lundi 29 février 2016

Radicelles

"... les tyrans, plus ils pillent, plus ils exigent, plus ils ruinent et détruisent plus on leur baille, plus on les sert, de tant plus ils se fortifient et deviennent toujours plus forts et plus frais pour anéantir et détruire tout"
Etienne de la Boétie http://www.dicocitations.com/citations/citation-7869.php

Satirique à l'occasion du vote de la loi 1901 https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Grelot
"La loi sur les associations à but non lucratif est adoptée. Désormais toute association doit être déclarée si elle veut jouir de ses droits juridiques. L'article 13 de la loi dite de "1901" n'autorise pas les congrégations religieuses à se former en associations. Elles doivent adresser leur demande au ministre de l'Intérieur qui la transmet après instruction au Conseil d'Etat.http://evasionhistoria-cr.blogspot.fr/2012/07/1901-vote-de-la-loi-sur-les.html
Cependant, la loi se trouve contournée nombre de fois par des associations péricultuelles donnant habilement un objet culturel à leurs agissements. Ceci leur permet d'échapper à la contrainte légale qui s'exercent à bon droit sur les associations cultuelles et lorsque des municipalités tentent de faire régner la laïcité et couper court aux financements d'activités cultuelles, elles se trouvent, au contraire, mises sur la sellette, voir semoncées par la justice administrative.

Ces associations péricultuelles se trouvant tenues par des motions fondamentalistes religieuses, ou autrement dit conservatrices et réactionnaires, dont il serait temps que leurs objets soient scrutés et que l'illégalité de leurs règlements intérieurs soient sérieusement examinés par le Ministère de l'Intérieur.


Tyrans en radicelles - Depuis que le système papal a récupéré les miracles et superstitions pour faire de l'extrémisme religieux de la sainteté -autant dire depuis toujours-, l'hagiographie se trouve parsemée de comportements extrêmes, comme les pyrobates Catherine de Sienne ou Eulalie, martyres gagnant à l'épreuve du jugement divin. L'affaire fait long feu et continue à imprégner la mentalité religieuse, plus on va loin et plus l'acte de foi deviendrait brillant ? Tous religieux passant pour des révolutionnaires...

"Déjà se mêlent mystique et politique.https://www.herodote.net/Catherine_de_Sienne_1347_1380_-synthese-1742.php
Radix - Cherchons les racines des mâles donc. Radicelle, racine, radicalisation, retour aux aux sources, éradiquer la modernité ? Le salafisme, retour aux savoirs des anciens sages, salaf et tabligh, littéralistes, puristes et traditionalistes forcenés qui ne veulent pas dévier d'un pouce des écrits révélés et incréés, au risque de couper toute la main ? Ne serait-ce pas plus court, direct et explicite de dire salafisation, du nom du berceau, plus parlant en ce qui concerne l'attrait du jihadisme terroriste qui voudrait éradiquer tout innovateur, tout modernisme des Lumières - Il s'agit bien de conversions salafistes, à lire leurs professions de foi ?

Est-il opportun de confier désalafisation (dite déradicalisation, ou défondamentalismisation, ou désectarisation) à des tartuffes salafistes, qu'ils soient quiets ou inquiets ? UOIF, entre autres, y fût convié en ministère... Certainement de cette vieille coutume guerrière de prendre un chef en face, peu importe lequel, histoire de signer la paix. L'irénisme viril ? 
Malgré les bons offices d'une association estampillée en habilitation par l'Etat, une mineure décidée à faire parler la poudre a été à deux doigts de réussir son second départ en Syrie. Celle-ci continue à défendre du bien fondé des attentats islamistes perpétrés en France. Ce qui questionne en profondeur, sur leur éthique, moralité et méthodes, l'attribution de pleins pouvoirs au monde associatif, où la délégation comporte des limites. http://www.marianne.net/deradicalisation-premier-echec-methode-dounia-bouzar-100240694.html


Actuellement, une cinquantaine de jeunes filles converties à un fondamentalisme sectaire salafiste identifiées sur environ cent cinquante ressortissants français partis dans les zones colonisées qui s'étendent Le premier écueil se situe sur le flou des théories, thèses et méthodes, et, en premier lieu concernant le lexique. Il serait temps de s'attarder définitivement sur la rigueur du langageLeur but restant d'atterrir dans la partie mise à feu et à sang par les guerriers religieux, croissantiés* déjantés en "traction des quatre fers" (4x4), et de leur prêter main forte, en bonnes servantes de mess -Irak, Syrie, Lybie, tentative de reconstitution impériale avec réanimation de toutes les pratiques génocidaires contre kurdes, arméniens, grecs chrétiens et yezidis déjà éprouvées par le califat turc ottoman, s'inspirant également des techniques inquisitoriales des temps du Saint-Empire- Recrutées tout simplement, tout "bonnement" par la drague. Jeunes filles crédules, vaniteuses, orgueilleuses, enflammées, proies rêvées des recruteurs djihadistes, à la fois se précipitant pour devenir maîtresses et servantes martyres, au four comme au moulin, et incubatrices sacrées, comme montré par nombre de documentaires.


Le mouvement crédule envers les garçons fonctionnent dans l'autre sens : Afin d'échapper à l'embrigadement dans l'armée, les voilà écoutant les sirènes des passeurs, ce qui explique probablement pour partie les statistiques d'entrée de réfugiés par le Haut-Commissariat de deux tiers au moins de jeunes hommes seuls. En observant tout aussi attentivement les évènements, l'on a vu l'abandon et l'absence des filles dans le phénomène migratoire en provenance de pays appartenant à la zone arabo-musulmane. Soudainement, on voit l'adaptation stratégique, comme un ajustement, femmes, petites filles surgissant, dès que c'est remarqué. Ces dernières parfois mariées à des jeunes hommes, comme il est de coutume. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/09/gardiennes-du-foyer.html

D'autres fois, celles-ci manifestement placées pour faciliter la délivrance de permis de séjour aux hommes immigrants, et les premières censées être protégées par l'époux en famille, selon des imams en pleine possession de leurs moyens de jugement ? 
"Des données norvégiennes révèlent que jusqu'ici 61 mineures mariées à leur demande d'asile dans ce pays l'année dernière -certaines d'entre elles en dessous de l'âge légal en Norvège. La plus jeune avait 11 ans." http://cphpost.dk/news/danish-imam-says-government-should-accept-child-marriages-among-refugees.html
Mais revenons aux autres associations, m'étant posée la question sur le fait que des associations de femmes ne semblaient pas voir que les jeunes filles doublement sacrifiées sur l'autel religieux, continuaient à se satisfaire d'approximations. De là à retracer le parcours de la première de ces associations de récupération des convertis djihadistes, dont l'on peut se demander si, jusqu'ici, ce ne sont pas plutôt associations cultuelles que culturelles -et, que c'est là que le bât blesse-, il n'y eût qu'un pas de la mule que je suis :

  • 2003 - 2015 - Cabinet d’expertises & association CPDSI- Bouzar (cabinet de conseil, CSP) Membre constitué et constituant du Centre de Prévention Dérives Sectaires liées à l'Islam CPDSI créé en 2004 (cf. site)
Du titre peu mesuré attirant l’attention car l'expérience de toutes sectes ne devrait-elle pas éviter que soit focalisé sur une seule branche, abrahamique ? Les sectes apocalyptiques, millénaristes ont déjà fait nombre de victimes, ceci étant bien relaté dans nombre de travaux d'anthropologues religieux. L’aide aux victimes de conversion sectaire relève, en effet, d’une nécessité poignante et affreusement oubliée (tant de jeunes filles et jeunes gens dans des moments de questionnements et de recherche d’action dans l’idéal furent-il happés par, qui, la scientologie, qui le temple solaire... ?
2003 - Chargée d’études au ministère de la justice http://www.bladi.net/non-a-l-islam-pretexte-par-dounia-bouzar.html
Nommée par Nicolas Sarkozy au CCIF d'où elle démissionne,
siégé au Conseil Français du Culte Musulman de 2003 à 2005 en tant que personnalité” http://www.femmesmaghrebines.com/exclusif-dounia-bouzar-a-femmes-maghrebines-comment-proteger-nos-jeunes-des-recrutements-de-daech/
"Etre Charlie" parait après les exécutions jihadistes préméditées des journalistes athées du satirique Charlie Hebdo, signé par Lylia Bouzar, présidente du Centre de prévention des dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI), Jean-Louis Bianco (Observatoire de la laïcité) et Samuel Grzybowski (association Coexister), en réseau pédagogique Canopé.

Dounia Bouzar étant présentée "docteur en anthropologie du fait religieux, experte laïcité et lutte contre les discriminations" et son associée en expertise islamiste "Lylia Luc-Bouzar Chercheur associé, Juriste Droit du travail spécialisée sur la lutte contre les discriminations et la liberté de pensée, de conscience et de religion" ainsi que Laura Bouzar, sa deuxième fille. Alibis, démarche “dynastique” ? cf. site cabinet

L'association aura reçu "près de 900.000 euros de subventions depuis dix-huit mois, dont 100.000 euros pour former les acteurs publics (éducateurs, fonctionnaires…). En 2014, elle a perçu 130.000 euros de subventions pour son action auprès des jeunes. En 2015, elle a aussi remporté l'appel d'offres du ministère de l'Intérieur pour la constitution de l'équipe mobile d'intervention. Cette structure désormais dotée d'un budget annuel de 600.000 euros a vocation à intervenir auprès des préfectures confrontées à des cas de radicalisation." http://rue89.nouvelobs.com/2015/03/12/dounia-bouzar-lexperte-derives-djihadistes-arrangeuse-verites-258151 et Réponse de l’intéressée : http://www.lejdd.fr/Societe/Face-aux-critiques-Dounia-Bouzar-s-explique-765147
§ Formation, cohérence, compétences et impartialité ?

- Pourquoi s’adresser aux femmes du Maghreb puisque prétendu par diagrammes d'autorité (avancé en graphiques prétendant le sérieux et la méthodologie scientifique de son cabinet d’expertises) que les familles d’endoctrinement les plus nombreuses seraient athées et d’autres croyances, à concurrence de plus de 60 % ?

- Au cours de siège à l’Observatoire de la laïcité (présidé par Jean Louis Bianco) -
"supprimer deux fêtes chrétiennes pour les remplacer par une fête juive et une autre musulmane : Yom Kippour et l'Aïd" et "on ne doit jamais instaurer un traitement spécifique pour une partie de la population". Publié le 23-09-2013 à 17h23 Mis à jour le 24-09-2013 à 18h39 - De sa précision, n'étant pas une proposition. http://www.rtl.fr/actu/dounia-bouzar-nuance-ses-propos-sur-les-fetes-chretiennes-7764840563
Nota bene - Toute fête sacrificielle (avec victime animale) religieuse (pléonasme), reste en contradiction, non seulement de la laïcité, mais surtout de la protection animale-

Cela nous mène également à nous interroger sur le terme radical, radicaliser, radicalisation, alors que déjà les termes de fondamentalisme et sectarisme existent. Les pratiques de guerre de religions qui ont déjà fait saigner entre catholiques et protestants n’ont jamais été dites de radicalisation. Qu’apporterait ce nouveau terme qui semble être émis par ce cabinet ? Personne n'en discute.

