l’AMO dénigrent l’Occident et ses valeurs, adepte du « double langage et la duplicité » en cultivant l’art du mensonge, et glorifient la moralité de l’Islam, ainsi que le port OBLIGATOIRE du Hijab » http://islamineurope.unblog.fr/search/mosqu%C3%A9e%20de%20OisselSur la page Facebook du prêcheur d’Oissel https://www.facebook.com/abdellatif.hmito on trouve la photos d’un certain Sheikh Abdullah bin Bayyah , dont il vante les « paroles en or ». Ce sinistre barbu est un islamiste radical, vice-président de l’Union Internationale des Savants Musulmans, grand ami de Al Qaradawi, why-was-radical-muslim-scholar-sheikh-abdullah-bin-bayyah-white-house : « Bin Bayyah is vice president of the International Union of Muslim Scholars, a group founded by Egyptian cleric Yusuf Qaradawi — a Muslim Brotherhood leader who has called for the death of Jews and Americans and himself is banned from visiting the U.S.” Anonyme
              Et complément d'infos
              "MAGNANVILLE - PERQUISITION DE LA MOSQUEE DES MUREAUX Le Parisien nous fait justement remarquer aujourd'hui que la mosquée de Mantes-la-Jolie a manifesté massivement contre les meurtres odieux de deux policiers la semaine dernière.Ce qui m'étonne, c'est que personne, pas même ce journal, qui avait pourtant relevé les faits en novembre dernier, ne s'interroge sur la réaction d'une autre mosquée, celle des Mureaux, perquisitionnée dix jours à peine après le Bataclan, pour suspicion de salafisme. Pourtant, l'un des deux officiers de justice abattu, le commandant de police Jean-Baptiste Salvaing, travaillait bien à cet endroit.Règlement de compte ou bouc émissaire ? Les faits sont là, une fois de plus, on passe sous silence des éléments pourtant importants pour comprendre ce qu'il s'est vraiment passé, d'autant que, selon RTL, deux policiers des Mureaux seraient, eux aussi, ciblés par des proches de Larrossi Abballa. ... " https://www.facebook.com/laurence.taillade/posts/10209175887011129
              L'Isère vit le premier Hervé égorgé rituellement (Cornara) qui ne soit pas trahi à l'étranger (comme Hervé Gourdel, par son guide et ami, ou d'autres anonymes disparus. http://www.radioscoop.com/infos.php?id=118747
              http://sites.univ-provence.fr/pictura/GenerateurNotice.php?numnotice=A5290
              Heureusement que plus d'égorgement d'iphigénies, et que plus personne de sang impur ne se goberge ! Il n'en reste que des tableaux. Couac... quoique...
              • IRONIE & son point (qui ne peut plus rester de côté)
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_d'ironie
              Je ne puis plus vivre sans lui, j'en suis dingue &:) Il a une touche, ce touche à tout génial- Dormant comme la belle au bois depuis plus de deux siècles, il serait grand temps qu'il figure avec son petit pois en typographie de nos claviers - Rien que pour le nom du gars qui l'a proposé, je dis ouiiiiii à son long nez qui me plait au plus haut point !

              Voilà donc brevet qui enrichit notre verbe de barjotte. Verlan parlant http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/verlan1.html

              Au passage, je vais vous dire qu'il me semble que voilà bien l'étymologie de barjot, qui ne serait nullement affaire d'amiral mais peut être référence à cet inventeur génial tout azimuth de Jobard le barjot.
              • IRONICON*
              Plus pointu que le point d'ironie, encore... la pique de mon stiletto fatal : Du coup, par mon talon, je décrète mettre en caractères numériques, en l'honneur de Jobard (1841) inventeur stylistique et typographique de l'émoticon, l'ironicon* ! Agnès B. et son journal exhume Alcanter, et je réanime Marcellin :o) http://www.jobard.eu/spip.php?article34
              Voilà donc brevet qui enrichit notre verbe de barjotte, verlan parlant http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/verlan1.html

              Au passage, je vais vous dire qu'il me semble que voilà bien l'étymologie de barjot, qui ne serait nullement affaire d'amiral mais peut être référence à cet inventeur génial tout azimuth de Jobard le barjot http://fr.wiktionary.org/wiki/barjot
              • HOMOPATRIARCAT
              Branche puînée du patriarcat, l'aînée étant hétéropatriarcat. Du fait de la théologie testamentaire,
              "Le terme patriarcat trouve son origine dans l'Ancien Testament et désigne l'étendue du territoire soumise à la juridiction d'un patriarchehttp://www.cnrtl.fr/lexicographie/patriarcat -
              N'ayant pas pour habitude d'utiliser "patriarcat" (terme marxiste féministe), malgré sa pertinence impertinente et confiscatoire mais plutôt système patriarcalBien que consolée ;) par l'anthropologie,
              "Le patriarcat désigne « une forme d'organisation sociale et juridique fondée sur la détention de l'autorité par les hommes" 
              Partons donc de ce second socle, pour ma part et dans mes textes, je m'en tiendrais à penser le système patriarcal phallocrate, et donc viriarque, composée de structures patriarchiques de divers degrés adaptatifs. Et l'un d'eux, nouveau continent émerge à l'horizon, l'homopatriarcat*, qui se trouvait diffus dans l'antiquité et qui exige désormais le pied d'égalité entre pères, pairs et paires.

              Il est devient de plus en plus présent qu'il s'agit d'un patriarcat redoublé. Contre l'"hétéropatriarcat" se sont dressées des rejetons qui veulent jouir sans entraves et désormais éviter pour la génération de leurs lignées patrilinéaires sans aucune immixtion d'autorité parentale maternelle la cohabitation de mixité. L'"ordre hétéro" très inégalement au gré des lieux et des temps montre sa violence contre l'homosexophilie masculine (resté avec le dix-neuvième coincée dans la polysémie trompeuse d'homosexualité) montre désormais fausse route. Le système patriarcal reste indissoluble et ne se résume pas à ses multiples appréhensions ethniques de l'orientation sexuelle. Plus spécifiquement et principalement pour l'Occident moderne, l'on voit que celui-ci souvent confondu avec les moralistes (patriciens puis pères religieux) se faisant fort de limiter les relations sexuelles entre citoyens, hommes libres, qui jusque là entretenaient de se servir sexuellement en imprimant leur marque tout d'abord par pédérastie. Il va sans dire que les pratiques occidentales actuelles se sont écartées de ce mode éducatif.

              Nous ne pouvons que prendre acte de l'invention précisément datée des termes issus de la mouvance d'Ulrichs, constructeur social de parole juridique au travers d'une "théorie biologique" des Uraniens et Dyonisiens et du pamphlet de 1869 en allemand 

              homosexual et Homosexualität, du gr. homo, « semblable » et lat. sexualis, « sexuel » opposé à "normalsexuel" dit ensuite "hétérosexuel", Karl-Maria Kertbeny" Halperin, p. 15 http://fr.wikipedia.org/wiki/Homosexualité_dans_l'Antiquité 
              Urninge (uranien ou uraniste, d'Ourania, céleste Aphrodite), Dioninge, et Urninden- par un pamphlet  attribué aux hétérosexophiles* un patron remuant en diable, Dyonisos, très masculin et viril à l'extrême, qui veut accréditer que l'Uranien et l'Uranienne sont de douces sexualités, alors que les Dyonisiens sont de sauvages orgiaques, ou n'est ce que son surnom de "le deux fois né" "δίογονος / díogonos", qui fonda ce choix ?- "Homosexualité" de 1869 entre en lexique français en 1894- En cela perdure une confusion qui ressortit de ce que l'espèce reste hétérosexuelle (valable pour tous ses membres, comme primates et mammifères, sauf si l'on recourait à la parthénogénèse, seule possibilité technique d'homosexualité) mais hétérosexophile, homosexophile* (bien que bisexophilie pourrait être assumée par le terme hétérosexophilie pouvant en faire office étymologiquement d'aimer les rapports sexuels avec les deux sexes comme d'entre les deux) pour ce qui est des affections (dites au sens large). L'histoire du terme conforterait donc le substrat essentialiste promu par le pape queeristique Ulrich à qui il est rendu unanimement hommage.


              Par le néologisme hétérosexophile* et son homologue, homosexophile* qui me parait juste et sans détour pour aimer le même sexe, j'effectue un rapprochement de forme avec le grec moderne : "homophylophile : ομοφυλόφιλος" '(homo-, du grec ancien ὁμός - et phylo-, du grec ancien φυλο- : sexe et du grec ancien  φιλώ (aimer /affection) - suffixe -phile, même. Dans le même registre des termes mal dosés, à noter également 
              "construction inversée dephilopaide (les lettres αι sont parfois retranscrites avec un e). Ce suffixe -phile est gênant car la philia (φιλία) grecque n'a rien de pervers. (...) Le francophile, c'est celui qui aime la culture française et non celui qui viole les jeunes Français !" http://www.lexilogos.com/etymologie_gay.htm
              δίογονος / díogonos "le deux fois né" http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7e/Dionysos_mosaic_from_Pella.jpg
              Ligne de mire de la communauté allosexuelle (queer) et de ses soutiens idéologiques de tous bords, appelés "alliés", comme il se voit bien dans le sigle l(esbiennes). g(ays). b(isexuels). t(rans). q(ueer). i(ntersexués). a(lliés) et plateforme ILGA. Point de départ de l'alliance : Le sexe est politique lesbianiste émerge là lorsque se forme le couplage uranien d'Ulrich :
              "1904 (décembre): Allemagne : la féministe Anna Rueling encourage toutes les femmes à s'unir au mouvement des Uraniens. Elle voit des buts communs entre la libération de la femme et l'émancipation homosexuelle." http://www.lambda-education.ch/content/menus/histoire/chronologief.html
              L'homme blanc hétérosexophile (tous les membres de l'espèce étant hétérosexuels au départ, sinon foin de la survie) colonialiste et capitaliste, serait désigné comme composant de l'hétéropatriarcat à lui tout seul (les autres phallocrates seraient tous des opprimés et devraient servir l'excuse ?), métonymique du patriarcat (rhétorique d'une partie pour le tout, qui n'est pas la vérité). Y participant et devant être honnies ses viles complices femelles bourgeoises sinistres égarées vues en tortionnaires indignes d'entrer dans le cadre des femmes défendues par le féminisme ? Rien n'est moins sur.

              Il ne suffit pas d'excuser toutes les stratégies phallocrates sous prétexte d'homosexualité. Surtout que qu'est-ce qu'aurait donc à voir la lesbianité aphallique avec l'entre soi phallique ? On laisse entendre que le lesbianisme aurait mené la politisation gay, alors que ne serait-ce pas plutôt sa propre instrumentalisation ? Confondre l'égalité dans la sexualité avec la sexualité entre personnes du même sexe ? Les couples gays comme lesbiens ne sont pas des modèles d'égalité, chacun à sa place, c'est bien connu. http://www.cairn.info/revue-francaise-d-etudes-americaines-2007-4-page-88.htm

              Aucune injonction et assignation n'est supportable plus qu'une autre. Hors de question de se retrouver sommée d'être lesbienne car le coït serait de mauvaise politique, alors que c'est la stimulation conviviale à la pénétration qui déclenche l'orgasme féminin. Ou que toute pénétration serait domination masculine dont consentement obtenu par tromperie (?) des hommes ? Ou que le plaisir construit de bout en bout selon des psychologues et des psychanalystes critiques ? Au fond de ces thèses, où est donc cette si grande remise en cause de la psychanalyse, qu'elle soit lacanienne, jungienne, ou de type primaire freudien ? Il est tant pardonné au père théorique d'avoir permis à sa fille Anna d'être lesbienne et de reconnaître le clitoris en pseudo pénis, au point que Marie Bonaparte le chercha toute sa vie mise dans l'impossibilité de reconnaître en fac-similé.... Déplacer constamment un bouton de rose ne peut que le faner.

              Le début de la fabrication de notre avoué consentement date clairement de 1922 articulé à la manipulation des attentes des suffragistes, voir également en item EGALIBERTE* :
              "Walter Lippmann (1889-1974) – en dialogue avec lequel certains ouvrages de Bernays semblent avoir été écrits. En 1922, dans Public Opinion, Lippmann rappelait que « la fabrication des consentements […] fera l'objet de substantiels raffinements » et que « sa technique, qui repose désormais sur l'analyse et non plus sur un savoir-faire intuitif, est à présent grandement améliorée [par] la recherche en psychologie et [les] moyens de communication de massenote »" http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=21#chapitre7
              • HUMOUR FEMINISTE (? ?) (3.08/05/13)
              de DERISION à coupler avec IRONIE, ci-haut, évoquée en bref sur un exemple vu en affiche "Bal des 343 pouf(ne pas oublier que le puff est le BMC teuton et que de cette époque d'occupation fût inventé pouffiasse)
              Après avoir été à tour de rôle des gourdes, des cruches, nous voilà devenues des tabourets ? Que de subversion, pouf pouf pouf et collégram, tout cela n'étant affaire que de mobilier... C'était cela l'expression "faire tapisserie", celle pendue au mur, peut-être ? Reprise la "jolie" blague grasseyante des 343 de ce cher Charlie H. (non, pas celui de la télésérie Drôle de dames), qui risquaient la condamnation pénale par leur aveu d'un avortement- Voir les signataires d'alors dans l'article. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/homelie-dappel-la-violence-feminicide.html
              Les mythes nous volent, flytoxons-les ! http://dic.academic.ru/dic.nsf/fre_rus/30296/fly
              "Tue les mouches et autres insectes.... fly-tox se dit flai-tox"
              http://www.allposters.fr/-sp/Fly-Tox-Affiches_i395670_.htm
              Claque au mythe matriarcal, je ne peux qu'approuver en tant qu'ethnologue dans une autre vie.
              "Éclairer des concepts, mettre des mots sur les réalités, participer à la construction d’un savoir qui permet d’y voir plus clair, qui permet de développer des forces pour mettre fin à l’oppression que vivent de nombreuses femmes : sans mots ou avec les mots, les possibilités de réflexions ou d’abdication sont en jeu." -http://www.barricade.be/IMG/pdf/2013-nicole-universel_patriarcat_et_legendaire_matriarcat.pdf
              Ainsi, c'est dit, toutes les raisons d'adopter le mot réel des féminicides, n'est-ce pas ? Alors donc pourquoi continuer à faire comme s'ils n'existaient pas et s'accrocher désespérément à la vieille définition juridique britannique on-ne-peut-plus naturaliste de Corry ? 
              • HYMEN - 
              A) - synonyme de virginité ou Hymen de virginité -catégorie "Hymen politique& VMA "virginité médicalement assisté" (mon néologisme) & GPA (gestation privée pour artistes et poètes)
              Il y a trois cents ans (!), Buffon a prévenu mais qui en a cure ?
              "Caroncules myrtiformes""...le cas de l’hymen un cas caractéristique de confusion entre le physique et le moral : une croyance morale pour laquelle on a voulu trouver un fondement anatomique." Leclerc, Comte de Buffon, Histoire naturelle, générale et particulière avec la description du cabinet du Roy, tome second, 1749 
              http://www.buffon.cnrs.fr/citations/citation_read.php?id=8
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Myrtus#/media/File:Myrtus_communis_buds.jpg
              "Ambroise Paré (env. 1510 – 1590) et Andréas Laurentius (1558-1609) auraient, d’après la version anglophone de wikipédia, affirmé que l’hymen est « un mythe primitif, indigne d'une nation civilisée comme la France"". https://blogs.mediapart.fr/barbara-strandman/blog/020209/l-hymen-mythe-primitif-indigne-d-une-nation-civilisee-comme-la-fr
              Absent ou présent, l'hymen ne prouve ni l'un ni l'autre la virginité, ni l'un, ni l'autre la chasteté ! Au fond, celui-là ne signifie rien car nous ne l'avons pas toutes. 
              "La plupart des femmes naissent avec, mais il peut se déchirer facilement, ou ne pas saigner. Je connais également beaucoup de sage-femmes qui ont vu des cas de femmes vierges, pourvues d'hymen, mais enceintes. L'hymen ne prouve rien."   Yvonne Knibiehler, La virginité féminine : mythes, fantasmes, émancipation. Éd. Odile Jacob
              "De plus, l'hymen est une membrane très peu vascularisée, ce qui signifie que lors de sa rupture, la perte de sang n'est pas systématique." Actuellement, toute cette propagande idiote vient de ceux qui "se font du pognon" sur le dos des femmes encore une fois, ou pas loin ! "TOURISME MÉDICAL -Pour répondre à cette demande, des agences de voyage proposent aujourd'hui des voyages tout compris pour aller se faire opérer dans des pays comme la Tunisie. Pour 1 250 euros, l'agence assure une hyménoplastie, le trajet aller-retour et la pension. En effet, selon Nedra Ben Smail, ...à Sfax, dans le centre du pays, facturent l'hyménoplastie entre 600 et 1 000 dinars tunisiens, c'est-à-dire 300 à 500 euros."
              VMA* - Virginité Médicalement Assistée - Et savez-vous qui soutient ces commerçants de bas étage dans leur escroquerie et mépris ? Devinez ! Vous ne devinez pas :
              "depuis 2007, les autorités religieuses internationales ont émis une fatwa autorisant l'hyménoplastie. ...plus des trois-quarts seraient des "vierges médicalement assistées""-http://abonnes.lemonde.fr/societe/article/2012/07/06/l-hymenoplastie-une-seconde-virginite_1729088_3224.html
              La pudicité prolifère partout et des médecins enfin s'élèvent contre la complicité médicale en la matière-  http://www.journaldemontreal.com/2013/10/10/les-certificats-de-virginite-bannis-des-bureaux-des-medecins-du-quebec

              Egalité du repucelage !  Recousez-les du gland...  ! Trêve   de baliverne...A la charnière du double hymen, à une époque l'on voulait proposer l'hymen de virginité, "tout juste capables de proposer la Virginité comme alternative au « masculinisme»", et désormais au tour de l'hymen de mariage, mais est-ce bien là alternative acceptable dans l'un comme l'autre cas, au masculinisme ? http://semgai.free.fr/contenu/textes/bonnet/MJB_emancipation.html


              Depuis bien longtemps, une angoisse sourde se perpétue du refus des femmes de se soumettre à l'hymen, avec ou sans inceste, qui permet de fonder sa lignée, sa descendance... Vous connaissez l'histoire des cinquante Danaïdes qui refusaient hymen et viol, soupçonnées de cannibalisme ? Femmes fauves, femmes sauvages- 

              "qui se sont vouées à la virginité sont menacées d’être prises de force. Comble de l’horreur, par leurs propres cousins germains! […] «L’oiseau qui “mange chair d’oiseau” n’évoque pas la conjonction incestueuse des identiques, mais la relation de quasi-fraternité traversée par une haine meurtrière." - « Quand le roi d’Argos, Gélanor, aperçoit pour la première fois les Danaïdes, il les confond au premier regard avec “les Amazones sans maris, qui mangent de la chair crue” ... (Vernier 1996a: 179)" - "Danaïdes aux seules Amazones, mais plutôt à une série de «peuples de femmes» (Libyennes, Égyptiennes, Chypriotes, Éthiopiennes), dont la virginité n’est en rien une caractéristique commune[" "De toutes ces femmes nommées par Pélasge, seules les Amazones ont quelque chose à voir, non pas avec la virginité d’ailleurs – les Amazones ne sont ni vierges ni prudes à ma connaissance –, mais avec le refus du mariage. " - "...un refus des jeunes femmes grecques en général de quitter leur condition et d’entrer dans les nœuds de l’hymen." p. 287-319, Laurent Barry, Hymen, Hyménée ! , L'Homme 3/2005 (n° 175-176) http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=LHOM_175_0287
              Arrêtez les massacres au nom du fallacieux hymen ! C'est suffisant, on a compris, les mignonnes en ont plein les mirettes et nous avec- Gardez vos manies jalouses et hypocondriaques loin de nous- Nous sommes des êtres libres sans chaînes et sans hymens. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/12/hymens-de-feminicide-aggrave-au-yemen.html

              Fin 2015, le Conseil de l'Ordre de la Région Midi-Pyrénées en 2015 a produit un ouvrage collectif sur la laïcité et les soins avec l'Agence Régionale de Santé & al.

              'Le praticien qui accepte de réaliser cette intervention, considérée ni thérapeutique, ni esthétique, et au caractère éthique discutable, exceptionnellement liée à une démarche compassionnelle, met toutefois en jeu sa responsabilité et doit l’amener à vérifier sa couverture assurantielle spécifique. " http://ordmed31.org/actualites/article/soins-et-laicite-au-quotidien
              Tout patient (de l'étranger, ou Françaises) devant être protégé et délivré de l'influence prosélyte car en égalité de toutes convictions -à respecter forcément dans la laïcité française- (Et qui sait, les patientes athées outrées de devoir supporter pourraient bien un jour demander des comptes... !) et que, de ce fait, des limitations à pratique religieuse peuvent être mises en établissement de santé au professionnel de santé... Ce qui ressortit de la dernière décision CEDH (aff. ebrahimian c/ france) ! cité ici http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html 
              FGM /MGF de 5e type - Comment se fait-il que personne, et aucune association féministe en vue, n'attaque pour faux exercice de la médecine qui perpètrent des actes discriminatoires qui détruisent les principes d'égalité des sexes - Il n'y a pas à tortiller l'hyménoplastie comme la labioplastie, est une infemmie, et je pèse mes mots !? pour deux pognons de plus, allez coudre des femmes est une mutilation génitale féminicide totalement idiote.
              • B) - Hymen de mariage synonyme noces - catégorie "Hymen politique"
              Le dieu grec Hymen - Wenceslaus Hollar (1607–1677)
               http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Wenceslas_Hollar_-_The_Greek_gods._Hymen.jpg
              Voir aussi http://fr.wikipedia.org/wiki/Hymen_(mythologie)
              Tout y mène de gré ou de force. Tout est bon pour "faire famille" et asseoir "droit à l'enfant" depuis que queer en branle ultralibéral décréta qu'il fallait faire du droit français un droit pragmatique, qui doit servir les plats au service du "care" et se devait d'annihiler sexe et genre (serait manifestation fluide et modulable de mise en scène), pas de quartier.
              L'érection d'un "homopatriarcat" parait des plus novateurs dans le cadre de l'hymen et ne remet en cause pas un cheveu du système patriarcal, hormis que les hommes se sont réconciliés entre eux après quelques siècles de rejet, encore une fois sur le dos des femmes.

              Sans oublier qu'il fallait blanchir toutes les adoptions internationales illégales de pères attentifs en couple ainsi que faciliter l'application de la présomption de nationalité du parent qui permettra aux consuls de délivrer le certificat adéquat propre à permettre l'établissement du passeport français, entre autres choses, de régularisation des gestations pour autrui à l'étranger. Et de mettre en avant que des lesbiennes l'ont réclamé ? Histoire de justifier que la maternité n'appartient pas aux femmes ? Le deuxième sexe retourné comme un gant.
              "Quand les queers instrumentalisent les gays et lesbiennes pour affirmer que les hétéros sont des imbéciles aliénés par le sexisme et le patriarcat. .... photo : hétérosexisme, hétéropatriarcat, hétéronorme : stigmatisation queer des "hétéros" Anonyme
              "La liberté est un acte de responsabilité envers les autres, la liberté renforce celle des autres. La prostitution dite libre provoque la prostitution forcée. Le mariage entre adultes consentants provoque les mariages forcés. Donc le mariage n'est pas libre." Anonyme (amicale)
              D'urgence, mettre hors d'état de nuire cet article 16 nous ferait grand bien à nos petites filles afin d'arrêter les viols nuptiaux féminicides aggravés. A noter au passage que la Charte onusienne fait deux erreurs de taille, elle croit aux races et que la famille de fondation naturelle, restée bloquée au XVIIIème ?
              "Article 16. 1° À partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution." http://ledroitcriminel.free.fr/la_legislation_criminelle/textes_fondamentaux/declaration_universelle_droits_homme.htm
              Le "3° La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’État." montre, oh combien, cet article est la cheville ouvrière patriarcale. Car exprimer que cela est naturel, donc naturellement déterminé, c'est entendre que la famille telle qu'elle existe par le règne paternel serait inébranlable. Et en effet, la nouvelle famille ne change pas, ce sont toujours les pères qui distribue les cartes au poker menteur. 

