jeudi 9 avril 2015

Maternité en question

“Si j’ai survécu, je le dois, d’abord et à coup sûr, au hasard, ensuite à la colère,
à la volonté de dévoiler ces crimes et, enfin, à une coalition de l’amitié – car j’avais perdu le désir viscéral de vivre.”
On bouge à Saint-Pantaléon ! Germaine Tillion  – matricule 24 588 – “Ravensbrück”, Le Seuil (édition 1988), pages 23 et 31" Les Hortensias rouges de Germaine Tillion &
http://www.autun.com/onbougeasaintpan/?p=4320
Gouttelette suffit
Jusqu'à cette dernière semaine depuis l'ouverture du guichet fin 2011, les billets émis par ma banque ne portaient que tristes effigies féminicides. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html

Pour une fois, ce dernier sera, par contre, dédié à un bonheur spécifique aux femmes, sous ce vent de printemps, tout en chaud-froid...  Heur variable, le bon ne l'est pas pour toutes, car parfois contraint, dicté, ou refusé. La mère étant une fille, ou une femme, qui conçoit puis materne, s'exerçant en maternité biologique ou en mère de substitution (dite ainsi en adoption, règle de recueillir les enfants, courante dans toutes sociétés). Enviée fonction biologique et ses rôles, au gré des sociétés de bonne facture et parfois de mauvaise comptabilité...  Mères condamnées, adulées et mères ignorées, leur nom effacé... La duplicité règne sur leurs têtes de femmes sans nom. Craintes ou culpabilisées. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2014/09/la-fete-papa-s-f.html
 
 Campagne ONU Femmes, "Rendez leur nom aux mamans"
Tout est expérimenté, encore aujourd'hui, par les sociétés du globe, alors que l'on aurait pu croire révolu le temps des mères cachées ou des diktats d'allaitement dans les sociétés industrielles. Cependant, une idéologie égalitariste tend à nier la maternité, en mettant en cause partie maternelle, afin de promouvoir subrepticement d'obscures capacités lactatives masculines, que l'on sait pourtant plus que restreintes ; exaltant ainsi le biologisme glandulaire, dont il n'est pas secret qu'elle profitera finalement aux visées du queerisme et son transgenrisme qui tendent à androgyniser (bisexualiser par détermination sociale liée à des expérimentations médicochirurchicales) http://www.slate.com/blogs/xx_factor/2015/02/04/angela_ames_sex_discrimination_case_breast_feeding_mom_loses_because_men.html

Celle qui nous mit le pied à l'étrier pour déboulonner le mythe de la maternité mérite d'être dans mon introduction. Cette philosophe optimiste a essuyé tous les pires affronts suite à son opus décapant, elle n'a jamais baissé les bras ou la garde, un seul instant devant la bêtise crasse et cruelle de ses détractrices & cteurs... Incomprise encore de nos jours, elle n'a pourtant jamais voulu détourner quiconque de la maternité, comme s'évertuent à prétendre les dévots masculinistes en procès d'intention, elle a seulement contribué à ce que les femmes enfin la pense, et prennent leur responsabilité entière, passant outre les ordres virils ! A voir qu'elles se sont toutes plantées à tartiner sur la mort du père (expression d'ailleurs me paraissant ridicule et snobe), le père redouble d'intensité en ces temps de guimauves. http://www.republique-des-lettres.fr/1622-simone-de-beauvoir.php
photo Sylvie Le Bon de Beauvoir - Diffusion Gallimard
http://www.folio-lesite.fr/Folio/livre.action?codeProd=A34383
Prévenues et chaque jour cependant, laissé mettre en place toutes les nouvelles discriminations les plus abjectes contre les femmes avec leur assentiment -of course d'autodétermination et choix de se posséder et de disposer de cette possession ("je fais ce que je veux de moi", propos même de la parturiente de 65 ans ou des porteuses gépéhistes)-, grâce à l'anguille de "égalité dans la différence" du philosophe Charles Taylor ou de la surindividualisation ou sursingularité de l'autodétermination des "identity politics"...

Pourtant, on était déjà bien prévenues, mais, en fait, qui la lit réellement ? Les mêmes processus de justifications ne dit pas que les processus soient les mêmes !
"Pour prouver l'infériorité , les antiféministes ont alors mis à contribution non seulement comme naguère la religion, la philosophie, la théologie mais aussi la science : biologie, psychologie expérimentale, etc. Tout au plus consentait-on à accorder à l'autre sexe "l'égalité dans la différence". Cette formule qui a fait fortune est très significative c'est exactement celle qu'utilisent à propos des Noirs d'Amérique les lois Jim Crow* (*voir deuxième partie p. 202) ; or, cette ségrégation soi-disant égalitaire n'a servi qu'à introduire les plus extrêmes discriminations. Cette rencontre n'a rien d'un hasard....(...) les processus de justification sont les mêmes." p. 37 Simone de Beauvoir, La femme indépendante, folio femmes de lettres, Gallimard, 49, 76, 2008
L'histoire de la maternité reste donc emprise et jalonnée de tristement célèbres épisodes, comme celui, ci-après, européen du milieu du vingtième siècle. Bien qu'ayant hésité, je me trouve cependant comme obligée de démarrer sur cette tension effroyable que j'ai failli classer en BMC (bordel militaire de campagne), subdivision BMCM* (bordel militaire de campagne maternelle*) car je vais essayer ainsi de ne plus en cauchemarder.
Jeunes filles allemandes vouées par les prêtres-guerriers proxénètes aux "haras humains"
Hormis les Allemandes enrôlées très jeunes, en 1942, le viol féminicide des femmes répondant aux critères anthropométriques aryens, sera autorisé par le fürher dans tous les territoires envahis et celles tombées enceintes ramenées vers les centres lebensborn, ou la grande matrice, "fontaine de vie" d'entrailles ensemencées.

