samedi 24 janvier 2015

Mirador des faux culs

"Les habitants de la terre sont de deux sortes : un homme sans religion mais doté d’une raison et un religieux qui en est dépourvu » (L.II, 301)"
Abû l-‘Alâ’ 28 rabî‘ 1er 363/26 décembre 973, cité par Abdelaziz Kacem, Synergies Monde arabe n° 5 - 2008 pp. 243-262 
"Jamais ce blog ne dira ce qu'il convient de penser - il est résolument athée, ne donne que des outils d'analyse", Virginia Pele (profil ami)  9 décembre 2015*

Au temps de la mode des faux culs
Mlle Alice Louis-Guérin, 1885, pastel, Musée Bonnat-Helleu par Paul César Helleu
[0http://lespetitsmaitres.com/2015/01/paul-cesar-helleu-somogy/
Du fait de la masse de matériaux fait athée vs fait religieux, j'ai du scinder en deux parties :

Partie I  - ATHEISME - Nous sommes en première mi-temps -
Suivra Partie II : Calepins de croyances
[1http://susaufeminicides.blogspot.fr/2017/02/mirador-des-faux-culs.html
  • Par urgence d'enseigner l'athéisme qui brille par son absence de tous les enseignements. Et que par rapport à cela d'incontournable, une fois décrypté l'athéisme, l'on peut enfin désormais parler fables, contes, mythes et croyances, plus tard par la lorgnette du télescope temporel, en deuxième mi-temps...

    Convenons donc d'emblée de ce dont l'athéisme ne s'occupe pas, religions et croyances en divinités et alii qui seront donc également les
    "Phénomènes religieux lato sensu - Ils comprennent principalement la magie et la divination; et aussi les superstitions populaires." p. 214, Marcel Mauss, Manuel d'ethnographie, 1926 [2] http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html
    Pour revenir au popotin mis en valeur par la jolie robe ci-dessus camouflé par cette magnifique chevelure - Accessoire vestimentaire en crin posé sur le postérieur féminin afin de l'enjoliver, que l'on nomma faux cul[3] (les cilices eux aussi faits en crin). Devenu silicone, intériorisé, il anime les postérieurs de "fils dentaires" et de tangas d'Ipanema. Ce terme possède non seulement les derrières mais surtout, et aussi, les hypocrites.
  • Mir, le monde, la paix. Dor, douleur. La parole est d'or. Se mirer, admirer. Mirettes. mirage, miracles... sans marcher en pèlerinage jusqu'à Compostelle, sonne faux à mes coquillages (petites oreilles, plus joli que coquillette, qui peut prêter à confusion) d'analyste féministe et ethnologique. La formule qui court de "l'enseignement laïc du fait religieux" à l'école me fait aussi loucher. Comment, si l'on ne dépeint que le jeu des sept familles, éviter d'affirmer leur hégémonie et suprématie, au détriment de l'éventail de brins de croyances entremêlés et de la conviction athée ?
La dernière toujours tue ou déguisée. Quelle mélasse -gr. anc. μέλας, "noir" d'encre... A voir l'embrouillamini inextricable des cinq choix de cours d'éducation religieuse et morale dans lequel la Belgique s'est embargaillée, avec un beau recul de toute laïcité et du droit des femmes qui en découle dans certains quartiers, qu'augurer de ces nouveaux catéchismes ? Un ange passe à lire les cours d'éducation religieuse québecoise...
[3] Caroline Sägesser, Dehors la morale. La religion à l’école : dépasser les vieux clivages http://www.entre-vues.net/LinkClick.aspx?fileticket=WE331yAtb60%3D&tabid=631<
Poussières dispersées aux quatre vents depuis 2001 des Bouddhas de Bamiyan 
"J’ai l’impression que les politiques ne sont pas très intéressés par ce que peut amener un ethnologue. Ils sont davantage intéressés par l’opinion des politiques d’autres pays que par une connaissance approfondie de l’Afghanistan. Plutôt que l’Afghanistan, sa société et sa culture, ce qui intéresse nos politiques, c’est de savoir : « que vont faire nos voisins ? »"[4] Laurent Amiotte-Suchet, Pierre Floux, Voyage avec Pierre Centlivres, de l’Afghanistan aux communautés transnationales, Ethnographiques n° 1, avril 2002 http://ethnographiques.org/2002/Centlivres,Amiotte-Suchet,Floux#4.2
Revenir aux fondamentaux pour éviter les fondamentalistes. Bien que les ethnologues soient rarement écoutés ou entendus, sauf s'ils sont culturalistes, un balayage pourrait être utile, et je prends donc mon balai de suite pour débarrasser le plancher de fausses définitions : Il faudrait tout même cesser de faire passer athéisme et athée pour de gros mots, en bêlant laïcité par peur d'être mal vues.Tout doit être dit et quant aux valeurs chrétiennes qu'elles restent donc au chaud dans les églises. Quand donc la République va-t-elle bien comprendre ce qui se joue d'anathéisme* pour le neutraliser enfin ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

Pour une fois, il sera en premier relaté du fait athée, et de sa fée laïcité, et ensuite seulement évoqué l'éventail religieux. En effet et bien que le terme laïc ait été forgé par les clercs religieux, il se trouve que le concept de renonciation à la direction des affaires politiques ne peut sourdre d'aucune croyance qui défende leur seule Vérité, l'on comprend bien que des athées leur ont soufflé la parade. Aucune religion ne peut inventer d'elle-même de sortir d'infléchir les consciences et la politique de la population qu'elle anime, toutes convaincues de posséder la Vérité.. L'athéisme, socle premier du concept de laïcité déterminant de la démocratie ?

Nous clorons cette brève entrée en matière par l'illogisme des vidéos montées et propagées à l'envi en complète illégalité : Se représenter soi-même (? là c'est permis ?) en train de mettre en miettes des statues représentant des symboles et non pas des créatures vivantes ? De même que des imams, muftis, et autres prêtres sunnites et chiites laissent circuler leur photographies flattées pour débiter des incongruités et des horreurs contre les filles et les femmes ; dans ce cas, leur représentation déjà interdite par leur livre devrait aussi l'être en tant qu'appelant à la misogynie la plus aberrante, au servage, à l'esclavage quand ce n'est pas à la mutilation des filles...
Caricature 2015 
Le mot athéisme, hors divinité et hors culte, ne représente rien d'ambigu, alors que le terme laïcité le serait plutôt, à en voir l'usage flottant.. tous les laïcs ne sont pas laïques, et tous les clercs pas très clairs ? http://www.langue-fr.net/Laic-laique

A savoir que l'athéisme, ce n'est pas un pêle mêle d'athées, d'agnostiques et de théistes laïcs. Il s'agit de les bien distinguer, d'autant que l'athée ne conçoit aucune idée de dieu, au singulier ou au pluriel. Seuls ceux qui définissent l'athéisme de l'extérieur le font en fonction de leur conception déiste. Certains athées sont athéistes, c'est à dire que les voilà militant et osant s'afficher.

L'athée, tout en sachant qu'il ne sait pas, garde le droit à son intime conviction de l'absence de divin et de sacré opposé à profane ; et de la partager comme tout autre. Croyants endoctrinés en chapelles et agnostiques indécis ayant une forte tendance à exhiber leur appartenance pour faire la morale souventes fois : Ne pas confondre croire et savoir, that's the point. Ne pas savoir n'empêche nullement d'avoir une conviction profonde et une conscience, sinon ce serait être traité comme une bête. Ceci est de réponse à ceux qui s'imagine que l'athée confondrait savoir et croire, savoureux que ce soit des croyants qui en fassent grief... Rien, c'est rien.

Mais aussi la laïcité ("ne reconnaît aucun culte") libératoire reste constamment confondue avec la sécularité ou la pilarité, pas dit pilosité. Qui est la reconnaissance par gouvernement de toutes les religions, le sécularisme libéraliste*, croyant aux vertus pacificatrices du commerce et des marchés, restant peu apte et soucieux de faire place aux athées et autres croyances, minorées, minoritaires ou montantes.