Saisa Kada et Dounia Bouzar, co-auteure http://www.lejdd.fr/Societe/Religion/Actualite/Pratiquer-ouvertement-c-est-une-preuve-d-integration-212463
La citation est claire, "pratiquer ouvertement" en espace public par le jiljab blanc, ce qui est fait de sectaire, puisque l'on sait largement depuis que seules quelques sectes éparses et véhémentes imposent l'idée de couvrir le haram féminin pour faire preuve de dévotion, pudicité et honneur viril... C'est donc tout sauf preuve d'intégration et de modération que de prétendre qu'il s'agit de pratiquer en exhibant son impureté créationniste ! 
"7 août 2010 "Dounia Bouzar, ici aux côtés de Saisa Kada avec qui elle avait écrit un livre sur le voile, explique ce qu'est le ramadan."
Faire passer l'établissement de la marque sectaire du voilisme pour pratique cultuelle, en prétendant que ce serait être fier de sa religion et de sa capacité d'intégration reste, nous le savons, une des cibles d'intégristes, tant de mouvement sunnite que chiite ! Voir ce que prédit la CEDH en 2001 du "voile islamique" (ni voile, ni islamique, nous le savons déjà bien largement), qu'il vaudrait d'ailleurs mieux qualifier d'islamiste ;
"le port du foulard est imposé aux femmes par une prescription coranique qu'il est difficile de concilier avec le message de tolérance, de respect d'autrui, d'égalité et de non-discrimination que, dans une démocratie, tout enseignant doit transmettre à ses élèvesCour Européenne des Droits de l'Homme (Aff. Lucia Dalhab c/Turquie, 15 février 2001) http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/03/devoilez-vous-mesdames-une-fois-pour.html
Rappelons que jeunes filles et jeunes gens, dont ce cabinet prétend faire expertise, sont recrutés dans le monde entier en vendetta islamiste de vision hallucinée de réinstaurer un califat ottoman paniste arabo musulman, démantelé en 1924 par Attatürk (grande oeuvre politique à comparer à l'éventualité de l'Italie brisant net le "papalifat" catholique romain). Où sont les spécialistes de l'Empire Ottoman, du Califat ou du panisme panarabe pour rappeler l'histoire aux enfants comme aux parents concernés ?


Ainsi, l'on reste forcément sur sa faim de ses chiffrages peu vérifiables qui attribuent aux familles athées la responsabilité de leurs enfants convertis à l'islam et partis en Islam… Cela sert en tout cas le propos émergent de ce que l'athée n'aurait pas de spiritualité, inapte spirituel, handicapé des hauteurs ;) c'est bien connu. Propos lapidaires peu anthropologiques et généralisateurs de parti pris religieux subséquent contre  les athées et l'athéisme, alors que pour partie ces marques restent attachées à la dévotion des pieux quiétistes... Formules semi prosélytes, vrai mêlé au faux... clips qui font tout pour banaliser, du style, n'importe qui pourrait être touché par le sectarisme islamiste de son enfant.. Prétendu subsidiairement que l'embrigadement ne touche pas les musulmans mais plutôt les athées et autres. Autant dire que cela reste prêcher pour sa paroisse.
"Désamorcer l’Islam radical – Ces dérives sectaires qui défigurent l’Islam" ou bien “Les chaussettes remontées, les barbes jusqu’au nombril et les bosses sur le front, ce sont des signes de reconnaissance pour se démarquer des impurs."
- Cultes et actes cultuels ouverts normalement confinés en lieu de culte, la foi reste de l'ordre du for intérieur, afin de ne pas froisser les autres, surtout les non croyants (60 % de la population nationale environ) !

Impossible de trouver ses travaux sur la laïcité, tout est sous bannière d'islam et d’Islam. Son phare musulman a très largement la vedette et on peut constater sa conversion à une sorte de voilisme* (turban noir à la Beauvoir, puis bandeau) depuis que très présente sur les media, la tête désormais toujours couverte. Indiquée comme proche du Frère TarikTramadan qui entretient les voiles de son épouse suisse et de sa fille (créant que le féminisme religieux devrait se mesurer au vilain féminisme laïque !), on se souvient qu’elle devait être bien notée pour que le Conseil du Culte musulman ne crie pas d’orfraie ?

Personne également bien vue de Zaman, site turc de conversion douce, dont on se rappelle la tentative d'incident de sa journaliste hidjabée venue s'imposer à la soirée de la remise du prix laïcité du Comité laïcité à la Mairie de Paris ; également toujours relayée sur le site Oumma (confédération /maison).

Son angle d'attaque constant reste que tout ce qui est laid n'est pas musulman, fondamentalisme, radicalisme, sectarisme. Comme si quelque anthropologue (au hasard, convertie chrétienne) pouvait enseigner partiellement et partialement que les croisades et leurs massacres, ou l'Inquisition ne seraient, pas chrétiennes et n'auraient rien à voir avec le christianisme ? On verrait alors une levée de boucliers des plus belles ! Un petit tour de manège religieux peut être utile à la compréhension de qui est qui. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/longue-vue.html

Car il est, comme d'habitude, question de voilisme en marge (tant concernant les jeunes jihadistes que certaines associations cultuoculturelles), qui nous rappelle cette triste affaire où une citoyenne laïque, féministe, athée a été condamnée pour ses convictions, en l'absence de la plus totale de solidarité tant humaniste que féministe !  Au passage, détails sur l'ancienneté de l'athéisme, bien oublié. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/mirador-des-faux-culs.html

Sa condamnation serait anticonstitutionnelle et attenterait au plus profond de la liberté de conscience de la loi 1905...
"Fanny Truchelut , poursuivie au pénal pour .... avoir demandé à une femme voilée d'enlever son voile dans un gite !!!" ? L'affaire du gîte des Vosges Ne mélangeons pas tout, nous devons être irréprochables, Mohamed Sifaoui, p. 39 http://www.prochoix.org/pdf/prochoix.41.pdf
-Notons- Licite, illicite, pudicité, modesties, vertus bien vues par les mascus... (haram, hallal, awra) de jugement et jurement religieux… C'est cela aussi que dit le voilisme* du sexe féminin naturellement, essentiellement honteux, pécheur... Le sceau d’Eve, bien là pour le rappeler à toutes ? On peut rappeler trois stades de cacher la "honte féminine" intouchable à démarquer, hijabs...