Là non plus, l'on ne s'est pas préoccupé des enfants prétendus parfaits, perdus dans la nature... ? http://www.lexpress.fr/actualite/societe/france-1944-la-fabrique-des-enfants-parfaits_763222.html

Depuis 2014 et à la stupéfaction hébétée générale, le khalifa daechien, voulu par la secte terroriste des Frères Musulmans égyptiens interdite désormais en Egypte renoue avec les harems, l'esclavage sexuel... http://www.planet.fr/international-le-projet-fou-de-daech-creer-des-pouponnieres-de-djihadistes.977730.29335.html

De ses peu poétiques milices internes, comme ladite d'Al Khansaa (du nom de la poétesse préislamiste, dont la tribu convertie par le caravanier) à la couvade, il réanime ces terribles procédés en prétendant être un Etat et porter un nom de déesse antique ? Phoque les masculocyniques*. http://editos.lepoint.fr/monde/le-poignant-temoignage-de-trois-ex-miliciennes-de-daech-27-11-2015-1985188_24.php#xtor=AD-246-[editos]-20151101
  • Spoliations maternelles - 
Lignée patrilinéaire et maternité utilitaire ordonnancée... une des sources de "la fontaine de vie" fût celle de centaines de milliers de vols d'enfants de toute l'Europe. Fascinés par l'orientalisme de l'Inde à la Turquie et la Grèce alliées, le nazisme s'inspira-t-il de la récolte des janissaires, de 8 à 18 ans ?
"Le Devchirmé, tombé en désuétude au xviie siècle, est officiellement supprimé en 1826 lorsqu'est dissout le corps des janissaires. (...) "impôt sur le sangou de"tribut du sang", était, dans l'Empire ottoman, le système de recrutement forcé annuel opéré par les armées du sultan.http://fr.wikipedia.org/wiki/Devchirm%C3%A9
Charité désordonnée... Cris et vagissements de deux cent cinquante mille enfants arrachés à leurs parents slaves (tchécoslovaques, serbes, polonais, russes, etc.), ou pour certains juifs, aux fins d'aryanisationLes enfants sont pris en charge par la Jugendamt et rejoignent ensuite la Hitlerjugend (jeunesses hitlériennnes) -selon certains chercheurs, jusqu'à dix fois plus- La couleuvre avalée en une seule bouchée au Tribunal de Nuremberg que cela aurait été "oeuvre de charité" ? https://books.google.fr/books?id=YSCzvwaJISgC&dq=Lebensborn+charit%C3%A9&hl=fr&source=gbs_navlinks_s


Il n'y eût donc pas que des "SS-kinds", se fiant aux apparences des yeux bleus, des cheveux clairs et de peaux pâles sans tâches, à la rigueur de son, comme à Lamorlaye en Westwald, le seul fontainier français.. http://pone.lateb.pagesperso-orange.fr/lamorlaye%20bois%20larris.htm
"...c'est par application divine que le peuple allemand doit maintenir sa pureté raciale. La race germanique est supérieure à toutes les autres et la lutte contre l'étranger, contre le juif, contre le slave, contre les races inférieures est saintehttp://aerin.centerblog.net/430-kidnapping 
"Soeur brune" et enfants slaves et juifs enlevés en centre lebensborn
Question légitime se doit poser de la similarité à compter de 1940 du mécanisme d'Etat franquiste avec la Loi pour la répression de la maçonnerie et du communisme (1940) -on se rappelle que l'allié franquiste, le nazisme s'appuie sur la propagation de faux (contre la judéo-maçonnerie et le judéo-bolchévisme)- qui permit le vol d'enfants, pour éradiquer "le gêne marxiste" des Républicains espagnols. Vols d'enfants dont se voit le lien à la comparaison à l'antisémitisme élevé en Espagne, ancré notablement par les propagande et "eugénisme franquiste", la seule différence entre franquisme et nazisme dans le cas des mères dépouillées étant que les premiers ont fait baptiser catholique par une église empressée au contraire du second souterrainement anticatholique jusqu'à déporter des curés. http://archive.adl.org/main_anti_semitism_international/as_survey_20071bd4.html#.VWiMPs_tmko
"eugénisme franquiste au trafic mafieux - Au lendemain de la guerre civile, le vol d’enfants était justifié pour des raisons idéologiques par le psychiatre officiel de l’armée..." http://www.lecourrier.ch/le_scandale_espagnol_des_bebes_voles_restera_t_il
Les enfants volés du franquisme
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/ARTE-info/2954550.html
"La recherche présente parle de 30 000 tels cas de soustraction d'enfants à motif politique. Avec le soutien des nazis, des études médicales ont été entreprises sur les détenus politiques enfermés dans les camps de concentration, afin de démontrer leur supposée infériorité intellectuelle et raciale reliée à leurs vues marxistes" http://fr.wikipedia.org/wiki/Espagne_franquiste
http://a-couilles-debattues.blogspot.fr/2012/05/cest-arrive-pres-de-chez-vous.htm
Est-ce de ce que déjà la "démocratie compassionnelle" ravageait la politique, en tout cas, l'extermination des slaves leur a été déniée et les rapts, certainement suite au péché du Pacte germano-soviétique ou du ralliement ukrainien, suscitant une indignation profonde ? Toujours est-il que les populations slaves n'ont été reconnues que de loin en victimes et les "adoptés de force" dans ce même projet mittgart (mensch et garten) et leur parenté éventuellement survivante sans jamais aucun dédommagement ?

Une pensée émue pour les petites mères sur tous les continents, avant que de passer à l'antiquaille. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/02/petites-bonnes-petites-epouses-petites.html
  • Les Niobides
Mater dolorosa a fait date et abreuve le dolorisme ambiant.