Certaines le soutiennent ce principe de laïcité car plus finaudes ont compris cette protection, ce bon parapluie à toute épreuve. Chacune jouant de son pipeau pour entraîner les foules. Une fois que c'est compris, elles viennent se nicher dans son cocon. Les protestants n'ont manifestement pas fait l'erreur des hindous et des bouddhistes. https://oratoiredulouvre.fr/evangile-et-liberte/petite-histoire-de-la-laicite.php
"4 Le terme laïque par lequel on rend souvent secular est impropre. Séculariste est un néologisme adapté des mots anglo-indien secular et secularism insérés en 1976 par Indira Gandhi dans le préambule du 42e amendement de la constitution indienne. L'Inde, auparavant Sovereign Democratic Republic, est alors définie comme Sovereign Socialist Secular Democratic Republic. En Inde, il n'y a pas vraiment de séparation de la religion et de l'état : celui-ci intervient très régulièrement dans la vie religieuse. Le sécularisme est l'attitude officielle de l'état indien censé reconnaître toutes les religions et les traiter avec bienveillance sur un pied d'égalité. Voir Weber 2007' http://michelangot.com/Michel_Angot/Conferences_files/Histoire%20des%20Indes-compr.pdf
  • Laïcité n'est pas synonyme d'athéisme
Voici qui est propre à introduire la notion de laïcité"ne reconnaître aucun culte", aucune messe, formule extrêmement, habile, ouverte, respectueuse et pratique, chaque fois que je la lis, je me plais à sa grande intelligence- ne donner ni suprématie à aucune, ni petite, ni grande, toutes les savoir sans y croire, afin qu'aucune n'empiète et piétine autrui, c'est une distinction laïque de 1905 majeure qui fait pâlir de jalousie et d'envie le pauvre sécularisme qui reconnait tout le monde mais ne peut faire acte d'aucune autorité, débordé qu'il est par les plus massives et les mieux organisées... cf. Loi de 1905


Le culte qui, de départ ne signifiait que "lat. class. cultus proprement « action de cultiver, de soigner » spéc. « action d'honorer", a basculé vers les vénérations et idôlatries, celles-là que justement la laïcité n'a pas à regarder sous le nez et les athées n'ont pas à se voir imposer à tous les carrefours, si on les respectait un tant soit peu. L'on voit donc que culte signifie les rituels, puisqu'en lieu de culte (domaine privé des croyants) l'on exerce son culte. Le culte a ciel ouvert est l'affaire de théocraties majeures ou mineures mais pas de démocratie laïque et sociale. http://www.cnrtl.fr/etymologie/culte

La nation républicaine ne reconnait que les associations de liens de citoyenneté et non pas de religiosités, cela se voit bien. Association culturelle, sportive, cultuelle, toute à la même enseigne, pas de prérogative, pour aucune. Ce n'est jamais reconnaissance de l'objet sportif, culturel ou cultuel mais reconnaissance d'avoir liberté de s'y intéresser, pas de l'imposer et surplomber en imposant ses règlements intérieurs aux autres. On voit comment les associations péricultuelles sous le manteau du culturel, de l'instruction, de l'éducation et de l'enfance tentent de gruger maman Marianne. A quand le ménage dans ce vilain manège ?

1905 - Marianne libérée du papisme et protège définitivement toutes convictions- Après le pas décisif de géant du Tiers Etat articulant l'abolition des privilèges du clergé catholique et des féodaux, à qui également retirés les registres paroissiaux (qui vous le comprenez aisément faisait de toute naissance une catholique), devenant l'état-civil régi par l'état seul, l'état de la citoyenneté et de la personne qui peut choisir par la suite son opinion d'incroyant ou de croyant, il a fallu passer à la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat car la religion suprémaciste catholique romaine continuait à s'immiscer partout. Les frères siamois de l'Etat républicain et l'église de la calotte furent séparés...

La séparation de l'église et de l'état fût largement moquée, houspillée, dégradée... Les milieux catholiques romains restaient violemment arc boutés contre leur éviction du pouvoir, et de surpuissance au dessus de tous les autres rameaux abrahamiques, et ce peu d'amitié, et c'est peu dire, envers la République laïque transparaît dans cette caricature. Désormais que de recul suffisamment l'on peut dire que les catholiques françaises doivent une notable évolution de leur église et dogme à la laïcité sans mentir ou exagérer.
"- ... Et M. Bienvenu-Martin continue toujours avec beaucoup de Briand son opération chirurgicale."
Dessin de C. Léandre
 http://gallica.bnf.fr/blog/03122015/6-decembre-1905-ladoption-de-la-loi-de-separation-des-eglises-et-de-letat-vue-par-la-presse
Nota bene - Il n'existe pas de droit de renonciation au Droit, ainsi vous n'avez pas latitude pour refuser de payer vos impôts, votés en loi du budget, et bien cela vaut pour la laïcité 1905 et pour l'égalité des sexes 1958, deux principes constitutionnels de plus en article 1, le principal de la hiérarchie qui englobe et détermine les suivants- aucune coutume ne permet de déroger- Qu'est ce que ce serait bienvenue que l'on informe les citoyennes et citoyens de ce principe... La Loi s'impose de droit et de fait... aux faits.
  • Principe de laïcité tricéphale :
1 - liberté de conscience et de culte ;
2 - séparation des institutions publiques et des organisations religieuses ;
3 - égalité devant la loi, quelles que soient la croyance et conviction.

Le darwinisme, scientifique -jamais son terrible fake le darwinisme social- et la science en général doit être la maîtresse d'école incontestée de majeure importance. Le créationnisme, qui doit tout à l'irrationnel religieux et rien à la science, on l'aura deviné n'a pas à y être toléré et mis au même niveau. Sinon, vraiment on se demanderait pourquoi enseigner ; à ce compte-là, confiez les gosses, tous, aux prêtres, ils ont les réponses cosmogoniques les plus variées. A l'hôpital et à l'école, mettre les croyances et donc les coutumes égales à la science et du droit (protégeant contre les coutumes de talion comme la peine de mort ou le viol), certains perdent le sens commun et veulent mettre leur santé en danger ? Quant à la hiérarchie conceptuelle, l'emboîtement causal ne serait pas parmi les bases mathématiques et logiques quelque part tapie ?

Pas égales mais pas supérieures, on dirait un texte jésuite que celui inséré dans la charte scolaire, ce qui aboutit à dire que la science ni égale, ni supérieure aux diverses superstitions culturelles coutumières, donc subtilement inférieure, ou subordonnée... - S'il n'y avait pas supériorité de la science, pourquoi vous servir des objets que les scientifiques conçurent ou que les hopitaux utilisent en prophylaxie, comme en curatif ?
"Dans les disciplines scientifiques (SVT, physique-chimie, etc.) il est essentiel de refuser d’établir une supériorité de l’un sur l’autre comme de les mettre à égalité." Livret de laïcité, Charte de la laïcité à l'école, octobre 2015
Les droits universels, pas plus que la science, ne relèvent plus d'une croyance. Jouer de façon snobinarde avec l'archaïque "religion" utilisée pour opinion devient contraire aux principes. Etre plus strict ne fera de mal à personne. La preuve en est que, dès qu'évalués, les personnes de toutes convictions en comprennent le fondement et les exigent in petto, même lorsqu'ils sont à l'opposé de leur dogme de foi. Au seuil de la maladie, les rédacteurs des guides de laïcité qui contredisent la prééminence hiérarchique de la science laisseraient-ils leurs abattis entre les mains d'un prêtre ou se rendraient-ils aux urgences ? Gardons nous pour vivre vieux des versions simplistes de la laïcité de cette sorte de rédaction qui voulait aider à présenter la charte de laïcité scolaire. Alors que l'Ecole n'a été construite qu'à cet effet de confrontation du réel,
"éviter la confrontation ou la comparaison du discours religieux et du savoir scientifique.http://blogs17.ac-poitiers.fr/direction/files/2015/10/2015_livret_laicite.pdf
Jouxtant de très bons conseils, d'autres contreviennent manifestement à la conviction (voir c). Ne serait-ce que cela est une infraction à la conviction des enfants athées, les textes religieux n'étant pas bien universel pour l'athée, aussi intéressants à parcourir soient-ils. Universel étant là confondu, noyé en culturel, ce qui est du plus grand problématique puisqu'ainsi l'athéisme n'ayant pas son texte va passer par profits et pertes ?
"les grands textes religieux (...) constituent un bien commun universel" p. 17, supra
  • Toujours par trois - Allons bravement voir laïcité, pilarité, sécularité de concert




  • Comme des orgues, piliers solaires d'aurore boréale
    "Des piliers solaires aperçus dans le ciel de North Bay Photo : Timothy Joseph Elzinga 
    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1009651/pilier-solaire-north-bay-aurore-boreale

  • Les unes se feraient passer pour la première ? D'emblée, écartons pilarité de pilarisation qui sous ses airs iréniste et oecuméniste s'attribue des mérites qu'elle n'a que peu...

