dimanche 26 octobre 2014

Zone d'éducation prioritaire

... sexuelle et féministe

http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
De l'avant 
Par l'avers
Eglise Saint-Pierre, Loudun (86)
http://loudun.discuforum.info/t576-Eglise-Saint-Pierre-du-marche-de-Loudun.htm




Il appert que montrer en société restant, plus généralement, fait pour canaliser et dissuader. Dans un registre tout autre religieux, une chimère phallique qui terrorise par sa bestialité menaçant une femme dépoitraillée. Faire face à la réalité - Préhistoire des vitrines d'Amsterdam, les cathédrales déjà très fortes en communication visuelle, attirant le chaland, tout en propageant l'idée de la bestialité essentialiste et sa fatalité ?



  • Y'a du bulot de la banquise au banc d'école  et peu de moules et coquillettes
(prononcer à la turque -l'alphabet latin d'Attatürk ne fait 'hue' qu'avec un tréma)
Allez, rêvons, je me lance, je fais une proposition d'éducation sexuelle nationale sans seuil et au grand air, parfaitement sérieuse, qui plus est - Une exposition sur les beaux temples indiens coloriés qui avertissent bien que ceci se déroule toujours dans une société où les femmes sont une sous caste des castes- Chaque enfant recevra en prime un album de coloriage et pourra tranquillement à la maison faire le point avec ses parents... Peut-être n'est-ce pas après tout assez ethnocentrique, androcentrique, zizocentrique, phallocentrique, pénocentrique ? Tant trique à l'eau va qu'elle débande.
http://pamynouches.blogspot.fr/p/tamil-nadu-2_16.html









Imaginez, si seulement j'avais osé proposer d'étudier en Sciences économiques et sociales avec des troisièmes (ou même des premières/terminales en humanités & antropologia cultural), le kamasutra en dur, que ce serait-il passé ? Je me serais fait lourder à vitesse grand vé, sans tambour, trompettes, ni cymbales. Pourtant, cela n'a rien de particulièrement choquant ou immoral de zyeuter les monuments religieux. L'important pour bien examiner un objet d'étude est de se mettre à distance, en perspective et, c'est le cas en tout point, de l'exemple qui me sied. La mention et l'abord du tantrisme et de son manuel, bien calibrés à l'âge de la classe ou à la classe d'âge -comme vous préférez-, sont tout indiqués pour l'éducation sexuelle décalée. Une réflexion sur la sexualité peut tout à fait se baser sur ces oeuvres d'art religieux. Cela permettrait, de ne plus tant sacraliser la sexualité ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Tantrisme
http://www.aenathon.com/2013/04/chidambaram-tranquebar-tamil-nadu-inde.html..
Cependant, j'éviterais de faire près les élèves promotion de techniques prisées des arts virils orientaux et du cinéma pornoproxénète -qu'ils connaissent trop bien déjà de près- et qui consistent notamment à imposer aux filles par exemple la sodomie, pourtant des plus déconseillée car préjudiciable pour le muscle circulaire comme pour la muqueuse, entraînant des fissures, s'ajoutant, pour celles qui accoucheront, aux déchirures du périnée, au motif qu'elle serait naturelle. En effet, vous n'ignorez nullement que faisant partie de ce que les maîtres de harem et de geishas l'ont toujours privilégiée pour agréer au seigneur et maître, empereur, sultan, maharadjah ou poussah. Je ne parle là en aucun cas des amusements mutuels lestes de piquage des relations racontées c% Ahmad al-Tîfâchî, Les Délices des cœurs, trad. René Khawam, Paris, Phébus Pocket, 1981

Une fois pour toute, l'on voit bien que l'homosexualité des femmes n'a rien à voir avec celle des hommes, on ne le dira jamais assez. 
Bouquet qui coûte trop cher aux femmes de la pédication taoïste de "jouer avec la fleur du jardin de derrière"* !" p. 36, Edward Behr Pu Yi, Le dernier empereur, Robert Laffont, 1987 

Mon témoignage s'arrête là en pédagogie, le reste de ce billet sera affaire de constat symbolique, et non pas de reportage ou de sentiment. Tairons-nous d'autres influences dans le détail desquelles il serait long de s'engouffrer, qui accréditent que les enfants seraient soumis à une sexualité polymorphe et que tout part et va au pénis ? Cette école-là qui pointe le bout du nez avec insistance.

Parlons sexe, une bonne fois pour toutes et pas que autour du pénis ! Appelons les choses par leurs noms qui sont nombreux et savoureux. Restant hors de question d'insinuer un seul instant que la sexualité serait sale, en parler franchement et proprement à la demande de l'enfant, fonction de son âge ne présente aucun interdit scientifique. Cela serait de bonne littérature et pas de vaseuse SF péripénique*http://susaufeminicides.blogspot.com/2014/09/la-fete-papa-s-f.html

La belle affaire de constater que l'exploration manuelle des garçonnets déclenchent leur érection. Rien de bien extraordinaire à savoir que perceptions et sensations s'affinent et aboutissent au développement pubertaire et aux masturbations adultes ? Cela ne préjuge nullement d'une sexualité puérile, tous les sens évoluent au fil des ans, le toucher en particulier et les organes qui en dépendent directement. Même sans suivre de cours de psychologie (génétique) du développement, on le peut appréhender. Mais c'est surtout jusqu'ici au moment de la puberté que les moralistes et les censeurs ont de canaliser dans toutes les cultures, l'énergie de la puberté, en général au bénéfice du groupe dominant. Il est à noter que désormais et depuis l'émergence de la notion de sexualité infantile et de liberté sexuelle, l'on tente également de circonscrire et s'attribuer les élans premiers en enseignant de la technique.