              Venant planplan du latin,
              familia, "réunion d’esclaves sous l’autorité d’un maître". http://www.cnrtl.fr/definition/famille
              Hymen mygaleux
              "Fragments de l'araignée" avec l'autorisation gracieuse de l'auteure Hélène Epaud / Lise Bouvet
              Tant que ce n'est pas une tarentule, on ne perdra pas la tête non plus... Une fois les hymens dépassés, maternité oblige. Billet distinct spécial à l'occasion de la disparition de ma mère, "Maternité en question" http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/04/maternite-en-question.html

              Hymen renforcé - Exemple de mariage queer transgenre de renforcement de la famille et du mariage hétérosexuel prétendûment rejetés par le queerisme- Où bien les théoriciennes se fichent de renforcer les institutions patriarcales ? Mariage civil ou religieux toujours promesse de fidélité...

              "Nous sommes passé aux  yeux de la loi du couple gay au couple lesbien transgenre pour finir comme un couple hétérosexuel..."
              Alan Elen, ... , Paul Jenny Anne
              http://mariage-buzz.com/2011/10/28/mariage-hetero-pour-un-couple-gay-devenu-transgenre/
              • ICTOPHOBE (m/néologisme)
              Dgrec ancien ἰχθύς = ikhthús « poisson » - Votre perspicacité aura remarqué de suite comment d'office je "virai" le "h", trop lourde, cela aurait été comme un coup d'épée dans l'eau - Le philosophe baigne dans l'"ictophobie" lorsqu'il s'agit de botter en touche sur tout ce qui touche à l'égalité des sexes, toujours très tolérant des dogmes abrahamiques brassant de la révélation prophétique et qui propagent le diktat de complémentarité des sexes avec inévitable rapport de "pudicité"*
              http://www.lappeaudesfilles.com/2012/01/aquariums-de-folie/
              Où l'on voit toute la contradiction de l'école philososphique ictophobe dans ses vaines tentatives de vouloir "noyer le poisson".. http://www.expressio.fr/expressions/noyer-le-poisson.php

              Je ne vous apprendrai rien en signalant qu'accoler le nom de la religion de l'ictus au terme phobique reste un simple stratagème (près de me filer un ictère) affecté à réintroduire en droit le délit de blasphème. http://fr.wikipedia.org/wiki/Blasphème

              En France sorti de main de maître avec la sodomie par la Convention de 1791. Sauf que l'affaire ayant été bien conservée par procédé de choucroute, il s'agirait de garder l'oeil aussi vif que poisson frais sur étal, si l'on ne veut as se faire avoir au tournant ! http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1258

              Après l'ictophobe générique, d'autres naissent comme "protestophobie". http://quebec.huffingtonpost.ca/jerome-blanchet-gravel/le-mythe-du-racisme_b_4229161.html

              On peut aussi varier les plaisirs, ajoutons "anatidophobes*". Très adaptées aux milieux acqueux..., elles suscitent l'ire, "canard[e]s de surface (genres Anas, Aix, etc.) ;
              les canard[e]s plongeurs (genres Aythya, Netta, etc.) ; les canard[e]s piscivores de la sous-famille des merginés. Certain[e]s d'entre eux sont des canard[e]s marin[e]s.http://fr.wikipedia.org/wiki/Canard (en souvenir d'une conversation de fil, où une commentatrice féministe suggéra de laquer le canard)
              Souricettes taquines :)
              • JEU EDUCATIF
              Affiche de propagande materniste
              http://lhistgeobox.blogspot.fr/2009/05/160-antoine-la-loi-de-1920.html
              D'où vient dans les classes ouvrières et moyennes la manie douteuse d'acheter des poupées aux filles, de soit-disant préparation à materner, maternité, couvade ? Mal les préparer à la maternité... pour mieux les culpabiliser ensuite ? En France, on peut dater cette vulgarisation -que l'on va bien sur prétendre démocratisation ?- du jouet sexiste* de 1920.

              Les poupées bourgeoises sont notées dans Les misérables, comme un rêve de petite fille... le père s'imaginant que crinolines soient l'idéal des siennes ? Pour quelqu'un qui prônait l'égalité, sa critique ne s'est pas aventurée dans le modelage ludique à la galanterie...


              Je ne m'étendrai pas -ce n'est pas le lieu- sur les caricatures que certaines marques de jouets ont introduit sur le marché, qui poussent à l'anorexie quand ce n'est à la prostitution, par une sursexualisation* outrée de la poupée, et donc de la fillette qui s'identifie et s'imprègne de cette représentation active de la princesse attendant son prince... Le mode aristocratique inculqué à toutes sans exception. Il reste toujours bon de relire Belotti à ce sujet et bien d'autres propos éclairés. http://www.justedesmotsquinousressemblent.com/categorie-10461483.html

              Balayées les petites ingénieuses, vite on efface et prend le contre pied du faux soutien féministe de Rosie la riveteuse. Ils n'ont pas même pris peine de changer leur fusil d'épaule, voyez comme même son prénom préfigurait l'arnaque.

              La déferlante rosifiante de lolitarisation sursexualisante des petites filles à la sauce pastel princesse-du-bois-saint à l'oeil-de-manga larmichant a-t-elle fait oublier le sursaut de conscience des années 80 et tué l'intelligence des créateurs ainsi que rogné leur sens esthétique ? La beauté tellement réjouissante de cette photographie empêche de saisir les raisons pour avoir abandonné ce type de communication évoluée. Ah, cadeaux du réveillon, que de délicates attentions... Jolies illustrations de lettrines. http://www.cnrtl.fr/etymologie/cadeau



              Slogan de manif' féministes des années 70 : "Nous ne sommes pas des poupées !"

              En 2014, et alors qu'en 1970, l'on scandait "nous ne sommes pas des poupées", bien consciente de l'apprentissage des femmes verrouillées au foyer dans un seul et unique rôle qui plaisait aux géniteurs, maternité et ménage, kinder, kitchen, kirche) il suffisait de chercher sur Toile par gogool "poupée hijab" pour qu'apparaissent des des modèles discriminatoires de pudification* des petites filles, donnant enseignement contraire à l'égalité des sexes de la banalisation et
               intériorisation de leur impureté aux petites filles -qui devraient donc être saisies, des jouets racistes ne seraient pas tolérés un seul instant mais sexistes ne posent aucun problème ?- vendues dans le 11ème arrondissement de Paris sans que personne ne s'en offusque... la troisième e-doll est londonienne ! http://geopolis.francetvinfo.fr/bureau-londres/2014/12/19/les-premieres-poupees-islamiques-sans-visage-en-vente-en-grande-bretagne.html

              Récitantes du quran en arabe, quelle sourate, celle des femmes soumises ? Marque d'infériorisation et de sexualisation des fillettes (le voile est signe de l'impureté essentialiste des créationnistes tout de même, et bannir la tentation et en faire de bonnes dévotes soumises, et ne pas culpabiliser les garçons au sexe incompressible :) à proscrire ! Et favoriser les conversions avec une blondinette aussi ? Les magasins de jouets sont sans vergogne, quand va-t-on les saisir ?! Pourquoi ce fâcheux favoritisme et tolérance envers les traditionalistes sexistes ? 
              Et sur la Toile et en magasins de jouets à Paris
              http://www.donotlink.com/d0pu 

              "poupée musulmane petit modèle" pour toute petite 11,90 euros, pour plus grande à 18,90 euros !
              Sur site "jeux musulmans", "cadeaux musulmans"
              http://www.donotlink.com/hmki
              Imaginez des magasins qui vendraient des poupées chrétiennes fondamentalistes, bible au clair,  récitant un petit truc sur la soumission conjugale, le tollé immédiat et véhément !? Non seulement, les fillettes et les femmes sont traitées comme moins que rien à voiler, bander et soumettre mais, de plus, sont attribués aux musulmanes et musulmans d'office des pratiques sectaires des salafs et des tablighs fondamentalistes ? Jusqu'à quand faut-il se laisser attribuer les pires caractéristiques ? Il serait temps que certaines portent plainte pour usurpation religieuse ! Ni jeu éducatif, ni musulman (sectaire, sexiste), c'est une escroquerie, portez plainte, nom d'un bouquetin. Ne vous laissez pas discriminer ainsi.

              Je peux d'autant mieux mettre toutes poupées aux chiffons que j'appréciais particulièrement les livres dès toute petite et n'ai gardé aucune en mémoire émue... On avait tenté de me refourguer une Bella, sans grand succès.

              L'on voit qu'elles restent de grand enjeu politique devant leur surinvestissement dans les rayons de supermarché, toutes barbouillées de maquillages, désormais impures ; et calquées sur des héroïnes absurdement biaisées, toutes princesses, toutes déesses ?! WD, au sommet de l'indigence et de l'agnotologie dansant le quadrille avec la cloclocratie* (item traité plus haut) ? 
              "Instrument de l'accès au savoir, Internet est aussi devenu, paradoxalement, une pièce maîtresse du dispositif agnotologique.http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/06/03/l-ignorance-des-recettes-pour-la-produire-l-entretenir-la-diffuser_1531488_3244.html
              • En cela, la stratégie transactiviste ne s'y est pas trompé et prétend qu'un petit gars qui joue à la poupée serait un "dys" (identitaire, le genrisme suivi par le sorciers du sexe).
              Et, les petites filles en camion auraient la fibre ulrichienne de l'esprit d'homme dans leur petit corps d'infante !? Mais cela ne s'arrête pas là car les psychanalystes et autres plasticiens de promotion de l'allosexualisme* (queerisme*) qui a enfanté le trangenrisme et le transinisme, grand augure voient aruspices dans les ventres en silicone des poupées pour pouvoir mieux prescrire des hormones bloquantes à la puberté et ensuite passer à la suite bistourique ou dans l'autre cas du féminicide annihilatoire pédocriminel à la bistouquette montée... http://blogs.spectator.co.uk/brendan-oneill/2015/04/trans-activists-are-effectively-experimenting-on-children-could-there-be-anything-more-cruel/

              Oh mille merveilles, trésors d'or argentins, les garçonnets vont désormais pouvoir s'identifier à des fées, comme c'est touchant, travestis dès tout petits. Encore un truc que les fillettes n'auront plus, na ! De toute façon, les fées ne sont pas des femmes, voilà une bonne chose de mise au point. Il n'y a qu'à voir la fée clochette. Avant la baguette, on l'avait dans la main, quand on était une fée :) Encore un petit effort et les Merlin l'Enchanteur poopées* Barbit en lego pourront être masectomisés et excisés, en toute impunité. Le queerisme ne reculera donc devant rien pour prouver à tout prix (doivent pas être donnés ces bouts de plastocs) que les deux sexes n'existent pas, que les organes que nous possédons sont rêvés et démontables... ? Tout cela pourquoi au bout du compte, pour prouver que le féminisme se gourre, que les fées à verge sont féministes ?
              http://www.opposingviews.com/i/society/gay-issues/worlds-first-transgender-doll-sparks-controversy-argentina-photo

              Cela sert bien les aspirations libertariennes des évangélistes qui comme par hasard sur ce terrain se retrouvent d'équerre à un poil près avec les tribunaux religieux iraniens qui décident que l'homosexualité se traite par la conversion, dite aussi transition (voir le terme traité). Quelle meilleure manière de fiche les jetons au populo. Sacrifier quelques gosses, et des petites martyres épinglées comme des papillons sur leur tableau de chasse, afin de stresser pour l'exemple de cesser de favoriser l'efféminisation (c'est ainsi qu'est supposée l'émergence de gays), que les masculinistes attribuent bien évidemment, on l'aurait deviné au féminisme -qui n'a pourtant rien à voir avec des sectes matriarcalistes ou lesbianistes !- Irlande, Malte, Grande-Bretagne, Bataves qui se bousculent à scruter les joujoux d'enfant et la moindre parole prétendue déviante par un médecin ou un autre ? On voit bien que les canaux de propagation de la métastase passe par des sites comme nhs. http://www.bbc.com/news/uk-northern-ireland-32218497

              Jouer au docteur grandeur nature ?! Dans les cas rares de pathologie grave, bloquer la puberté et couper tout espoir de rémission, voilà bien des médecins fous. Ampute-t-on d'un bras, celui qui le refuse, lui donne-t-on ce choix ? Nos modernes Diafoirus ont trouvé bon d'extraire la pierre du sexe...et les journalistes scientistes de se bousculer pour promouvoir le choix du sexe. J'en étais, pour ma part, restée à celui que les échographies permettent depuis peu par la femme enceinte qui sous la pression sociale avorte d'un foetus féminin.Choix de la déesse hormone et ses conséquences irréversibles. Où l'on comprend qu'une dizaine d'enfants français aurait été soumis à cette expérimentation répugnante ? http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/01/26/transsexuels-donner-le-temps-de-choisir_4563871_1650684.html
              L'extraction de la pierre de la folie (Jérôme Bosch 1475-1480)

              Pourquoi ne sommes-nous qu'une poignée à nous insurger contre cette maltraitance politique de fond des droits des femmes et des enfants ? Comment des féministes peuvent-elles se taire, complices, ou souhaiter de telles horreurs à des enfants, et nous censurer ? Assignant et engageant dès leur premier souffle à être coupable de leur sexe de naissance ? Ce cancer politique d'un tel puritanisme de rejet du sexe se développe et il faudrait se taire ? 
              • INTIMITE
              Colonisation de l'intimité féminine, investie publiquement, confisquée, supprimée... ? L'expression "minorités de genre", de pure fashion transiniste typiquement queeristique, apparue à l'appui de ce grignotage.

              Quel exemple parlant, en groupe prétendu "non mixte", jeunes femmes s'exprimant intimement sur leur orgasme devant des transvestiten (se disent femmes, ont parfois obtenu administrativement le changement du sexe administratif, ou sans, ou se disent de sexe masculin) ? Minoritaire donne tous les droits ? http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1507118-reunions-non-mixtes-a-nuit-debout-sectaires-non-elles-liberent-la-parole-des-femmes.html
              • KIR (champagne, et sirops, cassis ou framboise)
              Tranquillisez-vous de suite, pas de panégyrique de l'alcool, je ne suis plus buveuse depuis un ou deux coma éthylique sofiote à l'adolescence.

              "Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse", in Alfred de Musset, La coupe et les lèvres http://fr.wikisource.org/wiki/La_Coupe_et_les_L%C3%A8vres
              Les bons petits soldats du kir en rangs serrés
              http://hospices-beaune.com/2010/09/26/j-56-le-kir-bourguignon/
              Kir, cuir, mille prononciations, mille et un genres- Subtilité queere... quelle foutaise- Ils en ont trop fait, à trop vouloir en dévoiler, les éléments se recoupent, se croisent, et on s'aperçoit qu'ils sont simplement pour le 'progrès de la stagnation"... complément d'information à l'item SEDUCATION*

              Ce n'est qu'en observant ethnologiquement depuis octobre 2011 le traitement des féminicides par le monde numérique que le mouvement imperceptible du queerisme* qui va jusqu'au queeristique*, confiscateur nourri du genrisme, a peu à peu dévoilé ses atours. Sur la piste de traces tangibles qui n'étaient pas visibles par les non universitaires européennes déjà dessinées par Sheila Jeffreys en 2003 ? Téléchargeable : Unpacking Queer Politics: A Lesbian Feminist Perspective. http://radfem.org/unpacking-queer-politics/

              Autre téléchargement : L'éclairage donné par Andrea Dworkin. 
              http://radfem.org/dworkin/

              LESBIANITE* (néologisme du 3 août 2013)
              Sur le modèle d'urbanité -pas d'urbanisme, malgré tout l'intérêt de l'architecture, que nous verrons, d'ailleurs, en item plus bas... "phallicité*", article plus bas qui tend vers les hauteurs-, la lesbianité*.
              http://www.cnrtl.fr/etymologie/urbanit%C3%A9

              Le lesbianisme, courant qui ne peut s'arroger tous les droits, juste du fait d'être historique et militant, a choisi de départ l'alliance avec les uranistes devenus homosexuels de leur propre décision et qui leur offrirent les dénominations au complet ; nous y stagnons donc toujours en androlecte et patrilecte.

              Récupérées artificiellement et subtilement toute lesbienne pour leur campagne juridique car qu'est-ce qu'ont à voir les sexualités féminines avec les masculines qui sont toutes phalliques, si je ne me trompe quelque apparence qu'ils leur donnent ? D'ailleurs, voilà que certains demandent à des lesbiennes, alors qu'est-ce que ça fait d'être gay ? Pour sur, bonnes filles, elles ont soutenu toutes les fiertés gays, il ne faut pas s'étonner d'être assimilées finalement tout à fait...

              De prendre de plein fouet numérique les moralistes 
              "straight", "cis" et "scum" des transactivistes, concoctés pour punir les femmes qui jugent elles-mêmes de ce qu'elles sont et de ce qui leur appartient en propre en corps et espace, j'ai découvert que les uranistes ont défini l'homosexualité masculine d'abord avec un pendant lesbien, et l'hétérosexualité ensuite en contre. Pourquoi contre, entre femmes nous nous comprenons plus aisément, lorsque ceux-ci ne s'en mêlent pas.

              En dichotomie, ils avaient perpétué cette mode courante des "ismes" pour la sexualité féminine, comme "tribadisme", "saphisme", "lesbianisme", j'ai donc décidé de parler désormais de "lesbianité". Innée ou acquise, peu importe... lesbianité*./

              Histoire de se détacher ne serait-ce qu'en esprit de cette scission entre les femmes effectuée par ces messieurs pour servir leur camp dans la guerre sans merci qui les oppose entre eux. Chacun des camps lançant du lest de temps à autres...

              Les mâles lesbiens tentent-ils de faire sombrer Mytilène et ses délicats marbres gris bleus ? On aura tout vu ! Les lesbiennes sommées d'aimer tout homme, verbe oblige. 
              http://gendertrender.wordpress.com/2014/08/11/dana-beyers-rotting-lesbian-iceberg/
              • LIERRE

              Sur mon mur du lierre qui étouffe la pierre - Désolée de vous décevoir mais une pompe et une pompe, rien de plus- Je me demandais bien où a pompé son coeur l'inventeur de la guimauve ? Quand est surgi ce symbole... Ce n'est qu'une histoire de lierre, de plante grimpante et collante, voire étouffante !?  En conclusion ce bidule devrait être vert forêt pas rose malabar !
              http://www.epochtimes.fr/front/9/5/25/n3501557/lhistoire-du-symbole-du-coeur.htm

              Ce symbole utilisé à tout va et en guimauve collante montre tout le mauvais usage du lierre qui étouffe. Obligation d'aimer, nouvelles tyrannies.

              • MACRAME
              Tout d'abord, je dois dire que je suis sincèrement heureuse que des femmes (très minoritaires cependant) se sentent bien, que ce soit en prostitution, en voilements (ou à faire des travaux d'aiguille) et je fais confiance à toutes car les femmes devenues au fil des ères expertes en adaptation au servilisme. Malheureusement, ne s'attacher qu'à une liberté orpheline et aux droits individuels éteint tant les droits des filles encore sans avènement que le sens de la responsabilité, en particulier, de ne pas piétiner autrui.

              Il n'en reste pas moins que lasse des tombereaux de calomnies. De soupçons injustifiés et insultants déversés parfois nommément à mon endroit pendant ces deux ans par bloguistes et facebookistes anonymes et autres gazouilleries, de harcèlements. Alors, oui, je suis lasse car jamais je n'ai méprisé ou injurié quiconque de toute mon existence.

              Heureusement, le rire balance quelque peu ce paysage amer ; à lire que certains imaginent les abolitionnistes comme moi en vierges effarouchées antisexe ou en bourgeoises pincées, le fou rire gagne :)))) La plupart d'entre nous,et les plus acharnées, sont issues de classes dites inférieures, au sens des catégories socioprofessionnelles statistiques des sciences sociales, de toutes origines et confessions sans aucune exception.

              Si l'on ne s'accroche qu'aux éclairages de la liberté de travail ou serviciat de néosyndicalisme ou du commerce d'archéomercantilisme, ou aux lampes de l'économystique en ces jours triomphante, l'on se coupera du belvédère plus généreux de l'anthropologie juridique, et nous resterons empêchées de crâmer la barbe patriarcale et son couvre lit. 
              http://fr.wiktionary.org/wiki/macram%C3%A9
              Collier en macramé et pierre fossile d’Inde -  http://macramista.com
              • MARIANNE - allégorie*  Jeu du jour (4 août 2013) - Allégorisme*
              Trouvez l'intruse (!) parmi les Marianne (femme de Lamartine qu'il nous imposa en forme d'adoration -mais adorer, est-ce bien raisonnable sous l'éclairage des Lumières) - Dès que vous avez trouvé, vous gagnez un cadeau : une plume :) virtuelle (non pas cette vertu-là, elle n'est qu'idéale)

              Bon, c'est vrai, j'avoue sans torture que les coques (gauloises) ont le droit d'être le symbole de la République française, ne soyons pas bégueules.

              Cela me fait penser en lisant les enseignements grecs d'Aristote à Alexandre le barbare macédonien, que parmi les formes de monarchie (un seul libre), oligarchie (une élite libre) puis démocratie (tous libres), il a oublié la "mânarchie". Formule anachronique rétrospective, soit, les mânes des ancêtres étant latines. http://www.cnrtl.fr/etymologie/m%C3%A2nes 


              Encore aujourd'hui, de même que monarchie, oligarchie, démocratie en timbre poste, la "mânarchie" des esprits des ancêtres craints, respectés, adulés enserre le quotidien de nombre de populations, par le truchement de sorciers-chefs qui les calment ou les déchaînent et gouvernent par la crainte des morts omniprésents dans une sorte de "phobocratie". D'ailleurs, qui rappellerait la phobocratie télévisuelle ?

              Bon revenons à nos coquelets et coucous sans louange de Zeuxx

              xves. alleluya « petite plante qui fleurit à Pâques » (Grant Herbier, no14 ds Gdf. Compl. : Alleluya c'est ung herbe que l'on appelle pain a coqu) http://www.cnrtl.fr/etymologie/all%C3%A9luia
              http://www.cnrtl.fr/etymologie/cocu
              Images-de-fleurs-oxalis-cornicule-oxalis-corniculata-alleluia-jaune-pain-de-cocu-ou-coucou-trefle-acide-jaune-.jpghttp://jardinage.provence.free.fr/wordpress/?attachment_id=3636
              *du grec : ἄλλον / állon, "autre chose", et ἀγορεύειν, agoreúein, "parler en public", représentation -

              Bien faites et refaites en allégorisme par la Voix de son Maître, femmes "inanimées et animées".

              Comme vous le savez, "virologue" étant déjà pris...  de "vir" homme et "logos" - Imposition de la parole par le vir et son vit (peut être suivi de l'imposition des mains), qu'on voit venir de loin et sait mieux que vous "être femme" et le féminisme - "viralogue", "viralogie", et caetera. 

              Avant d'être obligée de subir sur fcbk le "mansplaining", je n'avais pas réfléchi à cela, puisque un mot de trop et j'étais déjà dehors, ailleurs... (discrète mais ferme) -n'étant pas du tout du genre à me forcer- !