-face cachée et tout le corps (burka afghane),
-yeux ouverts généralement (nikab noir séoudien), et
-visage et mains en vue (tchador étant forme chiite, jiljab, sunnite)- variantes plus ou moins pesantes-

Unique mention détournée prétendant protéger les filles du chef caravanier de la concupiscence voisine, "awra" (nudité / pudicité que l'on fait passer pour pudeur) -A savoir que l'on peut être très pudique, réellement pudique, sans prendre son corps pour un problème-
Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de resserrer sur elles leur mante : c'est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées." sourate XXXIII, verset 59” 
Entre deux coups de vent, à savoir que les musulmanes généralement à au moins plus de 90 % ne sont pas voilées et n'interprètent ni couverture, ni manteau, ni rideau, surtout lorsqu'elles vivent dans des pays démocratiques (imparfaits par ailleurs, qui ne le concède). Ne parlons pas de la liberté des femmes en tyrannies de théocratie islamiste où elles subissent l'acide et le fouet et n'ont que le choix de choisir de vivre à tout prix, probablement. Voilisme* concocté par une ultraminorité sectaire, tant chiite que sunnite qui glose sur un texte révélé dit "incréé". En France aucun culte n'est reconnu par l'Etat, et en toute liberté de conscience les associations confessionnelles se forment, il a été admis par respect leurs propres règles internes (comme toute association 1901) fondées sur croyance au sacré avec habits ou uniformes sacerdotaux pour leur clergé et clercs permis en public ; ce qui ne permet à aucune laïc (non clerque*), de quelque culte -même si de clergé mollasson, voire inexistant- soit-elle, de décréter qu'elle s'irait s'affubler d'un uniforme sacré et derechef l'imposer dans la vie publique... (le sacré et le culte, c'est à l'église, à la chapelle, en son for intérieur, pas dans la rue ou en services publics). Couvertes des pieds à la tête, histoire de faire passer les autres pour des salopes impies et les droits accordés pour du péQ, surtout les athées dont la conviction reste que le sacré peut aller se faire voir ailleurs ? Et quel affront à leur créateur qui fait tout parfaitement, n'est-ce pas -on ne cesse de nous le mantriser- et qui les a fit (pardon un hoquet) ficelées, si imparfaites qu'elles se doivent cacher, elles font vraiment tout pour lui faire honte à ce pauvre dieu sniffClercs et clerques existent bel et bien en Islam, sous différents vocables de sachants (taleb, mollah, imam, mufti, malaïka, exétéra) non structuré informe mais existant.

Au fait, il est bon de savoir que le voile des mariées vient d'une antique pratique de protéger l'épouse de mauvais génies... Celui de la nouvelle accouchée, également. Les coiffes de nonnes étant de montrer leur vocation sacerdotale et cléricale. Rien à voir avec la prétendue garantie de ceinture de chasteté, faite pour se protéger des enrutés chroniques.

Ce ciel de traîne nous mène de bonne transition à d'autres associations se prétendant déradicalisante.

MAJ février 2016 - La démission de la Présidente du CPDSI, Dounia Bouzar, mettra-
t-elle un point final à l’association et son cabinet-conseil couplé ? Que vient faire la déchéance de nationalité en l’affaire des sectes, du djihadisme, de l'islam ? D'une part, les familles et rejetons revenus qu'elle soutenait n'étaient pas des jihadistes convaincus de massacres en France (et donc non condamnés et susceptibles de déchéance de nationalité en cas de double, voire triple passeport). http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/02/11/dounia-bouzar-renonce-a-sa-mission-sur-la-deradicalisation_4863906_3224.html

Récapitulation sans capitulation 
1 - Dounia Bouzar & filles Consulting
Dounia Bouzar assimilait la radicalisation à un phénomène d’emprise sectaire, opérée à plus de 90 % sur Internet, et demandait aux familles de faire remonter les souvenirs d’enfance (« La technique de la madeleine de Proust »)http://www.europe1.fr/faits-divers/apres-un-stage-de-deradicalisation-elle-tente-de-partir-en-syrie-2679916
Association d'entraide cultuelle et de récupération de convertis djihadistes ? Qu'entendent les autorités en confiant à des musulmanes convaincues (on ne permettrait pas le dixième à d'autres dévotes) la charge de gosses converties en "radicalisation musulmane" ?