Question subsidiaire - Il semblerait que les zones où les filles sont les plus cruellement atteintes seraient celles où le lingam public tient le plus de place ? Y aurait-il un lien entre phallicité* et féminicides ? Je vous laisse gamberger. http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html

Encensons donc d'autre manière ce "zizi" exposé que certaines louent sans même l'avoir visité ou pas tout entier ! A noter que toute genriste du féminisme radical ne marche pas dans la combine. Alors pourquoi continuer à louer le vocable "genre", d'ailleurs ? p. 97-114 Annie Ferrand, Le "zizi sexuel" ou comment l'oppression marque les outils, sous dir. Laurence Guyard et Aurélia Mardon, Le corps à l'épreuve du gfenre, entre normes et pratiques, Collec. Epistémologie du corps, Presses Universitaires de Nancy, 2010

  • Cas d'école, illustration et défence par limage,
défonce (la prononciation dépend de la région), de la langue françoiseCf. Deffence et Illustration de la langue françoyse (1549) http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/le-francais-aujourdhui
Sous le haut parrainage de Led Zeppelin et patronage de Spirou, selon l'auteur du guide. Aux puces de base pour les morpions- Du glissement conceptuel de la notion d'éducation sexuelle, fondamentale, à celle d'éducation à la sexualité qui n'a encore jamais fait l'objet de débat démocratique. http://beyourownwomon.wordpress.com/2014/10/23/symptomes-apathiques-la-democratie-sans-debat/
ZEP & Hélène Bruller, le guide du zizi sexuel, Glénat 2001
http://www.altersexualite.com/spip.php?article454
Le plus réjouissant de cet album de 2001 -une vieillerie, ringarde, aux dires de certains, en ces temps numériques de sites pornographiques- lu par certains comme un joli album "intelligent et sensible", est qu'il présente les interrogations d'un garnement (suisse ou belge ?) au sujet de son sexe à Lui et de la sexualité en général. Il figure également dans la littérature jeunesse conseillée sur les sites Centre National de la Recherche et Documentation Pédagogiques et plan d'action d'ABCD de l'égalité en cours d'application, dont quelques codes affleurent dans ce billet. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/08/feuilletons-les-mallettes.html

Il s'est reproduit et prolongé (!) en livrets mobiles de la Cité des Sciences. Point de vue de garçon sur sa bistouquette et son angoisse en devenir et je ne résiste pas à vous avancer un exemplaire de la série de vulgarisation sexuelle, supposée scientifique, inspirée des calendriers Pipirelli de pin up à camionneurs (je suis une connaisseuse car j'ai eu fait beaucoup d'auto stop à une époque), sur fond rose, notez bien la délicatesse. Délicieuse représentation d'une adolescente. Bien évidemment chaudement recommandée à tous les scolaires qui ont vu ou pas l'exposition du même nom qu'en 2007 pour les "de 8 à 14 ans" et leurs pauvres parents qui sans cela ne sauraient pas comment leur parler. Les parents sont vraiment des andouilles, qui ne le sait, et surtout les mères ? http://www.dailymotion.com/video/x7ks6e_pubertomatic-fille-zizi-sexuel-flip_creation 

Ce personnage et son crayon-gomme sont donc devenus légers ris d'une campagne d'éducation à la sexualité soutenue par l'altersexualisme, tenant de l'altersexualité, de tel phénomène de société et thème publicitaire par la mécanique polémique (la meilleure des publicités pour un sujet) que l'on ne peut plus l'ignorer même en fermant les yeux pour prendre l'autobus.
"Les ris et les pleurs se confondent si bien dans la vie." Thomas de Quincey 

Source citations sur la page Les ris et les pleurs se confondent si bien dans la vie. - Dicocitations http://www.dicocitations.com/citations/citation-29775.php 
Read more at http://www.dicocitations.com/citations/citation-29775.php#ciW0811QsymksLXi.9
L'Affiche 2007
En 2007, la scène (skenos, corps) de cream est féminisée par l'ajout d'une fille, Nadia entre en scène (et ses globes laiteux supposés) à l'arrière du héros premier et initial (et sa verge) ; et le zizi est joué. En fait, que ce qui dépasse qui intéresse et l'intériorité, la profondeur, sans importances. Et pas le choix, vlan, chaussures rose, gilet rose, non mais quand même, le rose du bois saint des poupées rosissant de pudeur... Peut pas se regarder la vulve, pas de pantalons, bébés, nénés, ça rime ; de toute façon, on sait bien que les enfants sont des sans bulbes et qu'il faut tout leur apprendre ? Ainsi pour attribuer le label féminisme et le sous entendu égalité, il suffirait de coller une fille en enfonçant tous les poncifs attribués par les marchands aux douces infantes ?
Sept ans passés, ce qui a changé avec les prises de vue portables des dessins tirés de Zep. L'on sait enfin mieux comment notre "jardin secret" a été confisqué pour la bite conservatrice. Un petit détour par l'issue du "jardin secret" (sexualité) et "vignes" (sexe féminin), la sexualité en cantiques d'expression poétique. L'atelier pré-ado interdit aux parents nommé "jardin secret" par Zep dans un reportage...
"métaphore du sexe féminin, ayant comme point la floraison du "jardin"". http://larevuereformee.net/articlerr/n229/la-celebration-de-la-sexualite-le-cantique-des-cantiques
Destiné aux filles et garçons de 9 ans (CM2) à 14 ans, l'on apprend que l'ensemble des dessins Zep
"aborde avec délicatesse, humour et exigence" (dixit présentation de la Cité des Sciences), "sans provocation ni voyeurisme" (Europe 1), ""l'essoreuse à langues", où les visiteurs doivent enfiler leur bras dans des langues factices pour simuler un langoureux baiser. Ou le "zizi piquet", qui consiste à "provoquer l'érection et l'éjaculation" d'un sexe en caoutchouc à l'aide d'une pompe actionnée avec le pied." http://www.francetvinfo.fr/culture/expos/le-zizi-sexuel-ebranle-les-anti-genre_724827.html
"Il y a deux axes dans le "Guide du Zizi Sexuel" et dans l'exposition éponyme : d'un côté, l'éducation à la citoyenneté, à l'égalité, au respect et à la tolérance et, de l'autre, l'éducation à la science et au savoir."  http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141024.OBS3085/zizi-sexuel-l-exposition-est-drole-decalee-mais-pas-provocante.html
Avertissement - Il tombe sous le sens que toute animation strictement scientifique, biologie, contraception détaillée et prévention de la pédocriminalité ne peut qu'être louée et promue
Et qu'il est d'autant plus fondamental de débusquer les contradictions des adultes en la matière.
-La "philia" n'a rien à voir là dedans, il ne s'agit que d'Eros au sens d'actions et désirs sexuels envers un enfant-