    A ma stupéfaction encore entière, il devient d'autant plus fondamental d'expliciter l'athéisme et la laïcité car certains nihilistes athées piétinent la seconde,
    caressent la sécularité -où le clerc religieux se mêle au siècle- dans le sens du poil, qu'ils voudraient faire passer pour plus ouverte que la laïcité, et se gave de pilarisation -pilarité* où les piliers religieux sont fortifiés de se lier et embrasser- humaniste ; tout en draguant les religieux islamistes -par inquiétude et opportunisme politique ?

    - doux fondamentalistes les intégrant à leur plan de cène, prétendue la religion révolutionnaire et désir omnipotent. Faisant




  • "(...) la loi musulmane, surtout utilisée dans les questions de divorce, de garde des enfants et les différends commerciaux, agit parallèlement (...) Le premier tribunal islamique a vu le jour en 1982, à Leytonstone, à quelques encablures de ce quartier connu des touristes pour son enfilade de restaurants indiens. Depuis, ces institutions ont essaimé à Londres, à Birmingham et dans le Yorkshire (nord de l'Angleterre). Les dizaines de tribunaux "charia" sont liés aux mosquées. L'iman rend le plus souvent justice, mais dans les petits lieux de culte, ce sont les membres les plus âgés de la communauté qui siègent.http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/02/12/banglatown-au-coeur-de-londres-defend-les-tribunaux-islamiques_1010291_3214.html
  • La laïcité n'aurait donc finalement que peu à voir avec la sécularité, et la pilarité, sous quelque angle soit-il : pour récapituler, sécularité pilarisée nourrit tous les cultes du Commonwealth (Belgique, royaume bon élève qui gagne le pompon) et la laïcité n'en reconnaît aucun et protège tous, y compris des convictions contraires  (stoppés les privilèges cléricaux en 1789 et séparation chirurgicale des pouvoirs en 1905) ; et, ce ce fait, se trouve être l'ennemi juré des fois conquérantes ; comme le jihadisme et autres croisées et allumés. A parier que des libertariens évangélistes soufflent derrière les rumeurs incultes et brouillonnes, relayées par basse opportunité par des libertaires plutôt branchouilles opposés à toute forme d'Etat-nation ? 

    • Belle histoire - L'athéisme ne date pas du XIXème, des traces déjà au IIIe, et avant...
    La question reste de discerner par quels mécanismes le fait religieux reste sanctifié et le fait athée ignoré, dégradé, sali, gâché et caché.
    "Charvaka conteste vigoureusement les superstitions propagées par la caste des prêtres, les brahmanes: "Il n'y a ni ciel, ni libération finale, ni aucune âme résidant dans un autre monde (...)." - "lokayata (ceux qui croient en l'existence du monde, loka) sont datées de l'an 600 av. J.-C., bien que certaines dates plus anciennes soient avancées, faisant déjà références aux enseignements de cette école de pensée"
     https://fr.wikipedia.org/wiki/Ath%C3%A9isme_dans_la_philosophie_indienne 
    C'est à se demander si ce sacré Héraclite (d'Ephèse, 576 à 480 avne) n'était pas à fleureter -l'on dit flirter désormais- avec l'athéisme, quelque six siècles avant notaire : "Tout s'écoule" (sa théorie était élémentaire, eau, feu...) :
    "Ce monde qui est le même pour tous, aucun des dieux ou des hommes ne l’a fait ; mais il a toujours été, il est et sera toujours un feu éternellement vivant, qui s’allume avec mesure et s’éteint avec mesure. (Burnet, traduit par Reymond)" 
    Fragment 30 : Clément, Stromaque, V, 14, 104, 2 http://philoctetes.free.fr/uniheraclite.htm
    Monnaie antique d'Ephèse, Ionie,Vers 387-295 avant notre ère. Photo Stack’s
    http://www.sacra-moneta.com/Monnaies-grecques-antiques/Quelques-monnaies-grecques-celebres.html
    "Lui-même semble avoir été persécuté pour athéisme (mais cette assertion est tardive et on la trouve chez des auteurs chrétiens, Justin de Naplouse et Athénagoras d'Athènes)." http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9raclite

    Trace certaine de philosophie sadducéenne au IIe siècle avant notre ère, ce qui n'exclut pas une bien plus grande ancienneté,
    "« Les Juifs avaient, depuis une époque très reculée, trois sectes philosophiques interprétant leurs coutumes nationales : les Esséniens, les Sadducéens et enfin ceux qu'on nommait Pharisiens. Bien que j'en aie parlé dans le deuxième livre de la Guerre des Juifs, je les rappellerai cependant ici en peu de mots. 
    (...) [16]. 4. (07). La doctrine des Sadducéens fait mourir les âmes en même temps que les corps, et leur souci consiste à n'observer rien d'autre que les lois. Disputer contre les maîtres de la sagesse qu'ils suivent passe à leurs yeux pour une vertu. [17] Leur doctrine n'est adoptée que par un petit nombre, mais qui sont les premiers en dignité. Ils n'ont pour ainsi dire aucune action ; car lorsqu'ils arrivent aux magistratures, contre leur gré et par nécessité, ils se conforment aux propositions des Pharisiens parce qu'autrement le peuple ne les supporterait pas." Livre XVIII, Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, Traduction de Julien Weill, Sous la direction de Théodore  Reinach, Ernest Leroux, Paris 1900
    cité par http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/juda18.htm
    Il y a 2100 ans, l'on peut également soupçonner, Lucrèce, le discret et délicat poète, d'athéisme ?
    "Alors qu’aux yeux de tous, l’humanité traînait sur terre une vie abjecte, écrasée sous le poids d’une religion dont le visage, se montrant du haut des régions célestes, menaçait les mortels de son aspect horrible, le premier un Grec, un homme osa lever ses yeux mortels contre elle, et contre elle se dresser (…) Et par là, la religion est à son tour renversée et foulée aux pieds, et nous, la victoire nous élève jusqu’aux cieux" https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucr%C3%A8ce 
    Sans religion, sans foi, sans croix, sans glaives, sans poudres et sans père Limpinpin http://fr.wikipedia.org/wiki/Poudre_de_perlimpinpin
    αθεοι (atheoi) lettre aux Éphésiens (2,12) attribuée à Paul de Tarse - Papyrus 46, début du IIIe siècle
    "deux sortes de gens sur la Terre : ceux qui ont la raison sans religion, et ceux qui ont la religion et manquent de raison"Abû al-Alâ’ al-Ma‘arrî (973-1058) cité par Adonis, Les Impératifs, poèmes de l’ascèse, Paris, Sindbad, 2009 in note 68, Dominique Avon, L’athéisme face aux pays majoritairement musulmans, Carnets de recherche de l'IPRA 16/12/2015-03/05/2016 https://ipra.hypotheses.org/45
    "1547 subst. « celui qui nie l'existence de Dieu et de toute divinité » (Peletier, Œuvres poétiques, fo78 rods Fr. mod., t. 12, p. 206 : Et qui des athées répreuve); 2. 1680 adj. (Rich. : Sentiment athée). Empr. au gr. α ́ θ ε ο ς adj. « qui ne croit pas aux dieux » (Platon ds Bailly), par l'intermédiaire du lat. chrét. atheos (dep. le iies. Minucius Felix, 8, 2 ds TLL s.v., 1033, 82, pour qualifier le philosophe Diagoras), au sens de « qui ne croit pas en Dieu », ives. Arnobe, Nat., 1, 29, ibid., 1034, 2; avant de créer le mot fr., les auteurs du xvies. ont utilisé le terme gr. : 1532, décembre (Rabelais, Lettre à Erasme, cité par Henri Busson, Les noms des incrédules au XVIe s. Athées ds Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, t. 16, p. 274 : [en parlant de Jules Scaliger, absolument athée] παντηπαντως αθεος)http://www.cnrtl.fr/definition/ath%C3%A9e
    Bien évidemment, un Rabelais n'avait certainement pas licence à penser ouvertement l'athéisme. Mais cela n'ôte rien au principe de l'athéisme que de ne pouvoir l'exercer. Ne pas y être habilité ne signifie pas n'y être pas apte. cf. Marcel Bataillon, d'après Lucien Febvre, Le problème de l'incroyance au XVIe siècle, in Mélanges d'histoire sociale  Année 1944  Volume 5  Numéro 1  pp. 5-26 http://www.persee.fr/doc/ahess_1243-2571_1944_num_5_1_3103