Pièta par Michel Ange 1499, Vatican, Rome
extrait de http://www.origano.com/fra/la-pieta/

Premiers textes du christianisme naissant (apocryphes) des Gnostiques, surenchérissement de Philon d'Alexandrie, philosophe juif, les passant au crible héllène, viennent s'abreuver aux cultes des déesses mères d'Anatolie, tout en reformulant la sexualité féminine, conservés les deux compartiments, mères et putains d'Astarté ? http://www.universalis.fr/encyclopedie/philon-d-alexandrie/

"Reines des Douleurs" -ou Mater dolorosa- qui prédisposent à la tendance de la souffrance qui donnerait des droits ? Métissée de croyances et superstitions sur les vierges - Ou comment il fût tenté de dicter aux femmes de refréner leur sexualité en la dirigeant toute entière vers la maternité douloureuse, en tout cas,afin de développer sans faute une compassion qui prédispose aux soins, de la naissance à la mort. Care quand tu nous tiens.Déjà Isis... puis u
ne nouvelle exaltation du concept compassionnel vers le XIIe-
Michel-Ange à Ascanio Condivi explique sa pièta "déridée", qui a l'air d'une adolescente,
"Ne sais-tu pas que les femmes chastes se conservent beaucoup plus fraîches que celles qui ne le sont pas ? Combien plus par conséquent une vierge, dans laquelle jamais n'a pris place le moindre désir immodeste qui ait troublé son corps"
Mater dolorosa Jean-Baptiste Carpeaux 1869-1870, Musée de Valenciennes 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mater_Dolorosa
Un nouveau port d'attache - Les déplorations viriles tendent à présent à fonder également des "pater dolorosa", déjà vu esquissés dans les statues paternelles à l'enfantelet, qui se concrétisent, du mythe à la réalité, depuis peu avec les revendications tant masculinistes que queeres en paternalité contemporaine. Le syncrétisme abrahamique à son apogée jusqu'au dolorisme politique ?

Judith, philosophe juive selon la présentation dont se réclamant elle-même, que j'aurais bien vu en Marie, Reine des Douleurs, un journal m'a fait la surprise de l'épingler en Marie la parturiente, Marie Judith en plus de Marie Madeleine... D'ailleurs il y a de ces hasards, Sainte Judith est la patronne de la Prusse-


"Le Job de Judith, care transhumanystique* (ma légende) extrait de la Une
http://www.ladecroissance.net/?chemin=journal&numero=115 
Le bien-être en miettes de la "bonne vie", ah quelle scène... cène de la vie à l'envers ? Rejet des agapes... Funeste mise en scène. Quel drôle de tente. cf. Les Corinthiens, σκηνος - σκῆνος -tabernacle, tente (métaphore du corps humain, siège de l'âme, qui se détend le jour du trépas -aucun possible en arrière)
  • Après cette introduction frigorifiante, réchauffons-nous aux feux anté-historiques
D'un pas de danse, voyons le bal des mères, les unes aux mille seins, les autres courotrophes plus énigmatiques... Une petite dame et son chérubin de trente-trois siècles, et non pas trente-trois ans- me donnent à supputer en reproduction "mycellienne" de nos ancêtres les mycètes et les Mycéniennes. Les champignons ont le choix (non, pas de leur grotte). http://www.lrmh.fr/lrmh/w_publications/microbio/champ.htm
Scan de carte postale "Figurine Courotrophe", XIIIème siècle avant notre ère
Mycènes - Musée National Archéologique
Du mousseron, sautons à la plus récente mère souris, pourtant proche de la Mycénienne - D'autres éléments sur la technique employée par les Béotiens..
"Les courotrophes dans les cultes civiques grecs -Les figurines de femme portant ou allaitant leur enfant étaient l'une des principales offrandes faites aux divinités protectrices de la maternité telles que Déméter, Perséphone, Athéna ou Artémis. Elles peuvent soit représenter la déesse-mère elle-même, soit simplement la mortelle avec son enfant qui souhaite se placer sous la protection divine, ou dédier une telle offrande en gage de fécondité. La découverte de la courotrophe dans le contexte funéraire de la nécropole de Tanagra inciterait peut-être à y voir une mortelle en compagnie de son enfant.". http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/figurine-plate-courotrophe-assise-museau-de-souris
Çatalhöyük (7 500 avant notre ère)
http://www.art-et-grossesse.com/index.php?idPage=21
Lorsque j'étais institutrice de petite section de maternelle dans le jardin de l'école de canisses vers l'entrée, de grands caoutchoucs, des arbres ficus, dont deux charretiers qui menaient des charrettes à ânes (avec des roues de voitures) nous demandaient de ramasser leurs feuilles pour nourrir leur élevage de lapins qui en raffolaient...() () 
                                                                               :hap:  
 Pourtant, je n'aurais pas cru que le conil grignote ces grosses feuilles vert foncé et très épaisses. Pour moi c'était du caoutchouc, sève blanche collante poissante un peu comme les virilogues*... qui veulent cloîtrer les femmes enceintes à Istanbul.
https://www.facebook.com/christine.gamita/posts/10201108493627909?comment_id=5435298&offset=0&total_comments=15
Masque corporel - Makonde, Tanzanie-Mozambique - en 2000 de notre ère
https://www.facebook.com/christine.gamita/posts/10201108493627909
  • Maternité à l'encan
L'amicale proxène est futée, elle trouve toujours moyen de convaincre les mères elles-mêmes... les maires et jusques aux ministres de Marianne ? http://www.linternaute.com/expression/langue-francaise/6555/mettre-a-l-encan/

Nous ne sommes pourtant pas des poules, pondeuses ou pas, à la rigueur bécasses, dindes, oies, linottes ;) ! http://www.languefrancaise.net/bob/detail.php?id=3428

De la PMA de FIV à la GPA (vous n'aimez pas les sigles, ni leur signification, moi non plus, cela nous reste de la colonisation romaine SPQR) http://fr.wikipedia.org/wiki/Senatus_Populusque_Romanus

Jusqu'ici achetée par la dot, la maternité peut désormais l'être par convention de location-vente, ou vente de ventre à terme, avec l'aide d'obstétriciens obtus et véreux. Le louage du ventre, de l'appareil reproducteur féminin et de tout ce corps pendant une dizaine de mois fait toujours oeuvre de servage. Fécondation in vitro sur un continent, gestation sur un autre. 