Remarquons aussi que les petites filles aient des amies ou des amis ne signifient absolument pas que ce soit des liaisons et désirs amoureux.... Cessons de calquer nos désirs et manigances d'adultes sur leur petit monde bien plus tranquille que cela, souvent juste pour se dédouaner de nos propres actes et culpabilités ! Si vous leur faites confondre amitié et amour dès tout minots, ils vont beaucoup souffrir à l'adolescence surtout, et toute leur vie d'adulte peut-être :(

Quant à la sempiternelle psychanalyse qui a tant de défenderesse féministe, parlons tout de même de tout ce qu'hormis en pénis mais aussi en antiféminisme, elle porta. Marette-Dolto, Freud et Lacan, et autres positions péripéniques, sortez de ces corps : Un embryon et un foetus ne sont ni personne, ni enfant ; de plus, que l'on ne nait pas adulte et ne le devient pas à trois ou cinq ans mais plutôt plus tard...
"légalisation de l'avortement qu'elle assimilait à l'euthanasie" http://blogs.mediapart.fr/blog/yann-kindo/291013/dolto-une-mise-au-point-final
  • Mon bouquet de contes et légendes en ZAP (zone d'arrière-plan) -cf. extraits de crobards Zep exposés
Ou le derrière de l'image de la sexualité dont le plaisir reste absent, tout en liant indissolublement et moralement l'amour sentimental à la sexualité, ou comment faire se sentir coupable de ressentir du désir sans sentiment ? A se demander si on a encore le droit de baiser pour le fun :) Rien à voir avec de la liberté sexuelle ?

Vous allez pouvoir vous assurer derechef et en tout par vous même sur gravures agrémentées et leurs "reconstitutions historiques" à partir de cet ouvrage hautement, et ethnocentrique et androcentrique, il vous suffira d'aller admirer les toiles de fond, dont sans lunettes, l'on ne peut dire si elles sont de maître. https://www.wat.tv/video/zizi-sexuel-polemique-1dvy2_2exyh_.html
  • Le baiser d'entrée - Lever de rideau
Légende - Espace apprentissage du baiser - Dit "baiser langoureux", ailleurs "tendre"
 "LE""French kisstiens v'la du boudin... "
 Baiser, devient"baiser"de mutuelle pénétration pour tous - Où comment uniformiser les pratiques sexuelles ?
Extrait de 
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141024.OBS3085/zizi-sexuel-l-exposition-est-drole-decalee-mais-pas-provocante.html

Les adultes de plus en plus invasifs se mêlent d'apprendre à baiser et embrasser ? Personnellement en tant qu'ex-petite fille, je suis passée direct aux travaux pratiques très jeune, et heureusement que j'ai découvert par moi même ce qu'il en était et du baiser et du reste, sinon, je suis bien certaine que j'aurais refusé longtemps de m'y soumettre. Et après pour changer d'avis, cela aurait été dur.
 
Légende - La ZEP des grassieuses "cartes du tendre"
Zexplorateur du sexe féminin avec sa carte et sa machette coupe-coupe,
-surtout s'esclaffer au sujet du pubis, dit mont de Vénus et leurs fourrées-
(Eurasiennes et Asiatiques glabres peuvent aller se rhabiller)Un plan qui s'en tient aux apparences, pour ne pas changer
Ma proposition - Mille fois mieux vaudrait un beau croquis ou le film en 3D du Dr Odile Buisson
Légende - Poilitudes - Halte aux Huns et aux autres
Représentation adolescente d'une jeune femme rousse (touffe jaune),
Pose de mannequin chaudasse (ldr), les ados ont du triper à fond ?
(il est vrai que les gosses sont si bêtes et ne savent même pas où les poils poussent)
Légende A - Le petit garçon est plutôt curieux -Un gentil monsieur ne lui fera ressentir
manifestement aucune crainte- La bonne nouvelle est que cela indique qu'il n'a jamais été agressé
Extrait de http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141024.OBS3085/zizi-sexuel-l-exposition-est-drole-decalee-mais-pas-provocante.html
Légende -  La petite fille pourtant plus âgée parait plus gênée - 
Mais la pression sociale ne lui permettra certainement pas d'exprimer sa peur-
"Réservé aux pré-ados", dit "Jardin secret"
B - Au 'Piquet zizi", saut piquet de la bandaison à pédale -
Conseil - Prendre son escabelle, pour les simulations de stimulations gastronomiques