              Nota bene - concevoir le "viralogue" ne veut point dire autre chose que simplement nous en souffrons -ce n'est pas du tout que nous empêcherions des hommes d'avoir un avis- seulement certains sont des champions viralogiques, et cela se voit comme le nez au milieu de la figure....http://www.tomdispatch.com/post/174918

              Voilà tout, "viralogique" / virilogue constitue ma proposition de traduction française de "mansplaining" et a été soumise à l'académie 
               http://wikilf.culture.fr/suggestion-des-internautes/mansplain-mansplaining 

              La variante "virilogique" plus guillerette prend peut-être plus en compte la virilité encombrante... On peut jongler... o_O

              La traduction par "mecsplication" séduisante ne satisfaisait cependant pas mes habitudes étymologiques. Superfétatoire, dérivée, "mainsplaining" - Ayant rencontré tout récemment dans un groupe "social" (vous remarquerez La Palice en personne) qui s'essayait à glisser que le féminisme serait du mansplaining... sissi (impératrice) puisque né du patriarcat donc d'obédience patriarcale, féminisme créé de ses "oeufvres" oncques... J'y répondis donc, goguenarde, "- le féminisme est du mainsplanning, minoritaire comme on est, c'est sur c'est "main" à fond" -

              Et puis les mecs, les mecques, les maques, les macs, mec plus ultra, beauf, beauf, non merci. http://www.cnrtl.fr/etymologie/mec


              Dernière suggestion en date sur ma suggestion sur le forum institutionnel d'"enrichissement de la langue française" - Par une féministe québecoise de PDFQ (Pour le Droit des Femmes Québec) :
              "Je suggère mexplication : «on m'explique, je ne peux pas comprendre par moi-même». Il me semble que l'orthographe se rapproche plus du sens anglophone, tout en appuyant sur son application féministe." http://wikilf.culture.fr/suggestion-des-internautes/mansplain-mansplaining
              Un dernier né fort accort, le "ballswhining", ou mâlamentation... que l'on pourrait aussi traduire lestement pas "ouilles pleureuses" ? 
              • MEDIUS
              Saint-Georges Majeur au crépuscule, Claude Monet 1908 - National Museum of Wales, Cardiff Grande Bretagne.
              Venise au coucher du soleil
              Il est dit doigt d'honneur. Doigt non médiateur, bien que situé au milieu de notre main, à trois articulations. Il sert les abus de l'honneur phallocrate qui ne sait jurer et insulter que par proéminence... http://fr.wikipedia.org/wiki/Majeur_(anatomie)

              _Agité dressé sous le nez d'autrui, il reste une insulte majeure à portée phallocratique, qui ne vaut rien à être reprise, plagiée et utilisée pour menace sexuelle. Juste faire le jeu de la concurrence du "je-te-la mets-sur-la-table-pour-t'impressionner" et voir qui des deux camps est plus viril ? Code viriliste non déguisé promu par des libéromaniques étatsuniens qui font des pieds et des mains pour que le signal devienne prépondérant de brandir son doigt d'honneur à tout ennemi idéologique. Traduction, "on va te mater !". http://fr.wikipedia.org/wiki/Doigt_d'honneur

              _Si vous passez au bras d'honneur, vous comprendrez vite qu'il s'agit de l'honneur viril, du même code de l'honneur qui nous coûte cher, très cher. Ne jouons pas avec leur honneur, nous risquons seulement d'être salies à menacer de viol avec cette figuration du pénis qui se lève. Traduction, au  cas où vous n'auriez pas bien compris, ne courrez pas chez babylon, "je bande pour te violer". http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/feminicides-sans-honneur.html

              L'insulte ne peut être réappropriée par l'insultée... des femmes l'expliquent judicieusement. http://sisyphe.org/spip.php?article3991


              Rester soi-même permet de gagner son autonomie. Pour s'émanciper, inutile d'imiter le maître, ses codes et ses menaces. Ce ne sont que relents mal compris de l'affrontement au père préconisé par des psychanalysmes balbultiants. Personne n'est en guerre et il n'est pas question de bagarre de chiffonniers couillus mais bien de lutte politique. L'universalité de la gestuelle de l'honneur viril à la mode phallocratique a besoin d'une leçon définitive qui l'enverra aux oubliettes.
              pour information- Vincent Battesti, Esquisse d’une communication gestuelle yéménite (Taezz et Sanaa) »Chroniques yéménitesno 9, 2001p. 204–223. http://hal.inria.fr/docs/00/03/23/90/PDF/Gestuelles.pdf

              _En passe d'être interdit de ses relents de vilaine cuisine, la troisième forme du bras d'honneur, qui déshonore le plat lyonnais -habituellement délectable qui n'avait pas besoin de cette nouvelle publicité à la baisse- du fait de représenter une sorte de salut complètement naze en signe de ralliement prétendu anti-système. Ces jeunes gens devraient suivre de vrais cours de cuisine, cela ne leur ferait aucun mal en travaux d'intérêt public pour la soupe populaire. Pour ceux-là, ce n'était pas que pour s'amuser mais bien noué à un contexte malfaisant incontestable de vintage de la seconde guerre mondiale. http://www.20minutes.fr/societe/1272187-20140109-essonne-deux-eleves-auteurs-quenelle-exclus-lycee

              Au chapitre de "jeu de mains, jeu de vilains",  l'on peut en voisin du majeur poser le pouce en un geste d'insulte digitale bien connue. Ou bien d'invite sexuelle, dont l'on m'avait petite fille pendant des vacances régulières en  Turquie expliqué de ne surtout pas y répondre -m'étant risquée une fois en toute  innocence à copier en riant- Recherchant l'histoire des doigts d'injure, j'ai appris que cela s'appelait la  figue au pape. http://lamblard.typepad.com/weblog/2012/03/la-figue-au-pape-.html

              Le féminisme n'a pas d'autre choix que de bannir 
              doigt, bras et droit d'honneur gravement et durement phallocrates, pas d'autre issue- Ce symbole qui dit sans prendre de gants "je vais te sodomiser de force" est indigne du féminisme !

              On vient donc d'apprécier la hauteur du geste de 
              cette dissonance qui apparaît dans le doigt d’honneur phallocratique, donc viriliste premier, qui fait profil et couverture ou l’usage invétéré des insultes sur notre sexe dont se gargarisent tous les camps, aussi féministes soient-ils. Pourtant que d'efforts contrariés de tant et plus montrer qu’il faut féminiser la langue, pour conquérir nos droits politiques, et non pas la salir avec les vieilles manies phallocrates promptes à exhiber de l’intimité ? Nous serons en sécurité dans la sphère privé, le jour où la sphère publique ne nous recrachera plus.

              En restant donc au monde visuel digital, l'on peut aussi évoquer l
              a terrible force des symboles, visuels et lexicaux, dont la puissance symbolique parait subliminale, tellement l’imprégnation en parait profonde. Autrement dit, aucun des symboles que nous choisissons pour une lutte n’est dénué d’histoire et de chausse trappes qui nous entrent par l’arrière des yeux. Ceci me vint à dire à voir le délicat avatar de juste métaphore des femmes disparues figurée par une ombre chinoise, réclamant justice pour les victimes de féminicides, tant que l’on ne sait pas la signification des plumes attribuées aux virils guerriers sioux. http://itancansioux.wordpress.com/2009/02/11/la-plume-d%E2%80%99aigle-et-les-coiffes/

              Mais sans tarder, je sursautais à voir deux plumes d’aigle qui pointaient avec une quasi-certitude que cette silhouette serait celle d’un jeune guerrier. Peut-on réellement mouler les féminicides dans son buste. La plume d'aigle se pourrait comparer au laurier ou à la légion d'honneur en congratulations viriles chez "63 communautés amérindiennes, soit 15 % de la population de la province" du Canada http://www.artindien.com/index.html :
              "chaque plume d'aigle représentant en fait un exploit de bravourehttp://www.artindien.com/parures.html
              Aucune référence à une quelconque sauvagerie amérindienne mais bien à tenter la lucidité sur la politique amérindienne qui ne se soucie pas de moitié de sa population :
              "72 000 Amérindiens sur notre territoire représentent moins de 1 % de la population québécoise. S'ils forment 10 nations, ils ne se rattachent qu'à deux groupes linguistiques. Les plus importants sont les descendants des Iroquois, avec 16 000 Mohawks et 3000 Hurons-Wendats. L'autre groupe linguistique, les Algonquins, est disséminé en huit nations à la grandeur du Québec : Abénakis du Centre-Sud, Algonquins de l'Outaouais, Attikameks de la Haute-Mauricie, Cris de la Baie d'Hudson, Innus de la Côte-Nord et du Lac-Saint-Jean, Malécites du Bas-Saint-Laurent, Micmacs de Gaspésie et Naskapis du Labrador." Regis Tremblay http://lesgrandestribus.doomby.com/pages/description/les-indiens-aujourd-hui.html
               D’une part, concernant les symboles virilistes que l’on voudrait utiliser pour la lutte féministe et, d’autre part, de constater la prééminence déclarée ou subtile d’un peuple sur d’autres,
              « Cheyenne veut dire «ceux qui parlent une langue étrangère» en langue sioux 8 alors qu’ils se nomment eux Tsitsista (les gens). (…) Apache, (ennemi en Zuni) ». p. 18 et 19, Sylvain Froidevaux, Nommer l’autre : typologies, ethnonymes et stéréotypes http://www.creageo.ch/nommer-l27autre_-tabou-1.pdf
              Native Women’s Association of Canada (NWAC)
              Si les femmes autochtones disparues le sont principalement du fait d'auteurs de proximité, cela signifie en effet que ce sont bien pour la plupart des féminicides intérieurs au groupe d'appartenance, une fois décomptés les homicides de femmes pour raison non liées à leur sexe (dont crapuleuses, vol, par ex.), les enquêtes seraient bien venues à l'expliciter toujours plus finement. http://www.rcmp-grc.gc.ca/pubs/mmaw-faapd-slides-diapos-fra.htm

              Mais quelle ironie de se représenter par de jeunes guerriers et deux ennemis occis (les plumes font le bon compte), lorsque parlant de jeunes femmes pour beaucoup liquidées par ceux-ci ou approchants...

              • MéCANIQUE éLECTORALE
              Urgent de graisser les mécaniques électorales - La démocratie représentative a encore de beaux jours devant elle, c'est la moins pire.

              J'aimerais bien voter

              - avec des listes où l'on peut biffer certaines candidatures (voir aussi item cloclocratie*) et
              - le vote blanc ne devrait pas rester muet.


              • MéRATRE*, substantif (m/néologisme du 27 avril 2015), masculin de mératresse 
              Les formulaires cerfa devraient faire place très vite à le sage-femme ou au mératre*. Cerfa 11388*04 n'est pas complet. Hardie, ne  craignons pas la masculinisation lexicale quand il le faut, faut ce qu'il faut ! http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/formulaires/S3127.pdf


              S
              age femme reste donc d'une rareté savoureuse, en cela que tenant compte de la sagesse et du savoir d'une femme en première partie. Sachez que "sage" indique la personne qui aide à accoucher- et, en second, la parturiente. Sage a de plus le bonheur d'aller au féminin, comme au masculin. Ni besoin de féminiser, ni de masculiniser.

              "En 2011, il y avait 347 hommes dans la profession (soit 1,92 %), selon les sources de la DREEShttp://leplus.nouvelobs.com/contribution/1165493-je-suis-un-homme-et-sage-femme-je-dois-souvent-me-justifier-surtout-aupres-des-peres.html

              p. 321 Dictionnaire du vieux langage françois
              https://archive.org/details/dictionnaireduvi01lacouoft
              La surenchère s'épuise donc d'elle-même sur ce mot dès lors que le métier admet depuis 1982 les hommes qui sont tout simplement eux aussi des sages-femmes. Il ne leur reste plus qu'à mettre tranquillement sur leur carte de visite sans se prendre la tête, le chou, ou la rose, Monsieur le Sage-Femme, ce sera parfaitement correct et selon toutes les règles académiques de la langue française et, oh miracle, sans l'ombre d'un accroc au féminisme. Pour une fois la remarque dans l'article totalement illogique sauf que cela montre parfaitement qu'ils ont eu peur que l'on croit qu'ils étaient des femmes et ont poussé à une commission terminologique ? http://www.cnrtl.fr/definition/sage-femme 

              Ce qui, au passage, nous permet de trancher un différend bien plus élégamment qu'un certain Salomon : Sage-femme, représente le plus vieux métier du monde, par la force des choses. Avant que de se coller à la poterie, au tressage, filage et corderie ou, comme de mauvais plaisants voudraient nous le faire croire -histoire qu'on continue le branlage- à être mener par le bout du nez par des proxénètes, elles aidaient à accoucher et s'accoucher elles-mêmes. En effet, il
               n'est nullement certain que ces activités artisanales n'aient été réalisées que par les femmes et les enfants comme Levy Strauss (référé à l'Amazonie) ou Héritier le généralisent car cela dépend plutôt et surtout des saisons. Les chasseurs tressent des cages, filent des cordes pour attacher, etc.

              C'était donc ma minute d'analyse anthropologique de la question, aboutie grâce à mes terrains ethnographiques africains. 
              Et aux sages,comme déjà mis plus bas, adjoignons sagesses*.
              • MIARROULER*
              Les felix domestiqués (on ne sait trop qui l'est, nous direz vous) avaient en leur besace à disposition une batterie d'environ une centaine d'émissions. Sans parler de son langage biochimique odorant.

              Cependant, je constate que le mien, source de toutes mes observations et attentions (à la Piaget), en a conçu de nouvelles. Tout particulièrement pour me dresser à l'attendrissement, des sortes de miaulements ronronneurs. Ni ronronnement, ni feulement, ni crachin, ni miaulement, il me semble donc que miarroulis* conviendrait. Cela fait donc double onomatopée et suggère combien habile à me rouler...

              Du coup, il faut que je vous parle de la dernière invention de dressage car cela me fait penser à une catégorie de véganes qui tentent de faire passer les félins et canidés du bord du végétarisme, par privation et distribution de croquettes végétaliennes... A signaler que cela marchera pour le 20 % de ce qu'il chasse pour manger en souris et loirs, mais pour le reste le chat chasse pour chasser- Vous ne dresserez pas le chat pour 80 %, c'est lui qui vous dressera émoticône smile

              Le véganisme semble tenter nombre de féministes radicales, comme déjà préparées par l'idéologie de l'oppression, le classisme victimaire, la dévotion à mère nature de théologiennes prêchant de notre insignifiance et repentance au règne animal, qui veulent voir parallèle entre les féminicides frappant les filles et les pratiques alimentaires omnivores, qui entraînent la consommation de chair animale, et donc l'abattage animal et végétal. Soudain
              ement non seulement tuer une être humaine et l'opprimer serait moins cruel ou tout aussi qu'une vie retirée. Tuer quelle que soit la raison devient de la cruauté ? Il faudrait s'entendre sur le terme cruauté tout de même ? Et ce n'est pas Onfray, le "croyant non pratiquant" (selon sa propre expression) en véganisme, qui a fait le tour du problème, loin de là. Et on se retrouve là encore une fois dans l'enceinte de la vie sacrée...

              Certaines vont jusqu'à justifier de la raison du grand manitou Gary Peta qui fait un amalgame cradingue entre la fourrure portée par des femmes, en particulier -on sait bien que du côté d'Irkoutsk, les hommes vont à poil, les balloches à l'air en stalagtites- qui n'auraient pas à s'étonner d'être passées par la stalagmites de force.... Il n'y a pas plus empressées que certaines bécasses à caresser le renard ?

              Pour revenir à nos mirons, quant aux accidents de morsures, et étouffements de nouveaux nés par des chattes bien intentionnées qui ne supportent pas les piaulements qui les angoissent, ou qui aggravent les asthmes et allergies du fait du poil et des sécrétions de glandes sous la queue et en coussinets, je ne vous en parle même pas... En tout cas, les thèses de docteures vétérinaires qui abordent la p
              hysiologie du chat  sont tout à fait passionnantes.
              "Le chat ne chasse pas pour manger. Il chasse pour chasser. 3) Comportement alimentaire : Le chat est un grignoteur par nature. Il effectue de dix à vingt petits repas par jour avec des quantités ingérées d’environ dix à vingt grammes par repas. Le système traditionnel de distribution de deux repas par jour ne correspond pas aux exigences du chat. Un régime alimentaire en libre distribution apparaît alors comme beaucoup plus adapté. Toutefois, si une alimentation ad libitum et en libre accès est envisageable chez un chat entier avec une activité physique suffisante (sous réserve d’un suivi régulier de la courbe de poids), ce même régime alimentaire ne peut être mis en place chez un chat stérilisé et/ou confiné à l’intérieur sans risque de faire prendre du poids à l’animal. En effet, après la stérilisation, le besoin énergétique diminue d’environ 20% et le chat perd fréquemment sa capacité naturelle à réguler sa prise alimentaire. Il s’agit donc de fournir une quantité contrôlée d’aliments, adaptée aux réels besoins énergétiques de l’animal, mais en libre service afin de respecter le mode d’alimentation du chat. Marie Alice Trochet, Thèse de doctorat vétérinaire, 2006
              Solidarité zoophage avec mon chat.

              Quand j'y suis, autant aborder un sujet allosexuel en vogue de la Mer du Nord à la Mer Egée, voir de Chine, qui me tracasse au plus haut point, les bordels zoorastiques*. Bien obligée encore une fois de dire autrement que philia courant, qui laisserait entendre concernant les petites filles, les petits garçons et les animaux baisables qu'elles seraient objets d'amour de libidineux criminels ? Cela rejoint tout simplement les superstitions qui attribuent le fait de plonger son phallus tire l'énergie vitale contenue dans les organes sexuels de la petite fille. C'est abject, et le mot encore me semble faible. On rappelle ici que ces pratiques étaient, sont et restent de graves maltraitances. Les séquelles tant physiques, indicibles, que morales, indicibles sont indicibles ! Sur les plateformes internet sont répertoriés dans les 15 000 zoorastes* selon une association allemande Tierleid. https://www.youtube.com/watch?v=XezsUkELF8o

              Terminons sur une note joyeuse... Le Danemark endigue enfin les abus zoorastiques ! http://www.franceinfo.fr/emission/le-17-20-numerique/2014-2015/les-relations-sexuelles-avec-des-animaux-sont-desormais-illegales-au-danemark-22-04-2015 
              Papillon vole
              "Shot of my cousin's dog jumping into her pool after a basketball.Uploaded: July, 2013" http://www.viewbug.com/member/jvcron 
              http://www.viewbug.com/contests/pretty-everyday-things-photo-contest/3826296
              Tout le monde n'aime pas le café au lait, voire il en énerverait certaines, alors que la couleur des miels va du blond le plus translucide d'acacia au brun le plus foncé des châtaignes. Personne n'est non plus sans savoir que le miel est bon pour la gorge car il est bactéricide... La suite du pot s'étale là http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/10/miel-dorange-bleue.html
              • MINE
              Il n'y a pas de bonne mine qui tienne. Surtout anti-personnelle ! Je ne parviens pas à trouver subversives les clones de Rosie la riveteuse de l'usine de boulon en armement pour exploser d'autres Rosie et leurs enfants nés dans le camp ennemi. A savoir plus précisément l'illustration Rosie Miller Harper de 1943 présentée comme nous parlant du combat féministe contre rôles et fonctions assignées dans un article sur l'éducation scolaire contre les"stéréotypes attribués à ce que l'on n'appelait pas encore les « genres »" de 2014. Avant même que de savoir l'origine de cette affiche, celle-ci m'avait toujours mise mal à l'aise, et me voilà définitivement éclairée. Femmes appelées à la guerre qui courent aider les braves guerriers...  J'adopterai là le terme bien troussé de misrepresented !
              "affiche de 1943 encourageait les femmes américaines à travailler dans l'industrie de l'armement"
              "Rosie la riveteuse" : "On peut y arriver" 
              Pub' belliciste et nationaliste du Comité de coordination de la production de guerre- Affiche du 15 au 28 février
              http://www.universalis.fr/article/medias/PH130081/
              Intéressant exemple de misrepresentation ou missrepresentation, comme en joue le titre de ce site et documentaire qui, sans s'apercevoir de la contradiction, met en arrière plan de sa communication le rimmel de l'ouvrière pomponnée pour aider les guerriers et produire de l'armement... http://therepresentationproject.org/films/miss-representation/

              ICI ON FAIT DES MINES -  ou Les bombes font des bombes sans minauder ? Elles ont toujours trimé plus que de raison et à la place des guerriers pendant toutes les guerres et sans compter la relation que l'on peut ressentir avec un frisson avec le bras d'honneur viriliste, je suis définitivement vaccinée de faire mienne cette icône guerrière et nationaliste et toutes ses déclinaisons atlantistes.

              Qui ne sait que travailler à la chaîne reste tout le contraire de l'émancipation ! Le bleu de travail et le fichu par sécurité; pour ne pas provoquer des accidents de chaîne, n'y fait rien. Monter des mines qui vont mutiler, des balles qui vont tuer, n'est pas plus libérateur. Faire de la ménagère une ouvrière, non plus. Ces types de l'époque étaient de sacrés menteurs, manipulateurs dans le style de Bernays. Et toutes les ouvrières et ouvriers à la chaîne vous le diront : Quel gâchis incroyable, pour sur, aucun d'eux n'a jamais travaillé parmi ces politicards à la petite semaine et idéologues de mes deux, et en tout cas pas en manutention.


              On ne change pas de chapitre, ce n'est qu'un autre paragraphe des jeux guerriers virilistes. Je n'oublierai jamais ! Mon dernier terrain pendant la guerre civile dans un pays où je n'ai jamais pu aller plus loin que le para boí (pare choc renforcé) de ma bagnole pour pisser en bord de route (pas de fossés, pas d'asphalte) car les champs alentours étaient truffés de mines... un certain nombre de voisines amputées, et des enfants, et des hommes (je n'en oublierai jamais aucun), et qu'encore aujourd'hui les rats bienfaiteurs continuent à déminer :°((
              ICI ON DEMINE
              APOPO démine depuis 12 ans !
              Un rat détecteur reçoit sa récompense
              http://fr.wikipedia.org/wiki/APOPO
              Variations dysharmoniques sur le pouvoir et la puissance militaire, façon moderne guerrière ? Pâle reproduction à la Andy Warhol, de succès inesthétique, les avatares surmultipliées comme des facettes. Mais soyons charitables ;o), все вкусы в природе. A moins que ce ne soit l'idiotisme de toutes les couleurs sont dans la nature ?

              Cela rappelle un peu la supposée émancipation d'une icône de série (
              Game of thrones par ailleurs porno soft en toutes saisions) prétendument féministe comme Daenerys T., il suffit d'être royale et autocrate compassionnelle, mix' de Didon (veuve rusée et mathématicienne) et de Bathilde (la reine des Francs qui libéra les esclaves) pour être féministe ? http://www.sofeminine.co.uk/women-in-focus/game-of-thrones-inspiration-why-daenerys-targaryen-is-a-feminist-icon-s75455.html

              Bien que je n'apprécie que peu la production en série, je suis allée vous chercher le bataillon.



              Rosie intersectionalistes
              Mapa boy Roso
                                             Rosie la blonde                  Féministe 70 revenant à la charge              Rosie Latina                                

               
              http://www.nightlife.ca/2014/03/04/le-detesteur-culture-du-viol-des-mots-qui-rendent-agressif























              Triplette "all" in one vient en renfort du traditionalisme aigu, garde maintenue chacune bien coincée dans les normes coutumières de son groupe patriarcal d'origine. Il ferait beau voir que l'on me définisse les européennes par des sabots auvergnats ou des tzervulis, ou les chinoises par leurs petons ronds ? Tiens où est l'Asie, oubliée ?

              Quant à Rosie la dévote au tchador, jusqu'à l'avant-bras impur restant bien caché aux yeux perçants du mâle à ménager. Vilaine femme source de fitna (troubles), propageant le voilement de pudicité (patriarcal) en jeans, que dire ? -tchador iranien (perse) de prosélytisme chiite (secte théocratique des ayatollahs) ou hidjab d'une autre secte s'imposant au détriment des musulmans en général, surtout contre les Alevis dont dizaine de millions sont persécutés- Mais au fait, c'est bien tout le même waltworld, travail, famille, patrie, princesses ?


              Terrible de propager l'image des usines d'armement où ce sont les femmes ménagères qui seraient censées se libérer, s'émanciper, s'empowerer (ou s'évaporer (?)) par une représentation de faiseuse riveteuse rosie sexy de bombe et de munitions- ça me terrifie- le punchy hipster faussement féministe à l'amerlocke- Style colonialisme culturel, ou bien acculturation, au choâ- Camouflé sous du multiculturalisme soit-disant respectueux et des libertés qui ne s'arrêtent même plus après avoir écrasé autrui ? Ce ne sont pas les femmes qui troublent et guerrent, ce sont les voilements qui dédouanent les hommes de s'éduquer à la mesure.


              Ou bien, son opposée RosInna Femen qui recycle au Lavoir de Barbès le service militaire ukrainien obligatoire au secondaire et pour le coup fait un bras d'honneur très mec sans plus de cérémonie...