Dominique et ses frères... 11.20 dans C'est à vous... A ses dires, ses Frères Musulmans seraient utiles, enrichissants... (et son poteau Tramadan prétend ne pas être Frère Musulman au contraire du frangin Hani -tout en défendant une thèse contre l'avis de ses enseignants que son grand papa fondateur serait un doux révolutionnaire) ; forcément une secte terroriste interdite dans son pays d'origine l'Egypte, cela l'aurait mal fichu..  cf. Ces jeunes qui partent pour Daesh - C à vous- 07/04/2016 http://www.france5.fr/emissions/c-a-vous/videos/ces_jeunes_qui_partent_pour_daesh_-_c_a_vous_-_07042016_07-04-2016_1109479?onglet=tous&page=1

MAJ - Désormais contre l'avis officiel, celle-ci prétendrait travailler avec l'aide d'un repenti ex-émir de la bande Kouachi des Buttes Chaumont qui ont massacré douze victimes
, qui sont les athées de Charlie Hebdo et les juifs de l'Hypercasher, et à la tête d'une filière de départ vers la Syrie. http://www.rtl.be/info/monde/france/farid-le-mentor-des-freres-kouachi-etait-en-stage-infirmier-dans-l-hopital-ou-ont-ete-soignees-les-victimes-de-l-attentat-contre-charlie-hebdo-690842.aspx
Farid Benyettou et Dounia Bouzar, le 18 octobre à Paris.Photo Edouard Caupeil pour «Libération»http://www.liberation.fr/france/2016/10/19/jihadisme-l-ex-mentor-des-kouachi-change-de-bord_1523046
2 - Sonia Imloul

Où l'on découvre aussi et soudainement un nouveau nom et que l'entrisme du salafisme quiétiste agite tout en sous main. Il suffit de dire quiet, et tout le monde se calme, alors que ce n'est qu'un versant dévot ? Encore une confusion du vocabulaire anglais, calm, keep quiet ? Une autre association s’était donc emparée du sujet, sans que personne n'en soit informé, ni plus encadrée l’une que l’autre par les services publics et les autorités républicaines, hormis que de faire pointer un numéro vert. http://www.marianne.net/dounia-bouzar-sonia-imloul-deradicalisation-fait-bide-100240556.html

Sonia Imloul préconise la méthode canadienne. http://bondyblog.liberation.fr/200811171216/le-combat-de-sonia-imloul/

Alors que les associations de ce type devraient être passées rigoureusement à l'examen de leurs théories et pratiques... et habilitations de leurs intervenants.

3 - Maison Ibn Ziaten de l'association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et pour la paix

Présentée comme reprise de flambeau... de la méthode précédente à la madeleine, l'association "Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et pour la paix" ouvre la Maison Imad à Garges-les-Gonesse (Val-d'Oise) et bénéficie d'un bureau prêté par Christophe Girard, Mairie du IVe arrondissement de Paris. Il faut donc savoir de quelle méthode laïque il s'agit et remonter à l'origine de son combat.
  • En deuil depuis deux ans
Une association et sa présidente militent pour la paix, au nom du pardon envers ceux qui offensent, en promouvant le dialogue inter religieux, selon ses propres termes. Ce ne fût pas commencé par le dialogue puisque celle-ci demanda que le cercueil ne côtoie pas celui des autres militaires kuffar, mécréants : Mère et frère du parachutiste en civil exécuté à Toulouse reproche à l'Etat français de n'avoir pas payé la sépulture en terre d'islam marocaine et remercie en bonne sujette de la monarchie théocratique marocaine son Commandeur des croyants....
Mais pratiquement rien n’a été fait, si ce n’est le paiement d’un billet d’avion pour les intimes. Sur place, c’est le roi du Maroc qui a tout pris en charge » a-t-elle affirmé. Et elle s’est également étonnée du refus du capital-décès de son fils. « Le ministère a dit que nos revenus étaient trop importants, bien qu’ils soient modestes, pour que nous y ayons droit » a-t-elle avancé. Pour elle, l’Etat s’en tient à des « considérations comptables ». http://www.opex360.com/2012/06/11/le-marechal-des-logis-chef-ibn-ziaten-est-il-mort-pour-la-france/
Toute critique à son envers se trouve culpabilisée au nom de sa dignité de mère souffrante, sainte mère offusquée par toute analyse politique de l'affichage religieux ? Pourtant et par ailleurs, de prosélytisme certain, exigeant d'une laïcité qui doit accepter le voile, désigné en signe religieux ostentatoire nécessaire exigé par ses deuil et foi musulmane profonde exhibée. L'intimité religieuse donnée à voir.  Pourtant, la laïcité n'a pas à s'occuper des rapports des religions et croyances entre elles, n'étant pas arbitre de soccer. A nouveau, accepterait-on qu'une dévote séculière s'en vienne de la paroisse de Neuilly/sur/Seine donner des leçons à l'Ecole républicaine ? http://bondyblog.liberation.fr/201303040001/latifa-ibn-ziaten-je-suis-tres-croyante

Cette attitude ouvertement tente la destruction de la laïcité par grignotage, doucement exigeant que la coutume religieuse entre en tout lieu, sous l'égide de l'amour et tolérance religieuse. Autant dire qu'une religion fait leçon de maintien à la laïcité ; alors que celle-ci ne reconnait aucun culte, au contraire de la sécularité, qui les reconnait tous, qu'elle traite toutes sectes de religions, alors qu'elles ne sont que religieuses ? La sécularité permet ainsi l'annihilation de l'absence de culte, ou autrement dit nie l'athéisme.

Notons, à l'encontre des athées, en quelle difficulté les met la loi américaine de 1956 (Eisenhower dans la logique des monnaies frappées après la Guerre de Sécession suite aux demandes -1861/1864- de  Salmon P. Chase et James Pollock) qui fait jurer sur un texte religieux et ne jure que par dieu ; d'autant que dans plusieurs états, les athées restent interdits de certaines fonctions, quelle gageure et humiliation séculière. http://www.history.com/this-day-in-history/president-eisenhower-signs-in-god-we-trust-into-law

A la suite plus récemment, l'on ne peut que se réjouir de remarques fondées concernant l'instrumentalisation d'une mère dévastée ?
"à des jeunes filles que le voile salit la féminité et quon leur introduise une personne voilée qui va leur enseigner les valeurs de la République"  - "Il y a deux types de terrorisme et on ne s'occupe nullement de ce terrorisme qui sape au quotidien" Mohamed Sifaoui, statut facebook
Elèves de CM2 http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150319.AFP2141/trois-ans-apres-toulouse-honore-les-victimes-de-merah.html
Comment hidjab serré et abaya d'une pratiquante outrée montrés en exemple scolaire, pour enseigner la tolérance de l'impureté haram féminine ? Pourtant ce ne fût pas la supposée religion de son fils cible de Merah qui l'a abattu car militaire de l'Armée française, et un père de victime juive narre comment cette dernière fit retirer le cercueil filial de la veillée funèbre en compagnie et terre impie...

De g. à dr. Najat Vallaud Belkhacem, André Cazeneuve (gouvernement actuel) et association Ibn Ziaten en "jiljab adouci" http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150319.AFP2141/trois-ans-apres-toulouse-honore-les-victimes-de-merah.html
Le fondamentalisme religieux de sa tenue de pudicité religieuse profondément réac' donne un exemple déplorable aux jeunes gens et filles de ces classes, et ne fait aucun doute ; d'autant que sans commentaire critique juste d'admiration de deux ministres devant son sacrifice et le discours prosélyte de religion d'amour ? Exalter les vertus religieuses, est ce la place d'une salle de classe ; en fait, ne serait-ce pas malhonnête d'instrumentaliser le décès d'un militaire français pour imposer sa dévotion aux gosses !

Cette association, comme on le voit intervient jiljabée (comme la mère du militaire Legouad également exécuté par Merah à Toulouse) En l'occurrence avec autorisation des hautes autorités présentes, devant des collégiens toulousains. "Je suis très croyante", promeut le dolorisme, le jihadoux* contre le jihadur*. La population la conçoit souvent comme une sainte se sacrifiant à une juste cause.

A noter que l'euphémisme "voile" reste pertubateur ; en effet, c'est un ensemble dogmatique qui couvre et dicte la réflexion entière de la femme voilée. Alors que, pourtant, le martyr (témoignage de dieu en grec) de la crucifixion (sacrificielle, humiliation, alors qu'à l'époque seuls les voleurs à la tire l'étaient) ou les autres symboles religieux, montrant un certain intégrisme opudéitique sont inenvisageables pour tout autre. Autrement dit, jusqu'ici, aucune religion fondamentaliste politique n'était bienvenue en salle de classeTendre la main aux sectaires islamistes... en bonne prosélyte religieuse,
Après s'être plainte à la France, marâtre, de ne pas avoir pris en charge l'enterrement de son fils au Maroc, comme déjà vu plus haut, le bon père ("la France est ma mère, le Maroc est mon père"), Commandeur des Croyants dits descendants du prophète (tradition sunnite), 
"le souverain a pris en charge la cérémonie d’enterrement de son fils dans la ville de M’diq le 25 mars 2012" http://www.yabiladi.com/articles/details/16019/latifa-ziaten-lorsque-j-etais-dans.html 
"Ils étaient la raison de ma souffrance et pourtant je leur ai tendu la main car ils souffraient aussi.", "Beaucoup de mères sont perdues et me disent qu'elles n'ont pas vu leurs fils basculer, tomber, poursuit-elle. Il faut agir avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'ils ne partent, mais avec du coeur, de la diplomatie, sans étouffer l'enfant." http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-mere-d-une-victime-de-merah-ouvre-un-centre-de-deradicalisation_1764378.html
Sauver ceux qui sont à l'origine de ma souffrance (...) Je ne suis pas une professionnelle de la question, mais à force de côtoyer ces jeunes, de les observer et d’échanger avec eux, j’ai appris à détecter certains signes, dans la façon d’être de chacun. Un jeune qui ne me regarde pas dans les yeux quand je lui parle, qui aime rester seul, qui semble mal à l’aise et pressé, est souvent en manque de repères. C’est là que j’interviens.http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1487159-j-ai-cree-une-maison-contre-la-radicalisation-j-ai-paye-trop-cher-le-prix-de-la-haine.html
Son "JeSuisCharlie" restera compassionnel et bancal puisque l'athéisme et les athées ne semblent pas exister dans cette ronde de l'amour. Il est vrai que l'athée est un insensé, un peu comme le païen, pas bien fréquentable ?


Il paraîtrait hautement déplacé que des familles de victimes du djihadisme, otages, moines (Tibérine), etc. exécutés interviennent dans les écoles traînant ou inscrits sur tout le corps crucifix, étoiles, ou autres attributs religieux voyants ou idéologiques (tsar nicolas, shah, le che, castro, lenin, marx, engels, mao, pol pot... ) au nom du pardon et l'amour des croyants et des politiques entre eux ! 


Comment le Ministère de l'Education nationale et le Ministère de l'Intérieur permettent-ils que les mineures soient envoilées et jiljabées, comme au Qatar et dans tous les pays de l'OCI sous norme religieuse juridique de la Charia, contraire absolument en tout aux Droits universels, à la CEDAW et CIDRE ? Même le voile des femmes adultes restant sujet à caution puisque le fruit d'une étroite démarche d'une poignée sectaire qui récuse que le libre incréé ne parle que de mante / rideau chargés de protéger les femmes du prophète Mahomet. Alors que dire concernant les adolescentes à peine nubiles (marquées donc au front de leurs ménarches et vues en épousables dès lors).