C - Désintérêt total des ados
à l'atelier du goût à Strasbourg
(les grands n'ont pas kiffé)
Notons que dans les campings naturistes de la Côte d'Opale, les nuits sont déjantées mais que, cependant, l'on n'y voit pas de bandaison publique, ni en peinture ni portée ; et que, si une avait lieu, surtout devant une petite fille, gageons que le type serait sorti illico par la peau des ouilles. Sous prétexte de simulation à soufflet et de gravure non pornographique, un peu poupée gonflable, ou sex toy coloré (comme la toupie verte de McCarty, VRP du musée du vibromasseur en forme de queues de billard ?). Il serait naturel (et je pèse mes mots) qu'une gosse s'accoutume à mobiliser l'excitation d'un sexe masculin ; il est vrai qu'elle sera moins surprise au moment d'être sollicitée à se soumettre aux imperméables mastics, forme d'orientation sexuelle masculine qui a révulsé combien d'entre nous.. Si elle ose dire qu'elle est gênée ou se sent agressée, on va lui rire au nez ? La pression sociale parmi les enfants qui pratique un conformisme basique reste plus que forte, aussi dessalés soient-ils.
Allez revenons au nichons. 
Et que ça saute. Enchantée d'apprendre que, selon l'artiste transgressif (ah bon), les seins nous poussent comme des spots d'acné. Bon, on a évité les mamelles de ruminantes, c'est déjà ça.
Légende - Espace puberté - 29ème seconde de l'animation de "Pubertomatic fille", dessins de Zed, 2008
En dessert, plateau de toutes les couleurs - Que l'on insiste sur la contraception reste bien évidemment une chose excellente, cependant la capote pénienne ou condom reste une contraception masculine, et il manque toutes les autres manières dont il n'était pas difficile d'exposer toutes les techniques, de l'éponge spermicide au pessaire, d'antique facture.

Légende - 23ème seconde du film de promotion "Zizi sexuel, l'expo" https://www.youtube.com/watch?v=_pnfPCVv4P
Proposition- Ajouter de l'éponge spermicide au diaphragme, sans exceptions
 


Légende - Conjugaison des poteaux de manège
- de la mièvrerie de coeur rose,
- de l'identité visuelle des franges de l'effeuillage (strip tease) et
- d'un lit à baldaquin de forme et taille digne d'une chambre de maison close californienne à la Chabanais
Défaitisme - Un certain nombre de personnes argue de la pornographie présentes dans la vie courante, y compris sur leurs ordinateurs. Ce qui veut dire qu'il faudrait s'aligner sur le pire ? Car des enfants auraient déjà été envahis, il faudrait atteindre les cent pour cent et confirmer pour ceux qui y auraient été soumis incidemment ? Il faudrait continuer, s'y conformer, baisser les bras, comparer et accepter de l'édulcoré. C'est ainsi d'ailleurs que le porno soft a réussi à polluer notre espace visuel. La sursexualisation* des petites filles, en particulier, avancent également au moyen de certains costumes de travestissement de mardi gras et de défilés de mini miss.

En plus de toutes les données symboliques sexistes et nombrilistes (ethnocentrique et androcentrique), il ressortit de toutes ces déclarations et présentations, un mélange ascientifique, 


- coeur (siège des sentiments), le lierre,
- symbolisme du coeur rose (signe de tendresse et de féminité),
- l'adulte dans l'enfant et vice versa, la féminité dans l'homme et l'inverse, l'on sait à qui se réfère,
- le sentiment amoureux mélange indifféremment l'amour et les pulsions sexuelles,
- être amoureux, aimer, désirer, tout devient égal.

Adolphe de retour aux sources, toujours souffrant de culpabilité et de romantisme virils ?
"les ressorts d’une éducation sentimentale, où l’initiation de l’amant fils passe par la mise à mort de la femme d’amourhttp://www.desfemmes.fr/biblio_voix/wiazemsky_constant.htm 
Le mot de la fin au commissariat de l'expo Guide de la queue sexuelle de Titeuf,
"les pédopsychiatres disent quand un enfant n'est pas prêt à s'intéresser à un sujet, il ne va pas s'arrêter dessus et, de fait, c'est ce que l'on observe", raconte la muséographe avant de conclure : "c'est un faux débat"
"Pour sa commissaire, il fallait "redorer l'idée de l'amour" -  "Sept ans après avoir accueilli 300.000 visiteurs à la Cité des sciences de La Villette, à Paris, l'exposition "Zizi sexuel" est de retour pour neuf mois à partir du mardi 14 octobre. Une exposition pour les 9-14 ans identique à celle de 2007 malgré un contexte qui a sensiblement changé...". 
Quant à la sexualité, "On ne choisit pas, elle s'impose à nous" ? Présentation AFP 2014, Maud Gouy, commissaire muséologue de la Cité des Sciences à La Villette, Paris 19ème https://www.youtube.com/watch?v=wlY1jt9GNuY 
Vouloir dédramatiser ou redorer la sexualité signifie qu'on la pense dramatique ou triste ? Il n'y a pourtant rien de cet ordre dans la sexualité libre et épanouie. Et surtout c'est un préjugé ou stéréotype typiquement adulte qui n'a rien à voir avec les attentes curieuses d'une petite fille au sujet du fonctionnement de ses organes.
"Image joyeuse et politique", selon Ludivine Frémy, Chargée de mission, Forum départemental des Sciences https://www.youtube.com/watch?v=_pnfPCVv4PE
De quelle politique s'agit-il en terme de sexualité et de quelle gaieté ? Pour ma part et celles d'un grand nombre de féministes (natives, qui jusqu'à ce qu'elles s'aperçoivent que le néomasculinisme nous envahit et que le machisme sournois continue), nous n'avons eu nul besoin de faire exposition pour vivre une longue vie de sexe joyeux et fantaisiste, avec ses hauts et ses bas. Malgré toutes les avanies d'une vie déjà plus qu'entamée, nous n'avons pas été éduquée sexuellement par les institutions, et nous en sommes fort bien trouvées, jouissant d'une sexualité sans restrictions, finalement. Nous restons capables d'éduquer nos petites filles à la sexualité sans que les zizis de service s'en mêlent.