              Gants roses Mapa en prime (de danger ? d'évier) pour monsieur et balayette assortie à la chemise qui met la poussière sur un titouni à qui il a enfilé une grenouillère d'une couleur douteuse, c'est plutôt andouille... Rajouter de la barbe à Rosie et elle devient père ? J'ai plutôt envie de rire, le ménager de moins de cinquante ans appelé à l'usine d'armement, au lieu de montrer qu'il peut se relever les manches et bosser, il sait nettoyer ? Echange standard, Rosie fait des balles et Roso joue au ballon - Quel progrès ?

              "Pour le droit à l'avortement sûr" - Recyclage d'une catcheuse sud-américaine ? Il suffit de boxe, de catch, de montrer ses muscles, pour menacer, montrer sa force physique, prouver que nous ne serions pas de faibles femmes et que nous allons leur filer la patée ? N'est-ce pas du temps perdu de leur répéter ce qu'ils savent si bien.

              On voit bien la fibre transgressive très sixties, au sujet de laquelle quelques doutes m'effleurent sur la tentative (censée être machiavélique) de l'inversion... J'avoue ma désolation de voir instrumentaliser et manipuler la toile de Nîmes (denim) et Gênes datant des 16-17ème siècles. http://histoireetcivilisation.com/2011/01/20/la-toile-de-genes-la-toile-de-nimes/

               Jupe en toile de Nîmes (on dirait en jean aujourd'hui) photo Thomas Hennocque
              http://www.didieraaron.com/fr/evenements/26-archives/57-le-maitre-de-la-toile-de-jeans.html

              Et puis quelle faute de goût, ces carrés tout moches de couleurs rédhibitoires pour se protéger de la poussière, c'est d'un autre temps qui n'est pas même celui de mes vingts ans. Et puis au passage, ancrer dans la tête des femmes que les voilements de pudicité patriarcale de certaines seraient anodins, vestimentaires, pratiques, funs. Pas foehn du tout. http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_foehn
              http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/26/Foehn_4.JPG
              Evaporée aussi la liberté des filles - Ecartez vous, elle a ses ménarches... (vous aurez noté "masculin ou féminin (l’usage hésite)", je ne vous fais pas languir plus avant, ce n'est que l'antonyme de la ménopause). Et l'on continue donc de nous faire la morale ? Ainsi l'on devrait tolérer la stigmatisation d'adolescentes à l'école- Ce serait normal que des mômes décident de se foulardiser car à 10 ans, impures d'avoir leurs règles- C'est génial comme ça tout le monde saura la date de leur ménarche ! Chic alors je suis dispensée, hop je range dans mon cabas de vieille...  http://fr.wiktionary.org/wiki/ménarche

              Je frissonne d'horreur que certaines féministes osent prôner ce pis aller et cette résignation devant les règles des pères religieux -oui, oui, je vous jure croa de fer croâ de bois, si je mens je vais en enfer, eux aussi sont des ragnagnas- aïe c'est du blasphème tout pur (et au fait, le CNED est un truc formidable pour les petites chéries qui se butent) - c'est en sus de l'absence de leur protection, de la maltraitance d'adolescentes, et au lieu de s'insurger, on les avantage ? Pas de prescription patriarcale là dedans, ah bon, j'eus cru... Le mâle code d'honneur de la modestie, de l'hymen, de la chasteté jusqu'à la pureté des filles serait émancipateur ? Le martyr à l'état pur. Blandine est de retour http://fr.wikipedia.org/wiki/Blandine_de_Lyon

              Il y en a qui confondraient transcendance du mysticisme avec émancipation, cela ne m'étonnerait point. On voudrait nous dire que la foi est libératrice que l'on ne ferait pas mieux. Vouée aux chaînes, je suis infidèle sans foi, ou bien là est toute ma liberté d'esprit ? http://www.lapenseelibre.org/article-feminisme-races-et-secateur-du-reel-n-85-119088729.html


              Je reste curieuse de savoir qui s'emploie donc à tant faire sans arrêt renaître de l'oubli cette moche affiche de faire travailler les femmes à l'usine à fabriquer de mauvaises mines à la chaîne ?

              • MINORISME*
              Dédicace spéciale aux hérissonnes australiennes.
              Pesée héristique - Mini hérisson, poids en carat ?
              https://media.giphy.com/media/oFxuP0uPt9UXK/giphy.gif

               

              Pesée héristique et hernie maoïste - La protection forcenée d'une minorité, ou minorisme*, tend à garder les membres masculins du groupe d'appartenance en minorité, devenant injugeable...

              L'excuse psychologiste et culturaliste constamment brandie pour tout délit ou crime commis, en particulier féminicide, qui se pare des apparences des dues de nature circonstances atténuantes, gardent ceux-là en traditions et coutumes et leur empêchent tout accès éclairé à leurs droits fondamentaux égaux et non pas supérieurs aux autres citoyennes et citoyens qui les entourent et parfois les accueillent. Ceci reste enrobé de mouvements passionnels qui en privilégiant la spontanéité réactive permet tous les abus du spontanéisme*. A moins que ce ne soit là un germe en soi ? http://www.cnrtl.fr/lexicographie/spontan%C3%A9isme

              La discrimination positive reste une discrimination, le Droit international proscrit toutes discriminations portant préjudice. Les filles doivent pouvoir demander dédommagement des féminicides (y compris d'incitation à infractions, délits et crimes), systématiquement et sans dédouanement misérabiliste et sexualiste des féminicides (auteurs). En tout cas, pas si spontanéiste que cela, les mao-spontexistes. Même en étant fort hardie, voire audacieuse, et en pensée et en actes, je n'aurais jamais osé ce néologisme gondolant. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mao-spontex

              Malheureusement minorisme* et clientélisme ont bien savonné la mauvaise pente politicienne, sous prétexte de faire comme le grand frère anglosaxon, qu'a tout fait, qui sait tout, qui est prétendu de grand esprit pratique. La démagogie compassionnelle et son clientélisme ne paye pas d'établir des systèmes de droits-créance ! Ni le libéralisme à la petite semaine, traître au libéralisme éclairé des Lumières.

              "Plus grave, nous avons piégé les citoyens qui cherchaient à s'extraire de la contrainte communautaire, nous avons trahi la promesse républicaine.
              Plus grave encore que de piéger ceux et celles venues ici pour échapper aux dictatures religieuses musulmanes en particulier, vous vous êtes torchés avec les droits de toutes les femmes.. pas seulement ceux des musulmanes démocrates libérales au sens noble...Et qu'est ce que va être la réparation, on attend avec impatience. Vous avez laisser calomnier des années durant la féministe qui s'élevait contre le haram féminin, au point que nous toutes nous en souffrons saisies par l'angoisse au jour le jour en face face des dévotes surtout jeunes dans les transports et les rues, même des toutes petites déjà étouffées par les pères, et harassées par les insultes et soupçons inconcevables contre des femmes pourtant à la pointe du progrès et de la justice ! Personnellement, je souffre de cette salissure imméritée et ce rejet d'un pan entier de la jeunesse à mon égard. http://www.huffingtonpost.fr/pierre-bouchacourt/societe-religion-communautarisme-fondamentalisme_b_6560908.html

              Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l'éponge chérie, dite gratounette...

              video
              Vidéo Spontex 2009
              • NEOMASCULINISME* (13 juin 2014)
              Les sirènes ont pris un coup de vieux.
              http://www.miwim.fr/blog/la-petite-sirene-de-copenhague-part-pour-shanghai-9425
              Un étage de plus au Saint-Honoré - Un nouveau pas a été franchi récemment, qui à l'horizon se dessinait depuis un temps certain. Missa est au Danemark. Le néomasculinisme* s'est enfin révélé au grand jour par le vote de députés danois qui instaure en Droit qu'il suffit qu'un homme se déclare féminin à des psychoses (Le Petit Chose de Daudet) qui donne leur satisfecit; autrement dit le pénis devient attribut féminin de femelle sociale ?

               On ne s'y laissera pas avoir car à force d'observer discrètement nos amants dormant, l'on observe, en règle générale, que les hommes ont de grands pieds et que c'est un signe infaillible pour reconnaître les travestis (l'homme aux petits pieds n'est pas encore nez), vous me direz, Berthe aussi... Faillite juridique de par la barre désormais confiée au psychopathologisme et l'antique tradition des travestissements et androgynie adoubées en code ? Quelle régression devant l'incessante et judicieuse recherche de dépathologiser les conduites sexuelles humaines diversifiées... 


              Péniches des fjords - Le naufrage des droits des femmes car si l'on ne définit la femme que par des fanfreluches apparentes, hors son organe sexuel et en taisant toute génétique, pourquoi lui conférer des droits, à la femme, puisque c'est kiki veut ! Il va sans dire que l'on se doute bien que ces charitables députés ont voulu éviter la stérilisation involontaire des travestis du transgenrisme, dont qui ne serait pas d'accord qu'il s'agit d'un type de mutilation abjecte ? Trouver un statut aux travestis reste une nécessité mais ce ne peut être au détriment du droit et des garanties aux citoyennes. https://translate.google.fr/?hl=fr#en/da/transgender

              Mais de là à accorder que tout se vaut, c'est un truc à faire chavirer la barque, et pas que de bonheur. A force de confondre "
              køn" https://translate.google.fr/?hl=fr#en/da/gender et "køn"" lui-même.... https://translate.google.fr/?hl=fr#en/da/sex nous pouvons douter des lendemains qui chantent pour tootes, les lesbiennes comme autruies... Les sirènes vont prendre des coups de bambou après le coup de vieux de la danoise.

              Je n'aurais pas oser inventer toute seule ce kon-tiki pour le mener au port d'attache, ce n'est que le fruit de recherche sur gogool traduq... Encore une fois la réalité plus forte que la fiction. Et si vous ne voyez pas trop bien ce que veut signifier le désormais classique masculinisme, bouchez vous les oreilles pour aller voir ici. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/antifeminisme-versus-feminisme.html
              • OEIL (affection de la vue)
              http://fr.123rf.com/photo_4934676_close-up-sur-un-felin-oeil--eurasian-lynx--lynx-lynx-5-ans-devant-un-fond-blanc.html
              Oeil du lynx ou oeil de perdrix ? Mon coeur balance entre trois diagnostics, astigmate, myope ou presbyte ? Ne pas savoir discerner que mon sexe n'est pas un bras... il m'en tombe au moins un ! 
              "Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence? C’est faire un distinguo qui est choquant."
               Clairvoyance jusqu'à l'habit fait le moine ? C'est vrai que porter un pantalon me donne un pouvoir fou ! Trinquons au Pèrier. Nue, pouvoir pas pouvoir, que fait le moine à ce moment-là..
              "Tu avais bien compris que le pouvoir était détenu par les hommes et qu'en faisant passer leurs vêtements sur les épaules des femmes, tu leur donnais à elle le pouvoir. C'est ce que tu as fait : le smoking, la saharienne, le tailleur-pantalon, le caban, le trench-coat en témoignent. » Voir citations reprises de http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=991&mode=last#bodyftn56
              "Fig. 1. Mors à S à tire - bouchon, avec oeil de perdrix, embouchure à porte" Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, http://portail.atilf.fr/cgi-bin/getobject_?p.139:32./var/artfla/encyclopedie/textdata/image/
              Et les chaussures ? Rien sur les pompes. Vous n'aimez pas le sport, dommage. Avec mes sabots dondaine, avec mes sabots... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/question-desthetique-des-sagging-pants.html 

              Le système a créé ce qui s'appelle abusivement féminité, il est logique que le système patriarcal et ses phallocrates fassent tout pour la perpétuer cette féminité malabar, chouchou rose cochon, dentelles sur costard, ah quelle révolution ! merci mon prince- Les temps aristocrates sont de retour-

              Personne ne pourra jamais dire ce qu'est la féminité ! Quelle vanité que de prétendre la féminité fixée par princesses moyen-âgeuses et minauderies hollywoodiennes et de nous y enchaîner. Sinon nous serions désignées non féminines et condamnées aux artifices ?

              L'on voit bien comment la recrudescence depuis les années 80 des coups médiatiques du transgenrisme, toujours au détriment de femmes, s'en jouent et en jouent, lorsque l'on examine, en particulier, l'affaire ubuesque de féminité de Miss Univers 2001exigeant un permis gynécologique d'Elodie Gossuin pour l'y admettre, alors qu'il s'agit de quelqu'un qui se plie aux règles et alors que cette organisation fait concourir pêle-mêle jeunes femmes et hommes trans.Tout cela pour prouver que des hommes sont meilleurs que nous en féminité et que l'apparence serait fragile ? Mais quelle forfaiture, qui ne le sait que les apparences le restent et que le tricotage du biophallocrate ne changeront pas l'homme, il le restera, et toujours aussi borné par sa peau élastique qui respire sans lui. Analyse qui sous estime largement la portée de l'idéologie queere

              "(...) celui qui « lance des vannes », mot argotique pour désigner des blagues de mauvais goût. Le canular est devenu rumeur journalistique, au contenu non seulement surprenant mais aussi pertinent au moment où se déroulait à Paris l’élection de « Miss Trans » (« Miss Travesti ») et que se préparait le concours de Miss Univers à Porto Rico. http://www.conspiracywatch.info/Les-rumeurs-negatrices_a436.html
              • PATATES
              Délice de rattes sautées
              http://l-hote-sophie.e-monsite.com/pages/accompagnements/pommes-de-terre-rattes.html
              Patates des champ, patates des villes - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ratte_(pomme_de_terre)

              Ce racisme nouveau envers les Européennes d'origine caucasienne est incompréhensible, surtout celles qui portent même le vieux nom de slaves, resté de si longue date dans les mémoires. Et même là, qui se soucia des esclaves et serves, même pas le Thrace Spartacus qui n'entraînait que les gladiateurs... ?

              Pourtant les Circassiennes étaient les premières captives recherchées enfermées dans les harems... http://www.etudier.com/dissertations/Spartacus-Ou-La-R%C3%A9volte-Des-Esclaves/452571.html

              Peut-être quelques gladiatrices qui traînaient au détour d'un péristyle furent-elles entraînées dans le vent de liberté, et encore ? 
              http://gladiature-vae-victis.e-monsite.com/pages/les-gladiateurs/les-femmes-gladiatrices.html


              Le temps du carnaval et de ses masques - L'enfermement dans les apparences - Les citoyennes n'ont pas de couleur, si ce n'est la couleur du temp. Stéréotypie selon l'époque qui nous efface, nous gomme, nous annihile, nous saucisonne- Le changement en faisant mine de remettre en cause, quoi au fait qu'est ce que cette autoflagellation mystique apporte à la place des femmes en politique ? Quelle est cette nouvelle manie de taper sur les Européennes ? Tous les miséreux des villes et des campagnes de toute l'Europe qui ont sué le servage et l'esclavage de tous leurs pores doivent se retourner dans leurs fosses communesn y compris tous mes grands parents des quatre coins jusque vers l'Amour. De telles allégations me mettent en pétard.
              http://blogs.mediapart.fr/blog/segolene-roy/050314/l-autre-versant-du-racisme-le-privilege-blanc

              Racisation, lisez racisme new look, la troisième phase terminologique après racialisme. Assignées à nos origines et à notre mélanine ? Condamnées à notre lignée patriarcale et forcées de porter ses péchés ? La formule "racisée" et "féminisme blanc" sont prononcés par des personnes  bien ancrées au coeur de capitales avec un bon poste, tout comme la "science des opprimées" qu'elles n'ont manifestement que survolée car on se demande où elles l'auraient acquise. Et si

              "Les oppressions sont uniques comme les individus. » (p. 49)",
              ces auteures ne pouvant parler que pour elles-mêmes, et surement pas à la place d'autrui. Au fait, quel rapport avec le matérialisme ou du féminisme matérialiste ? De quel droit racialiser systématiquement toute contradictrice en "blanche" ? On pourrait bien rendre la politesse à force d'être assignée au fleur de peau de superficialité. En plus parler de soi sur son blog à la troisième personne, cela se fait encore au cinéma ? http://delphysyllepse.wordpress.com/2010/05/

              Sans oublier que limiter l'Europe ou les Caucasiens à la France, qui n'est qu'un petit bout du bout du bout, c'est un peu juste... L'histoire n'a rien à voir d'un bout à l'autre.
              video
               http://www.divertissonsnous.com/2010/11/18/levolution-de-la-carte-de-leurope-sur-10-siecles-en-5-minutes/

              School masters, en prime, qui essayent de nous enfourner le multiculturalisme. Notion anglo-saxonne pur Commonwealth (toujours monarchique au fait), fruit du colonialisme de l'Empire britannique qui a toujours traité les peuples sous sa coupe avec condescendance en les maintenant en exotiques communautés, plus manoeuvrables (émancipation intrinsèquement bloquée autrement dit) et que l'on peut dresser les unes contre les autres- Nul principe républicain de multiculturalisme.

              Le bout de l'Europe - Finistère - Pointe du Raz
              http://www.travelpics.fr/2011/02/pointe-du-raz-bretagne-cap-granite-ouest-france.html
              Par contre la res publica à la française a toujours privilégié le métissage, et on pourrait plutôt parler d'un pluriculturalisme car le finistère (vient de ce que l'on pensait avant que c'était la fin de la terre), ce bout d'Europe à son extrémité occidentale, dont la France (stable depuis très longtemps et bien avant l'Allemagne, où beaucoup de personnes de tous horizons arrivent depuis des millénaires reste un lieu métis et pas ilien pour un sou. Au contraire de la Grande Bretagne (thalassocrate, entendu dans le poste) qui ne se mélange avec personne, avec ses relativismes et ses vaniteuses excentricités qui lui laissent croire à la grandeur britishe, qui ne reste que concentrique nombrilisme.
              • PATENôTRES
              Valse des patenôtres
              "Pater noster, qui es in caelis sanctificetur nomen tuum adveniat regnum tuum fiat voluntas tua sicut in caelo et in terra."
               -je sais, ce n'est pas poli quand on parle de cantique, musique sacrée, mais il se trouve que vous êtes en territoire profane et iconoclaste, qui plus est-

              - "Pater familias" - Mater familias incognita, inconnue au bataillon
              - "Pater potesta" - pas de mater potesta à l'horizon
              - "Patricien" (descendant des premiers sénateurs de Rome)
              - "Patriciat", fonction, "ministère politique héréditairehttp://www.cnrtl.fr/definition/patriciat


              Matriciat* aux abonnées absentes, au point que je me fais sermonner vertement par le robot correcteur...

              - "Patrie" (terre des ancêtres, lignée patrilinéaire) - pas plus de vis-à-vis :)  lieu sacré de naissance du grand ancêtre de la tribu patrilinéaire- et matrie*, matriote* ?

              - "Patrimoine" (possession de la lignée paternelle) - face aux règles matrimoniales réduites à lier par union avec présomption de paternité automatique- Mais jamais n'y eût donc de matrimoine* qu'au 12eLe patrimoine embrassant l'espace comme tout mobilier y figurant, l'on remarquera qu'en face le matrimoine inconnu et inexistant (d'ailleurs, le correcteur orthographique me montre des vaguelettes rouges pour bien me dire, ce que vous avez tapé est faux, c'est faux, corrigez, cela n'existe pas !) -

              Apparition furtive : "1160-74 opposé à matremoingne (WaceRou, Chron. ascendante, éd. A. J. Holden, 98)" 
              Hormis les règles matrimoniales pour s'adjuger la paternité et patrilinéarité, donc la maternité sans certitude autre aucune. En droit civil français, d'office l'époux devient père. Sauf dans les couples de même sexe, ou de toute façon, les double pères (belote coinchée) rendent inutile la présomption de paternité de l'occurrence... L'adoption patricienne suffit à apaiser les tensions.

              - "Ad patres" - "Femme cis" (ou femelle) -cis en ce contexte étant une forme détournée du champ lexical biologique et de son sens premier, qui est utilisé par le queerisme genriste- reste une insulte aussi tranchante que le couperet qui fit taire Olympe ou les flammes qui fulminèrent tant de sorcières... 
              http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/retour-vers-le-futur-feminicide.html

              Ad patres... même mortes, jamais tranquilles...  Ne soyons pas dupes, c'est une façon de nous incriminer d'oser parler science génétique pour protéger nos arrières, voire plus... http://tempsreel.nouvelobs.com/abc-lettres/proverbe-latin/ad-patres.html

              A propos de fausses notes, ou plutôt, fratrenôtres*... Question annexe - Qu'est ce que l'on dirait ? Fratrie quand tous des gars, sororie*, quand toutes des filles, et enfanterie* (infanterie, cela ne marche pas avant 1,5-2 ans)) et portée dans un seul cas, où soeurs et frères gémellaires...

              "Parrain" - Et les marraines parrainent... ? Une femme peut parrainer mais non marrainer? Se penchant sur le nouveau-né au moment du baptême, ils s'accordaient à prendre l'engagement de le mener vers la vraie foi (chrétienne), puis a pris un sens plus large, plus civil et moins religieux. Cependant, toujours aucun élargissement en tant que marrainage*... Dès les premiers vagissements, pris en main par la direction patriarchique, point de salut hors les décisions de la foi des parents, fussent-elles christiques ou queeristiques.

              "marraine* a évincé commère*parrain a évincé compère*" http://www.cnrtl.fr/etymologie/parrain
              "Parâtre" / marâtre - Ne partons pas sans parler marâtre, existant mais pour le coup donne acte de la méchanceté des belles-mères, érigée en incontournable. En revenant, passées quelques décennies et vingtaine d'années de terrains, à lire les contes cruels pour adultes tournés en romantique enfantine par des Frères Grimm, je tilte subitement que les mères et belles-mères peuvent être dites marâtres mais que de parâtre, pas dit, pas vu dans ce sens-là...
              Depuis que devenue simple gestante (animalisme) porteuse (utilitarisme), dans les contrats de mère-porteuse... on peut donc dire que les parâtres et marâtres vont devenir désuets puisque de plus en plus tous parents. cf. Conférence 19 juin 2015 http://mafr.fr/fr/article/le-droit-a-lepreuve-des-contrats-de-maternite-de-s/  

              On a pu se plaindre d'être réduite à la maternité prétextée pour définir une femme... le curseur est parti dans l'autre sens, voilà que la maternité à l'encan jusqu'à la substitution... ! Misère ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/06/maternite-lencan.html

              PATRIARCHAïSME - ce néologisme se marie bien au mien cousin germain "phallocrite" et recoupe tout ce vocabulaire antiquement patrilectal.
              Bien venu sous la touche d'un profil sous l'article concernant le voile de pudicité des femmes, stigmate de l'impureté et des tentatrices natives...  voile, guillotine de l'égalité et de la liberté des sexes et de la loi républicaine.
              "La femme n'est pas qu'une patère pour déposer les oripeaux du patriarchaïsme" http://blogs.mediapart.fr/blog/naima-rajhi/100813/lettre-ouverte-karim-amellal
              Identité, nouvelle jument de Troie - Le mot-anguille, fuyant comme pas un. Ces curieuses campagnes sous tous les angles montant au pinacle l'identité... Merci au dévot Charles Taylor... Sous n'importe quel ordre, tout est bon à identifier. A prétendre trop d'identité, le communautarisme culturaliste se bétonne... au prétexte des misères faites au sexe féminin si unanimement.
              • PATRIARCHIE
              A l'entrée de mon néologisme phallocrite* et en d'autres de mes écrits, j'ai déjà envisagée la gradation des patriarchies générées par le système anthropologique patriarcal. Mais il n'est pas inutile de redire que celles-ci de tous temps se sont croisées et influencées.

              La méthode des dactyviols* (m/néologisme de janvier 2016) surgis en Europe, alors que n'y ayant jamais été relatée auparavant le démontre, s'il en était 
              besoin. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/01/sylvestre-perd-la-boule.html

              Cela montre aussi les avancées récentes des patriarchies, encore phallocrites* de leur fragillité sur leurs bases de Droit de l'égalité des sexes écrites mais encore insuffisamment appliquées. Cela se voit d'ailleurs à une résugence des pratiques féminicides violentes, de la polygynie et de l'excision. 
              • PATRILECTE* / VIRILECTE*
              Toutes les langues sont sexxistes... Malgré les apparences et parce qu'un pronom neutre ne fait pas le féminisme. Le français surtout en son argot reste très féminisé, au contraire de ce que semblent supposer certains. Seulement la féminisation jusqu'ici s'est cantonnée à la dépréciation, sexe idiot, inutile, faible, labile, hypocrite et menteur, voire vicieux, quel c... ! De là une certaine urgence à bannir ce vocabulaire argotique de mac, non ?! Car de répéter à l'envi que nous en sommes toutes et tous ne redore aucun blason.