Cette année 2015, le collège-lycée Ibn Khaldoun (photo), à Marseille, et l’Institut de formation de Saint-Quentin-en-Yvelines sont les deux établissements privés musulmans à être passés sous contrat avec l’État pour leur classe de sixième. http://www.saphirnews.com/Rentree-trois-nouvelles-ecoles-musulmanes-ouvrent-leurs-portes_a21203.html
Suite à des remarques qui lui sont faites sur son port de foulard islamiste, celle-ci refuse d'être jugée sur apparence et indique une plainte prochaine. http://www.20minutes.fr/societe/1755267-20151222-latifa-ibn-ziaten-va-porter-plainte-apres-avoir-huee-assemblee
  • Ecoles coraniques, jurisprudence religieuse- Activités périscolaires-
Pas d'école coranique au bas mot pour tout le reste, on n'ânonne pas le livre incréé en matra, sauf concernant la tentation que, bien évidemment, les vilaines petites filles exercent sur leurs condisciples incapables de supporter sereinement la mixité si leurs voisines ne sont pas emmitouflées ?

Distribution approximative des rites, écoles juridiques coraniques et des différentes sectes religieuses musulmanes - 1918
https://www.wdl.org/fr/item/15044/
A comparer à la tâche d'huile actuelle -
Branches principales de l'Islam - Sunnisme et chiisme 
Devant des enfants, l'égalité des sexes constitutionnelle remise en question de manière diffuse par la banalisation du port de la marque d'infériorité féminine biblique par des associations culturelles ou humanitaires ? Hidjab et le jiljab bientôt en maternelle ? Déjà que fort usité en salle de jeux sur le statut de la mosquée de Cherbourg...

Que de quiétude - Nous pouvons désormais mettre un petite pète jaune sur le bout du nez du Finistère... car n'omettons pas les délicieux ateliers malékites de Brest, où le futur directeur d'une école confessionnelle coranique à laquelle il aurait été donnée autorisation municipale -ouverture prévue pour le ramadan en juin prochain-, après qu'il ait été entendu dans le cadre de l'état d'urgence, prêchi prêcha de catéchisme, avec les petits filles voilées (quasi intégralement) et bien rangées en rangs d'oignons à l'arrière des garçons, à la traditionnelle, les femmes au fond !? On n'a pas trouvé de document condamnable ? Sa télévision ytbe serait une télévision de dessins animés ? http://www.letelegramme.fr/bretagne/brest-spectaculaire-operation-de-police-autour-de-la-mosquee-20-11-2015-10857574.php
Littéralisme coranique piétiste ou quiétiste, ce n'est pas de la blague, ni du gâteau. La musique sacrilège, voilà bien longtemps qu'on avait oublié cet air-là.

Extrait de "L'imam de Brest [Rachid El Jay/Abou Houdeyfa, cheik] 
aux enfants : écouter de la musique vous transformera en singe ou en porc"



Ou comment à Brest, le ni-salaf-ni-tabligh-ni-wahabit (qui sont les nanards wiwi qui le croient encore, en tout cas tout continue peinard, 240 000 lécheurs sur le réseau trombi, c'est beaucoup, les airs "g" doivent être au courant !?) a réussi çà faire pire que Bruxelles en 2006 ?
Photo extraite de l'article de page facebook reproduit sur ce blog http://amitie-entre-les-peuples.org/Les-freres-musulmans-visent-le-Tamkine-Mohamed-Louizi
Où enfuies DASS, ASE, PMI, Préfets ?
Tous ces accoutrements de petites filles devraient être poursuivies pour
maltraitance, au titre des droits de l'Enfant. De plus, démontre la peur de ces chefs de famille patriarcaux qui soupçonnent les hommes irréfléchis, mâles par nature abusifs alentour de coupables concupiscences et pulsions, dont elles doivent être protégées, même bébées (oui les bébés ont un sexe) ? Que de terribles préjugés contre leurs hôtes, dont le ministre, soit dit en passant ! Terrible encore plus reste de les entretenir dans cet errance.

Toujours le même Rachid El Jay/Abou Houdeyfa, proche de l'association Barak city (agissant dans les zones EI), copine de Coexister (co-auteur avec Lilya Bouzar), dont le président prétend ne pas serrer la main aux femmes sur un plateau de télévision (où présente Najat Vallaud Belkhacem, ministre, c'est donc en plus à l'institution républicaine qu'il fit un pied de nez !). cristallisant la pire arriération. Salafoquiétisme humanitaire fondamentaliste, de se prendre pour un prophète ? On va lui confier la direction éducative d'une école libre, ou si vous préférez confessionnelle coranique. 

"Humanitaire au grand coeur"... et petite main mais pas pour filles
Coco, Charlie Hebdo
"Je ne serre pas la main aux femmes", rapporté par an-Nassaï, 4181 et Ibn Madja, 2874 et authentifié par al-Albani dans Sahihi al-Djami, 2513 (hadith)

Pas une femme adulte dans l'assistance, pas une mère, que des pères... C'est donc aussi une assemblée discriminatoire, à plusieurs titres. Au mieux, l'on touche uniquement du regard et de la main que les membres du sexe féminin recouvert. D'ailleurs, l'on voit, ci-dessus, comment pour établir le contact (normal, social), l'on tente naturellement de toucher la main de la petite pour lui exprimer affection paternelle...

Bien d'autres associations "culturelles" gardent les immigrées hors d'atteinte de la possibilité d'émancipation, hors de l'espèce commun et laïque grâce auquel elles ont été créées et subventionnées, la liste est longue depuis environ deux décennies. Les filles et les femmes en payent désormais le prix cuisant. Tolérances et alliances toujours au détriment du sexe féminin. Entre fascination, mépris, et sentiment de toute puissance paternaliste, des maires ont détruit la concorde des cantines, des piscines et des quartiers en entier sur tout le territoire national.