PMA - Procréation Médicale Assistée - FIV - Fécondation In Vitro (dite d'éprouvette, sinon on dit In Vivo) - Gestation Pour Autrui (dite prostitution utérine, par certaines)- Le sexe féminin et alentours, oh divin réceptacle du phallus et prolongement, restent à disposition, le servage sexuel s'amplifie de du proxénétisme éjaculatoire au proxénétisme utérin. Extrait Google baby - Bébés en kit, Daron, Arte 2009 http://www.dailymotion.com/video/xes5mf_google-baby-bebes-en-kit_webcam#.UakySkCePoI

VMA*- Virginité médicalement assistée... Ordre alphabétique inversement chronologique -

GPA - Maternité monnayée - Acheter la différence des femmes et négocier leur consentement- Pire des discriminations ?

La mère, toujours porteuse, n'en déplaise, alors pourquoi encore une fois nous séparer, fonction de notre utilité reproductive ? La mère à nouveau réduite à son organe d'enfantement, que ce soit défrayée, compensée (non pas de talons pendant la grossesse) ou pas, force furieusement à se rappeler que la dot achetait nos capacités de perpétuer. Le corps féminin était bien réceptacle du saint sperme et en son sein du saint rejeton, rien n'a changé. Il est vrai que s'étant rendus compte que le consentement était obligé en tout acte médical, il faut bien comme dans un autre cas coutumier acheter le consentement. Pas d'extorsion de fond, tous les enfants ne naissent pas par le siège.

Des fécondes aux hiérodules- Des pondeuses aux promeneuses - Venu au tréfonds mais en pratiques nouvelles, le prix d'une ectogénèse, ou gépéa (ça me fait toujours penser à guépéou), pendant qu'à l'étage au-dessus, celui d'une passe, féroce discrimination tant sexxiste* qu'économique. Ce n'est pas une paille, de 9 900 all inclusive. http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/3579-gpa-recrutement-mere-porteuse-internet

On apprend récemment en Thaïlande la rétribution de dix mille euros reçue d'Australiens, le bon côté de cette affaire et qu'à la suite de cette odieuse affaire, les agences (et tout proxénétisme porteur) ont été interdites. http://actu.orange.fr/societe/thailande-mere-porteuse-revelations-sur-une-condamnation-du-pere-australien-afp_CNT0000003opsz.html


Passant par 60 000. http://www.reforme.net/une/societe/isabelle-maman-gpa

Allant jusqu'à 150 000... http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20130130.OBS7110/4-choses-a-savoir-sur-la-gestation-pour-autrui-en-france.html

Estable ou pas e-stable - La plus furieuse des discriminations consiste à acheter la différence des femmes. Ainsi et, en particulier, au chapitre de la patrimonialisation, alors que dit et redit pas de patrimonialisation en droit français. D'autant que jusqu'ici, l'on parvenait à se dégager des rôles et fonction maternelle divine de recueillir le souffle du père aux cieux, si c'est pour repiquer...  Même dans le cas d'une femme compassionnelle qui donne chair et sang gratuitement et qui ne reçoit pas un toston, cela crée une nouvelle et belle zone de profits croissants...
"Depuis dix à quinze ans, il y a eu entre 200 et 600 naissances par an (...) Entre 60 000 et 90 000 euros selon les Etats pour avoir  recours à la GPA, d'après l'ADFH. Environ un cinquième de la somme reviendrait en général à la mère porteuse. Le reste est dépensé en frais médicaux, d'avocats, d'agence de mise en relation, de voyage… "Ce qu'on donne à la mère porteuse ce n'est pas une rémunération, c'est plutôt une compensation... " http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/31/la-gestation-pour-autrui-en-huit-questions_1825165_823448.html
Bien qu'il n'y ait pas commune mesure sauf en cette servitude volontaire acheté par un ticket, dédommagé fût un temps lors du privilège d'acheter pour ses fils la conscription d'un manant, 
"l'achat d'un homme prêt à vivre ces sept années de service militaire à la place de celui qui a "tiré le mauvais numéro" et qui peut disposer des 1200 francs minimum indispensables à cet achat." http://lamotte.pagesperso-orange.fr/ecuras/no4con.htm
Donc en plus, toutes les citoyennes doivent payer pour la différence biologique, érigée par certains comme une inégalité et une injustice, plus de limite au pompage de la Sécurité sociale ? http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/nathalie-petrowski/201404/26/01-4761174-meres-porteuses-bebes-marchandises-.php

Patrimonialisées en kit servies pendant environ neuf mois, tout un programme. 
http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/nathalie-petrowski/201404/30/01-4762187-jai-decongele-ma-mere.php

  • GPA - Gépéha de tourisme sexuel et les conséquences de santé sur les nourrissons 
En divers cas d'espèce -

Gravidité compassionnelle & conséquences de bons sentiments pavant l'enfer des fratries :

"Tanya, qui a voulu aider bénévolement un couple d’inconnus, raconte le désarroi de son aînée quand le nourrisson tant attendu a disparu : « Comment ai-je pu croire un instant que je pouvais donner un bébé et que ma fille n’en serait pas affectée ? »Cinq ans plus tard, l’enfant qu’elle n’a fait que porter lui demande: « Nous avons les mêmes cheveux et les mêmes yeux, pourquoi m’as-tu donnée et as-tu gardé les autres ? »" http://www.hebdo.ch/hebdo/cadrages/detail/t%C3%A9moignages-%C2%ABje-suis-un-produit-de-la-gestation-pour-autrui%C2%BB 
" Un coiffeur montréalais qui a eu des jumelles grâce à une clinique de Bombay résume son expérience en une formule saisissante : « Pour moi, une mère porteuse, c’est comme un four. »" http://plus.lapresse.ca/screens/79f167eb-c75a-4df1-9175-bc88331bf5ea%7CH8iFmdOQGdbl.html
 D'autant que, dans certains cas, cela peut devenir grave, de maladie génétique ou héréditaire du côté maternel, ventre et sang maternel avec liquide amniotique neuf mois durant. Un enfant à deux mères. Ou bien lorsque des milliers d'enfants auront peut-être le besoin de connaître l'être qu'ils ont été pendant neuf mois... ovule ou pas, césarienne ou pas, si le foetus n'est pas un enfant né, plus que le ventre reste mobilisé pendant neuf mois et quelques...

Tout ce que les uns auront au sein du mariage, les autres l’auront -tôt ou tard-, quels que soient cibles et acronymes- et la Gestation Pour Autrui relève souvent d'une Procréation Médicalement Assistée comme il se voit dans les innombrables documentaires.

Louer les ventres de femmes (bien loin et bien pauvres, qui ne pourront jamais faire valoir l’ombre d’un droit maternel ou d’une filiation) confirmera simplement toujours plus avant que les femmes réduites à du ventre sexué. On connait déjà de longue date cette forme de servage.
Claire Brétécher https://www.facebook.com/111914008883409/photos/a.111924585549018.17743.111914008883409/644585775616227/?type=1&permPage=1
Ma légende - Une caricature reste un mille feuilles de sens, essence à la vanille ou au chocolat - En effet, ce sont des queers (non tous les gays ne sont pas affiliés) qui jaugent la maternité d'une femme qu'ils désirent et vont acheter... cela montre tout le racolage, proxy, proxo de la gépéha, de tous ces hommes qui veulent s'approprier la différence des femmes, toute l'histoire patriarcale en personne, l'appropriation du corps féminin, par bout ou pour le bout- Sans peur et sans reproche, le système patriarcal va de l'avant en affirmant tous ses principes, haut et fort.

Cette caricature nous mène donc tout droit aux maternités de substitution compassionnelles. Voilà l'inversion faite, la mère initiale devient de substitution, mais plus d'adoption.

Bonnes amies ou bonnes parentes prêtes jusques aux dons d'organe si elles sont compatibles (ovules comprises) qui prennent en pitié et consentent d'elles-mêmes à s'offrir, en doux sacrifice. Bien évidemment que manque au contrat la monnaie d'échange fiduciaire. Ce qui ne nous empêchera pas d'y voir toute la monnaie morale et religieuse qui lui sera payée de reconnaissance sociale et d'admiration. Cela rappelle fortement, les polygamies, notamment d'esclavage domestique, lorsque l'épouse, lasse, épuisée ou malade, va chercher une nièce toute neuve qui va se charger des tâches ménagères et sexuelles, afin de retenir l'époux dans la zone d'influence du clan matriarcal (en pays lomwé).
Polymère http://www-ics.u-strasbg.fr/IMG/png/melt48X1024bwg.png
Lorsque la modernité travestit une forme de polymères (polygamiques)... les femmes compassionnelles devraient tout de même réaliser à quel point le glissement est dangereux en termes de droits et leur protection de principe pour toutes, au-delà de leur besoin personnel de don de soi. 
  • Pas d'angles réprobateurs, ni dans un sens, ni dans l'autre - 
Dans ce cadre et de ces faits, AERAFEM a soutenu au Secrétariat d'Etat aux Droits des Femmes le projet modificatif du CERF,
"Dossier de réforme concernant la GPA : Assurer aux enfants tous leurs droits & dissuader du recours à la GPA" http://gpa-reforme-feministe.blogspot.fr/
Notons que notre droit romain, donc prévenant et non pas palliant, préventif et non palliatif, moral contre la patrimonialisation du corps et toutes ses parties, au contraire du droit anglo-saxon mouvant et en forme de sparadrap. Il faut donc lire ce projet de loi attentivement pour ne pas lui faire dire n'importe quoi. Ainsi, il ne dit absolument pas que des enfants actuellement concernés seraient pris en charge par des services sociaux, cela ne pourrait advenir que si les gens enfreignaient la loi.  Cela s'applique donc à une situation à partir de laquelle on imagine que les gens vont respecter la loi réellement dissuasive et donc qu'il n'y aura jamais aucun enfant relevant de ce refus de la loi. Au lieu de la situation actuelle de minorités qui font du chantage à l'enfant... le verrou dissuasif signifiant quelque chose d'important, sinon tout le monde se fiche de la loi manifestement ? En cas de respect de la loi fondamentale française de non patrimonialisation du corps humain, de ses organes, de ses enfants, exprimée dans celle de dissuasion ferme de tout recours à toute gestation pour autrui en France ou à l'étranger, ainsi que des enfants, aucun adulte responsable ne mettra en péril un enfant né à l'étranger d'une mère étrangère possédant un état-civil de départ étranger.

On peut donc dire que les femmes perdent tout droit de regard sur leur accouchement et leur nouveau-né, tout en abandonnant tout droit de mère ou de concubine ou épouse. Ceux qui ont les moyens se fournissent dans le tiers et le quart monde, les autres trouvent de bonnes copines sentimentales dans le don de soi, la compassion et l'admiration des saintes attentions… Tout cela serait donc féministe d’élargir toujours plus le droit au profit des pères ? Qui ne sont en rien des parents indifférenciés 1 et 2 mais restent des pères- Peu importe que leur sexualité soit entre eux ou avec des femmes. Et la correspondance de même pour des mères. En l’occurrence, sont donc en train de s’écrire les fondements de "l’homopatriarchie".

On voit aussi apparaître l’époux épicène, comme l’homme et le citoyen… on se fait toujours englober toujours plus. Ne serait-ce pas dans de mauvais draps ? La sexualité, les relations sexuelles, les appariements, les usages matrimoniaux, les règles juridiques matrimoniales, et la constitution des lignages -qui permettent de retrouver ses ancêtres (et notamment permettent des recherches sur les maladies héréditaires et génétiques)- sont choses distinctes. Il serait utile d’y regarder de près. Tout reste asymétrique, les droits égalisés n'y changeront rien. https://christineld75.wordpress.com/2011/05/30/asymetrie-reproductive-et-gestation-pour-autrui-gpa/
Extrait du logotype
http://www.mav.mk/text.php?lang=fr&id=about
A l'inverse extrême est suscitée un récent besoin de se stériliser chez les filles. Ayant découvert dans les années 80 par un de mes bons amis philippin que nombre de femmes mariées aux Philippines recouraient à l'hystérectomie, je constate avec étonnement que la stérilisation volontaire moins mutilante que "la totale" fait l'objet en France d'une publicité grandissante. Dans la droite ligne de l'organisation depuis toujours, les pondeuses d'un côté, les autres de l'autre... L'angoisse de certaines de toutes se retrouver à l'étable ne tient pas compte de l'alternative ? Toujours effet de féminiscisme* ! Toujours celles destinées aux plaisirs (hiérodules scythes, hittites, hétaïres... dispensées de générer lignée patrilinéaire/matrilinéaire patriarcale) prétendues gynécocratiques totalement à tort, ou tout du moins plus besoin de les surveiller, et celles épousées, concubines, esclaves destinées à porter la génération, restant sous haute garde et vigilance- http://agora.qc.ca/documents/matriarcat--histoire_du_monde_gynecocratique_par_j_j_bachofen

Esclaves parmi les esclaves, esclaves des esclaves - 
"Le terme moderne « esclavage » vient du latin médiéval sclavus déformation du mot latin slavus (le slave)1. Le mot « esclave » serait apparu au Haut Moyen Âge à Venise2, où la plupart des esclaves étaient des Slaves des Balkans" http://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage
Avant de passer pour "esclaves naturels" pour les Varègues et les Ottomans, puis la croyance aryenne, le mot "slave" pourrait être issu de "slovo" (слово), la parole, le verbe, ceux qui parlent ? D'une part cela se distingue ontologiquement de la variation généralisée de nombre de peuples qui se nomment L'Homme se comparant aux voisins "moins vrais". D'autre part, terme d'autodésignation opposé au "muet", le "Nemetz", qui signifie l'Allemand. On peut donc là probablement discerner une très ancienne opposition des tribus... http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_slaves_des_origines_aux_premieres_principautes.asp 
A gauche - Hiérodule, IIème siècle av. n. E. - Kuka
http://www.mav.mk/article.php?lang=fr&article=17 
A droite - village Marvinci – Valandovo (Zlatko Videski) Extrait d'une vitrine-
 http://www.mav.mk/article.php?lang=fr&article=32 
Signalons, sur ce dernier point, que la prostitution masculine n'a donc rien à voir avec le servage sexuel des filles, la face même du "servilisme" que Le torchon brûle traquait, il y a quelques décennies, au risque de vous déplaire, sauf en cela que toujours de révérence au lingam. Cela reste une histoire phallocrate- Le type escortant reste tout de même quelqu'un qui prend son pied, sinon il ne pourrait satisfaire personne et ne banderait pas. http://re-belles.over-blog.com/pages/_le_torchon_brule_n0_integralite-1475584.html

Après le tribunal de l'état-civil des Français nés à l'étranger en toute facilité depuis la circulaire Taubira à enregistrer tout gosse né à l'étranger de parent français (notamment pour régul' des rejetons portés par des femmes inséminées artificiellement ou pas, donc de gépéa illégale en France et semi adoption déguisée), le Québec démarre en trombe avec le remboursement du proxénétisme utérin ? Alors qu'il est évident que l'on ne peut renier à la loi à l'étranger pour revenir sur le territoire national exiger l'application d'une autre. La stérilité est considérée comme une maladie, à ce titre, la femme dont les organes ne fonctionnent pas est assistée médicalement. Au nom de l'orientation sexuelle d'érotisme minoritaire, certaines lesbiennes exigent ce traitement médical. La loi permet l'adoption à tout célibataire estampillé, normalement sans vérifier son alcôve. Les hommes ne pouvant se faire inséminer non plus ont le droit d'adopter et les femmes aussi, toujours quelque soit leur sexualité, puisque les comparer serait discriminatoire. Si le verrou de la médicalisation due au nom de la maladie saute, on reste donc uniquement en zone de désir et de libre choix ? Le code de civil devenant individuel, ou plutôt prolongement du Code du Commerce. Toutes les tractations prévalent et la citoyenneté n'est plus ?
http://jprosen.blog.lemonde.fr/2014/09/06/un-enfant-quand-je-veux-et-et-comme-je-veux-je-paie-cash/
Pour mémoire - TGI de Nantes seul habilité et requis à se prononcer sur la nationalité et l'état-civil d'enfants nés à l'étranger de parents français-
http://journalmobiles.com/societe/enjeux/lettre-a-gaetan-barrette-ministre-de-la-sante-et-des-services-sociaux
Certains croient encore que la mère sera bien traitée, nourrie au bio comme une poule fermière, pendant que le commerce à grande échelle s'organise tranquillement gratifié par les légalisations prônées par le queerisme, sans aucun respect, ni de la femme, ni de la mère, ni de l'enfant. De timides condamnations de ci, de là, pour combien de cliniques comme vu dans le documentaire Bébés en kit ? http://netafrique.net/niger-un-ministre-incarcere-dans-une-affaire-de-trafic-de-bebes/

D'autres appellent à la condamnation de l'indignité parentale de nier la mère initiale et son enfant, les démarches de profiter d'autres législations plus lâches aux entournures puis de revenir sur le sol de l'interdiction de la patrimonialisation et dissociation des corps féminins pour profiter à filer les mailles du droit protecteur des femmes. http://reformesfeministes.blogspot.fr/2014/10/gpa-priver-de-tous-droits-parentaux-les.html

La parthénogénèse reste répandue chez certaines espèces, puceronnes et varannes s'en donnent à coeur joie.
Petite laine de saison émoticône smile
Illustration - Puceron lanigère http://www.jardinquebecois.com/les-insectes.html
Parthénogénèse des puceronnes... Pucerons accessoires
La guerre entre microbes, araignée contre puceron
Illustration - INRA http://www.inra.fr/Grand-public/Sante-des-plantes/Toutes-les-actualites/Les-araignees-nouvelle-arme-anti-pucerons-des-pommiers
Revenons aux arts sacrés et à la maternité mythique, de la pureté sans relation sexuelle avec un homme, la pure maternité parthénogénétique, au sens strict ? Confiscation technique par le souffle divin d'une fonction de reproduction répandue dans la nature. Bassilissa theotokos. Pierre Erny, Les icônes de la vierge, 1990 http://ethnologie.unistra.fr/uploads/media/EaS_n6_06-1990.pdf

On peut en voir ici deux iconographies à première vue éloignée l'une de l'autre mais qui toutes deux traitent de la gestation pour autrui. L'icône reste particulièrement intriguante par la position des mains de l'enfant dieu qui avec la mère sacrée absorbent avec bienveillance toutes prières de ces adorateurs, ainsi que l'assise "à la turque" sur une étoile qui parait à première vue juive ? Les paumes en avant ne sont pas sans rappeler les icônes athoniques. Mont Athos et ses moines et ses popes interdisent l'abord aux femmes, seule la mère sacrée a droit de cité.
Icône mariale bulgare - estimée post XVIIe
La satire de Riss pose moins de questions sauf à parler du bonheur de donner naissance à un gros poupon joufflu et heureux de vivre.
http://catinus.blogspot.fr/2014/12/la-veritable-histoire-du-petit-jesus.html
  • Exit mater - Loop
Mais tout cela ne serait que vieux cancans, et pourtant, l'oblitération maternelle resurgit encore et encore, en boucle.

Revenons à la modernité. Comment marche le système de parenté ? Question sur les générations non spontanées, ou une autre variante que la parthénogénèse. Avant de basculer dans de nouveaux horizons structuraux, bêchez un peu des antiques savoirs. https://www.academia.edu/895932/2009._La_parent%C3%A9_entre_taxinomie_intuitive_et_r%C3%A9seau_relationnel_%C3%A9gocentr%C3%A9_._LHomme4

Un séparatiste, qui pour procréer se refuse à toucher une femme, se constitue un gynécée en pointillé

>pour sauvegarder sa patrilinéarité et sans qu'aucune trace légale ne reste de la mère :
.Sa mère se prête en couveuse de haute technologie,
.une autre dame donne ses ovules pour que le spermatozoïde de monsieur niche.
Vive la gépéha qui réussit des rencontres de premier type,
.avec "polygynie /polygamie symbolique irréalisée*" et
.union matrimoniale incestuelle en devenir d'une nouvelle sorte incestueuse.
- En résumé,
.sa grand mère sera sa mère mais sans l'être (bien évidemment, voyons neuf mois de lien placentaire, hormonal et un accouchement ne sont bien sur rien),
.le gosse n'a donc aucune mère,
.que des grand père et mère, sa grand mère en ayant accouché étant mère au civil, mais on lui dira que non car ce n'est que sa grand mère,
.et devra être adopté par son frère aîné,
.afin d'en être le fils,
.et appellera le prochain amant de son père, maman ?
Conséquence inévitable du queerisme (genriste) à l'état pur. pas une blague verbeuse, c'est juste un cas véridique rapportée par la presse britiche... http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150310.OBS4260/royaume-uni-elle-donne-naissance-a-son-petit-fils-par-gpa.html
"J'ai été achetée. Et aujourd'hui, mon association est parfois mal vue. Je suis un produit qui parle, et donc qui dérange. Nous sommes dans un pays où il est plus facile de tracer l'origine de la viande au rayon charcuterie, que celle du parent biologique d'un être humain !" http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/05/11/31002-20150511ARTFIG00137-gpa-de-600008364-a-1500008364-le-prix-du-bebe-a-bruxelles.php
Plus d'inter dixit- Allez, allez, étudiantes en ethnologie, consolez-vous cela vous fera des schémas de parenté aléatoires... Plus de théorie de l'alliance, tout à l'avenant. Inceste symbolique (plus haut avec sa mère - ou pourquoi pas avec sa soeur ?) et polygamie revenue (elles sont souvent deux au moins) sans le jeu sexuel ou le statut d'épouse (juste les remerciements immortels), on l'aura compris... Rien n'est plus interdit que l'interdit vole en éclat. Plus de théorie, plus d'alliance, exogamie, endogamie, toute règles confondues. La parenté n'est plus que spirituelle et le queerisme heureux, est-ce le bonheur pour les enfants et les femmes ? http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/4-la-theorie-de-l-alliance/

En fait, cela va être une bonne blague faite aux anthropologues africains qui vont essayer de faire nos schémas à leur tour ;) lol  Je vous laisse en juger par rapport à un exemple simple.

Schéma tiré de Françoise Héritier, Les deux soeurs et leur mère, Odile Jacob, avril 1994
"Baubo, la vulve mythique"* - Vir liber mundi ideali (excusez- moi, sur la traduction, j'ai pris ma serpe) et son féminisme idéal libertaire hédoniste, quel bonheur de chaque jour - Où l'on apprend que le sentiment y ferait loi, commisération conjointe à tout être petit ou grand, polygamie implicite, mise bas de tout schéma de parenté (plus d'endogamie, d'exogamie ou d'inceste, tout permis en brouille à mini) en premier plan, proxénétisme gracieux, tout est pardonné, nous sommes toutes asile. Ces dames courent au sacrifice en champs libertaires ? Quel progrès, que de romantisme, j'en pleurerais presque de joie mais accoucher est-il bien jouir ? Il y a des cousinages curieux tout de même, à force de prétexte de transhumanisme, tout se découpe et s'utilise, tout est bon dans la cochonne, jusqu'à la mutilation... Nous comptons pour peu, tout ce qui importe serait de renier l'argent et tous seraient absous ? Le niveau des eaux baisse. Jusqu'où la psychanalyse va donc se nicher ?...  http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-n-121-juin-2015/
Illustration - Statuette de Βαυϐώ trouvée chez http://www.quefaire.be/baubo-paillarde-mythique-586501.shtml
Egalement illustration de couverture de *Georges Deveureux, Baubo vulve mythique, Payot
http://www.laprocure.com/baubo-vulve-mythique-george-devereux/9782228906944.html
Comme chanterait peut-être Virgile, "Amore, more, ore, re... " lalalalala http://promagistris.blogspot.fr/2008/12/amore-more-ore-re.html
  • Pour éviter effondrement des systèmes de parenté et les accrocs au droit 
- Morcellement de la maternité et les traquenards de la fécondité, et

- Coups de poignard dans le dos des droits des femmes (dont une sorte de réinjection de polygamie implicite évoquée plus haut),

- Marchandisation des enfantelets et les salons de l'intolérable.
Proposition - Trois textes forts et décisifs pour barrer la voie restent possibles pour changer la feuille de route définitivement

1 - abolition du proxénétisme avec pénalisation du racolage actif des proxéneurs

2 - pénalisation du recours à la prostitution "reproductive", prolongement de la prostitution "récréative" - projet de loi CERF, soutenu par AERAFEM

3 - féminicides au complet en crimes contre l'humanité.
Mais aussi, que devient la personne ? Les femmes ne sont-elles plus des personnes ? http://mafr.fr/fr/article/le-droit-a-lepreuve-des-contrats-de-maternite-de-s/
Gouttelettes
Ce billet est dédiée à ma mère disparue ce vendredi 28 mars 2015, suivant de deux mois mon père du 2 janvier, évoqué lui aussi rapidement dans Index et Courroux. Inspirée de Beauvoir, elle n'appréciait en rien la maternité mais y succomba tout de même par trois fois, j'en fus la première bénéficiaire. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/courroux-feministe.html

& Emilie, la mère de Germaine Marie-Rosine Tillion (Allègre Haute-Loire) internée dans le même camp qu'elle à Ravensbrück ("Pont-aux-Corbeaux") y succomba malgré les tentatives de protection des autres résistantes. voir sur le site des Archives départementales du Cantal, Une Talizatoise méconnue : Emilie Tillion née Cussac, historienne d'art, mère de Germaine Tillion et résistante gazée à Ravensbrück en 1945 http://archives.cantal.fr/?id=378

Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
  • Fondamentaux de ce blognotethno :
Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
Mais plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

Femme publique mais inconnue, ce n'est pas une sinécure. Ne tirant nul viatique de mes écrits, il n'y a pas l'ombre d'une raison que d'autres s'octroient la paternité ou maternité, pour toucher des royautés ou réveiller leur carrière et prestige, s'attribuant de mes trouvailles stockées sur cet ensemble d'écrits où toutes et tous peuvent puiser à volonté à condition de citer...  Voir le Code de la propriété intellectuelle qui dit que
"L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible."Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteur : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités internationalUnauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.

En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes : 

4 commentaires:

  1. Merci pour ce très bel article. Et surtout d'avoir montré la continuité partant (entre autres) du christianisme et régimes totalitaires, de pratiques autoritaires patriarcalistes et leur réactualisation contemporaine, scientiste sous fond compassionnel. "La plus furieuse des discriminations consiste à acheter la différence des femmes", on ne peut pas mieux dire. Réduire les femmes à de la matière pure, une immanence malléable strictement, mais pour se dédouaner les tenants phrallocrato- positivistes préfèreront mettre en avant les incantations infantiles de "libre choix", "consentement", en les vidant complètement de leur substance et comme si tout avait un prix - c'est assez incroyable de désincarnation, de subordination, et de superfluité, propre des régimes totalitaires d'ailleurs, sans faire de comparaisons hasardeuses toutefois. Et à part cela, on nous le vend comme la trouvaille du siècle.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle somme! Quelle universalité! Quelle transculturalité!
    Merci!
    (de la part d'une habitante d'une commune voisine de Saint-Pantaléon, y ayant du reste sa meilleure amie, allemande mariée à un Français,
    de la part de quelqu'un dont les pires jours carcéraux furent étrangement soutenus par "une opérette à Ravensbrück"...)
    Elisabeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, c'est le moins que je puisse faire.
      Votre petit mot me va droit au coeur qui me fait bien heureuse de vous savoir parmi nous à surfer allègrement sur les cadences d'étoiles :)

      Supprimer