              MAJORITE OPPRIMEE, un film d'Eléonore Pourriat (2010)
              Avec la gracieuse autorisation  de la réalisatrice

              Tout de go, à savoir que l'objet gynélecte ou hystérolecte ou matrilecte n'existe pas, et cela se voit magistralement dans une parodie d'inversion du monde assez bien tournée, où subsiste une erreur de casting... Nobody's perfect. La scripte dormait ou pas encore assez émancipée ;0) En monde matriarcal, il serait impossible que l'insulte dégrade l'organe de sexe féminin et les femmes : cela aurait été d'office "couillard" ou "bitard" ou approchant.... http://www.cnrtl.fr/definition/connard

              Affligeante la récup' constante de sans arrêt banaliser toutes les insultes contre notre sexe : "La phrase des fois con, des fois pas" d'un site qui se targue de vous aider de juger de votre féminisme... Ne croyez donc pas tout ce qui est écrit en titre et en chemin relatif d'un site mam'zelle faussement bonhomme ? http://vistavie.madmoizelle.com/tests/quelle-feministe-es-tu/
              "B.− P. méton., au fig., vulg. [P. réf. au sexe de la femme pris comme symbole de l'impuissance et de la passivité"
              L'on sait donc très bien le rapport entre la dépréciation des filles et celle de leur organe sexuel : le suprémacisme du chauvinisme mâle propre au système patriarcal. Les hommes s'insultant de cette manière de façon courante ont contaminé le vocabulaire populaire et courant. Ainsi pourquoi récupérer les pratiques injustes et dégradantes, au motif que c'est de la coutume ? Raison de plus de proscrire cet argot déplacé et salissant et de ne pas suivre la mode rebutante- Michelet en 1857 s'en offusque assez justement faisant remarquer que ce n'est pas hasard si les filles mises en position d'opprimées, affaiblies... http://www.cnrtl.fr/definition/con

              Mots contre nous, vêtements contre nous, la pression sociale toujours bien présente de nous caresser à approprier et banaliser le contrenous qui devenant notre anéantit si régulièrement tant de nos efforts à imposer intégrité et dignité du sexe féminin ? Retournons leur le gant de peau de chagrin :
              "Patrilecte : langage conçu et imposé par les hommes lexicographes dominants afin d'être parlé par l'ensemble de l'humanité au service du patriarcat. Le patrilecte fonctionne sur le mode de la synecdoque paterpotente (partie pour le tout ; tout pour la partie) (toute-puissance du Père). C'est pourquoi les hommes paternalistes contestent le féminisme en montant sur des grues et un homme fait démonstration de paternalisme viralogique quand il sent que son autorité est menacée par une féministe." (Coloc') Anonyme en attente, le 23 juin 2013
              Inspirée de l'androlecte- en page 5, citée "Comme le dit Eliane Pons, notre survie est liée à notre performance dans l’ordre du symbolique, à notre capacité à produire des universaux. ".
              Ou fausse route d'Hannah Arendt de croire à l'androlecte uni, langue androgynement humaine, alors qu'elle n'est que patriarcale avec tous les poids des illusions de ses pères. 
              http://michele-causse.com/docs/PourEnFinirAndrolecte-MicheleCausse.pdf

              En patrilecte, on peut remarquer que le pan du vocabulaire ordurier et de ses rideaux d'insultes argotiques restent profondément dénigrants toujours pour le sexe féminin, toujours en premier essuyant le quolibet. S'appliquer soi même le cataplasme n'enlève ni l'odeur, ni la brulûre de la moutarde Ces injures à la volée restent réac' conservatrices. Ce n'est pas de devenir snob en s'affublant de surnoms vulgaires pour faire sa désallée chic- Sous entendu, moi qui ne suis ni naïve, ni innocente, ni timide.... une femme prétendument moderne n'est donc pas vexée quand on l'appelle de noms d'oiseau, elle en redemande et le fait elle-même. ? (
              B.− 1. Fam. Faire perdre à quelqu'un sa naïveté, son innocence, sa timidité. ) http://www.cnrtl.fr/definition/dessaler

              Pas question de se contenter de langue minoritaire car toute la langue présente, jusqu'ici patrilectale ou androlectale, doit s'enrichir jusqu'à exploser de néologismes féministes, qui sont beaucoup plus que métamorphoses ou queerisation (l'allosexualisation ou l'altersexualisation se cantonnant à banaliser des pratiques sexuelles marginales qu'une partie du patriarcat a tenu sous le boisseau et réservé à ses aristocrates et à ses bourgeois-). http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/01/22/revolt-e-s-du-genre-au-jenre-par-marie-dominique-garnier-520189.html
              •  PERLUETTE
                Celle que je trouve la plus jolie et la plus culottée, c'est la culbutée.
                 
              "Perluète culbutée ⅋ U+214B (Symboles lettrés)",
              l'esperluette, dernière lettre de l'alphabet latin, inventeur Tiron. http://fr.wikipedia.org/wiki/Esperluette
              + http://85.236.158.88/~xaeqakuw/motdor/etymolog/perluete.htm

              • PERSONNE
              Il n'y a personne. Situation des femmes en patriarchie classique. Puis, par le Droit ont été adoucies mais elles ne sont non pas en passe de devenir matriarchies, comme le voudrait faire croire d'aucuns, masculinistes. Loin de là. 

              Toujours un virilisme à l'oeuvre, qui voudrait se faire passer pour féministe, tripatouille la société civile comme les cénacles politiques. Ou comment le lobbying queeriste (allosexuel) qui a une stratégie juridico politique très précise a fait fonctionner avec un résultat certain le mécanisme de l'entrisme dans tous les partis démocrates comme libéraux. Les personnes trans sont totalement instrumentalisées par un pont lib'; poussées à s'indigner comme des opprimées qu'elles ne sont pas et à célébrer des icônes qui étalent sur papier glacé leur réussite sociale. Lorsque l'on cherche le taux comparable, on voit que les femmes sont postées proportionnellement à beaucoup moins de places en notoriété, qui désormais ne connaît les idones queeres qui posent dans tous les secteurs, administration, industrie, arts ? Aucune égalité, dégringolade de la parité aux oubliettes.
              Lorsque l'on tente de faire entrer en droit une notion psychologiste, cela coince... Les droits des trans n'ont rien à voir avec les droits des femmes, les femmes n'étant pas des trans, même si certains le voudraient bien pour leur malheur. http://www.ledevoir.com/politique/canada/432888/projet-de-loi-sur-les-transgenres-menace-le-npd-fulmine

              D'autant que la loi Toby existant déjà enfonce les droits des femmes, comme on le sait déjà plus que largement par ce piège de l'identitarisme néfaste par rabotage et destruction des protections propres aux femmes. Quant au gros piège du génocide de l'identité, donc en train d'élasticiser mine ...de rien le clan patriarcal.. Canadienne pour lors mais
              en passe d'être imposée sous autre vocable mais même principe identitariste en Europe, glissée la peau de banane de l'identité sexuelle à toutes les sauces et dans le maximum de textes de loi... cela relève donc bien de stratégie mondiale. 
              http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/10/feminicide-categorie-genericide.html

              Si l'on veut faire croire que être femme, c'est être une identité, nous resterons personne. Et resterons en préhistoire.
              Pachyrhinosaurus Lakustai Monnaie royale photoluminescente du Canada
              http://www.newswire.ca/fr/story/1264105/la-piece-photoluminescente-a-l-image-d-un-dinosaure-creee-par-la-monnaie-royale-canadienne-decroche-le-prix-coin-of-the-year-dans-la-categorie-de-la-p
              Monnaie royale canadienne à effigie de fossile photoluminescent - Belle bête, mode d'emploi, frottez- le dans la nuit, il devient phosphorescent :)
              • PHALLICITE* (m/néologisme 14 juillet 2013) - phallicitaire
              Sur le modèle de "sagacité" http://www.cnrtl.fr/definition/dmf/sagacit%C3%A9 ex. La phallicité donne le tournis 
               

              Phallus dans la cité mais en laissant cité telle quelle (ville, dans la ville) - Marquage de mégapoles et capitales phallocrites* à l'aune du lingam - L'idée cheminait en moi à pas de loup depuis que le journalisme populaire chinois nous avait fait le coup... http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/05/03/organe-central-le-siege-phallique-du-quotidien-du-peuple-chinois/

              Plus pomponnée que jamais la Tour Eiffel fit-elle tilt... d'avoir été voilée par gay flag, opération de com' phallocrite prétendue d'hommage à la nation arc-en-ciel sud-africaine, alors que d'autres l'ont ressenti comme célébration plus queer ? En toute phallicité*, encore une fois, requis sans autre forme de procès le bon dos de fêter deux lapins d'un coup ? 
              http://www.francetvinfo.fr/societe/mariage/homoparentalite/video-14-juillet-la-tour-eiffel-aux-couleurs-du-mariage-gay_370140.html
              Ce que j'aime bien dans cette image, c'est le côté pompon, comme ceux d'art du crochet ;) furieusement layette.

              D'ailleurs, de plus en plus d'objet de la vie courante faits sur le modèle du godemiché envahissent le quotidien, pour le "fun" ? pour la transgression ? En attendant, c'est invasif... et peu festif.

              Quant à la fête nationale, déjà que j'aurais largement préféré le 4 août d'abolition des privilèges, toujours en suspens, 
              quelque chose en l'honneur de la moitié de la population que la révolution négligea, comme d'ailleurs la démocratie continue à le faire en toute "phallicité", et moussent ses minorités dont on a bien plus cure que de sa moitié, ou de sa demie humanité -on dira comme on veut-... http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/citoyenne-olympe.html

              Au fait, à quand l'abolition du mariage, grosse entreprise patriarcale de choc, maintenant que plus aucune discrimination sauf positive n'existe plus envers l'orientation sexuelle minoritaire ? Parce que, tout de même le 212, s'immisce effrontément dans nos lits. 
              http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html
              Pratiquement un an plus tard, jour pour jour, fleurit un élément phallicitaire* en nos contrées. Vous allez en découdre par vous mêmes à lire les deux petits extraits repris ci-dessous, avec la parlante illustration qui tuera peut-être quelques unes de vos illusions, avec tout ce qui en découle de roche... ?

              Volet 1 -
              "Conquérante de l'éphémère (…) La couture est la forme la plus pure, la plus éloignée des réalités terrestres, puisque le corps féminin est le seul paramètre qui s'impose alors au créateur, celui-ci pouvant s'affranchir des impératifs économiques. CE MELANGE DE MAGNIFICENCE ET D'ARTISANAT, de recherche abstraite et de redistribution sociale, est unique. » Vanessa Seward, styliste, De vous à moi, Madame Figaro supplément des 1er et 2 août 2014, p. 11
              Volet 2-

              Pas même une semaine avant, 
              dans un numéro précédent, on vit avancé le carrosse impèrial, défilé mixte, et affranchi du paramètre classique du corps féminin, débarrassés ! Plus de mode haute couture femmes à terme ? 
              "(...) Zizi impératrice, c'est un genre ! Jean-Paul Gaultier a le sens du show, entre John Waters et le Crazy Horse, et on l'aime pour ça. Humour camp, clins d'oeil à l'air du temps, fantasme d'une surfemme comme Alfred Jarry rêvait du surmâle. Commençons par la fin : le clou du défilé, Zizi impératrice (le mot était sur toutes les lèvres). L'apparition de Conchita Wurst, lauréate barbue de l'Eurovision 2014, en robe de brocart, a déclenché des cris de joie, d'autant que ce climax LGBT (Gaultier a toujours été politique) concluait une belle collection placée sous le signe de la passion vampirique." p. 21 de Madame Figaro supplément des 24 et 26 juillet 2014
              Il faut, en tout cas, souffrir d'une imagination fertile pour voir "surfemme", là où ne parade qu'un surhomme que Jarry n'aurait pas même osé envisager. L'impérieux lingam rive le clou aux femmes sur les podiums, qui restent poupées désarticulées entre les mains de démiurges à l'opposé, trahissant sournoisement petites mains, dentellières et toutes ces femmes, cariatides ignorées des arts vestimentaires.

              A coup sûr, comme évoqué le sens politique de Jipé G******* et, comme ouvertement dit de la propagande queeriste* du "Lesbian Gay Bi Trans Queer..." mais, à force d'introduire de force la politique dans les dentelles, ne serait-ce pas au détriment du goût élémentaire ? Il serait donc suffisant qu'un barbu de se déclarer au féminin pour se faire se pâmer les dames de la haute et maître de cérémonie en éclipsant des jeunes femmes désormais désentêtées ? Quelle victoire pour le drag queen Sylvia Rivera qui fit adjoindre le "t" de transvestiten au sigle et enclenchant le cycle du transgenrisme queeristique* [kristik].

              Voyez je n'ai rien inventé, sans tête, masquée, étêtée, semi étouffée, usée jusqu'à la corde par la suprématie masculine qui imprime ses désirs jusques en fanfreluches ? Cela montre tout le contraire de ce que prétendu... par capture de page qui dit tout :



              Fermons les persiennes. 
              • PHALLOCRéTINISME, phallocrétin
              Néologisme de 1995, selon son inventeure connue de nous, Stéphanie Doyon, suggéré en 2013 à l'Office de la langue française :
              "Le mot dit pas mal tout je trouve, il m'est venu pendant que je réfléchissais sur cette maladie dont souffre et des hommes et des femmes. "
              • PHALLOCRITE* adjectif (m/néologisme) - ex. patriarchie phallocrite (5 mai 2013 16:19)

              http://www.quizz.biz/quizz-377832.html
              Mot "porte manteau" monté avec phallus (pénis bandé, érigé) et "crisie" d'hypocrisie. Phallocratie qui ne dit pas son nom. Les phallocraties  phallocrites se croient ou prétendent égalitaires des sexes, et se révèlent parfois phallocrites sans le savoir. Ah Jourdain, Jourdain, quel poète en prose tu fais, aussi phallocrate que ton créateur ? http://www.site-moliere.com/pieces/bourg204.htm

              En cas de négation et déni, on peut même pousser jusqu'au "phallocrypte"*
              *"Phallocrite", ma contraction de phallocrate et hypocrite, n'est pas à confondre avec
              "phallocrypte , subst. fém.,,Cavité de la phallobase ou de la paroi de la chambre génitale`` (Séguy 1967)." http://www.cnrtl.fr/definition/phallocratie
              "L'arroseur arrosé", La République violente et violentée
               http://www.paperblog.fr/4695067/la-republique-violentee/#add-comments 
              Le bonnet phrygien - attribué aux esclaves, refusé par les Parisiennes
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Bonnet_phrygien

              Certains patriarcats du système patriarcal toxique purement cristallisés ne prennent pas de gants et affirment leur paternalisme sans fioriture et restent phallocrates, tout court. Pas encore pendus mais cela ne saurait tarder :)


              D'autres montrent des cheminements plus tortueux et l'on aurait pu croire que les Etats munis de lois de mise en oeuvre d'égaliberté vaccinés- Point du tout, malgré que l'autorité parentale, qui semblerait donner toute satisfaction aux mères, ait détrôné la puissance paternelle en 1970-  http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000693433



              En effet, on voit tentative de confier l'enfant au père sans le consentement de la mère par des motif d'égalitarisme de compensation en faveur d'un père (déjà condamné pour violences) par une juge aux affaires familiales. Père à plaindre de n'avoir pas à sa portée neuf mois de grossesse pour créer du lien, n'est-ce pas surinvestir sa qualité et sa fonction ?
              "les femmes portent leur enfant pendant 9 mois elles peuvent donc créer un lien indestructible avec lui c’est donc normal d’accéder aux demandes de garde lorsqu’un père la demande afin de faciliter ce lien entre le père et l’enfant". Ce qui de fait déstabilise le récent acquis de l'autorité parentale maternelle (inexistante auparavant) qui avait justement supplanté la puissance paternelle unilatérale et répond à la demande masculine de s'immiscer à force entre la mère et l'enfant ! http://patricjean.blogspot.fr/2013/12/un-scandale-si-banal.html 
              Nos patriarchies phallocrites ont tellement "évolué" que les harems sont désormais mis en commun publiquement, patrimonialisation des filles mais sans privatisation... Cela parait plus présentable que les patriarchies nécrosées. Cependant le vers reste dans le fruit dans les deux cas...
              • a) PHILODENDRON* (petit nom de VIRILOGUE*) 
               ex. Virilogue* en herbe n'est que philodendron* nain
              Les philodendrons s'acclament, se congratulent, font assaut de titres, du professeur et du savant et du philosophe en veux tu en voilà, sortis d'où ? De nulle part, et les autres derrière qui court la queue entre les jambes... misère que ces révérences et complaisances entre philodendrons toujours au détriment des femmes. Philoudendron va. https://www.facebook.com/groups/494358607293885/permalink/561541473908931/?comment_id=566139270115818&offset=0&total_comments=18

              Pourquoi ce sot briquet de "philodendron" pour les virilogues* (mecspliqueurs -dits mansplainers), cette plante dite dépolluante parait-il ? Ne me le demandez surtout pas car je ne sais pas du tout. http://www.lherbivore.com/plante_depolluante_philodendron.html
              http://nezcreux.unblog.fr/accueil/moyen-age/outils-medievaux-et-briquet-a-battre/
              • PHILOGYNIE ou GYNOPHILIE

              Ma préférence va au premier qui me rappelle plutôt les plantes, alors que le second me rappelle les gynécologues et leur spéculum glacé.

              Le féminisme verra son avènement lorsque seront transformées les institutions aux fins que la société respecte définitivement et entièrement la moitié de sa population de sexe féminin. N'étant pas pensable un seul instant qu'un système patriarcal phallocrate soit remplacé par un autre, matriarcal vaginocrate gynarque misandre. Voilà pour ceux qui seraient tenter d'ouvrir le bec pour me traiter de poilue laineuse. Ce serait faux, je ne suis pas si âgée madoué et n'ai que du duvet à mon actif.
              • PHILOSOPHIE
              Grecs et Romains, et autres philosophes orientaux, ont tout inventé en philosophie... SAUF... le féminisme ! Ils sont passés à côté comme  gros jean... les benêts.
              • PROFANE
              http://en.wikipedia.org/wiki/Ribbon_seal
              Sacré phoque-ruban- Un vrai cadeau... "sacer" calembroderie* (calembour brodé, filé, croisé, calembrodé*) & calembredaines- http://www.cnrtl.fr/lexicographie/calembredaine

              Une des fonctions du sacré étant d'interdire, de protéger, de rendre intouchable- Tout peut devenir sacré- Quelle sera la prochaine invention du sacré, les rayures de zèbre ? Son seul but de survie est fondé sur son omnipotence et va avec son refus de se plier au Droit, là où les peuples se sont soustraits à sa fidéocratie, et parviennent à ne pas favoriser une croyance plutôt que l'autre évitant ainsi (au hasard disons ;o) les combinaisons raëliennes pour la maréchaussée...


              Pour la religiosité dévote, le profane est piétinable et manipulable à souhait, mais toucher au sacré, de près ou de loin, effleure d'emblée le crime de lèse-majesté- De là, toute opposante se voit vite parée des oripeaux de l'impie et du sacrilège, vouée aux gémonies, menacée de se prendre des ostrakhos dans la yeule pour la punir de ses blasphèmes. http://fr.wikipedia.org/wiki/Escalier_des_G%C3%A9monies

              • PROSELYTISME
              Création de toute pièce d'une ethnohistoire factice par l'Encyclopedia Britannica ? Des cartes fausses sont produites qui ajoutent au morcelage de la Yougoslavie, comme une répétition de celui de 1941 par la germanisation. En effet, il n'existe aucune ethnie différente mais bien deux communautés religieuses que délimitent ces cartographes prosélytes, musulmane et orthodoxe. La partition imposée suit donc des limites religieuses mais absolument pas ethniques, au contraire du mensonge géopolitique distillé habilement.
              "Albanians of Kosovo are NOT constituent nation of Yugoslavia. They are minority in the true sense of the term. To make a precedent and give Albanians of Kosovo "right" to secede would open a whole new Pandora's box in the international relationships."
              Preuve tangible du prosélytisme religieux à l'oeuvre sur la Yougoslavie, auparavant nation athée démantelée
               http://www.srpska-mreza.com/MAPS/Ethnic-groups/map-Britannica-1990.html
              Religiosiser les conflits, lorsqu'ils ne l'étaient pas, car les albanais et les kosovars n'ont aucune différence ethnique avec les serbes mais bien seulement une religion différente a conduit à du crime de guerre, du crime contre l'humanité et du génocide !
              "Albanians of Kosovo are NOT constituent nation of Yugoslavia. They are minority in the true sense of the term. To make a precedent and give Albanians of Kosovo "right" to secede would open a whole new Pandora's box in the international relationships."
              Qui a fait doublement les frais de cette ethnicisation et prosélytisme religieux ?
              "Une partie minime des féminicides au civil sont condamnés bon an, mal an, parfois aux Assises, d'autres en Correctionnelle. Les mêmes dits violences sexuelles en temps d'une guerre et de génocide, ont figuré en cours pénales internationales à minidoses : Poignée de militaires et combattants y ont été incriminés. Ce qui démontre le défaut criant de qualification précise, concrète, exhaustive dans les deux cas. ... guerre innommable,"Ces victimes ont longtemps été oubliées, pas seulement en Croatie. En Bosnie, elles ont commencé à toucher, 11 ans après la guerre, une pension de 290 euros. En Serbie, elles ne touchent rien, tout comme au Kosovo.http://susaufeminicides.blogspot.com/2013/08/salon-de-demoiselles.html
              • PROSTITUTION MASCULINE
              La prostitution masculine,désormais dite "gay", parfois trans,, ne rentre bien évidemment plus en religiosité historique qui considérait les hommes castrés des temples comme des femmes. (voir au paragraphe "Sacrée prostitution" http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html)

              Si l'on avait continué à les considérer en femmelettes, ils auraient pu se joindre à la masse en servitude sexuelle de prostitution (et en esclavage sexuel de traite). Mais non, ils ne passent plus pour des hommes méprisables de servir comme des femmes- Des exemples en cascade montre bien qu'ils n'ont pas comme marqueur décisif d'être efféminés. Il y a d'ailleurs des lurettes, il suffit d'admirer les champions d'Olympie ou d'autres jeux panhelléniques statufiés, ou artistes vedettes plus contemporains comme Jean Marais.

              On ne peut la considérer à égalité, interchangeable, de la prostitution féminine que dans le cas où l'on reste confiné dans une zone morale de pourfendre la vénalité des êtres ou dans la logique de lutte des classes, d'exploitation marchande ou de serviciat.

              Dès lors qu'il s'agit d'examiner le joug patriarcal qui porte en son sein toutes les patriarchies -car où n'existe-t-il plus, en pastoralisme, capitalisme, mercantilisme, impérialisme ?- il n'en est plus de même, que cela soit dans les détails pratiques ou dans la dimension politique.

              Quant aux femmes défraîchies qui tentent le tout pour le tout pour s'amouracher ou baiser avec de jeunes amants entretenus sur des plages exotiques, cessez vos cruautés ! Où voyez-vous que ce soient des proxéneuses,? Et surtout beaucoup finissent sur le carreau, escroquées, et leurs michetons se rengorgeant d'avoir pu se faire des blanches naïvement maîtresses qui valident leur puissance sexuelle virile...

              Il n'y a pas de prostitution, il n'y a que du proxénétisme !

              • PROXENE* (amicale ou ligue, au choix= ou comment confondre l'égalité avec le choix des uns contre les autres) - ethnologiquement parlant ;0)
              http://en.wikipedia.org/wiki/File:Zola_nana_1917_cover.jpg
              Le proxène était le magistrat chargé d'accueillir amicalement les étrangers,
              "La proxénie, née au VIe siècle, est une institution dérivée de l'amitié* rituelle (xénia)" http://books.google.fr/books?id=hsx1moUumsMC&pg=PT234&dq=prox%C3%A8ne&hl=fr&sa=X&ei=YS0nUv6yCerG0QXd6YGAAQ&ved=0CD4Q6AEwAg#v=onepage&q=prox%C3%A8ne&f=false
              Autrement dit, un hôte amical. Serait-ce ce qui explique la confraternité et probablement la tolérance en maisons, notamment des magouilles et accointances avec les mafieux et les politocards dans le cadre de la "prostitution hospitalière" (expliquée plus bas) par exemple ?

              L'amicale des proxènes, ou de la proxénie, rassemble proxéneurs* (m/néologisme- certaines les nomment "prostitueurs", ce n'est pas mon choix, ni celui du tout de "pro-viol", si j'en compris la colère, elle reste toujours mauvaise conseillère) et proxénètes- La proximité d'autant plus évidente de ce que l
              proxéneur sait, surtout de nos jours, que le proxénète monte des réseaux mafieux à plus ou moins grande échelle pour que petite comme grande fille déboule sur nos trottoirs. Pour découvrir la suite du feuilleton, pressez-vous vers l'historique proxène. D'ores et déjà, certaines contrées mettent les deux au piquet, leur complicité étant condamnable, comme en France notamment où le proxénétisme est criminalisé, les prostituées sont libres et soutenues à pouvoir sortir de cette impasse, et le proxéneur une première fois amendé, en récidive bascule sous le coup du délit. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/11/amicale-proxene-et-feminicides.html


              Le proxéneur* blanchi, de ce que ses droits à la sexualité (ça existe ces droits-là ? le besoin sexuel est vital ? On meurt de virginité ou d'abstinence ?) sont irrépressibles parait contradictoire. On le laisse croire que cela fait partie de sa sexualité ? Cela me fait penser au soit disant renversement du sexxisme* par l'utilisation des termes les plus dégradants pour nous. Ou comment banaliser l'usage du torchon ? Qui n'a pas lu Nana de Zola ?
              "P. euphém. Femme de petite vertu. C'était un coureur qui avait mangé sa fortune avec de vilaines femmes (Zola, Nana,1880, p. 1350).Les alcôves des filles (...) et les loges des petites femmes! Les petites femmes (...) autre loque de langage, la sale usure de ce terme avachi! (Lorrain, Phocas,1901, p. 101).http://www.cnrtl.fr/lexicographie/femme
              a) PROXENEUR* - b) PROXY* (n/néologismes)
                Nous avons retrouvé l'homme invisible de la famille du proxénétisme et allons pouvoir le rendre à son histoire, voire lui demander de prendre ses responsabilités, nous pouvons le baptiser proxéneur* (proxenor). Il ne se sentira plus abandonné et orphelin face au proxénète (procurer, pimp en anglais) dont les surnoms se bousculent.

                Justice et égalité en toute chose, pourquoi le proxénète resterait seul dans son coin, esseulé, honni, vilipendé, alors que son plus fidèle soutien -souteneur soutenu-, le proxéneur se balade les mains dans les poches, imprimant dans la rétine profonde de la société que la sexualité masculine se réduirait à une éjaculation ? République triomphante doit s'occuper de tous dans l'égalité ainsi qu'elle doit rendre toute l'égalité à ses citoyennes et ses lettres de noblesse au complet à la sexualité.

                http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/dalou-1838-1902
                Battre le briquet, il parait que la chanson qui nous en parle serait au fond paillarde :) 
                http://www.chansons-paillardes.net/chansons_paillardes/A_propos/Mie/Eric_Mie.html


                Sot briquet du proxéneur (voir en 1. Amicale proxène)- En anglais, un "John" et en françois, je propose "proxy" puisqu'il est l'intermédiaire pour le compte en banque du maquereau, le scombre peut être suivi également par les traces de ses paiements -Scomber scombrus- dit "proxo"... A, E, I, O, Une semi-voyelle après l'autre, le tour est joué. Et que le proxénétisme le plus bouillonnant passe désormais plus par le proxy que par le trottoir.

                Proxy - Wikipédia "Un proxy est un composant logiciel qui joue le rôle d'intermédiaire en se plaçant entre deux autres pour faciliter ou surveiller leurs échanges.)
                IRM scombrus - Source : Unité d’Imagerie Médicale et Unité d’Anatomie Comparée (ENVN, Nantes) http://www.acanthoweb.fr/fr/content/limportance-de-lanatomie-comparee
                Plus que borgnes, aveugles, et pas qu'en maison - Tout de même, ils sont gonflés d'avoir su maintenir si longtemps le système de tolérance, tant décrit par la plume sautillante de Boudard... alors que la tolérance nous nuit jusqu'au bout du petit orteil, même verni. http://sur-les-toits-de-paris.eklablog.net/les-maisons-closes-en-1920-c23737975 
                • PUDICITE
                Qui n'est pas que qualité ou caractère de quelqu'un de pudique mais bien l'état entier qui veut écraser toute fille. Les pères ont inventé la pudeur, reflet dans leur oeil de leur propre désir sexuel - Comme on le sait, son corollaire sans collerettes mais avec voile, le mythe de la chasteté et de la virginité, se trouve figuré par l'hymen -voir ci-dessus en item "hymen politique" que n'ayant aucune signification anatomiquement- Et sont arrivés à persuader leur monde que ce serait les filles qui seraient pudiques de naissance, ah les mère la pudeur... lol. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/pudicit%C3%A9

                Cet état social était noué à la honte jusqu'au  XVIe où il en est enfin décollé.

                Le sceau d'Eve*, ou drap d'Ishtar*, des voilements de pudicité, restent pourtant toujours fignolés pour arguer de l'impureté des filles et la couvrir, source de confusion et de salissures pour les fils prodigues à qui nul n'apprend que la maîtrise de soi et le respect des soeurs est civile, voire vitale.


                Le rapport de pudicité confine à la visée civilisatrice des phallocrates qui jugent que spontanéité, simplicité, nudité et le moindre détail féminin les agresse- Pour certains territoires, cela atteint à l'"hystérie masculine sociale". Etiologie individuelle décrite en sept leçons par Charcot qui en ignore cependant  les variations de pathologie sociale- Pinel ne sous estime pas, quant à lui, le poids "des facteurs moraux" (traduire social et culturel)  http://www.serpsy.org/psy_levons_voile/maladies/hysterie1.html


                Voile intérieur - Ces ensembles mythiques de contrôle social patriarcal sur les filles forme un ensemble que l'on peut appeler état de "pudicité". Les conséquences et implications en sont dramatiques, menant à divers féminicides, jusqu'à inventer un voile d'hymen qui signifierait virginité et chasteté. Voir l'article HYMEN, et VMA (virgnité médicalement assistée)

                Les uns nous disent quand il faudrait être impudique, les autres quand il faut être pudique, il serait bienvenu qu'ils s'occupent de leurs ouilles.... :o) Les voiles ne mènent nulle part ailleurs que sur des écueils.
                • RHINOCEROS (2.04/02/12) -
                - Aux fins de scier leur corne, il faut les abattre, afin d'alimenter la, généreusement appelée, médecine traditionnelle (la même qui fait des ravages féminicides et androcides en RSA - précisions en ce blog) http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/violences-feminicides-androcides-sud.html)

                Médecine donc au sens de potion magique, la forme créant l'organe, qu'il n'est pas question de guérir mais ravigorer l'appendice, le plus chéri et le plus craint de son anatomie par la gent masculine. 
                http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/sciences/20130108.AFP9816/les-maths-au-secours-des-rhinos.html

                Au sommet des questions aux mathématiciens réunis en conclave, j'aurais porté : quelles sont les mesures prises pour réduire à néant les aspirations à poudre phallocentrique en leurs méthodes et déboulonner le processus général de phallocratie généralisée. Question en suspens (aérien) suite à l'introduction de l'émission et mot de faune du jour "Rhinocéros" http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-leonhard-euler-et-les-bassins-du-roi-de-prusse-2013-02-04
                - Anecdotique et surréaliste, à noter, l'émergence politique du Rhinocéros au Canada et Québec (par ordre alphabétique) -signalé par une "cousine" http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_Rhinoc%C3%A9ros
                Suivi de son petit... Tel Père, tel Fils. http://fr.wikipedia.org/wiki/Neorhino.ca

                - Cornes du cocu - Les seuls maris, dont l'honneur viril égratigné au point que leur poussent des cornes ? D'habitude, lorsque l'on est irrité, ce sont plutôt des boutons. L'on voit bien ici le particularisme viril à l'oeuvre...

                Larmes de rhinocéros (oui comme les crocodiles qui vivent dans les mêmes zoos) - Ce qui mène à évoquer le romantisme, professé par toujours des auteurs masculins, et que pourtant l'on a fait gober comme essentiellement féminin o.O
                Sentiments, ressentis, ce n'est que nombrils balbutiants qui mènent inévitablement aux ressentiments- La dictature sentimentale relève d'une propagande romantisante qui garde dans l'enfance et l'immaturité, afin que les personnes ne deviennent surtout pas des citoyennes responsables- 

                • RHIZOMME*
                http://es.unifrance.org/pelicula/40066/rhizome
                Nos tendres roseaux :) Parce que plein d'hommes me font beaucoup rire, j'ouvre cette serre car je ne leur ficherai pas un billet entier, ce serait faire trop d'honneur à leurs gargouillis... Rhizomme*, mon appellation des grands hommes qui me font rire :o) parfois jaune.
                "Ne vaut-il pas mieux tomber aux mains d'un meurtrier que dans les rêves d'une femme en chaleur ?" in partie I, chap. « De la chasteté », p. 72, Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, (trad. Georges-Arthur Goldschmidt), Les Classiques de Poche, 1972
                N'oubliez pas de visiter une grande serre du XIXe... toujours en réfection. On découvre des vestiges chaque jour qui passe. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/09/la-fete-papa-s-f.html 

                Surtout, n'hésitez pas en commentaires de participer au branle en amenant vos cavaliers (et leurs citations :)
                • RISQUES

                On est dans la panade ou dans la confiture ? Le syndrome du lesfemmesetlesenfantsdabord, pour se donner bonne conscience de faire prendre des risques toujours aux mêmes.

                One more time, repeat after me, PMA, Procréation Médicalement Assistée - Géants archaïques des firmes informatiques - L'on est désormais certaines qu'il n'y a pas de révolution anthropologique dans l'industrie numérique, au contraire de ce que tout le monde veut imaginer. Les archaïsmes sont au contraire cristallisés. En place de favoriser des crèches d'entreprise, on va faire prendre des risques et aux nourrissons et à leurs mères- car qui ne sait que les réimplantations favorisent les grossesses multiples, les gémellités et les prématurités... 
                http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/14/facebook-et-apple-pourraient-subventionner-la-congelation-d-ovocytes-de-leurs-employees_4506257_4408996.html

                Comme dirait une complice féministe, juste andrologique peut être ou androphilique, qui  sait ? http://beyourownwomon.wordpress.com/2014/03/13/la-revolution-astro-andrologique-du-genre/
                Iguane bleu d'Andros

                Comme quoi en vous cherchant une illustration du petit pâtre grec des marmelades, j'ai déniché une autre île...

                Tout cela au fond pour aller dans le sens de pédégés bisounours qui pensent quelque part que tout cela s'arrangera (le plafond de verre) tout seul, comme s'ils n'avaient pas la main sur les augmentations de salaire des femmes de son entreprise ou l'embauche à compétences égales d'un peu plus d'ingénieures ? 
                http://www.zone-numerique.com/satya-nadella-presente-ses-excuses-suite-a-des-propos-diffamatoires-a-legard-des-femmes.html
                • SAGESSE*, féminin de "sage", substantif
                Sagesse*, une, substantif, au masculin, un sage. Il a été admis de tout temps que les femmes étaient sages, soit savantes en un domaine, sauf depuis tout récemment où le docteur en médecine y repris le dessus en tant que maïeuticien en chef et gynécologue obstétricien, dit accoucheur.
                • SLAVITUDE* (sens 2 - néologisme)
                Slavitude et slavité seraient  tous deux restreints à "caractère de ce qui est slave" au sens se contentant de s'étriquer à un ethnonyme ? Pourtant, il y a beaucoup plus à dire, pour sortir de banales et médiocres querelles en esclavage.
                "J'imagine" un "Musée de la slavitude*" qui embrasse tout esclavage, toutes les servitudes et les victoires contre chaque pan honteux. Cela mettrait une ambiance du tonnerre contre toutes menottes visibles et invisibles, oubliées, niées, qui mettrait à l'abri toutes celles de nos enfants.
                Fers d'esclave
                • SOEURS
                SPASMOPHILIE et sa petite soeur SLAMOPHOBIE - De nouveaux tyrans ont décidé de faire pression et force impression contre toute adversaire du cléricalisme et du voilisme*, et les jugements et lynchages tombent, spasmophile, slamophobe, difficile de rester au sec d'isme en isthme... Pourquoi cette éprouvante attitude, délibérée, d'islamiser les voiles et de banaliser leur portée sexiste au front du stigmate haram, le sceau d'Eve, prêtes au harem. Cela reste incompréhensible de la part de personnes instruites. Cela couvre de plus les harcèlements pour gruger son monde que ce serait en la banalisant diminuer cette main mise du clérical contre la laïcité, et l'athéisme. La création de cette fidélité au littéralisme de certaines sectes abreuve le fondamentalisme meurtrier des idées et des êtres, et les fondent toujours plus au fond où elles répandent des racines que toujours plus difficilement, nous parviendrons à arracher.
                Dans un bateau, Philos et Phobos tournent comme des planètes folles en spasmes dans tous les sens les plus contradictoires… Le second nuisant le plus au féminisme découle du siège commun d'associations fondamentalistes bien reconnues, dont les membres constamment égrènent des remarques illégales sans que personne ne s'en émeuve, et de propagateurs idéologiques chéris par de petits partis se disant radicalement à la gauche de la gauche ; gauchis ou gaucherie, y compris ledit "féminisme matérialiste" leur allié historique. http://www.marianne.net/agora-islamophobie-adieu-gauche-radicale-100231965.html
                Regardons de plus près comment certains auteurs présentés en Lumières ne sont que de profonds obscurantistes, aussi quiets voudraient-ils paraître, et que l'usage de leur nom sans avoir lu leurs écrits en détail oblige à faire un point rapide, du fait d'articles qui ajoutent encore à la confusion qui nous nuit à toutes sans exception. Voir aussi http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/10/miel-dorange-bleue.html

                La mélanine teinte peaux et pelages. Son absence complète relève d'une affection génétique qui albinise, décolore en quelque sorte et non pas blanchit, à la différence du leucistisme (gène récessif de couleur blanche) : L'éventail de la complexion va de l'albinos (dépourvue de mélanine) à la coloration à l'autre extrême qui n'est pas pathologique, de façon magnifiquement varié dans l'espèce humaine. Il est remarquable que l'activation de la mélanine n'est pas toujours réalisée au stade fœtal et n'intervient parfois qu'après la naissance.

                La surprise de l'inattendu, avant que la science avance, créait la peur et toutes les peaux blanches sont, à commencer par les albinos, sujets et victimes de croyances surnaturelles. Peau pâle et supposée origine mongole des Slaves /Esclavons contribuèrent à leur catégorisation en race inférieure par les hommes du Nord, tentation racisteressuscitée grâce à la thèse des sous hommes de l'aryanisme néopaïen (rejetant foncièrement le christianisme, autant romain que réformé), qui exécutera dans les cinquante millions de personnes au nom de l'invention de pureté raciale aryenne. 
                http://www.afrik.com/augmentation-des-crimes-a-l-encontre-des-albinos-en-afrique-de-l-est-l-onu-se-declare-revoltee
                "Tous les Européens étaient de vrais sauvages quand déjà les Chinois et les Egyptiens étaient civilisés. Si ces derniers avaient jugé de nos ancêtres comme nous jugeons trop souvent des races étrangères, ils auraient trouvé chez eux bien des signes d'infériorité, à commencer par ce teint blanc dont nous sommes si fier et qu'ils auraient pu regarder comme accusant un étiolement irrémédiable." p. 260, Jean Louis Armand de Quatrefages de BréauL'espèce humaine 1877, F. Alcan, 1911
                Zoos humains
                L'extraordinaire famille albinos - Rudolf  Lucasie, épouse et enfants, originaire de Madagascar (...) ont été exhibées au Muséum du Barnum, N. Y. pendant trois ans
                https://www.boundless.com/physiology/textbooks/boundless-anatomy-and-physiology-textbook/the-integumentary-system-5/skin-disorders-imbalances-diseases-and-clinical-cases-69/albinism-421-214/
                "Tablier hottentot" (expression consacrée par curieux, voyageurs et ethnologues coloniaux) - Les zoos humains n'épargnaient aucun peuple. On se rappelle de triste mémoire la Khoïsanne embarquée par un proxénète jusqu'en Europe et dévisagée sous toutes les coutures, y compris de son tablier (sa mutilation génitale d'élongation des grandes nymphes -très prisée des amants de ses proches en Afrique australe, comme des proxéneurs* européens- intrigant ces messieurs...). Les canons de beauté différents choquent les Allemands et autres à la même époque s'étant partagés le continent à la Conférence de Berlin de 1884-1885, arguant de leur découverte du continent. Après les féminicides divers, en butte au racisme le plus délirant. http://www.expressio.fr/expressions/etre-canon.php
                Sarcasme comparant les canons de beauté grecs et hottentots - Croquée Sartjee, La Venus hottentote -
                https://hellonegro.wordpress.com/category/hottentot/
                On ne peut, là, que se remémorer les terribles menées allemandes sur les Herreros et Namas (non bantus), qui préfigureront d'autres camps de la mort.
                "Ma grand-mère a été dans un camp de concentration allemand, avec sa troisième fille. Elles m'on raconté les meurtres des allemands, le génocide... et elles m'ont parlé d'un oncle, dont le crâne est peut-être l'un de ceux qui sont ici en Allemagne". http://www.rfi.fr/afrique/5min/20111001-siecle-apres-leur-extermination-allemagne-restitue-cranes-peuples-herero-nama/
                L'on sait depuis que la mélanine n'est qu'une composante particulièrement secondaire et adaptative qui a fait couler beaucoup d'encre sanglante et s'est immiscée au XVIIIe dans une construction logiciste du racisme à peine moins empiriste que celle d'avant. Les colonialismes successifs n'ont donc rien changé au racisme, ils ne s'en sont que repus.

                Lumières - Quelles lumières et les lumières de qui ? Ce qu'écrivent certains que l'on a prétendu au haut de l'édifice des généreuses idées de l'Encyclopédisme en sont à dix mille verstes. Comment ont-ils pu voler leur place humaniste et, de plus, imprimer leurs sentiments dans des pans entiers de la société actuelle qui continuent à penser, dans l'ordre alphabétique, en

                - antisémites (contre les juifs, peuple, religion, origine, ethnie, culture confondues en amalgame, de la lignée patriarcale,

                - racistes, s'attribuer biens et propriétés de la lignée patriarcale méprisée que l'autre parvient à capturer, esclavagiser et exterminer par la servitude et le viol féminicide, afin de détruire la génération, par là même étant prouvée leur infériorité, toujours à vue de nez ou de complexion ;

                - xénophobes, l'étranger, incompréhension envers le barbare, éventuel envahisseur craint de ce fait et dont il parait utile de détruire la descendance, notamment par le métissage.

                Vais-je faire un malaise spasmophile devant les citations du petit Suisse de Ferney, grand patriarche devant l'éternel et théiste judéophobe comme pas deux - Sans raison, compère concierge répand des rumeurs à tout va sans même avoir voyagé en lieu et place et pond une histoire de Russie tellement à l'ouest mais qui a laissé des traces, puisque le mépris envers la Russie et les Russes perdurent depuis lors, au nom des Lumières, la bonne blague que voilà ? Rien que cet article qui passe ses pages à montrer ses manques et son fricottage avec la souveraine de branche allemande devenue russe, mais en conclusion lui tresse des lauriers ? Incompréhensible.
                p. 577-589, Louis Trenard, Images de la Russie dans l'œuvre de Voltaire, Revue des études slaves  Année   1985 Volume   57 Numéro   57-4

                Cet auteur invoqué serait de nos jours étiqueté islamophile de toute indulgence envers l'islamisme et l'islam, c'est-à-dire l'avancée constante des visées colonisatrices ismaëliennes de conception religieuse ; vous le noterez gravement raciste envers noirs africains et sémites / juifs israélites, totalement empreint de son éducation religieuse chrétienne qui charge de tous les péchés la lignée de Cham / Sem,
                 - p. 123, t. 11, chap. Introduction:XXXVI-Des victimes humaines : "(…) ; que ce peuple saint ait été puni de son Dieu quand il avait été assez criminel pour épargner un seul homme dévoué à l'anathème. Nous ne croirions pas qu'un peuple si abominable (les Juifs) eut pu exister sur la terre. Mais comme cette nation elle-même nous rapporte tous ses faits dans ses livres saints, il faut la croire."  - p. 142, t. 11, chap. Introduction:XLII—Des Juifs depuis Saul : "Toujours superstitieuse, toujours avide du bien d'autrui, toujours barbare, rampante dans le malheur, et insolente dans la prospérité, voilà ce que furent les Juifs aux yeux des Grecs et des Romains qui purent lire leurs livres." - p. , t. 11, chap. Introduction : XLIV — Des prières et des juifs : "Si Dieu avait exaucé toutes les prières de son peuple, il ne serait restés que des Juifs sur la terre ; car ils détestaient toutes les nations, ils en étaient détestés ; et, en demandant sans cesse que Dieu exterminât tous ceux qu'ils haïssaient, ils semblaient demander la ruine de la terre entière" - p. 168, t. 11, chap. Introduction: LI — Questions sur les conquêtes des romains et leur décadence : "N’est-il pas clair (humainement parlant, et ne considérant que les causes secondes) que si les Juifs, qui espéraient la conquête du monde, ont été presque toujours asservis, ce fut leur faute? Et si les Romains dominèrent, ne le méritèrent-ils pas par leur courage et par leur prudence? Je demande très humblement pardon aux Romains de les comparer un moment avec les Juifs."- p. 231, t . 11, chap. 6 - De l’Arabie et de Mahomet : "Si ces Ismaélites [ou Arabes] ressemblaient aux Juifs par l'enthousiasme et la soif du pillage, ils étaient prodigieusement supérieurs par le courage, par la grandeur d'âme, par la magnanimité (…) On ne voit au contraire, dans toutes les annales du peuple hébreu, aucune action généreuse. Ils ne connaissent ni l'hospitalité, ni la libéralité, ni la clémence. Leur souverain bonheur est d'exercer l'usure avec les étrangers ; et cet esprit d'usure, principe de toute lâcheté, est tellement enracinée dans leurs coeurs, que c'est l'objet continuel des figures qu'ils emploient dans l'espèce d'éloquence qui leur est propre. Leur gloire est de mettre à feu et à sang les petits villages dont ils peuvent s'emparer. Ils égorgent les vieillards et les enfants ; ils ne réservent que les filles nubiles ; ils assassinent leurs maîtres quand ils sont esclaves ;ils ne savent jamais pardonner quand ils sont vainqueurs : ils sont ennemis du genre humain. Nulle politesse, nulle science, nul art perfectionné dans aucun temps, chez cette nation atroce." - p.21, t. 11, chap. 2 - Des différentes races d'hommes ! : "Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils ne doivent point cette différence à leur climat, c’est que des Nègres et des Négresses, transportés dans les pays les plus froids, y produisent toujours des animaux de leur espèce." Voltaire, Essais sur les Mœurs, Moland, 1875
                - p. 524, t. 19, chap. Article "Juifs" : "Vous ne trouverez en eux qu’un peuple ignorant et barbare, qui joint depuis longtemps la plus sordide avarice à la plus détestable superstition et à la plus invincible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. Il ne faut pourtant pas les brûler." - p. 533, t. 20, chap. Article "Tolérance" : "C'est à regrets que je parle des Juifs : cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre. [...] Le peuple juif était, je l’avoue, un peuple bien barbare. Il égorgeait sans pitié tous les habitants d’un malheureux petit pays sur lequel il n’avait pas plus de droit qu’il n’en a sur Paris et sur Londres." 
                Voltaire, Le Dictionnaire philosophique 1769, Moland, 1875
                Les actuels soutiens à la religion musulmane la présente en croyance opprimée de naissance et ses peuples arabes (essentialisés) et arabisés –panarabisme- et islamisés, comme exploités par principe, et prétendent qu'elle ne pourrait être moquée ou critiquée sans que cela constitue de l'islamophobie, donc sous tendu de xénophobie et d'antisémitisme, cette dernière notion retournée au sens large des langues sémites. La philosophie de l'inversion fonde donc le revirement total de ce que d'origine le terme ne s'appliquait qu'aux Hébreux croyants en judaïsme.

                Comment ne pas devoir rechercher les citations précises lorsque l'on voit le sommet de la confusion qui agite certains intellectuels qui ne vérifient pas les sources exactes.
                "Parler de la "race supérieure" dans l'absolu, comme si l'on classait des entités scolastiques, n'a strictement aucun sens. Et c'est précisément lorsqu'on fait d'une appartenance un absolu que le racisme commence..." p. 5 Alain de Benoist, Contre tous les racismes, Éléments, nº 8-9, novembre 1974
                "La race ne se confond ni avec la langue, ni avec la nationalité, ni avec la culture, ni avec la religion. Il n'existe pas de race latine, ni de race française, ni de race bretonne, ni de race aryenne, mais une culture latine, une nation française, un peuple breton, des langues aryennes ou indo-européennes.p. 16, Histoire des Français, Pierre Gaxotte, éd. Flammarion, 1972
                En dessert - L'ethno différentialisme prétend donc que son racialisme ne serait pas raciste et l'application sans discrimination du droit des femmes, soit de l'égalité des sexes de Droit exempte de relativisme culturel, serait comme une religieuse panachée ; ethnocentrique avec ses petits choux à la crème pâtissière, racisme larvé et xénophobie ?

                En commençant par une tentative de négationnisme révisionniste avec transformation des concepts de racisme, initiés avec une désappréciation du terme islamisme, alors que l'islamisme comme le christianisme ne sont pas des intégrismes, juste des religions instituées (reconnues par des Etats comme directrices et civiles), toutes avec le judaïsme relève de l'abrahamisme de révélation (relevée par écrits, dit du Livre). http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/mirador-des-faux-culs.html

                A croire comme un souhait de guerre chez un converti adepte lui aussi de l'annonciation, facile de faire du tout est égal, et brouiller les pistes ?
                "L'islamisme est une maladie de l'islam, comme l'intégrisme est une maladie de toutes les religions." P. 30,  Roger Garaudy, Vers une guerre de religion ? : le débat du siècle, Desclée de Brouwer, 1995  
                On ne voit pas bien s'il est vrai que les fillettes soient systémiquement avec la bénédication prêtreuse maltraitées, il faudrait se taire - Encore une façon de bâillonner toute féministe ?
                "Du reste, l’argument racial, n’ayant plus bonne presse, nombreux sont les racistes qui l’abandonnent volontiers… Ils n’en accusent pas moins, ils ne se privent guère pour cela d’agresser leurs semblables, si l’on peut dire en l’occurrence. Ils ont tant d’autres différences néfastes à leur reprocher! La psychologie, la culture, les moeurs, les institutions, la métaphysique même, fournissent leur contingent de scandales. Ils ne détestent plus les Arabes parce qu’ils ont le teint basané ou la physionomie levantine, mais parce qu’ils pratiquent "avouons-le" une religion ridicule, traitent mal leurs femmes, sont cruels, ou simplement, retardataires." p. 96-97, Albert Memmi, Le racisme. Description, définition, traitement. Paris : Gallimard/Idées , Gallimard, 1982 
                Et voilà que le terme antisémitisme se trouve subtilisé, histoire de prouver que ce sont tous des salauds de frères ennemis ? L'ennui étant que voilà comme validée que les personnes juives Ashkénazes n'auraient pas été ou ne seraient plus victimes d'antisémitisme mortel -En cela validant des positions extrémistes de fondamentalistes judaïstes (transmission par les femmes, on est juive par la mère) ? http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-aux-origines-des-juifs-ashkenazes-32207.php
                "En Europe occidentale, l'antisémitisme vis-à-vis des Arabes a en grande partie remplacé l'antisémitisme à l'égard des Juifs." p. 219, Samuel Huntington, Le choc des civilisations 1996, Odile Jacob, 2007 
                "L'islamophobie est une reformulation polie et respectable d'une arabophobie ancienne et très ancrée." p. 131, Racisme : mode d'emploi, Rokhaya Diallo, Larousse, 2011
                La dernière citation reprend à la quasi-virgule le propos dominicain de Georges Anawati, plus bas évoqué ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Pr%C3%AAcheursVoilà donc le tour est joué, par une sorte d'adhérence oecuménique, tout vient d'être brouillé, en un seul terme affectionné par l'extrême gauche et les quiets prêcheurs à la Tarik Ramadam (FMsln).

                Les mêmes signataires, "féministes matérialistes" incluses en gaucherie, de pétitions contre toute laïcité et de retour de signe religieux ostentatoire, y compris d'impureté des filles, dans les administrations publiques comme dans l'espace public - cela va sans dire dans l'espace privé également des patriarches charbonniers maître en leur demeure- arment toujours les mêmes accusations désobligeantes contre les femmes en désaccord avec leurs exigences. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/03/pommes-reinettes.html 

                Certains se fient donc aux présentations politiques mais ne lisent pas dans le détail, et c'est dommage car il y en a des contradictions et des curiosités dans les petits films et livres sur lesquels coulent des fontaines d'aféminisme… http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/08/feuilletons-les-mallettes.html

                Personne ne donnera sa langue au gros chat...
                Blanc ou albinos, le lion ?
                http://www.quizz.biz/quizz-342367.htm
                • Le docteur m'a dit pourtant que ce n'est pas grave du tout d'avoir peur des religions ou d'une religion, et de la détester ou de la haïr, no problema gringa. 
                Mis ensemble en soeur, et non pas en coeur car les prêtres veulent faire entrer de force, à la masse, dans le vocabulaire qu'un anticléricalisme serait maladif, anormal et raciste, accusant de génocide larvé toute caricature ou parole critique à son endroit et de ses ouailles...

                L'injonction à l'amour à tout prix est la plus violente des violences, cela empoisonne finalement- on doit pouvoir exprimer ses inimitiés, sinon le passage à l'acte finit par débouler...- en fait toutes les expressions anticléricales protègent les re
                ligions et leurs bigots d'être attaquées physiquement-
                Cependant, tout passage à l'acte, incitation et banalisation sont illégaux, condamnables et condamnés.

                oui on hait oui on aime et des tas d'autres choses, basta la police des émotions et sentiments-

                En fait il y a encore un petit robert qui souffle sur les braises, depuis 2005 à graver en papyrus que l'anticléricalisme contre islam ou Islam serait du racisme ; mais pour aucune autre religion, ne fait ce collage, pour quelle raison... ?
                "Consacré par le Robert en 2005, ("forme particulière de racisme dirigée contre l’islam et les musulmans")"
                Robert est inculte ? Il n'a jamais été raciste de détester le christianisme ou la chrétienté, pourquoi le serait-ce de l'islam / islamisme ou de l'Islam - Et pas interdit non plus, beaucoup ne s'en privent nullement, et s'y vautrent comme des gorets à taper sur chrétienté en particulier romaine.

                Point historique : Alerte warning -Brève synthèse préalable, accepter de banaliser l'accusation inique d'islamophobie, c'est ouvrir la porte à un délit de blasphème à terme- alerte warning terminée

                L'orientalisme et le romantisme, parfois germain, béats et mâtinés, au lieu d'être tempérés, par l'admiration fascinée d'une religion conquérante profondément colonialiste qui soumet tout païen à sa férule et toute païenne à son phallus, dont les panistes avaient le dada de lui refaire une virginité -amin- :

                a) XIXe - "Mot créé par des administrateurs coloniaux : "Delafosse (1870-1926) débute sa carrière dans l’administration coloniale en tant que commis des Affaires indigènes de 3e classe en Côte d’Ivoire puis, après avoir été consul au Libéria et enseigné à l’École spéciale des langues orientales et à l’École coloniale, est nommé responsable des Affaires civiles du gouvernement de l’Afrique occidentale française (AOF) à Dakar. Quellien est docteur en droit, élève breveté de l’École coloniale, diplômé de l’École spéciale des langues orientales vivantes et rédacteur au ministère des Colonies. Paul Marty (1882-1938) est né en Algérie et directeur des Affaires indigènes à Rabat de 1912 à 1921." 
                b) "Quellien considère que l’Islam a une « valeur morale incontestable » et qu’il « a partout élevé le sens moral et l’intelligence des peuples qu’il a arrachés au fétichisme et à ses pratiques dégradantes ». Il s’inscrit donc en faux contre l’opinion de l’explorateur-géologue allemand Oskar Lenz qui considère que « l’Islam est l’ennemi de tout progrès et qu’il n’existe que par la force de sa propre inertie qui le laisse inattaquable" 
                c) "Par ailleurs, Dinet utilise le terme d’islamophobie comme synonyme d’arabophobie pour désigner et dénoncer certains acteurs politiques et colons d’Algérie : « Si ce projet [Viollette] est repoussé, ce sera le triomphe des Arabophobes et du Militarisme devant le monde entier au moment du Centenaire [de la conquête d’Algérie en 1830], et un fossé creusé pour jamais entre Français et Musulmans malgré les protestations d’amour qu’on aura dictées aux Caïds en les couvrant de Légion d’Honneur des pieds jusqu’au turban. Si le projet est adopté ce seront des cris de fureur fanatique de la part de tous les politiciens vivant d’arabophobie et cherchant à soulever les Colons… contre leurs vrais intérêts"... "Il réapparaît en anglais seulement en 1976 sous la plume d’un islamologue dominicain d’Egypte, Georges C. Anawati, qui lui donne une toute autre signification que celle Dinet et Ben Ibrahim. Selon lui, la tâche de l’orientaliste non-musulman est d’autant plus difficile qu’il serait « obligé, sous peine d’être accusé d’islamophobie, d’admirer le Coran en totalité et de se garder de sous-entendre la moindre critique sur la valeur du texte ». L’orientaliste Anawati est un peu l’inventeur de l’idée, qui connaîtra un succès médiatique grandissant, de « chantage à l’islamophobie »." 
                ""Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de “mauvaises musulmanes" en les accusant d’être “islamophobes”. (…) En réalité, loin de désigner un quelconque racisme, le mot islamophobie est clairement pensé pour disqualifier ceux qui résistent aux intégristes : à commencer par les féministes et les musulmans libéraux.
                Caroline Fourest & Fiammetta Venner, “Islamophobie ?”, ProChoix, n °26-27, 2003 
                On aura compris que l'entreprise bien concoctée de faire croire que l'anticléricalisme et l'athéisme, ou la laïcité de ne reconnaître aucune et de les traiter comme toute autre association de Citoyens, me rend spasmophile. Heureusement, j'ai mon stock de magnésium, pour les flashes, comme pour les insomnies.

                Au XXIe, ceux qui banalisèrent en anglais le terme comment à se remettre en cause... ? http://www.breitbart.com/london/2016/04/10/thought-europes-muslims-gradually-blend-britains-diverse-landscape-known-better/

                Marianne et son Etat laïque ne sont et ne seront au grand jamais de mauvaises musulmanes ! Elle ne reconnait aucun cul et fait ce qu'elle veut du sien. C'est pas comme le petit frère américain qui libère les vannes contre les filles et pour les clercs bénis, qui restent les seuls à dire les pires ignominies, fort de leur foi. Stop anathèmes, injonctions, trufferies (contraction de tartuffe) et bigoteries (bigode, en portugais, moustache :) pour faire surgir l'émeute... Une truffinette en point final d'exclamation de cet e-thème.

                Trognon- Jolie truffe qui trouve les bonnes truffes
                extraite de 
                http://conseils-veto.com/truffe-chaude-seche-chien-chat/
                • SERVITUDES 
                L'une volontaire, l'autre pas, le servage comme l'esclavage sont des institutions qui ont été a abolies en ce qui concerne les chefs de famille. Le travail qui reste à faire est de terminer le 4 août 1789 par l'abolition des privilèges, au complet, des seigneurs phallocrates. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html

                Seules réservées aux filles, la servitude de passe, et les servitudes de passage pour tout propriétaire... http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2040.xhtml

                A mon avis le père Hugo se gourait avec ses formules et ses envolées pleines de bonne volonté et d'exaltation lyrique. Les filles parfois de bon gré, en tout cas s'y résignant d'elles mêmes, choisissant entre plusieurs situations plus ou moins inconfortables ou illusoires, qu'elles croient inéluctables. Les filles sont fatalistes, plus que Jacques, et pour cause papa Rousseau était un sacré phallocrate. Le cas de Fantine par exemple, servage sexuel, servitude volontaire, elle s'est cru obligée...
                "On dit que l’esclavage a disparu de la civilisation européenne. C’est une erreur. Il existe toujours. Mais il ne pèse plus que sur la femme, et il s’appelle prostitution." Dit autrement dans son roman de la même année, " Qu’est-ce que c’est que cette histoire de Fantine ? C’est la société achetant une esclave. A qui ? A la misère. A la faim, au froid, à l’isolement, à l’abandon, au denûment. Marché douloureux. La misère offre, la société accepte." Victor Hugo, Les Misérables, 1862 Cité par Catherine Albertini Fantine ou la liberté de se prostituer? http://sisyphe.org/spip.php?article617
                • SEXTREMISME (féméniste ou féménisme* sextrémiste)
                Dénonciation par les Tumul-tueuses Photo - "En Auvergne en 2004 (Pascal Aimar/TF)"
                Sacrifier les femmes, les mettre en avant, se servir de femmes boucliers pour mieux entrer le glaive de son opinion, voilà une bien antique antienne. Ceci dit le corps nu n'est pas non plus le sexe. Et le naturisme est loin d'être un extrémisme. Déjà deux approximations dès l'abord.

                Par l'image, par les mots, tout ce qui est dégradant pour les femmes circule, histoire de lutter contre d'autres choses diverses et variées... ah c'est vrai, dès le départ mal barrée Eve mal élevée méchante coquine voleuse de mauvaise aloi...
                 - Nous sommes tant et tant à vouloir désacraliser nos petites affaires. Qui fût la première, peu importe, qui rejeta l'"allégorisme patriarcal" en le formulant ? Sécularisation du bout des lèvres, autant dire, que dalle, sous laquelle enterrées politiquement-

                http://beyourownwomon.wordpress.com/2013/07/03/femmes-allegories-figures-sacrificielles-tentatrices-seductrices-pecheresse-eve/

                Prendre le risque d'appeler au meurtre de l'ennemi idéologique reste du plus grand danger, pas moins l
                orsqu'un patriarche orthodoxe prétend le féminisme représenter une illusion de liberté, alors qu'il  parle du féménisme"C'est celui qui dit qui y est", c'est bien que les filles n'en ont aucune sous sa crosse, ça s'appelle se couper... Avouer qu'il fait du gynécée notre seule vocation, famille, enfant, reste dogme orthodoxe rétrograde de pauvre type : Tout chef d'état qui s'associe à de telles serinades* est géopolitiquement idiot de rester confit dans de telles archaïques imbécillités. Pas à tuer, surtout pas, plus on coupe de tête à l'hydre, plus il en pousse, cessons de jouer à imiter l'hercule - http://www.les-12-travaux-hercule.fr/l_hydre_de_lerne.html
                Homonymie en Asie - 
                Un détour par d'autres filles boucliers, bien qu'aux antipodes des féménistes sextrémistes (déclinant le féminisme puis ensuite le clamant), les Antigone, catholiques clamant leur féminisme qui vinrent revendiquer, quant à elle leur droit à la complémentarité des sexes et s'offusquer que leurs pères religieux soient contredits...

                Toujours vues en soldates, en chair à canon... Montées au créneau sous l'impulsion d'idéologies masculines pour une autre cause que la leur, que celle du féminisme, c'est cela qui leur écherra- Au final, pourquoi les gars pour lesquels elles ont bossé leur donnent les rênes, ce sont les "bosses" (féminin "boss", patrons (racine pater noster)... elles elles bossent mais les souteneurs restent les boss !

                Le film de la chatte verte pour parader sur les toits mouillés et les canaux de à Venise dit que ce fût, que ce n'est plus. C'était ben vrai, ma petite dame mais les yeux se sont ouverts après les soutien gorges... Victor manipulateur vulgaire et machiste, voire masculiniste, lourdé, allons donc, on les croit ;o) Surtout habile pour montrer qu'elles se seraient enfin émancipées et faire buzzer...

                Une féméniste sextrémiste se déclarant marxiste (teintée de croyance en matriarchies originelles idéales de communisme primitif idyllique) mâtinée de "mama Anarchia" makhniste peut se déclarer féministe. Un matérialiste peut se déclarer féministe. Une païenne croyant au matriarcat originel des déesses mères et à l'Amazonie scythe peut aussi se sentir féministe. Pas de label AOC (Appellation d'origine contrôlée)- Pas de certificat de virginité qui tienne pour les féministes-

                Une musulmane peut se déclarer féministe (d'ailleurs, les alévis turcs, par exemple déclinent structurellement l'égalité des sexes), tout comme un chrétien, ou une raëllienne ou scientologue. Les protestations d'intention ne coûtent rien. Cependant, il reste aisé de discerner lorsqu'inféodés à une idéologie ou à un dogme de religion monothéiste d'évidence patriarcale. Mis en porte à faux, et le "Livre", et la révélation, ce qui frise l'hérésie... ? Ou la manipulation ?

                Le clivage féministe serait entre la complémentarité des sexes (des religions patriarcales) et l'égalité des sexes (de philosophie universaliste) ? Ce serait un peu étonnant tout de même que des dogmes qui estiment que la subordination vient aux filles en naissant de se plier aux tâches féminines président au féminisme. Nous n'avons pas du apprendre le même latin... Un féminisme ne peut être soumis à doxa patriarcale, soit paternaliste, dont les privilèges politiques et sociaux vont naturellement aux hommes. Quelle est cette nouvelle lubie-

                Privilégier la lutte des classes et l'intersectionnalité n'est-il pas de même se prendre les pieds dans le tapis rouge ? Cela rétrécit à une vision éconocratique et à la lutte contre européens colonialistes capitalistes WASP -sans permettre de concevoir un seul instant l'homopatriarcat, ou l'hétérosexisme qui frappe durement les femmes depuis que l'orientation sexuelle devient maître à penser mainstream avec ses deux cousines identitarisme et communautarisme. Et nous voilà féminisme recoincée entre droite et gauche ? Le patriarcat a des tendances économystiques et mystique tout court - Contemplatio quand tu nous tiens.

                Toutes et tous quasiment au complet mettent en priorité une autre idéologie que la théorie politique féministe. S'appuyant encore une fois sur les femmes pour redoubler leurs troupes. Toujours incitant les femmes au maternalisme de s'occuper de toutes les oppressions avant de s'occuper de leur propre révolution.

                Féminisme maternaliste (ce modèle paternaliste) ou maternalistique* d'éthique compassionnelle, dans une sorte de déploration condescendante sur les croyances patriarcales (sous entendu la ruralité arriérée et lointaine, voire exotique) en l'hymen de virginité et chasteté (laissant faire l'hyménoplastie à volonté, qui a soufflé sur les braises et le feu repart), voilement, confinement, polygamie, etc... Ce qui mène à leur tolérance et jamais à les combattre... efficacement. On voit d'ailleurs cela à la prolifération de ces coutumes jusque sur le seuil des plus grandes capitales d'égalité des sexes où le concept fût créé et se croyait en liberté et sécurité !

                L'oppression et le statut d'opprimé n'excuse pas tout et surement pas la responsabilité civique de respecter la loi de l'égalité des sexes de Droit fondamental, sans relativismes.

                Comme si les abus patriarcaux et phallocrates et leurs féminicides épargnaient l'Afrique, l'Asie, l'Océanie, les Amériques et les chasseurs-cueilleurs et les pasteurs, bergers et cultivateurs ? Pourtant, cette dernière forme d'économie friande de féminicides d'excision, et de viol, et de polygamie... même dans les cas de matrilinéarité et de matrilocalité (ou uxorilocalité, les enfants vivant dans le lignage de l'épouse), le pouvoir gardé par les hommes du clan de la mère, généralement sous avunculat -autrement dit par l'oncle maternel- A noter que les féménistes jouent de l'érotisation du bas et de la nudité du haut, de là leur revendication du "sextrémisme", tout est mis à contribution.

                Par ailleurs, c'est bon à savoir, ne faites pas circuler le téton :
                "Pour avoir osé envoyer quatre cartes postales représentant des seins nus, l’artiste de mail-art Philippe Pissier est aujourd’hui passible de trois ans d’emprisonnement. Il est accusé de trouble à l’ordre public." 
                Les gouttes font la rivière mais restent emprises dans l'eau. Chaque goutte ne fait pas un courant à elle seule, malgré la tentative de faire passer la thèse des "féminismes pluriels". Les vagues sont trompeuses et scélérates. Le féminisme incréé attend-il son heure de gloire de devenir enfin majeur.
                • SEXXISME* SEXXISTE* - SEXISTE (M/néologisme remplaçant, et non pas doublure, "sexiste", trop confisqué et récupéré)
                Au contraire d'une théorie actuelle issue de l'intersectionalisme et politique identitaire émanant des thèses de l'historien,  il ne semble pas que le sexisme, ou sexxisme, soit issu de quelque façon que ce soit de l'affect de la peur de la différence, comme étant au même étage que le racisme. Le racisme reste une fiction sociale construit sur le stéréotype de la couleur de peau et de la physionomie qui ferait une race. Le sexe ne peut en aucun cas se trouver envisagé de la même façon malgré toutes les tentatives de faire croire au sexe fluide. Une cellule XX reste une cellule femelle et fait sexe féminin, alors que la mélanine ne fait jamais race.

                D'autant que je n'adhère pas non plus à cette vulgate de la peur car ayant pu constater de visu et au long de plusieurs années, toute la curiosité et d'affection pour ma différence dans les zones d'hinterland où jamais de personne comme moi ne s'était avant aventuré. Bien sur cela peut facilement se muer en animosité dès qu'un danger ou une contradiction peut se faire jour, surtout en cas d'irrespect de la tradition patriarcale -celle-là existant à la même aune dans les lignées matriarcales, uxorilocales-

                Ceci posé, voyons d'où s'envola que nous sommes de vilaines singes, de toute façon, dans des milieux hyperactifs et accusées de toujours fausser les luttes de ces messieurs :
                "Une femme qui exerce son intelligence devient laide, folle et guenon". http://louisequatorzequeenkong.wordpress.com/une-femme-qui-exerce-son-intelligence-devient-laide-folle-et-guenon-proudhon/
                Voir précisément de qui il parle p. 147 et 165 - Historiciser n'est pas nier le racisme en sus quand certains mettent double couche : 1875 -Proud'hon en ses oeuvres sans déformation. http://dissibooks.files.wordpress.com/2013/09/lapornocratie.pdf

                Une grande première en langue française, histoire de faire la nique à Vaugelas et consorts, sexisme égalitaire. Seul le sexe féminin reste bafoué, bridé, ostracisé, domestiqué, excisé... cela mérite bien deux "x" ? Les filles sont victimes du sexisme, le terme a été confisqué par le genrisme qui sans arrêt adopte les pauvres fils des vilains pères, au motif qu'ils leur font la nique à ces vilains oppresseurs, alors que ce ne sont que concurrence et joutes viriles, quoi qu'il y paraisse-
                  A noter que désormais en France, comme dans quelques autres pays libéralistes, hétéropatriarcat et homopatriarcat se sont réconciliés dans une patriarchie phallocrite sur le dos des femmes toujours à marier, tout époux étant de droit présumé père, renforçant les institutions patriarcales discriminatoires comme le mariage. Au lieu de dégager cette vieillerie qui continue à exiger serment de fidélité... Dès qu'un mot est égalitarisé pour servir à dépeindre la mâle souffrance qui veut se comparer, le mot au départ féministe est mis au service automatique du système patriarcal, ainsi il en est de genre, de sexisme...

                  Nota bene - A force de dénigrement et d'insultes, je suis forcée de m'attarder à expliquer de ne prêter pas l'ombre d'un crédit à l'huluberlue (n'a peut-être pas les yeux en face des trous http://fr.wikipedia.org/wiki/La_berlue) qui propage hâtivement en blog que ma graphie du mot "sexxiste*" aurait été créée pour ostraciser les trans et l'anathème injurieux sourd de suite de transphobe...- Cette prétention tristement fantaisiste glosant invalidement mon néographisme. Je maintiens donc depuis toujours que tout le monde trans it où il veut... Dernier de mes soucis représentent les positions de passer son temps à se jauger l'entrejambe. Le romantisme n'est pas ma cup of tea, ni la stigmatisation du straight (wittigien)...

                  Difficile de trouver des gens qui aiment plus les étiquettes, le marquage de toute personne ciblée en ennemie idéologique, que ces milieux qui veulent faire la loi à coups de boutoir et de culpabilisation d'autrui. Juste pour mémoire "...calomnier, c'est attaquer la réputation et l'honneur de quelqu'un par des imputations graves, que, de plus, on sait fausses..." Il faudrait veiller à cesser les injures publiquement des féministes, sous prétextes oiseux de ce qu'elles n'émargent pas aux idéologies qui veulent imposer leur seule thèse. Toute personne s'opposant à ces ultralibéralismes devenant bonne à lapider sur le net à qui mieux mieux ? http://www.cnrtl.fr/definition/calomnier

                  Et pour culture générale, actualité jurisprudentielle de la dénonciation calomnieuse http://www.avft.org/article.php?id_article=735 et réponse http://www.avft.org/IMG/pdf/reponse_Dalloz.pdf

                  Allant de pair chez la même côterie (sorties de la même côte idéologique) avec d'autres dénigrements et détournements de mes écrits. Merci à toutes celles qui s'associent et approuvent que je me fasse bâcher (bashing) par des prêtresses sans lever le petit doigt (le bon, l'auriculaire... pas le phallus portatif d'honneur viril !) décernant  les mauvais points saupoudrés de poivre de Cayenne. 
                  http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006419790&cidTexte=LEGITEXT000006070722

                  Nier constamment aux cinquantenaires leur expérience et analyses est tout simplement devenu de l'âgisme- 
                  http://michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/argot.htm  

                  Aux mêmes qui font gorge chaude calomnieuse de mon refus obstiné de reracialisation ou racisation, qu'ils sachent que ces procédés réaniment le racisme en lui redonnant de la substance au lieu de le combattre, et faussant à tout coup de laisser entendre confondues et multiples pêle mêle d' identité, culture, origine, peuple, ethnie, dévotion bigote. Très mode de biais (ourlet des jupes cloches) de consubstanciation intersectionelle, puisque la race humaine restant bien unique et indivisible... Il n'est nullement question de ne plus mentionner la vieille croyance obtuse en races qui décima et continue à  décimer là où les lois ne sont pas claires contres toutes les xénophobies.

                  Les apprentis sorcier qui tentent de raviver le fonds raciste pour faire entrer le multiculturalisme pensent susciter de la révolte populaire, alors qu'ils ne font que souffler sur les braises de l'émeute et de la guerre civile. Les métis ne sont protégés et traités également que dans les territoires pluriculturels de longue date, en particulier, le finistère que nous sommes. Ce qui est affligeant, c'est que partout ailleurs, sous l'assignation de se rallier au groupe de couleur de peau la plus foncée, tyrannie de la mélanine et de l'apparence, de Londres à New York : Une seule issue reste, c'est de refuser cette ghettoïsation raciste à la mode anglosaxonne.

                  Impossible de tenir le propos que l'insulte simiesque reste tout d'abord de très vieille datte, l'on se fait agonir, allumer jusqu'à l'insulte à nouveau- Les mêmes ne voient pas même la poutre de l'ethnocentrisme flagrant de Butler leur maîtresse à penser, ou de Dworkin, pour d'autres, mais n'hésitent pas à traiter de raciste en prenant des photos d'écran nominatives et seulement de comm' qui les arrangent. Que d'honnêteté intellectuelle, que de solidarité- N'en jetez plus. 
                  http://www.languefrancaise.net/bob/detail.php?id=3216

                  D'ailleurs, ce que déjà se lisait, il y a quatre décennies pour le moins, au sujet des procès d'intention contre des féministes :
                  "Je tiens que les accusations d’ethnocentrisme portées contre celles qui insistent sur l’oppression des femmes par les hommes dans les sociétés autres, ne sont justement qu’un nouvel avatar, culpabilisé, de l’ethnocentrisme même : considérer les sociétés occidentales comme « à part », sous le prétexte qu’elles en oppriment d’autres… (1991, p. 125) ... Bref, parler d’ingérence dans les « affaires intérieures » des autres sociétés consiste en fait, concernant les sexes, d’une part à refuser de penser à nos affaires intérieures ; d’autre part et corrélativement à continuer de dissimuler une réalité fondamentale des sociétés étudiées. (id., p. 607) ... On accuse beaucoup aujourd’hui les féministes ‘blanches’ de tout juger à l’aune de valeurs ‘occidentales’ ou ‘bourgeoises’ et de vouloir ‘universaliser’ des catégories ou des expériences très spécifiques. Cela est manifeste dans le féminisme libéral — dont les institutions internationales et beaucoup d’organisations non gouvernementales — et encore trop souvent observable dans les courants ‘socialiste’ et ‘radical’ (qui au reste sont loin d’être composés uniquement de ‘blanches’, ‘d’occidentales’ ou de ‘bourgeoises’). Cependant, Mathieu est ailleurs." http://www.editions-ixe.fr/sites/default/files/pour_une_anatomie_des_classes_de_sexe.pdf
                  On peut faire facilement la différence entre dire un défaut de raisonnement et celui actuel de cracher à la figure de quelqu'une, et de faire circuler...

                  Il n'en reste pas moins un sac de noeuds en travers de la porte grande ouverte à l'individualisme auquel on cire les pompes jusqu'à en faire un moijisme fuyant qui ressemble tellement au nombril phallocrate, à toujours vouloir leur ressembler... comme un arrière goût amer d'une nouvelle atomisation dispersive :
                   "...apparaît sous la plume de Patricia H. Collins (1990)... L’intersectionnalité dé­signe non pas un point d’ancrage fixe où les op­pres­sions vé­cues s’accumulent et s’enchaînent mais plutôt une po­si­tion so­ciale en mou­vance où les effets in­ter­ac­tifs des sys­tèmes dis­cri­mi­nants mo­dèlent la per­son­na­lité d’un in­di­vidu unique et com­plexe. .. il y a des femmes et des féminismes." http://raisons-sociales.com/articles/atelier-1_-feminisme/revue-feministe-quel-genre/
                  Du fait de prétendue supposée couleur de peau, épinglées comme des papillonnes au motif des privilèges de la bourgeoisie capitaliste issue de l'Occident, plus particulièrement essaimé du concept ethnocentrique spécifiquement américain du white privilege que l'on imposerait à penser à toutes ! Quid des aristocraties et théocraties asiatiques pour ne citer que l'Orient, on les met aux poubelles de l'histoire ? Sous couvert d'intersectionnalité sociologique, l'on tente d'effacer, de censurer, de baillonner toute féministe qui ne souscrit pas les yeux fermés, alors que femmes, métis et albinos trinquent et se noient à qui mieux mieux sur le terrain. A quelles classes privilégiées appartiennent-ils ? Bon sang mais c'est bien sur, grande théorie de complexité anticatégorielle (construction arbitraire de catégorie, point du tout,  juste patriarcale), intercatégorielle et intracatégorielle, on ne peut contredire qu'il y ait beaucoup de nuances et achoppements en rapports sociaux, l'être humain étant particulièrement inventif - Sur le socle de l''"intersectionality et Critical Race Theory, on fait classe de tout, et écartelées partout les filles- http://fr.wikipedia.org/wiki/Kimberl%C3%A9_Williams_Crenshaw 

                  Comment a-t-on ainsi fait passer de l'individualisme 18 carats (individystique pure) pour de l'humanisme, homme au centre du dispositif ?  L'on peut discerner franchement la contradiction de fond de l'argument mouvance, mouvant, on peut à ce compte tout dire et ne rien dire et blabla interactif bateau, fourre tout, qui peut nier que l'interaction est omniprésente ? Là on n'est pas en féminisme car où sont perdues les petites filles et les femmes et leur oppression spécifique qui sombre en "individu unique et complexe" !

                  Seul système qui discrimine, le système patriarcal. Ces sous-systèmes n'auraient pas les coudées franches et dépériraient sans être protégés par papatriarka ; lutter contre des classes hiérarchiques reste insuffisant à entraver son équilibre, qui se nourrit des métamorphoses qui s'imposent. Cela ne lui fait que sécréter, puisque n'étant pas atteint dans ses oeuvres vives qui s'en trouvent régénérées, de nouvelles patriarchies, plus phallocrites* encore qui cherchent à se frayer un chemin et bousiller les sociétés en cours de progression.

                  Du moment que l'on invoque l'intersectionnalité, c'est en général et presque constamment pour blanchir le féminisme d'avoir leur majorité aux femmes par le droit de voter, divorcer, travailler, contracepter, avorter, chéquer, contracter, étudier, exétéra, afin de refuser de montrer tout l'entregent du féminisme et son incontournable présence, en l'entourant de suspicions injustes, voire fallacieuses. Et cela commence à me filer des boutons, alors que je ne suis pas une mercière. http://www.musee-dauphinois.fr/1744-filer-la-metaphore-la-mercerie.htm
                  http://www.musee-dauphinois.fr/uploads/Image/47/WEB_CHEMIN_9690_1275384281.jpg
                  • SEDUCATION*



                  Séducations*, séduction et sédation, et un poil d'éducation, on nous endort, on nous caresse, pour mieux nous diriger, nous éduquer. Psychanalytiques, Freud et Lacan nous empèguent de partout. Semez le trouble et on fait passer que ce serait féministe. Ah la bonne blague, mais je ne suis pas sure que ce soit vraiment de l'humour et cela me met de fort mauvaise humeur au contraire d'un bon vin. http://www.languefrancaise.net/bob/detail.php?id=30499



                  Féminisme à rebours, ou comme de coutume, une idéologie marionnettise le féminisme - Permettez-nous de douter du caractère révolutionnaire d'une révolution qui perpétuerait, voire prolongerait, toutes les coutumes et croyances phallocrates, avec son résultat politique consistant en la destruction de briques fondamentales des droits universels d'intégrité du corps humain ou de l'identité administrative fixe… Au nom de l'autodétermination personnelle, qui bien sur, serait d'individualisme vertueux ;)) voir la marmotte. Dite "prosex" –Contracté, cela donne "proq"- ; ce terme fourre-tout qui voudrait faire croire que du moment que l'on n'adoube pas ce courant, l'on serait antisexe, guindées (à l'européenne)  ? Toujours de la révolution sexuelle à bon compte ?

                  Sous l'égide de la psychanalyse (plutôt lacanienne), mariée à l'intersectionalisme de Collins et Creenshaw, au nom de l'autodétermination personnelle (sentimentale) et par haine des Etats-nations, nous est assenée comme une pensée révolutionnaire la théorie transgenre queer. La tête de file médiatique semble en être Judith Butler qu'une flopée de journalistes a couru solliciter avec empressement pour faire barrage à l'allomanif- A savoir que cette dernière refuse l'épithète d'égérie post moderne.

                  Récapitulons, proporn, progpa, propma, proprostitution (ou autoproxénétisme et coopérative à la néozélandaise), provoilement, protransgenre, qui confond sexe et genre et a entraîné à ce jour dans le monde des dizaines de milliers de mutilations sexuelles avec bénéfices récurrents pour l'industrie plastique, et un nombre non négligeable désormais de féminicides annihilatoires, notamment de mineures… Revenons à ce qu'ils signifient d'ailleurs toujours pour le dernier terme.

                  Le progrès en marche arrière ? Surtout ne pas focuser sur le stigmate de la pudicité patriarcale des voilements réservés à un seul sexe, féminin (je dois le rappeler ?), qui signifie :

                  - je suis impure de naissance, voire de conception,
                  - tentatrice des pauvrezhommes,- fauteuse de troubles en tout cas, soupçonnée et soupçonnable,
                  - je dois soumission à mes seigneur et maître, de père passant à époux, toujours supervisée par les curés,
                  - je dois être vierge pour le fils du père, parfois déflorée par les doigts des matrones, draps, mouchoirs font recette
                  - je ne peux refuser le devoir conjugal même violent, au risque de passer pour une traîtresse,
                  - je dois enfanter selon son bon vouloir, pas de contraception, et abritant la vie divine dès la première seconde, je suis interdite d'y toucher,
                  - je dois rester chaste, fidèle, modeste, pudique, exétéra, pour leur plaire et ne pas me faire jeter,
                  - et ramener le pognon à la maison ou le donner à l'aumône ou l'obole ou denier du culte... ;

                  Et voilà c'est normal, ce sont les normes dans mon clan patriarcal (cela s'appelle la servitude volontaire- voir ce que l'on en disait bien avant que le servage soit aboli) et j'ai décidé en bonne soldate religieuse, missionnaire dévote, de vous l'imposer ! Laissez faire cela c'est laisser revenir le principe du servage et de la soumission de la moitié de l'humanité ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/etienne.html


                  Evidemment, l'on ne choisit pas ses partisans. Cependant, à voir la violence verbale de son camp sur les réseaux sociaux, et alors surtout que l'on se veut chantre de la paix et de la tolérance, l'on devrait s'intéresser et se demander la raison du déclenchement de ces tristes positions qui passent majorité de leur temps à invectiver, anathémiser, calomnier toute contradictrice.
                  queer = allosexuel (en français québecois)
                  • SUPRANATIONALISME
                  Mosaïque de la Mosquée de Paris
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Mosqu%C3%A9e_de_Paris#/media/File:Mosqu%C3%A9e_de_Paris_04.JPG
                  Une citation de néologisme théologique de supranationalité, où l'on voit bien comment le panisme religieux pousse ses racines profondes et comment fait confusion avec universalisme qui n'est pourtant pas du même tonneau :
                  "La nationalité musulmane est une supranationalité, (...) elle est au-dessus de toutes les nationalités (...)" Dalil Boubakeur, Traité moderne de théologie islamique, Maisonneuve et Larose, 2003
                  -Le même étant recteur de la Mosquée de Paris, et également partie prenante du Comité de soutien de Christian Estrosi, Les Républicains-

                  A savoir que la plus vieille des mosquées parisiennes fût érigée en 1926 pour remerciements et en reconnaissance des combattants d'Afrique du Nord, de confession musulmane. https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Mosqu%C3%A9e_de_Paris
                  John Waterhouse, Les Danaïdes, 1903


                  Au passage, j'apprends les pratiques taxonomiques de Linné, de papillon en Danaïde... 

                  "En 1758, Linné avait donné des noms de Danaïdes à la plupart de ses papillons de sa "phalange" des Danai candidi (blancs), et des noms de leur mari à la plupart des Danai festivi (bariolés). C. Pamphilus (le Fadet commun) porte ainsi le nom de Pamphile, fils d'Aegyptos. Dans la Fauna suecica de 1761, où  arcania est décrit, cette espèce est immédiatement suivie de deux autres, Hippothoë et Hero, deux autres Danaïdes." http://www.lavieb-aile.com/article-zoonymie-du-papillon-cephale-120635748.html
                  Nous sommes sexuées, et nous nous y accrochons, c'est notre raison d'être, aucune raison d'abandonner notre sexe dans le caniveau car des types nous y invitent. Mais la sursexualisation* dictée par le système commence à nous chauffer les oreilles, et pas que les oreilles... La sursexualisation est constituée du stigmate féminin ourdi par Môssieu Papatriarka pour garder ses chèvres pour Mr Filsfuturpère, selon les époques et les territoires, se concrétisant en voilures ou autres appliquées par emprise et pression avec chantage à l'affection, bâton (y compris de rouge) carotte (plus orangée)... hypermarché lingamier-

                  Cela tend à être banalisé  par tous les moyens d'imprégnation possibles et imaginables -Notamment, très en vogue, "le devoir" faisant publicité subreptice... confusion couvre chef, nul couvre chef banal quelle que soit la couleur ou la forme modernisée, ce sont les stigmates des préceptes patriarcaux de sursexualiser les filles ; en tentatrices viles et natives, et, de l'autre côté, les autres en plus mécréantes indignes et impudiques, les femmes en deux troupeaux soumises / insoumises, civilisées /sauvages, etc. Ceci reste contraire à la non discrimination des fillettes comme des femmes dans le cadre universel de non relativisme tant sexuel que culturel- Sans compter l'énorme danger de l'incitation au viol féminicide de toutes les s.. sans pudeur puisque découvertes, donc à couvrir d'urgence ! Maintes fois, la sursexualisation participe de l'allégorisme.
                  • SOURCIL
                  Je sourcille douloureusement devant cette sale inquisition qui nous élague et nous tond à la trique comme des brebis- Cela y est, vous vous dites, elle va nous faire une conférence historique sur le Moyen-Âge. http://www.tetue.net/?article110

                  Pas du tout, il ne s'agit que de vous informer de vils dévots, délinquants sans foi ni loi, qui à cinq contre une -voyez leur grand courage, pleutres et veules pour le surplus- vers cinq heures du mat' un dimanche rasent gratis place de Clichy  ! Ces délinquants sans foi ni loi se croient autorisés à raser les sourcils, insulter, molester, terroriser, menacer de violer ! http://sara-daniel.blogs.nouvelobs.com/archive/2014/07/06/amina-tondue-en-place-publique-536390.html

                  Certaines savent déjà ce que sont les brides écossaises, que n'est-il pas inventé pour nous bâillonner !? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/05/bride-ecossaise.html
                  Trouvé sur http://unmorceaudesucre.com/tag/style-de-vie/
                  J'attends avec impatience une déclaration publique du Ministère de l'Intérieur car tout acte de ce type reste extrêmement grave auquel se sont livré ces raseurs fous qui nous bafouent toutes à travers elle ! Que des avis de prime aux témoins qui passèrent et peuvent déposer soient débloquées afin de barrer la possibilité aux esprits chagrins d'imaginer que l'on se défigure subitement pour partir en vacances au petit matin. La plainte a donc été déposée au Commissariat du 18ème arrondissement dans l'après-midi, comme il se voit sur la photographie sans équivoque dont l'heure est gravée dans le stream. 
                  "les deux sourcils rasés (...) "quelques traces de coups de lames sur le haut du front" http://www.20minutes.fr/societe/1415619-l-ex-femen-amina-sboui-affirme-avoir-ete-agressee-et-tondue-a-paris
                  Au passage, puisqu'au nom d'un dieu, tant d'ignominie lui a été infligée, à savoir que, de plus existe un texte contraignant sans l'ombre d'une ambiguïté en la matière pileuse, qui marque toute l'illégalité religieuse. Cf. fatwa n° 19 771, dont extrait :
                  "- Quel est le jugement concernant le fait de raser les sourcils de la femme ? – Il est interdit de retirer quoi que ce soit des sourcils, ne pas les diminuer, les épiler ou les raser, car ceci fait partie des poils qu'il est interdit de toucher (…)"
                  Mais surtout, ces fomenteurs de troubles irrespectueux de la place et de ses règles n'ont-ils jamais lu la Constitution française qui dit l'égalité des sexes et, s'ils ne savent lire, personne ne leur a donc lu les textes d'interdiction de harcèlement sexuel des femmes ? Les dévots ne savent pas où ils habitent... Il est temps de leur montrer de quel bois se chauffent en été comme en hiver les Parisiennes ! https://effrontees.wordpress.com/2014/07/07/cp-soutien-a-amina-sboui-les-fondamentalistes-remettent-la-tonte-des-femmes-au-gout-du-jour/

                  Comme par hasard les vidéos de surveillance n'ont plus de bandes ? Ah, qu'en souterrain les femmes ont souvent maille à partir. http://laconnectrice.wordpress.com/tag/machisme-sexisme-ratp/

                  Pour mémoire et cela vaut pour tous - 

                  "Dans sa résolution 1743 (2010)21 point 14, le Conseil de l'Europe relève : « Rappelant sa Résolution 1464 (2005) sur les femmes et la religion en Europe, l’Assemblée invite l’ensemble des communautés musulmanes à abandonner toute interprétation traditionnelle de l’islam qui nie l’égalité entre hommes et femmes, et restreint les droits des femmes, à la fois au sein de la famille et dans la vie publique. Cette interprétation n’est pas compatible avec la dignité humaine et les normes démocratiques; les femmes sont égales en tout aux hommes et doivent être traitées en conséquence, sans exception. La discrimination envers les femmes, qu’elle soit fondée sur des traditions religieuses ou non, est contraire aux articles 8, 9 et 14 de la Convention, à l’article 5 de son Protocole nº 7, ainsi qu’à son Protocole nº 12. Aucun relativisme religieux ou culturel ne saurait être invoqué pour justifier des violations de la personne humaine. »
                  Sam le chat - New York
                  https://www.facebook.com/Samhaseyebrows/photos/pb.332490666851781.-2207520000.1411848442./506650962769083/?type=3&theater
                  Erratum- J'ai erré et je viens ici battre ma coulpe... Pas de coupe ! Coup d'épée dans l'eau : J'irai sur le parvis, faire amende honorable, en chemise, la corde au cou ;o) d'avoir cru ce scenario et exprimé ma solidarité à cette jeune fille qui semblait toute tourneboulée sur son profil. Voilà, je ne suis pas seule à avoir marché et soutenu la môme, on peut baisser le rideau. http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/amina-femen_b_5879900.html
                  • TRAITE - tirer du profit en lait ou autre
                  Combien de bovins de lobolo valait la petite fiancée de Chaka Zulu. Habituellement, ce pourrait être une vraie fortune, une dizaine- pour d'autres jusqu'à une centaine http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/05/02/la-traite-en-heritage_4410558_3224.html ? 

                  A quel âge avait-elle été tractée, normalement dès que nubile ? Et on espère également qu'il est question dans le livre de l'histoire des Khoïsans, "race jaune" méprisée et d'ailleurs quasiment éteinte du fait des virils zulus qui ne savent gérer que par la guerre et l'esclavage..
                  http://lizinservice.com/2012/12/29/ubuntu-zulu-weddings-and-lobola/

                  Le résumé du bouquin me glace... car est-ce" bien un service à vendre que de favoriser la coutume féminicide ? 
                  http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/05/06/quand-christiane-taubira-decrit-la-traite-negriere-source-du-racisme_4628723_3224.html
                  Bovin de lobolo - 2012
                  http://lizinservice.com/2012/12/29/ubuntu-zulu-weddings-and-lobola/
                  Combien de réparations vont recevoir les Khoïsan (dits jaunes) de la part des Zulus, des Hollandais, Allemands, des Portugais et des Britanniques ? Cela devrait faire un pactole car de grosses fortunes se sont constituées... en Namibie et dans toute la Sud Afrique http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/05/02/la-traite-en-heritage_4410558_3224.html
                  • TRANSE*, substantif féminin de TRANS - adapté de trans'
                  (Homonyme de http://www.cnrtl.fr/definition/transe )

                  Si les Assemblées nationales, représentantes des peuples par élections démocratiques, décident, et non plus des tribunaux religieux comme en  Iran ou des commissions et personnages isolés autoproclamés plénipotentiaires, qu'une troisième voie est possible pour indiquer le sexe en état-civil de déclarer la "situation Trans'" à n'importe quel moment d'une vie, refusant le sexe biologique chromosomique de naissance, qui est critère de l'identité administrative et garantie de droits citoyens (en particulier utiles pour la protection des fillettes et des femmes, ou si vous préférez comme il se disait fût un temps, de la veuve et l'orphelin), ce sera au moins sans offenser les droits fondamentaux des femmes.

                  Femme, ou homme, female, male, en cette matière sont source de grands conflits, violents et inutiles, et de beaucoup d'insultes, il faut donc créer un mot simple sans ambiguïté. Soyons simples et directs : TRANSE* (MtoF) et TRANS (FtoM & toN).Il s'agit de cesser les guerres stériles, qui clouent au pilori des femmes et sabotent leurs droits fondamentaux à des espaces à elles consacrés,