Célébration Eid 2015, photographie sur le site de la mosquée de Cherbourg
- Bernard Cazeneuve en rupture de ramadan archivée http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/violence-feminicide-au-fer.htm

Une délaïcisation de l'espace public est en cours. Cette prolifération du sacré en toutes zones est également illustrée par la tentative de mettre toute femme y compris dans le monde du travail sous l'égide du sacré, en prétendant que le sacré la protège et la grandit ? cf. Crèche Babyloup

  • Sous notre nez, les germes des radicelles ?
Examinons après l'instruction, le catéchisme, l'éducation familiale... Tout le monde se demande où nos jeunes convertis puisent-ils tant d'inspiration. Ne serait-ce pas déjà dans la discrimination éducative la plus éhontée ?
"En mars 2006, un rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'homme les évaluait entre 16 et 20 000 familles, soit près de 200 000 personnes." http://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ100513547.html
A noter que pour délivrance de documents, il suffit que le demandeur fournisse "Déclaration sur l'honneur attestant ne pas vivre en France en état de polygamie". Et l'on sait des témoignages d'épouses victimes de bigamie ayant porté plainte, en découvrant la polygynie de leur conjoint, n'ont eu aucun gain de cause, ni annulation du mariage, ni retrait du titre de séjour du mari abusif.

Non seulement le recrutement de drague du net abonde à la sectarisation fondamentaliste, mais aussi, une cause majeure grandit du fait de tolérance paternaliste de polygynes de haute discrimination, non seulement en îles d'Océan Indien mais depuis près de quatre décennies en France métropolitaine, dont il reste incompréhensible que personne ne soit dissuadé vigoureusement afin de respecter la règle constitutionnelle d'égalité des sexes. Toujours une coutume religieuse qui supplante le Droit ? Environ dans les 20 000 polygynes (à compte de dizaine d'enfants d'un père).

Ceux-là parfois d'ailleurs menacent que, dans le cas où on les empêchait d'avoir leur harem au nez et à la barbe de Marianne, leurs filles et fils se "radicaliseraient", traduisez qu'ils passeraient au djihad actif (jihadur) et non plus s'en tenant au djihad verbeux (jihadeux). Suffit pour le savoir de demander au lascar, s''il serait partant pour la polyandrie, que nenni, pas question les prérogatives du genos prédominent !
"(...) En revanche, impensable d’autoriser l’inverse, la polyandrie, la possibilité pour une femme d’avoir plusieurs époux ! L’imam a ce cri du coeur : "Impossible ! Parce que si elle est mariée avec quatre hommes par exemple, et qu’elle tombe enceinte, qui va être le père ? L’homme, lui, il sait qui est son fils." Il dit bien "son fils", et non "son enfant". René Guitton, La France des intégristes, cité ici http://www.atlantico.fr/decryptage/france-integristes-ces-cinq-raisons-qui-justifient-aux-yeux-certains-imams-polygamie-rene-guitton-701506.html
Imaginons simplement deux secondes l'éducation et la mentalité fondamentaliste basée sur la discrimination sexiste la plus profonde inculquée aux gosses des foyers polygyniques, terreau majeur. Trouvez d'urgence les outils juridiques pour éradiquer la prolifération de la polygynie en France ! La polygynie reste un facteur majeur de freination du développement partout où elle subsiste ou revient... La compétition entraînée par la polygynie est responsable de dégâts sociaux non négligeables, tout particulièrement de l'inégalité inhérente que toujours les hommes les plus dominants (physiquement et socialement) se réservent les femmes : A l'origine de violences tant crapuleuses que fémincides de la part de ceux lésés,
"The emergence of monogamous marriage is also puzzling for some as the very people who most benefit from polygyny -- wealthy, powerful men -- were best positioned to reject it," says Henrich, lead author of the study that was recently published in the journal Philosophical Transactions of the Royal Society. "Our findings suggest that that institutionalized monogamous marriage provides greater net benefits for society at large by reducing social problems that are inherent in polygynous societies. (...) the study finds significantly higher levels rape, kidnapping, murder, assault, robbery and fraud in polygynous cultures" Joseph Henrich, R. Boyd, P. J. Richerson. The puzzle of monogamous marriage. Philosophical Transactions of the Royal Society B: Biological Sciences, 2012; 367 (1589): 657 DOI: 10.1098/rstb.2011.0290 https://www.sciencedaily.com/releases/2012/01/120124093142.htm
Avant l'apartheid sud africain ou la ségrégation américaine (régime ou gouvernement contemporain), depuis longtemps le sexapartheid (système de gouvernement religieux antique) avait été créé... Il renaît et se fortifie ? Là  aussi, il n'est que d'imaginer sikhisme, christianisme, paganisme, bouddhisme, rastafarisme ou autres ramenant leur fraise et leurs radicelles, qui ne ferait chorus ? Et à juste titre.


Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
Docteure en ethnologie et ex-ingénieure en management de la qualité des services informatiques et systèmes d'information

  • Série sur les associations péricultelles, menées par des dévotes, omniprésentes en media :
1. Radicelles. http://susaufeminicides.blogspot.fr/2016/02/radicelles.html 
2. Larmes de perle, http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/01/larmes-de-perle.html

3. Larmes de crocodile http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/08/larmes-de-crocodile.html


Source obligatoire SVP © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec auteur http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/07/qui-ecrit-ici.html, date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document & id. en cas d'usage du logotype montage photographique "Eradication des féminicides - Larmes de sang" CGMD ©Tous droits réservés international 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire