samedi 18 mai 2013

Le féminisme a mis les femmes au monde !

Hirondelle bicolore (sentier Françoiseaux à St-Dominique)
http://www.oiseauxduquebec.org/t32689-hirondelle-bicolore-et-hirondelle-noire

D'une Présidente d'Association au Québec : "Le féminisme, un rêve de liberté...

Le féminisme est la plus grande révolution sociale de l'humanité. Aucune philosophie, aucune religion, aucun courant de pensée n'a jamais autant bouleversé l'histoire que le féminisme. Il n'y a pas plus de 150 ans, tous les philosophes, scientifiques et théologien étaient des hommes et aucun d'eux ne pouvait seulement admettre que l'égalité femmes-hommes était 
possible.


D'une absence totale dans l'histoire (une histoire qui a volontairement biffé le nom des femmes, ridiculisé leurs avancées, caché leur travail, etc.), elle sont devenues présentes et produisent à la vitesse grand V, des recherches, des thèses, et écrivent enfin une histoire qui leur a été trop longtemps refusée. Jamais une révolution n'a réussi à bouleverser autant notre société, jusque dans ses institutions millénaires. Le féminisme a fait naître les femmes dans l'histoire de l'humanité.

Grâce au féminisme les femmes vivent aujourd'hui dans une liberté qu'elles ont acquises de chaude lutte. Le droit à cette liberté est vital, et c'est ce que le féminisme défend de toutes ses forces.
Chaque femme a le droit de choisir de se marier ou pas, d'avoir des enfants ou pas, de choisir le métier qu'elle veut, bref elle a les mêmes droits que les hommes. Ses droits sont protégés par la constitution et elle peut gagner son procès si elle a été lésée dans son droit fondamental de ne pas subir de discrimination à cause de son sexe.

Elle a le droit de marcher seule dans la rue le soir et le droit de s'habiller comme elle l'entend, en mini-jupe, ou cachée sous sa burka. Elle a le droit de se prostituer, de tourner de la porno et même d'être la reine du foyer.

Les mêmes libertés qu'un homme, quoi.

Une liberté... encadrée

Cependant, «Droit» et «Liberté» ne vont pas de pair et il faut admettre que nos droits ne peuvent être exercés qu'à l'intérieur des cadres admis par la société. Et oui, notre société est encore structurée selon un système où les femmes ne sont pas en haut de la pyramide.

Aucune féministe n'aurait rien à dire si la pornographie (un exemple parmi d'autres) était aussi banale et sans conséquence que cette industrie le dit. Si la pornographie faisait véritablement du bien aux femmes en les aidant à vivre pleinement leur sexualité, tout irait bien dans le meilleur des mondes, mais ce n'est pas le cas. L'industrie de la pornographie répond à une clientèle de plus en plus exigeante en lui fournissant de la chair de plus en plus fraiche et de plus en plus tendre. L'industrie pornographique ne fait pas dans la dentelle, ni dans le sentiment. Et il ne faut pas se le cacher, cette industrie est le plus grand client des réseaux internationaux de la traite des femmes. Pire, la pornographie arrive même à érotiser la violence et la soumission des femmes... aux femmes!


Aucune féministe n'aurait rien à dire si la burka était un vêtement comme un autre, dont la couleur et la longueur changerait selon les aléas de la mode. Mais ce n'est pas le cas. La burka est un instrument de torture psychologique et morale destiné à obliger la femme à s'afficher indigne. Au moyen-âge, un criminel était condamné au pilori en étant attaché et exposé sur la place publique pour être jugé et reconnu par sa communauté comme un criminel. Quel est le crime d'une femme qui est née femme?

Pourtant le féminisme a mauvaise presse, lorsque les féministes dénoncent les symboles de la soumission des femmes à ce système patriarcal, elle sont les première lapidées. Parce qu'en dénonçant les dérives d'un système abuseur, on pointe du doigt des femmes qui ne voient pas à leur échelle, le système qui les exploite. Elles crient alors à leur liberté de choix, à leur liberté de décider de leur vie, de leur droits à disposer elles-mêmes de leurs corps... et elles ont parfaitement raison !

Mais ne tirez pas sur les messagers ! Si nous bénéficions d'une liberté, même si elle est toute relative, c'est bien grâce au féminisme !
Le féminisme n'est pas dans le dogmatisme, ni dans la pensée rétrograde que la femme n'aurait pas le droit de choisir sa vie, sa sexualité, ou ses vêtements ! Le féminisme dénonce les systèmes abuseurs pour que les choix des femmes soient véritablement libres, hors des cadres imposés par des systèmes exploiteurs.

Quand notre société sera vraiment équitable pour les femmes, et que nous aurons l'assurance que les femmes font véritablement des choix pour elles-mêmes et non pour s'assurer une place dans un système que les exploite, les féministes se tairont. Mais ce jour n'est pas encore arrivé.

Chantale Caron, présidente
L'Agora des femmes"
Hirondelle noire mâle (St-Roch-de-Richelieu)
http://www.oiseauxduquebec.org/t32689-hirondelle-bicolore-et-hirondelle-noire
Le système patriarcal exploiteur en ligne de mire ! 


L'on sait aujourd'hui que toutes les formes d'économie, chasseurs-cueilleurs, pasteurs, agriculteurs continuent à coexister sur terre, impactés pour partie par l'économie de type capitaliste, et aucune d'elles n'est moins dévastatrices pour les filles et les femmes. On ne peut donc plus en rester à une analyse étroitement éconocratique ou économistique du système patriarcal et de toutes ses formes de patriarcat plus ou moins cristallisées ou plus ou moins phallocrites- C'est l'hirondelle qui me l'a dit, elle a traversé l'océan pour me porter le message-
  • Fondamentaux de ce blog :
A - Féminicides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/concepts-feminicides.html
B - Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
Mais plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html


Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur - Il n'est pas permis de s'en servir pour démontrer le contraire en le tordant et en l'extrayant du contexte, http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés international