samedi 14 février 2015

Reine des pommes

Avant-propos - #féminicides : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2011/11/feminicides-definis.html
Sirène secouée par les tirs

Test gauche-droite infaillible - Merci Charlie de nous avoir révélé le pot aux roses - D'obtus littérateurs bien pensants, qui n'ont pas le sens du second degré, font acte paranoïde (tyranniques qui confondent l'allégorie et l'application aux êtres directement -je ne citerai les trois populations qui ont failli y laisser leur tête). Savoir rire des caricatures implique manifestement d'être de fibre populaire car seuls les aristos monarchiques de droit divin s'offusquent des crimes et travers moqués de leurs majestés. On a vraiment enfin trouvé le marqueur entre gauche et droite, dirait-on ; comme quoi le pen n'est pas toujours là où on l'attendrait à l'affût... Les gogos de six se sont multipliés par centaines... http://geopolis.francetvinfo.fr/usa-salman-rushdie-tacle-six-ecrivains-qui-refusent-dhonorer-charlie-hebdo-60191

Conseillons à celle qui ne veut admirer et respecter au motif d'un mensonge, qu'elle vérifie les pourcentages exacts de unes dégommant l'abrahamisme et lequel plus que l'autre, elle serait peut être esbaudie ? voir infographie http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/courroux-feministe.html

Dire que l'humour british pince sans rire si corrosif s'est perdu dans l'océan du moralisme anglo saxon des Amériques, ou plutôt le triangle de leurs bermudes rengorgées de coutumes, qui est en train de tenter de faire la peau à l'humour sarcastique des blagues des pays de l'Est, de l'Ukraine à la Croatie ? De l'humour germain, je ne dirai rien, je n'en ai jamais ouï d'écho. Entre les deux la caricature populaire luttant à contre-courants contre les préceptes religieux de lèse-divinité, dont l'on déchiquette les crayons à la kalach' bénie par de juges religieux fatwatant à tous vents.


Sur le quai, la sirène va se noyer dans ses pleurs, à défaut d'avoir succombé aux impacts de balles tirées, selon le même déroulé qu'à Paris lors du massacre de Charlie de la semaine du 7 janvier dernier contre la presse satirique athée et un lieu explicitement juif (encore une fois l'ignare succombe à l'apparence...). La même structuration symbolique occupait la volonté assassineLes oracles de se garder de toute provocation continuent à se leurrer en taisant son nom ou son appartenance religieuse, comme si le mensonge par omission de vérités toutes simples serait bon palliatif aux excitations fanatiques : La psychopathologie des savonarole montre qu'ils ne sont excités ni par la vérité, ni par la provocation. Ils s'activent comme des mouches sans tête, entêka, que vous les caressiez ou que vous les conspuiez. J'opterais plutôt pour la douche froide. http://www.courrierinternational.com/article/2015/02/14/attentat-a-copenhague-un-mort-et-plusieurs-blesses

C
onférence animée par le sujet de la
 liberté d'opinion (conviction) et son expression, dits blasphématoires par des factions religieuses. Toute preuve ainsi donnée de ce que ne sert donc de rien de se coucher pour ne pas provoquer, d'annuler des expositions et flouter des caricatures à tout bout de champ qui sont la prudente règle danoise qui s'abstient depuis fort longtemps de sortir du cadre. Forcer les brebis à l'autocensure, cela, les bons pères s'y entendent de tout temps. http://www.rtl.fr/actu/international/copenhague-j-ai-echappe-au-destin-des-victimes-de-charlie-hebdo-dit-l-ambassadeur-de-france-7776605430


Plus que tombés dans les pommes... Tous ces compromis qui ne font manifestement que ranimer les mythes de virilité des guerriers en religion croisant contre l'athéisme et le judaïsme, et sans quartier, ni noblesse. Ce n'est que la preuve grossière, explosive et mortelle que cela ne sert à rien de ramper sous les tapis, il y a belle lurette que les Danois ne publiaient plus une seule ombre de caricature pour ne pas exciter les tyranniques du sacrilège... Deux nouvelles victimes nous interpellent, le réalisateur documentariste Finn Nørgaard et le gardien de la synagogue, Dan Uzan. http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/02/15/finn-norgaard-documentariste-et-premiere-victime-de-l-attaque_4576866_3214.html


Ce ne sont pas les croyants discrets qui sont énervés par les expositions ou les gravures licencieuses ou anticléricales, la plupart en ont l'habitude ou les ignorent. Il ne sert à rien de censurer qui que ce soit, même en escarpins sur tapis de prière. Nos voisins musulmans ne viendront pas nous étrangler dans la nuit pour une histoire de carpettes, ils sont bien trop sensés et aiment bien la vie anonyme des villes occidentales pour croire aux tapis volants. 
Ce sont des pères sectaires qui veulent les détruire eux en premier qui fuient la haine... ?

Le jeu de l'amende honorable ne fait qu'alimenter le sectaire dans son illusion de puissance d'idole, Cessez de leur servir la soupe et de vouloir censurer toute dérision des croyances. Ceci pour prétendre éviter les clashs, par crainte, peur, lâcheté ? L'autocensure et la tolérance de toujours vouloir caresser toutes et tous dans le sens du poil fait le
terreaurisme*, à l'heure où aux Nations Unies, certains états religieux s'agitent pour toiletter le caniche (mot de passe pour ne pas me faire repérer ;) en "diffamation des religions".

cf. Olivier Roy, Du rôle consensuel des experts, La norme religieuse dans l'espace public, p. 11-19 - 155 | juillet-septembre 2011 : Le consensus des experts | Inattendus pèlerinages - Archives de sciences des religions Editions EHESS http://assr.revues.org/23285


Je vous laisse trouver seuls le chemin du rapport entre tous les volets de ce billet dont le premier se veut linéament contre le rhumatisme mental, puis un peu de mécanique satirique vitale, pour continuer ensuite sur l'article suivant des pommes rainettes (celles que j'aime) par la mare des censures. Si vous êtes fatiguées d'avance, vous pouvez allez directement aux images de la fin :o)
"s. f. Tête, — dans l’argot des faubouriens. Pomme de canne. Figure grotesque, physionomie bouffonne.http://www.russki-mat.net/find.php?l=FrFr&c=lem&q=Pomme
MAJ - En avril à Villejuif, ne te découvre pas d'un fil... On entend la chaude solidarité enthousiaste sans restriction du recteur de la mosquée de Paris, haut dirigeant donné pour tête de gondole des modérés, envers la seconde abrahamique visée par le nouveau zerro -celle-là qui pourtant fit plus que de la satire contre sa cousine puinée et ravagea tout ce qui portait cimeterre étoilé- Cela change du tout au tout, et il crève les yeux que l'on n'en vit pas le dixième de cette commisération envers l'athéisme moqueur de Charlie grinçant en janvier dernier... C'est sur, les gens sans église sont beaucoup moins intéressants et dignes de respect... Dans l'autre sens, du moment que chrétiens sont pleurés, comme quoi lalla choisit ses charités ? Une victime dans sa préparation, la jeune Aurélie Chatelain, abattue froidement dans sa voiture. http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/2015/04/22/le-meurtrier-presume-d-aurelie-chatelain-projetait-un-attentat-imminent-709827.html

Un doute me vient soudain ! Les commanditaires syriens et petit boursier algérien auraient-il cru que les églises de Villejuif auraient été sis en quartier hébraïque ? Fi de culture, à nouveau à côté de la plaque dans car déjà presque tout historique juif, ou presque, a déjà été rasé.  http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=14734

Noms effacés des mémoires, comme l'îlot aux Juifs, pointe ouest de l'île de la Cité (parvis de Notre Dame) ou le cimetière de la rue Pierre-Sarrazin jusque à la rue Hautefeuille, de la rue de la Harpe (appelée Harpe Juive, alors) et des Deux-Portes, soit boulevards Saint-Michel et Saint-Germain... http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/collection/cimetiere-juif.php
  • Revenons au noeud du problème 
Qui reste le soutien et la tolérance envers de sacrés zozos, les uns plutôt persiennes, les autres plutôt volets. Vous qui prêchez aujourd'hui pour les fondamentalistes et maintes vilaines traditions qui n'ont rien de matérialistes ou de libertaires, loin s'en faut, ou même de respectueux de quoi comme de qui que ce soit, athées, laïques, autres croyants et leurs principes, vous rappelez-vous que la satire religieuse de tirer à boulets rouge sur les religions et leurs fastes date environ de la Commune. Et vous vous employez donc désormais à contribuer à la réérection d'idoles qui finiront par vous étouffer au berceau... ? Ou pour le moins à leur maintien en piédestal, en donnant un petit coup de main à resserrer un boulon de ci, de là.

Certaines factions préfèrent tuer une seconde fois Charlie et cirer les savates des curetons ?
Sur une planète où le système patriarcal a régné longuement et où le machisme, même dans les pays de droit, a des difficultés à s'arracher à son confort, comment des dessinateurs, personnes ordinaires du tous les jours, ne reprendraient pas à plus ou moins bon escient les biais phallocrates de leur époque, et par quel miracle verraient-ils tous les pièges ? Sont-ils des saints, des parfaits ? Pourtant de leur mieux, ils ont soutenu décisivement les actions tant contre le racisme que le sexisme, dès qu'elles leur étaient soumises. Oui, leurs traits parfois lourds et ridicules, mais pourquoi leur prêter des intentions délictueuses, par quel goût de la punition et du jugement ? Allez jusqu'à renier le seul journal athée qui a systématiquement donné un coup de main aux féministes, aux pacifistes et tant d'autres, là c'est juste profondément contradictoire et bien malheureux. On pourra toujours courir pour que d'autres se mouillent ou mouillent la chemise comme ils le firent en gambadant comme des chiens fous dans un champ de safran.
"l’image satirique parait particulièrement efficace. Elle vise à détruire les idoles." http://www.caricaturesetcaricature.com/article-5223814.html
Au départ du développement de ces imprimés, tout y passa, du père et ses filles, des ecclésiastiques aux prophètes... plus d'idolâtrie. Fi-ni ! Leurs bombinettes criminelles n'y changeront rien.
Père créateur, soleil des rois fainéants en son chariot de fumier
"Décidément si dieu existait il faudrait l'exécuter"Pilotell 1871
"Le père éternel" rentier, Rue Paradis, les poches bourrées d'actions et d'obligations
"L'action cléricale sur notre malheureuse planète", illustration du journal La Calotte (Asmodée, 1908) - La calotte, journal satirique http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Calotte
Père fouettard qui punit les plumes critiques
Blasphème et sacrilège payés de lavie lynchée
"Il arriva ensuite qu'un homme blasphéma. Et le Seigeur, consulté par Moïse, dit : "Que cet homme soit lapidé, " Et le coupable fut lapidé..." Alfred LePetit

                                         http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Grelot Carte postale anticléricale - Une communiante accroche un crucifix - Toutes caricatures extraites, pour le principal, de Guillaume Doizy,  De la caricature anticléricale à la farce biblique , Archives de sciences sociales des religions, 134 | avril - juin 2006 - Centre de recherches en arts – Université de Picardie Jules Vernes

La véhémence intersectionnelle qui ne sait comment descendre en flamme toute féministe qui n'acquiesce pas, soumise à leurs appels à nier toute loi (tout est à jeter, tout est patriarcal), à casser de l'Etat et de l'institution à tout prix venaient-elles à l'époque insulter celles qui critiquaient les écoles religieuses, les nonnes immiscées dans tous les rouages, les dévotes confites en dogmes et plongées en bénitiers ? Et que dire de toute l
a charité des servantes de messe qui ne se privaient pas de jugements contre les filles mères, les impudiques, les femmes perdues ? On a en tout cas la réponse actuelle de protéger les établissements confessionnels où les gosses vont foulardisées ? Tout est passé sous silence de la stratégie de la taqqya pour ce qui est des dévotes, est-ce de vouloir attirer des militantes de leurs rangs et l'on y va de l'exemple brésilien ? Les croyances ne sont ni aliénantes, ni misogynes, voilà le summum de la modernité en marche serrée... Aurez-vous perçu que je reste pleine de doutes quant à cette position prétendument conforme au matérialisme ? http://www.contretemps.eu/printpdf/1494

Mod'elle religieux - Comment serait tolérable que des fillettes dès leurs ménarches portent les draps de Cybèle ou le sceau d'Eve ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html


En plus de fricotter avec des tramadan de mauvais aloi, toujours le même microcosme non pas du perfecto mais de l'intersecto, qui se la joue féminisme prosex, proq oncques, et ne touchez pas aux proxéneurs* ? http://www.donotlink.com/dppl

Cette agitation principalement universitaire se rend-elle seulement compte que de vouloir faire ainsi la pluie et le beau temps en politique féministe, qu'elles sont en train de détruire, non seulement l'appétence des femmes pour le féminisme, mais aussi et surtout tout ce travail profond de libération et d'émancipation ? Le gaucho serait-il le pesticide de la démocratie républicaine laïque ?
"(...) s'affranchir du respect social à l'égard du sacré qui l'imprègne encore. Il doit s'affranchir du conformisme social qui étend ses tentacules très largement au-delà du cercle limité du clergé et des dévots. Il faut rappeler que la charge antireligieuse doit combattre un gros millénaire d'imagerie chrétienne. L'Église a, en effet, largement utilisé l'image dans sa « propagande » 43 des Écritures depuis le Moyen Âge jusqu'à nos jours. On ne compte pas les représentations de scènes bibliques dans les églises, les musées, les images d'Épinal édifiantes, les catéchismes ou les Bibles illustrées qui ont progressivement modelé les esprits." Guillaume Doizy, De la caricature anticléricale à la farce biblique, Archives de sciences sociales des religions, 134 | avril - juin 2006 - Centre de recherches en arts – Université de Picardie Jules Vernes http://assr.revues.org/3660 
Suite de cette première partie au prochain billet - Pomme reinette http://susaufeminicides.blogspot.com/2015/03/pommes-reinettes.html
  • Sur le sujet athéisme & féminisme dans ce bloguethno
- Nécrologie de condoléances de janvier 2015 http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/courroux-feministe.html
- Fait athée ignoré et fatras religieux http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/mirador-des-faux-culs.html

- Anathéisme* http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html
  • Billets de base de cet ethnoblog  :
Toute précision et critique sera bienvenue en commentaires- Merci d'avance, y compris au lectorat silencieux sans questions.
Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteur : Christine Gamita Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR
Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD © Christine Gamita Tous droits réservés illimités internationalUnauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
Il est essentiel lors de toute utilisation de cette production ou partie de cette production de préciser la source : le lien et l’auteure de l’article, ponctuation adéquate encadrant la citation -entre guillemets- et dans son contexte, sans distorsion ni manipulation ( article L122-5, du code de la propriété intellectuelle) . La permission formulée et explicite de l’auteure est également exigée. De la même manière, concepts, termes et approches empruntés à l’auteure du blog doivent être mentionnés comme tels- références adéquates.
En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.existe aussi dans les langues suivantes :