    Voilà qui dit bien que les athées et l'athéisme ne sont pas tombés du ciel au 19ème siècle. Le propre de ceux-ci consistent en leur discrétion, à l'abri de tout rituel et uniforme religieux, ni clercs, ni laïcs. L'athée a bien du mal à faire l'athéiste.
     Croyances et féminicides - Afin d'appréhender le fait athée, car qui pourrait encore se bercer de l'illusion que le fait religieux des croyances soit tant favorable aux filles et éloigne les féminicides ? Même lorsque certains pères avaient pour but de les protéger, et d'en faire de telles merveilles qu'elles deviennent objets d'adoration, ils les perpétuèrent de plus belle tous au grand complet, quand n'en générant pas de nouveaux. Enfers pavés de bonnes intentions... pauvres pères qui s'embrouillent les pédales, surtout que la tradition d'éducation pédérastique du maître spirituel à la grecque reste palimpseste présent. L'on sait déjà que les nations qui comptent le plus d'athées seraient les plus pacifistes et pacifiques, les moins guerrières, les plus pacifiées, et ayant propulsé les droits des femmes à leur zénith en un demi siècle environ. Et, non pas les "païennes" comme il est cru souvent. Il semblerait bien que les pays les moins athées, font passer pour terrorisme, l'athéisme et condamne à torture et à mort les athées ; finalement la seule conviction passible officiellement de peine de mort d'Etat, et tout le monde veut l'ignorer ? voir les cartes ci-bas

    Afin que ce mot ne soit pas constamment défloré par une définition qui dirait tout et son contraire, propre au procès d'intention lapidaire :

    - Depuis le IIIe siècle, et de bien avant, semble-t-il, l'athéisme n'a jamais levé d'armée pour battre les croyants autour de soi. Il faut se garder de tout procès d'intention à l'égard de l'athéisme : En effet, l'anticléricalisme violent, assassin mené contre les croyants, les religieux des clergés et leurs dévots laïcs par des idéologies totalitaires (léninisme, stalinisme, maoïsme, nazisme, je vous laisse continuer la liste), que l'on nous met en peau de banane à toutes occasions, a confisqué l'athéisme car il est notable qu'aucune ne respecte en rien son principe de fond de liberté de conviction. C'est son souci de discrétion et d'anonymat qui dessert l'athéisme et les athées. Comme si tout athée devrait supporter la culpabilité de ces régimes criminels prétendus athées ? L'athéisme obligatoire écrasant tout contradicteur reste insensé. Alors non, voyez clairement que les totalitarismes ne peuvent se réclamer de l'athéisme, sauf à mentir... Comme ils ne s'en privèrent pas.

    Mais surtout quelle gageure insensée de vouloir par la seule force colérique de vouloir annihiler toutes croyances et crédulité.

    L'athée fait juste le dos rond depuis toujours pour ne pas être emmené par les autres aux cérémonies rituelles et autres messes. Etre athée n'ayant jamais consisté à pourchasser tout croyant ou tout crédule (à leur inverse véhémente), cela minant profondément le socle même de la conviction entièrement libre et hors de portée de maîtres à penser. Entre l'athée dormant et l'athée fulminant, il peut y avoir l'athée militant avec intelligence pour battre en brèche la crédulité et les croyances aveugles, c'est dire contre l'endoctrinement sectaire et religieux.

    C'est ainsi que, à tort, il est prétendu de l'athéisme qu'il serait un intégrisme, alors que cela reste une impossibilité intrinsèque. Par contre, toutes les croyances montrent leur frange intégriste par principe à un moment ou un autre de chronologie car ce ne sont que dévots laïcs ou religieux qui défendent le dogme fidèlement au plus près des paroles divines émises et exigeant tous pouvoirs terrestres et célestes, quel que soit le truchement. Le fondamentalisme religieux possède sa place à la marge d'absolument toutes les croyances. L'athéisme n'est pas totalitaire mais bien des régimes totalitaires s'en sont servi avec les victimes innombrables que l'on sait.

    - Le fait athée reste extrêmement simple à enseigner et expliquer. Il s'agit juste d'indiquer le raisonnement (et non pas croyance), restant simplement inébranlable pour certains, que aucun dieu, esprit, divinité ou puissance supérieure n'existe. Sans plus, Autrement dit, il s'agit de l'absence de croire tant au surnaturel qu'au supra naturel. Enfantin, non ?

    - L'athéisme n'empêche personne de croire et n'impose l'athéisme à personne, bien au contraire, il garantit le droit à la liberté de toute conviction, sinon il ne peut exister -aussi à voir dans l'article 10 de notre Déclaration de 1789-, dans lequel reste niché intrinsèquement et implicitement le droit de l'exprimer, y compris sous forme de satire politique. Ce qui est reproché amèrement par des nations de constitution confessionnelle qui ne digère pas notre constitution sans dieux.

    - L'athéisme fait face aux monothéismes et polythéismes les plus variés et son principe finalement les protège les unes des autres.

    - L'agnosticisme de certains resterait une sorte de déisme, et de théisme, qui se questionne, au motif du doute, ne se prononce pas. Sceptique doutant mais ne tranchant pas. Estimant qu'il n'y eût pas d'acte créateur mais qu'une force ou des forces régisseuses -affaire de Normand couché dans le nid, qui ne se prononce pour rien, qui n'est pas le néant. Dire que le doute suspendu laisse les croyances batifoler dans tous les champs. Si l'on ne peut plus se prononcer à défaut de preuves, c'est ne pas prendre parti et cela profite toujours à quelqu'un, et pas toujours à celui qu'il faudrait.

    - L'athéisme reste à l'origine du refus d'être dirigé par les clercs et dignitaires religieux, cléricaux ou non. Toutes les religions ne se sont pas regroupées en église centralisée, coordonnée, hiérarchisée en son clergé -ainsi que les prêtres autoproclamés de la religion musulmane ou les officiants-sorciers des mânisme et animisme- qui imposent les dogmes et règles de leur croyance à autrui, ou à sa merci, ou en minorité.

    Ce refus de direction cléricale politique est appelé anticléricalisme. Ce n'est pas l'athéisme qui est à l'origine de l'extrémisme de l'anticléricalisme qui s'est développé avec les exécutions de membres du clergé, principalement au moment de la Révolution de 1789 par les serfs survoltés par l'alliance entre les privilèges monarchiques de l'aristocratie et du clergé. Le cléricalisme vivace avant 1905 en France a depuis perdu de sa superbe et gagné en laïcité.
    Un évêque devant une table bien garnie déclare au journaliste : "Dites bien que nous sommes prêts au martyre" (Le Rire, 29 septembre 1906)
    http://atheisme.org/anticlericalisme-antireligion.html
    - Aucun clerc n'inventa l'athéisme, et pour cause, mais bien certainement contribuèrent à la laïcité -et gardent les crocs dans son mollet de peur de perdre la direction des opérations-, où leurs avantages sont certains. Comme on le sait, les clercs régnaient sur les laïcs avant que leur férule ne s'éloigne. Vous aurez compris que les laïcs représentaient la population croyante non cléricale.