Par ailleurs, l'excuse et argument majeur (?) des amoureux de Zed et ses zzzzz (barbants et soporifiques) reste que toute critique est malotrue, puisque le monde est si laid bourré de porno chic et moins chic, que surenchérir ne fait pas de mal aux enfants) me fait poëller. A fffff rire, le moralisme fataliste et dépressif que voilà. Les plus farouches défenseurs ne sont, déjà en 2007, pas allés l'analyser, en particulier, une figure de proue genriste qui loue des oeuvres pornosoft pour ados (parmi les ressources documentaires Eduscol) ? http://www.altersexualite.com/spip.php?article320

"Billets d’humeur > L’expo « Zizi-Sexuel » à La Villette et les réacs. vendredi 30 novembre 2007. N’ayant pas visité cette expo mais seulement le site, je n’ai pas fait d’article. Elle a au moins le mérite d’exister, et d’aborder un sujet délicat en France, puisqu’il s’agit d’évoquer la sexualité à destination des pré-ados" http://www.altersexualite.com/spip.php?breve20
Légende - Dans la foulée, le sexisme persiste et signe
En haut ado délurée et poseuse l'air mutin -Classieuse la meuf Lolita de 14 ans ? Bukovsky qu'est-ce t'en dit ? C'est celui qui dit, "qu'y est"

Restant peu séduite, voire opposée, à la représentation des adolescentes par moyen humoristique potache, vachement grasseyant et très machiste, on le sait depuis longtemps. On voit clairement que cette jeune enfant cumule les courbes et la posture d'une gauloise (qui fait tourner la tête d'Astérix) et des poseuses romaines en roue libre, un condensé de l'humour vaseux gallo-romain ?

Légende - A gôche, butch* as *rad fem anciennement appelée virago (de vir, vit, force virile, femme masculine /masculinisée -au début du 19e siècle considéré comme pathologique) vue en "réac'" en costard de mec, semi-grenouillère moche et gris fer, bouche sans lèvres bordée de dents de requins... (pour info - *butch -bouchère-, lesbienne travestie - *rad fem féministe radicale, ou lesbianiste)
A droite, gentil ado-qu'a-bobo, brimé sans led ni ballon

Depuis que des féministes radicales, les premières, se sont opposées à l'ingérence de transactivistes (queers) dans leurs réunions lesbiennes, les injures se multiplient contre les premières par les seconds, notamment injurieusement appelées "TERF Definition Acronym for Trans-Exclusionary Radical Feminist". http://queerdictionary.tumblr.com/post/3891289414/terf

  • Zizinclusifs* - Rappelons que les membres du Mouvement de Libération des Femmes se sont désolidarisées des revendications "gay" muées en revendications queeristes du FHAR (dont s'inspireront les queeristes us), dont pédérastiques (dite faussement pédophilie, amour des enfants, alors que ce n'est que pédophobie) n'excluant aucune paraphilie de ses membres actifs puisque aucune des "sexualités périphériques" ne doit être exclue, est-il professé. 

"28. (...) A l’enfant élevé, privatisé, familialisé, ils opposent l’enfant ORPHELIN, modèle idéal, utopique de l’enfant à rencontrer, à aimer. Mais tous les enfants ne sont pas orphelins et les vrais orphelins sont en orphelinat où personne ne vient les réclamer ni les enlever. Ils sont donc à rapter, ces enfants avec père et mère, à détourner quand ils ne détournent pas eux-mêmes » (Sebbar, 1980, 13-14)"  Jean Bérardin Genre, sexualité et société, 11 | Printemps 2014 : Parias sexuels, Dossier De la libération des enfants à la violence des pédophiles. La sexualité des mineurs dans les discours politiques des années 1970 http://gss.revues.org/3134
Il est impossible d'ignorer que cette caricature de femme, bien que prétendue et désignée en pétitionnaire de SOS Education (depuis sept ans s'est érigé contre l'expo en bloc) ne correspond à aucun des défenseurs de cette réclamation, mais plutôt aux critiques féministes que nous avons vu s'exprimer sur les réseaux sociaux. On ne peut confondre des canards du bon dieu avec des canes sauvages. http://www.expressio.fr/expressions/il-ne-faut-pas-prendre-les-enfants-du-bon-dieu-pour-des-canards-sauvages.php

Art sexiste - Dessins, caricatures, bandes dessinées :
"Méchantes filles ! Petite histoire des antagonistes féminins en BD Si les héroïnes ne brillent pas par leur présence dans la bande dessinée occidentale, les méchantes, quant à elles, possèdent des caractères spécifiques et semblent répondre à d’autres codes. Anatomiquement, elles ne sont pas forcément différentes de la représentation des autres femmes, mais elles possèdent généralement des traits particuliers : des cicatrices et des poitrines imposantes notamment, qui témoignent d’une sexualisation accrue. (...) Ces trois signes dénotent la masculinisation des méchantes en bande dessinée : elles sont présentées comme des femmes indépendantes, comme si le choix d’aller contre le héros était synonyme de libération et d’autonomie. Ces figures s’inscrivent donc dans un schéma masculin qui confine les figures féminines émancipées aux personnages repoussoirs.http://hero-ine-s.tumblr.com/regards#article7
Que ce soit un personnel droitier et des créationnistes ou tenants de la complémentarité des sexes hiérarchisée qui se soient les premiers mobilisés pour des raisons qui leur appartiennent n'interdit en aucun cas d'examiner attentivement des représentations sociales faites dans un but d'éducation. Au contraire, c'est à nous féministes d'être les plus vigilantes.

Bien sur, l'humour excusera tout mais il n'empêche que l'image de la censeure masculine fait mal au féminisme critique en le faisant passer pour mal baisé et haineux. 

En baisser de rideau, et point final de la visite sexuelle, "LE" foetus, cadeau aux bonnes élèves qui auront bien appris à tourner leurs langues sept fois dans leurs bouches-
Légende - Ma proposition - En place de dupliquer en liquide amniotique le garçon Titeuf, seul, 
on devrait lui donner une compagnie hétérozygote, qui permettrait d'éviter le biais du zizi bouffeur d'espace
De plus que l'on connait le désir cultivé de longue date pour les mères de concevoir et porter des garçons, qui amène au déséquilibre du taux de masculinité, dont on sait les méfaits, en particulier, en Asie, c'est un risque à éviter. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/04/agynie-des-mineures-feminicides.html
  • Le dessin de Zep & son acolyte Soulcié en choeur -rendons aux césars, leurs savates-
    En répons aux critiques 
Emballées dans le même cabas, toutes femmes ou féministes critiques qui y deviennent de grossières mal baisées misandres hystériques acâriâtres (j'ai fait exprès pour les deux chapeaux tellement on nous en fait porter) opposées à une certaine image de la coquetterie adolescente libérée, flatteuse pour qui ? On n'en attendait pas moins de nos libérateurs. Ce qui est bien, c'est que le machisme a toujours tendance à en faire des tonnes pour se dédouaner.
Sans légende - Dessiner des lesbiennes et des gays avec leurs enfants (ce ne serait pas ce qui s'appelle brosser les dames dans le sens du poil ? ) rend moins sexistes toutes ces représentations d'un autre âge, des filles et des gamètes mâles, dite "petite graine du gentil monsieur" (traduction du donneur de sperme) - Si vous doutiez encore du sexisme de l'affaire, vous avez la réponse toute chaude, brioche.
Ma proposition - Dire au petit garçon, qu'il s'agit d'un don de sperme

  • En famille, nous dit-on - 
Ah, j'allais oublier, ayant découvert incidemment le prénom de la petite soeur du crâne d'oeuf, macho en herbe, je vous le donne en mille, j'ai réellement été surprise de tant de redite... Vous n'allez pas me croire... Zizie... Sissi si si, je vous rassure, même les Slovaques sont au parfum Le héros du Guide du zizi sexuel a une soeur Zizie. http://www.seznam.name/video/?type=rutube&watch=b6050fb7c072c50d774e8af12299901d&title=D%C3%A9ssin+Anim%C3%A9+-+Titeuf+-+N2+-+Ma+soeur+Zizie+%28VF-2001%29

Comment ne pas comparer l'information contenue dans ces surnoms comparés d'un frère et d'une soeur ? La petite soeur est bien nommée, sans se poser du tout d'autre question "minipénis", et le premier, l'aîné Titeuf, l'on imagine que c'est la contraction de petit oeuf : Le commencement de tout, l'alpha et l'omega ?
  • Autrement dit, nous constatons une bédé, ses avatars et expositions, banale, rien de choquant en patriarchie phallocrite*.
Ceci dit, non pas à l'emporte-pièce* mais après avoir décortiqué tous les articles à charge comme à décharge sur le guide, les dessins, les albums, les livrets, les expositions et visionné tous les films promotionnels produits depuis 2007. http://www.altersexualite.com/spip.php?breve20
*Salade à l'emporte-pièce, dite salade à la Sofia ;)
Avec la gracieuse autorisation de l'auteure Sofia Chami
Au contraire, cela nous fait un cas d'école très éclairant du sexisme larvé et d'un faisceau de représenations concordantes qui sont de promotion d'un glissement de sens et de pratiques de l'éducation sexuelle à l'éducation à la sexualité.. en jouant avec les vieux stéréotypes ressassés par humour, un peu comme les blagues sexistes sur les blondes qui enracinent le propos quasi subliminalement. C'est bien de l'accumulation de celles-ci qu'il est question, une seule isolée au milieu de tout un dispositif strictement scientifique, et la science sait être drôle et belle sans bêtifier n'aurait pas prêté à conséquence.
http://snes.centerblog.net/10-pourquoi-de-education-a-la-sexualite

Glisser de l'éducation sexuelle à l'éducation à la sexualité est une chose simple, voulue, concertée et nombre d'adultes, militants par ailleurs, ne voient aucune différence, pourtant elle est de taille finalement, et tient en deux mots simples : idéologie libérale- Le libéralisme est très large en ses ramifications et ses implications- Une simulation de stimulation sexuelle reste ce qu'elle est. Représentation de l'organe sexuel, selon non pas une norme nouvelle et qui n'est pas naturiste.

Sexisme scientifique - En ce qui concerne le sexisme, il a été de toutes époques, scientifique. Je n'y inclurai pas les thèses psychanalytiques qui ne sont pas scientifiques mais disciplinaires. Nous avons donc toujours de nouvelles preuves de science sexiste, puisque des commissions scientifiques de psychologues du développement ont parait-il veillé à la scientificité de l'exposition.

Les caractéristiques des stéréotypes de sexe sont pourtant de mieux en mieux ciblées pour les projets publics et cela se lit très facilement dans le rapport récent et qui parle des subventions soumises à un refus du sexisme. 
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/144000624/0000.pdf

Espérant que ce balayage sera mis sous les yeux des responsables et permettra aux commissaires d'améliorer notablement leur expo
sition. Pour ce qui est des ZEP Sexuelles, il me reste quelques


Propositions - Vous aurez saisi que mon propos pour ce qui est d'exposition scientifique scolaire (dont des élèves se font bonheur de ramener à ceux qui n'y assistèrent pas des matériaux divers et variés) qui concerne en tous points les deux sexes, j'attendrais qu'elle soit conforme à la Constitution, à égalité d'éléments biologiques. Le naturalisme nous protège des idéologies en la matière et rien ne doit être caché aux enfants. Pas de simulacres, de l'information sans biaiseries !

Pour le général, étant d'extraction modeste, je me contenterais d'exigence de même en ce qui concerne l'éducation nationale sexuelle, de bons livres de biologie, exacts, rigoureux, esthétiques, à la pointe de l'état de l'art. Quant à l'intime et problèmes personnels n'ayant pas à encombrer l'agora, et méritant beaucoup plus d'attention que des classes mixtes survoltées, des médecins scolaires et infirmières à demeure s'enquérant des secousses pubertaires en particulier.
Mais cela est peut-être trop exiger ?

Egalement ma suggestion de procéder à une analyse simple et informer de tous types de pédocriminalité, notamment le proxénétisme sur mineures... 
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2532.xhtml
  • Anthropologie juridique - Court encart juridique sur l'adolescence et ses droits, au sens actuel - D'ébauche du "droit jouissant"
L'adolescence en certains temps allait à trente-cinq ans. L'adolescence clémentine nous en est témoignage. Mais sortons des agrumes pour revenir à nos vergers de poiriers et leurs espaliers d'âge. 
Clément Marot, L'adolescence clémentine, Anvers MDXXXIX (1539)
http://www.auction-in-europe.com/index.py/object_details_archives/cid/1573447
En ce qui concerne les seuils d'âge, jusqu'à quinze ans, l'enfant reste aux yeux de la loi considéré mineur à deux niveaux, sexuel et politique. A savoir donc que le pré-ado et ado sont mineurs sexuels et civils, puisque la majorité sexuelle (avoir des relations sexuelles comme on l'entend, y compris avec des adultes) a été fixé en 1982, pour tout type de relations, dites orientations sexuelles, à quinze ans. Cela signifie donc que le public de cette exposition l'année suivante ne sera plus protégé, en ce sens, qu'il ne sera plus illégal pour des adultes d'avoir des relations sexuelles avec eux. http://fr.wikipedia.org/wiki/Majorit%C3%A9_sexuelle
Réservé aux pré-ados, donc interdit aux ados ? L'adolescence ne commence pas à 14 ans
Par contre implicitement minorité sexuelle s'arrête à 14 ans
Adultes sous entendu parents et professeurs, donc responsables légaux ?
Pour récapituler, le public scolaire de 8 à 14 ans des deux sexes ne rentre pas dans ces catégories, ce qui concerne le droit des incapacités et le droit de protection des mineures et mineurs : 
  • 1974 - Majorité civile et majorité matrimoniale à 18 ans, 
renforcée en 2006 par la nubilité (état de se marier) à 18 ans.Des dispenses matrimoniales sont accordées par le Procureur de la République en cas graves http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070721&idArticle=LEGIARTI000006421971&dateTexte=20141025
  • 1982 - Majorité sexuelle à 15 ans pour tous basé sur le consentement sans surprise du mineur civil,
La notion implicite a fait l'objet de nombreuses échauffourées http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9titions_fran%C3%A7aises_contre_la_majorit%C3%A9_sexuelle
Loi no 82-683 du 4 août 1982 "abrogation de l’art. 331 (al. 2) du Code pénal" et la distinction discriminatoire dans l’âge du consentement entre rapports homosexuels et hétérosexuels est ainsi supprimée (comme avant 1942), devenant de 15 ans pour tous." http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000691992) http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000691

Celle-ci non dite reste déduite en creux de l’atteinte sexuelle sur mineurdélit réprimé à l’article 227-25 du Code pénal
Droit compensatoire, d'assistance, voire d'assistanat au dernier degré -La tyrannie du care butlérien des théories queeristes ?

 Le droit à la compensation et le droit à la sexualité ne sont pas des droits et ne peuvent le devenir, sinon on va tout faire compenser par les Etats ? On voit jusqu'où pourrait aller ce droit à la réparation du défaut et de la douleur... Comme le souligne l'avis du Comité d'Ethique et de Déontologie, même si l'école psychanalytique, notamment Dolto (profondément chrétienne et persuadée de l'oeuvre divine de procréation de l'être en devenir possédant déjà tout son souffle), ont prétendu le foetus une personne -sous entendu "bisexuelle originaire", pénis en premier et pénis vestigial/clitoris ensuite- à qui il faut parler. A ce compte, l'on pourrait faire de l'éducation à la sexualité au ventre des mères ? http://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/avis_ndeg118.pdf


Il est à noter que la même psychanalyste freudo-lacanienne se faisait fort de voir rayer la minorité, afin d'exalter la notion de consentement et capacité décisionnelle de l'enfant, sans voir que cela équivaudrait à mettre à disposition sans merci des alphas dominants, les plus faibles, fragiles et démunis constitutionnellement au sens strict ? En même temps, professant quelques principes du "à la dure" qui forge le caractère dans la cour d'école, ainsi que près ses propres enfants de la part de leur père ? 

La notion d'enfance n'est pas née avec Freud et le droit de la protection des mineurs en faisant barrage à ce que la sexualité adulte leur soit imposée n'a rien d'hystérique, au contraire de ce que propagé par certains.
"la réflexion sur la sexualité des enfants est complètement hystériséehttp://www.heteroclite.org/2013/10/arthur-dreyfus-tony-duvert-pedophilie/ 
D'une part, nous ne sommes pas obligées de croire que les enfants ont une sexualité, comme d'aucuns insistent à le répéter en boucle. D'autre part, nous précisons qu'il n'est nulle question en droit d'hystériser quoi que ce soit, ou que le droit surprotège les enfants. 

Une autre question éthique se pose, est-il correct de voir ces assauts aux marges, soit aux populations mineures et handicapées, pour faire advenir des droits aux sexualités pour adultes ?

  • Anthropologie des couleurs ou anthropologie de la laideur ?
Le rose aigri et le marron boudin semble devenir à la mode pour faire éducation sexuelle des adultes ? Adultes qui communiquent par dessins animés pour s'apprendre des techniques diverses et variées, que l'on aimerait cependant qu'elles ne restent accessibles qu'aux adultes majeurs et vaccinés.

Serait-ce encore une manière de dégoûter de la sexualité ou est-ce des personnes inconscientes qui se croient irrésistibles, ainsi que leur esthétique à deux balles ? Allez jusqu'à enseigner l'anulingus aux enfants, c'est bien déborder de certaines bornes... La sexualité adulte n'a pas à parasiter l'enfance.

Malheureusement, ce la rappelle un peu trop les prises de position de certains autres adeptes des sexualités périphériques, et qui nous rabattent les oreilles et les yeux depuis déjà tellement de temps, dont je ne ferais pas plus de publicité ici... Ils ont beau faire, travestir par de très jolis mots comme "pétale de rose" (anulingus) et "ondinisme" (urine dans les rapports sexuels) ou "douche dorée", cela n'enlève rien au fétichisme. Toujours prendre tout le monde pour des tartes, les autres sont si bêtes, ils ne savent pas se faire plaisir, c'est bien connu. Les nouveaux moralistes sont parmi nous ?

"Suite à vos nombreux commentaires, il nous semble important de repréciser que cette série de films d'animation est un produit artistique, un pastiche. Ce programme est destiné aux adultes et son accès est interdit avant 23h. Les textes sont une compilation de ceux que l'on trouve en ligne entre autre sur wikipedia. Naturellement, comme la plupart des créations, il peut susciter chez les ennemis de la liberté les réactions malveillantes habituelles."
La terre tourne et la terre est ronde, ces mini formats pourront donc être rapidement vus par tout internaute de 7 à 77 ans sur sa surface. Pourtant d'emblée, avant même que de trouver exagéré, voilà que vouloir préserver les enfants deviendrait une atteinte à la liberté ? Interdit non pas au moins de mais au moins de 23 h, vraiment ce sont des comiques, ne savent-ils pas que quand il est 1 h à Paris, il est 13 h de l'autre côté du globe ! Cela y est , j'ai compris ces gens vivent à l'âge de pierre, ils n'ont ni montre, ni boussole et n'ont pas découvert toutes les variantes des colorants.

Compilations inspirées par wikipet : Que de science, que de science, j'en frissonne de plaisir... Point G ou "point gnangnan", l'invention de Kinsey et ses collègues sexologues inspirés par SF ? Décidément, quel humour et quelle culture, j'en reste toute estourbie. Que l'art du pastiche soit devenu aussi peu délicat et fasse la morale de la liberté sexuelle par le fétichisme n'est pas anodin, même s'il se prétend seulement à destination des adultes à qui l'on voudrait faire éducation populaire sexuelle par la voix d'une petite fille qui pose des questions d'adultes plus que majeurs ? Bienheureuse suis-je de n'avoir découvert toutes ces complications viriles que ma majorité dépassée.
http://creative.arte.tv/fr/labor/education-sexuelle
Après La Villette qui fait science de chambre de bordel californien (pour faire ludique ; si jamais la science effrayait les gosses ?), voilà l'Arte qui nous fait un pastis (prononcez à la portugaise, le "s" fait "ch" - Voir pastis provençal http://lespetitescroix.chez.com/quelques_expressions.htm

Education sexuelle populaire pour adultes style pipi caca boudin et prétend que c'est féministe ? là je pense qu'ils vont avoir un peu de mal à nous faire avaler la couleuvre.. http://www.expressio.fr/expressions/avaler-des-couleuvres.php

Prétendus féministes ? 
Verge, vulve, mots interdits devant les gosses par la pasteurisation viking. Ah que cette dessination suédoise se montre donc phallocrate d'emblée, et titre parlant... forme diminutive du zizi majeur, la phallocratie toujours bien vivante frétille de la queue... Et puis le petit lierre rouge en prime, mais bien sur il faut de l'amur pour avoir des relations sexuelles, au fait ce n'est pas un peu chrétien tout ça ? toussa le crétin monté jusqu'aux fjords- Que la figue ait la banane et n''ait pas oublié son rimmel ne change rien au virilisme et masculinisme du propos. Le sexe féminin toujours référé au majeur (symbole du phallus dressé que d'aucunes atténuent en pénis), tout simplement, ne faisant pas figure d'égalité mais bien de subordination.
Extrait de http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1306533-zizi-et-zezette-font-polemique-en-dessin-anime-bienvenue-au-pays-des-nevroses-du-cul.html
"Zézette star" !, Halte là, le sobriquet est déjà usé jusqu'à la corde et la trame par un petit luron,vert, lutin pas bien gai, voire clown triste, qui parle en place des femmes et agressent d'autres verbalement, les intimidant, les menaçant de son index vitupérant et de son verbe intimidant. Malheur aux accortes organisatrices d'Universités féministes montréalaises qui convient des associations se prétendant détentrices de la Vérité proxène...

Traiter l'organe féminin de petit phallus ou pénis, là j'explose en invectives (silencieuses) car je le sens vulgairement insulté, cela étant faux,réducteur, de sous entendre par le "ette" que ce serait un pénis non développé. Dit-on aussi de l'appareillage masculin, espèce de phallusard  pour écrire le summum débile et mollesse, alors que l'exemple serait pourtant frappant ?

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie

  • Fondamentaux de ce bloguethno :
Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteure : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FRTout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.
En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible." Avis existant aussi dans les langues suivantes :