    - Le premier palier de la revendication de "déreligioser" la société se nomme donc laïcité, ou sous sa forme angliciste, secularism. Le clergé n'étant donc plus censé s'occuper en exclusivité de la vie de la cité et y imposer ses dogmes en politique systématiquement. On prend peu avis près des athées, ou sporadiquement.

    Nota bene- On se rappellera que le sécularisme ou sécularité -reconnaît tout culte- n'est nullement la laïcité -ne reconnaît aucun culte-, c'est donc l'inverse ?

    - "laïc" s'écrit des chrétiens ou autres croyants qui n'appartiennent pas à un clergé et ses ordres religieux ; le nom correspondant est laïcat, "ensemble des laïcs". Laïque s'écrit de ce qui respecte strictement la neutralité vis-à-vis des diverses religions` (Dupré 1972)". En laïc, on ne compte pas réellement l'athée. http://forum.wordreference.com/showthread.php?t=494941

    Une laïque n'est donc pas à tout coup athée ou obligatoirement athée. Par contre, une athée est laïque de toute façon.

    - Quant aux ordres séculiers mêlés à la vie laïque, ou des laïcs, ce sont des "mondains", participant à la vie du monde, dans le siècle, et non plus retranchés en "désert" contemplatif et ermitage, et cloîtres... Ils abandonnent certains de leurs privilèges cléricaux pour mieux se mêler à la population. http://www.cnrtl.fr/lexicographie/s%C3%A9culier

    - L'athéisme, et ses membres, protège et accueille également tous les persécutés des religions qu'ils soient dits par celles-ci hérétiques, apostats, mécréants, infidèles... L'athée restant en dehors des débats théologiques intra-fidéiques, il est juste incroyant : Sans croyances et églises de religion, afidéique, areligieux.

    Formulation confusionnelle qui parait flirter avec l'oxymore et qui plombe plus qu'elle n'aide ? Pour celles et ceux qui continuent à se revendiquer de leur origine ethnique de même appellation ou de tous les préceptes en étant issus, "athéisme juif", "athéisme musulman", "athéisme chrétien" ; ou "athée fidèle", selon les termes d'un philosophe 'ex-chrétien) dont la mansuétude ne rend pas aisée la compréhension de l'athéisme. http://atheisme.free.fr/Contributions/Athee_fidele_comte-sponville.htm

    Et non pas impie qui reste un terme dénigrant, comme celui de laïcard, terme injurieux formulé par le clergé et ses soutiens politiques à l'époque de la séparation. La critique professée par l'athéisme n'est pas le mépris, ce n'est qu'incrédulité de principe. La distance est mince entre crédulité et croyance mais laisse place à beaucoup de curiosité. Etre crédule n'est pas être croyant, ce n'est qu'un seuil que certains ne franchissent pas, tout en restant facilement abusés.

    - La franc maçonnerie n'est pas athée mais reconnait le principe de toutes les convictions côte à côte. Ainsi des loges franc maçonnes accueillent des athées et de toutes convictions religieuses.

    D'autre part et par défaut de soutien et d'information, des athées restent parfois accessibles à la crédulité, flirtant avec des thèses homéopathes, spagyristes, païennes ou spirites.

    - Les apparats et codes républicains seraient, prétendent d'aucuns, une prétendue ritualisation de l'athéisme. Ce qui ne se peut car l'athéisme ne représente et ne se représente pas, puisque toujours sans prêtres, sans rituels et sans églises, donc invisible. La République n'en est pas la prêtresse. De là, sa discrétion et parfois comme une disparition de la conscience quant à l'audience. Jusqu'à pouvoir distinguer un net anathéisme*, certaines et certains de nier, cacher et détourner ses membres et son principe de liberté de conviction qui pourtant profite à tout le monde. Beaucoup de croyants le trouvent des plus pratiques et favorables. cf. ANATHEISME* http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

    - Opinion et conviction confondues avec religion - Confondre l'expression "se faire une religion", archaïsme qui signifiait "se faire une opinion" a porté loin l'estocade. Jusqu'à prétendre décliner toute philosophie spiritualiste en religion athée. Si l'on s'en tient à "relier", l'étymologie religieuse non encore établie, ce n'est pas le fait de l'athéisme qui n'a pas mis en place les rets d'un clergé ecclésiastique. http://www.cnrtl.fr/etymologie/religion

    Cela a été une chance certaine de n'avoir jamais été une petite fille riche, soumise, crédule, dépendante ou futile, car cela m'a offert une bonne longueur d'avance pour m'intéresser à l'anthropologie religieuse examinée à l'aune de voyages ethnologiques..
    "S'il n'y a pas de dieu,, comment se fait-il que le monde soit un coq ?
    Echec et mat aux athées !"
    "Mais vous savez quoi - vos guerres religieuses, jihads, croisades, inquisitions, censure, lavage de cerveau des enfants, meurtre d'albinos, petites filles forcées au mariage, mutilations génitales féminines, lapidation, pédérastie, homophobie et rejet de la science et de la raison m'offensent, moi. (...)" (m/traduction libre) (...) 'But guess what — your religious wars, jihads, crusades, inquisitions, censoring of free speech, brainwashing of children, murdering of albinos, forcing girls into underage marriages, female genital mutilation, stoning, pederasty, homophobia, and rejection of science and reason offend me. (...) Mike Trederhttp://suchanek.name/texts/atheism/ChapterAtheists.html#Insult
    Il me reste à souhaiter que l'on ne me tiendra pas trop rigueur de cette extrême concentration contre l'extrémisme. Il me fût bien difficile de choisir et mettre à peu près d'équerre, tellement de choses confuses étant constamment propagées et l'ambiance générale à la crédulité sur les ondes.
    • Pourtant, repeat after me, fait athée n'a rien ni de commun, ni en commun, avec fait religieux
    Il n'en est pas non plus le contraire ; il ne combat par aucune arme de poing, ou mine explosive, le fait religieux. Il faut le souligner en ces jours où le caractère athée revendiqué des dessinateurs satiriques et chroniqueurs de Charlie Hebdo leur a valu d'être la cible d'un massacre politico-religieux, afin de tenter d'attenter au principe même de la liberté de conviction sans entraves de nos Constitution et République ! Alors cessons de leur faire l'injure de cacher sous le tapis leur athéisme. Mais aussi, la garantie de pouvoir se gausser et tenir critique par la presse satirique française n'a en aucun cas à se plier à des tabous religieux (sacrilège) qui n'ont pas à subsister en droit même au titre de scories traditionnelles, sinon Daumier aurait été pendu... Elle doit être envers et contre tous protégée sans privilèges à aucune chapelle.

    L'athée ne s'intéresse pas à la foi d'autrui qui peut croire ce que bon lui semble en son for intérieur, il ne s'occupe que de bercer son absence, balancé dans son hamac par les zéphyrs. Sa paresse en cette discipline lui coûte cher car on l'oublie constamment de ne pas brandir d'étendard, trop occupé à sa sieste.

    A savoir que l'athéisme n'est en aucun cas religion ou croyance mais bien antithèse de toutes. Ce n'est pas et ne sera jamais une dénomination religieuse. Est-ce pour cela que le fait athée passe à l'as dans les universités qui étudient les religions ? Point de salut pour l'incroyance, on ne pense même pas à l'étudier ? D'autant que quant à son archéo-anthropologie, nous resterons dans l'impossibilité de savoir et de trouver de traces athées puisque sa caractéristique majeure reste l'absence de foi, de culte, de leurs lieux et ministres, rites et rituels ; et, donc impossible de savoir si quelque individu n'aurait pas suivi les croyances générales, de celles qui affleurent dans les grottes et autres artefacts humains préhistoriques. Je ne trouve parmi mes contemporains aucun autre qu'une Silex qui suggérerait que l'athée proliférait déjà... On sera au moins deux à soutenir cette hypothèse :)


    Court paragraphe qui va juste passer un torchon sur la table. L'anathéisme* se tient tapi également dans le glissement constant du domaine cultuel vers la supposée culture [française] par confessionnalisation de l'espace public. Ceci se produisant au moyen de représentations non représentatives par conférences de partage (partage des deniers laïques et athées y compris pour des croyances ?), comme préconisé en 2006 par la droite française et continué invariablement en 2015, malgré le massacre d'athées ? Ces fausses assemblées prétendant parler au nom de chaque courant puisque, énormément de croyants ne sont pas représentés par des clergés (dignitaires curés de tous poils) -dont les agnostiques et les athées ne sont en aucun cas représentés par des associations laïques. http://blogs.mediapart.fr/blog/danielle-simonnet/130215/paroles-laiques-et-actes-antilaiques-la-duplicite-d-anne-hidalgo

    Le doute ne permet pas, faute de preuve, de décider de l'absence de divinité. Dit aussi de ceux qui croient en une divinité créatrice sans gnose, sans création,
    "AGNOSTIQUE (gr.). Un mot que M. Huxley prétend avoir inventé pour indiquer celui qui ne croit rien qui ne puisse être démontré par les sens. Les écoles plus tardives d'agnosticisme donnent des définitions plus philosophiques du terme." Glossaire théosophique H. P. Blavatsky, 1ère édition
    A titre liminaire, remarquons que le féminisme est athée, au sens strict, puisqu'il ne chérit aucune idole ou déesse et n'a que faire de clergé et de théologiennes, et a pu grandir sur le terreau de la liberté de conviction athée. Et cela se vérifie car les croyances montrent combien il leur est difficile et éprouvant de faire place égale à leurs brebis...

    - De tout cela, on comprend fort mal l'émergence de féministes matérialistes, athées mais anti-laïques, s'associant fréquemment sur des plateaux et en conférences avec des prêcheurs religieux, arguant de ce ce qu'il faille défendre des dévots religieux au motif qu'étant paupérisés, opprimés ainsi que sous représentés, malgré leur tradition revendiquée d'oppression patriarcale sur les filles.

    Cependant et par ailleurs, toute féministe reste bien évidemment toute libre de croire, ou pas, et restera le cas échéant seule face à ces contradictions, si cela lui chante. Ainsi apparurent des adeptes de toutes religions, au sens large, qui se réveillèrent un jour féministes de trouver que leurs pères spirituels étaient un peu radins en ce qui concernait leur place et leurs droits.

    Tout d'abord, remarquons que ces cartes, couleurs et chiffres sont tout à fait approximatifs... et surtout totalement fausses concernant l'Asie et l'Australie, ployant sous nombre de croyances dans des esprits, qui n'a donc à aucun moment de son histoire cultivé l'athéisme. Y sont niées les croyances chinoises et aborigènes en particulier ainsi que les religions naturelles de croyance dans la terre mère, et d'autres résurgentes des croyances nordiques. L'augmentation notable de l'athéisme peut être attribué cependant à la science grandissante.

    L'athéisme en Europe

    En Europe en 2005, environ 90 000 000 (sur 500 000 000 de population européenne) seraient considérés athées. http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_l%27Union_europ%C3%A9enne
    "18 % qu'ils ne croient pas qu'il y ait un esprit, ni de Dieu, ni de force de la vie" http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_statistique_de_l%27ath%C3%A9isme#.C3.89tudes_et_statistiques


    Evaluations plus qu'approximatives, la Chine polythéiste n'étant nullement exemptes de croyances et divinités 

    Environ 365 000 000 au monde - Evaluation de 1995, l'athéisme (au sens strict) se monterait à environ 5 % de la population mondiale. On peut gager que la proportion en 2015 avait grimpé aux rideaux.
    • Les sans droits - Nota male* (avec ou sans chapeau, avec ou sans calotte) 
    En comparaison (et récompense) de leur protection étendue, l'athéisme et les athées sont punis. Alors qu'aucune religion n'est passible de peine de mort par la loi, l'athéisme l'est par quinzaine de pays pour le moins. La détestation de l'athéisme et des athées -qui cherchent à cause de cette haine ambiante à rester généralement discrets- reste la base même de tout ce ramdam des fondamentalistes qui refusent que des ailes modérées de croyants les respectent et en admettent tout le progrès philosophique et politique.
    Casoli - "En finir avec les conflits religieux ? Devenez athéophobe... "
    On retrouve régulièrement des annonces fracassantes de ce que l'athéisme est du terrorisme, comme dans le d'autant plus triste que Mustafa Kemal dit Attatürk le libre penseur, non seulement père de la nation turque mais aussi père de la laïcité turque, bafoué en toute mémoire,
    "Parmi celle-ci, l’obligation des cours de religion pour tous les élèves, y compris les athées, l’enseignement portant exclusivement sur l’islam sunnite alors qu’un cinquième de la population se réclame de l’alévisme, et un programme de construction de 80 mosquées dans les différents campus du pays fut annoncé en 2014. Dans ce contexte, Ozgur Korkmaz, journaliste au Hurriyet Daily News qualifia l’attitude de Recep Tayyip Erdogan d’ « athéophobie », le président turc ayant assimilé l’athéisme au terrorisme dans l’une ou l’autre déclaration" 
    (...) "En Iran, au-delà de l’expression « blasphème islamique » qui est utilisée pour lutter contre toute forme de critique ou d’opposition, religieuse ou non, le recours à la charge de « “ارتداد”» qui signifie la conversion depuis l’islam vers n’importe quelle autre croyance ou religion, conduit à la peine de mort."  citations tirées de https://ipra.hypotheses.org/45 
    • Celui qui dit qui y est ! Digression sur ceux qui criaillent le plus fort à condamner sacrilège
    Alors que d'évidence la phobie de l'islam n'a rien du racisme (de même que la phobie du christianisme, et que les manoeuvres criminelles du clergé y sont pour quelque chose) bien qu'on en veuille faire accroire.
    L'on ne peut écarter le fait que certains critiques de l'islam seront en plus racistes mais c'est une autre histoire, du premier ont droit, du deuxième seront condamnés en droit.

    A noter que l'on ne dira jamais racisme systémique en matière car ce serait un pléonasme : Le racisme n'est jamais un sentiment personnel que l'on possède en naissant mais bien une construction sociale religieuse, fruit d'endoctrinement de dogme créationniste qui attribue à une force créatrice d'attribuer de minimes compétences à certains groupes humains marqués à la culotte. Cela se voit si bien à l'effort que certaines autorités mettent à inculquer à leurs enfants la haine raciale et religieuse par voie télévisuelle désormais (émanation toute nue des Faux tsaristes et de la bible hitlérienne), qui ne cessent de clamer l'opprobre raciale et religieuse, redoublement très spécifique à l'antisémitisme et qui ne fait que démontrer que ce sont eux qui exercent le racisme systématique. A savoir qu'également propagé par le flot de l'injure courante et répétée...
    "antisémitisme d’abord déposé dans l’espace domestique et dans la langue... une des insultes des parents à leurs enfants quand ils veulent les réprimander... les traiter de juifs". "Mais ça, toutes les familles arabes le savent", Smaïn Laacher, sociologue, in documentaire, Georges Benayoun, Profs en territoires perdus de la République , 2015, 75 min, jeudi 22 octobre 2015, 23 h 15, France 3
    Que faire d'autre que de faire savoir, afin que les générations futures puissent s'en abstraire et exercer leur libre arbitre d'extirper le racisme de leurs sociétés. Métaphore de l'éducation des mères et des gynécées, chambres de résonance des prêches religieux, le lait...
    "La pire insulte qu’un Marocain puisse faire à un autre, c’est de le traiter de juif, c’est avec ce lait haineux que nous avons grandi." Saïd Ghallab, Les Juifs vont en enfer, in Les Temps modernes, juin 1965, n° 229, p. 2247-2255 découvert via Ruth Tolédano Attias, L’antisémitisme au Maroc du début du xxe siècle, Une mémoire ignorée, L’image des Juifs sépharades dans l’historiographie du xixe et du xxe siècle, Pardès 2003/1 (N° 34)
    Autant dire que pour leur remettre les idées en place et entendre raison, il serait nécessaire de les condamner à suivre des cours de biologie ? La confusion redoublée de plaignants ont récemment servi la preuve de leur confusion entre sang de la lignée patriarcale, du genos, et lait maternelle, montrant qu'ils essentialisent l'affaire, croient au vertu de la race, alors que ce n'est en rien le cas des sacrilèges blasphémateurs. Tout comme, ceux-là croient que d'un caillot de sang sort l'être humain (confondant que le sang des règles, indication de l'ovule non fécondée qui est expulsée)...

    • Nous avons la douleur de vous informer de la longévité effrayante des accusations de terrorisme contre l'athéisme qui sourdent d'une révélation et malheureusement d'assemblées que l'on aurait cru modernes et attachées uniquement et simplement aux droits universels fondamentaux. Voir plus bas la chasse réservée aux athées par les théocraties fumeuses... et quelques guerres de colonisation religieuse (Irak, Syrie, Afghanistan, Nigeria, etc.) démarrées sur deux continents assidûment.
    Ce qui va de pair - Ainsi, on ne peut que rappeler qu'aux EAU, en ce moment d'exécution terroriste de journalistes politiques d'un journal athée et républicain français, un homme est condamné aux mille fouets pendant donc vingt semaines. On voit la taille du féminisme du théocrate et sa cour également en ce qui concerne le gazouillis d'une avocate mise sous les verrous, ou de ces filles séquestrées... Royaume des féminicides. Quel héritage. Toutes les coiffes en tissu Vichy ne suffiront pas à essuyer la table de bombance. http://lesnouvellesnews.fr/index.php/chroniques-articles-section/chroniques/4172-abdallah-ce-feministe
    "Séquestrées à jamais ? En ce qui les concerne, elles ont appris lors d’une dernière rencontre avec lui, depuis deux ans, que leur situation de séquestration se poursuivra même après sa mort. t c’est leur frère Metaab qui en est chargé." http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4457
    Quant aux quatre filles d'Abdallah... sans nouvelles : Où sont-elles ?


    Fayadh, poète palestinien,
    "Tout a commencé en août 2013 lorsque la police religieuse arrête Fayadh car ses poèmes feraient état d’une vision athée du monde. Ce qui remettrait en cause l’existence d’Allah et du prophète Mohammed. Rapidement libéré, Fayadh est de nouveau arrêté le 1er janvier 2014 sur la base des mêmes chefs d’accusation. Accusé de blasphème, il est condamné à 4 ans de prison et 800 coups de fouets et fait logiquement appel de la décision. Résultat ? Peine de mort pour avoir osé défier la justice saoudienne." - See more at: http://www.yzgeneration.com/arabie-saoudite-un-poete-palestinien-condamne-a-mort-pour-avoir-renonce-a-lislam/#sthash.BKa7kQwc.dpuf" 
    Les athées en Islam risquent gros et commencent grâce à la Toile à se regrouper en athéisme. http://atheisme.org/arabes-athees.html 

    L'athéisme des pays arabes maternés par l'URSS n'est pas clairement exprimé, et nombre de républiques soviétiques sont repassés sous la houlette musulmane, comme la Fédération de Russie fait les yeux doux au christianisme orthodoxe et ses patriarches.

    La laïcité n'y est pas mieux vue.
    "Ainsi, les promoteurs d’une « laïcité » [‘ilmâniyya] entendue comme principe de séparation des autorités politiques et religieuses, impliquant la décision d’arbitrage ultime par les premières, sont disqualifiés tant sur un plan moral et religieux que culturel" https://ipra.hypotheses.org/45
    Le branle bas de combat sonné illico, si un seul Etat s'avise de légiférer dans le sens d'exécuter un croyant... Et je passe maintenant au gros du "bazar" (expression d'une amie qui m'a demandé de faire ce billet suite à la recrudescence de demande d'expliquer les religions à nos angelots scolaires :O)
    Carte 2007 de peine de mort de l'athéisme, au sens large
    - Peine de mort pour apostat (sortir de la religion) et athéisme (ne croire en aucun dieu) et agnosticisme (ou hors église, ou ne se prononçant ni sur la présence, ni sur l'absence des dieux)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Discrimination_contre_les_ath%C3%A9es
    • Exécution pure et simple... 
    Tous les pogroms et génocides renaissant depuis les offices d'une mafia sectaire réinstaurant le Khalifat du 29 juin -selon les termes voulus en réformisme du 19e et 20e, en particulier mis en musique moderne par la secte confrériale* égyptienne des Frères Musulmans (Al Banna & Ramadan) ; dont l'on sait que financée par respectivement tous les états islamistes comme Iran, Turquie, Séoudie, Qatar, etc. (tout dépend du moment, de plus que l'on pourrait certainement se poser la question de si elle ne serait pas parfois soutenue indirectement par solidarité fondamentaliste évangélique et intérêts privés) - Cela se compliquant un peu, pour les femmes qui avant exécution subissent d'autres féminicides, Athées, Yézidies, Chrétiennes, souvent d'origine ou appartenant à ce qu'ils considèrent des tribus honnies juives et kurdes, toutes y passent ou trépassent ! Guerre ouvertement déclarée depuis longtemps mais chacun se croyant plus malin pensait la tenir hors ses murs. Lorsque j'ai rédigé ce premier billet, je n'imaginais pas un instant que j'allais devoir ouvrir paragraphe second du XXIème siècle ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/genocides-au-xxeme-siecle.html

    Il peut y également être vu, par dessus ou en dessous, une guerre de religion sporadique entre sunnisme et chiisme, rappelant le réformisme protestant poursuivi des foudres du catholicisme romain, dont on vit la Saint Barthélémy. La différence moderne étant qu'elle ne se borne pas à seulement une région mais va planétaire.

    De la discrimination prétendue anodine et maintenue contre les plaintes des athées... en US et Suède, entre autres -Par contre, on notera que simple moquerie envers toute secte et religion est fort mal prise, attention à vos abattis si vous raillez Mormons, Raëliens et autres témoins-
    "Les constitutions de certains États américains nécessite la croyance en Dieu ou en un être suprême comme un prérequis pour tenir une audience publique ou être avocat à la cour. On peut citer parmi ces États l'Arkansas, le Maryland, la Caroline du Sud, le Tennessee et le Texas." et "...lois qui peuvent être considérées comme discriminatoires contre les athées : Dans les écoles publiques, le début de chaque semestre se tient dans une église et un prêtre délivre son sermon. De même, les écoles organisent des sorties à l'église avant certaines périodes de vacances scolaires. Lorsque les athées suédois se sont opposés à cette tradition, les politiciens sont intervenus pour la défendre."
    La liberté d'expression de la conviction athéiste, et athée, reste donc déniée à l'athée. L'athée n'aurait pas le droit d'exercer humour ou esprit critique, et faire exercice de sa conviction au . Censure totale ou détournée, à plus ou moins grand degré.

    59 (en France c'est le département du Nord)- L'on ne pourrait plus honnir ou critiquer, ni juger et condamner les crimes de guerre des croisés ? Donner son avis contre une religion serait haineux aux dires de certains. La création incongrue d'un article 59 sorti de la manche des Amériques francophones qui déclarerait à l'instar du qran (pris au pied de la lettre) que les athées seraient les émetteurs d'un discours de haine, prolongeant donc qu'il faille les bâillonner, voire les étouffer ? L'on aura bien compris ainsi que la censure au moyen du 59 pourrait mener loin les femmes sommées tyranniquement à l'obligation d'amour des religions et croyances. Taper sur toute athée pour mieux dresser les religions et croyances minoritaires, c'est tout simplement exemplaire ! Ses promoteurs sont juste fins joueurs de billard qui tapent par la bande ?

    • Un comble que cette traque se fasse sur le terme strictement religieux de blasphème, atteinte sacrilège de cuisine interne
    qui ne relève en aucune façon du droit civil, et ne pouvant y être inclus puisque c'est une règle religieuse. Le Droit allemand ne s'applique pas en France, dont en Alsace ou Moselle, abrogation de fait d'être sorti du giron impérial germanique, et que la France a aboli tout délit de ce type religieux en 1881.
    "Le texte, publié le 22 décembre au Journal officiel, estime que, même si ces dispositions n’ont jamais « été expressément abrogées par le législateur, cet article n’est aujourd’hui plus applicable sur notre territoire ». (...) Le droit local applicable en Alsace et en Moselle contient un « délit de blasphème », hérité de l’article 166 du code pénal allemand de 1871, maintenu en Alsace et en Moselle. On peut y lire que « celui qui aura causé un scandale en blasphémant publiquement Dieu par des propos outrageant (…) sera puni d’un emprisonnement de trois ans au plus. » Dans le reste de la France, un tel délit a été aboli en 1881, date à laquelle l’Alsace et la Moselle actuelle étaient partie intégrante de l’Empire allemand" http://www.rue89strasbourg.com/index.php/2016/01/05/vigie/delit-de-blaspheme-plus-applicable/
    Le blasphème ne peut concerner ni athées, ni "païens" (lire péquenot polythéiste ou cosmothéiste), épicétout- C'est un fourre-tout de péché pour croyants.
    "Lorsque les Septante ont traduit en grec la Bible hébraïque, ils ont regroupé trois termes très différents sous le mot blasphemein. Naqav, d’abord, signifie « prononcer le nom complet d’Adonaï », ce qui est strictement interdit pour les juifs, car derrière le nom, c’est la personne que l’on vise, son être d’une certaine façon. C’est aussi pour cela que l’on interdit les images de Dieu. Le terme qillel, ensuite, ne s’applique qu’aux païens : il désigne toutes les insultes qu’ils peuvent proférer contre Dieu. Elles ne sont pas sanctionnées puisqu’ils sont païens...http://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/Quelle-est-l-origine-du-mot-blaspheme-_NP_-2011-11-04-732226
    Ce type de couverture et leurs autrices et auteurs poursuivis et impliquerait donc des peines de sûreté incompressibles chez les phallocraties phallocrites et la crucifixion, la décapitation, le fouet chez les phallocraties pures et dures, frisson, tout cela me fait frissonner car des exécutions de ce type sont en cours... ?
    Couverture satirique de type anticlérical
    Source Union des Athées
    http://atunion.free.fr/
    De condamnation des discriminations de la plus minime à la plus grave contre des athées, on en connait fort peu, et, d'ailleurs comme au Brésil fût fait, de condamner à regarder des documents sur la liberté religieuse, c'est un peu, comment dire, surréaliste ? "L’association brésilienne "Associação Brasileira de Ateus e Agnósticos) avait décidé de porter plainte contre la chaîne", sur la calomnie de l'athée affreux vu en monstre asocial sans limite et sans morale vit imposer à la chaîne de télévision... http://crissementathee.com/2015/06/01/une-chaine-bresilienne-condamnee-apres-des-propos-juges-diffamatoires-contre-les-athees/

    Si l'on s'entend pour indiquer que ce qui définit les humains sont leurs rituels funèbres et pratiques funéraires (nul animal n'en développe), les athées sont souvent dépouillés en la matière de fin de vie. Au terme de leurs existences, les athées sont très fréquemment dépossédés de leur conviction car le suicide et l'euthanasie sont proscrits par les religieux (qui ne jurent que par huiles à l'extrémité). Voir à ce sujet item CIMETIERE http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html

    Voilà en peu de mots fait de quoi instruire du fait athée. Pour le chapitre suivant, cela va être plus coton en partie II de longue vue mais, au moins, démontrera que je ne trompe personne en disant ma certitude de ce qu'il est impossible d'enseigner le fait religieux dans sa globalité avec justesse et justice pour toutes, avant d'avoir compris le fait athée.
    Néo-athéisme ? - Malgré le besoin de discrétion intrinsèque des athées, un réveil certainement de savoir les persécutions en cours, s'opèrent. http://geopolis.francetvinfo.fr/athees-aux-etats-unis-de-la-segregation-a-la-revendication-12223

    Le symbole proposé athée américain admis par le Pentagone qui puisse figurer sur les pierres tombales représente l'atome, dont une des ellipses coupée en socle.

    Troisième mi-temps
    Geluck - "Ce sentiment de profond athéisme"  - "est tout simplement divin.", Le Chat
    http://www.geluck.com/dessin-gallerie-29.html
    Pas piquées des vers les législations contre les athées... la plupart ici
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/10/discriminations-contre-les-athees-dans.html

    Christine Gamita, Ph. D., ethnologie
    Docteure en ethnologie, ex- ingénieure informaticienne, études et méthodes en management de la qualité des systèmes d'information et informatiques

    *

    P. - S. MAJ de mai 2016- A marquer d'une bulle de champagne - Non sans mal, première chaire (mondiale ?) d'étude de l'athéisme et de la laïcité en 2016.
    "J'essaie d'éliminer la discrimination à l'encontre les athées", "Rendre l'athéisme légitime est un pas dans la bonne direction." Appignani https://fr.sputniknews.com/culture/201605241025250668-miami-chaire-atheisme/
    Décembre 2016 - Une grande première, M. Barack Obama signe une loi de protection des athées des persécutions religieuses, entendre par les croyants et leurs prêtrises. La formulation reste gênante de vouloir à tout prix laisser entendre que l'athéisme serait une croyance au même titre que les autres, faisant fi du raisonnement, de la preuve et de la méthode... https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/1150
    "La liberté de pensée, de conscience, et de religion s'entend à protéger les croyances théistes et athéistes tout autant que le droit de ne pas professer et pratiquer de religion."
    "The new law explicitly protects atheists, humanists, and other non-theists, and upgrades the 1998 International Religious Freedom Act. In particular, the new law states:"The freedom of thought, conscience, and religion is understood to protect theistic and non-theistic beliefs as well as the right not to profess or practice any religion."http://www.patheos.com/blogs/progressivesecularhumanist/2016/12/obama-signs-new-law-giving-protection-atheists/ 
    • Autres billets concernés par athéisme et féminisme
    - Féministe courroucée http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/01/courroux-feministe.html
    - Anathéisme* et Athéisme http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/02/index-illustre-bal-feministe.html
    - Reine des pommes http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/02/reine-des-pommes.html
    - Pomme reinette http://susaufeminicides.blogspot.fr/2015/03/pommes-reinettes.html
    • Fondamentaux de cet ethnoblognote :
    B - Androcides - http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/androcides.html
    Plus encore : http://susaufeminicides.blogspot.fr/2013/08/salon-de-demoiselles.html
    Des preuves ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/p/cest-de-la-carte-tentative-darticle.html
    Des chiffres ? http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/combien.html

    (A savoir - Calepin reconstitué à 80 % en février 2017 après perte de la majeure partie du texte initial et original de janvier 2015, déjà crédité alors de 4 710 consultations -introuvable dans l'archive du net par la wayback machine-)

    Pour citer cette ressource, mentionner votre date de consultation sous la forme (consulté le x … 20…) Auteure : Christine Gamita Droits d'auteur Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR 
    En vertu du code de la propriété intellectuelle stipulant à l’article L121-1,‘ L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son oeuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible.Tout usage toile ou papier hors ce cadre sera passible de poursuites - Reproduction autorisée à condition de citer les liens © Copyright- Toute citation de cet article doit être de contexte, précise, avec date de version, blog "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr le lien exact du document - Unauthorized use and/or duplication of this material without express and written permission from this blog’s author and/or owner is strictly prohibited. Excerpts and links may be used, provided that full and clear credit is given to "Thémis - Haro sur les fémincides et androcides dans le monde" http://susaufeminicides.blogspot.fr with appropriate and specific direction to the original content. However, no link is to be reproduced on slanderous motives and/or miscategorization. Therefore, before any use of network Tools such as scoop-it or pinterest & so, the author’s permission is required.
    Castellano Castellano(España) Català Dansk Deutsch English Esperanto français Galego hrvatski Indonesia Italiano Lietuvių Magyar Melayu Nederlands Norsk polski Português Português (BR) Suomeksi svenska Türkçeíslenska česky Ελληνικά русский українська العربية 日本語 華語 (台)

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire